Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 janvier 2018 3 10 /01 /janvier /2018 13:55
Iveco DV Eurocargo 4X4 - photo Iveco DV

Iveco DV Eurocargo 4X4 - photo Iveco DV

 

 

LONDON, Jan. 10, 2018 /PRNewswire

 

Iveco Defence Vehicles, the defence and civil protection brand of CNH Industrial, announced two important contracts signed in December 2017.

 

The first of these contracts marked a significant order from the German BwFuhrpark Service GmbH for a new fleet of military medium multipurpose 4x4 trucks for the German Army. The order foresees the delivery of 280 Eurocargo trucks within 2018.

 

A further contract was signed with the Romanian Ministry of National Defence for the delivery of 173 military logistic vehicles, to be completed within 2018.

 

Over the last decade, Iveco Defence Vehicles has delivered nearly 1,000 vehicles to the German Army from its wide product range, which have already been extensively fielded in operational areas such as Afghanistan and Mali. The latest order for MLL 150 E 28 WS vehicles will be supplied with an unprotected long-distance-driver cab with a highly comfortable new seating arrangement, flexible storage for radio systems and soldier equipment, off-road single tires, a roof hatch, a NATO-blackout-light, trailer version, a spare wheel carrier and an innovative multipurpose swap-body-frame to support multi-mission-operations outside Germany. All vehicles will be fully Euro 6 emission compliant, including full single-fuel-operation-capability and offer a best-in-class payload. The contract between Iveco Defence Vehicles and BwFuhrpark Service GmbH is the result of two years of intensive market evaluation and comprehensive practical trials with a demonstrator vehicle. Other recent contract awards with the Bundeswehr also include 133 armored Trakker-8x8 trucks. Both are further testament to Iveco Defence Vehicles' leadership in technical and economic terms.

 

The contract with the Romanian Ministry of National Defence consists of purpose designed 6x6 military logistic vehicles from Iveco Defence Vehicles' high mobility truck range. Designed as troop and transport carriers with a self-recovery winch, the vehicles offer exceptional mobility (Central Tire Inflation System included) and fording capability to provide tactical support to any military operation. Moreover they are C-130 air transportable. It results from the Ministry's full satisfaction with the performance and reliability of the 57 vehicles ordered in 2015, consisting of high mobility trucks, which have been already fielded in Romanian territory.

 

With these contracts, the solid, established and trusted relationships between the German and Romanian Armed Forces and Iveco Defence Vehicles are further extended, enhancing the company's position as a key defence partner.

 

CNH Industrial N.V. is a global leader in the capital goods sector with established industrial experience, a wide range of products and a worldwide presence. Each of the individual brands belonging to the Company is a major international force in its specific industrial sector: Case IH, New Holland Agriculture and Steyr for tractors and agricultural machinery; Case and New Holland Construction for earth moving equipment; Iveco for commercial vehicles; Iveco Bus and Heuliez Bus for buses and coaches; Iveco Astra for quarry and construction vehicles; Magirus for firefighting vehicles; Iveco Defence Vehicles for defence and civil protection; and FPT Industrial for engines and transmissions. More information can be found on the corporate website: www.cnhindustrial.com

Partager cet article

Repost0
16 septembre 2015 3 16 /09 /septembre /2015 07:40
Des inspecteurs militaires russes bientôt en Suisse et en Roumanie

 

14.09.2015 sputniknews.com

 

La visite se déroulera dans le cadre du Document de Vienne de 2011 sur les mesures de confiance et de sécurité.

 

Des inspecteurs russes examineront l'activité militaire sur des terrains militaires suisses et roumains du 14 au 17 septembre, a fait savoir Sergueï Ryjkov, responsable du Centre national pour la diminution de la menace nucléaire.

 

"Du 14 au 17 septembre, le groupe d'inspecteurs russes réalisera une inspection dans une région suisse dans le cadre du Document de Vienne de 2011 sur les mesures de confiance et de sécurité", a-t-il précisé.

 

Selon lui, cette inspection cherche à définir l'envergure de l'activité militaire déclarée dans la région en question de près de 15.000 kilomètres carrés ou à confirmer l'absence de toute activité militaire devant normalement être officiellement notifiée.

 

"Au cours de cette inspection, les inspecteurs russes se rendront sur des terrains militaires, assisteront à des points de presse sur l'activité militaire menée dans la région, obtiendront de l'information concernant les groupes et divisions militaires suisses déployés ainsi que les exercices militaires "CONEX 2015" prévus en Suisse pour les 14-18 septembre et visant à assurer la sécurité et la coopération en cas de situations d'urgence", a fait remarquer M.Ryjkov.

 

En outre, une inspection sera menée en Roumanie. Dans ce pays, les spécialistes russes obtiendront l'information sur l'activité militaire des divisions roumaines déployées et concernant les exercices militaires "HISTRIA-2015".

 

L'architecture européenne de sécurité comprend plusieurs accords sur le désarmement, le contrôle des armements et les mesures de la confiance dans le domaine militaire.

 

Ainsi, le Document de Vienne de 2011 prévoit un vaste échange d'information sur les forces armées, les projets de défense ou encore les budgets militaires. Les pays de l'OSCE partagent donc les données concernant certains types d'activité militaire, invitent des observateurs et organisent des inspections.

Partager cet article

Repost0
15 juin 2015 1 15 /06 /juin /2015 05:20
Un char américain Abrams débarque dans le port de Riga, en Lettonie, le 9 mars 2015. (photo US DoD)

Un char américain Abrams débarque dans le port de Riga, en Lettonie, le 9 mars 2015. (photo US DoD)

 

15 juin 2015 45eNord.ca (AFP)

 

Les États-Unis sont en passe d’entreposer des armes lourdes, y compris des chars, et jusqu’à 5.000 hommes, dans plusieurs pays baltes et d’Europe de l’Est pour contrer une éventuelle agression russe, affirme ce week-end le New York Times.

 

Si la proposition du Pentagone est acceptée par l’exécutif américain, les États-Unis entreposeront pour la première fois des armes lourdes dans ces pays qui ont récemment adhéré à l’OTAN et qui, avant la chute du mur de Berlin, appartenaient à la sphère d’influence de l’Union soviétique, affirme le quotidien qui cite des sources américaines et alliées anonymes.

 

Il s’agit de rassurer les pays baltes et d’autres pays d’Europe de l’Est qui sont très inquiets depuis l’annexion de la Crimée et les combats en Ukraine, où des séparatistes pro-russes contestent l’autorité de Kiev dans l’est du pays.

 

Kiev et les Occidentaux accusent la Russie d’armer les séparatistes et d’avoir déployé des troupes régulières pour les aider.

 

Selon le New York Times, la proposition doit encore recevoir l’aval du secrétaire américain à la Défense, Ashton Carter, et de la Maison Blanche. Le quotidien souligne que certains alliés de l’OTAN s’inquiètent de la réaction de la Russie.

 

Un porte-parole du Pentagone cité par le quotidien souligne qu’aucune décision n’a encore été prise.

 

Les responsables qui ont parlé au quotidien estiment que le Pentagone devrait avoir le feu vert avant une réunion des ministres de la Défense de l’OTAN, ce mois-ci à Bruxelles.

 

En l’état actuel des plans du Pentagone, de l’équipement pour quelque 150 hommes (une compagnie dans l’armée américaine) serait stocké dans chacun des trois pays baltes.

 

De l’équipement pour une compagnie ou un bataillon (750 militaires environ) serait entreposé en Pologne, Roumanie, Bulgarie et peut-être en Hongrie, ont précisé ces sources.

Partager cet article

Repost0
3 juin 2015 3 03 /06 /juin /2015 16:50
Information Warfare: Romania Defends NATO Cyberspace

 

May 28, 2015: Strategy Page

 

 NATO member Romania has been put in charge of a NATO effort to improve Ukrainian Cyber War defenses. This is one of five areas NATO recently agreed to concentrate on in an effort to improve Ukrainian ability to defend itself against Russian aggression.

 

When Romania joined NATO in 2004 Eastern Europe was considered Ground Zero for criminal hacking gangs. There are still a lot of black hat (criminal) hackers around but Romania has made a remarkable turnaround. Romania is now the home of many legitimate Internet security firms and Romanian programmers and engineers are frequently encountered at major software firms like Microsoft. Some twenty percent of Interpols Cyber War experts are from Romania. There are still a lot of black hats active in Romania but the local police have their own growing force of skilled hackers to make Romania a more inhospitable place for black hats. Some Internet security companies actively try to get black hats to come over to the white hat side of the business.

 

Taking on the Ukrainian Cyber War defense assignment is a big opportunity for Romania because if they are successful they will have a high-visibility success for their software industry and an edge in getting contracts from other countries and large corporations to come in and upgrade defenses against hackers and Cyber War attack. Many of these attacks come from black hats in Russia and China.

 

In 2004 Bulgaria, Estonia, Latvia, Lithuania, Romania, Slovakia and Slovenia joined NATO, putting parts of the former Soviet Union (Estonia, Latvia and Lithuania) within NATO and on Russia’s border. Many Russians do not like this, for Russian policy since 1945 has been to establish a "buffer" of subservient countries between Russian territory and Germany and the rest of Western Europe. This attitude is obsolete in a practical sense, but old habits die hard. The Russian government said it was willing to work with NATO in areas of mutual benefit but that did not work out. Now there is a state of undeclared war between Russia and NATO and the Internet is one of the more active battlefields.

Partager cet article

Repost0
2 juin 2015 2 02 /06 /juin /2015 16:50
La Roumanie reçoit ses derniers PVP mais pense à l’avenir

 

2 juin, 2015 Pierre Brassart (FOB)

 

Du 18 au 21 mai, Panhard Général Défense a reçu une délégation du Ministère de la Défense Roumain qui venait réceptionner le dernier lot de 6 PVP destinés à l’Armée roumaine. Le ministère de la Défense roumain a acquis en 2012 16 véhicules, et cette visite avait pour but la réception du dernier lot de 6 PVP.

 

La version LAORV spécifique à l’armée Roumaine apporte de nombreux nouveaux développements. Outre sa protection balistique niveau 2 STANAG, il est équipé d’une protection anti-mine niveau 2A STANAG. L’utilisation opérationnelle du véhicule est possible dans des zones climatiques de -32°C à +50°C. Les véhicules étant ensuite équipés par la société Roumaine CSR pour remplir des missions de contrôle de zones et périmètres, ils sont prêts à s’inscrire dans une projection internationale sous l’égide des Nations Unies ou de l’OTAN. Les PVP roumains sont armés de mitrailleuses 7,62mm Cugir Mitraliera md.66 qui sont la version roumaine de la PKM russe.

 

La Roumanie est le 4ème client du PVP après évidemment la France (plus de 1200 véhicules en service depuis 2008), le Chili (15 véhicules), le Togo (6 véhicules).

 

La force terrestre roumaine a encore un long chemin à faire. Devenue membre de l’OTAN en 2004, son armée est encore en grande partie celle d’un pays du pacte de Varsovie. Ses chars de combat sont des T-55 améliorés localement, ses VCI sont des BMP-1 construits sous-license (modernisés toutefois avec l’adjonction d’une tourelle israélienne OWS-25R emportant un canon de 25mm et deux missiles antichars Spike ou AT-3), ses véhicules à roues des BTR-60, 70 et 80, des BRDM-2… Son matériel moderne est celui qu’elle a acheté, loué ou reçu pour son déploiement en Afghanistan, à savoir une trentaine de Piranha IIIC, des HMMWV et des MRAP. Plusieurs VAMTAC espagnols (pour ses Forces Spéciales) et une trentaine d’automoteurs anti-aériens Guepard ont également été achetés par Bucarest.

 

En première ligne face à la situation explosive en Ukraine, la Roumanie a décidé de prendre des mesures en augmentant son budget militaire de 1,4% de son PIB en 2014 à 1,7% en 2015. Pour ce faire, Bucarest a du négocier avec l’Union européenne et le FMI afin de modifier le planning de réduction de son déficit budgétaire. Certains prédisent que la Roumanie atteindra les 2% du PIB prévu par l’OTAN en 2017. Elle aura bien besoin de cet argent pour moderniser son armée qui en a bien besoin.

Les PVP sont armées d’une mitrailleuse de 7,62mm PKM (d’origine roumaine)

Les PVP sont armées d’une mitrailleuse de 7,62mm PKM (d’origine roumaine)

Partager cet article

Repost0
15 mai 2015 5 15 /05 /mai /2015 16:20
Des pod Sniper pour la Thailande et la Roumanie


15.05.2015 par Info-Aviation
 

Les forces aériennes de Roumanie et de Thaïlande vont devenir les 18e et 19e clients du pod de ciblage AN/AAQ-33 Sniper XR (ATP) a annoncé Lockheed Martin le 11 mai. L’avionneur américain travaillerait en outre avec Dassault Aviation pour intégrer le Sniper ATP sur le Rafale.

 

Le Sniper ATP est équipé d’un imageur thermique infrarouge à ondes moyennes (MWIR), d’une caméra haute définition, d’un télémètre laser, d’un marquage laser et d’un tracker. Sa configuration peut varier en fonction des exigences de chaque client.

Les capteurs du Sniper ATP fournissent aux pilotes une image haute résolution pour le ciblage de précision dans le cadre des missions ISR (Intelligence, Surveillance et Reconnaissance). Il est capable de détecter, d’identifier, et de suivre automatiquement par laser des petites cibles tactiques à longue portée. Il permet aussi l’utilisation d’armes à guidage par laser et GPS contre des cibles multiples et mobiles.

Une photographie publiée en couverture de IHS Jane’s Defence Weekly du 6 mai montre le Rafale transportant un Sniper ATP sous son pylône central. L’Egypte, qui a récemment commandé le Rafale, a déjà des Sniper dans son inventaire pour ses F-16.

« Le pod visible sur la photo semble être un Sniper ATP, mais il s’agit d’un photo-montage pour illustrer la collaboration entre Lockheed Martin et Dassault pour des essais d’intégration du Sniper ATP sur le Rafale. », a commenté un responsable de Lockheed Martin. Dassault Aviation n’a pas souhaité commenté cette information de son coté.

La quantité exacte de Sniper achetés par la Roumanie ou la Thaïlande n’est pas connue. On sait juste qu’un logiciel spécifique pour leur intégration sera développé à Orlando, en Floride, dans l’usine de Lockheed Martin Missiles and Fire Control (LMMFC).

La Thaïlande va intégrer le Sniper ATP sur ses F-16 A/B Bloc 15 qui sont actuellement modernisés en configuration MLU (Mid-Life Upgrade). La Royal Thai Air Force comprend 39 F-16A et 14 F-16B biplace.

Les F-16 de la Force aérienne roumaine, eux, n’ont pas encore été livrés par le Portugal qui doit fournir neuf F-16A et trois F-16B actuellement en cours de modernisation à la norme MLU M5.2 par OGMA. L’intégration du Sniper sera effectuée avant la livraison à la Roumanie en 2016.

Partager cet article

Repost0
25 mars 2015 3 25 /03 /mars /2015 17:50
Michael Fallon with Romanian Defence Minister Mircea Dusa

Michael Fallon with Romanian Defence Minister Mircea Dusa

 

24 March 2015 From: Ministry of Defence and The Rt Hon Michael Fallon MP

 

Defence Secretary Michael Fallon visits Romania to discuss regional defence and ongoing allegiances.


 

In the first bilateral visit to Romania by a UK Defence Secretary in over a decade, Michael Fallon has re-affirmed the UK’s relationship with the country, sending a strong message of support and maintaining Romanian backing to the UK in implementing NATO commitments.

At a time when Romania has committed to increase defence spending to 2% of GDP by 2017, the Secretary of State for Defence was keen to promote UK industry interests and position the UK as a partner of choice for future Romanian procurements.

Defence Secretary Michael Fallon, said:

Supporting and reassuring our partners on NATO’s Eastern flank is an important priority. So I’m delighted that my discussions went so well. I am particularly pleased to welcome the Romanian commitment to the NATO 2% target.

As an indication of the strength of our relationship, I am pleased to announce that a Royal Navy Type 45 Destroyer will be visiting Romania in the autumn.

The UK is seeking to help Romania modernise and reduce reliance on Russian legacy equipment through the Type 22 frigate upgrade programme which will enable the nation to further its military capability and increase its standing within NATO.

Partager cet article

Repost0
22 mars 2015 7 22 /03 /mars /2015 12:50
SNMG2 Completes Operations in the Black Sea

 

20 Mar. 2015 by NATO

 

NATO ships assigned to Standing NATO Maritime Group Two (SNMG2) completed their participation in joint NATO training exercises and maritime situational awareness operations in the Black Sea today.

 

Led by Rear Adm. Brad Williamson (USA N), SNMG2 is currently comprised of the flagship USS Vicksburg (CG 69), HMCS Fredericton (FFH 337), TCG Turgutreis (F 241), FGS Spessart (A 1442), and ITS Aliseo (F 574).

 

"The planning, coordination and execution of these exercises allowed the integration of SNMG2 and other maritime Alliance assets in a multi-threat environment," said Lt. Cmdr. Ruiz Rodriguez (ESP N), SNMG2 Staff Communications Officer.  "The training provided us with outstanding results and allowed us to showcase our integration for key leadership across the Alliance."

 

SNMG2 was deployed to the Black Sea to reassure allies in the region of the Alliance’s collective defence and resolve. Throughout the month of March, SNMG2 participated in three separate exercises designed to improve interoperability and enhance rapid integration of Alliance maritime assets.

 

"Working with our Allied navies helps us improve our teamwork and interoperability," said Ensign Andrew Hanna, Vicksburg’s 1st Lieutenant. "The experience that we gained from these exercises will help us become more proficient both as operators and as a unit."

 

The force trained on anti-air, anti-submarine and anti-surface warfare procedures during separate exercises with the Turkish, Bulgarian and Romanian navies. The ships also responded to simulated small boat attacks and maneuvers with the ships in close proximity to one another.

 

"I am truly proud of the performance of all SNMG2 Sailors over the last several weeks," said Williamson. "The hard work they put in during this period allowed for invaluable training with our Allies on the Black Sea. The rapid integration we were able to achieve with three different navies is a true testament to the strength of the Alliance."

 

While in the Black Sea, SNMG2 made port visits to Varna, Bulgaria and Constanta, Romania. During each visit, the Sailors and leadership of the group interacted with key decision-makers both professionally and personally. The crews from all ships were also afforded time to explore the region and experience the rich history and culture of the Alliance nations bordering the Black Sea.

 

Since Williamson assumed command of SNMG2 in July 2014, the group deployed to the North American coast where it participated in three high-tempo exercises with multiple Allied nations.

 

Upon completion of their North American deployment, the ships of SNMG2 returned to the Mediterranean and again engaged in complex multinational exercises with Allied nations, including one of NATO’s largest exercises and the naval response force certification event for 2014; exercise Noble Justification. SNMG2 also completed several surges in support of NATO’s anti-terrorism mission, Operation Active Endeavour.

 

The group will resume patrols in Mediterranean, contributing to maritime situational awareness in the region.

Partager cet article

Repost0
18 mars 2015 3 18 /03 /mars /2015 12:50
NATO Ships Conduct Exercise in The Black Sea


17 mars 2015 US Navy

 

CONSTANTA, Romania (March 13-16, 2015) A Romanian port police escort vehicle pulls out to sea as the guided-missile cruiser USS Vicksburg (CG 69) arrives in Constanta Harbor. Vicksburg is the flagship for Standing NATO Maritime Group 2 (SNMG2), a multinational integrated force that projects a constant and visible reminder of the Alliance's solidarity and maritime capability for operations and other activities in peacetime and periods of crisis. The other ships involved are HMCS Fredericton (FFH 337), TCG Turgutreis (F 241), FGS Spessart (A 1442), ITS Aliseo (F 574) and ROS Regina Maria (F 222). Later the cruiser leads a formation of ships through the Black Sea, March 16. (NATO video/Released)

Partager cet article

Repost0
17 mars 2015 2 17 /03 /mars /2015 17:40
photo NATO

photo NATO

 

17 Mars 2015 Par Marine & Océans

 

Dans le contexte de tension existant entre la Russie et l'Occident, l'OTAN poursuit ses exercices navals en Mer noire, au large de la Roumanie. Des bâtiments américains, canadiens, turcs, allemands, italiens et Roumains y simulent des ripostes anti-aériennes et sous-marines.

Partager cet article

Repost0
5 mars 2015 4 05 /03 /mars /2015 17:40
Des navires OTAN déployés en mer Noire pour des activités d’entraînement

 

05 Mar. 2015 OTAN

 

Des navires du 2e Groupe maritime permanent OTAN (SNMG2) sont arrivés en mer Noire mercredi 4 mars 2015 pour s’entraîner avec des bâtiments des marines bulgare, roumaine et turque. Sont prévus au programme des exercices de défense aérienne et de guerre anti-sous-marine ainsi que des exercices mettant en jeu des attaques par de petites embarcations et des manœuvres maritimes simples.

 

Les activités d’entraînement et les exercices auxquels nous allons nous livrer en mer Noire avec nos Alliés sont destinés à nous préparer à toute mission que l’OTAN serait amenée à lancer pour s’acquitter de ses obligations en matière de défense collective, a indiqué le vice-amiral américain Brad Williamson, actuellement aux commandes du SNMG2. La flotte se compose du USS Vicksburg (États-Unis), qui en est le navire amiral, du NCSM Fredericton (Canada), du TCG Turgutreis (Turquie), du FGS Spessart (Allemagne) et l’ITS Aliseo (Italie) et du ROS Regina Maria (Roumanie). Cette puissante force navale OTAN se distingue par ses capacités de contrôle de l’espace maritime, de lutte anti-sous-marine et de défense aérienne.

 

Le déploiement du SNMG2 en mer Noire s’effectue dans le plein respect des conventions internationales et s’inscrit dans le cadre d’une visite programmée pour l’entraînement et en tant que mesure d’assurance à l’intention des pays de l’Alliance riverains de la mer Noire. Le Groupe remettra le cap sur la Méditerranée dans le courant du mois et reprendra ses missions de patrouille pour contribuer à la connaissance de la situation maritime dans la région.

Partager cet article

Repost0
16 décembre 2014 2 16 /12 /décembre /2014 18:50
EDA holds first C-27J pooled maintenance and training meeting

 

Brussels - 10 December, 2014 European Defence Agency

 

The European Defence Agency recently held a meeting with European C-27J Spartan operators in order to identify potential solutions to support this user community.

 

Representatives from the community of European C-27J users attended this meeting which was held last month at the European Defence Agency (EDA) premises in Brussels. Bulgaria, Italy, Romania as well as Greece and Lithuania currently operate the C-27J Spartan twin-engine tactical transport aircraft. “EDA is an ideal forum to harmonise requirements of the European C-27J community”, Pete Round, EDA Capability, Armament and Technology Director, stresses. “Together with Member States, we can identify ways to enhance the global C-27J capability through a variety of pooling & sharing initiatives”, he adds. "It also fits perfectly in the EATF partnership signed in 2011 by 20 Member States."

 

Cooperation opportunities

Over the course of the meeting, EDA put forward three main domains in which cooperation could yield significant benefits for the European C-27J user community: training, logistics and operations. Various ideas were put on the table, such as the pooling of C-27J simulators, the sharing of spare parts or the optimisation of the different mission kits currently used by Member States for their aircraft (fire-fighting, command and control, medical evacuation, etc.)

Participants agreed to meet again early in 2015 to discuss the way forward and assess the potential for joining existing EDA Pooling & Sharing mechanisms, such as the “Sharing of Spare Parts” project. Meanwhile, EDA stands ready to facilitate the establishment of relevant ad hoc projects in accordance with the “à la carte“ mindset of the Agency.

 

Synergies

European C-27J users have already been involved in other EDA initiatives, such as the EATT (European Air Transport Training) series of exercises. Earlier this year, Lithuania and Bulgaria deployed C-27Js as part of EATT14, which was held in Plovdiv, Bulgaria.

This EDA initiative aims to complement existing cooperative efforts such as the European Air Transport Fleet (EATF) partnership, the Spartan User Group, which also gathers non-European C-27J users, and the European Air Transport Command (EATC) which was recently joined by Italy who offered to “pool” some of its C-27Js through this operational command. 

 

 

More information

Partager cet article

Repost0
5 décembre 2014 5 05 /12 /décembre /2014 11:50
Perquisitions en Allemagne chez Airbus DS

 

03/12 Jean-Philippe Lacour / Correspondant à Francfort – LesEchos.fr

 

Le parquet de Munich a ouvert une enquête sur des soupçons de corruption active dans le cadre de grands contrats avec la Roumanie et l’Arabie-Saoudite devant revenir à la division défense et aérospatiale d’Airbus

 

Airbus est à nouveau confronté à un passé sulfureux. Après une affaire de délit d’initié en cours qui frappe plusieurs hauts dirigeants de l’ancien groupe EADS, on a appris mercredi que le parquet de Munich avait ouvert une enquête sur des soupçons de corruption active dans le cadre de grands contrats avec la Roumanie et l’Arabie-Saoudite devant revenir à la division défense et aérospatiale d’Airbus. Des perquisitions ont été effectuées dans plusieurs endroits de Bavière.

 

Les faits remonteraient en Arabie Saoudite à l’année 2009. Des fonctionnaires auraient reçu des pots-de-vin en millions d’euros en marge de l’attribution de contrats portant sur des dispositifs de sécurité de haute technologie pour surveiller les frontières longues de 9.000 kilomètres dans le désert, les montagnes et la mer. Le contrat saoudien et celui en Roumaine portent sur 1,8 milliards d’euros, selon un porte-parole d’Airbus. Des perquisitions ont été effectuées dans plusieurs locaux d’Airbus en Bavière de même qu’à des domiciles privés, a rapporté mercredi le quotidien Süddeutsche Zeitung, sans citer ses sources. La justice est sur la pistes de possibles fraudes depuis l’année 2013, a indiqué mercredi un membre du parquet de Munich, confirmant les perquisitions.

 

Dossiers de plusieurs groupes de défense

 

La justice allemande se montre en ce moment active dans des affaires de malversations liées à des groupes de défense. Les allemands Rheinmetall et Krauss-Maffei-Wegmann ont aussi eu, dans d’autres dossiers, des visites dans leurs locaux d’enquêteurs de la brigade policière. Airbus lui-même est parallèlement visé dans une affaire de pots-de-vin prétendument versés lors de la vente d’avions de chasse Eurofighter à l’Autriche pour plus d’1,5 milliard d’euros.

 

Airbus n’est pas visé en tant que société dans l’enquête sur les contrats de dispositifs de sécurité. Les personnes soupçonnées seraient moins d’une dizaine, indiquait mercredi le parquet munichois. Le matériel saisi lors des perquisitions ayant eu lieu en octobre doit maintenant être analysé par la justice. Airbus se borne à dire qu’il soutient l’action de la justice et qu’il mène sa propre enquête

Partager cet article

Repost0
3 décembre 2014 3 03 /12 /décembre /2014 17:50
Romania to seek EU-IMF permission to boost defence budget

 

Dec 01, 2014 Spacewar.com

 

Bucharest - Romania will seek permission from the International Monetary Fund and the European Union to increase its defence budget next year in view of the separatist rebellion in neighbouring Ukraine, the finance minister said Monday.

 

"It is very important to step up military spending, and one of the items of discussion with the IMF and the EU will concern an extension by 0.3 perent of gross domestic product for the army," Ioana Petrescu told reporters on the eve of a visit by the lenders to Bucharest.

 

"We will try to get the 0.3 percent added to the deficit" of 1.4 percent of GDP that Bucharest has committed to for 2015, she added.

 

Petrescu said the hike was needed "in view of the situation in Ukraine, which entails more spending, and Romania's commitments to NATO", notably to host a regional command centre for the alliance.

 

Prime Minister Victor Ponta said in May that the defence budget was 1.5 percent of GDP and should rise to two percent in 2017 after NATO called on its members to step up their military capacities.

 

Romania emerged from a deep recession thanks to an emergency loan of 20 billion euros from the IMF and EU in 2009, and in 2013 reached a new two-year accord on a credit line of four billion euros ($5 billion) to use in case of a major crisis.

 

Weakened by his defeat in a November 16 presidential election to right-wing leader Klaus Iohannis, Ponta must convince the international lenders that campaign promises such as raising the minimum wage and doubling benefits for disadvantaged children can be met while still limiting the deficit to 1.4 percent of GDP.

 

According to Ionut Dumitru, chairman of the independent Fiscal Council charged with monitoring government tax and spending policy, the campaign promises will create a shortfall of between 3.5 and 4.0 billion euros -- around 2.2 percent of GDP.

Partager cet article

Repost0
15 novembre 2014 6 15 /11 /novembre /2014 12:50
OTAN : deux avions en missions


14/11/2014 Sources : État-major des armées

 

Le 13 novembre 2014, un avion Awacs et un Falcon 50 Marine français ont effectué des missions de surveillance aérienne au-dessus de la Roumanie et de la Baltique.

 

Ces missions s’inscrivent dans le cadre des mesures dites de « réassurance » décidées par l’OTAN au profit des alliés d’Europe centrale et du Nord depuis le début de la crise ukrainienne. Au titre de ces mesures, un avion de patrouille maritime Falcon 50 de la Marine nationale, est déployé depuis le 2 novembre à Gdynia, au Nord de la Pologne, pour participer à la surveillance du trafic maritime en mer Baltique.

 

Un avion Awacs de l’armée de l’air a par ailleurs effectué une nouvelle mission de surveillance aérienne au-dessus de la Roumanie. Les Awacs effectuent depuis le mois d’avril des missions régulières de surveillance des espaces aériens roumain et polonais. Avec ce vol, 29 missions de surveillance, en Pologne et en Roumanie ont ainsi été réalisées au départ de la base aérienne d’Avord.

 

Voir notre dossier : La France au cœur des mesures de réassurance

 

Partager cet article

Repost0
15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 11:50
OTAN : un AWACS en mission pour l’Alliance

 

15/10/2014 Sources : Etat-major des Armées

 

Le 14 octobre 2014, un avion Awacs de l’armée de l’Air a décollé de la base aérienne d’Avord pour effectuer une mission de surveillance aérienne au-dessus de la Roumanie.

 

Ce sont les mêmes avions qui effectuent depuis le mois d’avril des missions régulières de surveillance des espaces aériens roumain et polonais. 26 missions de surveillance, dont 6 en Pologne, 19 en Roumanie ont ainsi réalisées au départ de la base aérienne d’Avord. En septembre, un AWACS français avait été engagé pour assurer une mission de surveillance aérienne au profit de la sécurisation du sommet de l’OTAN à Newport, au Royaume Uni.

 

Ces missions s’inscrivent dans le cadre des mesures dites de « réassurance » décidées par l’OTAN au profit des alliés d’Europe centrale et du Nord depuis le début de la crise ukrainienne.

 

Voir notre dossier : La France au cœur des mesures de réassurance

 

En novembre prochain, au titre de ces mesures de réassurance, c’est un avion de patrouille maritime Atlantique 2de la Marine nationale, qui sera déployé durant une quinzaine de jours à Gdynia, en Pologne, pour participer à la surveillance du trafic maritime en mer Baltique.

OTAN : un AWACS en mission pour l’Alliance
OTAN : un AWACS en mission pour l’Alliance
OTAN : un AWACS en mission pour l’Alliance

Partager cet article

Repost0
18 septembre 2014 4 18 /09 /septembre /2014 11:40
photo Nato

photo Nato

 

September 17, 2014 RT.com

 

NATO is launching exercises in the international waters of the Balkans, with warships and troops of several member countries also “visiting” Bulgaria until September 22. It comes as a new submarine enters service in the Russian Black Sea Fleet.

 

Starting Friday, naval exercises will take place in the southeast of Constanta, off the territorial waters of Romania. Standing NATO Maritime Group 2 – which includes the US, the UK, Germany, Greece, Spain, Italy, the Netherlands, and Turkey, as well as the naval forces of Bulgaria, Romania, and Canada - is taking part in the drills.

 

The drills include PASSEX type exercises. These will feature communication drills, joint tactical maneuvers, and data exchange on viewing surface and underwater situations. The naval forces will also be tasked with defeating attacks of simulated air and surface enemies.

 

Two ships of the Romanian Naval Forces, a Spanish frigate (ESPS Almirante Juan de Borbon, military classification F-102), a Canadian frigate (HMCS Toronto), and a Drazki frigate of the Bulgarian Naval Forces will be involved in the drills.

 

The warships of Standing NATO Maritime Group 2 will pay an unofficial “visit,” or port call, to Varna, Bulgaria, where they will be staying between September 19-22, Itar-Tass reports.

 

Romania earlier called on the United States and NATO to boost their presence in the Balkan country.

 

As a former communist state, Romania has been among the staunchest advocates of Western sanctions against Russia after the accession of Crimea.

 

Since the standoff between Russia and the West began over Ukraine, Romania - together with Bulgaria - has taken part in navy drills in the Black Sea and hosted military exercises with US troops.

 

Meanwhile, Russia’s first Varshavyanka-class submarine has entered service with the Black Sea Fleet. The vessel will head to the Black Sea port of Novorossiysk after completing final trials with the Northern Fleet.

 

Russia’s Defense Ministry has ordered a total of six submarines to be completed by 2016. These are primarily intended for anti-ship and anti-submarine missions in relatively shallow waters. They will be run by 52 crew, have an underwater speed of 20 knots, and a cruising range of 400 miles with the ability to patrol for 45 days.

Partager cet article

Repost0
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 11:40
Ciel ouvert: des inspecteurs finlandais et norvégiens survoleront la Russie

 

MOSCOU, 11 août – RIA Novosti

 

Des inspecteurs finlandais et norvégiens survoleront la Russie du 11 au 15 août dans le cadre du Traité ciel ouvert, a annoncé lundi aux journalistes Sergueï Ryjkov, directeur du Centre national pour la diminution de la menace nucléaire.

 

"Dans le cadre de l'application du traité Ciel ouvert, une mission conjointe fino-norvégienne effectuera du 11 au 15 août un vol d'inspection au-dessus de la Russie à bord d'un An-30 roumain", a indiqué le responsable. 

 

Des spécialistes russes participeront au vol d'inspection pour contrôler le respect des paramètres du vol.

 

L'avion An-30 n'est pas conçu pour être équipé d'armements. L'appareil et ses équipements de photo aérienne ont été certifiés au niveau international, avec la participation de la Russie, ce qui garantit l'absence de moyens techniques interdits à son bord.

 

Signé le 24 mars 1992 à Helsinki, le Traité Ciel ouvert est appliqué depuis le 1er janvier 2002. Le document vise à accroître la transparence et la confiance entre les Etats signataires dans le domaine des activités militaires et du contrôle des armements. Il instaure un régime de libre survol des territoires des différents Etats parties au Traité.

 

Le traité a été signé par 34 Etats d'Europe et d'Amérique du Nord, membres de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). La Russie y a adhéré le 26 mai 2001.

Partager cet article

Repost0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 07:50
US Tanks Return to Europe for Live-Fire Training

 

8 juil. 2014 NATO

 

The biggest multi-national live-fire exercise in Europe of 2014 has ended with a bang at the US Army's Joint Multinational Training Center in Grafenwoehr, Germany. For the first time US tanks have been brought back to Europe for training purposes. The aim is to enhance NATO's interoperability and preparedness.

 

The video shows US soldiers, Abrams tanks and Bradley armoured personnel carriers firing live-rounds on pop-up targets. It also features Romanian tanks in action together.

Partager cet article

Repost0
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 07:45
Aerostar Completes Overhaul and Upgrade of Mozambique AF MiG-21 Fighters

 

Jul 8, 2014 ASDNews Source : Aerostar S.A.

 

Aerostar S.A – the leading Romanian aerospace company – has announced the completion of an overhaul and upgrade programme for eight MiG-21 fighters for the Mozambique Air Force.

 

The contract under which this work was carried out was a complex package which also included the overhaul of an L-39 jet trainer and a full training programme for ground staff and pilots.

 

Read more

Partager cet article

Repost0
4 juillet 2014 5 04 /07 /juillet /2014 11:50
Exercise Sea Breeze  2012 - photro US Navy

Exercise Sea Breeze 2012 - photro US Navy

 

MOSCOU, 3 juillet - RIA Novosti

 

Les exercices navals Sea Breeze 2014 se dérouleront du 4 au 13 juillet en mer Noire avec la participation de navires de guerre américains, a annoncé jeudi un communiqué du ministère bulgare de la Défense.

 

"Les exercices réuniront des bâtiments des forces navales de la Bulgarie, de la Grèce, de la Roumanie, de la Turquie et des Etats-Unis, un avion patrouilleur américain et quatre navires du deuxième groupe permanent de guerre des mines de l'OTAN", lit-on dans le communiqué.

 

Selon le document, le but de ces manœuvres est d'améliorer la coopération entre les forces armées des pays membres de l'Alliance atlantique, y compris dans le cadre d'opérations visant à régler des crises régionales.

Partager cet article

Repost0
5 juin 2014 4 05 /06 /juin /2014 17:50
Cinquième édition du salon BSDA 2014


 29/05/2014 par SITTA

 

BSDA 2014

La cinquième édition du salon régional BSDA 2014 avait, semble-t-il, pour but de mettre en valeur l’industrie de défense roumaine. Il faut tout d’abord noter que plusieurs pays (États-Unis, Allemagne, Italie, Hongrie, Suisse, Belgique, France...) ont exposé en Roumanie et sur d’autres salons proches (IDEB à Bratislava et HEMUS à Sofia) quasiment en même temps. En ce qui concerne les productions locales, le manque de crédits restreint les capacités de développements de nouveaux produits. En tenant compte de ces difficultés, il a cependant été possible d’observer des matériels d’un niveau technologique intéressant.

Plusieurs présentations dynamiques ont permis d’apprécier les capacités technologiques et opérationnelles des matériels, avec notamment la démonstration effectuée par le SIAS (unité d’intervention de la gendarmerie roumaine).

 

TR 85 M 1 (Roumanie)

Le char de bataille TR 85 M1BIZONUL est une évolution du char TR 85, lui-même basé sur le T-55 de production soviétique. Cet engin de conception ancienne comprend un équipage de quatre hommes (chef d’engin, tireur, chargeur et pilote). Il est équipé d’une tourelle plus imposante mais conserve son canon de calibre 100 mm. Les améliorations reposent également sur la mise en place d’une conduite de tir et de munitions AFPDS.

TR 85 M1 (Roumanie)

La munition de type AFPDS permet d’engager une cible jusqu'à 4 000 m. Le char est également armé d’une mitrailleuse coaxiale ROMARMPKT de calibre 7,62 x 54 mm et d’une mitrailleuse antiaérienne de calibre 12,7 x 108 mm ROMARM DSHK.

Le TR 85 M1 est propulsé par un moteur allemand de 860 chevaux. Celui-ci permet d’atteindre une vitesse maximale de 60 km/h, malgré ses 50 tonnes, pour une autonomie de 400 kilomètres. La suspension est de type hydropneumatique.

L’engin est équipé de détecteurs d’alerte laser, d’un système de protection NRBC et d’un système automatique d’extinction des feux. Enfin, le char dispose également de réservoirs supplémentaires largables, d’un schnorkel pour le franchissement de cours d’eau et d’un « tronc d’arbre » pour faciliter le franchissement d’obstacles.

.

PIRANHA III C (Mowag GmbH-Suisse)

Le véhicule de combat d’infanterie 8x8 PIRANHA III C produit par la firme MOWAG GmbH était présenté avec une tourelle télé-opérée (RCWS) armée d’une mitrailleuse de calibre 12,7 x 99 M 2 QCB. Ce blindé très mobile dispose d’un rayon de braquage très court pour un véhicule de cette taille. Les pneus sont à affaissement limité. 

Piranha III C (Suisse)

Le PIRANHA III C est équipé d’un moteur CATERPILLAR C9 turbo-diesel délivrant 298 kW, qui permet d’atteindre une vitesse maximale de 105 km/h sur route pour une autonomie de 500 kilomètres. Le véhicule possède un système ABS. Il est également équipé d’une climatisation, d’un système de protection NRBC, de détecteurs d’alerte laser produits en  Roumanie, d’un treuil et d’un système automatique d’extinction des feux. La version présentée lors du salon était équipée d’une propulsion à hydrojets permettant de traverser une coupure humide à une vitesse de 10 km/h. Le pilote dispose d’une lunette thermique d’aide à la conduite de nuit. 

Son habitacle spacieux dans la configuration présentée permet de transporter 6 soldats équipés, plus le tireur, le conducteur et le chef d’engin.

Piranha III C (Suisse)

.

Roquette TOHAN 122 ER (Tohan- Roumanie)

La firme TOHAN ,spécialisée dans les munitions, a présenté une roquette d’artillerie de 122 mm à portée accrue (ER pour Extented Range), développée en coopération avec la firme française ROXEL. Cette munition atteint une portée maximale de 42 kilomètres. Elle mesure 2729 mm pour une masse de 61,62 Kg. La tète militaire peut être pourvu d’une fusée de type MRV-U ou d’une fusée de proximité. Ce type de munition peut être tiré par une grande variété de lanceurs tels les BM-21, APRA-40 ou RM-70.

Roquette Tohan 122 mm ER (Roumanie)

La TOHAN 122 ER peut être armée de deux types de tête militaire, à savoir :

-                    Une tête explosive à vocation antipersonnel. La masse totale de la tète militaire est de 18,4 Kg et son rayon létal est de 25 mètres ;

-                Une tête équipée de charges préformées à vocation anti-véhicules. La masse totale de la tète militaire est également de 18,4 Kg. Les 12 charges préformées qui composent la tête militaire permettent de perforer entre 20 et 35 mm de blindage.

La munition anti-véhicules sera employée notamment contre des concentrations de véhicules, ou des PC de campagne.

Roquette Tohan 122 mm ER (Roumanie)

.

ROMARM MODEL 66 COMMANDO (S.C Fabrica de Arme de Cugir S.A-Roumanie)

La célèbre firme roumaine CUGIR présentait une modernisation intéressante de sa mitrailleuse ROMARM MODEL 66 développée spécialement pour les unités aéroportées et les forces spéciales. Les modifications apportées permettent, semble-t-il, à cette arme fiable et puissante, d’être plus compacte.

Romarm Model 66 Commando (Roumanie)

Ainsi la crosse originelle a été remplacée par une crosse squelette métallique repliable sur le coté gauche (la crosse repliée ne gène en rien le fonctionnement de l’arme). Le canon a été  raccourci de 605 mm à 510 mm. De ce fait, La MODEL 66 COMMANDO mesure 1100 mm et seulement 810 mm lorsque la crosse est repliée. Elle pèse 8,250 Kg sans munition. Sa cadence de tir est de 600 à 650 cpt/mn. Enfin, le système de visée demeure rustique et est constitué d’une planche de hausse réglable et d’un guidon

.

Grenade GMM (Uzina Mecanica MIJA S.A –Roumanie)

La firme MIJA S.A, spécialisée dans les munitions d’infanterie, présentait la grenade modulaire GMM.

Grenade GMM (Roumanie)

Cette grenade peut être utilisée en trois versions :

-                  Dans sa version offensive, la grenade équipée d’un bouchon allumeur FGM 1 (retard de 3 à 4,5 s) projette 200 éclats dans un rayon létal de 5 mètres. La masse de la grenade est de 155 grammes.

-                  Dans sa version défensive, la grenade est renforcée d’un cylindre pré-fragmenté qui se visse. A l’explosion, la grenade génère une gerbe d’environ 1 500 éclats pouvant aller jusqu'à 100 mètres. La grenade pèse 560 grammes dans cette configuration.

-                  Dans sa version « multi rôle », la grenade en version défensive reçoit un bouchon allumeur FGP 1 (retard de 9,5 à 12,5 s). la base de la munition est équipée d’une charge creuse spécifique permettant de percer 40 mm d’acier. Cette base est pourvue d’un aimant qui permet de fixer la grenade sur le véhicule ou le matériel à détruire.

.

DRAGOMIRESTI 40 HE et TP-T (UPS Dragomiresti – Roumanie)

La firme roumaine UPS DRAGOMIRESTI présentait deux types de grenades 40 mm basse vélocité :

-                  La DRAGOMIRESTI 40 HE

Cette munition antipersonnel porte à 400 mètres avec une vitesse initiale de 80 m/s. Elle pèse 235 grammes au total pour une charge explosive de 21 grammes d’explosif COMPO B. la grenade projette à l’impact 144 billes en acier et environ 200 fragments de plus de 0,2 g.

Grenade Dragomiresti 40 mm HE (Roumanie)

-                  La DRAGOMIRESTI 40 TP-T

Cette munition d’instruction porte à 400 mètres avec une vitesse initiale de 80 m/s. La munition est équipée d’un traceur pour faciliter son suivi de trajectoire.

Ces deux grenades peuvent être tirées par tous les lanceurs standardisés OTAN tels le M203, le M79, le HK 69, le HK 79, FN GL...

.

RCWS-RO (Pro Optica – Roumanie)

La firme PRO OPTICA présentait sa tourelle télé-opérée RCWS-RO. Relativement légère  (165 kg), elle permet d’intégrer des mitrailleuses de calibres 5,56 x 45mm, 7,62 x 51 mm ou encore 7,62 x 54 mm (MINIMI, MAG 58, PKM, MG 3...). Parce qu’elle est légère, il est possible de la monter sur tous types de véhicules. Un montage sur point fixe est également possible dans le cadre de mission de sécurisation de zone sensible.

RCWS-RO (Roumanie)

Le bloc optronique est composé d’une camera jour CCD et d’une lunette thermique non refroidie. En option, peuvent être ajoutés un télémètre laser, une stabilisation électronique de l’image et une stabilisation de la tourelle pour le tir. Les informations des capteurs sont transmises sur  un écran de 10 pouces.

La RCWS-RO fonctionne sur 360° en azimut, et de – 20° à + 60° en site. L’ensemble fonctionne en 24 V. Le tireur utilise un joystick pour commander le système de l’intérieur et assure ainsi surveillance et tir en étant protégé.

RCWS-RO (Roumanie)

.

ROMARM LP 7 (Uzina Mecanica de Cugir –Roumanie)

La firme CUGIR présentait le pistolet mitrailleur ROMARM LP 7. Utilisée notamment par la gendarmerie roumaine, il est inspiré de la carcasse KALACHNIKOV et est muni d’un bloc détente similaire et d’un sélecteur de tir identique. Ce pistolet mitrailleur est chambré pour la munition 9 x 19 mm (9 mm parabellum) et le chargeur contient 30 cartouches. L’arme fonctionne par blowback et peut tirer en semi automatique ou en automatique.

Romarm LP 7 (Roumanie)

L’arme est équipée d’une crosse squelette métallique repliable sur le coté gauche et réglable en longueur. La poignée pistolet et la poignée garde-main sont en matière synthétique. Le canon est protégé en partie par une pièce métallique ajourée destinée à protéger le tireur contre les brulures. Ce même canon est équipé d’un compensateur de relèvement, fort utile lors de tir en automatique.

Le système de visée est constitué d’une hausse à bascule et d’un guidon sous tunnel. Un rail Picatinny placé devant la hausse permet d’installer un système de visée optique TAS 11 par exemple. Le pistolet mitrailleur ROMARM LP 7 est une arme simple à utiliser, fiable et compacte.

 

Romarm LP 7 (Roumanie)

.

IVECO M250 (Iveco – Italie)

La firme italienne présentait un camion tactique 6x6 IVECO M 250 dans sa version transport de matériel.

IVECO M 250 (Italie)

Ce véhicule peut être doté de trois puissances de moteurs (400, 410 ou 450 chevaux) en fonction de la version de l’engin. De même, il reçoit une boite de vitesse ZF 6HP902 automatique ou une boite ZF 16 AS 2601 « Eurotronic ». La masse à vide est de 13 tonnes et le poids total autorisé en charge est de 25 tonnes. Sa vitesse maximale est donnée pour 90 km/h sur route. La cabine comprend trois places. Si le véhicule présenté était en version tôlée, il est cependant possible de monter une cabine blindée. De nombreuses options sont prévues, notamment une centrale de gonflage centralisée des pneus, des pneus à affaissement limité, un treuil ou encore une cabine facilitant l’aérotransport.

Afin d’assurer l’autoprotection du véhicule, la cabine peut recevoir une arme montée sur circulaire ou sur tourelleau télé-opéré.

 

Partager cet article

Repost0
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 14:50
La Roumanie à EUROSATORY 2014

 

source Ambassade de Roumanie

 

Dans le programme annuel de promotions d’exports, 9 compagnies roumaines seront présentes au Salon «EUROSATORY» a Paris, de 16 a 20 juin, 2014. La cinquième participation roumaine à ce Salon est organisé par le Ministère de l’Economie en partenariat avec le patronat de profil – PATROMIL et l’appui du Bureau de Promotion Commerciale et Economique de Paris.

Partager cet article

Repost0
27 mai 2014 2 27 /05 /mai /2014 11:50
French NCOs work in the in trial control room (TRICOM). photo NATO

French NCOs work in the in trial control room (TRICOM). photo NATO

 

27.05.2014 NATO Communications Team

 

Unified Vision 2014 (UV14) is NATO’s biggest ever trial of Joint Intelligence, Surveillance and Reconnaissance (JISR), comprising satellites, aircraft, unmanned aerial vehicles, naval vessels, ground sensors and human intelligence from 18 NATO Allies.

 

UV14 is taking place in Norway from 18-28 May and aims to test NATO’s ability to gather information and fuse intelligence from multiple sources – from space, in the air, on land and at sea – at different stages of a crisis. In the scenario, the crisis is initially local and then it gradually escalates into a full-blown international conflict. All the while, different ISR capabilities are expected to perform in testing situations, stretching their ability to function properly in complex environments.

To learn more, please have a look at the UV14 infographic, feature and video stories and photos linked below:

 

Explanatory

 

photos Natophotos Nato
photos Natophotos Nato

photos Nato

Partager cet article

Repost0
11 avril 2014 5 11 /04 /avril /2014 16:50
L'Otan doit prendre de nouvelles mesures pour défendre ses membres de l'Est

 

 

11 avril 2014 Romandie.com (AFP)

 

SOFIA - L'Otan doit prendre des mesures supplémentaires, dont des déploiements de troupes et des exercices, pour défendre ses Etats membres, a déclaré vendredi le secrétaire général de l'organisation, Anders Fogh Rasmussen, alors que les tensions persistent en Ukraine.

 

Pour rassurer les membres de l'Otan en Europe de l'Est, qui craignent une contagion de la crise avec la Russie, l'alliance a renforcé la police aérienne au-dessus des Etats baltes, déployé des avions-radars Awacs en Pologne et en Roumanie, et supervisé le renforcement de la présence navale en Mer Noire, a déclaré M. Rasmussen à des journalistes à Sofia.

 

Mais je pense que nous devons prendre des mesures supplémentaires et nous allons en discuter sur la base des recommandations de nos autorités militaires, dans les prochains jours et prochaines semaines, a-t-il poursuivi.

 

Ces réflexions pourraient inclure une mise à jour et une évolution de nos plans de défense, des exercices renforcés, ainsi que des déploiements appropriés, a ajouté M. Rasmussen.

 

Nous ne discutons pas d'option militaire mais l'Otan se consacre à la défense et à la protection de nos alliés, et nous prendrons toutes les mesures nécessaires pour nous assurer que cette défense collective soit effective, a ajouté le secrétaire général.

 

L'Otan prend des mesures légitimes pour faire face à l'instabilité créée par les actions illégitimes de la Russie, a encore dit M. Rasmussen.

 

Ne nous méprenons pas, ces mesures sont complètement en ligne avec nos engagements internationaux et nos accords avec la Russie, que la Russie elle-même continue de violer de manière flagrante, a-t-il poursuivi.

 

Alors que l'alliance a révélé la veille que la Russie avait aligné jusqu'à 40.000 hommes à la frontière avec l'Ukraine, le secrétaire général de l'Otan a de nouveau demandé à Moscou de se retirer.

 

Personne ne veut isoler la Russie mais la Russie elle-même s'isole intentionnellement un peu plus chaque jour, a insisté M. Rasmussen.

 

Après le rattachement de la Crimée à la Russie le mois dernier, les tensions ont gagné l'Est de l'Ukraine, où des militants pro-russes occupent des bâtiments d'Etat stratégiques et demandent à Moscou de leur envoyer des troupes en renfort.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories