Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 février 2015 1 23 /02 /février /2015 08:55
Mission Arromanches : le groupe aéronaval dans le golfe Arabo- Persique

 

19/02/2015 Sources : État-major des armées

 

Au terme de sa patrouille dans la zone d’intérêt que constitue le golfe d’Aden et le nord de l’océan Indien, le groupe aéronaval constitué en Task Force 473(TF) autour du porte-avions Charles de Gaulle a franchi le détroit d’Ormuz le dimanche 15 février 2015 et navigue désormais dans le golfe Arabo-Persique.

 

Le passage du détroit d’Ormuz, situé entre le sultanat d’Oman et l’Iran, est toujours un moment fort pour les bâtiments de combat de la Marine nationale, surtout dans le contexte international actuel. D’une importance stratégique décisive puisque plus de 30% du commerce mondial de pétrole transite par cette voie commerciale, il est également le point d’entrée des unités maritimes déployées au sein de la coalition contre Daech.

 

Après un mois de patrouilles destinées à contribuer à la sécurisation des espaces maritimes d’intérêt en Méditerranée, en mer Rouge et dans le golfe d’Aden, ainsi que plusieurs actions de coopération réalisées avec des pays partenaires, le groupe aéronaval français a rejoint le golfe Arabo-Persique où il va prochainement opérer au sein de la Task Force 50, aux côtés du groupe aéronaval américain constitué autour du porte-avions Carl Vinson.Une nouvelle phase de ce pré positionnement stratégique au sein de zones sensibles commence pour les marins français, placée sous le signe de la coopération étroite avec l’US Navy, dans la continuité du dernier déploiement, Bois Belleau.

 

Dans cette perspective, les unités déployées pour la mission Arromanches effectuent un ultime arrêt à Manama, capitale du royaume de Bahreïn et siège du commandement naval américain dans l’océan Indien. Le royaume de Bahreïn fait partie des principaux partenaires de la France au Proche et au Moyen-Orient, avec qui nous partageons une vision commune des grands enjeux sécuritaires, plus particulièrement ceux liés à la lutte contre le terrorisme. Mais c’est bien avec la cinquième flotte des Etats-Unis, basée dans ce pays, que durant cette escale de travail l’état-major du groupe aéronaval va finaliser les derniers détails pratiques de la très prochaine intégration de la TF 473 à la TF 50.

Mission Arromanches : le groupe aéronaval dans le golfe Arabo- PersiqueMission Arromanches : le groupe aéronaval dans le golfe Arabo- Persique
Mission Arromanches : le groupe aéronaval dans le golfe Arabo- Persique
Mission Arromanches : le groupe aéronaval dans le golfe Arabo- PersiqueMission Arromanches : le groupe aéronaval dans le golfe Arabo- Persique
Partager cet article
Repost0
19 février 2015 4 19 /02 /février /2015 17:30
Arromanches : nouveau déploiement du groupe aéronaval

 

19 Février 2015 Marine nationale

 

Le groupe aéronaval a appareillé ce matin de Toulon pour rejoindre l’océan Indien où il sera déployé en opérations durant plusieurs mois.

 

Pour ce déploiement, le groupe aéronaval (GAN) est constitué :

 

    du porte-avions Charles de Gaulle ;

    d’un état-major embarqué ;

    du groupe aérien embarqué (GAé) comprenant douze Rafale marine, neuf Super étendards modernisés, un avion de guet aérien Hawkeye et quatre hélicoptères ;

    de la frégate de défense aérienne Chevalier Paul et de son hélicoptère Caïman Marine ;

    du pétrolier ravitailleur Meuse ;

    d’un sous-marin nucléaire d’attaque employé en élément précurseur.

 

La frégate anti-sous-marine britannique HMS Kent rejoindra le GAN en mer Rouge.

 

Planifié depuis plusieurs mois, le déploiement du GAN dans le nord de l’océan Indien vise à assurer une mission de présence opérationnelle et de pré-positionnement dans cette zone stratégique pour la France. Il permettra également de développer et d’entretenir nos relations et nos échanges avec les différents pays partenaires présents et leurs forces armées. En particulier, il participera à l’exercice aéromaritime franco-indien Varuna, au large de l’Inde.

 

Outil militaire stratégique, le GAN est à tout moment en mesure d’adapter et modifier son programme en fonction des évolutions de la crise au Levant et des besoins de la coalition pour répondre rapidement aux décisions des autorités politiques.

 

Comme en 2014, durant son dernier déploiement effectué en océan Indien, le GAN sera amené à opérer sous contrôle opérationnel américain afin d’éprouver et renforcer notre niveau d’interopérabilité et de coopération et ainsi entretenir notre capacité à conduire ensemble des opérations de haute intensité.

 

De même, la frégate britannique HMS Kent, qui participera à la protection anti-sous-marine du porte-avions, sera totalement intégrée au GAN, illustrant la confiance qui unit les marines britannique et française et leur haut niveau d’interopérabilité.

 

En 2014, le déploiement du GAN avait pour nom Bois Belleau, en référence au centenaire de la Première Guerre Mondiale et à la coopération avec nos alliés américains, fil rouge de ce déploiement.

 

Cette année, la mission que s’apprête à effectuer le GAN et ses quelque 2 600 marins porte le nom Arromanches, commune du Calvados où fut construit un port artificiel durant le débarquement des Alliés en juin 1944. En souvenir du premier porte-avions français de l’après-guerre et 70 ans après la fin de la Seconde Guerre Mondiale, la mission Arromanches mettra à l’honneur la coopération avec nos alliés américains et britanniques.

 

Le groupe aéronaval français offre à notre pays et à ses décideurs militaires et politiques un atout stratégique et un outil militaire de premier plan. Affirmant la présence et la puissance de la France, il peut contribuer simultanément à la maîtrise des espaces aéromaritimes, à l’entretien de notre capacité autonome d’appréciation de situation et à la projection de puissance. Il offre une capacité d’action polyvalente, graduée et adaptée aux besoins des autorités politiques.

Partager cet article
Repost0
13 février 2015 5 13 /02 /février /2015 08:45
Lynx from the Royal Navy’s 226 Flight - photo Dean Wingrin defenceWeb

Lynx from the Royal Navy’s 226 Flight - photo Dean Wingrin defenceWeb

 

12 February 2015 by defenceWeb

The South African Air Force’s 22 Squadron, flying Super Lynx and Oryx helicopters for the SA Navy, is hosting a Lynx from the Royal Navy’s 226 Flight. The helicopter is embarked with the destroyer HMS Dragon currently visiting South Africa. Click here to view the gallery.

Partager cet article
Repost0
9 février 2015 1 09 /02 /février /2015 17:50
Tide-class MARS tankers. Photo BMT Defence Services.

Tide-class MARS tankers. Photo BMT Defence Services.

 

28 January 2015 naval-technology.com

 

A&P Group has been awarded a £15m contract by the UK Ministry of Defence to add high-end military capabilities to four new Royal Fleet Auxiliary (RFA) tankers.

 

UK Chancellor of the Exchequer George Osborne said that the contract will create new jobs in Falmouth, UK, and provide job security to many others.

 

He said: "It is only because we have a long-term economic plan that we are able to make these big investment decisions here in the south-west to help the region develop and maintain its position as a world-class hub for defence and cyber security services."

 

Called MARS, the four Tide-class tankers are being built by Daewoo Shipbuilding and Marine Engineering, and will replace the existing fleet of single-hulled tankers.

 

The tankers, consisting of Tidespring, Tiderace, Tidesurge and Tideforce, will deliver fuel, water, spare parts and other supplies.

 

The first 37,000t tanker is expected to be delivered in October, with the final vessel set for delivery by April 2017.

 

Upon being commissioned, they will support deployed amphibious, land and air forces near to the shore and future integration of upgrades and new technology.

 

UK Minister for Defence Equipment, Support and Technology Philip Dunne said: "The vital customisation work being done in the UK on the Tide-class tankers will enhance these vessels with state of the art equipment, including communications systems, ballistic protection and upgrading to allow [a] quick fit of self-defensive weapons.

 

"This investment will provide the RFA with a world-class tanker capability, which in turn will benefit the Royal Navy by supporting its current and future warships on operations around the globe, including the Queen Elizabeth-class carriers."

Partager cet article
Repost0
9 février 2015 1 09 /02 /février /2015 12:30
HMS Dauntless (far left) in formation with the US carrier strike group - photo Royal Navy

HMS Dauntless (far left) in formation with the US carrier strike group - photo Royal Navy

 

6 February 2015 naval-technology.com

 

The UK Royal Navy's Type 45 destroyer HMS Dauntless has joined the international military operation against Islamic State (IS), as part of efforts to defend the US Navy's aircraft carrier USS Carl Vinson in the Gulf.

 

With its latest deployment, the Portsmouth-based warship has assumed the duties of HMS Defender.

 

HMS Dauntless commanding officer commander Adrian Fryer said: "HMS Dauntless was designed to protect an aircraft carrier against threats from the air.

 

"Along with our fellow Royal Navy warship HMS Kent, which is supporting the French Navy's aircraft carrier Charles De Gaulle in the Middle East, our support to carrier strike operations against ISIL (IS) reaffirms the UK's commitment to combat terrorism."

 

The vessel's air defence radar and advanced Sea Viper missile system will help protect the strike group from airborne threats.

 

Commissioned in June 2010, HMS Dauntless is a multirole, general-purpose platform aimed at defending multiple assets in an air-threat environment and can be used in both traditional and littoral environments.

 

Capable of accommodating 700 crew members to support a civilian evacuation from war zones or natural disasters, the vessel is armed with an anti-air missile system, as well as Sampson multifunction radar and Sea Viper anti-air missiles.

Partager cet article
Repost0
8 février 2015 7 08 /02 /février /2015 08:45
Touch and go pour la Royal Navy sur le BPC Tonnerre

 

Crédits : Etat-major des armées / Marine nationale
 

Le 27 janvier 2015, un hélicoptère Merlin de la Royal Navy a effectué une série de « touch and go » sur le pont du BPC Tonnerre actuellement engagé dans la mission Corymbe. L’hélicoptère Merlin est embarqué à bord du bâtiment britannique RFA Argus déployé au large du Sierra Leone et avec lequel le Tonnerre a mené diverses interactions.
La mission Corymbe est un déploiement naval quasi-permanent, en mesure de soutenir les forces armées françaises dans le golfe de Guinée, zone d’intérêt stratégique pour la France. Le dispositif est armé par un bâtiment de la Marine nationale, ponctuellement renforcé par des moyens terrestres et aéromobiles embarqués, et peut soutenir à tout moment tout type d’opérations dans la région.

 

Reportage photos

 

Partager cet article
Repost0
5 février 2015 4 05 /02 /février /2015 17:50
Mission Arromanches : La frégate anti sous-marine HMS Kent intégrée au groupe aéronaval français déployé en océan Indien

 

05/02/2015 Sources : État-major des armées

 

Après avoir quitté Toulon, son port d’attache, le 13 janvier dernier et franchi Suez le 26 janvier, le groupe aéronaval constitué autour du porte-avions Charles de Gaulle vient d’intégrer une frégate britannique, le HMS Kent. Cette frégate anti sous-marine de dernière génération a quitté Portsmouth en novembre dernier et a opéré pendant plusieurs mois aux côtés du groupe aéronaval américain constitué autour du porte-avions Carl Vinson stationné dans le Golfe arabo-persique, avant de rejoindre en mer Rouge ses partenaires français.

 

Durant les prochains mois de la mission Arromanches en océan Indien et dans le golfe arabo-persique, ce bâtiment y assumera des responsabilités de premier ordre, contribuant directement à l’escorte du porte-avions, à sa protection anti-sous-marine et à la maîtrise des espaces maritimes grâce notamment à son drone embarqué.

 

Cette coopération de haut niveau, au cœur d’une zone stratégique pour la France comme pour la Grande-Bretagne, illustre la confiance et le niveau d’interopérabilité qui unit la marine nationale et la Royal Navy. Elle constitue une déclinaison concrète et opérationnelle des traités de Lancaster House signés en 2011, comme le souligne l’Amiral, commandant de la Task Force 473 : « Nous coopérons très régulièrement avec la Royal Navy, mais l’intégration du HMS Kent en lieu et place d’une frégate française au sein du groupe aéronaval dans le cadre d’un déploiement opérationnel de plusieurs mois est une première. Elle reflète le niveau de coopération atteint entre les deux marines ainsi que la prise de conscience de la nécessité d’unir nos forces pour faire face conjointement aux défis maritimes auxquels nous sommes confrontés. »

 

Mission Arromanches : La frégate anti sous-marine HMS Kent intégrée au groupe aéronaval français déployé en océan Indien

Le groupe aéronaval ou TF 473 comprend le porte-avions Charles de Gaulle, son groupe aérien embarqué, la frégate de défense aérienne Chevalier Paul, la frégate anti-sous-marine britannique HMS Kent, le pétrolier ravitailleur Meuse et un sous-marin nucléaire d’attaque, déployé en précurseur.

 

Le groupe aéronaval français offre à notre pays et à ses décideurs militaires et politiques un atout stratégique et un outil militaire de premier plan. Affirmant la présence et la puissance de la France, il peut contribuer simultanément à la maîtrise des espaces aéromaritimes, à l’entretien de notre capacité autonome d’appréciation de situation et à la projection de puissance. Il offre une capacité d’action polyvalente, graduée et adaptée aux besoins des autorités politiques.

Partager cet article
Repost0
3 février 2015 2 03 /02 /février /2015 18:50
Bottom Field 131 Independent Commando Squadron

 

3 févr. 2015 British Army

 

131 Independent Commando Squadron is a specialist unit in the Army. The Squadron's role is to provide engineer support to 3 Commando Brigade Royal Marines, who are the UK's experts in mountain and cold weather warfare.

The Bottom Field tests must be passed together before attempting the Commando Course to earn the famous Commando Green Beret.

The tests are the 30-foot rope climb, the assault course in less than 5 minutes, the 200-metre man carry in under 90 seconds and a full regain on the rope over the water tank. All tests are conducted whilst carrying 14.5kg of equipment/rifle.
 

Partager cet article
Repost0
1 février 2015 7 01 /02 /février /2015 12:50
Les Britanniques appontent sur le Monge

 

29 Janvier 2015 Source : Marine nationale

 

Le 27 janvier 2015, le Bâtiment d’Essais et de Mesures (BEM) Monge a mené des manœuvres aviations avec un hélicoptère seaking britannique.

 

Il est 10h20 (heure locale) ce mardi 27 janvier quand le commandant du Seaking* britannique «Navy 27» prend contact avec le Monge. Tout de suite la mécanique bien rodée s’enchaîne, le centre des opérations lui indique une position de ralliement et une distance pour rallier le Monge.

 

L’hélicoptère britannique va effectuer ensuite 16 «touch and go» en une heure et demie avec deux changements de pilotes. Un officier de liaison britannique était présent d’abord en passerelle aviation puis en passerelle de navigation pour présenter les particularités de l’hélicoptère et aider la compréhension mutuelle !

 

L’après-midi quatre pilotes, ont enchaîné 19 TAG en une heure et demie également.

 

Outre l’aspect entraînement des équipes de la plateforme avec un hélicoptère peu connu (en terme de saisinage notamment), ces manœuvres aviations, ont permis aux marins impliqués de parfaire leur phonie anglaise. Elles ont aussi permis aux pilotes britanniques de retrouver leurs qualifications à l’appontage.

 

*Hélicoptère de transport et de lutte anti-sous-marine

Les Britanniques appontent sur le Monge
Partager cet article
Repost0
30 janvier 2015 5 30 /01 /janvier /2015 12:50
Plans to deliver the most modern Navy in the world

 

30 January 2015 HM Treasury, The Rt Hon George Osborne MP and Ministry of Defence

 

£100m investment in Portsmouth Naval Base confirmed.

 

Chancellor of the Exchequer, George Osborne today (Friday 30 January) visited Portsmouth where he set out the government’s next steps in building the most modern navy in the world.

On a visit to the home of the Royal Navy, the Chancellor announced a new national shipbuilding strategy in advance of a decision later this year on orders for the brand new Type 26 Global Combat Ship. The Chancellor also announced that these multi-million pound ships will be based at the Navy bases in Portsmouth and Plymouth.

As part of the development of the national shipbuilding strategy, the Chancellor has asked to look at the potential to build a new complex warship every two years.

As well as maximising export opportunities, this will ensure the Royal Navy continues to have the capability it needs to protect our nation’s interests, retaining its status as the most modern Navy in the world.

The strategy will help deliver world class ships for the Royal Navy while ensuring the best value-for-money for the taxpayer. It will also ensure that the Navy continues to have the capability it needs to protect our nation’s interests and ensure continued investment in UK warship production. It will help maintain jobs, provide new apprenticeships, and develop advanced engineering skills.

The announcement builds further on the government’s commitment to Defence and the Royal Navy. Today, the Royal Navy is being modernised with new equipment, ships and submarines; it is building two of the second largest new aircraft carriers in the world, which will operate the most sophisticated fighter aircraft ever produced.

It will receive the world leading new Type 26 frigate. Two Astute Class submarines, the most advanced nuclear submarines in the world, have already deployed on operations and the UK is working to deliver a further five of the class over the next decade. Combined with the Type 45 Destroyer and four modern tankers to support the fleet at sea, as well as the forthcoming renewal of Trident, this means the Royal Navy of today is being equipped for the challenges of the 21st century.

While on the visit to one of the world’s oldest dry docks, the Chancellor also announced almost £100 million of infrastructure development in new dock facilities at Portsmouth Naval Base to further support the arrival of the Queen Elizabeth Class Aircraft Carriers.

The new work will encompass berthing and jetty improvements, new power supply and distribution, and significant dredging in the approach to the harbour to enable the base to accommodate the largest warships ever built for the Royal Navy.

The move will provide significant employment opportunities in the Portsmouth area over the next Parliament.

 

Chancellor of the Exchequer George Osborne said:

Ensuring a better and more secure future for Britain means equipping our Royal Navy for the challenges of the 21st century. It is only because we have a long term economic plan that we able to invest in our national security. Our ambition is to deliver the most modern Navy in the world which the government believes is a national necessity. It will maintain and create jobs and deliver a more secure future for Britain.

 

Responding on behalf of the Royal Navy, the First Sea Lord said

I am delighted by the Chancellor’s announcement today. The commitment to a new national shipbuilding strategy is not just a very significant investment in the UK’s shipbuilding future. It is also a powerful statement that our nation’s global interests will be protected by a credible, world class Navy – equipped with fast-jet aircraft carriers, submarines, destroyers and frigates which will be the best and most modern in the world.

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2015 3 28 /01 /janvier /2015 19:50
Un bol d’Eire !

 

28 Janvier 2015 Source : Marine nationale

 

Du 24 au 27 janvier 2015, le Bâtiment de Commandement et de Ravitaillement (BCR) Somme  a fait escale à Dublin. L’occasion pour la France de renforcer sa coopération militaire et diplomatique avec l’Irlande, et de remettre la Légion d’Honneur à M. Michael d’Alton, vétéran irlandais du débarquement de juin 1944.

 

Le lundi 26 janvier, M. Michael D’Alton, vétéran irlandais de la seconde guerre mondiale, s’est vu remettre l’insigne de Chevalier de l’Ordre National de la Légion d’Honneur par Monsieur Jean-Pierre Thebault, ambassadeur de France en Irlande, lors d’une cérémonie donnée à bord du BCR Somme, alors en escale à Dublin.

 

Près de 70 ans après la fin du conflit mondial, la France a rendu hommage au courage et au dévouement d’un homme qui s’est battu pour défendre les valeurs de la liberté et œuvrer à la libération de l’Europe sur le sol français. C’est en présence de ses proches et de nombreux vétérans et membres réservistes de l’Irish Navy Association, venus saluer son courage, que Michael d’Alton, l’un des derniers survivants du D-Day, a été décoré. Les représentants de nombreux pays étrangers et des forces armées irlandaises sont venus, en nombre, lui rendre hommage, et entretenir le souvenir commun.

 

Un bol d’Eire !

Aujourd’hui âgé de 93 ans, Michael D’Alton a 18 ans lorsqu’il s’engage au sein de la Royal Navy pour combattre l’Allemagne nazie. Commandant en second d’un engin de débarquement, il est missionné pour faire débarquer les tanks Sherman vers le secteur américain d’Omaha Beach le 6 juin 1944. Une partie de son équipage se noiera après que l’embarcation a sauté sur une mine allemande. M. d’Alton a tenu à dédier sa décoration aux nombreux frères d’armes qui ont débarqué à ses côtés sur les plages de Normandie en Juin 1944, ainsi qu’à tous les vétérans encore en vie plus de 70 ans après le D-Day.

 

Discret et fortement marqué par les combats dont il parlera très peu à ses proches après la guerre,  la participation de M. d’Alton au débarquement de Normandie serait restée méconnue sans les travaux de recherche sur les vétérans conduits par les archives militaires américaines. Michael d’Alton a affirmé que cette remise de décoration était un appel à se faire connaître, lancé à tous les vétérans irlandais s’étant battus en France pendant la seconde guerre mondiale.

Partager cet article
Repost0
15 janvier 2015 4 15 /01 /janvier /2015 17:30
La FLF Guépratte en exercice Stakenet dans le Golfe Arabo-Persique

 

15/01/2015 Sources : Etat-major des armées

 

Du 11 au 14 janvier, le Guépratte a participé à un exercice maritime majeur aux côtés de bâtiments britanniques, américains, koweitiens et bahreïnis engagés dans la Task Force152 qui lutte contre les trafics illicites dans le golfe Arabo-persique. Cet exercice avait pour objectif d’entraîner les marines participantes à la défense d’infrastructures stratégiques sensibles, comme les plates-formes pétrolières.

 

Ainsi, le Guépratte s’est activement entraîné pendant quatre jours à la mise en œuvre de  procédures nouvelles au sein d’une flotte dynamique et professionnelle réunissant au total huit navires. Le bâtiment britannique RFA Fort Austin jouait le rôle de plateforme pétrolière que le Guépratteet plusieurs autres unités devaient défendre de façon coordonnée contre les attaques des patrouilleurs américains. Cet exercice, qui nécessitait une circulation rapide et dynamique de l’information entre tous les participants, a permis de systématiser des procédés opératoires, affûtant ainsi la réactivité de chacun des bâtiments.

 

La FLF Guépratte en exercice Stakenet dans le Golfe Arabo-Persique

Cet entraînement,  a été l’occasion pour les différents partenaires de la CTF152 de rencontres et d’échanges en marge des exercices : le commandant du RFA Fort Austin, puis le commodore saoudien Al Enazi, commandant de la Coalition Task Force 152, ont ainsi été reçus successivement à bord du Guépratte pour entretenir les liens de confiance réciproque, clé de toute coopération efficace.

 

Ces quatre jours d’entraînement intense se sont donc avérés profitables à tous points de vue : ils ont non seulement permis de renforcer la capacité de défense coordonnée des installations pétrolières dans cette région sensible mais également entraîné le Guépratte et ses équipes de passerelle à la manœuvre dynamique, en coordination avec le dispositif de force protection largement mis à contribution.

La FLF Guépratte en exercice Stakenet dans le Golfe Arabo-PersiqueLa FLF Guépratte en exercice Stakenet dans le Golfe Arabo-Persique
Partager cet article
Repost0
13 janvier 2015 2 13 /01 /janvier /2015 15:55
Arromanches : nouveau déploiement du groupe aéronaval

 

13/01/2015 Sources : Etat-major des armées

 

Le groupe aéronaval a appareillé ce matin de Toulon pour rejoindre l’océan Indien où il sera déployé en opérations durant plusieurs mois.

 

Pour ce déploiement, le groupe aéronaval (GAN) est constitué :

    du porte-avions Charles de Gaulle ;

    d’un état-major embarqué ;

    du groupe aérien embarqué (GAé) comprenant douze Rafale marine, neuf Super étendards modernisés, un avion de guet aérien Hawkeye et quatre hélicoptères ;

    de la frégate de défense aérienne Chevalier Paul et de son hélicoptère Caïman Marine ;

    du pétrolier ravitailleur Meuse ;

    d’un sous-marin nucléaire d’attaque employé en élément précurseur.

 

La frégate anti-sous-marine britannique HMS Kent rejoindra le GAN en mer Rouge.

 

Planifié depuis plusieurs mois, le déploiement du GAN dans le nord de l’océan Indien vise à assurer une mission de présence opérationnelle et de pré-positionnement dans cette zone stratégique pour la France. Il permettra également de développer et d’entretenir nos relations et nos échanges avec les différents pays partenaires présents et leurs forces armées. En particulier, il participera à l’exercice aéromaritime franco-indien Varuna, au large de l’Inde.

 

Outil militaire stratégique, le GAN est à tout moment en mesure d’adapter et modifier son programme en fonction des évolutions de la crise au Levant et des besoins de la coalition pour répondre rapidement aux décisions des autorités politiques.

 

Comme en 2014, durant son dernier déploiement effectué en océan Indien, le GAN sera amené à opérer sous contrôle opérationnel américain afin d’éprouver et renforcer notre niveau d’interopérabilité et de coopération et ainsi entretenir notre capacité à conduire ensemble des opérations de haute intensité.

 

De même, la frégate britannique HMS Kent, qui participera à la protection anti-sous-marine du porte-avions, sera totalement intégrée au GAN, illustrant la confiance qui unit les marines britannique et française et leur haut niveau d’interopérabilité.

 

En 2014, le déploiement du GAN avait pour nom Bois Belleau, en référence au centenaire de la Première Guerre Mondiale et à la coopération avec nos alliés américains, fil rouge de ce déploiement.

 

Cette année, la mission que s’apprête à effectuer le GAN et ses quelque 2 600 marins porte le nom Arromanches, commune du Calvados où fut construit un port artificiel durant le débarquement des Alliés en juin 1944. En souvenir du premier porte-avions français de l’après-guerre et 70 ans après la fin de la Seconde Guerre Mondiale, la mission Arromanches mettra à l’honneur la coopération avec nos alliés américains et britanniques.

 

Le groupe aéronaval français offre à notre pays et à ses décideurs militaires et politiques un atout stratégique et un outil militaire de premier plan. Affirmant la présence et la puissance de la France, il peut contribuer simultanément à la maîtrise des espaces aéromaritimes, à l’entretien de notre capacité autonome d’appréciation de situation et à la projection de puissance. Il offre une capacité d’action polyvalente, graduée et adaptée aux besoins des autorités politiques.

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2014 3 24 /12 /décembre /2014 17:50
A penguin named Jack

15 déc. 2014Royal Navy

Men and women from across the Naval service will be on duty around the globe this Christmas. This video, with an affectionate nod to a certain department store, is part of the Royal Navy's Yule the Waves campaign to recognise the families who support all our sailors, marines, airmen and mariners.

If you want to share your messages for the sailors, airmen, submariners and marines of the Royal Navy, Royal Marines and Royal Fleet Auxiliary, you can post to http://yulethewaves.tumblr.com/

Christmas messages from our personnel can be found here on youtube, and on our festive advent calendar at: http://www.royalnavy.mod.uk/advent-ca...

Music: "This is everything (instrumental version)" by Josh Woodward (http://www.joshwoodward.com)

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2014 5 19 /12 /décembre /2014 17:50
Merlin Mk2 Helicopter Takes Part in Royal Navy’s Exercise Deep Blue


19 déc. 2014 Lockheed Martin

 

In June 2014, the Royal Navy’s new Merlin Mk2 helicopters took part in Exercise Deep Blue, off the south coast of England. The anti-submarine warfare exercise was designed to test the helicopters which were recently upgraded by Lockheed Martin UK through the Merlin Capability Sustainment Programme. Nine Merlin Mk2s were involved in Deep Blue, the largest concentration of Merlins at sea. More than 250 Royal Navy personnel deployed on HMS Illustrious and HMS Westminster for the exercise which lasted several weeks. Find out more at www.lockheedmartin.co.uk

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2014 4 18 /12 /décembre /2014 08:50
Babcock converting Phalanx for use of British carrier

 

LONDON, Dec. 17 (UPI)

 

Phalanx Close-In Weapon Systems are being converted back to their maritime configuration and upgraded for use on the Royal Navy's new Queen Elizabeth aircraft carrier

 

Phalanx Close-In Weapon Systems are being converted back to their maritime configuration and upgraded for use on the Royal Navy's new Queen Elizabeth aircraft carrier

Britain's new aircraft carrier, the Queen Elizabeth, is to be fitted with Raytheon's Phalanx weapon systems for close-in defense.

The three systems for the carrier will be provided by British engineering firm Babcock International, in association with Raytheon, which will deliver and install Phalanx 1B kits to convert the systems to their original configuration for maritime use. The kit also upgrades the system.

Babcock said a kit for a fourth Phalanx system will be delivered under the Ministry of Defense contract.

Babcock is the in-service support provider to the Ministry of Defense for Phalanx systems, managing and performing all support activities and providing logistics support for spares and repairable units. It said it will procure the Phalanx 1B systems in partnership with Raytheon, and will also undertake the land-based Phalanx weapon system conversions using Babcock weapons support engineers.

The systems are to be delivered by March of next year.

"Following the successful on-schedule delivery of a similar contract last year, we are delighted to have this further opportunity to apply our expertise and work with Raytheon to help the MOD and Royal Navy build the Phalanx CIWS capability it needs."

Phalanx CIWS is a rapid-fire, computer-controlled radar and 20mm Gatling gun system. The Phalanx 1B upgrade incorporates a side-mounted Forward Looking Infra-Red Camera that enables the system against surface targets and slow air targets in addition to anti-ship missiles.

 
Partager cet article
Repost0
17 décembre 2014 3 17 /12 /décembre /2014 18:50
 HMS Ocean on Operational Sea Training


17 déc. 2014 Royal Navy

 

Operational Sea Training brings out the best in a unit through worst case scenarios.

 

More information : HMS Ocean

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2014 3 17 /12 /décembre /2014 17:50
The Commando Who Refused to Die


17 déc. 2014 British Forces news

 

Watch "The Commando Who Refused to Die" - Paul Vice's incredible story of survival and triumph

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2014 3 17 /12 /décembre /2014 08:50
UK Places Order For Lightning II Fighter Jets


16 déc. 2014 British Forces news

 

The UK has formally placed an order for its first four front line F-35 fighter jets.

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2014 1 15 /12 /décembre /2014 17:50
Spearfish Heavyweight Torpedo

 

15 déc. 2014 BAE Systems

 

We’ve been awarded a £270 million contract by The UK’s Ministry of Defence (MOD) to upgrade the Spearfish Heavyweight Torpedo for the Royal Navy’s submarines.

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2014 1 15 /12 /décembre /2014 17:49
HMS Astute (S119) photo Royal Navy

HMS Astute (S119) photo Royal Navy

 

15 December 2014 Ministry of Defence and The Rt Hon Michael Fallon MP

 

The deal with BAE Systems ensures the sustainment of the UK’s torpedo manufacturing capability in Portsmouth for another 10 years.


 

The MOD has awarded a £270 million contract to upgrade the Royal Navy’s Spearfish heavyweight torpedoes.

The Spearfish programme supports 60 jobs in Portsmouth where the torpedo is designed and manufactured with an additional 40 new skilled engineering vacancies being recruited for to work on the programme by BAE Systems.

The company also estimates that hundreds of jobs will be sustained in the company’s supply chain.

This year the MOD has already awarded BAE Systems a £600 million contract to run Portsmouth Naval Base and a £70 million Type 45 destroyer support contract that combined sustains more than 2,000 jobs in the Portsmouth region, including skilled engineering roles.

Defence Secretary, Michael Fallon, said:

This contract award is good news for the Royal Navy, the UK and the city of Portsmouth where around 100 engineering jobs will be created or sustained.

Portsmouth continues to play a significant part in defence as illustrated by this contract award and has a bright future ahead of it thanks to recent investment such as the £600 milliion contract to run the naval base, sustaining thousands of jobs, and the upcoming £100 million of infrastructure work to prepare the city for the arrival of the Queen Elizabeth Class Carriers.

The Spearfish Upgrade includes a new warhead, a change to the fuel system to improve safety, full digitisation of the weapon and a new fibre optic guidance link to improve performance.

They are carried by the Royal Navy’s Astute, Vanguard and Trafalgar Class submarines and can target both underwater and surface threats.

Once the torpedo has been fired Spearfish homes in on its target using sonar and will be controlled by the submarine after launch via the new fibre optic link.

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2014 1 15 /12 /décembre /2014 13:50
HMS Richmond Seawolf missile firing

 

12 déc. 2014 Royal Navy

 

With a flash of fire and smoke Royal Navy warship HMS Richmond has bared her teeth as she blasted targets into oblivion using two Seawolf missiles.

Partager cet article
Repost0
14 décembre 2014 7 14 /12 /décembre /2014 12:55
Flottes du débarquement. Juin- juillet 1944 : la bataille pour la Manche


9 Décembre 2014 Marine Nationale

 

6 639 bâtiments de guerre de toutes tailles ont participé aux opérations de Débarquement en Normandie le 6 juin 1944. Cet ouvrage présente cette imposante flotte en évoquant les unités les plus représentatives, les engagements les plus significatifs et la dimension navale de la bataille dite « de Normandie ». Spécialiste du genre, l’auteur rappelle aussi que, pendant tout l'été, d'importants combats et engagements navals ont permis aux alliés de conserver la maîtrise de la Manche. « Ces actions, souvent négligées ou simplifiées par les historiens, ont joué un rôle crucial dans la réussite de la reconquête du territoire français. En effet, et c'est peu connu, les sous-marins allemands, les engins spéciaux, les vedettes et les avions de la Luftwaffe ont longtemps maintenu leur pression sur la flotte alliée », précise d’ailleurs Jean Moulin. Un livre illustré pour voir autrement le Débarquement

 

› Flottes du débarquement. Juin- juillet 1944 : la bataille pour la Manche de Jean Moulin. 128 pages - 25 € (Marines éditions)

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2014 2 09 /12 /décembre /2014 18:50
HMS Defender transiting the Suez Canal

 

8 déc. 2014 Royal Navy

 

With HMS Defender due to arrive home before Christmas we thought you might like to rewind to the beginning of her six-month deployment to the Gulf and see our video of her transiting the famous Suez Canal.

 

To see more about what the Type 45 destroyer has been doing http://www.royalnavy.mod.uk/our-organisation/the-fighting-arms/surface-fleet/destroyers/hms-defender:

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2014 5 05 /12 /décembre /2014 07:25
photos Marine Nationale

photos Marine Nationale

 

04/12/2014 Sources : État-major des armées

 

Le 27 novembre 2014, la frégate de surveillance (FS) Ventôse et la frégate britannique HMS Iron Duke ont réalisé des entraînements conjoints en mer. Ces derniers ont couvert des domaines très variés allant de la sécurité à bord jusqu’à l’aéromobilité en passant par l’assistance sanitaire et la navigation.

 

Un exercice commun de lutte contre les incendies a notamment été conduit à bord du Ventôse. La frégate française a simulé un départ de feu à son bord et a demandé l’assistance de marins britanniques, venus par embarcation renforcer les marins français.

 

Une série d’exercices dans le domaine aéromobile ont ensuite permis de démontrer la technicité et la bonne interopérabilité de nos forces. Ainsi, un Lynx MK 8 britannique a réalisé une séance de « touch and go » (TAG) à bord du Ventôse avant de se prêter à un exercice d’évacuation sanitaire d’un blessé à bord de la frégate française.

 

Ces entraînements concrétisent la volonté commune exprimée en 2010 à Lancaster House de renforcer le volet opérationnel de notre coopération bilatérale. En dehors des grands exercices annuels, chaque zone de déploiement commun devient le théâtre propice au partage de notre expertise et à l’approfondissement de notre interopérabilité. En déploiement opérationnel depuis le 20 juin 2014 dans l’Atlantique Sud et dans la zone Caraïbe, le HMS Iron Duke a ainsi ponctué sa campagne d’interactions d’opportunité avec la marine française. Les 14 et 15 juillet dernier, en association avec la marine Guinéenne, le bâtiment britannique et nos forces ont pu réaliser une première série d’exercices dans le cadre du déploiement de l’aviso Commandant Blaison, alors en mission Corymbe.

 

Cette nouvelle interaction au large de Fort de France, dans une zone où forces françaises et britanniques sont communément engagées dans la lutte contre les trafics illicites, confirme notre volonté de renforcer notre capacité d’action conjointe.

 

Les forces armées aux Antilles (FAA) garantissent la protection du territoire national et animent la coopération régionale depuis les départements de la Martinique et de la Guadeloupe. Elles constituent un dispositif interarmées à dominante aéromaritime de premier plan sur le « théâtre » Antilles-Guyane, en coordination avec les forces armées en Guyane (FAG). En menant des opérations de surveillance du trafic maritime, de lutte contre le trafic des stupéfiants, de sauvetage de vies humaines en mer, de police des pêches ou encore d’aide humanitaire lors de catastrophes naturelles, les unités de la Marine nationale aux Antilles assurent la protection de la population et la préservation des ressources en mer des Antilles. La lutte contre le narcotrafic dans la zone Caraïbe est effectuée en coopération inter-administrations et internationale, principalement en lien avec les États-Unis, le Royaume-Uni, les Pays-Bas, le Mexique, le Brésil et la Colombie.

FAA : entraînement opérationnel franco-britannique au large de Fort-de-France
FAA : entraînement opérationnel franco-britannique au large de Fort-de-France
FAA : entraînement opérationnel franco-britannique au large de Fort-de-France
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories