Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 13:40
Un navire-école russe interdit d'entrée dans un port suédois

 

MOSCOU, 12 août - RIA Novosti

 

Le plus grand navire-école au monde, le quatre-mâts russe Sedov, a été interdit d'entrée dans le porte suédois de Trelleborg (sud), a annoncé mardi à RIA Novosti Nikolaï Portounov, vice-recteur de l'Université technique d'Etat de Mourmansk.

 

"Le navire a été interdit d'entrée dans le porte de Trelleborg sans explication. Nous sommes en train d'examiner la situation. Pour le moment nous ignorons les raisons", a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

 

Il a précisé que l'entrée du quatre-mâts dans ce port était programmée à l'initiative du maire de Trelleborg. A l'heure actuelle, le navire-école Sedov est en route pour le port polonais de Gdynia (nord).

 

M.Portounov a expliqué que ce cas n'était pas sans précédent et qu'un autre port suédois avait déjà refusé d'accueillir le voilier.

 

Le périple du navire se poursuit depuis près de quatre mois. Durant cette période, le voilier a visité une dizaine de pays et pris part à des régates internationales.

Repost 0
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 13:30
Mistral: la Russie ne paiera sa commande à la France qu'à la réception du deuxième navire

La Russie, l'un des plus grands importateurs de matériel militaire et de technologies, a signé en 2011 un contrat officialisant l'achat à la France de deux navires de guerre Mistral pour 1,2 milliard d'euros.

 

12/08/2014 latribune.fr

 

Alors que Paris conditionne la livraison du deuxième porte-hélicoptère à "l'attitude de la Russie" dans la crise ukrainienne, Moscou dit vouloir faire "valoir ses droits jusqu'au bout" en cas de rupture du contrat.

 

"Le paiement final, en accord avec le contrat signé, sera fait en novembre 2015 après la livraison du second navire." Le directeur du groupe public d'armement russe Rosoboronexpor, Anatoli Issaïkin, a annoncé la couleur dans une interview à l'agence russe Itar-Tass.

Tant que les deux porte-hélicoptères Mistral ne seront pas livrés à la Russie, rien ne sera donc payé à la France. Si un seul navire est livré, il en sera de même. La Russie a averti la France qu'elle "fera valoir ses droits jusqu'au bout" en cas de rupture du contrat.

La deuxième livraison dépendra "de l'attitude de la Russie"

Fin juillet, le président français François Hollande avait assuré que le premier bâtiment serait envoyé comme prévu en octobre 2014, tandis que la livraison du deuxième bâtiment dépendra, elle, "de l'attitude de la Russie".

La Russie, l'un des plus grands importateurs de matériel militaire et de technologies, a signé en 2011 un contrat officialisant l'achat à la France de deux navires de guerre Mistral pour 1,2 milliard d'euros.

Une livraison "totalement inappropriée"

Mais la crise en Ukraine, qui a plongé Occidentaux et Russes dans leur plus grave confrontation depuis la fin de la Guerre Froide, a mis Paris en porte-à-faux face à ses partenaires occidentaux: les États-Unis ont qualifié la livraison des Mistral de "totalement inappropriée". L'Union européenne a lancé début août une troisième salve de sanctions, cette fois visant le coeur de l'économie russe.

Pour le président russe Vladimir Poutine, Washington fait du "chantage" à la France afin qu'elle ne remplisse pas ses obligations contractuelles envers Moscou.

Vladimir Poutine a par ailleurs annoncé fin juillet vouloir réduire les importations militaires européennes et assuré que la Russie est "tout à fait" capable de produire tout ce dont le pays a besoin.

Repost 0
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 11:40
La Russie envoie un convoi d'aide humanitaire vers l'Ukraine

 

12.08.2014 Romandie.com (ats)

 

Un convoi russe constitué de 280 camions transportant de l'aide humanitaire est parti mardi de la région de Moscou à destination de l'Ukraine, a rapporté l'agence Itar Tass. L'aide sera accompagnée par des observateurs de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) à l'intérieur du territoire ukrainien.

 

Le chargement russe ainsi que l'aide donnée par les Etats-Unis et l'Union européenne seront distribués sous l'égide du Comité international de la Croix-Rouge (CICR). Ils seront escortés par des représentants de l'OSCE lors de son transit dans le nord-est de l'Ukraine jusqu'à la ville de Lougansk, a indiqué une source ukrainienne.

 

"Tout a été décidé avec l'Ukraine", a souligné le porte-parole de Vladimir Poutine, Dmitri Peskov.

 

Lundi, les Etats-Unis et l'Union européenne ont prévenu la Russie que toute intervention, même humanitaire, dans l'est de l'Ukraine sans le consentement de Kiev serait "inacceptable" et constituerait une violation du droit international.

Repost 0
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 07:40
Sea Launch platform Ocean Odyssey.

Sea Launch platform Ocean Odyssey.

 

Aug 11, 2014 (RIA Novosti)

 

Russia will decide on the future of the Sea Launch project, which uses Russian-Ukrainian Zenit-SL rockets to put commercial cargo into orbit, by the end of the year, the head of Russia's United Rocket and Space Corporation Igor Komarov said Thursday.

 

"The unique Sea Launch project faces serious risks as certain parts of Zenit carrier rockets are produced in Ukraine and the floating platform and command ship are based in the United States. The new leadership of the Energia United Rocket and Space Corporation has been tasked with preparing proposals for this project," Komarov said.

 

The risks to the project are linked to tensions between Russia and Ukraine, as well as the United States. Relations between the countries have become strained due to the crisis in Ukraine and US sanctions against Russia.

 

The United States and the European Union have imposed sanctions against a number of Russian officials and companies over the Ukrainian crisis. Last week, the European Union introduced third-stage sanctions targeting the financial, energy and defense sectors of the Russian economy.

 

Moscow has repeatedly called the measures counterproductive and stressed that Russia was never involved in the Ukrainian conflict.

 

On Wednesday, Russian President Vladimir Putin signed an order on economic measures to protect the country's security. The decree banned imports of agricultural and food products from countries that have imposed sanctions on Russia for a year.

 

The banned products include meat, poultry, fish, seafood, milk, dairy products, fruits and vegetables from Australia, Canada, the European Union, the United States and Norway. The embargo does not include baby food and other products for babies.

Repost 0
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 07:40
Following Sanctions, Russia Turns to China for Defense and Aerospace Equipment

 

August 12, 2014 By Ankit Panda – The Diplomat

 

Given increasing Western sanctions, Moscow turns to Beijing for its defense and aerospace needs.

 

Facing sanctions from the West for its actions in Ukraine earlier this year, including the annexation of Crimea and supporting Ukrainian separatists, Russia will increasingly turn to China for its military and aerospace components. According to RIA Novosti report citing a Russian-language report by Izvestia, “Russian aerospace and military-industrial enterprises will purchase electronic components worth several billion dollars from China.” The information is based on a source “close to Roscosmos, Russia’s Federal Space Agency.”

According to the Roscomos source: “[Russia does] work with the China Aerospace Science and Industry Corporation (CASIC) … Its institutions have already offered us a few dozen items, representing a direct alternative to, or slight modifications of the elements [Russia] will no longer be able to acquire because of the sanctions introduced by the United States.” Currently, Russia’s extensive military and aerospace industries do not source their components in China. “Over the next two, two-and-a-half years, until Russian manufacturers put the necessary space and military electronic components into production, plans call for the purchase of such items from China amounting to several billion dollars,” the source adds.

Additionally, according to Andrei Ionin, chief analyst at GLONASS Union, “establishing large-scale cooperation with Chinese manufacturers could become the first step toward forming a technology alliance involving BRICS member states.”

If Russia is indeed looking to China for military and aerospace components, it further signals that the Beijing-Moscow relationship continues to tilt in the former’s favor. The recent $400 billion natural gas deal between the two sides also showed another aspect of the changing dynamics in bilateral relations. Reports suggest that Moscow acquiesced to Beijing’s price demands in order to seal a 30-year deal.

Moreover, while Western sanctions will drive Russia and China closer together, they are not the only reason for the strategic convergence between these two countries. Both Russia and China have increased their cooperation in recent years and work together at international forums, including the Shanghai Cooperation Organization.

Under the latest round of E.U. and U.S. sanctions over the ongoing Ukraine conflict, Russian financial institutions, defense firms, and energy companies are increasingly isolated on a global scale.

Repost 0
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 07:40
Russie: les premiers missiles sol-air S-500 livrés à l'armée dès 2016

 

MOSCOU, 11 août - RIA Novosti

 

Les missiles sol-air S-500 seront livrés à l'armée russe à partir de 2016, a annoncé samedi le commandant de l'Armée de l'air russe Viktor Bondarev.

 

"La création de ce système est en cours, nous recevrons les premiers missiles à partir de 2016", a indiqué le commandant Bondarev sur les ondes de la radio russe RSN.

 

Le directeur général adjoint du bureau d'études Almaz-Anteï, Iouri Soloviev, a antérieurement annoncé que le missile S-500 serait mis en dotation d'ici 2016.

 

Les missiles sol-air de nouvelle génération à longue portée S-500 seront en mesure de détruire 10 cibles aérodynamiques à la fois (avions, hélicoptères, autres cibles aériennes) volant à une vitesse de 7 km/sec à 200 km d'altitude, ainsi que les missiles de croisière hypersoniques.

Repost 0
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 07:40
Plastun Robotic Complex

Plastun Robotic Complex

 

MOSCOU, 11 août - RIA Novosti

 

La première faculté de robotique militaire sera mise en place en Russie par l'Académie militaire des Troupes balistiques stratégiques russes (RVSN), a annoncé lundi à Moscou le porte-parole des troupes, Dmitri Andreïev.

 

"Les Troupes balistiques stratégiques accordent une grande attention à l'études du potentiel des robots militaires. Une filiale de l'Académie militaire des RVSN située à Serpoukhov, dans la région de Moscou, commencera à former des spécialistes dans ce domaine à partir de 2015. Une faculté de robotique militaire et d'armes intellectuelles sera prochainement mise en place. Nous sommes en train d'élaborer un programme d'études pour ces spécialistes", a indiqué M.Andreïev.

 

Selon lui, la faculté de robotique militaire sera dotée d'un laboratoire scientifique puissant.

 

L'Académie militaire Pierre le Grand est un centre scientifique et établissement d'enseignement supérieur relevant des Troupes balistiques stratégiques russes.

Repost 0
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 07:35
IAF to receive BrahMos air-launched missiles by 2016

The BrahMos missile will be integrated with Indian Air Force's Su-30MKI fighter aircraft. -  photo g4sp

 

7 August 2014 airforce-technology.com

 

The Indian Air Force (IAF) will receive an air-launched version of the BrahMos supersonic cruise missile by 2016.

 

BrahMos Aerospace president Sudhir Kumar Mishra was quoted by Itar-Tass News Agency as saying: "The missile development is going on schedule.

 

"Its launch from the Su-30MKI fighter will be carried out by the year end, and the deliveries will start in 2016."

 

Mishra told Russia and India Report that state-owned Hindustan Aeronautics (HAL) and Russia's Sukhoi Design Bureau are working with IAF to ensure that the missile flight test is undertaken as per schedule.

 

Called BrahMos-A, the new air-launched variant will use air breathing scramjet propulsion technology aboard IAF Su-30MKI fighters to help enhance their conventional offensive capabilities.

 

In October 2012, the Indian Cabinet Committee on Security (CCS) cleared a Rs60bn ($1.1bn) proposal for the acquisition of 200 BrahMos air-launched variants by IAF.

 

The air force has to date earmarked nearly 42 Su-30MKI jets for structural and software modifications to carry the air-launched missiles.

 

Developed by Brahmos Aerospace, a joint venture between India's Defence Research and Development Organisation (DRDO) and Russia's NPO Mashinostroyenia, BrahMos is a stealth supersonic cruise missile designed for launch from land, ship, submarines and air platforms.

 

The solid propellant rocket-powered missile travels at a speed of Mach 2.8 and can intercept surface targets by flying as low as 10m above the ground, even in mountainous terrain and hillocks.

 

Three BrahMos Block-II missile regiments have been inducted by the Indian Army, while the Navy has so far installed the missiles on six warships, including the latest stealth frigates.

 

Mishra said that there are plans to sign an agreement with Russia for development of a smaller version of the BrahMos, called BrahMos-M, before the end of this year.

 

The missile is expected to be developed over the next three years, and would be used by all the three services of the Indian military.

Repost 0
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 22:40
Ukraine: Porochenko évoque avec Obama la participation russe à une mission humanitaire

 

11 août 2014 Romandie.com (AFP)

 

Kiev - Le président ukrainien Petro Porochenko a évoqué lundi la participation de la Russie à une mission internationale dans l'est de l'Ukraine sous l'égide de la Croix-Rouge, dans un entretien téléphonique avec Barack Obama.

 

Le président américain a soutenu l'initiative du président ukrainien concernant une mission internationale pour Lougansk sous l'égide du comité international de la Croix-Rouge avec la participation de l'UE, de la Russie, de l'Allemagne et d'autres partenaires, a déclaré la présidence ukrainienne dans un communiqué.

 

Barack Obama a confirmé l'intention des États-Unis de prendre une part active dans une mission humanitaire internationale, selon la même source.

 

Selon la Maison Blanche, M. Obama a noté la caractère urgent de cette mission humanitaire. Il a par ailleurs encouragé son homologue ukrainien à continuer à faire preuve de retenue et de prudence dans les opérations militaires afin d'éviter les victimes civiles.

 

Les deux dirigeants ont également souligné, comme l'avait fait M. Obama samedi lors d'un appel avec la chancelière allemande Angela Merkel, que toute intervention russe en Ukraine sans l'autorisation expresse et formelle du gouvernement ukrainien serait inacceptable.

 

Lougansk est l'une des capitales régionales et places-fortes des insurgés où les autorités dénoncent un blocus et une situation critique depuis neuf jours, alors que la ville n'a plus d'électricité, d'eau courante ou de réseau téléphonique, et que l'essence et les réserves de nourriture s'épuisent rapidement.

Repost 0
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 19:40
Biathlon en chars d'assaut - ChM: la Russie remporte le sprint

 

MOSCOU, 11 août - RIA Novosti

 

La Russie a remporté dimanche le sprint au premier championnat du monde de biathlon en chars d'assaut qui se déroule sur le polygone d'Alabino, dans la région de Moscou, a annoncé lundi le service de presse du ministère russe de la Défense.

 

"Le bilan du sprint a été dressé à Alabino, dans la région de Moscou. Les trois équipages russes sont entrés au Top 10", a indiqué le service de presse. Les Russes se sont classés premiers, troisièmes et sixièmes parmi les 36 équipages. Le Kazakhstan a pris la 2e place.

 

L'épreuve de poursuite a commencé lundi à Alabino dans le cadre de la deuxième étape des compétitions. Les chars devront parcourir une distance de 4 kilomètres, détruire une cible de type "char" par des obus d'artillerie et neutraliser un canon anti-char au moyen d'une mitrailleuse.

 

Le premier championnat du monde de biathlon en char d'assaut se déroule du 4 au 16 août, engageant des équipages de 12 Etats: Angola, Arménie, Biélorussie, Chine, Inde, Kazakhstan, Kirghizstan, Koweït, Mongolie, Russie, Serbie et Venezuela.  Les pays membres de l'Otan ont refusé de participer aux compétitions et ont envoyé leurs observateurs.

Repost 0
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 18:30
Les S-300 destinés à la Syrie seront recyclés (Moscou)

 

MOSCOU, 11 août - RIA Novosti

 

Les systèmes de missile sol-air S-300 destinés à la Syrie seront détruits et recyclés, a annoncé lundi aux journalistes le directeur adjoint du Service fédéral russe de coopération technico-militaire Konstantin Biriouline.

 

"Les systèmes S-300 destinés à la Syrie seront recyclés. Cette décision a été adoptée au niveau de la direction politique du pays", a déclaré M. Biriouline.

 

Interrogé sur la possibilité de revendre ces armes à d'autres pays, le responsable du Service de coopération technico-militaire a fait remarquer que des propositions de genre avaient été formulées, mais que cette éventualité était peu probable.

 

En 2011, Moscou et Damas ont signé un contrat d'un milliard de dollars prévoyant la livraison de quatre systèmes S-300PMU-2 à la Syrie. Cependant, début septembre 2013, le président Vladimir Poutine a déclaré que la Russie avait suspendu la livraison de ces missiles antiaériens au régime de Damas.

 

La décision d'annuler le contrat a été prise suite à la résolution du problème des armes chimiques syriennes.

Repost 0
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 17:55
Moscou participera au salon Euronaval 2014 à Paris

 

MOSCOU, 11 août - RIA Novosti

 

La Russie continuera de participer aux salons de défense étrangers malgré les sanctions, et sera présent au salon Euronaval 2014 programmé à Paris du 27 au 31 octobre, a annoncé lundi à Moscou Konstantin Biriouline, directeur adjoint du Service fédéral russe pour la coopération militaire et technique (FSVTS).

 

"Nous ne renonçons pas à notre participation aux salons étrangers et prendrons part au salon naval et maritime Euronaval", a indiqué M.Biriouline.

Le responsable avait antérieurement déclaré que Moscou réduirait sa participation aux salons de défense européens en raison des sanctions.

 

L'UE a introduit en juillet des sanctions visant, entre autres, l'industrie militaire russe et les technologies de pointe à "double usage" (civil et militaire). Les Etats-Unis ont déjà introduit des sanctions contre une série de compagnies russes, y compris contre des entreprises de défense.

Repost 0
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 17:40
A Russian SU-27 Flanker aircraft photographed from a RAF Typhoon

A Russian SU-27 Flanker aircraft photographed from a RAF Typhoon

 

MOSCOU, 11 août - RIA Novosti

 

La base aérienne de chasseurs russes sera déployée à Baranovitchi (200 km de Minsk) et non à Lida, comme annoncé auparavant, a déclaré lundi devant les journalistes à Balachikha (région de Moscou) le commandant en chef de l'Armée de l'air russe, le général Viktor Bondarev.

 

"Ce ne sera pas à Lida, mais à Baranovitchi. A l'heure qu'il est, nous attendons la décision de la commission intergouvernementale", a indiqué le général.

Et de préciser qu'il s'agissait de chasseurs Su-27.

 

Au printemps 2013, le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou, en visite à Minsk, a annoncé l'intention de la Russie de déployer un régiment de chasseurs sur le territoire biélorusse d'ici 2015. Il a également fait savoir que la base aérienne russe serait déployée à Lida (région de Grodno, 250 km à l'ouest de Minsk) et accueillerait des chasseurs modernisés Su-27SM3.

Repost 0
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 17:40
Bombardier russe de 5ème génération: le premier vol en 2019

 

BALACHIKHA, 11 août - RIA Novosti

 

Le bombardier russe de 5e génération PAK DA effectuera son premier vol en 2019, a annoncé lundi lors d'une conférence de presse le commandant de l'Armée de l'air Viktor Bondarev.

 

"En 2019, il devrait effectuer son premier vol. La livraison devait débuter en 2021", a expliqué le responsable interrogé par les journalistes sur l'état d'avancement du projet. 

 

Il a antérieurement été annoncé que le bombardier PAK DA serait subsonique.  Il accomplira les missions réalisées actuellement par trois types d'avions à long rayon d'action: le Tu-160, le Tu-95MS et le Tu-22. Selon des données non officielles, le nouvel appareil sera doté d'une arme hypersonique. 

Repost 0
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 17:40
S-400 missiles

S-400 missiles

 

MOSCOU, 11 août - RIA Novosti

 

Les Troupes russes de défense aérospatiale ont commencé à acheminer au polygone d'Achoulouk (région d'Astrakhan) des systèmes de missiles sol-air S-400 Triumph et S-300 Favorit pour des exercices de tirs réels, a annoncé lundi aux journalistes le porte-parole de Troupes Dmitri Zenine.

"Dans le cadre d'exercices tactiques programmés de tirs réels de la DCA et de la défense antimissile, le personnel et le matériel ad hoc commencent à être acheminés vers le polygone d'Achoulouk dans la région d'Astrakhan, pour procéder à la phase active des exercices", a déclaré le responsable.

Selon lui, un premier convoi ferroviaire avec des S-400 est déjà arrivé. Bientôt il sera suivi de S-300 et de systèmes antiaériens à courte portée Pantsir-S.

"Au total, plus de 800 militaires et plus de 200 unités de matériel de combat des Troupes de défense aérospatiale seront acheminés à Achoulouk" a précisé le porte-parole.

Repost 0
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 16:50
German coalition bickers over arms exports

 

Aug 10, 2014 Spacewar.com (AFP)

 

German Economy Minister Sigmar Gabriel is raising hackles among conservatives in the coalition government with plans to tighten rules on arms exports, amid tit-for-tat sanctions between the West and Russia.

"If you're not very careful, (selling arms abroad) can very quickly become a deal with death," Gabriel, who is also vice chancellor, warned recently on public television.

Normally, the position of deputy chancellor is largely a symbolic one.

But Gabriel, a Social Democrat, is taking advantage of the absence on holiday of conservative Chancellor Angela Merkel to lobby publicly for a topic close to his heart.

Exporting arms was already an issue for his Social Democratic Party (SPD) during last year's general election campaign, but with the crisis in Ukraine, it has taken on added currency.

Gabriel believes that European sanctions against Moscow do not go far enough, and last week he blocked a major contract for German company Rheinmetall to provide a fully-equipped training camp to Russia.

The minister is not looking to change Germany's current laws on arms exports.

But he wants the authorities to be much more watchful when awarding export licences, particularly with regard to the country buying the weapons and their record on human rights.

 

- A discreet industry -

In 2013, Merkel's previous administration authorised 5.8 billion euros' ($7.8 billion) worth of arms exports, 62 percent of which were destined for non-NATO countries such as Algeria, Qatar and Saudi Arabia, with Gabriel particularly concerned about the latter.

But the minister's plan, seen by some as an attempt to reach out to the opposition Greens and far-left Linke party in the distant eventuality of a post-Merkel alliance, is rattling some conservatives.

The head of the Christian Social Union (CSU) party, Horst Seehofer, accused Gabriel of acting "without a concept and without a compass" and of endangering jobs.

"German companies will disappear from the market or relocate abroad," he warned.

The CSU is the Bavarian sister party of Merkel's Christian Democratic Union and the wealthy southern state is home to companies such as Airbus Defence and Space, tank maker Krauss Maffei Wegmann -- which plans to tie-up with French rival Nexter -- and guided missile maker Diehl.

Germany's defence industry is tight-lipped about its actual sales, preferring instead to publish its output.

In 2011, the most recent data available, the sector's output amounted to 22.6 billion euros.

It employs nearly 100,000 people directly while more than 200,000 are employed by sub-contractors and suppliers.

According to the Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI), Germany is the world's third-biggest exporter of arms, after the United States and Russia.

Germany's own security and defence industry federation, BDSV, is more modest.

"We're definitely among the top 10," a spokesman said.

But according to the business daily Handelsblatt, weapons is one area where Germans are not proud of their export prowess.

 

- Fervent plea -

But in addition to exports of tanks or missiles, pacifists are angry about exports of small arms, such as the guns and pistols made by Heckler & Koch, which has annual sales of more than 200 million euros.

In a fervent plea to ban arms exports, former chancellor Helmut Schmidt described smaller hand-held weapons such as machine guns and hand grenades as "today's weapons of mass destruction".

Generally speaking, "I think it's perverse to send weapons instead of soldiers," he said.

Gabriel's SPD party colleague, Foreign Minister Frank-Walter Steinmeier, has for months been calling for Germany to become more directly involved in the resolution of international conflict hotspots.

As for the industry itself, "we would like the government to tell us what its position is," BDSV chief Georg Wilhelm Adamowitsch said recently.

Last week, defence technology group Rheinmetall issued a profit warning in the wake of Gabriel's decision to block its Russian contract, sending its shares sharply lower on the stock market.

Gabriel is to meet labour representatives of some of the market players in mid-August.

Repost 0
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 14:40
Oboronexpo-2014: Allemagne, France et USA répondent présent

 

JOUKOVSKI (région de Moscou), 11 août - RIA Novosti

 

Les sanctions décrétées contre la Russie n'ont pas dissuadé l'Allemagne, les Etats-Unis et la France de participer au salon international de l'armement et du matériel militaire Oboronexpo-2014 de Joukovski (région de Moscou), ont annoncé lundi les organisateurs de l'événement.

 

"Les principales entreprises de l'industrie de défense russe participeront au salon", indiquent les organisateurs dans un communiqué précisant en outre que l'Algérie, l'Allemagne, l'Arménie, la Biélorussie, la Chine, les Etats-Unis, la France, l'Inde, la République tchèque et la Suisse prendront en outre part au salon qui se déroulera du 13 au 17 août.

 

L'exposition réunira au total 250 participants qui exposeront leurs produits sur une surface de plus de 6.000m2 .

Repost 0
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 11:50
Ciel ouvert: inspection russe en Grande-Bretagne et en Irlande en du Nord

 

MOSCOU, 11 août - RIA Novosti

 

Les inspecteurs russes survoleront la Grande-Bretagne et l'Irlande du Nord du 11 au 15 août dans le cadre du Traité ciel ouvert, a annoncé lundi aux journalistes Sergueï Ryjkov, directeur du Centre national pour la diminution de la menace nucléaire.

 

"Dans le cadre de l'application du Traité international Ciel ouvert, un groupe d'inspecteurs russes effectuera un vol d'inspection au-dessus de la Grande-Bretagne et l'Irlande du Nord à bord d'un An-30B doté d'équipement de surveillance numérique", a informé le responsable.

 

Selon lui, la mission d'inspection se déroulera du 11 au 15 août. L'appareil décollera de l'aéroport de Brize Norton.

 

L'avion An-30B n'est pas conçu pour être équipé d'armements. L'avion et ses équipements de photo aérienne ont été certifiés au niveau international, avec la participation de la Grande-Bretagne, ce qui garantit l'absence de moyens techniques interdits à son bord.

 

Signé le 24 mars 1992 à Helsinki, le Traité Ciel ouvert est appliqué depuis le 1er janvier 2002. Le document vise à accroître la transparence et la confiance entre les Etats signataires dans le domaine des activités militaires et du contrôle des armements. Il instaure un régime de libre survol des territoires des différents Etats parties au Traité.

 

Le traité a été signé par 34 Etats d'Europe et d'Amérique du Nord, membres de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). La Russie y a adhéré le 26 mai 2001.

Repost 1
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 11:40
Ciel ouvert: des inspecteurs finlandais et norvégiens survoleront la Russie

 

MOSCOU, 11 août – RIA Novosti

 

Des inspecteurs finlandais et norvégiens survoleront la Russie du 11 au 15 août dans le cadre du Traité ciel ouvert, a annoncé lundi aux journalistes Sergueï Ryjkov, directeur du Centre national pour la diminution de la menace nucléaire.

 

"Dans le cadre de l'application du traité Ciel ouvert, une mission conjointe fino-norvégienne effectuera du 11 au 15 août un vol d'inspection au-dessus de la Russie à bord d'un An-30 roumain", a indiqué le responsable. 

 

Des spécialistes russes participeront au vol d'inspection pour contrôler le respect des paramètres du vol.

 

L'avion An-30 n'est pas conçu pour être équipé d'armements. L'appareil et ses équipements de photo aérienne ont été certifiés au niveau international, avec la participation de la Russie, ce qui garantit l'absence de moyens techniques interdits à son bord.

 

Signé le 24 mars 1992 à Helsinki, le Traité Ciel ouvert est appliqué depuis le 1er janvier 2002. Le document vise à accroître la transparence et la confiance entre les Etats signataires dans le domaine des activités militaires et du contrôle des armements. Il instaure un régime de libre survol des territoires des différents Etats parties au Traité.

 

Le traité a été signé par 34 Etats d'Europe et d'Amérique du Nord, membres de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). La Russie y a adhéré le 26 mai 2001.

Repost 0
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 07:40
Russie: le bombardier de 5e génération produit en série en 2021-2022 (armée de l'air)

 

MOSCOU, 10 août – RIA Novosti

 

Le bombardier russe de 5e génération PAK DA sera produit en série en 2021-2022, a annoncé le commandant de l'Armée de l'air Viktor Bondarev. 

 

"Je pense qu'au cours de cette décennie nous obtiendrons les premiers prototypes et que la production en série débutera en 2021-2022", a-t-il déclaré samedi sur les ondes de la radio RSN. 

 

M.Bondarev a précisé que l'avion en question remplacerait par la suite les Tu-95 et les Tu-160. 

 

"Les roquettes seront dotées d'une intelligence intégrée. Elles analyseront la situation aérienne et les données fournies par les radars pour choisir l'altitude, la vitesse et la direction du vol. Ce type de roquettes existe déjà, nous sommes en train de travailler là-dessus", a expliqué M.Bondarev, évoquant les caractéristiques du bombardier PAK DA.

 

Il a antérieurement été annoncé que le bombardier PAK DA serait subsonique. Selon des données non officielles, le nouvel appareil sera doté d'une arme hypersonique.

Repost 0
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 07:30
La Russie et la Turquie doivent évoquer la fermeture des détroits de la mer Noire aux USA (expert)

 

MOSCOU, 7 août — RIA Novosti

 

La Russie doit évoquer avec la Turquie la possibilité de fermer les détroits de  et des Dardanelles aux navires des pays non riverains de la mer Noire, conformément à la convention de Montreux sur les régimes des détroits, en raison des tensions créées par les USA dans cette région, estime le capitaine de vaisseau Mikhaïl Nenachev, président du  Mouvement russe de soutien à la flotte.

 

"Il n'est pas exclu que les stratèges politiques et militaires américains étudient les pires scénarios par rapport à l'évolution de la situation en Ukraine, même celui qui impliquerait l'usage de la force. Les projets initiés par les Américains en Afrique et d'autres régions échouent et ils veulent détourner l'attention du monde sur la confrontation USA-Russie. Le problème est de savoir à quoi nous préparent les stratèges américains en habituant l'Europe à la présence de leurs navires dans notre zone d'intérêts directs. Ils prévoient peut-être aussi l'utilisation de leur marine contre la Russie", a déclaré à RIA Novosti Mikhaïl Nenachev en commentant la nouvelle entrée du Vella Gulf en mer Noire (La Marine américaine a annoncé jeudi l'entrée en mer Noire de son croiseur lance-missiles Vella Gulf pour "assurer la sécurité et la stabilité dans la région").

 

D'après lui, la Russie doit entamer avec la Turquie des négociations actives sur le respect de la convention de Montreux, qui interdit aux navires militaires des Etats non riverains de se trouver en mer Noire pendant plus de 21 jours. Le tonnage total des navires de guerre d'un pays non riverain ne doit pas dépasser 30 000 tonnes mais plus tôt cette année, la convention a été enfreinte par la frégate américaine UUS Taylor, qui a dépassé la limite de la durée de séjour en mer Noire de 11 jours.

 

"Compte tenu de la situation de conflit en Ukraine, il faut soulever avec la Turquie l'application de cette restriction dans le cadre de la convention de Montreux pour fermer les détroits aux Etats non riverains dans le contexte de crise et de l'exacerbation de la tension internationale", a souligné Mikhaïl Nenachev.

 

Selon ce dernier, la visite constante des navires américains en mer Noire pourrait avoir encore une autre explication.

 

"Les Américains ont besoin du va-et-vient de leurs navires pour occuper leurs forces armées. Ils ne veulent pas s'impliquer dans des conflits sérieux mais montrent à leurs alliés qu'ils ne les oublient pas. Etant donné les échecs de l'Amérique à travers le monde et la peur capitale de mesurer ses forces avec la Chine, les Américains pensent qu'ils peuvent entrer dans nos eaux avec une certaine impunité", a-t-il ajouté.

Repost 0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 20:40
Ukraine: l’escalade

 

10 août, 2014 Guillaume Belan (FOB)

 

Le conflit en Ukraine a franchi une nouvelle étape en ce mois d’août, avec le risque  que le conflit ne dégénère en guerre totale. D’un côté Kiev mène une offensive depuis début août pour reprendre la ville de Donetsk, fief des séparatistes pro-russes à l’Est du pays, de l’autre Moscou, en réaction, a massé pas moins de 20 000 soldats et leurs équipements à la frontière orientale, prêts à venir en soutien des pro-russes encerclés. Une escalade qui, outre un drame humanitaire, pourrait bien forcer les occidentaux à s’impliquer d’avantage.

 

Kiev passe à l’offensive

 

Retour en arrière. En mai dernier, les « républiques » de Lougansk et de Donetsk autoproclamaient leur indépendance suite à des référendums contestés. Inacceptable pour les autorités ukrainiennes, amputées d’une partie de leur territoire. Début août, Kiev est passé à l’offensive contre les 12 000 à 14 000 séparatistes pro-russes estimés. Cette offensive s’est traduite par d’intenses bombardements sur Donetsk tandis que l’armée ukrainienne tente d’encercler la ville afin de l’isoler de son soutien russe, en bref, essouffler les séparatistes en les coupant de leurs flux logistiques assurés par les russes. Résultat, les combats se sont intensifiés dans les quartiers périphériques.

 

Il faut dire qu’après de cuisants revers, l’armée ukrainienne s’est, depuis, réorganisée. Cette réorganisation s’est faite grâce aux conseils et à la fournitures de renseignements et d’équipements de pays amis, au premier rang desquels, les Etats-Unis.

 

Operation ATO

 

Kiev a ainsi lancé l’opération ATO (Anti Terrorist Operation), les séparatistes étant qualifiés de terroristes. Aujourd’hui, le conflit est entré dans une phase décisive, les forces en présence se livrant à de violents combats autours de plusieurs points stratégiques. L’opération ATO doit se dérouler simultanément à partir du nord de Lougansk, à l’ouest et au nord de Donetsk, ainsi qu’au sud, le long de l’axe reliant Donetsk à Lougansk, les deux républiques rebelles. Enfin au sud-est, près de la frontière russe, dans les secteurs de Marynivka, Saur Mogila et Dmytrivka, où les Ukrainiens auraient perdu en 24 heures, trois T-64 et plusieurs engins blindés.

 

La situation sur le terrain demeure contrastée. Au nord de Donetsk, malgré les incessants pilonnages des lance-roquettes BM-30 Smerch de 300 mm, BM-27 Uragan de 220 mm et BM-21 Grad de 122 mm, l’armée ukrainienne n’arrive pas à prendre le dessus alors qu’elle a réussie une percée vers le sud. Au centre, à Shahktarsk, les combats se poursuivent au alentours de ce verrou toujours contrôlé par les milices pro-russes. Même chose plus au sud, autour de Marynivka et Saur Mogila, avec plusieurs tentatives de percée menées par des unités blindées-mécanisées ukrainiennes.

 

Malgré cette offensive de grande ampleur, Kiev  n’a toujours pas réussi, à venir à bout de la rébellion dans le Donbass. Une situation qui fragilise les forces armées ukrainiennes mais aussi le gouvernement Porochenko de plus en plus critiqué.

 

Il faut dire aussi que la qualité de l’armée ukrainienne reste nuancée : manque d’effectifs, d’équipements, lacunes opérationnelles, d’encadrements. Certaines unités sont également passées du côté des séparatistes, notamment dans l’Est du pays. C’est pourquoi Kiev favorise des formations paramilitaires comme la nouvelle Garde Nationale, particulièrement sollicitée. Ces formations recrutent dans les mouvements extrémistes, appuyés par des combattants étrangers (espagnols, grecs ou italiens…), ils se distinguent par leur tenue de combat de couleur noir, sont bien armés, équipés et formés pour partie par des instructeurs étrangers (israéliens…).

 

Reste que Kiev en restructurant ses forces, dispose aujourd’hui sur le terrain de 4 000 à 6 000 soldats de la Sukhoputni Viyska, l’armée de terre. Ces unités disposent de blindés T-64 et BMP-1/2, de moyens d’artillerie, de forces spéciales, d’appuis aériens avec les hélicoptères d’attaque Mil Mi-24 et des chasseurs-bombardiers Sukhoi Su-25, dont plusieurs ont été abattus par les milices pro-russes. A noter le déploiement des premiers T-84 Oplot dans le secteur de Lugansk. (relire l’article de FOB ici sur le T-84 Oplot)

 

La Russie prête à intervenir

 

Côté russe, outre les 20 000 soldats massés à la frontière, Moscou à la main haute sur les mouvements séparatistes. Ces derniers sont directement coordonnés par le GRU (service de renseignement militaire), en collaboration avec le SVR (Služba Vvnešnej Razvedki), le service de renseignement extérieur russe. Des éléments militaires russes sont manifestement insérés dans ces mouvements séparatistes, les encadrant et conseillant. La formation séparatiste la plus structurée et la mieux équipée est la Milice populaire du Donbass (MPD), bras armée de la « République populaire de Donetsk », qui compte entre 4 000 et 5 000 hommes.

 

Ces milices armées sont constituées principalement de partisans locaux, auxquels sont venus se joindre des volontaires russes.

Repost 0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 19:40
Russie: l'Armée de l'air renforcera sa présence en Arctique

 

MOSCOU, 10 août – RIA Novosti

 

L'Armée de l'air russe renforcera sa présence en Arctique, a annoncé samedi  sur les ondes de la radio RSN Viktor Bondarev, commandant des Forces aériennes du pays.  

"Pour le moment nous n'y possédons qu'une seule escadrille, mais à l'avenir des régiments et des divisions complètes y seront déployées", a indiqué M.Bondarev, tout en soulignant que pour le moment la Russie n'avait pas de rivaux réels en Arctique.  

"Mais nous sommes prêts à défendre cette région au cas où il serait nécessaire. Pratiquement 49% du territoire de l'Arctique doit appartenir à la Russie, et il faut protéger cette zone", a poursuivi le général.  

La Russie devant être prête à toute évolution, une série d'aérodromes ont été déployés ou sont en cours d'installation en Arctique.  

Et d'ajouter que la présence des troupes de la Défense aérospatiale russe sera augmentée: les stations radar couvriront le Grand Nord dans son ensemble.  

Depuis quelques années, la Russie met activement en valeur ses territoires septentrionaux et développe la Voie maritime du nord qui doit constituer au cours des prochaines années une alternative aux itinéraires traditionnels reliant l'Europe à l'Asie. De nombreuses mesures, y compris militaires, ont été mises en œuvre pour défendre les intérêts russes en Arctique compte tenu de l'intérêt grandissant porté à cette région par les pays de l'Otan.

Repost 0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 18:40
L'étau ukrainien autour de Donetsk se resserre

 

10.08.2014 Romandie.com (ats)

 

L'armée ukrainienne a pilonné Donetsk dimanche pour, dit-elle, "resserrer l'étau" autour de la ville, fief des séparatistes prorusses. Une maternité a été touchée. La veille, les Occidentaux ont mis en garde la Russie contre toute mission humanitaire, qui équivaudrait à une intervention.

L'armée ukrainienne a annoncé avoir tiré contre les bases rebelles en leur infligeant "de lourdes pertes". Trois soldats ont été tués et 27 blessés en 24 heures, a annoncé le porte-parole militaire Andriï Lyssenko.

Il a également fait état de "combats acharnés" à Krasny Loutch, ville de 120'000 habitants située à 65 km au nord-ouest de Lougansk. Le contrôle de cette Krasny Loutch permettrait, selon Kiev, de bloquer l'acheminement d'aide aux séparatistes de Donetsk depuis la Russie.

 

Solution humanitaire russe

 

La veille, le "Premier ministre" séparatiste Alexandre Zakhatchenko a reconnu que Donetsk était "encerclé" et au bord d'une "catastrophe humanitaire". Il s'est dit prêt à un cessez-le-feu si les forces ukrainiennes interrompent leur offensive.

Face à cette situation qui se dégrade pour les civils, dont 300'000 ont déjà fui vers la Russie et les autres régions de l'Ukraine, Moscou a proposé de mener une mission humanitaire dans l'est de l'Ukraine pour protéger la population russophone.

 

Crainte d'intervention

 

Mais le président américain Barack Obama, le Premier ministre britannique David Cameron et la chancelière allemande Angela Merkel ont tous estimé que toute incursion russe en Ukraine, même sous des prétextes humanitaires, serait "injustifiée, illégale et inacceptable". Ils craignent une intervention russe sous couvert d'une mission humanitaire.

Selon l'OTAN, le nombre de soldats russes postés près de la frontière ukrainienne est passé en trois semaines de 12'000 à 20'000 hommes. Le secrétaire général de l'Alliance atlantique, Anders Fogh Rasmussen a estimé jeudi que la liberté de l'Ukraine et son avenir étaient "menacées". Il a sommé la Russie de retirer son armée.

Repost 0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 11:40
KRET Photo Marina Lystseva

KRET Photo Marina Lystseva


August 07, 2014 by Rostec
 

KRET has for the first time entered the international ranking, companied by the authoritative American weekly Defense News. The company took 52nd place among the top 100 defense companies in the world.

In compiling the rankings, international experts took into account not only brand awareness, quality, reliability, and popularity of the companies, but also a detailed investigation into their financial performance and growth dynamics over the past few years in regard to weapons production.

Between 2011 and 2013, KRET increased its total revenue by almost one and a half, from RUB 45 billion ($1.3 billion) to RUB 77.3 billion ($2.4 billion). During this time, the value of state defense orders fulfilled by KRET increased six-fold, from RUB 6.4 billion ($179 million) to RUB 40 billion ($1.1 billion). KRET was simultaneously able to optimize fully financial flows, improving transparency and the effectiveness of enterprise expenditures. By the end of 2013, KRET had earned RUB 64.2 billion ($1.8 billion) in revenue from sales of military products, a 12.3% increase from 2012. Military products made up 76% of the concern’s total revenue for 2013.

“Today, KRET is Russia’s largest developer and supplier of integrated systems of modern electronic equipment, electronic warfare systems and equipment, and civil and military avionics. Joining the group of the top 100 defense companies in the world affirms the competitiveness of Russian electronics and demonstrates the effectiveness of the model used by Rostec Corporation to integrate leading companies of the industry under the single brand of KRET,” said KRET CEO Nikolay Kolesov.

According to Kolesov, the concern is not going to rest easy and has already started updating its development strategy. New business models will fully meet the modern requirements and changes happening in the international market. The concern is placing primary emphasis on the diversification of production, strengthening the production of civil goods, integrating scientific and technical potential and attracting world-class, qualified personnel to the concern’s businesses.

KRET has operated as a single brand  and an independent member of the international aerospace and defense markets since 2014. KRET’s products can be found in more than 30 countries around the world. Innovative developments in radar stations (RLS) developed by KRET have already been installed in 70% of all Russian fighter jets and will also be used in next-generation helicopter and airplane technologies.

At the international airshow Farnborough 2014, held last July, KRET products were praised by the world’s leading experts. The Russian manufacturer introduced some of its most advanced products in avionics systems, electronic warfare systems, and friend-or-foe identification systems. KRET demonstrated that it is competent and prepared for long-term cooperation in creating new, integrated solutions for the radio-electronics industry.

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories