Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 novembre 2014 6 15 /11 /novembre /2014 12:54
Sivens : Publication du rapport des inspections générales de la police et de la gendarmerie nationale
 
13 novembre 2014 Interieur.gouv.fr
 

Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, a annoncé, le jeudi 13 novembre, lors d'une conférence de presse, la publication du premier rapport des inspections générales de la police et de la gendarmerie nationales sur l'emploi des munitions dans le cadre des opérations de maintien de l'ordre.

 

Au cours de cette même conférence, le ministre a annoncé une série de mesures destinées à prévenir tout nouveau drame :

  • L'interdiction de l'utilisation par les forces de l'ordre des grenades offensives dans les opérations de maintien de l'ordre.
  • Le durcissement des modalités d'emploi des grenades lacrymogènes à effet de souffle, dites GLI [pour grenade lacrymogène instantanée]. L'utilisation de ces munitions devra désormais se faire en binôme, un binôme composé du lanceur lui-même et d'un superviseur ayant le recul nécessaire pour évaluer la situation et guider l'opération.
  • L'enregistrement vidéo de toutes les opérations de maintien de l'ordre à risques.
  • La mise en place d'un groupe de travail commun police et gendarmerie nationales afin d'améliorer la doctrine du maintien de l'ordre.
  • Dans le souci d'informer clairement les manifestants sur l'évolution de postures des forces de l'ordre, une information plus claire sera dispensée. Le libellé des sommations faites au cours des opérations sera revu pour mieux faire la distinction entre les différents degrés de réponse des forces. Une annonce visuelle complètera cette information clarifiée.

Partager cet article

Repost0
13 novembre 2014 4 13 /11 /novembre /2014 19:55
Sivens : Publication du rapport des inspections générales de la police et de la gendarmerie nationale

 

13 novembre 2014 interieur.gouv.fr

 

Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, a annoncé, le jeudi 13 novembre, lors d'une conférence de presse, la publication du premier rapport des inspections générales de la police et de la gendarmerie nationales sur l'emploi des munitions dans le cadre des opérations de maintien de l'ordre.

 

Au cours de cette même conférence, le ministre a annoncé une série de mesures destinées à prévenir tout nouveau drame :

  • L'interdiction de l'utilisation par les forces de l'ordre des grenades offensives dans les opérations de maintien de l'ordre.
  • Le durcissement des modalités d'emploi des grenades lacrymogènes à effet de souffle, dites GLI [pour grenade lacrymogène instantanée]. L'utilisation de ces munitions devra désormais se faire en binôme, un binôme composé du lanceur lui-même et d'un superviseur ayant le recul nécessaire pour évaluer la situation et guider l'opération.
  • L'enregistrement vidéo de toutes les opérations de maintien de l'ordre à risques.
  • La mise en place d'un groupe de travail commun police et gendarmerie nationales afin d'améliorer la doctrine du maintien de l'ordre.
  • Dans le souci d'informer clairement les manifestants sur l'évolution de postures des forces de l'ordre, une information plus claire sera dispensée. Le libellé des sommations faites au cours des opérations sera revu pour mieux faire la distinction entre les différents degrés de réponse des forces. Une annonce visuelle complètera cette information clarifiée.

 

Partager cet article

Repost0
7 novembre 2014 5 07 /11 /novembre /2014 12:55
Ministres de l'Intérieur participants au G6 le 06 novembre 2014 - photo MinInt

Ministres de l'Intérieur participants au G6 le 06 novembre 2014 - photo MinInt

 

06/11/2014 Par Jean-Marc Leclerc – LeFigaro.fr

 

Les ministres européens réunis à Paris veulent faciliter l'accès de la police aux données des passagers.

 

Bernard Cazeneuve n'aura pas ménagé ses efforts pour faire progresser la législation antiterroriste à l'occasion du G6 européen qui se tenait à Paris, le 6 novembre. Ce mini-sommet comptait la présence exceptionnelle du ministre fédéral de la Sécurité publique du Canada, Steven Blaney (lire son interview), mais aussi de hauts responsables de la justice et de la sécurité intérieure américains et turcs, aux côtés des ministres de l'Intérieur français, allemand, italien, espagnol, britannique et polonais.

 

Suite de l’article

Partager cet article

Repost0
8 août 2014 5 08 /08 /août /2014 16:55
Patroller configuration multi-capteur, optronique avec boule Euroflir 410 et nacelle Comint. (crédit Sagem)

Patroller configuration multi-capteur, optronique avec boule Euroflir 410 et nacelle Comint. (crédit Sagem)


08 Août 2014 par Julien L. - numerama.com

 

La préfecture de police de Paris prévoit d'expérimenter l'usage des drones dans les prochaines semaines. Ces engins doivent notamment permettre de faciliter la collecte de l'information dans des endroits où l'engagement de policiers serait périlleux.

À la faveur d'un certain nombre de faits divers, les drones ont reçu ces derniers mois une importante couverture médiatique. Entre Amazon qui veut tester un nouveau type de livraison et ce jeune lycéen français condamné pour avoir survolé sans autorisation une commune, en passant par des tentatives de ravitaillement en drogue dans les prisons, les histoires ne manquent pas.

 

Des tests dans les semaines à venir

Il faut dire que l'usage de ces aérodynes est en plein développement en France et dans le monde. Signe de cette effervescence, même la préfecture de police de Paris prévoit d'expérimenter ces engins dans les prochaines semaines, selon une une information de l'agence de presse AEF et relayée sur Twitter par Pierre Januel, collaborateur parlementaire auprès d'Europe Écologie Les Verts.

Selon la lettre d'information (.pdf) de la préfecture de police en date du 6 août, ces tests seront organisés par la direction opérationnelle des services techniques et logistiques (DOSTL). Son directeur, Philippe Caron, a indiqué que l'usage des drones peut être envisagé pour "récupérer de l’information dans des zones risquées sans engager des personnels".

 

Suite de l'article

 

 

Partager cet article

Repost0
16 juillet 2014 3 16 /07 /juillet /2014 17:55
Le Sénat lance une commission d'enquête sur les réseaux djihadistes

 

16/07/2014 Par Ivan Valerio – LeFigaro.fr

 

La commission des Lois de la Chambre haute a validé la proposition de la sénatrice centriste Nathalie Goulet.

 

Après le plan de Bernard Cazeneuve contre les réseaux djihadistes en France, le Sénat s'empare de cette question. Ce mercredi, la commission des Lois de cette institution a voté en faveur de la mise en place d'une commission d'enquête parlementaire sur l'organisation et les moyens de lutte contre les réseaux djihadistes en France et en Europe.

 

Suite de l’article

Partager cet article

Repost0
10 juillet 2014 4 10 /07 /juillet /2014 16:56
Photo MinInt

Photo MinInt

 

09/07/2014 gouvernement.fr

 

Bernard Cazeneuve a présenté en Conseil des ministres le projet de loi visant à renforcer le plan gouvernemental de lutte contre la radicalisation violente et les filières terroristes. La mesure phare : l'interdiction de sortie du territoire pour mineurs ou majeurs convaincus de vouloir rejoindre une terre de djihad.

 

Lire l’article

Partager cet article

Repost0
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 16:55
France: projet de loi pour renforcer l'arsenal antiterroriste et enrayer les départs pour le jihad

 

08 juillet 2014 Romandie.com (AFP)

 

Paris - Le ministre français de l'Intérieur Bernard Cazeneuve va présenter mercredi un projet de loi pour renforcer la législation antiterroriste, déjà sévère, et notamment tenter d'empêcher les départs pour le jihad en Syrie.

 

Confrontés au départ en nombre de jeunes pour la Syrie, et parfois au retour de certains, les services de lutte antiterroriste et les magistrats spécialisés demandaient depuis des mois le renforcement de l'arsenal juridique français.

 

Ce texte, dont l'AFP a pu consulter l'exposé des motifs, prévoit notamment la création d'une interdiction administrative de sortie du territoire français, qui concernera certains ressortissants afin d'éviter qu'ils n'aillent se radicaliser sur des théâtres d'opérations extérieurs, pour représenter une menace à leur retour.

 

Cette interdiction, d'une durée maximum de six mois, et qui ne concernera pas les déplacements à l'intérieur de l'espace Schengen, sera décidée par le ministre de l'Intérieur et pourra être renouvelée aussi longtemps que les conditions sont réunies. Elle pourra à posteriori être contestée devant la justice administrative.

 

Si les personnes concernées parviennent tout de même à quitter le territoire, elles pourront dès lors faire l'objet d'un mandat d'arrêt international.

 

Le projet de loi prévoit également une nouvelle incrimination: l'entreprise individuelle à caractère terroriste, qui vient compléter l'association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, pierre angulaire du système judiciaire français en la matière.

 

Il s'agit de se doter d'un nouvel outil juridique contre ceux que l'on appelle souvent les loups solitaires, qui se radicalisent individuellement, le plus souvent sur internet, et décident de passer à l'action sans contacter quiconque, ce qui les rend d'autant plus difficiles à repérer.

 

Il faudra que des éléments matériels et concrets prouvant qu'un passage à l'action était proche aient été rassemblés par les enquêteurs pour que cette incrimination puisse être appliquée.

 

Un autre volet de la loi prévoit le renforcement des outils de répression de l'apologie d'action terroriste et d'incitation, essentiellement sur internet.

 

Elle prévoit la possibilité de demander aux fournisseurs d'accès internet de bloquer l'accès à certains sites provoquant aux actes de terrorisme ou en faisant l'apologie, sur le modèle de ce qui existe déjà pour les sites pédo-pornographiques.

 

le texte prévoit aussi le blocage administratif de sites glorifiant le terrorisme. Une liste de sites sera régulièrement soumise pour blocage à un juge indépendant.

 

Le projet permet enfin aux enquêteurs d'utiliser des pseudonymes, afin notamment d'infiltrer des forums de discussion ou des sites pro-jihadistes.

Partager cet article

Repost0
5 juin 2014 4 05 /06 /juin /2014 06:55
Intelligence économique : un "cyberpréfet" pour lutter contre des "cybermenaces"

 

04/06/2014 Boursorama

 

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a annoncé mercredi le lancement de "plans d'action" en matière d'intelligence économique et la nomination prochaine d'un "cyberpréfet".

 

Le ministre, qui ouvrait les travaux des 6e Rencontres parlementaires de la Sécurité nationale à Paris, a insisté sur l'action de la place Beauvau "dans l'animation du réseau territorial de l'intelligence économique" notamment sous l'autorité des préfets de région, spécialement formés à cet égard selon lui.

 

Il a aussi insisté sur l'action des services de police, de gendarmerie et de renseignement sous son autorité, évoquant notamment la nouvelle Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) dont la "cyberdéfense compte parmi les priorités" avec la lutte contre le terrorisme.

 

"Des menaces contre nos entreprises sont multiples", a dit Bernard Cazeneuve évoquant les "cyberattaques" dont sont victimes plus d'un tiers des sociétés françaises de moins de 250 salariés, selon des estimations qu'il a reprises à son compte.

 

Suite de l’article

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories