Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 octobre 2013 3 30 /10 /octobre /2013 12:30
Les ministres de la Défense russe et iranien appellent au rapprochement des liens

2013-10-30 xinhua

 

Il est nécessaire pour Téhéran et Moscou de renforcer la coopération de défense, a rapporté mardi la châine de télévision iranienne Press TV citant le ministre iranien de la Défense, le général Hossein Dehqan.

 

L'approfondissement de la coopération entre l'Iran et la Russie dans le secteur de la défense joue un rôle majeur dans le maintien de la sécurité régionale et mondiale, a déclaré le général Dehqan, en réponse au message de félicitations du ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou, suite à l'approbation de sa nomination au poste de ministre de la Défense par le parlement iranin.

 

La Russie jouit d'une position spéciale dans la politique étrangère de la République islamique, a fait remarquer M. Dehqan.

 

Dans son message de voeux, M. Choïgou a appelé à des relations plus étroites entre les forces armées de Russie et d'Iran, selon Press TV.

 

La semaine dernière, le commandant en chef des forces aériennes russes le lieutenant-général Viktor Bondarev s'est rendu en visite à Téhéran afin de discuter avec de hauts responsables militaires iraniens de la promotion de la coopération militaire avec la République islamique.

Repost 0
29 octobre 2013 2 29 /10 /octobre /2013 18:25
Tu-160 (code OTAN Blackjack)

Tu-160 (code OTAN Blackjack)

MOSCOU, 28 octobre - RIA Novosti

 

Deux bombardiers stratégiques russes Tupolev Tu-160 se sont posés lundi au Venezuela après avoir parcouru plus de 10.000 kilomètres en 13 heures, a annoncé le ministère russe de la Défense.

 

"Les bombardiers porte-missiles ont survolé la mer des Caraïbes et la partie orientale du Pacifique, ont longé la côte sud-ouest de l'Amérique du Nord avant de se poser sur l'aérodrome de Maiquetía, au Venezuela", a indiqué le ministère dans un communiqué.

 

Deux bombardiers stratégiques Tupolev Tu-95MS ont assuré la liaison entre les Tu-160, qui avaient décollé de la base aérienne d'Engels (Volga), et les postes de commandement russes engagés dans la mission, selon le communiqué.

 

Deux chasseurs F-16 norvégiens ont escorté les Tu-160 au-dessus de la Norvège.

 

L'aviation stratégique russe survole régulièrement l'Arctique, l'Atlantique, la mer Noire et le Pacifique dans le cadre de programmes de formation aérienne. Selon le ministère russe de la Défense, ces missions se déroulent en stricte conformité avec les règles internationales d'utilisation de l'espace aérien.

Repost 0
28 octobre 2013 1 28 /10 /octobre /2013 12:40
Echec d'un tir d'essai du missile Boulava: les raisons établies (Défense)

MOSCOU, 24 octobre - RIA Novosti

 

Les raisons de l'échec d'un tir d'essai du missile balistique intercontinental Boulava survenu lors des tests du sous-marin nucléaire Alexandre Nevski sont identifiées, et les travaux de réparation sont en cours, a déclaré à RIA Novosti Oleg Botchkarev, vice-président de la Commission de l'industrie militaire de Russie.

 

"Aujourd'hui, nous travaillons sur la réparation des défauts constatés. L'essentiel, c'est que nous sommes conscients de la nature de la déficience commise et de ses conséquences", a indiqué le responsable lors du salon Interpolitex-2013.

 

M.Botchkarev s'est toutefois abstenu d'expliciter les détails de l'échec, se contentant d'indiquer que des problèmes techniques de ce genre étaient fréquents lors du développement d'armes modernes.

 

Evoquant le sous-marin nucléaire Alexandre Nevski, le responsable a précisé qu'un travail laborieux était en cours et que ce bâtiment serait adopté par la Marine comme prévu.

 

Le missile R30 3M30 Boulava-30 (code OTAN SS-NX-30, dénomination internationale RSM-56) doit devenir l'arme principale des forces stratégiques navales russes. Le Boulava est un missile à trois étages à propergol solide destiné à équiper les sous-marins. D'une portée de 8.000 km, il peut être équipé de dix ogives nucléaires hypersoniques de 100 à 150 kt et à trajectoire indépendante.

 

Capables de tirer des missiles balistiques intercontinentaux Boulava, les sous-marins nucléaires lanceurs d'engins (SNLE) Alexandre Nevski et Vladimir Monomakh (projet 955 Boreï) constitueront la base des Forces navales stratégiques russes après la mise au rebut des sous-marins de classes Akoula (Typhoon selon le code de l'OTAN), Kalmar et Mourena (Delta-3 et Delta-4 selon l'OTAN) en 2018. Le premier sous-marin de la série, Iouri Dolgorouki, a été remis à la Marine russe en janvier dernier.

Repost 0
18 octobre 2013 5 18 /10 /octobre /2013 11:30
Mi-28N source Ria Novisti

Mi-28N source Ria Novisti

Oct. 17, 2013 Defense news (AFP)

 

MOSCOW — A top Iraqi official said Thursday that Baghdad had begun receiving arms from Russia under a historic $4.3-billion deal it signed last year but then scrapped amid corruption allegations.

 

The October 2012 agreement promised to make Russia into Iraq’s second-largest arms supplier after the United States.

 

It also heralded Moscow’s return to a lucrative Middle East market it dominated in the Soviet era but where it suffered more recent reverses with the loss of allies in countries such as Libya.

 

But Iraqi officials announced at the start of the year that Baghdad had canceled the contract due to corruption allegations that were not spelled out.

 

Iraqi Prime Minister Nuri al-Maliki’s top media adviser said Thursday that Baghdad had ultimately decided to keep the agreement with Moscow after conducting a review.

 

“We really did have suspicions about this contract,” the Iraqi government’s media adviser Ali al-Musawi told Russia’s RT state-run broadcaster.

 

“But in the end the deal was signed. We have currently started the process of implementing one of the stages of this contract,” Musawi said without providing further details.

 

Moscow media reports at the time of the deal’s signing said it involved 30 Mi-28 attack helicopters and 42 Pantsir-S1 surface-to-air missile systems.

 

Further discussions were reportedly also held about Iraq’s eventual acquisition of MiG-29 jets and heavy armoured vehicles along with other weaponry.

 

Musawi said Iraq was primarily interested in acquiring helicopters that could be used by the military to hunt down suspected rebels staging attacks across the war-torn country.

Repost 0
18 octobre 2013 5 18 /10 /octobre /2013 11:25
Brazil to Buy Russian Air-Defense Weapons

Oct. 16, 2013 defense-aerospace.com

(Source: Brazilian Ministry of Defense; issued Oct. 16, 2013)

(Issued in Portuguese only unofficial translation by defense-aerospace.com)

 

Brazil and Russia Decide to Expand Defense Cooperation



BRASILIA --- The defense ministers of Brazil, Celso Amorim, and Russia, Sergei Shoigu, decided today to expand cooperation between the two countries in the military field. After meeting at the Defense Ministry in Brasilia (DF), they announced the creation of working groups in the areas of cyber security and space.

Based on a proposal made by Amorim, and accepted by his Russian counterpart, it was also agreed to establish a political-strategic dialogue between the two nations in the areas of defense and international security.

As part of the agreements concluded during the meeting, Brazil will send within two months military-technical staff to Russia to begin the final stage of negotiations for the purchase of Russian short- and medium-range air defense systems Igla and Pantsir-S1.

The presidential authorization for the commencement of negotiations with a view to the purchase of five anti-aircraft defense systems occurred in February of this year, during the official visit of Russian Prime Minister Dmitri Medvedev to Brasilia. The new equipment will be used in the 2016 Olympics in Rio de Janeiro. It is anticipated that the contract be signed by mid-2014.
(Emphasis added—Ed)

During the meeting, Amorim said that Brazil's intention in relation to bilateral cooperation with Russia goes beyond the possible purchase of military equipment. "We seek a strategic partnership focused on joint technology development," he said.

According to the Brazilian minister, the experience with the acquisition of anti-aircraft systems and attack helicopters MI-35 (Brazil has ordered 12 units, nine of which have already been delivered to the Air Force) will serve as a benchmark for future joint projects. "If this cooperation goes well, we can imagine new projects of greater scope, greater scale," he noted.

Exchange and major events

The exchange of military officers in schools was also addressed during the meeting. There was a common understanding of the need to expand cooperation in this area, with an increased number of troops to be sent to study in both countries.

Details of the schedule and composition of the space and cyber-defense working groups will be worked out by the military commands of both countries.

The sharing of experience in major events was also on the agenda. The Russian delegation offered to exchange know-how on the topic, and invited Brazil to send observers to the Winter Olympics to be held in the country in February 2014. In return, Amorim invited Russia to send observers to the World Cup next year.

Military Aviation

During the meeting, the ministers also briefly touched upon the subject of military aviation. On this subject, Amorim noted that the country's process for the acquisition of 4th generation fighter (FX-2) is already well advanced. The Brazilian minister said, however, that Brazil is open to talks on possible partnerships for the development of 5th generation fighters.

The representatives of the two countries also discusses topics of international interest (Afghanistan and Syria), and also some aspects of cybersecurity. On the latter issue, there was a consensus of the need for discussion of an international normalization, and a global agreement that ensures the protection of computer networks and infrastructures of countries.

Amorim expressed concern with the evolution of Brazilian international regulation that "freeze" the differences currently exist between countries in this field. "We have to study ways to control the use of cyber weapons, but without restricting the creative use appropriate technology development," he said.

The meeting was attended commanders of the Navy, Admiral Julio Soares de Moura Neto, the Army, General Enzo Martins Peri, and the Air Force, Brigadier Juniti Saito, head of the Joint Chiefs of Staff of the Armed Forces (EMCFA), General Jose Carlos De Nardi, and the general secretary of the MD, Ari Matos.

Repost 0
17 octobre 2013 4 17 /10 /octobre /2013 16:50
Drogue afghane: Moscou s'étonne que l'Otan refuse la coopération avec l'OTSC

 

MOSCOU, 17 octobre - RIA Novosti

 

Moscou ne comprend pas pourquoi l'Otan refuse de mettre en place une coopération avec l'Organisation du traité de sécurité collective (OTSC) en matière de lutte contre la drogue afghane, a déclaré dans une interview à RIA Novosti le vice-ministre russe des Affaires étrangères Alexeï Mechkov.

 

"L'Otan, nous affirme-t-on, s'efforce de mener une politique active et inclusive de partenariat, de renforcer les liens avec les organisations internationales. Dans ce contexte, nous peinons à comprendre poruquoi l'Alliance refuse de mener une coopération avec l'OTSC. C'est précisément sur l'Afghanistan qu'un tel partenariat pourrait apporter une vraie valeur ajoutée", a indiqué le ministre.

 

Selon M. Mechkov, des mesures plus résolues seront nécessaires afin de juguler la prolifération de la drogue afghane suite au retrait du contingent de l'Otan d'Afghanistan prévu fin 2014.

 

"Le dialogue sur les efforts futurs de la communauté internationale en Afghanistan doit être approfondi, c'est dans l'intérêt de tous. Tout comme la coopération pratique Russie-Otan sur l'Afghanistan", a ajouté le diplomate.

 

L'Organisation du Traité de sécurité collective, parfois qualifiée d'"Otan russe", réunit l'Arménie, la Biélorussie, le Kazakhstan, le Kirghizstan, la Russie et le Tadjikistan.

Repost 0
17 octobre 2013 4 17 /10 /octobre /2013 16:45
L’Angola veut de nouveaux avions de combat Sukhoi

 

17 octobre 2013 Par Olivier Fourt - RFI

 

L'Angola vient d'acheter à la Russie des équipements militaires pour un milliard de dollars, notamment des avions de chasse. Le contrat a été signé la semaine dernière lors de la visite à Luanda du vice-Premier ministre russe Dmitri Rogozine. L'Angola retrouve ainsi son rang de principal client africain d'armement russe. En 2012, la Russie a annoncé avoir exporté près de 15 milliards de dollars d’armement dans le monde.

 

Clients africains

 

Après l'Algérie, c'est l'Angola qui achète massivement en Russie. Traditionnellement équipé de matériel soviétique, pendant toute la guerre froide, la dernière commande d'envergure datait de la fin des années 1990, avec l'acquisition d'une escadrille de Sukhoi-27 achetés d'occasion à la Biélorussie. Un chasseur de ce type fut perdu en juillet 2006, et la force aérienne angolaise a connu des difficultés à faire voler ces machines à la maintenance complexe.

 

Remise à niveau de l’armée angolaise

 

Depuis une dizaine d'années, l'armée angolaise a donc mis l'accent sur la formation de ses personnels, avec la mise en place d'une école de l'air moderne et d'un institut militaire technique, mais la situation des militaires du rang reste encore préoccupante notamment dans certaines casernes de l'armée de Terre, dont les équipements sont en partie dépassés, voire insalubres.

 

Le poids de la défense dans le budget

 

Pour 2013, le ministère de la Défense devait bénéficier d'un budget de 5,7 milliards de dollars, soit 8,26 % du budget national. Un effort qui, à en croire le quotidien russe Vedomosti, permet aujourd'hui à Luanda de se payer dix-huit avions de chasse Sukhoi-30 utilisés auparavant par l'armée de l'Air indienne.

 

Des fournisseurs diversifiés

 

L’an dernier, l'Angola avait décidé d'acquérir six avions d'entraînement brésilien Embraer Super Tucano dont le premier a été livré en juillet dernier. La police angolaise utilise, quant à elle, des hélicoptères Ecureuil fabriqués par le Franco-Allemand Eurocopter. Jusqu'alors l'armée de l'Air angolaise a refusé les offres chinoises malgré un fort lobbying pour pénétrer le marché militaire angolais.

Repost 0
17 octobre 2013 4 17 /10 /octobre /2013 16:40
Le premier BPC Mistral russe mis à l'eau en France

 

MOSCOU, 17 octobre - RIA Novosti

 

Le Vladivostok, le premier bâtiment de projection et de commandement (BPC) Mistral russe a été mis à l'eau lors d'une cérémonie solennelle aux chantiers navals français de Saint-Nazaire, écrit jeudi le quotidien Rossiïskaïa gazeta.

La construction du Vladivostok a commencé le 1er février 2012 en France, pendant que la partie arrière du navire était construite aux chantiers navals de la Baltique, à Saint-Pétersbourg. Elle a été livrée en France fin juillet. Pour la construction d'un navire, il est fréquent de produire des segments à des différents endroits – les constructeurs choisissent des chantiers où il est possible d’obtenir une bonne qualité pour un faible coût. Ensuite la coque est assemblée comme un lego. Dans le cas du Vladivostok, la décision de construire la partie arrière du Mistral en Russie avait des raisons plus politiques qu'économiques: le projet devait être conjoint dans une certaine mesure et les chantiers russes OSK devaient en tirer un certain profit financier.

Les versions de base du Mistral sont capables de transporter jusqu'à 60 véhicules blindés de transport de troupes et jusqu'à 900 soldats, 13 chars ou 70 voitures. 16 hélicoptères d'attaque font partie du groupe d'aviation du bâtiment. Il est également doté de deux systèmes de défense antiaérienne Simbad, deux canons de 30 mm et quatre mitrailleuses de 12,7 mm.

Cette version du Mistral devrait embarquer des armements russes comme les hélicoptères d'attaque Ka-52, qui conviennent parfaitement aux dimensions du navire. A bord pourraient également être accueillis des blindés comme le Boomerang à roues amphibie et le Kourganets-25 à chenilles, ou encore le canon automoteur Sprout.

Les constructeurs navals russes peuvent proposer plusieurs types de moyens de débarquement, qui n'ont rien à envier aux performances de leurs analogues occidentaux.

L'armement de base du Mistral est relativement faible et il est possible que le Vladivostok soit doté de moyens plus puissants comme les missiles de croisière supersoniques Kalibr, les canons rotatifs à 6 tubes de 30 mm AK-630 ou d'autres systèmes balistiques et d'artillerie.

Le pont de commandement et le système de contrôle de combat sont le cerveau du bâtiment. On ignore encore les équipements qui seront installés sur le Vladivostok. Les USA ont formellement interdit à la France de transmettre à la Russie certaines technologies informatiques très précieuses pour l'Otan. Les spécialistes russes devront choisir entre les solutions proposées et régler le problème complexe de la compatibilité entre les différents systèmes.

S'il y a bien une chose qui ne changera pas, c'est le confort de vie à bord. Le Mistral est souvent comparé à un hôtel de luxe flottant - les Français sont notamment fiers des équipements de cuisine modernes installés dans la cambuse. Un centre de diagnostic moderne digne des meilleures cliniques se trouve également dans le compartiment médical du porte-hélicoptères.

La construction du Vladivostok sera terminée dans un bassin à flot. Le navire doit prendre le large à l’automne 2014.

Le premier BPC Mistral russe mis à l'eau en France
Repost 0
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 16:45
Angola Inks $1Bln Arms Deals With Russia – Paper

 

 

MOSCOW, October 16 (RIA Novosti)

 

Russia’s state arms export monopoly has signed a $1 billion deal package with Angola to deliver military equipment, build an ammunition plant and provide maintenance services, Vedomosti business daily reported Wednesday.

 

Rosoboronexport will supply 18 Su-30K fighter jets to the southern African nation, the daily said, citing sources at the arms exports company and the Russian military.

 

The Su-30K fighters in question are a batch of aircraft that were initially supplied to India in the late 1990s, prior to Delhi receiving the more advanced multirole Su-30MKI variant. They were returned to Russia in 2007, Vedomosti said, and have since lain idle in a Belarusian repair plant.

 

They had previously been offered to Belarus, Sudan and Vietnam.

 

Also on the list are Mi-17 transport helicopters, tanks, artillery, firearms and ammunition, the newspaper said.

 

Rosoboronexport will conduct maintenance for Russian-made military equipment used by the Angolan military, the report said.

 

Rosoboronexport and the Russian Defense Ministry have made no official comment on the alleged deals, which Vedomosti said were signed last week during Russian Deputy Prime Minister Dmitry Rogozin’s trip to Angola, Russia’s geopolitical ally since the Soviet era.

Repost 0
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 12:25
Le vice-ministre russe de la Défense Anatoli Antonov

Le vice-ministre russe de la Défense Anatoli Antonov

 

 

LIMA (Pérou), 16 octobre - RIA Novosti

 

La Russie veut créer au Pérou un centre de maintenance des hélicoptères de production russe et soviétiques livrés en Amérique latine, a annoncé mercredi aux journalistes le vice-ministre russe de la Défense Anatoli Antonov. 

 

"Aujourd'hui, la question est d'évaluer la pertinence de la création d'un centre assurant l'entretien et la réparation d'hélicoptères en Amérique latine. (…) Les perspectives de cette coopération ont été évoquées lors de la rencontre entre le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou et son homologue péruvien Pedro Cateriano", a indiqué le vice-ministre à l'issue de négociations entre les chefs des départements militaires des deux Etats. 

 

M.Antonov a précisé que le Chili était le seul pays latino-américain à ne pas s'être procuré d'hélicoptères russes, tous les autres Etats possédant des appareils de production russe ou soviétique. 

 

"Ceci étant dit, nous réfléchissons à la pertinence d'un projet sérieux d'envergure régionale. Notre politique ne se limite pas à l'exportation de notre technique, mais prévoit également la production commune et le développement de la coopération militaro-technique", a expliqué M.Antonov.

Repost 0
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 11:40
Mistral pour la Russie: le navire livré sans armements (DCNS)

SAINT-NAZAIRE (France), 15 octobre - RIA Novosti

 

Le Vladivostok, le premier bâtiment de projection et de commandement (BPC) de type Mistral destiné à la Marine russe, sera livré sans armements, mais équipé toutefois de moyens français de débarquement, a déclaré mardi Yves Destefanis, directeur du programme BPC russes chez DCNS.

"Le navire sera remis sans armements, et équipé seulement de moyens français de débarquement", a indiqué le responsable lors d'une conférence de presse à l'issue de la cérémonie de mise à l'eau du BPC.

Selon une source au sein du complexe militaro-industriel russe, une fois arrivé à Saint-Pétersbourg, le navire sera équipé et armé aux chantiers navals du Nord. Après avoir subi des tests, le BPC équipera le 1er novembre 2014 la Flotte russe du Pacifique.

Repost 0
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 11:40
Mistral pour la Russie: le premier navire mis à l'eau en France

SAINT-NAZAIRE, 15 octobre - RIA Novosti

 

Les chantiers navals français de Saint-Nazaire (STX) ont mis à l'eau mardi le Vladivostok, le premier bâtiment de projection et de commandement (BPC) de type Mistral destiné à la Marine russe.

 

Pendant la cérémonie de mise à l'eau, le PDG du groupe français DCNS Patrick Boissier a remercié les chantiers navals russes et français, qui ont construit respectivement les parties arrière et avant du BPC, pour avoir respecté le calendrier des travaux.

 

Le recteur de la cathédrale Saint-Nicolas de Nice, l'archiprêtre Nicolas Ozoline, a béni le navire.

 

Le Vladivostok a été mis en cale le 1er février 2012 conformément au contrat de 1,2 milliard d'euros signé en juin 2011 par le groupe français DCNS et l'Agence russe d'exportation d'armements (Rosoboronexport). Le contrat prévoit la construction de deux BPC russes de classe Mistral en France. Le second bâtiment de la série, le futur BPC Sébastopol, a été mis sur cale le 18 juin dernier chez STX France, avec près de six mois d'avance sur le planning.

 

D'une longueur maximale de 210 mètres, d'un déplacement de 22.000 tonnes et d'une vitesse supérieure à 18 nœuds, le BPC Mistral est capable de porter 16 hélicoptères, quatre vedettes de débarquement ou deux navires sur coussin d'air de faible tonnage. Son pont d'envol permet la mise en œuvre simultanée de 6 hélicoptères. Sa distance franchissable est de 20.000 milles nautiques. Le navire peut embarquer, outre ses 160 hommes d'équipage, un commando de 450 hommes.

 

Selon le commandant en chef de la Marine russe Victor Tchirkov, les futurs membres d'équipage du Vladivostok ont déjà suivi un cours de formation à bord d'un navire du même type. Selon lui, le Vladivostok sera officiellement remis à la Marine dans un an, après que tous ses mécanismes et équipements auront été testés.

Repost 0
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 11:35
Le premier ministre indien en Russie le 20 octobre

NEW DELHI, 16 octobre - RIA Novosti

 

Le premier ministre indien Manmohan Singh effectuera le 20 octobre une visite officielle à Moscou pour représenter son pays lors du 14ème Sommet annuel Russie-Inde, a annoncé mercredi la diplomatie indienne dans un communiqué. 

"Le premier ministre indien Manmohan Singh sera en visite officielle à Moscou les 20-22 octobre, pour prendre part au 14ème Sommet annuel Russie-Inde", a indiqué la source avant d'ajouter que le programme du déplacement prévoyait des négociations avec les dirigeants russes "sur le développement du partenariat privilégié et stratégique" entre les deux Etats.  

En outre, le chef du gouvernement indien prendra part à une série d'autres événements.  

Les médias indiens avaient antérieurement rapporté que les négociations entre M.Singh et les autorités russes porteraient en majeure partie sur la coopération militaro-technique bilatérale et sur le projet de construction des 3ème et 4ème blocs énergétiques de la centrale nucléaire de Kudankulam. Les investissements russes dans des projets indiens et la sécurité sont également à l'ordre du jour des rencontres.

Repost 0
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 07:50
Lavrov stigmatise l'aspiration à revenir à la logique de "guerre froide"

BRUXELLES, 15 octobre - RIA Novosti

 

La Russie constate que dans les discussions sur la sécurité en Europe, les partenaires occidentaux manifestent leur aspiration à revenir à la logique de la "guerre froide", a indiqué mardi à Bruxelles le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

 

"On constate en règle générale dans les discussions sur les voies de renforcement de la sécurité européenne un déficit de confiance, l'aspiration à revenir à la logique de "guerre froide": soit avec nous, soit contre nous", a déclaré le ministre, intervenant à l'Institut royal des relations internationales Egmont.

 

"Mais on oublie l'expérience historique qui prouve avec éclat que les tentatives d'isoler la Russie ont eu des conséquences extrêmement graves, voire tragiques, pour l'ensemble du continent européen. Par contre, de longues périodes du développement pacifique étaient liées à une participation active de la Russie à la résolution des problèmes européens", a souligné M.Lavrov.

Repost 0
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 07:40
High-Precision, Safe Landing Systems

Oct. 15, 2013 Rostec

 

KRET has developed a multispectral aircraft landing system that greatly reduces the risk of emergencies

 

Landing an aircraft is one of the most difficult aspects of piloting. A majority of accidents happens during this stage. KRET experts are developing special landing systems that will greatly reduce the risks associated with landing.

The multispectral landing system developed by KRET specialists provides an extremely accurate and reliable method for landing both manned and unmanned aircraft. The system is able to guide the aircraft to the ground and direct movement, braking, taxiing, and other maneuvers.

In developing the system, the Ryazan Instrument Factory has drawn on its extensive scientific and technological experience and manufacturing potential. Premier domestic aircraft, such as MiG-29, Su-27, and Su-30, all use products from the Ryazan factory. 

To increase landing safety, the system relies on two primary components. First, the electronic component–the relative coordinate positioning system (SOOK)–uses satellite technology to determine the flight parameters of the aircraft and the location of the landing site.

Aircraft coordinates and speed are determined using information from GLONASS and GPS satellites. The two parts of the landing system, one of which is on the aircraft, and the other which is at the intended landing site, directly communicate with each other. The standard deviation of the system in determining coordinates is no more than .6 meters and no more than .1 meters per second for determining speeds.

The second component is an optoelectronic landing system that uses different spectral channels and functions for image processing.

The system, which is onboard the aircraft, measures distances and calculates location, as well as approach and descent speed. The video monitor displays the aircraft as it lands. The range of error for aircraft up to 10 kilometers away is minimal, with a relative angular deviation of no more than 60” and a distance deviation of no more than a meter.

The presence of the two components, which have fundamentally different ways of determining aspects of movement, greatly increases the survivability of the system, and thus the probability of a safe landing.

Repost 0
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 07:40
Mistral: l'équipage du premier BPC russe formé en France

 

SAINT-NAZAIRE, 15 octobre - RIA Novosti

 

Le futur équipage du premier bâtiment de projection et de commandement (BPC) russe de type Mistral a suivi une formation à bord d'un navire français similaire, a annoncé mardi le commandant en chef des forces navales russes, l'amiral Viktor Tchirkov.

 

"Ils [les membres d'équipage] ont passé cinq jours en mer et ont acquis une expérience de navigation sur ce type de navire. Ils se sont familiarisés avec le BPC et son armement, et ont étudié les techniques d'exploitation et de pilotage du navire, dont l'utilisation d'hélicoptères", a déclaré M. Tchirkov aux journalistes.

 

Baptisé Vladivostok, le premier navire de classe Mistral pour la Russie a été mis à l'eau mardi par les chantiers navals de Saint-Nazaire. Par la suite, ce bâtiment sera doté des équipements nécessaires sous le contrôle du groupe français de construction navale DCNS et subira des essais en bassin et en mer.

 

Le Vladivostok prendra le large pour la première fois en mars prochain. Il appareillera pour Saint-Pétersbourg à l'automne 2014.

Repost 0
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 07:40
Vladivostok: baptisé au champagne et béni par un prêtre orthodoxe

15.10.2013 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense

 

photo1.jpg

"Belle mer au BPC Vladivostok, qu'il connaisse le même succès que ses cousins français et soit l'aîné d'une grande famille franco-russe", a souhaité Patrick Boissier, le PDG de DCNS, lors de la mise à flot du Vladivostok, premier des deux navires militaires construits par la France pour les Russes, dans le cadre du contrat signé en 2011 entre la Russie et le constructeur naval DCNS.

photo2.jpg

Après une bénédiction de la quille par un prêtre orthodoxe (photos Marc Roger), suivi de la révélation du nom du navire: Vladivostok, écrit en caractères cyrilliques, et un baptême avec une bouteille de champagne lancée contre la coque, l'assistance a quitté la forme de construction avant que ne s'ouvrent les vannes destinées à la remplir avec l'eau de l'estuaire de la Loire.

L'amiral Viktor Chirkov, chef d'Etat-major de la marine russe, s'est félicité qu'à l'occasion de cette construction "l'amitié entre les deux Etats sorte renforcée" (elle reste quand même chancelante). L'amiral Bernard Rogel, son homologue français, assistait à la cérémonie.

La moitié arrière du Vladivostok a été construite par les chantiers russes OSK de Saint-Petersbourg (Russie), tandis que STX France, sous-traitant de DCNS pour ce contrat, construisait l'avant. Les deux parties ont été assemblées à Saint-Nazaire en juillet. Le contrat prévoit en outre que les futurs équipages russes de ces BPC soient formés à Saint-Nazaire par DCI avant la livraison définitive en 2014.

Repost 0
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 07:30
Nucléaire: présentation réussie du plan iranien (UE)

MOSCOU, 15 octobre - RIA Novosti

 

La présentation du plan de la délégation iranienne sur la question nucléaire lors de sa rencontre avec les Six à Genève s'est très bien passée, a estimé mardi Michael Mann, porte-parole de la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton.

"Ce matin, nous avons écouté le plan présenté par le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif. La présentation s'est très bien passée", a déclaré M.Mann.

Auparavant, le vice-ministre iranien des Affaires étrangères Seyed Abbas Araghchi a fait savoir que le plan de la délégation iranienne avait été présenté sous format PowerPoint et distribué à tous les participants aux négociations.

La présentation du plan intitulé "Désamorcer une crise inutile et ouvrir de nouveaux horizons" a été faite par les Iraniens en anglais et a duré presque une heure de temps.

Ces négociations entre l'Iran et les Six médiateurs internationaux sur son programme nucléaire (Russie, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Chine et Allemagne) sont les premières depuis l'arrivée au pouvoir à Téhéran de Hassan Rohani, un président perçu comme modéré. Elles se déroulent sur fond d'optimisme prudent après six mois d'interruption.

Depuis 2003, les Six œuvrent conjointement avec l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) pour amener Téhéran à suspendre ses travaux d'enrichissement d'uranium susceptibles de mettre en danger le régime de non-prolifération nucléaire. L'Iran reconnaît enrichir de l'uranium à 20%, mais affirme que ses activités nucléaires ont pour seul objectif de satisfaire les besoins du pays en électricité et radionucléides.

Repost 0
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 07:25
Russian Defense Minister Due In Brazil For Talks

Oct. 15, 2013 – Defense news (AFP)

 

BRASILIA, BRAZIL — Russian Defense Minister Sergei Shoigu will meet with Brazilian officials Wednesday following Brasilia’s decision to buy surface-to-air missile batteries from Moscow, the two sides said Tuesday.

 

The visit, a day after Shoigu was to hold top level meetings in nearby Peru, comes as Moscow has raised its profile throughout Latin America in recent years with strengthened military and trade ties.

 

Shoigu’s stop in Brazil also comes as President Dilma Rousseff is pressing for the release of a Brazilian biologist detained in Russia along with 29 other Greenpeace activists after protesting Arctic oil drilling.

 

Last February, Brazil agreed to open talks with Moscow on buying surface-to-air missile batteries during a visit in the Latin American country by Russian Prime Minister Dmitry Medvedev.

 

Last December, Brasilia also bought 12 Russian helicopters.

 

Meanwhile Rousseff last week directed her foreign minister to make high-level contact with Moscow to find a solution for Brazilian Greenpeace activist Ana Paula Maciel.

 

Maciel was one of 30 activists from 18 countries arrested by Russia in late September and charged with piracy after authorities said they had found “narcotic substances” on the Dutch-flagged Arctic Sunrise, used in their protest.

 

Greenpeace has denied the allegation as a “smear,” and the arrests have raised international protests.

 

Putin has said that the activists “of course are not pirates,” but his spokesman Dmitry Peskov later said the Kremlin strongman had expressed his personal opinion.

 

Brazil and Russia are both members of the BRICS group of emerging powers along with China, India and South Africa.

 

The BRICs five are to hold their next summit in Brazil next March.

 

In Peru Tuesday, Shoigu was to meet with President Ollanta Humala, as well as with his counterpart Pedro Cateriano, and to sign agreements on military and education cooperation at the army headquarters.

Repost 0
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 17:40
Mise à flot du 1er des 2 navires militaires BPC construits en France pour les Russes

 

NANTES, 15 oct 2013 marine-oceans.com (AFP)

 

Les chantiers STX France de Saint-Nazaire ont procédé mardi devant de hauts responsables militaires et industriels russes et français à la mise à flot du "Vladivostok", premier des deux navires militaires construits par la France pour les Russes, suite au contrat signé en 2011 entre la Russie et DCNS.

 

Ce navire, un bâtiment de projection et de commandement (BPC) de type Mistral (nom d'un de ces modèles de navires déjà construits pour la marine française), sera livré en octobre 2014 à la marine russe. Sur place, un premier tronçon du 2e navire prévu par cette commande était déjà visible.

 

Après une bénédiction de la quille par un prêtre orthodoxe, suivi de la révélation du nom du navire - Vladivostok écrit en caractères cyrilliques - et un baptême avec une bouteille de champagne lancée sur la coque, l'assistance a quitté la forme de construction avant que ne s'ouvrent les vannes destinées à la remplir avec l'eau de l'estuaire de la Loire.

 

L'Amiral Viktor Chirkov, chef d'Etat major de la marine de la Fédération de Russie s'est félicité qu'à l'occasion de cette construction "l'amitié entre les deux Etats sorte renforcée".

 

La moitié arrière du Vladivostok a été construite par les chantiers russes OSK de Saint-Petersbourg (Russie) tandis que STX France, sous-traitant de DCNS pour ce contrat, construisait l'avant. Elles ont été assemblées à Saint-Nazaire en juillet. En outre le contrat prévoit que les futurs équipages russes de ces BPC soient formés à Saint-Nazaire avant la livraison définitive, ainsi qu'un transfert de technologie.

 

L'Amiral Bernard Rogel, chef d'Etat-major de la marine française, assistait à la cérémonie au côté de son homologue russe.

 

"Belle mer au BPC Vladivostok, qu'il connaisse le même succès que ses cousins français et soit l'aîné d'une grande famille franco-russe", a souhaité Patrick Boissier, le pdg de DCNS.

 

L'annonce de cette commande, menée en 2011 sous la houlette de Nicolas Sarkozy alors qu'il était président de la République française, avait fait sensation, s'agissant de la première livraison à Moscou de matériels de cette ampleur par un pays de l'Otan.

 

Une option pour la construction, cette fois entièrement en Russie mais avec des équipements fournis par l'industrie française selon M. Boissier, de 2 autres navires du même type, n'a pas encore été levée par les Russes. Les responsables de l'industrie de défense russe ont indiqué lors d'un point presse qu'elle n'était "pas caduque" mais qu'elle ne serait examinée qu'après un an d'exploitation du Vladivostok.

 

Trois premiers BPC, navires de 199 mètres et 22.000 tonnes pouvant se déplacer à une vitesse supérieure à 18 noeuds, le Mistral, le Tonnerre et le Dixmude, ont été livrés à la Défense française entre 2006 et 2009.

Repost 0
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 16:40
Sukhoi to deliver additional Su-34 aircraft to Russian Air Force

.A Russian Air Force's Su-34 fighter-bomber from Lipetsk airbase. Photo Vitaly V. Kuzmin.

 

15 October 2013 airforce-technology.com

 

The Russian Air Force (RuAF) will take delivery of 30 new Su-34 Fullback strike aircraft from Sukhoi by the end of 2014, the country's Ministry of Defence (MoD) has revealed.

 

RIA Novosti reported the MoD as saying in a statement that, ''the current [2013] year plan on the delivery of 14 [Su-34] aircraft under the state defense order will be fulfilled, and the plant has promised to deliver another 16 fighter-bombers next year.''

 

Citing a report by the Novosibirsk plant, the ministry also noted that a total of 124 Su-34 fighters are scheduled to be handed over by Sukhoi to the air force under two contracts by 2020.

 

The Russian military has to date taken delivery of 29 series-production Su-34 aircraft, according to official data.

"The ministry also noted that a total of 124 Su-34 fighters are scheduled to be handed over by Sukhoi to the air force under two contracts by 2020."

 

Manufactured by the Novosibirsk aircraft plant, the Su-34 is a 4+ generation aircraft and can engage a range of land-based, sea and airborne targets in all weather conditions and any visibility levels, using a range of airborne munitions, including high-precision types.

 

The aircraft is a two-seat derivative of the swing-wing Su-27 fighter, retaining its basic layout and construction, and also features increased takeoff weight and an advanced multimode-phased array radar with terrain following and terrain avoidance modes.

 

 

Additional features include a long-range aiming system, a modern on-board communication and an information exchange system, a complex survival system, an armoured cockpit and an active safety system, as well as new computers to manoeuvre and perform accurate bombing when under enemy attack.

 

The twin Lyulka AL-31FM1 turbofan engine-powered aircraft is eventually scheduled to replace the Russian Air Force and Navy's ageing Su-24 Fencer strike aircraft fleet.

Repost 0
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 12:40
BPC Vladivostok - sept-2013-source-lddef

BPC Vladivostok - sept-2013-source-lddef

PARIS, 15 octobre - RIA Novosti

 

Les chantiers navals de Saint-Nazaire (STX) mettront à l'eau mardi le premier porte-hélicoptères russe de type Mistral, nommé Vladivostok, a annoncé mardi un porte-parole du groupe français de construction navale DCNS.

 

Selon une source au sein du complexe militaro-industriel russe, une fois arrivé à Saint-Pétersbourg, le navire sera équipé et armé aux chantiers navals du Nord. Après avoir subi des tests, le porte-hélicoptères équipera le 1er novembre 2014 la Flotte russe du Pacifique.

 

Le groupe français DCNS et l'Agence russe d'exportation d'armements (Rosoboronexport) ont signé en juin 2011 un contrat de 1,2 milliard d'euros prévoyant la construction de deux BPC de classe Mistral pour la Marine russe.

 

Le second bâtiment de la série, le futur BPC Sébastopol a été mis sur cale le 18 juin dernier chez STX France, avec près de six mois d'avance sur le planning.

 

D'une longueur maximale de 210 mètres, d'un déplacement de 22.000 tonnes et d'une vitesse supérieure à 18 nœuds, le BPC Mistral est capable de porter 16 hélicoptères, quatre vedettes de débarquement ou deux navires sur coussin d'air de faible tonnage. Son pont d'envol permet la mise en œuvre simultanée de 6 hélicoptères. Sa distance franchissable est de 20.000 milles nautiques. Le navire peut embarquer, outre ses 160 hommes d'équipage, un commando de 450 hommes.

Repost 0
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 12:40
The Russian A-10 Abides

October 15, 2013: Strategy Page

 

Another Russian Su-25 ground attack aircraft crashed on September 23rd, killing the pilot. All Su-25s were immediately grounded until the cause of the crash could be found. This is the 17th Su-25 lost in the last decade, which is not unusual for a Russian military aircraft that has been in service since the 1980s. Despite these losses, the Su-25 is still a popular aircraft. When well maintained, the Su-25 is very effective. Over a thousand have been produced since 1978 and the aircraft is still in production and older models are being upgraded. In 2006, after seven years of work, Russia put the first two Su-25SM upgrades into service. Six more were delivered within a year. Russia still finds export customers for the Su-25, both cheap used models, or high end versions like new or refurbished Su-25SMs.

 

Russia still maintains a force of Su-25s. As long ago as 1999, Russia decided to upgrade 80 of their Su-25 aircraft to the SM standard. In addition to extending service life by ten years or more, the Su-25SMs have new electronics that permit the aircraft to use smart bombs and missiles. The navigation system has been upgraded, to include GPS and more automation. Many improved components were installed, to reduce maintenance manpower needs by a third. Currently, Russia plans to keep 80 or so SU-25s in service until the 2030s. This will probably require one more round of refurbishment.

 

The Su-25 is a 17 ton aircraft that carries a 30mm twin-barrel rotary cannon (with 250 rounds) and up to five tons of bombs and missiles (including air-to-air missiles). The twin-engine, one seat aircraft has a combat radius of 380 kilometers and a top speed of 900 kilometers an hour. It's the Russian equivalent of the U.S. A-10, which has received similar upgrades to prolong its service life.

 

The Su-25 design is actually more similar to the 19 ton American A-9, a competing design with the 23 ton A-10. The Su-25 and A-9 both are about 14 percent faster than the A-10. But the A-10 is a more stable aircraft and much more resistant to battle damage. Absent lots of ground fire, both the A-10 and Su-25 are very effective against ground targets. The A-10 also has an edge with its unique 30mm autocannon, in addition to seven tons of bombs. The A-9 could carry eight tons, in addition to the same 30mm autocannon.

Repost 0
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 07:40
Conseil Russie-Otan: Choïgou participera à la réunion du 23 octobre (source)

BRUXELLES, 14 octobre - RIA Novosti

 

Le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou prendra part à une réunion du Conseil Russie-Otan à Bruxelles le 23 octobre, a annoncé lundi à RIA Novosti une source militaire russe.

 

"Notre ministre doit y prononcer un discours important", a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

 

La réunion du Conseil aura lieu dans le cadre d'une réunion des ministres de la Défense de l'OTAN prévue pour les 22 et 23 octobre dans la capitale belge.

Repost 0
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 13:40
photo LdDef

photo LdDef

 

14/10/2013 Michel Cabirol – LaTribune.fr

 

Sans tambour, ni trompette, DCNS et STX France vont procéder ce mardi à la mise à flot du Vladivostok, le premier Bâtiment de projection et de commandement, de type Mistral destiné à la marine russe. Une cérémonie zappée par le gouvernement français en raison des relations glaciales entre la France et la Russie.

 

C'est presque en catimini que les industriels (DCNS - maître d'œuvre - et STX France) vont mettre à flot ce mardi en fin de matinée à Saint-Nazaire, le Vladivostok, le premier des deux bâtiments de projection et de commandement (BPC) commandés en novembre 2011 par la marine russe pour 950 millions d'euros, l'un des très rares gros contrats signés lors de la présidence de Nicolas Sarkozy. Difficile toutefois de cacher la mise à l'eau d'un tel bâtiment tant ces BPC, de type Mistral, long de près de 200 mètres environ, ne passent vraiment pas inaperçus.

 

Mais, compte tenu des relations plutôt fraiches actuellement entre Paris et Moscou en raison de leurs divergences de vue sur le dossier syrien, le gouvernement Ayrault a décidé d'assurer pour la cérémonie prévue à Saint-Nazaire un service minimum. A priori, seules les autorités militaires - le chef d'état-major de la Marine, l'amiral Bernard Rogel, et son homologue russe - ainsi que les industriels français et russes assisteront à cette cérémonie. Quelques politiques devraient être présents.

 

Quelle suite pour le BPC en Russie

 

Au-delà des relations diplomatiques actuelles entre les deux pays, la Russie, qui détient une option d'achat pour deux autres BPC fabriqués cette fois-ci sur le sol russe, ne l'a pas pour le moment annulée. Avant de prendre une décision, Moscou veut au préalable tester un, voire les deux BPC en opération. Le Vladivostok devrait être remis fin 2014 à la marine russe à l'issue des essais en mer. "Ils sont toujours dans cet état d'esprit", explique-t-on à La Tribune. Pour les militaires russes, il faut déterminer le rôle et la place de ces navires dans leur flotte. Et, d'ici là, les relations entre les deux pays se seront peut-être apaisées.

 

Ce qui pourrait ouvrir une nouvelle coopération dans le domaine militaire entre les deux pays. Selon nos informations, la Russie et la France étaient très intéressées il y a peu de temps encore pour le co-développement d'un pétrolier ravitailleur. Les deux pays ont besoin de renouveler leur flotte. Mais aucun crédit n'a été inscrit en France dans la loi de programmation militaire (2014-2019). Fin 2012, la Direction générale de l'armement (DGA) avait pourtant confié à DCNS un contrat de levée de risque d'environ cinq millions d'euros en vue de préparer le lancement d'un appel d'offre sur la construction de quatre pétroliers ravitailleurs pour la marine nationale. Un projet qui à terme était estimé à près de 1 milliard d'euros, dont STX serait le grand bénéficiaire en cas de succès du chantier naval militaire.

 

Les industriels russes déjà impliqués dans la construction du Vladivostok

 

Alors que la construction du premier BPC a débuté en février 2012, le chantier russe de Saint-Pétersbourg OSK a participé à la construction du Vladivostok en tant que sous-traitant de STX France. Il a notamment assemblé la partie arrière du BPC avant qu'elle ne soit acheminée vers Saint-Nazaire.

 

Lancé en 2000, le programme BPC est un peu aujourd'hui le "couteau suisse" de la marine française, qui en a reçu trois exemplaires (Mistral, Tonnerre et Dixmude). Il peut aussi bien servir de porte-hélicoptères (6.400 mètres carrés de pont d'envol), de transport de matériels (jusqu'à 59 blindés, dont 13 chars Leclerc), de bateau de commandement grâce à son système de communication performant (Thales), de navire hôpital ainsi que d'évacuation de personnes. Lors de l'opération Baliste lors du conflit entre le Liban et Israël en 2006, 4.753 personnes avaient pu être ainsi évacuées.

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • News review for Industry - European Defence Agency
    source European Defence Agency If you want to subscribe to the News Review, or if you want to stop receiving the News review: News4Ind@eda.europa.eu News of the News EDA Study on the Impact of REACH & CLP European Chemical Regulations on the Defence Sector:...
  • Chronique culturelle - 13 Février 2017
    13 février 1960 explosion de la première bombe atomique française 13.02.2017 source JFP 13 février 1692 : massacre du clan Mac Donald dans la Glencoe (Ecosse).Le protestant Guillaume d’Orange ayant mis en fuite le catholique Jacques II, les chefs de clans...
  • Le PGHM et le GAM s’entraînent ensemble au secours en montagne
    Equipement de passage en neige - photo GAM Armée de Terre 07.02.2016 source 27e BIM Le lundi 13 février 2017 se déroulera un entraînement conjoint entre le peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) et le groupement d’aguerrissement montagne (GAM)...
  • ITW SDBR : général Vincent Desportes, Professeur des Universités associé à Sciences Po Paris, Ancien directeur de l’Ecole de Guerre
    23.01.2017 par Alain Establier - SECURITY DEFENSE Business Review N°164 SDBR : Quel regard portez-vous sur la Défense de la France ? Vincent Desportes* : A l'issue de cette mandature, nous voyons un empilement d'actions réactives, à vocations plus politiciennes...
  • Chronique culturelle 9 Janvier
    Hussards du régiment de Bercheny en 1776 09.01.2017 source JFP 9 janvier 1778 : mort du créateur des régiments de Hussards (Luzancy – près de Meaux). Emigré hongrois et excellent capitaine au service de la France, Ladislas Ignace de Bercheny , obtient...
  • Chronique culturelle 04 Jan.
    Insigne général des Troupes de Forteresse de la Ligne Maginot 04.01.2016 source JFP 4 janvier 1894 : signature de l’alliance franco-russe. Préparée par de nombreuses activités bilatérales dans les années précédentes, une convention militaire secrète est...
  • Chronique culturelle 03 Jan.
    Napoléon en Egypte par Jean-Léon Gérome 03.01.2017 source JFP 3 janvier : Sainte Geneviève, patronne de la gendarmerie. Issue de la noblesse gallo-romaine du IVe siècle, elle convainc les habitants de Lutèce de ne pas livrer leur ville à Attila, roi des...
  • Au Levant, contre Daech avec les Forces Spéciales
    photo Thomas Goisque www.thomasgoisque-photo.com Depuis plus de deux ans, les hommes du C.O.S (Commandement des Opérations Spéciales) sont déployés au Levant et mènent, en toute discrétion, des opérations contre l’Etat islamisque.Au nord de l’Irak, ils...
  • Les blessés en Opérations extérieures ne prennent pas de vacances !
    Source CTSA Pendant la période des fêtes de fin d'années, le nombre de donneurs diminue dangereusement. Le site de Clamart du Centre de transfusion sanguine des armées (CTSA) invite fortement les donneurs des communes proches à profiter des vacances de...
  • Interview SDBR de Gaël-Georges Moullec, Historien
    photo SDBR 20.12.2016 par Alain Establier - « SECURITY DEFENSE Business Review » n°162 SDBR: Comment va la Russie aujourd’hui? Gaël-Georges Moullec * : Il n’y a plus d’ascenseur social dans la Russie d’aujourd’hui, ce qui est un problème moins connu,...

Categories