Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 20:35
photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

 

12/11/2015 Sources : État-major des armées

 

Du 15 octobre au 3 novembre 2015, dans le cadre des activités de coopération militaire bilatérales entre l’US Marines Corps Forces Pacific et les Forces armées en Nouvelle-Calédonie (FANC), le Régiment d’infanterie de Marine Pacifique Nouvelle-Calédonie (RIMaP-NC) a accueilli un détachement de Marines à Plum.

 

Americal est l’une des activités du programme de coopération opérationnelle régionale mis en œuvre par les FANC avec leurs partenaires sur le théâtre Pacifique. Son objectif principal est d’entretenir et d’approfondir l’interopérabilité entre les unités françaises et américaines en développant l’échange de savoir-faire tactiques, techniques et la mise en commun des procédures.

 

À cette occasion, un détachement d’une soixantaine de Marines (trois sections d’infanterie et une équipe commandement) appartenant au 1st battalion 2nd Marines basé à Okinawa, a bénéficié des infrastructures et des compétences du RIMaP-NC pour suivre un stage d’infanterie légère. Chacune des quatre semaines du stage était centrée sur un domaine spécifique : savoir-faire de base et préparation physique, combat et aisance aquatique, techniques commando (organisée au centre d’instruction nautique commando), séances de tirs et initiation à la plongée.

 

Une cérémonie au cours de laquelle les Marines ayant réussi les épreuves se sont vu remettre l’insigne commando du centre d’instruction nautique commando, a clôturé Americal.

photo EMA / Armée de Terrephoto EMA / Armée de Terre
photo EMA / Armée de Terrephoto EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

Les FANC constituent le point d’appui central du théâtre Pacifique avec un dispositif interarmées centré sur un Groupement tactique interarmes (GTIA) et les moyens de projection associés. Avec les Forces armées en Polynésie Française (FAPF), dispositif interarmées à dominante maritime, les FANC ont pour principales missions d’assurer la souveraineté de la France dans leur zone de responsabilité, d’animer la coopération régionale et d’entretenir des relations privilégiées avec l’ensemble des pays riverains de la zone Pacifique. Enfin, les FANC engagent régulièrement leurs moyens pour des opérations d’aide aux populations, en appui des autres services de l’État.

Partager cet article

Repost0
14 octobre 2015 3 14 /10 /octobre /2015 07:35
photo FANC - Forces Armées de Nouvelle-Calédonie

photo FANC - Forces Armées de Nouvelle-Calédonie

13.10.2015 by FANC

Du 5 au 24 août 2015, dans le cadre des activités de coopération militaire bilatérale entre l’Australian Defence Force et les Forces Armées de la Nouvelle-Calédonie (FANC), un détachement du RIMaP-NC a été accueilli au sein de l’Australian Army dans le cadre des échanges annuels de section dénommé Villers-Bretonneux.

Reportage photos

Partager cet article

Repost0
1 octobre 2015 4 01 /10 /octobre /2015 07:35
FANC : Exercice Volontaires 2015

 

30/09/2015 Sources : État-major des armées

 

Du 14 au 18 septembre 2015, les Forces armées en Nouvelle-Calédonie (FANC)  ont réalisé un exercice interarmées dans la région de la Tontouta et dans le Grand- Sud. Cet entraînement, regroupant plus de 250 militaires dont une majorité était issue du Régiment d’infanterie de Marine du Pacifique Nouvelle-Calédonie (RIMaP-NC), avait pour but d’entretenir leur capacité opérationnelle dans le cadre des missions réalisées sur les différents théâtres d’opérations de la région.

 

Cet exercice a engagé un panel important et représentatif des moyens dont disposent les FANC pour réaliser des déploiements de forces coordonnés depuis la mer et les airs.  Ainsi, avions de transport tactique (CASA CN 235) et hélicoptères de manœuvre (Puma) de l’armée de l’Air mais aussi avions de surveillance (Gardian de la 25F) et bâtiments de la Marine nationale (barges de débarquement) ont été engagés dans les manœuvres amphibies et aéroportées permettant le déploiement de troupes du RIMaP-NC au sol. Actions commandos, appuis d’artillerie, interventions du génie, sauts en parachute, héliportages, et débarquements ont rythmé les missions des unités d’infanterie durant cette semaine. Une fois à terre les militaires ont ainsi manœuvré pendant cinq jours dans les plaines de la Tontouta, dans le décor aride du Grand-Sud et notamment dans le village de Prony.

 

Suite de l’article

 

 

Partager cet article

Repost0
28 septembre 2015 1 28 /09 /septembre /2015 17:35
photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

 

23/09/2015 Sources : État-major des armées

 

Du 26 août au 12 septembre 2015, dans le cadre des activités de coopération militaire régionales, les forces armées en Nouvelle-Calédonie (FANC) ont projeté un détachement à Nuku’alofa (Tonga) dans le cadre de l’exercice Tafakula.

 

Tafakula est un exercice à dominante infanterie qui, cette année, a été réalisé en coopération avec les His Majesty’s Armed Forces (HMAF) du Tonga, l’United States Marine Corps (USMC) et les New-Zealand Defence Forces (NZDF). Ce type d’activité vise essentiellement à développer l’interopérabilité entre les forces participantes. Pour l’occasion le Régiment d’infanterie de Marine Pacifique Nouvelle-Calédonie (RIMaP-NC) a projeté une section composée en majorité de personnel de la 5e compagnie (unité élémentaire de réserve – UER). Au programme, séances de sport, formation au maniement des armes des différentes nationalités, combat corps-à-corps, manœuvre en terrain libre, formation au secourisme au combat ou encore tir. Le tout dans une intégration poussée  des sections, composées chacune de trois groupes de nationalités différentes. Pendant deux semaines, cette préparation a ainsi permis une émulation et des échanges fructueux entre les 4 nations.

 

Suite de l’article

photo EMA / Armée de Terrephoto EMA / Armée de Terre
photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

Partager cet article

Repost0
1 juin 2015 1 01 /06 /juin /2015 17:35
photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

 

29/05/2015 Sources : État-major des armées

 

Du 4 au 23 mai 2015, dans le cadre des activités de coopération militaire bilatérale entre l’Australian Defence Force et les forces armées en Nouvelle-Calédonie (FANC), le Régiment d’Infanterie de Marine Pacifique-Nouvelle Calédonie (RIMaP-NC) a accueilli un détachement de l’Australian Army.

 

Darwinex s’inscrit dans le cadre de la coopération opérationnelle régionale mise en œuvre par les FANC avec leurs partenaires sur le « théâtre » Pacifique. L’objectif principal visait à entretenir et approfondir l’interopérabilité entre les unités françaises et australiennes en développant l’échange de savoir-faire tactiques, techniques et la mise en commun des procédures.

 

A cette occasion, un détachement de vingt soldats du 5ème Royal Australian Regiment basé à Darwin, a pu bénéficier des infrastructures et des compétences du RIMaP-NC pour suivre un entraînement centré sur l’infanterie légère. Chacune des trois semaines de stage était centrée sur un domaine spécifique : savoir-faire de base (tirs individuels, secourisme au combat) et préparation physique, combat et aisance aquatique, techniques commando (organisées au centre d’instruction nautique commando à Nouméa), séances de tirs et exercice de synthèse.

 

Les FANC constituent le point d’appui central du « théâtre » Pacifique avec un dispositif interarmées centré sur un groupement tactique interarmes (GTIA) et les moyens de projection associés. Avec les Forces armées en Polynésie Française (FAPF), dispositif interarmées à dominante maritime, les FANC ont pour principale mission d’assurer la souveraineté de la France dans leur zone de responsabilité, d’animer la coopération régionale et d’entretenir des relations privilégiées avec l’ensemble des pays riverains de la zone Pacifique. Enfin, les FANC engagent régulièrement leurs moyens pour des opérations d’aide aux populations, en appui des autres services de l’Etat.

photo EMA / Armée de Terrephoto EMA / Armée de Terre
photo EMA / Armée de Terre
photo EMA / Armée de Terrephoto EMA / Armée de Terrephoto EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

Partager cet article

Repost0
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 17:35
photo EMA

photo EMA

 

20/03/2015 Sources : Etat-major des armées

 

Ces deux derniers jours (19 et 20 mars 2015), les Forces armées de Nouvelle Calédonie (FANC) ont porté leur effort sur l’île de Tanna, depuis la frégate de surveillance Vendémiaire, grâce au pont aérien établi entre Port Vila et Tanna et avec l’intervention du détachement du RIMaP NC pour effectuer les premières missions d’évaluation.

 

Après une réunion de coordination regroupant les autorités locales, l’organisation gouvernementale National Disaster Management Office (NDMO) et des personnes de la Croix Rouge, le détachement du RIMaP-NC des FANC a commencé sa mission d’évaluation axée sur la reconnaissance des dispensaires (état des infrastructures et des stocks de médicaments, présence de personnes blessées…) ainsi que sur le réseau routier de l’ile.

 

Un détachement de l’équipage du Vendémiaire, deux officiers de la police locale, une personne de la Croix Rouge et un médecin, ont été héliportés par le PUMA de l’escadron de transport 52 (ET 52) embarqué sur le Vendémiaire afin de visiter les six dispensaires de l’île.

 

Parallèlement, les missions d’aérotransport entre Nouméa et le Vanuatu se sont poursuivies toute la journée grâce aux deux avions CASA (1 FANC et 1 FAPF) : mise en place d’un lot « nomade » au profit de la Croix à Port Vila, déploiement du véhicule P4 de Port Villa à Tanna et plusieurs mises en place de détachements (dont l’ONG Solidarité Tanna) et du fret de la sécurité civile de la Nouvelle-Calédonie sur Tanna. Plusieurs évacuations sanitaires ont par ailleurs été réalisées en Alouette III au profit d’un nourrisson blessé, de personnes âgées en difficulté et de femmes enceintes en phase d’accouchement.

 

Enfin, le patrouilleur La Glorieuse de la Marine nationale a appareillé de Nouméa le 20 mars avec à son bord 2 équipes multifonctions capables de faire de l’ouverture d’axe avec des tronçonneuses, des électriciens du RIMaP, 1 équipe de de la BA 186 en mesure d’évaluer l’état des pistes d’atterrissage et 1 tonne de fret de la Croix Rouge. Il devrait rejoindre Erromango (ile au Nord de Tanna d’une superficie de 1 000 km2 et peuplée de 2 000 habitants) et entamer un travail d’évaluation identique à celui qui est réalisé par la frégate Vendémiaire et le détachement du RIMaP NC sur Tanna.

 

Depuis le 15 mars, près de 300 militaires français participent, en liaison avec le haut-commissariat de la République de Nouvelle-Calédonie, aux opérations de secours aux populations et de réhabilitation des infrastructures touchées par le cyclone « PAM » qui s’est abattu sur l’archipel des Vanuatu dans l’océan Pacifique.

photos EMAphotos EMA
photos EMAphotos EMA
photos EMAphotos EMA
photos EMAphotos EMA

photos EMA

Partager cet article

Repost0
19 janvier 2015 1 19 /01 /janvier /2015 17:35
KAORI, le RIMAP en action

 

19/01/2015 ASP Bourceret - Armée de Terre

 

Du 8 au 12 décembre 2014, le régiment d’infanterie de marine du Pacifique – Nouvelle-Calédonie (RIMaP-NC) a organisé et conduit l’exercice interarmes KAORI, dans le sud de la Nouvelle-Calédonie.

 

La manœuvre a enchaîné une mise en place amphibie, du combat débarqué, un franchissement de cours d’eau et un parcours de tir réel du niveau section. Pour réaliser leur mission, les compagnies ont expérimenté l’emploi du groupe commando d’action par mer (GCAM), groupe d’aide au déploiement spécialisé dans le domaine des infiltrations nautiques et formé à partir des cadres du centre d’instruction des nageurs de combat (CINC). Sa mission principale était la reconnaissance tactique et le balisage de plage en liaison avec les plongeurs de la Marine nationale.

 

Cet exercice, qui a fait intervenir de nombreuses composantes des forces armées en Nouvelle-Calédonie (FANC), a permis d’entretenir de nombreux savoir-faire tactiques et techniques.

Partager cet article

Repost0
11 décembre 2014 4 11 /12 /décembre /2014 12:35
Nouvelle-Calédonie : exercice Cyclonex 2014

 

11/12/2014 Sources : État-major des armées

 

Du 3 au 5 décembre 2014, les forces armées en Nouvelle-Calédonie (FANC) ont conduit l’exercice Cyclonex sur les emprises de Nouméa, Plum, Tontouta et Koné. Cet exercice, réalisé en liaison avec le centre opérationnel du Gouvernement (COG) et le haut-commissariat (HC) de la République, a été conduit à 2 niveaux : le niveau opératif par l’état-major interarmées (EMIA) des FANC, basé à Nouméa, et le niveau tactique avec la participation de toutes les formations FANC et plus spécifiquement du régiment d’infanterie de Marine du Pacifique – Nouvelle Calédonie (RIMaP-NC).

 

Cyclonex est un exercice annuel, réalisé en début de période cyclonique, dont l’objectif principal est de préparer les FANC à la mise en œuvre du plan Cyclone. Celui-ci a pour but de mettre en sécurité les moyens humains et matériels des FANC, et d’être en mesure d’apporter un soutien éventuel à la population.

 

Dans le cadre de Cyclonex 2014, une alerte cyclonique fictive a été déclenchée le 3 décembre à 6h00 afin de permettre le déroulement complet de la montée en puissance des FANC. Ainsi l’EMIA des FANC a activé son centre opérationnel (CO) CYCLONE afin de coordonner les mesures conservatoires initiales des formations.

 

La phase de montée en puissance a permis de tester les liens entre l’EMIA et les unités ainsi que la coordination avec le COG et plus ponctuellement avec le HC. A cette fin, tous les stades d’alerte ont été joués. Une animation a également été réalisée pour simuler la phase post-cyclonique et les demandes de concours aux FANC pour le soutien à la population. La fin de la partie opérative a été prononcée le 4 décembre à 16h30 afin de permettre le débriefing à chaud de l’exercice.

 

Pour les unités des FANC, cet exercice aura permis de préparer le personnel à la saison cyclonique, de tester les liaisons radios et les réseaux informatiques, et enfin de mettre en œuvre, quand cela est nécessaire, un centre opération dédié. Le RIMaP-NC, dont la totalité des effectifs a été mobilisée, a contribué à la réussite de cet exercice en activant, avec succès, le centre opération du régiment et les différents modules cyclone, et en contrôlant la bonne utilisation du matériel spécifique employé (tronçonneuses, tire-forts,…).

 

Cette préparation annuelle est primordiale pour les FANC. En effet, chaque année, le Pacifique Sud est concerné par une dizaine de phénomènes qui demeurent une menace sérieuse à prendre en compte.

 

Les FANC constituent le point d’appui central du « théâtre Pacifique» avec un dispositif interarmées centré sur un groupement tactique interarmes (GTIA) et les moyens de projection associés. Avec les Forces armées en Polynésie Française (FAPF), dispositif interarmées à dominante maritime, les FANC ont pour principale mission d’assurer la souveraineté de la France dans leur zone de responsabilité, d’animer la coopération régionale et d’entretenir des relations privilégiées avec l’ensemble des pays riverains de la zone pacifique. Enfin, les FANC engagent régulièrement leurs moyens pour des opérations d’aide aux populations, en appui des autres services de l’Etat.

Partager cet article

Repost0
20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 12:36
FANC : voyage de fin de scolarité des élèves de l’Ecole de Guerre néo-zélandaise

 

18/11/2014 Sources : État-major des armées

 

Tous les ans, les forces armées de Nouvelle-Zélande organisent un déplacement international pour les officiers supérieurs, élèves de leur Ecole de Guerre, Advanced Command and Staff Course (Joint) – ACSC(J), et les majors des trois armées qui suivent le cours Joint Warrant Officers Advance Course (JWOAC).

 

Dans le cadre de ce voyage de fin de scolarité, les forces armées en Nouvelle-Calédonie (FANC) ont accueilli du 11 au 14 novembre cette délégation. Composée de 62 militaires et civils de quatorze des pays partenaires de la région, cette délégation était dirigée par le contre-amiral Wayne Burroughs, chargé de mission auprès du chef d’Etat-major néo-zélandais.

 

 Le but de cette visite, inscrite dans le programme de formation de haut niveau interarmées et international des forces néo-zélandaises, était de permettre aux élèves officiers de comprendre la position de la France dans le Pacifique et le rôle des FANC, mais aussi de mieux apprécier l’engagement et les missions des forces armées françaises à l’échelle régionale et mondiale.

 

A cette fin, la délégation a notamment bénéficié de conférences axées sur les FANC et leurs missions et sur nos derniers engagements en Libye  et au Mali ; d’une visite du musée de la Seconde Guerre mondiale, et de démonstrations par le régiment d’infanterie de Marine Pacifique Nouvelle-Calédonie (RIMaP-NC) au camp Broche à Plum.

 

 Les FANC constituent le point d’appui central du « théâtre Pacifique» avec un dispositif interarmées centré sur un groupement tactique interarmes (GTIA) et les moyens de projection associés. Avec les Forces armées en Polynésie Française (FAPF), dispositif interarmées à dominante maritime, les FANC ont pour principale mission d’assurer la souveraineté de la France dans leur zone de responsabilité, d’animer la coopération régionale et d’entretenir des relations privilégiées avec l’ensemble des pays riverains de la zone pacifique. Enfin, les FANC engagent régulièrement leurs moyens pour des opérations d’aide aux populations, en appui des autres services de l’Etat.

FANC : voyage de fin de scolarité des élèves de l’Ecole de Guerre néo-zélandaiseFANC : voyage de fin de scolarité des élèves de l’Ecole de Guerre néo-zélandaise

Partager cet article

Repost0
24 octobre 2014 5 24 /10 /octobre /2014 18:35
Nouvelle-Calédonie : les FANC participent à l’exercice AMERICAL II

 

 

24/10/2014 Sources : Etat-major des armées

 

Du 27 septembre au 28 octobre, dans le cadre des activités de coopération militaire bilatérales entre l’US Marines Corps Forces Pacific (USMARFORPAC) et les forces armées de la Nouvelle-Calédonie (FANC), le régiment d’infanterie de Marine Pacifique Nouvelle-Calédonie (RIMaP-NC) a accueilli des Marinesà Plum.

 

« AMERICAL II » s’inscrit dans le cadre de la coopération opérationnelle régionale mise en œuvre par les FANC avec leurs partenaires sur le théâtre Pacifique. L’objectif principal visait à entretenir et approfonder l’interopérabilité entre les unités françaises et américaines en développant l’échange de savoir-faire tactiques, techniques et la mise en commun des procédures.

 

A cette occasion, un détachement de 76 Marines (2 sections d’infanterie et une équipe commandement), appartenant au 2nd bataillon du 9th Marines, a pu bénéficier des infrastructures et des compétences du RIMaP-NC pour suivre un entraînement centré susr l’infanterie légère. Chacune des quatre semaines de stage était centrée sur un domaine spécifique : savoir-faire de base et préparation physique, combat et aisance aquatique, techniques commando (organisée au centre d’instruction nautique commando), séances de tirs et initiation à la plongée.

 

« AMERICAL II » se clôtura par la remise d’insignes commandos du CINC aux Marines, lors d’une cérémonie militaire le 24 octobre en présence de M. Ray Mabus, secrétaire d’Etat américain à la Marine, en visite à Nouméa.

 

Les FANC constituent le point d’appui central du « théâtre Pacifique» avec un dispositif interarmées centré sur un groupement tactique interarmes (GTIA) et les moyens de projection associés. Avec les Forces armées en Polynésie Française (FAPF), dispositif interarmées à dominante maritime, les FANC ont pour principale mission d’assurer la souveraineté de la France dans leur zone de responsabilité, d’animer la coopération régionale et d’entretenir des relations privilégiées avec l’ensemble des pays riverains de la zone pacifique. Enfin, les FANC engagent régulièrement leurs moyens pour des opérations d’aide aux populations, en appui des autres services de l’Etat.

Nouvelle-Calédonie : les FANC participent à l’exercice AMERICAL IINouvelle-Calédonie : les FANC participent à l’exercice AMERICAL IINouvelle-Calédonie : les FANC participent à l’exercice AMERICAL II
Nouvelle-Calédonie : les FANC participent à l’exercice AMERICAL II

Partager cet article

Repost0
24 juillet 2013 3 24 /07 /juillet /2013 16:35
Exercice Paras 1er RCP - Crédits : ADC A.Duclay/EMIA-NC

Exercice Paras 1er RCP - Crédits : ADC A.Duclay/EMIA-NC

22/07/2013 ADC A. Duclay - Armée de Terre

 

Le mardi 16 juillet 2013, les forces armées de la Nouvelle-Calédonie (FANC) ont organisé un exercice de saut en mer au profit des militaires du 1er régiment de chasseurs parachutistes (1er RCP) de Pamiers. Ils arment la compagnie tournante du régiment d’infanterie de marine Pacifique-Nouvelle-Calédonie (RIMaP-NC) de Plum.

 

Après un premier repérage de la zone de saut (1km de long par 400 m de large), un témoin inerte de dérive (TID) a été largué depuis l’avion CASA 235. Il sert à évaluer l’orientation du vent et à définir l’axe de largage le plus adéquat, pour que, malgré la dérive subie durant le saut, les parachutistes atterrissent dans la zone délimitée.

 

Au total,  ce sont 40 parachutistes qui ont été largués par vagues successives au-dessus de la Baie des Citrons. Côté soutien, entre les équipes de récupération, la sécurité et le service sanitaire, l’exercice a mobilisé autant de personnes et 13 embarcations (Zodiac, chaland, vedette).

 

Très lourd en moyen et en organisation, l’exercice est organisé trois fois par an au profit des compagnies tournantes. Ce type de saut n’est effectué qu’outre-mer : à la Réunion et en Nouvelle-Calédonie. Il permet de préparer les parachutistes à être opérationnels sur tous terrains et être aguerris à tous types d’atterrissages.  L’objectif est donc d’acquérir des compétences supplémentaires.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories