Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 décembre 2015 5 11 /12 /décembre /2015 17:55
Première rencontre de la communication à l’Hexagone Balard


11/12/2015 Cne Thomassin Candice  - DICOD

 

Mercredi 9 décembre 2015, à l’Hexagone Balard, la Délégation à l’information et à la communication de la Défense (DICoD) a inauguré la première « Rencontre de la communication » avec Natalie Rastoin comme invitée.

 

Invitée par la Délégation à l’information et à la communication de la Défense (DICoD), Natalie Rastoin, présidente du groupe Ogilvy & Mather France, a ouvert un cycle d’échanges et de réflexion sur la communication, ses enjeux et ses perspectives, le mercredi 9 décembre à Balard.

Les objectifs de ce cycle de rencontres sont de bénéficier de la vision d’un acteur extérieur à la Défense, de connaitre les tendances et les perspectives actuelles de la communication mais également de partager les expériences. L’originalité est de rassembler tous ceux qui communiquent vers l’extérieur du ministère de la Défense sans être nécessairement de la fonction communication.

Pour cette première, l’invitée s’est exprimée sur le thème de la maitrise de la communication dans un monde social où tout le monde est devenu communicant et en particulier les moins de 35 ans.

S’adressant aux 80 civils et militaires de la Défense, Pierre Bayle, directeur de la DICoD, a précisé que « la Défense doit se positionner en termes de communication dans la durée ». A cette occasion, l’importance de la veille des réseaux a été rappelée avec force. Les usages montrent qu’il convient de déterminer ce dont « on veut que les gens parlent » avant de leur faire passer des messages.

A la sortie, les témoignages de l’assistance ont concordé sur la réflexion stimulée par cette rencontre. Les choix stratégiques de la communication de Défense se sont vus confortés dans leur pertinence. Les échanges entre communicants et non spécialistes du domaine se sont poursuivis bien après la rencontre, témoignant de l’intérêt de mettre en relation tous ces acteurs qui participent au rayonnement de la Défense.

Partager cet article

Repost0
11 septembre 2015 5 11 /09 /septembre /2015 10:55
photo Claire LEBERTRE / DICoD

photo Claire LEBERTRE / DICoD

 

09/09/2015 Candice Thomassin – Ministère de la Défense

 

Mardi 8 septembre 2015, plus de 200 communicants de la Défense sont réunis à l’Hexagone Balard (Paris). La réflexion de la convention porte, pour la 3eannée consécutive, sur le numérique au service de la communication de la Défense. Des spécialistes interviennent aux trois tables rondes et échangent sur leur expertise.

 

La rentrée scolaire n’est pas que pour les enfants. Ils sont venus de toute la France, y compris des DOM-TOM. Pour certains, c’est leur première fois à Balard. Organisée par la Délégation à l’information et à la communication de la Défense (DICoD), la convention réunit les experts autour des tables rondes. Qu’ils soient civils ou militaires, les intervenants et participants témoignent, écoutent, posent des questions, apprennent ou enseignent. L’ordre du jour est bien la réflexion commune au service de la communication de la Défense. Dans une Armée en pleine transformation, communiquer efficacement et de manière réactive est un réel enjeu, autant en interne qu’auprès du grand public.

 

La difficulté est de toucher les 16-29 ans un vivier commun aux entreprises civiles. Avec plus de 3 000 jeunes à recruter pour la marine, 2 300 militaires pour l’armée de l’air, 11 000 pour l’armée de terre, il faut en effet s’adapter aux attentes de la nouvelle génération.

 

Suite de l'article

Partager cet article

Repost0
29 novembre 2014 6 29 /11 /novembre /2014 11:55
Signature d’une convention entre le ministère de la Défense et LCP-AN

 

28/11/2014 CNE Laetitia Périer

 

Diffusé depuis 2006 sur La Chaîne Parlementaire (LCP-Assemblée nationale), le Journal de la Défense, mission Défense est actuellement en pleine refonte. Format, ton, ligne éditoriale, ce magazine télé d’immersion dans les forces armées fait sa mue pour continuer à rendre compréhensible le monde et l’actualité de la Défense. A ce titre, le ministère de la Défense, producteur de l’émission, et LCP-AN, diffuseur, ont signé une convention vendredi 28 novembre à Ivry (94) afin de définir les conditions matérielles, juridiques et financières dans lesquelles les parties entendent collaborer.

 

C’est dans les locaux de l’Établissement de Communication et de Production Audiovisuelle de la Défense (ECPAD), au fort d’Ivry, que le ministère de la Défense et LCP-AN ont signé vendredi 28 novembre une convention afin de définir leurs rôles dans la réalisation, la production et la diffusion du Journal de la Défense, mission Défense, actuellement en cours de rénovation.

 

En la personne de Pierre Bayle, porte-parole du ministère de la Défense et délégué à l’information et à la communication de la Défense (DICOD) et d’Eric Moniot, secrétaire général de LCP-AN, la convention a été signée entre les deux parties qui se sont réjouies de leur rapprochement. « Nous sommes très heureux de cette signature, car LCP est pour nous une vitrine sur l’extérieur. Grâce à cette diffusion, nous avons la possibilité de sensibiliser le public au monde de la Défense » a expliqué Pierre Bayle.

 

La nouvelle formule du Journal de la Défense, mission Défense sera diffusée à compter de janvier 2015. D’une durée de 13 minutes, ou de 26 minutes pour les numéros spéciaux, le magazine abordera chaque mois une thématique précise. A travers les portraits et les témoignages de militaires ou de civils du monde de la Défense, tous les domaines seront traités : matériels, opérations extérieures, industrie, métiers, innovations…

Signature d’une convention entre le ministère de la Défense et LCP-AN

Partager cet article

Repost0
17 juillet 2014 4 17 /07 /juillet /2014 16:55
Remise du prix image - Sergent Vermeille

 

15/07/2014 CNE Laetitia Périer

 

Le 13 juillet, à l'Hôtel national des Invalides, le prix image-Sergent Vermeille a été remis aux huit lauréats de l'édition 2014. Cette récompense, créée par le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, vise à promouvoir le travail des photographes qui accompagnent les hommes et les femmes du ministère de la Défense sur les théâtres d'opération extérieure comme sur le territoire national.

 

Le prix image-Sergent Vermeille a été remis dimanche 13 juillet à l'Hôtel national des Invalides. Présidée par le Secrétaire d’État auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens combattants et de la Mémoire, Kader Arif, cette cérémonie a récompensé le travail de huit photographes, civils et militaires, qui, au plus près de l'action, accompagnent le travail d'hommes et de femmes du ministère de la Défense en opérations extérieures comme sur le théâtre national.

Le concours s'articule autour de deux thèmes, opérations extérieures et actions sur le théâtre national, et deux catégories, photographes civils et militaires. Pour cette première édition, la thématique générale portait sur le sens du devoir, illustrant l'investissement des personnels du ministère de la Défense dans les missions qui leur sont confiées, souvent dans des conditions difficiles. 

Créé par le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, en hommage au sergent Sébastien Vermeille, photographe militaire, mort pour la France en Afghanistan le 13 juillet 2011, cette première édition s'est déroulée en présence de la famille du sergent Vermeille, du gouverneur militaire de Paris, le général Hervé Charpentier et du directeur de la Délégation à l'information et à la communication de la Défense (Dicod), Pierre Bayle.

 

Les lauréats :

Catégorie "Photographes professionnels hors ministère de la Défense"

- 1er lauréat sur le thème "Action sur le théâtre national" : Guillaume Chauvin (indépendant)

- 2nd lauréat sur le thème "Action sur le théâtre national" : Kenzo Tribouillard (AFP)

- 1er lauréat sur le thème "Opérations extérieures" : Kenzo Tribouillard (AFP)

- 2nd lauréat sur le thème "Opérations extérieures" : Thomas Goisque (indépendant)

Catégorie "Photographes professionnels du ministère de la Défense"

- 1er lauréat sur le thème "Action sur le théâtre national": caporal-chef Mihai Teudean (1er RE)

- 2nd lauréat sur le thème "Action sur le théâtre national" : adjudant Anthony Jeuland (Sirpa Air)

- 1er lauréat sur le thème "Opérations extérieures" : adjudant-chef Jean-Raphaël Drahi (Sirpa Terre)

- 2nd lauréat sur le thème "Opérations extérieures" : brigadier-chef Jérôme Bardenet (Sirpa Terre)

Partager cet article

Repost0
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 16:55
La Défense au prix Bayeux des correspondants de guerre

15/10/2013 Flora Cantin

 

Du 7 au 13 octobre 2013, la ville de Bayeux en Normandie, a accueilli la 20e édition du Prix Bayeux - Calvados des correspondants de guerre. Lors de la soirée de remise des prix, le 12 octobre, Pierre Bayle, délégué à l'information et à la communication de la Défense (DICoD), a remis le Prix Photo du Public à Javier Manzano, de l'Agence France Presse, pour son reportage intitulé « Le siège d'Alep ». Le ministère de la Défense a parrainé ce prix international qui rend hommage aux journalistes du monde entier.

 

La 20e édition du Prix Bayeux - Calvados des correspondants de guerre, qui s'est déroulé du 7 au 13 octobre 2013 dans la ville de Bayeux (Normandie), a rendu hommage aux journalistes parcourant le monde pour apporter l'information sur les conflits actuels. Dix prix ont récompensé des reporters de la télévision, de la radio, de la photo, de la presse écrite et du web journalisme. Le jury, présidé par James Natchwey, photojournaliste reconnu, était composé de journalistes et photographes de renom mais également d'un communicant et d'un photographe militaires.

 

La Défense au prix Bayeux des correspondants de guerre

Le Prix Bayeux - Calvados est une fenêtre sur le monde et ses conflits. Cette année, la Syrie était mise en avant aux côtés de l'Afghanistan, du Mali, de l'Afrique du Sud et de la Birmanie. Le ministère de la Défense a souhaité parrainer ce prix car « il veut manifester son intérêt pour les correspondants de guerre avec qui il travaille sur les théâtres d'opérations où sont déployées les forces françaises, et plus généralement avec les journalistes qui suivent de près les problématiques de la défense. [...] Au-delà du dialogue entre les forces armées et ces témoins engagés que sont les reporters de guerre, la Défense est aussi un acteur direct à travers les opérateurs d'images qui appartiennent à l'ECPAD et aux trois armées », explique Pierre Bayle, directeur de la délégation à l'information et à la communication de la Défense (DICoD) et ancien reporter de guerre.

 

Le 12 octobre, après une semaine de projections, d'expositions, de rencontres et de débats, Lucas Menget, grand reporter et rédacteur en chef à I>Télé, a animé la soirée de remise des prix. Après un hommage rendu aux journalistes actuellement otages à travers le monde et particulièrement en Syrie, les reportages lauréats ont été présentés aux spectateurs. Le Prix Photo du Public, parrainé par le ministère de la Défense, a été remis par Pierre Bayle à Javier Manzano, photographe mexicain et pigiste pour l'Agence France Presse, pour son reportage intitulé « Le siège d'Alep ». L'un de ses clichés intitulé « Rais de lumière », pris en octobre 2012 à Alep, avait déjà gagné le prix Pulitzer. « Les risques que prennent les photographes, nous les connaissons car nos photographes militaires prennent les mêmes risques tous les jours. D'ailleurs, le sergent Vermeille est mort en Afghanistan, en 2011, un Nikon à la main », rappelle le directeur de la DICoD avant de conclure : « Nous avons aussi une volonté de faire de la pédagogie, je suis donc très content de remettre le Prix du Public. »

 

La Défense au prix Bayeux des correspondants de guerre

Javier Manzano, actuellement en reportage à l'étranger, a reçu 3 000 euros du ministère de la Défense en plus de la reconnaissance de ses pairs et du public.

Partager cet article

Repost0
18 septembre 2013 3 18 /09 /septembre /2013 07:55

17.09.2013 par Guillaume Belan (FOB)

 

Seconde et dernière partie de l’interview de Pierre Bayle (relire la première partie ici), nouveau responsable de la DICOD sur la réforme de la communication défense.

 

nouveau ministère de la Défense  - Service infographie du Figaro

nouveau ministère de la Défense - Service infographie du Figaro

Le projet Balard prend du retard mais conserve son actualité, est-ce que cela va changer quelques chose pour votre direction ?

 

Le projet Balard n’a pris du retard que dans la progression, mais le but ultime de l’installation des principales fonctions centrales du ministère à l’échéance de l’été 2015 n’a pas changé. Pour la DICOD et les SIRPA d’armée et de service, la date d’arrivée est toujours prévue à l’été 2015, il n’y a pas eu d’évolution. En revanche il s’agit de vérifier que cette co-localisation des acteurs de la communication au niveau central soit bien prévue et organisée dans les schémas actuels d’implantation, pour garantir le succès de l’étape suivante de la réorganisation, qui est la recherche de mutualisations des équipes et moyens.   

 

 

 

 

FOB Interview : Pierre Bayle sur la réforme de la DICoD (2ème partie)

La presse traditionnelle est en crise, les réseaux sociaux ont en parallèle pris une importance grandissante, le paysage médiatique est en plein bouleversement. Quelles sont pour vous les nouvelles contraintes et comment les abordez-vous ?

 

Je redécouvre ici le paysage bouleversé que j’ai eu l’occasion de bien découvrir comme communicant d’entreprise, avec les vulnérabilités spécifiques des sociétés cotées en bourse et soumises à la pression médiatique, obligées de réagir dans l’instant pour éviter des chutes spectaculaires en Bourse. Tous les jours se confirme l’accélération du flux médiatique, la confusion des périmètres et la disparition des frontières traditionnelles entre catégories de médias, la déstabilisation des médias eux-mêmes du fait de l’irruption de tous les canaux de l’information instantanée et non vérifiée. La défense a été en pointe il y a vingt ans dans le développement de son site défense.gouv.fr, nous nous efforçons aujourd’hui d’affirmer notre présence dans la blogosphère et d’apprivoiser de nouveaux médias comme Twitter, qui se révèle un outil très utile. Nous apprenons de nos erreurs, et nos expérimentations sur Facebook nous rendrons plus efficaces même sur les outils plus traditionnels comme le site institutionnel. 

FOB Interview : Pierre Bayle sur la réforme de la DICoD (2ème partie)

Dès l’ouverture du théâtre malien, plusieurs centaines de journalistes ont débarqué sur place, dont forcément de nombreux déçus. Comment avez-vous géré cet afflux ? Quelles sont les leçons qui peuvent être tirées de ce conflit sur l’aspect communication ?

 

Le théâtre malien est immense, avec des élongations de 1500 à 2000 km entre la capitale et les zones des combats à l’est et au nord-est, ce qui ne facilitait pas l’accès des journalistes sans recours aux moyens militaires. De plus les contraintes opérationnelles très fortes dans un déploiement initial aussi rapide nous ont amené à ne pas compromettre la sécurité des troupes en évitant cette irruption massive dont vous parlez. Malgré tout, dans des conditions géographiques, climatiques et de sécurité assez tendues, le maximum a été fait pour faciliter l’accès des médias sans compromettre ni la sécurité des soldats, ni évidemment celle des journalistes. Pour les six premiers mois de l’opération Serval, nous avons accueilli 529 journalistes de 327 médias différents, ce qui est considérable, et nous en avons transporté plus de la moitié en avion à travers le théâtre d’opérations. Simultanément, nous avons fourni aux médias des centaines de photos et de bandes-éléments vidéo réalisées pas nos propres opérateurs pour fournir la couverture la plus complète possible des événements. Enfin des points de situation ont été fournis à l’occasion de chaque point de presse hebdomadaire de la DICOD, complétant ainsi la chaîne de la communication opérationnelle. La principale leçon est ainsi qu’en mettant en place dès le premier jour un dispositif d’officiers de presse et d’opérateurs d’image sur le terrain, avec fourniture en base arrière de briefings et d’images, on réalise le meilleur compromis possible entre les contraintes de sécurité opérationnelle et les exigences des médias.

Partager cet article

Repost0
17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 20:19
un bel aperçu des matériels nouveaux ou futurs, Caïman, A400M (en vol), Meteor,

17.06.2013 photo Pierre Bayle

Partager cet article

Repost0
11 juin 2013 2 11 /06 /juin /2013 12:55
source LeTelegramme

source LeTelegramme

le 11/06/2013 Le Point.fr

 

Une enquête du "Télégramme" fait état de "nombreuses failles de sécurité" sur le site qui abrite les sous-marins nucléaires français.

 

"La sécurité de notre dissuasion" nucléaire "n'est pas en défaut", a assuré mardi Pierre Bayle, porte-parole du ministère de la Défense. "Je tiens à rassurer tous ceux qui craindraient pour la sécurité de notre dissuasion, celle-ci n'est pas en défaut", a déclaré lors d'un point de presse Pierre Bayle, après la publication par le quotidien Le Télégramme d'une enquête faisant état de "nombreuses failles de sécurité" sur le site de l'île Longue qui abrite les sous-marins nucléaires français, en rade de Brest.

 

Dans son édition de mardi, le quotidien breton souligne notamment que sur la base, il n'y a "pas de système de contrôle biométrique, qui offre pourtant une incomparable garantie d'authentification grâce à la reconnaissance digitale et/ou de l'iris de l'oeil". L'identification des personnels autorisés à y pénétrer "s'effectue au moyen de badges nominatifs équipés d'une simple bande magnétique (très facilement copiable) et d'une photo", explique le journaliste qui signe l'enquête, Hervé Chambonnière, en ajoutant que "ces badges ne permettent pas non plus de tracer leurs porteurs, et notamment de savoir s'ils ont bien quitté la base en fin de journée". Quant aux véhicules, le sésame consiste en "un vulgaire morceau de feuille de papier blanc, où figurent quelques informations basiques", selon le quotidien.

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories