Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 février 2016 1 01 /02 /février /2016 11:45
photo 31e RG / Armée de Terre

photo 31e RG / Armée de Terre


31/01/2016 Armée de Terre

 

Une dizaine de Dragons de la 2e compagnie de combat du génie du 31e régiment du génie (31e RG) a effectué une formation de fouille opérationnelle complémentaire (FOC) du 12 au 14 janvier 2016.  

 

Formés par leurs chefs de groupe, ils ont profité du matériel et des locaux du pôle interarmées munitions et explosifs (PIAM) pour travailler principalement la fouille de zone et le prélèvement des ressources, en vue de leur projection en République de Côte d’Ivoire puis en bande sahélo-saharienne. 

Cette formation nécessite la participation de chaque membre du groupe. Chacun est ainsi en mesure de prendre des photos, de fouiller un point particulier comme des caches d’armes, de prélever les ressources sans les polluer, avec son binôme, en autonomie. Malgré un délai restreint, les Dragons ont su adapter leur formation en fonction des retours d’expérience de l'opération BARKHANE, en travaillant avec des ressources retrouvées au Sahel, ainsi que sur des mises en situation réelle. 

Cette formation marque le début de la préparation opérationnelle pour la Côte d'Ivoire.

Repost 0
10 avril 2015 5 10 /04 /avril /2015 14:55
Terre information magazine de mars en ligne

 

10/04/2015 Armée de Terre

 

Le 262e numéro du magazine de l’armée de Terre est en ligne. Fidèle à sa ligne éditoriale, la vie et l’activité des unités y sont détaillées.

 

Au programme ce mois-ci : une immersion au cœur des forces françaises en Côte d’Ivoire, le bilan des exercices en Laponie et au Canada, le témoignage d’un militaire déployé dans le cadre de la mission Vigipirate et une multitude d’informations pratiques.

 

Le TIM, première source d’information pour l’armée de Terre.

Repost 0
20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 08:45
Corymbe 127 : l’aviso « Enseigne de vaisseau Jacoubet » effectue des PIO durant son escale à Abidjan

 

19/11/2014 Sources : État-major des armées

 

Lors de l’escale de l’aviso Enseigne de vaisseau Jacoubet effectuée à Abidjan en novembre 2014, des périodes d’instruction opérationnelle (PIO) ont été effectuées dans trois domaines intéressant la marine ivoirienne : la sécurité, la visite et la mise en œuvre des armes. La réalisation d’exercices communs en mer a été le point d’orgue de cette coopération.

 

Il s’agit bien d’une des actions essentielles de la mission Corymbe, au sein de laquelle est engagé le Jacoubet : exercer les marines partenaires de l’Afrique de l’Ouest pour améliorer leurs savoir-faire en matière de surveillance maritime.

 

Durant ces PIO, l’aviso Enseigne de vaisseau Jacoubet a donc procédé à un « assistanex », exercice qui consiste à porter assistance, depuis la mer, à un navire confronté à un incendie. Réalisé sur le patrouilleur ivoirien Emergence, cet exercice a permis un entraînement efficace à la gestion des fumées, la mise en place de manches incendie et l’organisation des équipe sécurité.

 

Sous l’œil attentif de l’équipage français, les fusiliers marins ivoiriens ont pu également s’entraîner à la visite d’un bâtiment à la mer réalisée à partir de l’Emergence. Cet exercice permet d’appréhender les obligations légales et les difficultés de sécurité de la visite d’un navire par des militaires qui peut être effectuée par exemple pour la lutte contre le terrorisme, la piraterie ou le narcotrafic.

 

Une formation à la mise en œuvre de l’armement de 12,7 mm et de 20 mm a enfin conclu cette période d’instruction.

 

En place depuis 1990, la mission Corymbe est un déploiement naval quasi-permanent, en mesure de soutenir les forces armées françaises dans le golfe de Guinée, zone d’intérêt stratégique pour la France. Le dispositif est armé par un bâtiment de la Marine nationale, ponctuellement renforcé par des moyens terrestres et aéromobiles embarqués, et peut soutenir à tout moment tout type d’opérations dans la région. De plus, cette présence quasi-permanente permet de coopérer avec les marines régionales amies, et ainsi de participer à leur montée en puissance et au développement de capacités africaines autonomes.

Corymbe 127 : l’aviso « Enseigne de vaisseau Jacoubet » effectue des PIO durant son escale à Abidjan
Corymbe 127 : l’aviso « Enseigne de vaisseau Jacoubet » effectue des PIO durant son escale à AbidjanCorymbe 127 : l’aviso « Enseigne de vaisseau Jacoubet » effectue des PIO durant son escale à Abidjan
Repost 0
14 novembre 2014 5 14 /11 /novembre /2014 17:45
EFS : détachement d’instruction opérationnelle au profit de militaires ivoiriens

 

13/11/2014 Sources : État-major des armées

 

Du 27 septembre au 11 octobre 2014, un détachement d’instruction opérationnelle (DIO) « marine passerelle », constitué par des personnels de la station navale des éléments français au Sénégal (EFS), s’est rendu en République de Côte d’Ivoire (RCI).

 

Cette action de formation avait pour objectif de créer les instructions permanentes du commandant pour la mer (IP Mer), ainsi que des planchettes passerelle au profit du nouveau patrouilleur de la marine ivoirienne L’Emergence.

 

Les instructions théoriques et pratiques ont concerné l’équipage du bateau mais aussi les marins des deux autres sisterships de L’Emergence, actuellement en construction à Lorient, et qui rejoindront bientôt la RCI.

 

Des sorties à la mer ont permis de mettre en application les documents qui ont été créés dans le cadre de ce DIO. Grâce au dynamisme et à la motivation des marins ivoiriens, un programme d’activités ambitieux a pu être mis en place : navigations en eaux resserrées, mouillages, exercices d’homme à la mer, avarie de barre et autres exercices  incendie ont rythmé les journées sur le plan d’eau. Un exercice de mise en place de l’équipe de visite sur le thème du NARCOPS, avec le concours des fusiliers marins commandos, a constitué le point d’orgue de ce DIO.

 

Les quatre instructeurs du détachement ont ainsi pu constater combien le patrouilleur L’Emergence porte bien son nom : son équipage porte haut  les valeurs d’une marine qui sort de plusieurs années de crise mais dont l’envie d’apprendre et de progresser fait plaisir à voir.

 

Depuis 2011, les EFS constituent un « pôle opérationnel de coopération à vocation régionale » en Afrique de l’Ouest. A ce titre, ils conduisent des actions bilatérales et régionales de coopération militaire opérationnelle visant à accompagner les États africains dans le renforcement de leur sécurité collective. Majoritairement tournés vers la coopération militaire opérationnelle en Afrique de l’Ouest, les EFS ont par ailleurs la capacité d’accueillir, de soutenir et de commander une force projetée, comme cela a été le cas lors du lancement de l’opération Serval en janvier 2013.

Repost 0
22 octobre 2014 3 22 /10 /octobre /2014 16:45
EFS : un détachement d’instruction opérationnelle réalise une formation tactique en RCI

 

 

21/10/2014 Sources : État-major des Armées

 

Du 15 au 28 septembre 2014, un détachement de l’unité de coopération régionale des éléments français au Sénégal (EFS) s’est rendu en République de Côte d’Ivoire pour réaliser une action de formation tactique de quinze jours au profit des cadres et formateurs ivoiriens de l’école des forces armées (EFA). Installée à Zambakro, à une quinzaine de kilomètres de Yamoussoukro, l’EFA rassemble les différentes écoles de formation d’officiers ivoiriens.

 

Ce stage a permis de parfaire les connaissances tactiques des officiers en charge de la formation militaire des futurs chefs militaires ivoiriens. Après la révision des fondamentaux du combat, l’instruction s’est portée sur les points clés que sont la méthode de raisonnement tactique et la rédaction de l’ordre initial qui en découle. Les stagiaires ont ainsi reçu chacun un carnet de combat avant d’être mis au contact de leur premier ordre initial. Après en avoir assimilé le format et le mode opératoire, guidé par les formateurs du détachement d’instruction opérationnelle (DIO) des EFS, ils ont pu s’exercer, chacun à leur niveau, sur un cas pratique.

 

L’intérêt des stagiaires ivoiriens pour cette instruction et les retours positifs effectués auprès de leurs formateurs ont confirmé la pertinence des modules préparés par le DIO. Cela confirme également la capacité des EFS à répondre aux besoins des forces ivoiriennes pour compléter leurs savoir-faire tactiques.

 

Depuis 2011, les EFS constituent un « pôle opérationnel de coopération à vocation régionale » en Afrique de l’Ouest. A ce titre, ils conduisent des actions bilatérales et régionales de coopération militaire opérationnelle visant à accompagner les États africains dans le renforcement de leur sécurité collective. Majoritairement tournés vers la coopération militaire opérationnelle en Afrique de l’Ouest, les EFS ont par ailleurs la capacité d’accueillir, de soutenir et de commander une force projetée, comme cela a été le cas lors du lancement de l’opération Serval en janvier 2013.

EFS : un détachement d’instruction opérationnelle réalise une formation tactique en RCIEFS : un détachement d’instruction opérationnelle réalise une formation tactique en RCI
Repost 0
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 17:45
Côte d’Ivoire : opération de présence de moyenne durée dans l’Ouest

14/10/2013 Sources : EMA

 

Du 10 au 15 septembre 2013, les militaires de la force Licorne ont effectué une opération de moyenne durée (OPMD) dans l’ouest de la République de Côte d’Ivoire.

 

Ce détachement était composé de deux sections de la 1ère compagnie du 21e Régiment d’infanterie de marine (21e RIMa), renforcées par le peloton d’éclairage et d’investigation du 5ème escadron du 1er Régiment étranger de cavalerie (REC).

 

Les opérations de présence menées par la force Licorne ont pour but de s’assurer de la situation sécuritaire dans le pays et participent au processus de stabilisation en Côte d’Ivoire.

 

Durant cette OPMD, les légionnaires et marsouins du détachement de la force se sont déplacés dans les villes de Bouaflé, de Daloa et de Man, distantes de plus de 400 kilomètres du camp de Port-Bouët à Abidjan. Tout au long de l’opération, des contacts ont pu être établis avec la population et les autorités civiles, militaires et coutumières.

 

A cette occasion, un certain nombre d’actions civilo-militaires ont été conduites au profit des habitants, comme par exemple la distribution de kits scolaires pour les écoles de la région. L’équipe médicale a également effectué des distributions de médicaments et assuré plus de 140 consultations médicales.

 

La force Licorne comprend 450 hommes qui accompagnent la réforme de l’armée ivoirienne, en soutien de l’ONUCI. Elle organise notamment des formations pour les militaires ivoiriens, des aides à la dépollution ou à la destruction de munitions, ainsi que des actions civilo-militaires. Elle est par ailleurs en mesure d’assurer la protection des ressortissants français.

Côte d’Ivoire : opération de présence de moyenne durée dans l’Ouest
Côte d’Ivoire : opération de présence de moyenne durée dans l’Ouest
Côte d’Ivoire : opération de présence de moyenne durée dans l’Ouest
Repost 0
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 16:45
La DPSD et Licorne

14/10/2013 DPSD

 

Le détachement PSD de Port-Bouët à Abidjan est le conseiller privilégié du commandement en matière de contre-ingérence...

 

Installé dans les murs du camp Licorne (ex-43ème BIMa), il est l’héritier du poste PSD en Côte d’Ivoire devenu un détachement en opération extérieure (missions de 6 mois) suite aux crises successives depuis le début des années deux mille. Son statut devrait évoluer vers un séjour type outre-mer en 2014.

 

Le chef de détachement participe à toutes les réunions d’importance au sein de la force et est reçu autant que de besoin par le COMANFOR (commandant de la force Licorne). Au delà des activités de conseil liées à la protection, les inspecteurs ont la charge du recueil du renseignement de contre-ingérence.

 

En dehors des services officiels français implantés en RCI, le détachement entretient des relations particulièrement cordiales tant au niveau des services ivoiriens homologues que de ceux relevant du ministère de l’intérieur voire même de la cellule en charge des affaires de la présidence.

 

Ces relations caractérisées par une grande confiance se sont notamment renforcées au travers des actions de formation de contre-ingérence au profit des services homologues. Conséquence du succès de ces stages, un nombre croissant d’interlocuteurs officiels, militaires ou civils, souhaite les intégrer.

 

La DPSD et Licorne
Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories