Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 janvier 2016 3 20 /01 /janvier /2016 17:55
La BA 118 de Mont-de-Marsan a accueilli l’ensemble des staffs des équipes masculines et féminines de jeunes de rugby à VII et à XV le jeudi 14 janvier. - photo Armée de l'air

La BA 118 de Mont-de-Marsan a accueilli l’ensemble des staffs des équipes masculines et féminines de jeunes de rugby à VII et à XV le jeudi 14 janvier. - photo Armée de l'air

 

1 9/01/2016 Armée de l'air

 

À l'invitation du comité départemental de rugby des Landes, la direction technique nationale de la fédération française de rugby (FFR) a organisé du 12 au 15 janvier 2016 sur la base aérienne (BA) 118 de Mont-de Marsan un séminaire de travail.

 

La BA 118 de Mont-de Marsan, sur laquelle avait eu lieu le dernier stage de préparation du XV de France militaire  avant la coupe du monde militaire de rugby en septembre dernier, a accueilli l’ensemble des staffs des équipes masculines et féminines de jeunes de rugby à VII et à XV le jeudi 14 janvier. Mené par Didier Retière, directeur technique national, le séminaire de travail avait pour objet le renouvellement des projets de jeu des équipes de France de rugby.

 

Ces séances de réflexion ont été suivies d’une conférence du colonel Daniel, pilote de chasse et rugbyman, qui a comparé les exigences du métier de pilote de chasse à celles du métier de joueur de rugby de haut niveau.

 

Enfin, le régiment de chasse 2/30 « Normandie-Niémen » et l’escadron de soutien technique aéronautique 15.030 « Chalosse » avaient préparé la visite d’un Rafale, qui a ravi l’assistance.

Conférence du colonel Daniel, qui compare les exigences du métier de pilote de chasse, à celles du métier de joueur de rugby de haut niveau - photo Armée de l'air

Conférence du colonel Daniel, qui compare les exigences du métier de pilote de chasse, à celles du métier de joueur de rugby de haut niveau - photo Armée de l'air

Didier Retière, directeur technique national de rugby.- photo Armée de l'air

Didier Retière, directeur technique national de rugby.- photo Armée de l'air

Repost 0
10 novembre 2015 2 10 /11 /novembre /2015 08:55
photo SECDAM

photo SECDAM

 

09/11/2015 DICOD

 

Jean-Marc Todeschini,secrétaire d’État auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens Combattants et de la Mémoire, a signé le vendredi 6 novembre 2015 un partenariat entre la Mission du Centenaire de la Première Guerre mondiale et la fédération française de rugby (FFR) à Verdun (Meuse).

 

Vendredi 6 novembre, Jean-Marc Todeschini, s’est rendu à Verdun (Meuse) pour signer un partenariat entre la Mission du Centenaire de la Première Guerre mondiale et la fédération française de rugby (FFR).

 

A la suite de cette signature, des actions commémoratives destinées à rendre hommage aux nombreux rugbymen professionnels et amateurs morts pendant la Grande Guerre seront mises en place : jusqu’en 2018, le maillot des joueurs français sera notamment orné d’un bleuet lors des rencontres internationales du XV de France, une minute d’hommage aux victimes de la Première Guerre mondiale sera observée et un court reportage audiovisuel ou un diaporama sera diffusé.

 

Des actions spécifiques seront aussi organisées lors des tests-matchs contre les équipes de l’hémisphère Sud lors de l’année 2016, qui sera marquée par le centenaire des batailles de Verdun et de la Somme. Ce partenariat permettra ainsi d’associer l’ensemble des Français amateurs de rugby aux commémorations du centenaire afin d’en faire un événement véritablement populaire.

 

La signature du partenariat a été précédée par une cérémonie d’hommage à Léon Larribau, ancien rugbyman mort pour la France en 1916 et dont les restes reposent à la Nécropole nationale de Glorieux.

Repost 0
5 novembre 2015 4 05 /11 /novembre /2015 08:55
La Grande Equipe du Midi- carte postale de 1914

La Grande Equipe du Midi- carte postale de 1914

 

04/11/2015 Ministère de la Défense

 

Monsieur Jean-Marc Todeschini, secrétaire d’État auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens combattants et de la Mémoire, signera le vendredi 6 novembre 2015 un partenariat entre la Mission du centenaire de la première guerre mondiale et la fédération française de rugby (FFR) à Verdun (Meuse).

 

Le partenariat donnera lieu à la mise en place d’actions commémoratives destinées à rendre hommage aux nombreux rugbymen professionnels et amateurs morts pendant la grande guerre : jusqu’en 2018, le maillot des joueurs français sera notamment orné d’un bleuet lors des rencontres internationales du XV de France, une minute d’hommage aux victimes de la première guerre mondiale sera observée et un court reportage audiovisuel ou un diaporama sera diffusé. Des actions spécifiques seront aussi organisées lors des tests-matchs contre les équipes de l’hémisphère Sud lors de l’année 2016, qui sera marquée par le centenaire des batailles de Verdun et de la Somme. Ce partenariat permettra donc d’associer l’ensemble des Français amateurs de rugby aux commémorations du centenaire afin d’en faire un événement véritablement populaire.

 

La signature du partenariat sera précédée par une cérémonie d’hommage à Léon Larribau, ancien rugbyman Mort pour la France en 1916 et dont les restes reposent à la Nécropole nationale de Glorieux.

 

Note RP Defense : voir Rugby et rugbymen pendant la Grande Guerre

 
 
Repost 0
3 octobre 2015 6 03 /10 /octobre /2015 12:35
photo Armée de Terre

photo Armée de Terre

 

02/10/2015  armée de Terre

 

Le XV du Pacifique a eu l’occasion d’affronter l’équipe militaire néo-zélandaise, le 29 septembre dernier, sur la pelouse du stade Jean-Bouin, à Paris.

 

Une rencontre historique puisque le dernier match entre deux équipes militaires française et néo-zélandaise sur le territoire national remontait au 8 avril 1917. A l’époque, les « Defence Blacks » l’avaient remporté 40 à 0.

 

Malgré une nouvelle défaite des français 50 – 0, ces retrouvailles de 80 minutes ont été l’occasion de célébrer l’amitié entre deux nations amoureuses du rugby devant un public de passionnés. Une rencontre également marquée par le souvenir des sacrifices de la Première Guerre mondiale, l’ensemble des bénéfices ayant été reversés à des associations d’anciens combattants des deux pays.

 

Note RP Defense : voir Le rugby militaire commémore 100 ans de fraternité

Repost 0
1 octobre 2015 4 01 /10 /octobre /2015 18:55
Le XV du Pacifique a fait la démonstration de son haka aux pieds de l’Arc de triomphe. - photo C.Lebertre DICoD.jpg

Le XV du Pacifique a fait la démonstration de son haka aux pieds de l’Arc de triomphe. - photo C.Lebertre DICoD.jpg

 

30/09/2015 Carine Bobbera  - Ministère de la Défense

 

Lundi 28 septembre 2015, la sélection nationale militaire de rugby « XV du Pacifique » et la sélection nationale militaire de rugby de Nouvelle-Zélande ont procédé au ravivage de la flamme du soldat inconnu sous l’Arc de triomphe, à Paris. Ils ont prolongé ce moment de fraternité par un match de gala, le lendemain, au stade Jean-Bouin.

 

Les chants du Pacifique ont résonné sous les arcades de l’Arc de triomphe, ce lundi 28 septembre 2015. La sélection nationale militaire de rugby « XV du Pacifique » et la sélection nationale militaire de rugby de Nouvelle-Zélande ont procédé au ravivage de la flamme du soldat inconnu sous l’Arc de triomphe, à Paris.

Présidée par le gouverneur militaire de Paris, le général de corps d’armée Bruno Le Ray, et par l’ambassadeur de Nouvelle-Zélande, Son Excellence monsieur James Loundon Kember, cette cérémonie s’inscrit dans le cadre des commémorations de la Grande Guerre et rend hommage aux forces armées françaises et néo-zélandaises, tout particulièrement aux rugbymen militaires qui sont tombés au champ d’honneur pendant la Première Guerre mondiale.

 

A la fin de la cérémonie, le XV du Pacifique a réalisé son traditionnel haka devant les regards médusés d’enfants et ceux plus amusés de leurs homologues militaires des « Defence Blacks ».

Les deux équipes se sont retrouvées le lendemain, le mardi 29 septembre, au stade Jean-Bouin (Paris 16e) pour un match de gala. Les Néo-Zélandais se sont imposés 50-0 face aux Français, qui ont néanmoins exprimé leur fierté d’avoir affronté ces sportifs de haut niveau. Le dernier match d’une sélection nationale militaire de rugby néo-zélandaise contre leurs homologues français remonte au 8 avril 1917 ! Déjà, à cette époque, les All Blacks Defence l’avaient emporté. Mais est restée dans les mémoires la démonstration impressionnante du haka néo-zélandais et l’échange fraternel des maillots, entre les deux équipes alliées, à la fin du match.

 

Note RP Defense : voir reportage photos sur la page Facebook NZDF Rugby - Defence Blacks

 

XV du Pacifique – Defence Blacks

Le rugby militaire commémore 100 ans de fraternité

L’équipe du « XV du Pacifique » est constituée de joueurs des trois armées et de la Gendarmerie nationale originaires du Pacifique et porte le souvenir des Océaniens morts pour la France et plus particulièrement des militaires du Bataillon du Pacifique.

photo NZDF Rugby - Defence Blacks

photo NZDF Rugby - Defence Blacks

Les forces armées de Nouvelle-Zélande possède également leur équipe de rugby militaire nommée  les « Defence Blacks ». Ces derniers sont actuellement en tournée en France et en Belgique et participeront à la deuxième coupe du monde militaire de rugby qui aura lieu du 6 au 29 octobre au Royaume-Uni. Ils sont déjà annoncés comme les grands favoris.

 

Note RP Defense : voir NZDF Rugby - Defence Blacks sur Facebook

Haka of XV du Pacifique

Repost 0
30 septembre 2015 3 30 /09 /septembre /2015 11:55
Excelsior L'Equipe photo Roger-Viollet

Excelsior L'Equipe photo Roger-Viollet

 

28/09/2015 armée de Terre

 

Au moment du déclenchement de la Première Guerre mondiale, le rugby, souvent présenté comme une métaphore du combat et de la solidarité, est très populaire en France. La Grande Guerre, en favorisant le contact avec les alliés anglo-saxons et néo-zélandais, influence alors durablement la pratique française de ce sport.

 

Avant la guerre, ce que l’on appelle encore le football-rugby se diffuse en France par le biais de l’équipe nationale, intégrée au tournoi des Cinq Nations en 1910, et des premiers clubs qui se développent. Fondé à l’initiative des marins anglais en 1872, Le Havre Athlétique Club est le premier club français. Le rugby s’implante ensuite dans le Sud-Ouest, via le port de Bordeaux, où vit une importante communauté britannique. En région parisienne, le stade de Colombes devient en 1907 un haut lieu de rencontres de football-rugby.

 

En 1914, beaucoup de joueurs français sont mobilisés à l’instar de l’ensemble de la population masculine. Selon Michel Merckel, porteur dans le cadre des commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale d’un projet d’édification d’un monument aux morts sportifs, sur 421 sportifs de haut niveau, 121 sont des joueurs de rugby. Aimé Giral, un des joueurs phares de l’Union sportive Arlequins perpignanaise (USAP), meurt ainsi à 20 ans le 22 juillet 1915 dans la Marne.

 

Engagés dans la Grande Guerre, de nombreux rugbymen australiens et néo-zélandais viennent également se battre sur le sol français. C’est le cas de David Gallaher, capitaine de l’équipe de Nouvelle-Zélande, tué en 1917 au cours de la bataille de Passchendaele (Belgique). Un trophée portant son nom, créé en 2000, est ainsi remis, chaque année, à l’équipe vainqueur du premier test-match entre la France et la Nouvelle-Zélande.

 

La pratique du rugby se développe avec la stabilisation du front et la nécessité d’occuper les soldats positionnés à l’arrière. Un moyen pour eux de s’évader, le temps d’un match, de leur terrible quotidien. Des rencontres sont ainsi organisées entre les unités sous l’impulsion de l’armée britannique. Un match emblématique se déroule également au Parc des Princes en avril 1917 entre l’équipe de France militaire et l’équipe britannique.

 

Dans la mêlée des tranchées et la violence de la guerre, le rugby français a donc connu un élan décisif. Un héritage qui vit toujours aujourd’hui.

Repost 0
29 septembre 2015 2 29 /09 /septembre /2015 15:35
Le haka des tranchées



29 sept. 2015 par Armée de Terre

 

A l’instar des troupes de l’Empire britannique, les soldats néo-zélandais sont engagés dans la Première Guerre mondiale. Regroupés au sein de l’Australian and New-Zealand Army Corps (ANZAC), sous les ordres du général Godley, ils assurent d’abord la défense du canal de Suez puis combattent en juillet 1915 dans les Dardanelles où ils subissent de lourdes pertes malgré une conduite héroïque.

Après réorganisation, l’ANZAC combat en France à partir de septembre 1916 où il s’illustre dans lors de la bataille de la Somme, au cours l’offensive des Flandres en juin 1917 avant de participer à la seconde bataille de la Marne en 1918.

Issus d’un pays où le rugby est le sport de prédilection, les soldats néo-zélandais participent à l’accélération de la diffusion de ce sport sur le sol français. Ils amènent aussi avec eux le fameux haka, danse chantée effectuée par l’équipe du rugby à XV néo-zélandaise depuis 1905. Un haka est d’ailleurs exécuté sur le champ de bataille de Gallipoli avant d’être effectué au Parc des Princes en avril 1917, lors d’un match entre l’équipe militaire de Nouvelle-Zélande et l’équipe militaire française.

Danse traditionnelle maorie, le haka est interprété à l’occasion de cérémonie, de fêtes de bienvenue, ou avant de partir à la guerre. Plus que tout autre aspect de la culture maorie, cette danse chantée est l’expression de la passion, de la vigueur et de l’identité de ce peuple. Des valeurs propres au rugby, un sport souvent présenté comme une métaphore du combat et de la cohésion.

Repost 0
2 juillet 2015 4 02 /07 /juillet /2015 07:55
Des rugbymen en stage au 7e RMAT


1 juil. 2015 par Armée de Terre

 

Le 7e régiment du matériel de Lyon a accueilli les rugbymen du Lyon olympique universitaire (LOU) les 25 et 26 juin pour un stage d’aguerrissement et de cohésion.
Immergés au cœur du fort de Neyron, les jeunes athlètes du centre de formation du LOU ont vécu au rythme des activités proposées par les militaires. Les exercices ont mis à rude épreuve leur organisme. Parcours d’audace et pistes ont permis de renforcer les valeurs de cohésion, d’esprit d’équipe et de dépassement de soi. Des moyens éprouvés par l’armée de Terre pour perfectionner la préparation mentale et physiques de ses soldats. Des valeurs morales que cultivent également les rugbymen du LOU.
Retour en images sur ces deux journées.

Repost 0
10 juin 2015 3 10 /06 /juin /2015 16:55
photo Armée de Terre

photo Armée de Terre

 

08/06/2015 Gabriel Boyer - armée de Terre

 

En partenariat avec le Rugby Club Orléans, le 12e régiment de cuirassiers (12e RC) a organisé un tournoi de rugby à 7 au stade des montées à Orléans, le 29  mai 2015, au profit des blessés de l’armée de Terre.

 

Des militaires, mais aussi des gardiens de prison, des policiers et des aviateurs ont pris part à cet évènement. Parmi les équipes, la sélection nationale des armées originaire des îles du Pacifique a participé au tournoi. Elle a affronté le Rugby Club Orléans lors d’un match de gala en mémoire au caporal-chef Florian Bourgeois du 12e RC, mort en exercice il y a 3 ans. Tous les bénéfices ont été reversés à l’association Terre fraternité qui vient en aide aux blessés de guerre de l’armée de Terre.

Repost 0
10 avril 2015 5 10 /04 /avril /2015 14:50
Le XV de l'air entonne fièrement la Marseillaise

Le XV de l'air entonne fièrement la Marseillaise

 

10/04/2015 Armée de l'air  

 

Mercredi 1er avril 2015, le XV de l’Air, sélection nationale de rugby de l’armée de l’air, a accueilli son homologue de la Royal Air Force pour un match haut en couleurs.

 

Après deux jours en préparation au centre national des sports de la défense de Fontainebleau, les deux équipes se sont retrouvées à Versailles sous un soleil printanier pour accueillir un public nombreux.

 

Thomas Lièvremont, ancien joueur international français, a donné le coup d’envoi de la rencontre. Les chocs furent rudes tout au long du match et le niveau de jeu très élevé. Après un duel de buteur, les deux équipes étaient à égalité 6 – 6 à cinq minutes de la fin. Les assauts répétés des avants britanniques ont finalement percé la défense du XV de l’Air, qui a encaissé deux essais en trois minutes.

 

Résultat : 20-6, une lourde défaite qui ne reflète pas la physionomie du match. Les deux équipes se sont d’ores et déjà donné rendez-vous l’année prochaine pour une revanche en Angleterre !

Rugby : XV de l’Air vs Royal Air Force
Repost 1
3 avril 2015 5 03 /04 /avril /2015 12:50
Photo Royal Navy

Photo Royal Navy

 

3 Avril 2015 Source : Marine Nationale

 

À l’occasion du match qui s’est déroulé le mercredi  1er avril, le Rugby Club de la Marine Nationale (RCMN) a réalisé une belle performance en allant battre, sur le score de 19 à 33 l’équipe de la Royal Navy sur ses terres. C’est la première fois en 10 ans.

 

Le match s’est déroulé  à Portsmouth. Mené à la mi-temps par les anglais 19 à 13, l’équipe du RCMN a su trouver les ressources et élever le rythme de  jeu pour contrer la Royal Navy en seconde période et reprendre l’avantage par 22 à 19 à 25 minutes de la fin. Le RCMN a maintenu la pression sur l’adversaire jusqu’au coup de sifflet final et l’emporte finalement de 14 points.

 

L’équipe féminine du RCMN l’emporte par 27 à 3. Dominée tout au long du match et dans tous les secteurs du jeu, l’équipe de la Royal Navy a subi la pression et la supériorité technique du RCMN/F. C’est donc logiquement que nos françaises s’imposent en territoire anglais.

 

Article sur le déroulement du match sur le site de la Royal Navy

Photo Royal Navy

Photo Royal Navy

Repost 0
1 avril 2015 3 01 /04 /avril /2015 19:55
1er avril : la Patrouille de France reste en bleu ciel !

 

01/04/2015 Equipe community manager Armée de l'air

 

Évidemment, vous avez tous compris que notre brève sur le partenariat de la Patrouille de France avec le Stade Français rugby était un poisson d’avril. Néanmoins, elle était basée sur des faits réels.

 

On fait le point pour vous.

 

Repost 0
1 avril 2015 3 01 /04 /avril /2015 08:55
La Patrouille de France aux couleurs du Stade Français

 

01/04/2015 Armée de l'air

 

Cette année, la Patrouille de France affirme une fois de plus son attachement aux valeurs du monde de l’ovalie. Après le XV de France, c’est au tour du Stade Français de recevoir le soutien de la Grande Dame autour d’un partenariat qui s’affichera jusque sur leurs uniformes!

 

Une convention de partenariat a été signée samedi 28 mars 2015 au stade Jean Bouin (Paris), juste avant le match de Top 14 opposant le Stade Français à l’ASM Clermont Auvergne. «D’une durée d’un an, ce partenariat va permettre un échange de cultures, explique le lieutenant-colonel Arnaud Amberg, directeur des équipes de présentation de l’armée de l’air. Le partage sur la préparation physique et mentale sera au cœur de cet engagement. Les pilotes de la PAF seront étroitement associés aux activités des joueurs parisiens.»

 

La Patrouille de France aux couleurs du Stade Français

Une fois n’est pas coutume, les ambassadeurs de l’armée de l’air porteront haut les célèbres couleurs rose et bleu de leur partenaire durant la saison des meetings aériens 2015. «Nous avons décidé de frapper fort en allant même jusqu’à adapter les combinaisons des pilotes, souligne le lieutenant-colonel Amberg. Elles sont actuellement entre les mains du designer du stade Français qui nous a déjà fait une proposition intéressante.» Exit le traditionnel bleu ciel et place au rose emblématique de cette équipe multi-titrée. Sur le terrain vert, le maillot des joueurs sera, quant à lui, siglé du logo de la PAF sur la manche droite.

 

La couleur rose s’affichera également dans le ciel puisque la PAF est en train de mettre au point une figure inédite mélangeant les fumigènes blanc du charognard (Athos 4) et rouge de l’extérieur gauche (Athos 5). Le leader (Athos 1) apportera la touche de bleu finale! Cette figure sera d’ailleurs présentée au chef d’état-major de l’armée de l’air à Solenzara le 22 avril prochain.

Repost 1
2 mars 2015 1 02 /03 /mars /2015 19:55
Tournoi Gimbert: le CEMAA en compagnie de Jean-Marie Goyheneche - photo Armée de l'Air

Tournoi Gimbert: le CEMAA en compagnie de Jean-Marie Goyheneche - photo Armée de l'Air

 

02/03/2015  Armée de l'air

 

Samedi 28 février 2015, la base aérienne 107 de Villacoublay a accueilli la 32e édition du traditionnel tournoi de rugby Gimbert, en parallèle au match du tournoi des Six Nations, France-Pays de Galles.

 

Lors de cette rencontre annuelle, des aviateur, âgés d’au moins 36 ans, et provenant de différentes bases, se sont affrontés au cours de quatre matchs.

 

Le général Denis Mercier, chef d’état-major de l’armée de l’air a répondu présent à cet événement. L’occasion de mettre en évidence les valeurs communes à l’armée de l’air et au rugby : cohésion, combattivité et sens de l'engagement.

 

Cette année, les rugbymen ont eu l’honneur d’accueillir deux invités de marque : Jean-Marie Goyheneche, préparateur mental du XV de France et Thomas Lièvremont, ancien joueur, entraîneur et manager de rugby professionnel. À cette occasion, ils ont pu témoigner de leur expérience, tant de sportif de haut niveau que de meneur d’hommes.

 

Ce tournoi rend hommage au général Henri Gimbert, pilote de chasse, fervent défenseur de la pratique du sport et chargé de l’inspection auprès de l’armée de l’air, décédé en service aérien commandé le 8 décembre 1983.

 

Le rugby à l’honneur à VillacoublayLe rugby à l’honneur à Villacoublay
Repost 0
17 février 2015 2 17 /02 /février /2015 08:55
Des valeurs communes mises à l’honneur

Partenariat entre l'école de rugby UST et l'escadron d'instruction en vol 3/13 "Auvergne"

 

13/02/2015 Armée de l'air

 

Mercredi 4 février 2015, dans le cadre d’un partenariat, le joueur de rugby Jean-Marcellin Buttin et Franck Azéma, entraîneur de l’équipe de l’association sportive montferrandaise (ASM) ont effectué un vol d’information sur Alphajet.

 

Des jeunes de l’école de rugby de l’US Tours ont été invités à participer à cette rencontre au cours d’un goûter au sein de l’escadron d’instruction en vol 3/13 « Auvergne ». Ce moment de partage a abouti à la mise en place d’un partenariat entre l’école de rugby et la base aérienne au travers de futurs stages de découverte. Il a également permis de rappeler les valeurs chères à l’armée de l’air : respect, intégrité, service et excellence.

 

Ce vol s’inscrivait dans le cadre du partenariat conclu le 11 octobre 2014 entre l’escadron d’instruction en vol 3/13 « Auvergne » de l’école de l’aviation de chasse et l’ASM Clermont-Auvergne afin de favoriser l’échange des cultures et la promotion de valeurs communes.

Repost 0
24 novembre 2014 1 24 /11 /novembre /2014 08:57
Vincent MOSCATO, parrain du 12e Cuirs !

 

21.11.2014 by 12e Régiment de Cuirassiers

 

Le vendredi 21 novembre 2014, Vincent MOSCATO, ancien joueur de Rugby professionnel et aujourd’hui animateur radio et comédien, est devenu le parrain officiel du 12e régiment de cuirassiers pour une durée d’un an.

 

Vincent s’est déplacé au régiment avec son épouse, afin de rencontrer les cuirassiers et signer une convention de parrainage avec le chef de corps du régiment.

Afin de lui transmettre les traditions et les valeurs des cuirassiers qui servent sur blindés, les militaires ont invité Vincent MOSCATO à piloter le célèbre char Leclerc sur simulateur.

Paré d’une combi de « CharMan » avec les attributs du 12e RC, notre cuirassier d’honneur a pris ensuite place dans un véritable char Leclerc pour une petite manœuvre dans la Grémuse.

Un grand moment d’émotion et une immense fierté pour tous les cuirassiers qui aujourd’hui, ont à leur côté un parrain qui incarne la gentillesse et la sympathie, et qui partage nos mêmes valeurs : Respect, Courage, Dépassement de soi et Esprit d’équipe.

 

Reportage photographique

Vincent MOSCATO, parrain du 12e Cuirs !
Repost 0
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 15:55
Un escadron de chasse partenaire de l'ASM Clermont Auvergne

 

10/10/2014 Communauté Défense

 

 

L’escadron de chasse 3/13 « Auvergne » de la base aérienne 705 de Tours signe une convention de partenariat avec l’association sportive Michelin (ASM) Omnisports et l’ASM Clermont Auvergne, samedi 11 octobre 2014 à 12h15, au stade Marcel-Michelin, juste avant le match qui opposera les joueurs auvergnats au club de La Rochelle

 

D’une durée d’un an, ce partenariat va permettre un échange de cultures. Le partage sur la préparation physique et mentale sera au cœur de cet engagement.

 

En présence du général Serge Soulet, commandant des forces aériennes, du colonel Cyrille Duvivier, commandant de la base aérienne 705 de Tours et du lieutenant-colonel Xavier Hirschauer, commandant de l’école de l’avion de chasse, cette convention sera signée par Pascal Thibault, président de l’ASM Omnisports, Eric de Cromières, président de l’ASM Clermont Auvergne, et par le commandant Thibault Chazelle, garant des traditions de l'escadron de chasse 3/13 « Auvergne ».

Repost 0
7 novembre 2013 4 07 /11 /novembre /2013 19:35
Hommage des rugbymen aux morts de 14-18

 

07/11/2013 Communauté Défense

 

Les rugbymen Français et Néozélandais qui s'affrontent samedi 9 novembre lors d'un match au stade de France participent aux commémorations de la Première Guerre mondiale.

 

Le ministre délégué auprès du ministre de la Défense, chargé des anciens combattants s'est rendu mercredi 6 octobre à la résidence du XV de France à Marcoussis afin de signer une déclaration d'intentions pour commémorer le centenaire de la Première Guerre mondiale.

 

Cette déclaration prévoit que la fédération française de rugby (FFR) ornera le maillot des joueurs du XV de France d'un bleuet, symbole français des anciens combattants, pour les rencontres internationales qui se dérouleront entre les mois de novembre 2013 et novembre 2014. "Cette action marque notre volonté de rendre hommage aux victimes de cette guerre et aux nombreux rugbymen qui ont perdu la vie au champ d'honneur pendant la première guerre mondiale", explique Pierre Camou, président de la FFR. "Nous sommes très fiers et très heureux que l’État français et le ministère de la Défense aient choisi le rugby pour ces commémorations."

 

Kader Arif qui rencontrait les équipes de France de rugby a déposé, en compagnie du capitaine Thierry Dusautoir, une gerbe au pied de la plaque commémorative des internationaux français morts pour la France en 1914-1918. Dans son allocution, le ministre a précisé que la Défense et le rugby partageaient des valeurs communes. "Quand je parle avec des militaires, et notamment ceux que j'ai rencontré au Mali, je m'aperçois que les valeurs au combat sont les mêmes, s’agissant des théâtres d'opérations ou du terrain de sport. La devise de notre République Liberté, égalité, fraternité prend tout son sens.

 

"Le fait d'arborer le bleuet sur notre maillot est un vrai motif de fierté. Nous avons à cœur d’honorer la mémoire de nos anciens internationaux et de tous ceux qui sont tombés pour défendre la Nation", a dit Thierry Dusautoir.

 

Le soir, une délégation de l'équipe néozélandaise de rugby,les all-blacks, participait à la cérémonie de ravivage de la flamme, sous l'Arc de Triomphe. Accompagnés de la ministre des sports, Valérie Fourneyron, du ministre délégué aux anciens combattants, Kader Arif, et de l'ambassadrice de Nouvelle-Zélande, quatre All Blacks ont ravivé la flamme du Soldat inconnu. Une manière de rappeler qu'entre 1914 et 1918, un Néo-Zélandais sur 10 est venu se battre au côté de la France. Samedi 9 Novembre, le match amical entre le XV de France et les All-Blacks sera l'occasion de poursuivre cette série d'hommage.

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories