Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 avril 2015 4 02 /04 /avril /2015 07:55
Cyberdéfense : quand l’armée mène une bataille numérique au cœur des entreprises sensibles

 

30 Mars 2015 Par Sylvain Biget – ZDNet

 

Reportage : Pour faire face à des cyberattaques massives contre des entreprises françaises sensibles, l’armée intervient dans les meilleurs délais pour neutraliser et reconstruire un réseau d’entreprise. Reportage.

 

3 mars 2015, les responsables d’une entreprise « sensible » sont inquiets. Il semble clair que la PME est l’une des nombreuses cibles d’une cyberattaque massive lancée contre les industriels français depuis plusieurs semaines maintenant. Face à cette attaque d’ampleur nationale et touchant des entreprises sensibles, le gouvernement fait appel à l’armée.

L’ordre est donc donné par le Premier Ministre d’agir rapidement et efficacement. La cellule de crise du commandement opérationnel de Cyberdéfense du ministère de la Défense va mobiliser dans les meilleurs délais ses équipes pour intervenir directement dans les entreprises touchées. Tous les relais militaires et civils spécialisés dans la cyberdefense sont en alerte.

 

Suite de l’article

Repost 0
4 mars 2015 3 04 /03 /mars /2015 17:55
Cybersécurité : Quels enjeux techniques et sociétaux ?

 

source telecom-paristech.fr
 

Entretiens de Télécom ParisTech 11-12/03/2015

Tutoriel mercredi 11 mars. Séminaire jeudi 12 mars

 

Contexte

Réunissant des industriels, des représentants publics, des chercheurs et des juristes, les Entretiens de Télécom ParisTech sur la Cybersécurité du 12 mars 2015 ont pour objectif d’établir un dialogue entre acteurs, et un diagnostic lucide du temps disponible pour initier des solutions.

 

Séminaire du jeudi 12 mars

  • 08h00 - Accueil et petit déjeuner
  • 08h30 - Ouverture de la journée
    Yves Poilane, directeur de Télécom ParisTech et Dominique Jean, président de Télécom ParisTech alumni
  • 08h45 - Cybersécurité : menaces et opportunités
    Amiral Dominique Riban, ANSSI (Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information)
  • 09h15 - Cybersécurité dans les entreprises
    Alain Bouillé, président du CESIN (Club des experts de la sécurité de l'informatique et du numérique)
  • 09h45 - Objets connectés de Santé : où placer la Sécurité, et vite !
    Vincent Trely, président fondateur de l'APSSIS (Association pour la promotion de la sécurité des systèmes d'information de santé)
  • 10h15 - Gouvernance et politique de sécurité
    Sébastien Héon, Directeur des relations institutionnelles, Airbus Defence and Space
  • 10h45 - Pause
  • 11h00 - Table ronde « Réponses techniques, scientifiques, sociétales et régaliennes »
    animée par Éric Freyssinet, chef du Centre de lutte contre les criminalités numériques (C3N), Gendarmerie nationale, avec la participation de :
    - Général (2s) Jean-Louis Desvignes, Président de l’ARCSI (Association des réservistes du chiffre et de la sécurité de l'information)
    - Thierry Floriani, Responsable de la Sécurité des Systèmes d’Information, Numergy
    - Patrick Paint, directeur France, Proofpoint
    - Frank Greverie, Vice-Président Corporate Cybersecurité, Capgemini
    -
    Armen Khatchatourov, Chercheur à Télécom École de Management
    - Claire Levallois-Barth, Coordinatrice de la Chaire Valeurs et politiques des informations personnelles
  • 12h15 - Pause déjeuner
  • 13h45 - Aspects éthiques de la Cybersécurité en entreprise
    Eric Dupuis, Responsable du pôle Cyberdefense & confiance numérique Orange Consulting
  • 14h15 - La protection des données du Quantified Self et de l’IoT
    Florent Frederix
    , Principal Administrator Trust and Security Unit, Commission Européenne
  • 14h45 - Protection des identités, Nouvelles monnaies
    Didier Gras
    , Responsable Sécurité des Systèmes d’Information, Groupe BNP Paribas
  • 15h15 - Bouleversements juridiques inhérents à la Cybersécurité
    Maître Isabelle Landreau, avocate au Barreau de Paris, médiatrice en nouvelles technologies
  • 15h45 - Pause
  • 16h00 - Table ronde : Techniques en rupture et perspectives
    animée par le lieutenant-colonel Gérard Peliks, Réserve citoyenne Cyberdéfense (RCC), avec la participation de :
    - Jean-Noël de Galzain, Président d'Hexatrust, PDG de Wallix
    - Jean-Jacques Quisquater, Université catholique de Louvain
    (Belgique)
    - Grégoire Ribordy, Directeur Général de ID Quantique
    - Nicolas Ruff, Ingénieur sécurité, Google
    - Olivier Thonnard, Architecte Sécurité, Amadeus IT Group
    - Hassan Triqui, Président, Secure-IC SAS
  • 17h15 - Conférence de clôture des Entretiens, Alain Fiocco, Sr. Director CTO, CISCO
  • 17h45 - Fin du séminaire

Ce programme est susceptible d’être légèrement modifié

 

Infos pratiques

Télécom ParisTech - 46 rue Barrault 75013 Paris [y aller]

Tarifs

  • Tutoriel du 11/03 : 490€

  • Séminaire du 12/03 : 200€

  • Tutoriel + Séminaire : 600€

Ces frais sont nets de taxes et imputables au plan de formation de l'entreprise.

  • Séminaire, tarif spécial membres individuels de Télécom ParisTech alumni : 140€

Tous ces tarifs comprennent le déjeuner et les pauses-café.

 

INSCRIVEZ-VOUS !

 

Contacts

Brochure (1.6 Mo)

Repost 0
9 février 2015 1 09 /02 /février /2015 12:55
La Réserve citoyenne cyberdéfense, un réseau d’experts engagés


9 févr. 2015 Ministère de la Défense

 

Le réseau de la réserve cyberdéfense (RCC) se compose de 150 membres répartis en 7 groupes de travail et 8 équipes régionales. Le réseau entreprend un large éventail d’actions allant de l’organisation d’événements, tels que le premier Symposium académique de recherche en cyberdéfense de septembre 2013, à des travaux de réflexion ou de sensibilisation aux enjeux liés à la cyberdéfense.
Ce réseau étend progressivement son activité en région en se concentrant sur les opérations de sensibilisation à destination des PME-PMI. Les travaux du réseau se font en lien avec la Direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN), l’Agence nationale de sécurité des systèmes d’information (ANSSI) et la Direction générale de l’armement (DGA).
Les réservistes citoyens, collaborateurs bénévoles du service public, sont tous liés à la cyberdéfense dans leur vie professionnelle et se sont engagés pour mettre leur expertise au profit de la protection du pays. Ils ont des profils variés offrant à la réserve un large panel de compétences aussi bien en ingénierie, qu’en droit, management, R&D.
La RCC est présidée par Luc-François Salvador qui travaille en étroite collaboration avec le vice-amiral Coustillière.

Repost 0
26 janvier 2015 1 26 /01 /janvier /2015 12:55
Forum de la Cybersécurité

 

26 janv. 2015 Armée de Terre

 

Les 20 et 21 janvier a eu lieu le forum international de la Cybersécurité au grand palais de Lille.

Repost 0
21 janvier 2015 3 21 /01 /janvier /2015 13:55
Cyberdefense : Paroles de réservistes

Intervention de Christophe Bonnard, coordinateur national de la réserve citoyenne Cyberdéfense, lors des rencontres parlementaires de la Cybersécurité en 2014.

Quelles sont les missions de la réserve citoyenne Cyberdéfense (RCC) ? Réponse de Nicolas Caproni.

Quelles sont les missions de la réserve citoyenne Cyberdéfense ? Réponse d'Isabelle Tisserand.

Pourquoi est-il essentiel de sensibiliser les citoyens à la cyberdéfense? Réponse d'Eric Egea

Quel est l'objectif du groupe "Recherche" de la réserve citoyenne Cyberdéfense (RCC)? Réponse de Jean-François Daguzan

Quelles sont les missions de la réserve citoyenne Cyberdéfense ? Réponse de Cécile Doutriaux

Quelles sont les missions de la réserve citoyenne Cyberdéfense ? Réponse d'Emeric Laroche.

Repost 0
21 janvier 2015 3 21 /01 /janvier /2015 13:55
FIC 2015 - A la rencontre de la Réserve citoyenne cyber


 21/01/2015 ASP Nelly MOUSSU - Ministère de la Défense

 

En cette première journée du Forum international de la cybersécurité à Lille, le mardi 20 janvier 2015, un étudiant de l’École pour l’informatique et les techniques avancées (EPITA) est parti à la rencontre des réservistes citoyens cyber.

 

Les cheveux négligemment dressés et un sac sur le dos : rien ne distingue, en apparence, Eric des autres étudiants venus au Forum international de la cybersécurité. A ceci près qu’il a saisi l’occasion de cet événement pour en apprendre davantage sur la Réserve citoyenne cyber (RCC). Il a déjà glané quelques informations lors d’une intervention dans son école du vice-amiral Arnaud Coustillière, officier général de cyberdéfense au ministère de la Défense. Mais il voulait en savoir plus. Alors, fraîchement arrivé à Lille sur les coups de 10 heures, il a filé directement vers le stand de la RCC, situé à proximité de celui de la Direction générale de l’armement (DGA), du Commandement des forces terrestres (CFT) et du Centre d’analyse de lutte informatique défensive (CALID).

 

Les pirates sont d’un côté, les gentils de l’autre

A 22 ans, Eric est un passionné d’informatique et de sécurité. Il a intégré l'École pour l'informatique et les techniques avancées (Epita) à Paris il y a 5 ans, avec le rêve, accompli, de suivre la filière SRS, Système Réseau Sécurité. « Chaque jour apparaissent de nouveaux incidents : la cybersécurité est un domaine dans lequel la problématique est mouvante, le défi permanent. Je me suis orienté vers ce secteur pour mettre mes capacités à disposition, et également pour faire partie de cette course effrénée, où les pirates sont d’un côté et les gentils de l’autre. »

Le jeune homme a depuis longtemps choisi son camp. Son éthique, il l’avait avant d’intégrer son école, conscient du bien-fondé d’une action, ou à l’inverse de son amoralité. L’Epita a renforcé ses convictions : « Il y a un discours constant sur l’éthique et la légalité. C’est fondamental, car les techniques qu’on nous enseigne pourraient, si elles étaient mal utilisées, impacter gravement des systèmes. Or, nous voulons au contraire, apporter aux gens plus de sécurité, et qu’ils perçoivent ça comme un atout et non une contrainte ! »

Ses valeurs en bandoulière, Eric s’est naturellement adressé à la RCC. Patientant derrière deux personnes pressant de questions les réservistes, l’étudiant découvre leurs « outils ». « La RCC a réalisé un jeu de plateau ludique pour transmettre l’ensemble des problématiques de cybersécurité au grand public. A côté, on trouve des fiches visuellement très attractives. Certains jugeront que les termes y sont trop vulgarisés, mais c’est justement ce qui les rend compréhensibles par le plus grand nombre. L’une d’elle présente les spécificités du secteur de la santé et, à ce niveau, les citoyens ne s’imaginent pas les risques encourus… les responsables du secteur non plus d’ailleurs ! »

 

« J’ai la fibre, celle de servir une cause globale ! »

Arrive enfin le moment pour Eric d’interroger deux réservistes, âgés de 25 et 35 ans et issus de formations techniques. Ils le surprennent en lui révélant que la raison d’être de la Réserve citoyenne cyber est le rayonnement. « Nous sommes tous des bénévoles en provenance de la vie civile. Nous agissons à Paris et en régions pour sensibiliser différentes cibles (des PME, des élus, des jeunes…) à la problématique de cybersécurité afin qu’elles intègrent cette notion dans leurs activités quotidiennes. »

L’éthique est bien présente. L’étudiant questionne alors ses interlocuteurs sur son éventuel engagement au sein de la RCC. On l’informe : « La RCC est ouverte à tous ! La sélection se fait au cas par cas, en fonction des besoins et des compétences. » « Et le critère le plus important, c’est la motivation. Et je suis motivé, s’enthousiasme Eric. Ca me permettrait d’agir au niveau national et de rencontrer des professionnels de tous bords, concernés par la cybersécurité. Mais avant de me décider, je dois déterminer si je peux dégager du temps pour ça, car je ne voudrais pas m’engager à la légère… » 

Une dernière question le taraude : « Vous croyez que je pourrais intégrer un jour une réserve opérationnelle cyber ? » L’un des réservistes marque un temps puis lâche : « Les autorités mènent actuellement une réflexion à ce propos. » En attendant, Réserve citoyenne cyber ou Réserve opérationnelle, il y a fort à parier qu’Eric s’engagera au profit des citoyens et de l’Etat. Comme il le dit lui-même : « J’ai la fibre, celle de servir une cause globale ! » Avec la RCC, il tire dans le mille.

 

Eric a participé à l’élaboration de défis informatiques pour le challenge FIC, un événement organisé par son école, l’Epita, et parrainé par la Réserve citoyenne cyber. Les participants remportent une épreuve lorsqu’ils découvrent un scénario d’attaque ou un mot de passe. « Parrainer le Challenge est un excellent moyen pour la RCC de rayonner et toucher différents milieux », souligne l'étudiant.

Repost 0
20 janvier 2015 2 20 /01 /janvier /2015 13:55
FIC 2015 - Présentation du stand de la Défense

 

20/01/2015 Ministère de la Défense

 

Le 7e Forum international de la cybersécurité a ouvert ses portes le mardi 20 janvier 2015 au parc des expositions de Lille Grand Palais. Il accueille pendant deux jours tous les acteurs majeurs de la cyberdéfense.  Destiné à soutenir l’investissement du ministère de la Défense au profit de la cyberdéfense,  la thématique du stand Défense est  « la cyberdéfense au cœur des opérations».

 

Le stand Défense du salon FIC 2015 est conçu autour de quatre  zones d’exposition qui illustrent les capacités opérationnelles et l’expertise du ministère dans les opérations de cyberdéfense.

 

Zone « capacités opérationnelles » - le Centre d’analyse en lutte informatique défensive : centre opérationnel de cyberdéfense

Intégré dans la chaîne de commandement opérationnel et placé sous l’autorité de l’officier général cyber, le (CALID) est le centre chargé de la protection des capacités opérationnelles du ministère de la Défense.  Sa mission est de défendre le cyberespace des armées (réseaux informatiques, systèmes de combat, de commandement, etc.) contre les menaces et attaques qui le visent. Le CALID, expert technico-opérationnel des systèmes d’information du ministère de la Défense, est également présent pour évoquer ses missions de défense du cyberespace des armées. Le CALID se déploie en France et à l’étranger, en prévision ou en réaction à une crise. Il déploie des sondes sur les systèmes d’arme et de commandement en opérations, va rechercher des traces d’attaque sur des systèmes d’information.

 

Zone « préparation opérationnelle » - le Commandement des forces terrestres : au cœur de l’opérationnel

Le Commandement des forces terrestres (CFT) a pour mission de mettre à la disposition du chef d’état-major des armées, au bon moment et au bon endroit, des unités organisées, équipées et entraînées pour l’engagement qui les attend. « Milieu d’affrontement » particulier, le cyberespace expose les systèmes d’information et de communication des forces à de nouvelles vulnérabilités. Pour répondre à ces menaces, le CFT est en mesure de déployer une chaîne de cyberdéfense adaptée à chaque engagement opérationnel des forces aéroterrestres.

 

Zone « anticipation et innovation » - la Direction générale de l’armement : l’expertise technique en cyberdéfense

la Direction générale de l’armement  (DGA) est l’expert technique référent du ministère de la Défense en matière de cyberdéfense et l’un des acteurs clés du Pacte Défense cyber. Une partie de ses équipes de haut niveau intervient directement au profit du Centre d’analyse en lutte informatique défensive (CALID) ou de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) pour l’analyse des attaques les plus complexes détectées sur les réseaux et des menaces potentielles les plus dangereuses.  La montée en puissance de la DGA en matière de cyberdéfense se traduit également par le renforcement de financements d’études amont aux programmes d’armement (de 10 à 30 millions d’euros annuels), de la recherche et d’un soutien accru au PME et aux laboratoires de recherche qui interviennent dans ce domaine. Tout au long du salon, une démonstration réalisée par la Direction générale de l’armement (DGA) illustrera ses travaux en matière d’anticipation de la menace sur les systèmes d’information du ministère.

 

Zone « formation et sensibilisation »

La sensibilisation et la formation aux enjeux de la cyberdéfense sont présentées par le réseau de la réserve citoyenne cyberdéfense (RCC), le mastère spécialisé de la conduite des opérations et de la gestion des crises en cyberdéfense des écoles de Saint-Cyr Coëtquidan et la société Défense Conseil International (DCI).

Repost 0
4 novembre 2014 2 04 /11 /novembre /2014 17:55
 2e symposium de recherche de la réserve citoyenne cyberdéfense


30/10/2014 RCC

 

Le 12 novembre prochain, le réseau cyberdéfense de la réserve citoyenne (RCC) organise son 2e symposium de recherche à Paris.

 

Le mercredi 12 novembre 2014, l’amphithéâtre de Bourcet, situé dans l’enceinte de l’Ecole militaire à Paris (7e), ouvrira ses portes à la 2eédition du symposium de recherche de la réserve citoyenne cyberdéfense de 14h à 19h30. L’objectif de cette série de quatre conférences est de combiner disciplines scientifiques et sciences sociales afin d’aborder des thèmes novateurs dans le domaine de la cyberdéfense.

Organisé par les réservistes du réseau RCC et ouvert au grand public, ce second symposium de recherche s’inscrit dans une démarche de sensibilisation aux enjeux de cyberdéfense chère au réseau RCC.  Cette année, les menaces cybernétiques sont à l’honneur et seront abordées à travers trois thèmes originaux tels que la finance haute fréquence, les Big Data ou encore la fusion nanotechnologies, biotechnologies,  informatique, sciences cognitives (NBIC).

 

Vous souhaitez assister au symposium ? Envoyez un mail avec votre prénom, votre nom ainsi que votre fonction à rcc@defense.gouv.fr.

 

Informations pratiques 

Ecole militaire, 1 place Joffre Paris, 7e– métro ligne 8, station Ecole militaire

Repost 0
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 11:56
« Un travail d'enquête passionnant »


30/09/2014 Econoomie et technologie

 

Derrière leurs écrans, les experts opérationnels et techniques du ministère de la Défense font face quotidiennement aux cybermenaces.  Issus du Centre d’analyse de lutte informatique défense (CALID), de la Direction générale de l’armement (DGA) ou encore membre du réseau cyberdéfense de la réserve citoyenne (RCC), nous allons vous présenter ou/ voici les différents acteurs de la cyberdéfense.

 

Xavier, ingénieur informatique au CALID.

 

Mon rôle est d'évaluer les menaces qui ciblent les systèmes d'information du ministère de la Défense. Nous adaptons ensuite notre posture en fonction des informations obtenues. Mon métier est passionnant. Il y a beaucoup de travail de recherche et d'enquête sur le long terme. Le but est de savoir quelles sont les motivations des attaquants et comment ils procèdent.

Pour évaluer le danger, nous sommes obligés d'avoir les connaissances techniques qui vont nous permettre d'appréhender la menace. Nous devons déterminer si nous avons à faire à un adolescent dans son garage ou à des ingénieurs qui sont prêts à faire des attaques évoluées. Notre métier consiste également à faire le discernement entre les attaques qui visent n'importe qui et celles qui représentent un réel danger pour le ministère de la Défense. Il faut savoir faire la part des choses. Cela s'apprend avec l'expérience.

 

>>> Découvrir d'autres portraits

Repost 0
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 11:56
« Chacun doit être acteur de sa propre cybersécurité »

Nicolas Caproni, membre du réseau cyberdéfense de la réserve citoyenne (RCC).


30/09/2014 Economie et technologie

 

Derrière leurs écrans, les experts opérationnels et techniques du ministère de la Défense font face quotidiennement aux cybermenaces.  Issus du Centre d’analyse de lutte informatique défense (CALID), de la Direction générale de l’armement (DGA) ou encore membre du réseau cyberdéfense de la réserve citoyenne (RCC), nous allons vous présenter ou/ voici les différents acteurs de la cyberdéfense.

 

Nicolas Caproni, membre du réseau cyberdéfense de la réserve citoyenne (RCC).
 

Je suis consultant en sécurité des systèmes d’information. Vol, sabotage, paralysie, les institutions et les entreprises dépendent de l'informatique. Aujourd'hui, c'est plus facile de lancer une cyberattaque que de cambrioler une banque, il faut donc bien prendre en compte les risques. Depuis deux ans, je fais partie de la Réserve citoyenne de cyberdéfense (RCC), où je participe à des actions de sensibilisation. J'ai toujours été attiré par le côté défense et sécurité nationale.

La réserve me permet donc de travailler avec un réseau de confiance d'experts du ministère de la Défense et de la sécurité civile. C'est très enrichissant et c'est également un engagement patriote pour aider son pays en parallèle de son activité professionnelle. Les personnes auprès desquelles nous intervenons sont très réceptives. La cyber attire les jeunes. Écoles, formations universitaires, nous souhaitons vraiment accentuer la sensibilisation auprès des jeunes. Nous présentons les menaces, tout en donnant les bons outils, pour faire face au danger. Nous pouvons toujours améliorer la sécurité avec des petits gestes quotidiens. Ce ne sera jamais parfait mais il ne faut garder que le positif et ne pas tomber dans le fatalisme.

Si chacun est acteur de sa propre cybersécurité, en adoptant les bons réflexes, nous améliorerons globalement la cyberdéfense.

>>> Découvrir d'autres portraits

Repost 0
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 11:56
« Nous n'avons pas le droit à l'erreur » - CALID


 30/09/2014 Economie et Technologie

 

Derrière leurs écrans, les experts opérationnels et techniques du ministère de la Défense font face quotidiennement aux cybermenaces.  Issus du Centre d’analyse de lutte informatique défense (CALID), de la Direction générale de l’armement (DGA) ou encore membre du réseau cyberdéfense de la réserve citoyenne (RCC), nous allons vous présenter ou/ voici les différents acteurs de la cyberdéfense.

 

Sous-lieutenant David, chef du service analyse, CALID.

 

Notre fonction est d'analyser des fichiers récoltés par le Centre d'analyse de lutte informatique défensive (CALID) et de lever le doute sur leur nature. Si l'on découvre un fichier malveillant peu connu, notre mission est de l’analyser, le décortiquer pour voir ses fonctions.

Pour moi le fait de travailler dans la cyberdéfense ce n'est pas juste faire de l'analyse, il y a un gros enjeu opérationnel. Ma motivation ? J’apprends énormément tous les jours et je sais que je ne travaille pas pour rien. Nos analyses peuvent avoir un impact important, nous n'avons pas le droit à l'erreur. Notre travail doit être solide. Nous donnons les informations nécessaires aux chefs qui vont prendre de vraies décisions opérationnelles.

Ici, au sein du CALID, il y a beaucoup de possibilités dans le domaine de la cyberdéfense puisque nous sommes dans un domaine très pointu où toutes les compétences sont reconnues. Les membres de mon service et moi-même faisons preuve d'une réelle solidarité car c'est un investissement de la part de chacun. Nous avons des responsabilités. Nous sommes conscients que la menace peut aller très loin.

 

>>> Découvrir d'autres portraits

Repost 0
3 juillet 2014 4 03 /07 /juillet /2014 11:55
Étudiants en informatique : devenez réserviste dans la cyber-défense

 

1 Juillet 2014 Delphine Dauvergne - letudiant.fr

 

L’armée crée une équipe de réservistes spécialisés en cas de cyber-attaque de la France. Les écoles d’informatique vont être sollicitées pour associer leurs étudiants au dispositif. Une expérience unique, bien utile pour le pays et pour le CV…

 

Étudiants en informatique, vous aurez bientôt la possibilité de devenir réserviste en cyber-défense. "En cas de crise majeure, la main d'œuvre compétente en cyber-défense ou en informatique serait à son poste dans les entreprises, au sein des structures de l'État ou de service public. Mais la seule ressource supplémentaire potentiellement disponible immédiatement se trouve dans les écoles d'informatique ou de télécommunications", explique le contre-amiral Arnaud Coustillière, officier général cyber-défense.

 

Suite de l’article

Repost 0
27 juin 2014 5 27 /06 /juin /2014 12:55
Réseau cyberdéfense : première rencontre annuelle à l'Ecole militaire

 

27/06/2014 Sarah Jeuffé - Economie et technologie

 

Mercredi 25 juin 2014, les membres du réseau cyberdéfense de la réserve citoyenne (RCC) se sont retrouvés pour leur première rencontre annuelle à l’École militaire.

 

Ouverte par les hauts responsables de la communauté nationale de cyberdéfense, la première journée annuelle de la réserve citoyenne de cyberdéfense (RCC) rassemblait mercredi 25 juin les réservistes et membres du réseau cyberdéfense. Près de 70 personnes étaient présentes pour cette journée dont le but était de réunir les membres et de discuter des projets en cours et à initier.

 

La RCC, créé en juillet 2012, est un cercle de confiance regroupant des professionnels travaillant dans le domaine de la cybersécurité. Sa création résulte d’un double constat : la nécessité d’appuyer les acteurs de la communauté nationale de cyberdéfense dans leurs actions à travers un réseau transverse d’experts techniques et non techniques du domaine et de constituer des relais vers la société civile contribuant ainsi à la sensibilisation indispensable à une posture nationale de cyberdéfense robuste.

 

Elle associe ainsi plusieurs organismes étatiques tels que l’Etat-Major des armées (EMA), l’Agence nationale pour la sécurité des systèmes d’information (ANSSI), la Direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN), la Direction générale de l’armement (DGA)… tous représentés durant cette journée. Composée de 150 membres, ses actions s’inscrivent dans le cadre de la loi de programmation militaire pour les années 2014 à 2019 et dans le pacte Défense Cyber.

 

Durant cette journée, les chargés de mission ont, dans un premier temps, présenté leurs actions en cours. La deuxième partie de la rencontre était tournée vers l’échange autour de plusieurs projets proposés et présentés par les réservistes citoyens (RC). Une intervention du commandant (RC) Thierry Rouquet, a notamment engagé le débat sur le thème de « Cyber Sécurité : hisser les acteurs français au niveau de la compétition mondiale ».  Cette journée aura été riche en débats et en rencontres, et nécessaire pour que la RCC puisse continuer à inscrire son action en totale adéquation avec les besoins de communauté nationale de cyberdéfense et en soutien de celle-ci.

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories