Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 avril 2013 7 21 /04 /avril /2013 11:30
Lt. Gen. Khalid Bin Sultan Bin Abdul Aziz, commander of Joint Forces in Saudi Arabia, arrives to discuss conditions for a cease fire with Iraqi generals during Operation Desert Storm. Behind Lt. Gen. Khalid is Gen. H. Norman Schwarzkopf, commander-in-chief, U.S. Central Command.

Lt. Gen. Khalid Bin Sultan Bin Abdul Aziz, commander of Joint Forces in Saudi Arabia, arrives to discuss conditions for a cease fire with Iraqi generals during Operation Desert Storm. Behind Lt. Gen. Khalid is Gen. H. Norman Schwarzkopf, commander-in-chief, U.S. Central Command.

 

Apr. 20, 2013 – Defense News (AFP)

 

RIYADH — The Saudi deputy defense minister, Prince Khaled bin Sultan bin Abdul Aziz who played a key role in the 1991 Gulf War over Kuwait, has been dismissed, state news agency SPA reported Saturday.

 

The move is the latest in a reshuffle of princes holding government posts in the OPEC kingpin where the monarch’s age and frequent hospitalization have raised concerns over its future leadership.

 

King Abdullah in a decree replaced him with Prince Fahd bin Abdullah bin Mohammed, SPA said, without giving further details.

 

Prince Khaled commanded Arab and Muslim armies in a US-led coalition which evicted Iraqi occupation forces from Kuwait in the 1991 Gulf War. He also owns the pan-Arab daily Al-Hayat, published in London.

 

He was appointed deputy defense minister in November 2011, a month after the death of his father, Crown Prince Sultan, who had served as defense minister for five decades.

 

His successor, Prince Fahd, has been commander of Saudi naval forces since 2002, according to the local press.

Partager cet article

Repost0
20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 22:51
Arabie: le vice-ministre de la Défense limogé

 

20 Avril 2013 - lexpressiondz.com

 

Le vice-ministre saoudien de la Défense, le prince Khaled Ben Sultan Ben Abdel Aziz, a été limogé samedi par un décret du roi Abdallah, a rapporté l'agence officielle Spa.

 

L'agence ne fournit aucune explication à ce limogeage, indiquant que le prince Khaled a été remplacé à son poste par le prince Fahd Ben Abdallah Ben Mohammed Ben Abdel Rahmane.

 

Le prince Khaled avait commandé en 1991 les forces de pays arabes et musulmans qui avaient participé aux côtés des troupes occidentales, notamment américaines, à libérer le Koweït de l'occupation du régime de l'ancien président irakien Saddam Hussein. Il est le propriétaire du quotidien panarabe Al-Hayat publié à Londres.

Partager cet article

Repost0
20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 22:32
États-Unis: importante vente d'armes en vue avec Israël, les Émirats et Ryad

 

19 avril 2013 lapresse.ca (AFP)

 

La loi américaine prévoit que les États-Unis fournissent une assistance militaire, actuellement de trois milliards de dollars annuellement, qui assure à l'État hébreu la suprématie militaire dans la région.

 

Washington - Les États-Unis s'apprêtent à conclure d'importants contrats d'armement, d'une valeur totale de 10 milliards de dollars, avec Israël, les Émirats arabes unis et l'Arabie saoudite, trois alliés de Washington face à l'Iran, ont annoncé des responsables de la défense.

 

Par son caractère inhabituel, cette annonce concernant trois pays, faite vendredi par ces responsables américains s'exprimant sous couvert de l'anonymat, apparaît comme un signal envoyé à Téhéran que les alliés de Washington renforcent leurs moyens militaires.

 

Le projet de contrat avec Israël concerne des missiles anti-radar utilisés pour éliminer les défenses anti-aériennes, de nouveaux radars pour les chasseurs israéliens, des avions de ravitaillement en vol et des V-22 Osprey, des appareils mi-avion mi-hélicoptère, ont détaillé ces responsables devant des journalistes.

 

Cette vente «non seulement maintient, mais renforce l'avantage militaire qualitatif d'Israël» par rapport aux autres pays de la région, selon l'un d'eux. La loi américaine prévoit que les États-Unis fournissent une assistance militaire, actuellement de trois milliards de dollars annuellement, qui assure à l'État hébreu la suprématie militaire dans la région.

 

Le renforcement des capacités de frappes aériennes et de ravitaillement en vol de l'État hébreu vient à point nommé pour Israël, qui menace depuis plusieurs mois de s'attaquer au programme nucléaire iranien.

 

Aux Émirats, les États-Unis s'apprêtent à vendre pour près de 5 milliards de dollars 26 chasseurs-bombardiers F-16 ainsi que des missiles sol-air, dont le modèle n'a pas été précisé.

 

L'Arabie saoudite, qui avait conclu fin 2010 le plus gros contrat d'armement jamais enregistré par Washington, d'une valeur de 60 milliards de dollars et comprenant 84 avions F-15, devrait acheter les mêmes missiles air-sol que les Émirats.

 

L'annonce de ces projets de ventes d'armes intervient à la veille du départ du secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel pour une tournée dans la région qui le mènera dans ces trois pays ainsi qu'en Égypte et en Jordanie.

 

Selon l'un des responsables de la défense, «c'est l'une des ventes d'armes les plus complexes et organisées avec le plus de précautions de l'histoire américaine».

Partager cet article

Repost0
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 10:53

Aravis---photo-RP-Defense.JPG

photo RP Defense

 

24.03.12 estrepublicain.fr

 

Le ministre français de la Défense, Gérard Longuet, a évoqué samedi à Ryad avec son homologue saoudien, le prince Salmane Ben Abdel Aziz, le partenariat entre les ministères de la Défense des deux pays, a rapporté l’agence officielle SPA.

 

«La rencontre a été consacrée à l’examen du renforcement des relations bilatérales en général et du partenariat entre les ministères de la Défense des deux pays en particulier», a déclaré le prince Salmane à propos de ses entretiens avec son homologue français, selon l’agence saoudienne.

 

Il a rappelé que de «solides relations lient les deux pays depuis 1926» et s’est félicité de la concordance des vues entre Paris et Ryad sur diverses questions, toujours selon Spa.

 

M. Longuet, cité par l’agence saoudienne, s’est félicité de la stabilité dont jouit l’Arabie saoudite et qui lui permet de jouer un «rôle vital» dans un monde en évolution.

 

Il a affirmé la volonté de son pays de «développer son partenariat avec l’Arabie saoudite dans différents domaines».

 

La France est un fournisseur d’armements à l’Arabie saoudite, notamment à la marine de guerre.

 

Fin février, le groupe d’armement terrestre Nexter a annoncé avoir décroché une commande ferme de 73 blindés Aravis en Arabie saoudite, premier succès de ce véhicule de reconnaissance à l’étranger.

Partager cet article

Repost0
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 12:04

Aravis - Eurosatory 2010 photo DICoD

photo ministère de la Défense

 

29/02/2012 Daily-Bourse.fr (AFP)

 

Le groupe d'armement terrestre Nexter a décroché une commande ferme de 73 blindés Aravis en Arabie saoudite, premier succès de ce véhicule de reconnaissance à l'étranger, a annoncé mercredi son PDG Philippe Burtin.

 

"Nous avons enregistré la semaine dernière une commande ferme de 73 Aravis", a déclaré M. Burtin à la presse en présentant les résultats du groupe pour 2011. "C'est la seule commande entrée en carnet" mais les discussions se poursuivent pour répondre à de nouveaux besoins, a-t-il ajouté.

 

Il s'est refusé à chiffrer le montant de la commande, la première à l'exportation pour ce blindé développé par Nexter sur ses propres fonds.

 

L'Aravis est un nouveau blindé de reconnaissance de 13 tonnes, ultra-protégé pour supporter les explosions de bombes placées au bord des routes (connues sous l'acronyme d'IED pour improvised explosive device) qui ont fait des ravages en Irak et en Afghanistan.

 

L'Aravis a été vendu à quinze exemplaires à l'armée française et il a fait ses preuves en Afghanistan, a expliqué Michel Bonnefis, PDG du Pôle Equipements du groupe.

 

Le montant du contrat français s'élevait à près de 20 millions d'euros pour les 15 véhicules, soit près d'1,3 million par exemplaire.

 

Le Délégué général à l'armement Laurent Collet-Billon avait évoqué ce contrat la semaine dernière, ajoutant que l'Arabie saoudite envisageait d'en acheter davantage.

 

Nexter, fabriquant de blindés, d'artillerie et de munitions détenu à 100% par l'Etat français, développe une activité commerciale intense à l'étranger sur un marché très compétitif.

Partager cet article

Repost0
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 13:15
Aravis - photo RP Defense

Aravis - photo RP Defense

22.02.2012 par P. CHAPLEAU Lignes de Défense

 

Intéressant  sujet des collègues du blog FOB qui confirment une info d'octobre dernier:

 

L'info avait été donnée en octobre dernier par la Lettre de l'Expansion qui annonçait une prochaine signature "portant sur l'acquisition par l'Arabie Saoudite de 73 véhicules blindés Aravis à 0,6 million d'euros pièce. Près de 191 engins pourraient être commandés ultérieurement".

Partager cet article

Repost0
7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 12:05

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/7/71/20080106_Calibration.jpg

photo US Army

 

October 7, 2011: STRATEGY PAGE

 

Saudi Arabia is expanding its towed artillery forces by purchasing 36 M777A2 155mm towed howitzers from the United States, along with 17,136 rounds of High Explosive (HE) ammunition and 2,304 rounds of longer range Rocket Assisted Projectiles (RAPs). Also being bought are 54 M119A2 105mm towed howitzers. 

 

The Saudis are also buying 432 HMMWV (hummer) vehicles to tow the guns, haul ammo and carry the crews and their gear. For fire control, they are also buying six AN/TPQ-36V Fire Finder Radar Systems (for spotting the location of enemy artillery firing towards them.) Finally, the Saudis are buying 24 Advanced Field Artillery Tactical Data Systems (AFATDS), which are computer-based fire control systems that can co-ordinate air strikes, mortars fire and howitzer fire.

 

The M777 is a British design and, at four tons, is the lightest 155mm towed howitzer ever fielded. A crew of five fires regular rounds to 24 kilometers and RAP rounds to 40 kilometers. M777 Fire control is handled by computerized system that allows faster response time and more accurate shooting. Users have found the M777 accurate and reliable. The M119A2 is another British design. Each one weighs 2.1 tons, has a crew of five and a range 13.7 kilometers (19.5 kilometers with RAP shells).

 

Saudi Arabia already has some older towed 105mm howitzers, which the new ones will complement, and eventually replace. These howitzers are used in batteries of six guns.

 

Saudi Arabia is not buying any of the new GPS guided 155mm Excalibur shell. Excalibur makes 155mm shells as accurate as smart bombs, and is considered necessary when artillery is used in proximity to civilians. Excalibur also reduces the number of shells used. The Excalibur also doubles the M777 range, to 40 kilometers, without losing any accuracy.

 

While the Excalibur proved useful in Iraq, it didn't increase the workload of the few 155mm howitzers that were being used there. But Afghanistan was a different story, with the troops spread over a much larger area. This was the kind of situation that the new M777 towed 155mm howitzer was made for. So the army and marine artillery battalions attached to combat brigades are again training on their howitzers, and preparing to operate as artillerymen again, in Afghanistan. Saudi Arabia is expected to be more like Afghanistan as far as the Saudis are concerned.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories