Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 décembre 2015 1 21 /12 /décembre /2015 17:35
Afghanistan: 6 soldats de l'Otan tués dans un attentat suicide des talibans

 

21 décembre 2015 Romandie.com (AFP)

 

Kaboul - Six soldats de la mission de l'Otan en Afghanistan ont été tués lundi dans un attentat suicide commis par des rebelles talibans près de Kaboul, selon un nouveau bilan de cette attaque fourni par le QG de l'Alliance atlantique dans le pays.

 

L'attaque, menée par un kamikaze à moto, visait une patrouille conjointe de l'armée afghane et des forces étrangères. Elle s'est produite près de la base de Bagram au nord de Kaboul et a tué 6 soldats étrangers, a indiqué à l'AFP un porte-parole de l'Otan qui n'a pas précisé leur nationalité.

 

Mohammad Asem, le gouverneur de la province de Parwan, où se trouve Bagram, avait auparavant fait état de trois soldats étrangers tués dans cet attentat survenu en début d'après-midi.

 

Les 13.000 soldats de l'Otan déployés en Afghanistan, qui n'ont plus qu'un rôle de formation et de conseil, sont les cibles de prédilection des talibans depuis la chute de leur régime en 2001 qui a marqué le début de leur insurrection.

 

Les insurgés ont revendiqué l'attaque de lundi et affirmé avoir tué 19 soldats américains. Les talibans ont l'habitude de fortement exagérer les bilans de leurs attaques contre les troupes étrangères et les forces de sécurité afghanes, elles aussi fréquemment visées.

Partager cet article

Repost0
8 novembre 2015 7 08 /11 /novembre /2015 18:36
photo MSF

photo MSF

 

Nov 6, 2015  defense-aerospace.com

(Source: US Department of Defense; issued Nov 5, 2015)

 

DoD Receives Initial Report of Kunduz Hospital Strike

 

WASHINGTON --- Defense Department officials have received and read a 13-page initial review conducted by Doctors Without Borders of the Oct. 3 strike at their hospital in Kunduz, Pentagon spokesman Navy Capt. Jeff Davis said here today.
A full investigation is underway in coordination with Afghanistan’s government to “determine exactly what happened” when the hospital came under fire, Defense Secretary Ash Carter said on the day of the strike.
“We appreciate [Doctors Without Borders] sharing this report with us in advance of its release,” Davis told defense reporters, “and it is being made available to our investigators who continue their efforts.”

Initial Statement
In an initial statement Oct. 3, Army Col. Brian Tribus, a spokesman for U.S. forces in Afghanistan, said U.S. forces conducted an airstrike in Kunduz at 2:15 a.m. local time that “may have caused collateral damage to a nearby medical facility.”
A statement later that day said the airstrike was targeting insurgents who were directly firing on U.S. service members advising and assisting Afghan security forces in the city, near a Doctors Without Borders facility.
“Since this tragic incident we have worked closely with [Doctors Without Borders] to determine the facts surrounding it,” Davis said, noting that yesterday Resolute Support Commander Army Gen. John F. Campbell met in Kabul with Doctors Without Borders representatives.

Investigation Continues
“We continue to work closely with [Doctors Without Borders] in identifying the victims, both those killed and wounded, so that we can conclude our investigations and proceed with follow-on actions, to include condolence payments,” Davis added.
The department also is committed to working with Doctors Without Borders to determine the full extent of damage to the hospital so it can be repaired in full, he said.
The NATO Resolute Support Combined Civilian Casualty Assessment Team, or CCAT, investigation is ongoing and is being conducted simultaneously with the U.S. investigation, which is being conducted in accordance with Army Regulation 15-6, Davis said.

Army Regulation 15-6
Army Regulation 15-6, according to Army manuals and documents, establishes procedures for investigations and boards of officers. AR 15-6 procedures may be used on their own, such as in an investigation to determine facts and circumstances, or they may be incorporated by reference into directives governing specific kinds of investigations, such as line-of-duty investigations.
Davis said that when the 15-6 investigation is complete it will go to U.S. Central Command and officials there will formally review and release the report.
A key element of the investigation still underway is the effort to identify the casualties, he said, noting that the investigators are working closely with Doctors Without Borders on that.
“We’re committed to conducting investigations that are thorough and transparent,” Davis said, adding that the department leadership again expresses their “deepest condolences to the families of those affected by this tragic incident.”

 

Note RP Defense : initial link on DoD website : http://www.defense.gov/News-Article-View/Article/627858/dod-receives-initial-report-of-kunduz-hospital-strike

now 

http://www.defense.gov/News-Article-View/Article/627858/dod-receives-initial-report-of-kunduz-hospital-strike source RP Defense

http://www.defense.gov/News-Article-View/Article/627858/dod-receives-initial-report-of-kunduz-hospital-strike source RP Defense

Partager cet article

Repost0
8 novembre 2015 7 08 /11 /novembre /2015 18:35
Attack on Kunduz Trauma Centre: Initial MSF Internal Review


Nov 06, 2015 defense-aerospace.com

(Source: Medecins Sans Frontière; issued Nov 05, 2015)

 

Hospitals have protected status under the rules of war. And yet in the early hours of 3 October, the MSF hospital in Kunduz came under relentless and brutal aerial attack by US forces.

Patients burned in their beds, medical staff were decapitated and lost limbs, and others were shot by the circling AC-130 gunship while fleeing the burning building. At least 30 MSF staff and patients were killed.

This week, MSF concluded an initial review of the facts before, during and in the aftermath of the airstrikes. Although our internal review is an ongoing process, we have decided to share these initial outcomes with the public, to counter speculation and to be transparent. Details that could identify individuals have been removed. Explanatory footnotes have been added in places where an external reader may need additional clarification.

This is the view from inside the hospital. What we lack is the view from outside the hospital - what happened within the military chains of command.

The facts compiled in this review confirm our initial observations: the MSF trauma centre was fully functioning as a hospital with 105 patients admitted and surgeries ongoing at the time of the US airstrikes; the MSF rules in the hospital were implemented and respected, including the ‘no weapons’ policy; MSF was in full control of the hospital before and at the time of the airstrikes; there were no armed combatants within the hospital compound and there was no fighting from or in the direct vicinity of the trauma centre before the airstrikes.

What we know is that we were running a hospital treating patients, including wounded combatants from both sides – this was not a ‘Taliban base.’

The question remains as to whether our hospital lost its protected status in the eyes of the military forces engaged in this attack - and if so, why. The answer does not lie within the MSF hospital. Those responsible for requesting, ordering and approving the airstrikes hold these answers.

We know that there were many different forces fighting in the area around our hospital: special forces, regular army, police and the armed opposition. Each of these forces may have been operating according to different understandings or interpretations of how international humanitarian law applies to medical work in war. Any ambiguity has deadly consequences for our ability to work on frontlines.

What we demand is simple: a functioning hospital caring for patients, such as the one in Kunduz, cannot simply lose its protection and be attacked; wounded combatants are patients and must be free from attack and treated without discrimination; medical staff should never be punished or attacked for providing treatment to wounded combatants.

On 7 October 2015, MSF launched a call for an independent investigation by the International Humanitarian Fact Finding Commission. Although the IHFFC has made itself available for an investigation, the United States and Afghan Governments have yet to consent to this request. Consenting to the IHFFC is a critical step in demonstrating a commitment to the Geneva Conventions. Today, we are handing over this internal report to both the public and the IHFFC.

The attack on our hospital in Kunduz destroyed our ability to treat patients at a time when we were needed the most.

We need a clear commitment that the act of providing medical care will never make us a target. We need to know whether the rules of war still apply.


Click here for the full report, on the MSF website.

Partager cet article

Repost0
3 novembre 2015 2 03 /11 /novembre /2015 19:35
photo Office of SIGAR

photo Office of SIGAR

 

03-11-2015 Par RFI

 

Quarante-trois millions de dollars. C'est la somme astronomique dépensée par les Etats-Unis pour la construction d'une station-service dans le nord de l'Afghanistan. Un rapport officiel dénonce ce nouvel exemple du gaspillage de l'aide américaine au gouvernement afghan.

 

Lire l’article

Partager cet article

Repost0
27 octobre 2015 2 27 /10 /octobre /2015 17:35
Training at the ANAOA - photo UK MoD

Training at the ANAOA - photo UK MoD

 

27 October 2015 Ministry of Defence and The Rt Hon Michael Fallon MP

 

The Defence Secretary has announced that the UK will maintain its military presence in Afghanistan, underlining its support to the country.

 

Michael Fallon informed parliament today (27 October) that the UK will uphold its current military commitment of around 450 British troops in Afghanistan throughout 2016, which also emphasises UK support for the NATO’s Resolute Support Mission.

The decision follows a planned review of the UK’s commitment in light of the performance of the Afghan National Defence and Security Forces (ANDSF) over the year and the overall security situation.

Non-combat roles being carried out by UK Armed Forces personnel include mentoring instructors in the Afghan National Army Officer Academy (ANAOA), advising in the Afghan Security Ministries and providing vital support to NATO’s mission in Kabul, including leading the Kabul Security Force.

The pledge to maintain UK military support in Afghanistan follows the announcement by President Obama that the US will also uphold its military presence throughout 2016. The UK will work with the US and other NATO Allies and partners to ensure that the delivery of invaluable support to the ANDSF continues.

The terrorist threat to the UK from this region has reduced, and although the UK’s combat mission has ended, we continue to support the Afghanistan government to build a peaceful, secure and prosperous future for the country.

The UK has a long-term commitment to Afghanistan, including financial aid and political support, which was reaffirmed by Prime Minister David Cameron during a phone call to the Afghan president on 26 October.

Defence Secretary Michael Fallon said:

The Afghan National Defence and Security Forces have shown dedication and professionalism in response to the challenges they have faced, since taking leadership of the country’s security.

Maintaining our military presence will provide crucial assistance to them as they continue to grow stronger.

It underlines our resolve to help build a safe and prosperous Afghanistan.

The Written Ministerial Statement is here

Partager cet article

Repost0
16 octobre 2015 5 16 /10 /octobre /2015 07:35
Troupes en Afghanistan: Washington attend des contributions alliées

 

15 octobre 2015 Romandie.com (AFP)

 

Washington - Les Etats-Unis, qui viennent d'annoncer le maintien de plusieurs milliers de soldats en Afghanistan après 2016, attendent maintenant les contributions de leurs alliés, a déclaré jeudi à Washington le chef du Pentagone Ashton Carter.

 

Nous nous attendons à ce que l'engagement américain suscite l'engagement d'autres membres de la coalition de l'Otan en Afghanistan, a déclaré le secrétaire à la Défense dans une brève conférence de presse.

 

J'ai déjà engagé des consultations avec nos principaux alliés pour assurer la poursuite de leur soutien à cette mission en Afghanistan, a-t-il dit.

 

Le porte-parole du Pentagone Peter Cook s'est montré confiant concernant de futures contributions des alliés pour une présence militaire en Afghanistan.

 

Nous avons une assez bonne vision sur la volonté des autres pays de faire un pas, a-t-il dit.

 

Ils l'ont fait dans le passé, et beaucoup d'entre eux se sont déjà exprimés sur leur volonté de poursuivre leur engagement en Afghanistan.

 

Le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg a indiqué jeudi que l'Alliance prendrait dans les semaines à venir des décisions clefs sur l'avenir de Soutien résolu, l'opération de l'Otan en Afghanistan.

 

La mission de l'Otan dans ce pays comprend actuellement 12.500 soldats, dont près de 10.000 Américains.

 

Le président Barack Obama a annoncé jeudi une pause en 2016 dans le retrait de ces soldats, prolongeant encore une intervention militaire qui a débuté il y a 14 ans. Au-delà de 2016, 5.500 soldats seront maintenus sur un petit nombre de bases.

 

Le président américain a jugé que les forces afghanes n'étaient pas encore assez fortes pour assurer la stabilité du pays. Il avait été élu en 2008 sur la promesse de mettre fin aux guerres en Afghanistan et en Irak.

Partager cet article

Repost0
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 16:35
RAF Names Two Aircrew Killed In Afghan Puma Crash


13 oct. 2015 Forces TV

 

The two Royal Air Force personnel killed in a helicopter accident in Afghanistan have been named as Flight Lieutenants Geraint 'Roly' Roberts and Alan 'Scotty' Scott. Both officers were part of the Puma helicopter force based at Oxfordshire's RAF Benson.

Speaking about their loss the Station Commander Group Captain Simon Paterson said: "Today we mourn the loss of two of our most capable and dedicated colleagues and friends, both of whom were exceptional men who made a massive impact on the Puma Force and, indeed, the Station."

"They will be greatly missed by all and we send our heartfelt condolences to the families of Flight Lieutenant Alan Scott and Flight Lieutenant Geraint ‘Roly’ Roberts."

Find out more - http://frces.tv/FKNAEd

Partager cet article

Repost0
12 octobre 2015 1 12 /10 /octobre /2015 08:35
Afghanistan: 5 membres de l'Otan tués dans un accident d'hélicoptère

 

12 octobre 2015 Romandie.com (AFP)

 

Kaboul - Cinq membres de l'Otan, dont deux soldats de l'armée de l'air britannique, sont morts dimanche dans l'accident de leur hélicoptère à Kaboul, peu après qu'un convoi britannique eut été visé par un attentat suicide dans la capitale afghane.

 

Les autorité ont annoncé lundi que l'hélicoptère s'était écrasé dimanche après-midi lors de son atterrissage au quartier général de la coalition de l'Otan, qui apporte un soutien aérien à l'armée afghane.

 

L'accident a provoqué la mort de cinq membres de (l'opération) Soutien résolu et en a blessé cinq autres, selon un communiqué.

 

Une enquête a été ouverte mais nous pouvons confirmer qu'il s'agit d'un accident et non du résultat d'une attaque d'insurgés, a souligné auparavant le ministère britannique de la Défense.

 

Le décès de deux soldats britanniques porte à 456 le nombre des Britanniques morts en Afghanistan depuis que la Grande-Bretagne a participé à l'invasion de l'Afghanistan lancée par les Etats-Unis en octobre 2001.

 

Ces deux soldats appartenaient aux 230 Squadron et 33 Squadron de la Royal Air Force.

 

Les nationalités des autres victimes n'ont pas été révélées.

 

Cet accident intervient peu après une attaque ayant visé dimanche un convoi britannique dans le centre de Kaboul, signe de l'instabilité persistante en Afghanistan, deux semaines après la prise spectaculaire de Kunduz (nord) à par les talibans.

 

Cet attentat suicide, commis par un kamikaze taliban à une heure de pointe dans le centre de la capitale, a blessé trois civils, dont un enfant.

 

Les talibans ont renforcé leurs attaques contre les forces gouvernementales afghanes depuis que l'Otan a achevé en décembre sa mission de combat en Afghanistan.

 

Les insurgés talibans étaient parvenus le 28 septembre à s'emparer en quelques heures seulement de la ville stratégique de Kunduz.

 

Cette prise de contrôle, même si elle n'a duré que quelques jours, avait signé leur plus grande victoire depuis 2001, constituant un grave revers pour le président Ashraf Ghani, au pouvoir depuis un an.

 

Les forces de sécurité afghanes ne leur avaient opposé qu'une faible résistance, symptomatique des énormes difficultés qu'elles rencontrent pour contenir les combattants islamistes.

 

Les talibans ont affirmé dimanche que leur attentat suicide à Kaboul contre les forces de l'Otan avait été perpétré en représailles aux bombardements barbares de Kunduz.

 

Des bombardements aériens américains, en soutien aux forces afghanes et de l'Otan sur le terrain à Kunduz, avaient atteint un hôpital de Médecins sans frontières (MSF) faisant au moins 22 morts, dont 12 employés de l'ONG.

 

Le président Barack Obama avait présenté ses excuses à l'ONG qui demande une enquête internationale impartiale sur cette tragédie.

Partager cet article

Repost0
5 octobre 2015 1 05 /10 /octobre /2015 16:35
AC-130J gunship

AC-130J gunship

 

05 octobre 2015 Romandie.com (AFP)

 

Washington - La frappe américaine qui a touché l'hôpital de Kunduz en Afghanistan a eu lieu à la demande des forces afghanes sous le feu des talibans, a indiqué lundi à Washington le général américain John Campbell, le chef de la mission de l'Otan en Afghanistan.

 

Les forces afghanes ont demandé un soutien aérien aux forces américaines, qui ont déclenché une frappe aérienne, a déclaré le général Campbell.

 

Douze membres de MSF et 10 patients ont été tués dans la frappe.

 

Le général Campbell a rappelé qu'une enquête avait été ordonnée sur le bombardement, qualifié de crime de guerre par Médecins Sans Frontières.

 

Si des erreurs ont été commises nous les reconnaîtrons. Ceux qui en sont responsable devront rendre des comptes, et nous prendrons des mesures pour éviter qu'elles se reproduisent, a déclaré le général Campbell.

 

Le général Campbell n'a pas indiqué quelle autorité avait autorisé l'avion américain à ouvrir le feu.

 

Il n'a pas non expliqué pourquoi l'hôpital s'est retrouvé sous le feu alors que MSF avait communiqué ses coordonnées aux autorités afghanes et américaines, ni pourquoi le bombardement n'a pu être stoppé après les premiers messages d'alerte de MSF.

 

L'enquête devra répondre à toutes ces questions, a-t-il dit.

Partager cet article

Repost0
29 septembre 2015 2 29 /09 /septembre /2015 15:35
L'armée afghane lance une contre-offensive à Kunduz avec le soutien aérien américaine

 

29 septembre 2015 Romandie.com (AFP)

 

Kaboul - L'armée afghane, épaulée par un soutien aérien américain, a lancé mardi matin une contre-offensive pour reprendre la ville de Kunduz, un verrou stratégique du nord, aux rebelles talibans qui s'en sont emparé la veille.

 

L'opération, menée par des renforts envoyés d'autres provinces, a déjà permis de reprendre le quartier général de la police provinciale et la prison, d'où des centaines de détenus avaient été libérés par les insurgés lundi, a assuré le ministère afghan de la Défense dans un communiqué.

 

La bataille est en cours. Les forces afghanes font face à la résistance des talibans mais réussissent à progresser, a ajouté Sayed Sarwar Hussaini, porte-parole de la police de la province de Kunduz.

 

Lundi, les rebelles talibans n'avaient eu besoin que de quelques heures pour s'emparer de Kunduz, ville stratégique de 300.000 habitants située sur la route qui relie Kaboul au Tadjikistan.

 

L'armée afghane, surmenée sur plusieurs fronts, ne peut plus compter sur le soutien sur le terrain de ses alliés de l'Otan. Les 13.000 soldats restants se consacrent quasi-exclusivement à la formation de leurs homologues.

 

Cependant, l'armée américaine épaule régulièrement Kaboul en procédant à des tirs de drone, notamment dans l'est de l'Afghanistan.

 

Mardi matin, alors que la contre-offensive était lancée, l'armée américaine a procédé pour la première fois à une frappe aérienne à Kunduz, en soutien aux forces afghanes et à celles de l'Otan déployées dans la zone, selon un porte-parole de l'Alliance.

 

Cette frappe, dont l'Otan n'a pas souhaité préciser la nature, était destinée selon l'alliance à éliminer une menace non identifiée.

 

L'armée américaine s'est résolue à mener cette frappe face à la gravité de la situation, alors que les 13.000 soldats occidentaux encore déployés dans le pays sont surtout censés se limiter, depuis le retrait des forces de combats de l'Otan en décembre dernier, à conseiller et former leurs homologues afghans.

Partager cet article

Repost0
26 août 2015 3 26 /08 /août /2015 22:35
Afghanistan: deux soldats américains de l'Otan tués dans une attaque de l'intérieur

 

26 août 2015 Romandie.com (AFP)

 

Kaboul (Afghanistan) - Un homme vêtu de l'uniforme de l'armée afghane a tué mercredi deux soldats de l'Otan dans le sud-ouest du pays, a annoncé la coalition.

 

Cette attaque, qui n'a pas été revendiquée jusqu'à présent, a coincidé avec la prise de contrôle par les talibans, d'un district stratégique dans la province du Helmand.

 

Deux soldats de l'Otan sont morts ce matin, lorsqu'un homme vêtu en treillis de l'armée afghane a ouvert le feu sur le véhicule de soldats de l'Otan sur une base, dans la province du Helmand, un bastion des talibans, a indiqué la mission de l'Otan dans un communiqué.

 

L'Otan a précisé que les deux soldats ont riposté, blessant le tireur, ainsi qu'un autre individu portant l'uniforme de l'armée afghane.

 

L'Alliance avait auparavant indiqué que les attaquants étaient au nombre de deux, et qu'ils avaient tous deux été tués.

 

De son côté le Pentagone a annoncé, sans donner plus de détails, que les deux soldats étaient de nationalité américaine.

 

Deux soldats américains ont été tués (...) quand deux individus portant des uniformes des forces de sécurité afghanes ont ouvert le feu sur leur véhicule dans une base de l'armée afghane dans la province du Helmand, a indiqué le capitaine de vaisseau Jeff Davis, porte-parole du Pentagone.

 

Les attaques de l'intérieur, de soldats afghans ou d'insurgés déguisés en soldats afghans contre des membres de la coalition internationale, sont devenues au cours des dernières années l'une des principales menaces pour les forces de l'Otan, dont le mandat est d'appuyer le gouvernement de Kaboul face à l'insurrection talibane.

 

Ces attaques ont contribué à créer un climat de méfiance entre les troupes étrangères et les soldats afghans qu'elles doivent appuyer et former.

 

Par ailleurs, les talibans ont pris le contrôle du district de Musa Qala, dans le nord de la province, après d'intenses combats, a indiqué un membre du conseil de la province.

 

Les autorités redoutent que la chute de ce district, autrefois une position stratégique de l'Otan, ne permette aux talibans de s'emparer des régions voisines et de renforcer leur emprise sur le nord du Helmand.

 

De nombreuses personnes ont été tuées ou blessées dans les combats. On a eu du mal à s'en sortir vivants, a déclaré Mullah Abdul Jalil, un habitant de Musa Qala, qui a fui avec sa famille dans la capitale provinciale de Lashkar Gah.

 

L'attaque de mercredi est le premier incident de ce type depuis que le mollah Akhtar Mansour est devenu en juillet le nouveau chef des talibans afghans après l'annonce de la mort du mollah Omar.

 

La dernière attaque de l'intérieur s'était produite en avril lorsqu'un soldat américain avait été tué dans des échanges de tirs entre les troupes américaines et afghanes dans l'est de l'Afghanistan.

 

Depuis la fin de sa mission de combat en décembre dernier, l'Otan dispose d'environ 13.000 soldats en Afghanistan, chargés de former les forces afghanes désormais en première ligne face à l'insurrection des talibans, qui ont d'ailleurs intensifié leurs attaques au cours des derniers mois.

Partager cet article

Repost0
7 juillet 2015 2 07 /07 /juillet /2015 09:35
Afghanistan: attentat à Kaboul contre les forces de l'Otan

 

07 juillet 2015 Romandie.com (AFP)

 

Kaboul - Un attentat à la bombe a visé mardi à Kaboul des troupes étrangères de la mission de l'Otan en Afghanistan, a indiqué à l'AFP une porte-parole de l'Alliance atlantique qui n'a pas précisé si l'attaque avait fait des morts ou des blessés.

 

L'attentat n'a pas été revendiqué dans l'immédiat, mais les troupes étrangères de la mission de l'Otan Soutien résolu font partie des cibles de prédilection des rebelles talibans.

 

Selon une porte-parole de l'Otan qui a requis l'anonymat, l'attentat a visé les forces de la coalition à Kaboul, sans plus de précisions.

 

Najib Danish, porte-parole adjoint du ministère afghan de l'Intérieur, a de son côté indiqué que l'explosion s'était produite dans le sud-est de la capitale, dans le district de Shah Shahid.

 

Un photographe de l'AFP qui s'est rendu sur place a vu un véhicule blindé fortement endommagé par la déflagration.

 

La police a établi un périmètre de sécurité et de nombreuses ambulances se dirigeaient vers le lieu de l'attaque.

 

Depuis la fin de la mission de combat de l'Otan, seules 12.500 troupes étrangères sont aujourd'hui déployées en Afghanistan dans le cadre d'une nouvelle mission baptisée Soutien résolu qui est chargée de former et de conseiller les forces afghanes.

 

Ces dernières ont fort à faire contre des rebelles islamistes, qui ne se cantonnent plus uniquement à leur fief du sud du pays et s'en prennent de plus en plus aux troupes gouvernementales et étrangères à Kaboul et dans le nord du pays.

 

La semaine dernière, un attentat suicide contre un véhicule transportant des soldats américains sur la route de l'aéroport de Kaboul avait tué deux civils. L'attaque avait été revendiquée par les talibans.

Partager cet article

Repost0
1 juillet 2015 3 01 /07 /juillet /2015 11:35
Resolute Support - Train Advise Assist im Camp Shaheen


1 juil. 2015 Quelle: Redaktion der Bundeswehr 05/2015 15E18802

 

Bei der Mission Resolute Support in Afghanistan ist Deutschland als sogenannte Rahmennation im Norden des Landes die Lead Nation.
Unter deutschem Kommando arbeiten im Train Advise Assist Command North (TAAC N) rund 1600 Soldaten aus 21 Nationen zusammen. Davon kommen täglich bis zu 120 Berater ins Camp Shaheen, um ihre Partner bei den afghanischen Sicherheitskräften zu unterstützen. Einen dieser Berater haben wir begleitet.


Musik: Next Mission, Hunter, Jr./Slott/Zattary, Universal

 

Partager cet article

Repost0
30 juin 2015 2 30 /06 /juin /2015 11:35
Resolute Support - photo NATO

Resolute Support - photo NATO

 

30 juin 2015 Romandie.com (AFP)

 

Kaboul - Deux attentats suicide, dont un perpétré par les talibans contre les forces de l'Otan au centre de Kaboul, ont tué deux personnes et fait près de soixante blessés mardi en Afghanistan, au coeur de la saison des combats des rebelles islamistes.

 

Un attentat suicide à la voiture piégée a visé, sur la route de l'aéroport international de Kaboul, un convoi de la coalition des forces étrangères de l'Otan, a déclaré à l'AFP une représentante des troupes de la mission de l'Alliance en Afghanistan.

 

Aucun soldat n'a été blessé dans cette attaque, a-t-elle ajouté.

 

En début d'après-midi, les talibans ont revendiqué cet attentat.

 

Sediq Sediqqi, porte-parole du ministère afghan de l'Intérieur, a confirmé que des véhicules militaires étrangers avaient été visés.

 

Un porte-parole du ministère de la Santé a évoqué 17 blessés, dont des femmes et des enfants.

 

La déflagration s'est produite non loin de l'ambassade américaine, d'une base où sont stationnées des troupes étrangères et d'un centre commercial.

 

Un journaliste de l'AFP qui s'est rendu sur place a vu un véhicule blindé fortement endommagé et un autre retourné sur la chaussée.

 

La route de l'aéroport, très embouteillée, est régulièrement le théâtre d'attaques des insurgés islamistes.

 

En mai, un kamikaze issu des talibans y avait précipité une voiture piégée contre un véhicule de la mission européenne de police (EUPOL), tuant un de ses membres.

 

Mais les insurgés islamistes, qui ont lancé une offensive d'envergure en avril, s'en prennent tout autant aux forces étrangères qu'aux troupes afghanes depuis la chute du régime des talibans en 2001.

 

Plus tôt dans la matinée de mardi, des sources policières et gouvernementales ont indiqué qu'au moins deux personnes avaient été tuées et 40 blessées dans un attentat suicide au camion piégé contre le quartier général de la police de la province du Helmand, dans le sud du pays.

 

Selon Nabi Jan Mullahkhil, chef de la police du Helmand, l'attaque a été menée par trois assaillants, dont deux ont été tués dans l'explosion.

 

Cette attaque n'a pas été revendiquée par les talibans mais le Helmand est leur fief, avec la province voisine de Kandahar.

 

Leur offensive estivale est de grande envergure cette année et n'est pas uniquement concentrée dans le Sud. Ils ont mené des attaques à Kaboul et dans le Nord de l'Afghanistan, où ils sont un temps arrivés aux portes de la grande ville de Kunduz.

 

Pour leur faire face, les forces de sécurité afghanes sont désormais seules en première ligne, depuis la fin de mission de combat des troupes internationales de l'Otan.

Partager cet article

Repost0
29 juin 2015 1 29 /06 /juin /2015 16:35
Resolute Support - Train Advise Assist in Kabul


29 juin 2015 Quelle: Redaktion der Bundeswehr  06/2015 15E18801

 

Seit Anfang 2015 läuft in Afghanistan die ISAF-Folgemission Resolute Support: eine Ausbildungs- und Beratungsmission anstelle eines Kampfeinsatzes. Deutschland trägt dabei eine ganz besondere Verantwortung und ist einer der größten Truppensteller mit Personal für das Hauptquartier des TAAC North und das Hauptquartier von Resolute Support in Kabul. Was dort konkret geleistet wird, zeigen wir am Beispiel eines Advisors im Einsatz.


Musik: Final Outcome von Kallins & Skinner (Universal Music)

Partager cet article

Repost0
29 juin 2015 1 29 /06 /juin /2015 16:30
Afghanistan: 11 soldats tués dans une embuscade près de la frontière avec l'Iran

 

29 juin 2015 Romandie.com (AFP)

 

Hérat (Afghanistan) - Onze soldats afghans ont été tués lors d'une embuscade dans l'ouest afghan, près de l'Iran, une région d'ordinaire plutôt stable, signe l'intensité et de l'étendue des combats contre les forces gouvernementales en pleine offensive estivale.

 

Les insurgés islamistes, talibans et autres factions, sont en général plus actifs dans leurs fiefs du sud et des régions limitrophes du Pakistan, le long de la frontière orientale de l'Afghanistan.

 

Mais depuis le début du printemps cette année, ils ont également lancé une série d'attaques destinées à prendre des districts du nord à l'armée et à la police afghanes, qui leur font face seules pour la première fois depuis 2001, après la fin de la mission de combat des troupes de l'Otan en décembre dernier.

 

La nouvelle attaque a eu lieu dans la nuit de dimanche à lundi dans la province d'Hérat, qui borde la frontière iranienne, alors que les soldats roulaient en convoi, a indiqué à l'AFP Ehsanullah Hayat, porte-parole du gouverneur de la province.

 

Onze soldats afghans sont morts dans l'embuscade tendue par les talibans, a-t-il ajouté, un bilan confirmé par Najibullah Najibi, porte-parole de l'armée pour l'Ouest de l'Afghanistan. L'attaque n'a pas été revendiquée par les talibans, généralement prompts à s'attribuer la mort de soldats lors de combats ou d'attentats.

 

L'armée, la police, le gouvernement afghans et les forces étrangères sont les cibles de prédilection des rebelles dans l'insurrection qu'ils mènent depuis la chute de leur régime en 2001.

 

Les rebelles continuent également de mener régulièrement des attaques spectaculaires à Kaboul, pour démontrer qu'ils peuvent frapper jusqu'au coeur du pouvoir afghan.

 

La dernière a eu lieu il y une semaine au parlement, lancée par l'explosion d'une voiture piégée qui a tué deux civils devant le bâtiment. Les forces de sécurité ont ensuite repris le contrôle du complexe deux heures plus tard, sans qu'aucun député ne soit blessé.

 

Cette attaque était d'autant plus symbolique que les députés s'apprêtaient à entendre Mohammed Massoum Stanekzai, le candidat désigné par le président Ashraf Ghani au poste de ministre de la Défense, vacant depuis l'élection présidentielle de 2014.

 

Lors de son élection, M. Ghani s'était engagé auprès de ses concitoyens, premières victimes des violences, à ramener la paix dans le pays.

 

Depuis décembre, l'Otan n'y dispose plus que d'une force résiduelle de quelque 12.500 hommes, en majorité américains. Ils se concentrent sur la formation de l'armée locale, mais leur présence fait toujours débat.

 

Lundi, des dizaines de personnes ont ainsi manifesté à Charikar, capitale de la province de Parwan située à 70 km au nord de Kaboul, pour protester contre un raid des forces américaines mené la nuit précédente.

 

Les soldats y ont fait exploser un dépôt d'armes chez un ancien moudjahidine, résistant à l'invasion soviétique des années 1980.

 

Le stock contenait des munitions qui auraient pu être utilisées contre les forces afghanes et celles de la coalition, a affirmé à l'AFP une porte-parole de la mission de l'Otan, qui a confirmé que le raid a été mené par des soldats américains.

 

Mais Mohammed Zaman Mamouzaï, chef de la police provinciale, s'est plaint que ses forces n'avaient pas été informées de l'opération qui n'a toutefois fait aucun blessé.

 

Face à l'ire populaire à Charikar, le chef de l'exécutif afghan Abdullah Abdullah a convoqué en toute hâte une conférence de presse durant laquelle il a demandé aux habitants de garder leur calme, ajoutant avoir évoqué le sujet avec le général américain John Campbell, patron des forces de l'alliance en Afghanistan.

 

Parwan abrite notamment la base aérienne de Bagram, où sont stationnés une grande partie des soldats de l'Otan.

Partager cet article

Repost0
27 mars 2015 5 27 /03 /mars /2015 12:20
Mine-resistant, ambush-protected recovery vehicles key in mission

 

March 26th, 2015 By Army News Service - DefenceTalk

 

Army Field Support Battalion-Afghanistan, or AFSBn-AFG, is in the early stages of a mission that will result in 94 mine-resistant, ambush-protected, or MRAP recovery vehicles being available to support future coalition missions.

 

The battalion received an order from Department of Army G-4 directing them to notify U.S. Forces Afghanistan of how many MRAP recovery vehicles, or MRVs, were available to support this mission as well as the condition of the vehicles.

 

“Fourth RSSB [Resolute Support Sustainment Brigade] asked the battalion to tell them how many vehicles we could find that were not matched to a requirement,” said Daniel Benz, AFSBn-AFG support operations. “We found 94 vehicles. Since we’re tasked to send them to Kuwait for staging, we’ve been calling the mission ‘Kuwait 94′.”

 

“They are stripped-down and shipped as-is,” said Mark Grant, AFSBn-AFG support operations. “The only work done is to ensure that they were air worthy for the flight to Kuwait.”

 

Grant said the stripped-down condition meant the vehicles were in the most basic configuration without any communications or other government furnished equipment.

 

The battalion received an order to begin assembling the vehicles in mid-February and the first ones were loaded onto aircraft March 4.

 

Grant said some vehicles were sourced in Kandahar at the battalion’s logistics task force, but most will be coming from Bagram. There needed to be an even number of trucks so the aircraft would be fully utilized, he said.

 

Actual driving – really backing – the vehicles onto the aircraft fell to Soldiers identified as ‘over the horizon’ drivers. These Soldiers are assigned to the 21st Inland Cargo Transfer Co. from Joint Base Lewis-McChord or the 32nd Transportation Co. from Fort Carson, Colorado. They originally deployed to Camp Arifjan, Kuwait, with the 529th Combat Support Sustainment Battalion, a Virginia National Guard unit.

 

When AFSBn-AFG identified a capability gap for experienced military drivers, these Soldiers answered the call with some deployed to Bagram and some deployed to Kandahar.

 

“Our team was put together because we are the best of the best,” said Staff Sgt. Alan Alcaraz, an 88 H cargo specialist from Ewa Beach, Hawaii. “Our exact mission is to help battalion with driving all the vehicles on to the aircraft. Basically any type of rolling stock we drive on to the flight line and then on to the plane.”

 

“Backing a MRV onto a plane is hard,” Carrillo said. “Actually, more like very interesting.”

 

Carrillo and Brown had to rely on each other to act as ground guides and help ensure they were correctly aligned with the aircraft.

 

“The best part of my job is driving all the different kinds of vehicles the Army provides,” Brown said.

 

Their training and skills paid off as they both successfully backed a 34-foot-long, 52,000-pound vehicle onto an aircraft on the first try.

 

Alcazar said the team consists of experienced material handling equipment operators and truck drivers, who were selected because they are all ‘go-getters,’ who make up a self-sufficient team who can ‘make anything happen and … don’t take “no” for an answer.’

 

He also said many of the Soldiers have multiple deployments. In addition to the flightline duties, the Soldiers have been operating material handling equipment, driving other vehicles for battalion missions and acting as additional security for missions to title transfer equipment to Afghan National Defense Security Forces.

Partager cet article

Repost0
25 mars 2015 3 25 /03 /mars /2015 17:35
Kabul's Security Advisor


24 mars 2015 NATO

 

Around twelve thousand foreign troops will remain in Afghanistan this year to continue to support the Afghan forces. Kabul’s security advisor Col John Graham shows us what NATO’s new Afghan mission Resolute Support looks like in action.

Partager cet article

Repost0
17 mars 2015 2 17 /03 /mars /2015 12:35
U.S. Army photo by Capt. Jarrod Morris, TAAC-E Public Affairs

U.S. Army photo by Capt. Jarrod Morris, TAAC-E Public Affairs

 

17.03.2015 Romandie.com (ats)

 

Les Etats-Unis vont ralentir leur rythme de retrait d'Afghanistan en 2015, à la demande de leurs chefs militaires sur le terrain, selon des responsables américains. Ils renoncent à réduire leur présence à 5500 hommes à la fin de l'année.

La Maison Blanche doit tenir dans les jours à venir des réunions pour préparer une décision définitive qui devrait être annoncée la semaine prochaine, à l'occasion de la visite à Washington du président afghan Ashraf Ghani, selon ces sources. "Il n'y a pas de décision finale, mais les indications sont que les niveaux de retrait vont être revus", a dit un responsable de la Défense.

Il y a environ 10'000 soldats américains pour l'instant en Afghanistan. Il était prévu jusqu'à maintenant que leur nombre soit réduit à 5500 à la fin de l'année. Le nombre révisé n'a pas été été fixé, mais il pourrait être de l'ordre de 7000 à 8000 hommes à la fin 2015, selon les responsables.

La Maison Blanche ne semble pas en revanche remettre en cause l'objectif d'un retrait total des troupes à la fin 2016, qui est une promesse de Barack Obama, ont-ils ajouté.

 

Nouveau leader

L'évolution de Washington est due en partie à l'élection de Ashraf Ghani, vu par les Américains comme un leader prometteur, plus ouvert a la coopération avec les Etats-Unis que son prédécesseur Hamid Karzaï. "Il y a un désir de l'aider à réussir, ce n'est pas le même type de leader", a indiqué un responsable.

La menace d'une implantation du groupe Etat islamique (EI) en Afghanistan a également pesé dans l'analyse américaine. D'anciens talibans ont prêté récemment allégeance à l'EI.

Sur les 10'000 soldats américains en Afghanistan, environ 2000 sont engagés dans des opérations d'anti-terrorisme contre les talibans et les militants d'Al Qaïda. Les autres entraînent et conseillent les forces de sécurité afghanes.

Partager cet article

Repost0
12 février 2015 4 12 /02 /février /2015 12:35
A General's view of NATO new mission in Afghanistan - Resolute Support


12 févr. 2015 NATO

 

If international forces are committed to Afghanistan, why are they all leaving? General Semonite, a straight-talking US Army engineer, explains how the new mission, Resolute Support, will continue to train and equip Afghans even as US and ISAF forces draw down.

Partager cet article

Repost0
2 février 2015 1 02 /02 /février /2015 12:35
Ausbildungsunterstützung in der Mongolei

 

30 janv. 2015 Quelle: Redaktion der Bundeswehr 01/2015 14E20301

 

Zweimal jährlich unterstützt die Deutsche Bundeswehr die mongolische Armee bei ihrer Einsatzvorbereitung für ihre Mission in Afghanistan. Der Auftrag der mongolischen Soldaten im nordafghanischen Mazar-e sharif ist die Absicherung der Hauptzufahrten des internationalen Militärstützpunkts im Camp Marmal. Dort sind seit vielen Jahren deutsche Soldaten im Einsatz.
 

Partager cet article

Repost0
16 janvier 2015 5 16 /01 /janvier /2015 12:35
ISAF flag returns to NATO Headquarters from Kabul

 

15 Jan. 2015 NATO

 

The flag of the International Security Assistance Force (ISAF) mission has been brought back from Kabul (Afghanistan) to NATO headquarters in Brussels (Belgium), on Thursday (15 January 2015).

 

“A flag is far more than a piece of cloth. It is a symbol. A nation’s flag is a symbol of unity, of history, of the sacrifices made by its people; and of the values for which it stands. And for the military, the flag is a symbol of pride,” NATO Secretary General Jens Stoltenberg said at a ceremony held today at NATO Headquarters. “For over a decade, NATO Allies and partner nations from across the world have served under the ISAF flag.  They have stood shoulder to shoulder with Afghanistan in the largest operation in the history of the Alliance. This flag is the symbol of that mission.  Of what we achieved.  And of the hard work and the sacrifices. It will be displayed here, inside our headquarters, visible to all , as a lasting memory and a enduring symbol of our ISAF mission in Afghanistan,” the Secretary General added.

 

ISAF flag returns to NATO Headquarters from Kabul

 

The ISAF mission was completed at the end of 2014, when the Afghan National Defence and Security Forces (ANDSF) assumed full security responsibility throughout Afghanistan. The relationship between NATO and Afghanistan is evolving and the scope of NATO’s support to Afghanistan has changed. A new, NATO-led mission (called Resolute Support) to train, advise and assist the ANDSF was launched on 1 January 2015. Also,  NATO Allies and partners are contributing to the financing of the ANDSF and are deepening their political dialogue and practical cooperation with Afghanistan, within the framework of the NATO-Afghanistan Enduring Partnership.

Partager cet article

Repost0
19 décembre 2014 5 19 /12 /décembre /2014 17:35
The departure of 30 Albanian commandos on “Resolute Support” mission in Kabul, Afghanistan

 

19 December 2014 mod.gov.al

 

Minister Kodheli:You, Albanian commandos should commit yourself in the framework of the “Resolute Support”, alongside our allies and partners for a safer world for us and our children.

 

It was held today at the Air Force Command in Rinas the departure ceremony of contingent of Land Forces, to Kabul, Afghanistan, Commando Battalion who will act in the framework of the “Resolute Support”.

 

Defence Minister Mrs. Mimi Kodheli, Chief of General Staff of the Armed Forces, Major General Jeronim Bazo, Land Force Commander, Major General Zyber Dushku, Ambassador of the Republic of Turkey in Tirana, Mr. Hidayet Bayraktar, senior militaries of the Ministry of Defence, General Staff of the Armed Forces, family members and relatives of soldiers attended at the departure ceremony of 30 commando troops in this mission were.

Partager cet article

Repost0
5 décembre 2014 5 05 /12 /décembre /2014 17:35
photo Nato

photo Nato

 

MOSCOU, 4 décembre - RIA Novosti

 

Les dirigeants afghans ont convenu avec les ministres de la Défense de l'Alliance à Bruxelles d'une nouvelle mission en Afghanistan, qui démarrera en 2015: Resolute Support, écrit jeudi le quotidien Kommersant.

 

Le Royaume-Uni et l'Afghanistan co-présideront la conférence de Londres qui s'ouvre aujourd'hui pour évoquer les dons au profit de ce pays et sa stabilisation après le retrait du contingent des USA et de l'Otan.

 

Le nouveau président afghan Ashraf Ghani Ahmadzai s'est rendu dans la capitale anglaise accompagné du premier ministre Abdullah Abdullah. Hormis les dons au profit de Kaboul, les participants évoqueront le retrait des troupes otaniennes d'Afghanistan et la transition politique du pays.

 

12 000 hommes participeront également à la mission illimitée dans le temps baptisée Resolute Support, qui sera lancée le 1er janvier 2015. La Force internationale d'assistance à la sécurité (FIAS) supervisée par l'Otan, dont la mission s'achève en Afghanistan le 31 décembre, avait dépassé 130 000 hommes à son pic en 2010.

 

Le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg a souligné que contrairement à la FIAS, la nouvelle mission aurait seulement un but pédagogique: la formation, la consultation et l'aide non militaire destinées aux militaires et aux forces de sécurité afghanes. L'Otan n'a pas communiqué le coût de cette mission. Selon les médias américains, les membres de l'Alliance et leurs partenaires sont prêts à allouer près de 4 milliards de dollars par an à ces fins.

 

Mais on ignore encore si l'Otan demandera au Conseil de sécurité de l'Onu un mandat pour sa nouvelle mission. La Russie estime que l'Alliance doit le faire: selon l'ambassadeur russe à l'Otan Alexandre Grouchko, certains membres de l'Otan souhaitent la délivrance d'un mandat, qui est pour eux une "condition importante pour prendre une décision favorable" sur l'envoi de leur contingent en Afghanistan.

 

Le représentant permanent de l'Otan en Afghanistan Maurits Jochems a confirmé que l'Alliance n'était pas unanime concernant la requête au Conseil de sécurité. Selon lui, les nouvelles autorités afghanes ne pensent pas qu'une résolution soit obligatoire pour la nouvelle mission otanienne.

 

Pour sa part, Moscou a laissé entendre qu'il n'approuverait un nouveau mandat de l'Otan que si cette dernière rendait des comptes sur l'opération qui s'achève, que la Russie considère comme un échec au contraire de l'Alliance. Jens Stoltenberg a déclaré à Bruxelles que l'Afghanistan était devenu "plus sûr et plus fort", et que les forces de sécurité afghanes étaient capables de maintenir la paix dans leur pays.

 

Ces derniers mois, le nombre d'attaques et d'attentats a augmenté en Afghanistan – contre des civils, des étrangers et des militaires afghans. Plus de 70 personnes ont été tuées et plus de 200 blessées pour le seul mois de novembre. Le secrétaire général de l'Otan a admis la possibilité que de telles attaques se poursuivent l'année prochaine. Toutefois, il a affirmé que les forces afghanes étaient capables d'assurer la sécurité et que de ce fait "il était temps de leur transférer la responsabilité de la sécurité du pays". D'après Jens Stoltenberg, "bien que les talibans puissent commettre des attentats destructeurs, leurs capacités de capturer et de contrôler des territoires sont bien plus réduites aujourd'hui".

Partager cet article

Repost0
2 décembre 2014 2 02 /12 /décembre /2014 07:35
NATO’s new non-combat mission in Afghanistan

 

1 déc. 2014 NATO

 

NATO’s new non-combat mission in Afghanistan starts a month from now. Resolute Support, as it’s known, will involve around 12,000 troops training, advising and assisting the Afghan security ministries and senior staff of the Afghan National Security Forces.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories