Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 12:50
Super Puma de l’escadron d’hélicoptères (EH) 1/44 «Solenzara» - photo EH 1/44 Armée de l'Air

Super Puma de l’escadron d’hélicoptères (EH) 1/44 «Solenzara» - photo EH 1/44 Armée de l'Air

 

18/09/2015 Armée de l'air

 

Les 8 et 9 septembre 2015, un Super Puma de l’escadron d’hélicoptères (EH) 1/44 «Solenzara» a participé à «Squalo», un exercice international de recherche et sauvetage maritime (SAMAR), à Olbia en Sardaigne.

 

En posture d’alerte, l’équipage reçoit une demande pour une recherche. La mise en œuvre et le décollage de l’hélicoptère ont lieu immédiatement et permettent de couvrir rapidement et efficacement une large partie de la zone de recherche attribuée.

 

Une fois le naufragé repéré, l’équipage est sollicité pour réaliser sa récupération. Dans le cadre de l’exercice et pour plus de réalisme, une procédure civière est exécutée à proximité du naufragé et des débris simulant un crash avion. Le naufragé est ensuite hélitreuillé par brassière et ramené vers le port d’Olbia, conformément aux consignes transmises.

 

«Squalo» a permis à l’équipage du «Solenzara» de s’entraîner dans des conditions réalistes en multinational, d’appréhender les moyens et les méthodes de travail de différentes nations telles que l’Italie, l’Espagne, la Slovaquie, la Turquie, et de démontrer le savoir-faire SAMAR de l’escadron 1/44 de la base aérienne 126 de Ventiseri-Solenzara.

Partager cet article

Repost0
12 mai 2015 2 12 /05 /mai /2015 22:25
Décollage sur alerte pour l'ET 68 - photo Armée de l'Air

Décollage sur alerte pour l'ET 68 - photo Armée de l'Air

 

12/05/2015 Armée de l'air

 

Les forces armées en Guyane (FAG) ont été sollicitées, jeudi 30 avril 2015, pour porter assistance à un marin blessé sur un navire de la marine brésilienne.

 

Immédiatement, l’équipage d’alerte de l’escadron de transport 68 « Antilles-Guyane » se mobilise pour préparer la mission. Pendant que les mécaniciens configurent l’hélicoptère Puma. La réactivité de l’ensemble des aviateurs permet un décollage dans délai très court. En moins de quarante minutes, l’hélicoptère rejoint l’arrière du bateau. Le bilan médical confirme l’urgence, la victime est rapidement hélitreuillée sur une civière et évacuée vers l’hôpital.

 

Après l’atterrissage, sur la base aérienne 367 de Matoury, les mécaniciens de l’escadron de transport ont reconfiguré l’appareil pour lui permettre de reprendre la posture d’alerte que l’unité tient 24 h sur 24 et 365 jours par an.

Les FAG porte assistance à un marin blessé - photo Armée de l'Air

Les FAG porte assistance à un marin blessé - photo Armée de l'Air

Partager cet article

Repost0
27 février 2015 5 27 /02 /février /2015 08:55
photo Armée de l'Air

photo Armée de l'Air

 

26/02/2015 Armée de l'air

 

La nuit du 19 février 2015, l’escadron d’hélicoptères (EH) 1/44 « Solenzara » a, encore une fois, démontré sa réactivité et sa capacité rapide d’intervention.

 

19 heures, l’alerte du personnel de l’EH 1/44 se déclenche : l’escadron doit procéder à l’évacuation sanitaire d’un militaire en exercice sur la base aérienne 126. Le Super Puma décolle avec, à son bord, l’équipe du centre médical des armées de Ventiseri-Solenzara.

 

A peine le patient déposé à l’hôpital de Bastia, l’équipage reçoit un appel du sous centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Corse d’Ajaccio. Des fusées de détresse ont été observées en mer. Le Super Puma, apte à remplir des missions de sauvetage maritime (SAMAR) de nuit, est directement envoyé pour survoler la zone définie. Après plus de deux heures de vol, aucune épave, ni aucun naufragé n’est découvert. La mission est remplie car la zone de recherche a été entièrement couverte.

 

Vers minuit, le Super Puma rejoint la base aérienne 126, après une nuit bien remplie et le sentiment du devoir accompli.

photo Armée de l'Air

photo Armée de l'Air

Partager cet article

Repost0
5 septembre 2014 5 05 /09 /septembre /2014 07:45
Qualification des équipages de l’ET50 « Réunion » à la SAMAR

 

03/09/2014 Armée de l'air

 

Du 25 au 29 août 2014, les équipages de l’escadron de transport (ET) 50 « Réunion » et quelques volontaires du détachement air 181 ont pris part à une séance de qualification au sauvetage aéro-maritime (SAMAR). Un entraînement mené en collaboration avec la marine nationale et la société nationale de sauvetage en mer.

 

Les participants ont suivi une formation de cinq jours, avec, d’une part, une instruction théorique axée sur la sécurité en vol et, d’autre part, une partie pratique via un vol d’accoutumance. Pour renforcer les équipages, des observateurs sont positionnés à l’arrière de l’appareil. Assis près des portes arrière, ils sont « les yeux » de l’équipage. Les rotations sont régulières et les veilles durent entre dix et quinze minutes.

 

Les missions SAMAR font partie intégrante des missions de l’ET 50. Opérations de recherche maritime, elles consistent à identifier des rescapés ou des objets et à les localiser de manière précise. L’ensemble de la chaîne de sauvetage peut alors intervenir, en combinant les moyens maritimes et aériens. La zone de responsabilité de l’ET 50 est relativement étendue, allant du sud de La Réunion à Mayotte en passant par une partie des eaux proches de Madagascar.

 

La contribution des forces armées de la zone sud de l’océan Indien (FAZSOI) aux missions de sauvetage en mer revêt une grande importance à La Réunion. Le ministère de la Défense est appelé en permanence à travailler en collaboration avec d’autres moyens, tels que ceux du ministère de l’Intérieur, du centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage, de la direction générale de l’aviation civile et des services préfectoraux.

Qualification des équipages de l’ET50 « Réunion » à la SAMARQualification des équipages de l’ET50 « Réunion » à la SAMAR

Partager cet article

Repost0
2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 16:50
Super Puma français et suisse sur le tarmac de la base aérienne de Solenzara en Corse

Super Puma français et suisse sur le tarmac de la base aérienne de Solenzara en Corse

 

18/08/2014 Armée de l'air

 

Du 4 au 8 août 2014, l’escadron d’hélicoptères 1/44 «Solenzara» a accueilli sur la base aérienne 126 «Capitaine Preziosi» de Ventiseri-Solenzara (Corse), un équipage suisse composé de pilotes et de mécaniciens navigants.

 

Ce type d’échange franco-helvétique est fréquemment programmé depuis 2003. Il permet aux équipages des deux pays de partager leurs savoir-faire et leurs expériences respectives, notamment dans le domaine de la recherche et du sauvetage (Search and Rescue – SAR).

 

Pilotes français et suisse opérant dans le même appareil

Pilotes français et suisse opérant dans le même appareil

Super Puma suisse configuré dans la lutte contre les incendies

Super Puma suisse configuré dans la lutte contre les incendies

 

Durant une semaine, les militaires suisses ont ainsi participé à des vols d’instruction sur Super Puma, notamment au cours de vols de montagne et de SAR maritime. Pour leur part, les équipages français ont évolué à bord d'un Super Puma suisse, se familiarisant notamment avec les techniques de lutte contre les incendies mises en œuvre par leurs homologues.

Entraînement franco-suisse à la SAMAR

Entraînement franco-suisse à la SAMAR

Hélitreuillage de sauveteurs-plongeurs

Hélitreuillage de sauveteurs-plongeurs

Partager cet article

Repost0
6 septembre 2013 5 06 /09 /septembre /2013 16:45
Les aviateurs de la Réunion participent à un exercice de sauvetage aéro-maritime

06/09/2013 Armée de l'air

 

Le 23 août 2013, le personnel volontaire du détachement air 181, stationné sur l’île de la Réunion, a participé à une formation dans le cadre d’un exercice SAMAR (sauvetage aéro-maritime).  Il s’agit d’une des nombreuses missions de l’escadron de transport 50 « Réunion », composé de deux C160 Transall.

 

L’instruction SAMAR a lieu chaque année et a pour but de former les nouveaux équipages et observateurs ou de requalifier les anciens. Selon l’importance de la mission, le Transall peut emporter jusqu’à 30 observateurs en soute. Ceux-ci sont « les yeux » de l’équipage à l’arrière de l’appareil. La contribution des forces armées en zone sud de l'océan Indien aux missions de sauvetage en mer revêt une grande importance à la Réunion. Le ministère de la Défense est appelé en permanence à travailler avec d’autres interlocuteurs, tels la gendarmerie, la police nationale et les services préfectoraux.

 

Les missions SAMAR sont des opérations de recherche maritime qui consistent à identifier des rescapés ou des objets et à les localiser de manière précise. L’objectif consiste à assurer le marquage et la mise en place de la chaîne de sauvetage. Sur demande du préfet, les missions sont déclenchées via le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage en mer. Les secours en mer relèvent de la société nationale de sauvetage en mer située à Saint-Gilles, Saint-Pierre et Sainte-Marie. Le concours de moyens aériens est apporté par la marine, la gendarmerie ou l’armée de l’air.

Les aviateurs de la Réunion participent à un exercice de sauvetage aéro-maritime
Les aviateurs de la Réunion participent à un exercice de sauvetage aéro-maritime

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories