Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 janvier 2016 4 21 /01 /janvier /2016 21:30
Raid aérien des Rafale armés de missiles SCALP du Charles de Gaulle (nuit du 16 au 17 janvier)


21 janv. 2016 Ministère de la Défense

 

Dans la nuit du samedi 16 au dimanche 17 janvier 2016, les forces françaises ont mené un raid contre Daech en Irak. Les chasseurs de la force Chammal ont détruit un centre de commandement et de télécommunications utilisé par le groupe terroriste au nord de la ville de Mossoul.

Ce raid a été conduit par des avions Rafale, armés de missiles SCALP, et d’un E-2C Hawkeye catapultés depuis le porte-avions Charles de Gaulle.

Au sein de la coalition, la force Chammal mène actuellement des attaques planifiées ciblant spécifiquement des sites de commandement, des centres d’entraînement ainsi que les infrastructures pétrolières de Daech.
La même semaine, des Mirage 2000 qui ont décollé de la base aérienne projetée (BAP) en Jordanie, avaient ainsi déjà détruit un centre de commandement et de télécommunications de Daech à Mossoul.

Repost 0
4 janvier 2016 1 04 /01 /janvier /2016 07:30
photo EMA / Armée de l'Air

photo EMA / Armée de l'Air

 

03/01/2016 Sources : Etat-major des armées

 

Dans la nuit du samedi 02 au dimanche 03 janvier 2016, les forces françaises ont conduit un raid aérien contre un site industriel contrôlé par Daech situé à plusieurs dizaines de kilomètres à l’Est de la ville d’Alep en Syrie. L’objectif visé a été détruit.

 

Engagé depuis le Golfe arabo-persique le raid était constitué de 4 avions Rafale équipés de missiles SCALP (système de croisière autonome à longue portée). Les aéronefs de l’opération Chammal ont agi conjointement avec des avions de la coalition.

 

Le site, constitué de bâtiments durcis, servait d’usine de fabrication de roquettes artisanales et de stockage d’armement à l’organisation terroriste. Ce raid contribue à affaiblir les capacités logistiques et militaires de Daech à proximité des zones de combat.

Repost 0
16 décembre 2015 3 16 /12 /décembre /2015 16:30
Rafale, équipé de bombes et de missiles SCALP - photo EMA / Armée de l'Air

Rafale, équipé de bombes et de missiles SCALP - photo EMA / Armée de l'Air

 

16/12/2015 Sources : EMA/COM

 

Mardi 15 décembre 2015 en fin de matinée, les avions de l'armée de l'air ont conduit un raid contre une position de Daech située dans la région d’Al Qaim en Irak, à la frontière entre l’Irak et la Syrie.

 

Situé dans la région d’Al Qaim, dans l’ouest du pays, à proximité de la frontière avec la Syrie, ce site regroupait des bâtiments, dont certains en dur, servant à la fois de quartier général, de centre d’entraînement et de dépôt logistique.

 

Engagé depuis les Émirats arabes unis et la Jordanie, ce raid était composé d’une dizaine d’avions de chasse (Rafale et Mirage 2000), équipés de bombes et de missiles SCALP (système de croisière autonome à longue portée). L’emploi de ces missiles est une première dans le cadre de l’opération Chammal.

 

En parallèle de ces frappes planifiées, les avions de chasse de la force Chammal ont poursuivi leur mission d’appui au sol des troupes irakiennes engagées contre les éléments de Daech.

 

Pour plus de renseignements sur l’opération Chammal

 

Rafale, équipé de bombes et de missiles SCALP - photo EMA / Armée de l'Air

Rafale, équipé de bombes et de missiles SCALP - photo EMA / Armée de l'Air

Repost 0
15 décembre 2015 2 15 /12 /décembre /2015 19:30
photo EMA / Armée de l'Air

photo EMA / Armée de l'Air

 

15/12/2015 Sources : Etat-major des armées

 

Mardi 15 décembre 2015 en fin de matinée, les forces françaises ont conduit un raid aérien contre une position de Daech situé en Irak, dans la région d’Al Qaim, dans l’Ouest du pays à la frontière entre l’Irak et la Syrie.

 

Situé dans la région d’Al Qaim - dans l’Ouest du pays, à proximité de la frontière syrienne, ce site était constitué de bâtiments, dont certains durcis, servant à la fois de quartier général, de centre d’entrainement et de dépôts logistique.

 

Engagé depuis le Golfe arabo-persique et la Jordanie le raid était constitué d’une dizaine d’avions de chasse (Rafale et Mirage 2000) équipés de bombes et de missiles SCALP (système de croisière autonome à longue portée). L’emploi de ces missiles est une première pour l’opération Chammal.

 

En parallèle de ces frappes planifiées, les avions de chasse de la force Chammal ont poursuivi leur mission d’appui au sol des troupes irakiennes engagées contre les éléments de Daech.

 

photo EMA / Armée de l'Airphoto EMA / Armée de l'Air

photo EMA / Armée de l'Air

Rappel :

Lancée le 19 septembre 2014, l’opération Chammal mobilise actuellement 3 500 militaires.

Aux côtés de la coalition, elle combat le groupe terroriste Daech en Irak et en Syrie, en frappant l’organisation terroriste avec ses moyens aériens. Le dispositif de la force Chammal comprend également des militaires projetés à Bagdad et Erbil pour assurer la formation et le conseil des militaires irakiens.

Les moyens aériens sont composés de 38 chasseurs (armée de l’air et marine), ainsi que de capacités de renseignement, de commandement, de contrôle (C2) et de ravitaillement. Depuis le 23 novembre 2015, le groupe aéronaval (GAN) est intégré à la force Chammal. Il est composé du porte-avions Charles de Gaulle, de la frégate de défense aérienne (FDA) Chevalier Paul, de la frégate anti-sous-marine (FASM) La Motte Piquet, du bâtiment de commandement et de ravitaillement (BCR) Marne, de la frégate belge Léopold Ier, de la frégate allemande Augsburg et de la frégate britannique HMS Defender. Le 26 novembre 2015, la frégate légère furtive (FLF) Courbet a également rejoint le dispositif Chammal en Méditerranée orientale.

Si nécessaire, le dispositif Chammal peut être soutenu par des moyens complémentaires de ravitaillement (C135-FR) et de contrôle aérien (E3F).

Repost 0
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 16:55
Modélisation 3D temps réel de l’environnement pour la navigation autonome des drones

 

06.10.2015 par ONERA

 

A l’ONERA, les drones naviguent à vue

Il y a deux sortes de drones aériens : ceux évoluant en altitude selon les règles de la navigation aérienne et ceux évoluant près du sol. Ces derniers sont dotés d’un mode de vision embarquée très spécifique.

Le drone doté d’une vision 3D et de capacités de calcul temps-réel construit son environnement sous forme d’un modèle 3D, dans lequel il évolue en y évaluant visuellement sa position. Il peut prendre des décisions et élaborer lui-même les commandes de navigation, en fonction des objectifs de sa mission.

A partir de composants du marché – drone léger quadri-rotor, caméras miniatures, ressources de calcul embarquées – les chercheurs de l’ONERA se sont lancés dans la course internationale à l'autonomie de la robotique aérienne et se retrouvent au meilleur niveau mondial avec un savoir-faire essentiellement concentré dans le logiciel : reconstitution 3D, navigation, commande...

Les secteurs d’application sont très variés : surveillance et intervention sur les infrastructures SNCF, dans les transformateurs EDF, pour les militaires, le bâtiment, les ouvrages d’art, l‘archéologie…
 

L’auto-directeur du missile Scalp/Storm Shadow

L’ONERA a mis son savoir-faire en matière de traitement d’image et de reconstitution 3D au service de la défense, bien avant l’engouement pour les drones que nous connaissons actuellement.

Ainsi, de 1992 à 2000 , les spécialistes ONERA ont participé, pour la DGA et l’industriel MBDA, aux phases de définition, de conception et de qualification par simulation de l’auto-directeur du missile MBDA Scalp/Storm Shadow.

Le guidage terminal de précision de ce missile de croisière quasi-autonome est basé sur une corrélation intelligente entre les images de sa caméra infrarouge et un modèle 3D de l’environnement de la cible, non pas construit en temps réel, mais issu d’une préparation de mission.

Repost 0
16 juillet 2014 3 16 /07 /juillet /2014 05:55
UK and France Strengthen Defence Cooperation

 

15 July 2014 Royal Air Force

 

Defence cooperation between the UK and France has been strengthened following agreements signed at the Farnborough Air Show today.

 

Philip Hammond and Jean-Yves Le Drian agreed to bolster cooperation relating to the acquisition and support of military equipment for both the UK and French Armed Forces.

 

The agreement follows on from the communiqué that was signed by Prime Minister David Cameron and French President Francois Hollande at RAF Brize Norton in January, which set out plans for closer ties between the two countries.

 

As part of the deal signed today, the UK and France agreed a £120 million Feasibility Phase with six industry partners for the joint development of Unmanned Combat Air Vehicle concepts and technologies. They also signed a Memorandum of Understanding on the SCALP / Stormshadow missile programme with MBDA that continues our cooperation on this important cruise missile capability.

 

Foreign Secretary Philip Hammond said : “The UK and France are committed to delivering effective military capabilities underpinned by cutting edge technology, developed by strong and capable defence industries. This relationship is essential to how we will operate in the future, by ensuring we can deal with the global defence and security challenges we and our Allies may face.”

 

Minister of Defence Jean-Yves le Drian said: “The arrangement related to Future Combat Air System is an historical opportunity for France and the United Kingdom to shape and sustain in the long term a strong innovative and sovereign combat aircraft industry. With continuation of development of cruise missile SCALP/STORM SHADOW, after signature of the FASGW(H) / ANL contract previously this year, the two nations demonstrated their commitment to sustain the cross-frontier One Complex Weapons industry through inter-dependence for missile sub-systems and secure significant efficiencies on future programmes.

Repost 0
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 13:56
MBDA-built MdCN missile

MBDA-built MdCN missile

 

10 January 2014 naval-technology.com

 

DCNS has tested loading of a model of the Missile de Croisière Naval (MdCN) naval cruise missile in cooperation with the French Navy crew of the third Frégate Européen multi-mission (FREMM)-class frigate Normandie.

 

During the loading trials, conducted at the company's dockyard in Lorient, Brittany, France, the DCNS technicians and French Navy crew demonstrated the loading of a model of the MdCN naval cruise missile.

 

The crew's ability to safely load the cruise missiles of board the FREMM frigates has also been demonstrated as part of the trial.

 

DCNS FREMM programme manager Anne Bianchi said: "Talks are ongoing with government services to set up a first firing of the MdCN from the ship, which could take place as early as this year."

 

MBDA received a contract from the DGA in 2006 for the supply of 200 MdCN naval missiles for installation on to the French Navy's Frégate Européen multi-mission (FREMM) ships and its Barracuda nuclear-powered attack submarines by 2014 and 2017 respectively.

 

The naval variant of the Storm Shadow / SCALP air-launched cruise missile system is being developed in two configurations; the first being a vertical launch from the FREMM vessels using the compact A70 vertical launcher, while the other is a submarine configuration, where the weapon can be launched through torpedo tubes.

 

The MdCN missile, capable of destroying infrastructure targets of high strategic value, underwent its first in-flight test from a vertical launcher in May 2010, while the first submarine trial was conducted successfully in June 2011.

 

The loading trial has been conducted at request of the French Direction Générale de l'Armement's (DGA), with the assistance of MBDA, the developer and supplier of the missile as well as the launcher installation

Repost 0
29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 18:00

http://www.defense.gouv.fr/var/dicod/storage/images/base-de-medias/images/dga/images-format-une/missiles/mdcn-version-sous-marine/2048460-1-fre-FR/mdcn-version-sous-marine.jpg

photo DGA

 

29/10/2012 by Paul Fiddian - Armed Forces International's Lead Reporter

 

A new long-range cruise missile for the French Navy's been test-launched by DGA - the French Government defence procurement agency tasked with managing, developing and acquiring new military technologies for the country's armed forces.

 

For the first time, the MBDA SCALP Naval cruise missile was launched from a platform positioned underwater, representing the submarines that, in future years, will be equipped with the new weapon.

 

Quoting DGA officials, MBDA subsequently confirmed in a press release that the SCALP firing served to achieve ‘all test objectives...notably the validation of the GPS guidance mode in the terminal phase.'

 

SCALP Naval Cruise Missile

 

Known also as the MdCN (Missile de Croisière Naval), the SCALP Naval cruise missile is a variant of the air-launched Storm Shadow, which has been in service for a decade. With a top speed of Mach 0.8 and a 250 mile range, Storm Shadow's so far been ordered by six nations including Saudi Arabia and Italy and it equips a range of combat jets, including the Dassault Rafale, Tornado GR4 and IDS, Mirage 2000 and Saab JAS-39 Gripen.

 

Compared to its predecessor, the SCALP Naval cruise missile is specifically designed for the maritime arena, is booster-launched to help it surge through the waves and has a much longer range of up to 1,000 kilometres.

 

In French Navy service, it'll be carried by both Barracuda class submarines and FREMM multipurpose frigates, going into operation in 2014. Six-point-five metres long, the SCALP Naval cruise missile weighs 1,400 kilograms and, while designed first and foremost for the French Navy, the Greek Navy has emerged as a potential first export customer.

 

SCALP Missile Test Launch

 

‘With its range of some several hundred kilometers, MdCN is able to strike targets deep within enemy territory', MBDA stated in its SCALP missile test launch press release.

 

‘Embarked on warships positioned safely on-station for extended periods in international waters, either overtly (surface frigates) or discretely (submerged submarines), MdCN is ideal for missions calling for the destruction of strategically high value infrastructure targets.'

Repost 0
18 janvier 2012 3 18 /01 /janvier /2012 13:20
DCNS embarque des maquettes de missiles de croisière sur l'Aquitaine

Vue d'artiste d'un Scalp Naval tiré d'une FREMM
crédits : MBDA

18/01/2012 MER et MARINE

 

Le groupe naval poursuit les essais de mise au point du système de combat de l'Aquitaine, tête de série du programme des frégates multi-missions. Dans cette perspective, DCNS a procédé à l'embarquement de maquettes du nouveau missile de croisière naval dont le bâtiment sera doté (à raison de 16 munitions). L'embarquement de ces maquettes a été mené à la demande de la Direction générale de l'armement (DGA) par les équipes DCNS, en lien avec MBDA, fournisseur des munitions et des installations de tir. Ces essais ont permis de vérifier la capacité des équipes à embarquer en sécurité à bord des FREMM des missiles Aster (mer - air) et des missiles Scalp Naval (appelés MdCN dans la Marine nationale). « La réussite de ces opérations est une illustration du bon déroulement général des essais de la FREMM Aquitaine. Grâce à l'investissement des collaborateurs de DCNS, les FREMM constituent des navires de référence, avec les systèmes les plus aboutis qui soient », affirme Vincent Martinot-Lagarde, directeur des programmes FREMM au sein de DCNS.


Embarquement d'une maquette de MdCN sur l'Aquitaine (© : DCNS)

Nouvelle capacité pour la Marine nationale

Développé par MBDA, le Scalp Naval sera l'un des atouts maitres des nouvelles frégates et offriront une nouvelle capacité à la marine française, qui ne dispose pas encore de missiles de croisière tirés depuis ses bâtiments. Le MdCN est dérivé du Scalp EG mis en oeuvre depuis les avions de l'armée de l'Air et de l'aéronautique navale (les Rafale embarqués sur le porte-avions Charles de Gaulle). Longs de 6.5 mètres (avec booster) pour un poids de 1.4 tonnes, dont 500 kilos de charge militaire, les engins mis en oeuvre par les FREMM pourront voler à 800 km/h et atteindre des cibles terrestres situées à un millier de kilomètres. Autonome, le missile, qui déploie ses ailes après le lancement, dispose d'une centrale inertielle. Durant la phase de vol, il se recale grâce à un radioaltimètre et un système de positionnement GPS lui permettant de voler à très basse altitude. En phase finale, il se sert d'un autodirecteur infrarouge pour reconnaitre sa cible et la détruire. Idéale pour détruire des installations stratégiques, comme des infrastructures de commandement, cette arme est conçue pour pénétrer des cibles durcies. Elle constitue même, pour le bâtiment qui en est doté, une capacité de frappe considérable, et donc un outil très intéressant pour le pouvoir politique. D'autant qu'en dehors des FREMM, MBDA développe une version lancée depuis sous-marins, qui équipera les futurs Barracuda à partir de 2017.
En tout 200 Scalp Naval ont été commandés, soit 150 pour les 9 premières FREMM françaises, et 50 pour les 6 sous-marins nucléaires d'attaque du type Barracuda.


L'Aquitaine (© : DCNS)

Cinq FREMM en chantier

Longues de 142 mètres pour un déplacement de 6000 tonnes en charge, les FREMM disposeront également de 16 missiles surface-air Aster 15 et 8 missiles antinavire Exocet MM40 Block3, d'une tourelle de 76mm, de deux canons télé-opérés de 20mm, de torpilles MU90 et d'un hélicoptère Caïman Marine (NH90). En plus des 9 premières frégates, disposant d'importantes capacités anti-sous-marines (avec sonar remorqué), deux unités supplémentaires seront dédiées à la lutte antiaérienne. Sur ces frégates de défense aérienne (FREDA), les 16 Scalp Naval seront remplacés par des missiles Aster, chaque bâtiment embarquant un panachage de 32 Aster 15 et Aster 30.
Pour mémoire, cinq frégates sont actuellement en essais, en achèvement ou en cours de construction sur le site DCNS de Lorient. Il s'agit de l'Aquitaine, qui sera livrée dans un premier standard au second semestre de cette année, de la Mohammed V, commandée par le Maroc et en achèvement à flot, des Normandie et Provence françaises, en cours d'assemblage, ainsi que de la Languedoc, dont l'industrialisation a débuté il y a quelques semaines. La dernière des 11 FREMM françaises, en comptant les FREDA, doit être livrée en 2022.

Repost 0
9 septembre 2011 5 09 /09 /septembre /2011 12:05

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/1/15/Stormshadowcrop.JPG

photo David Monniaux

 

September 9, 2011 W. Alibrandi, Forecast International - defpro.com

 

NEWTOWN, Conn. | Microturbo's TRI 40 and TRI 60 engines power several missiles and one target drone.

 

MBDA's SCALP EG and SCALP Navale are in production, and exports are playing a large role in the company's future. Saudi Arabia has purchased the Storm Shadow for its Tornado fighters, and the sales of Rafale fighters and FREMM frigates should boost demand for this missile.

 

MBDA is planning to upgrade the SCALP EG with an enhanced version to meet France's and the U.K.'s requirements for long-range and strike missiles. The new missile's range could exceed 1,000 kilometers.

 

France's Exocet anti-ship missile is one of MBDA's most popular products. The Block 3 Exocet has greater range than the solid-fuel-propelled Block 2 and can also engage land-based targets. Sales to Middle East countries have been a large source of business for MBDA.

 

Saab Bofors' RBS15 is an anti-ship missile that has been purchased by Sweden, Germany, Poland and Thailand. Several other navies are considering the missile, which may provide a near-constant stream of contracts from 2011-2020.

 

Composite Engineering's BQM-167 Skeeter drone is powered by the TRI 60, and has been purchased by the U.S. Air Force and Navy. The USAF is replacing its legacy BQM-34 and MQM-107 drones with the Skeeter.

Repost 0
22 juin 2011 3 22 /06 /juin /2011 06:30
Les missiles au cœur de la coopération franco-britannique

 

21/06/2011 DGA

 

Peter Luff, ministre britannique des achats de défense et Laurent Collet-Billon, délégué général pour l’armement, réaffirment, le mardi 21 juin 2011 sur le stand de MBDA au salon aéronautique du Bourget, l’importance stratégique de la coopération franco-britannique dans le domaine des missiles.

 

Conformément aux décisions du dernier sommet franco-britannique du 2 novembre 2010, la Direction générale de l’armement (DGA) et le DE&S travaillent à la mise en place d’un secteur des missiles plus cohérent autour d’un maitre d’œuvre industriel européen unique, devant conduire à des gains significatifs pour les États (jusqu’à 30% de gains).

 

Laurent Collet-Billon et Peter Luff ont échangé en amont de la présentation des premières analyses sur l’optimisation de notre tissu industriel prévue début juillet. Parallèlement les deux pays travaillent au rapprochement des méthodes de travail en vue d'une gouvernance de plus en plus commune.

 

La DGA et le DE&S prévoient également de lancer une série de projets pour consolider cette initiative : lancement du développement du missile antisurface naval léger (FASGW(H)/ANL), évaluation des améliorations des missiles de croisière Scalp/Storm Shadow et feuille de route commune pour les technologies de défense aérienne à courte portée.

Repost 0
21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 21:35

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/1/15/Stormshadowcrop.JPG

 

21/06/2011 AEROCONTACT

 

LE BOURGET, 21 juin (Reuters) - MBDA a organisé mardi au salon du Bourget une conférence de presse avec deux pilotes de chasse pour illustrer le rôle joué par ses missiles, notamment le Storm Shadow/SCALP de précision, dans l'opération militaire aérienne en cours en Libye.

 

La résolution 1973, adoptée en mars par le Conseil de sécurité des Nations unies, vise à mettre en place une zone d'exclusion aérienne protégeant les populations civiles contre les bombardements de l'aviation kadhafiste. L'opération dure maintenant depuis plus de quatre mois.

 

Deux pilotes britanniques de Tornado GR4 sont venus détailler sur le stand de MBDA l'armement qu'ils ont embarqué fin mars-début avril lors d'une de leurs missions dans le ciel libyen, et l'usage précis qui en a été fait pour détruire des objectifs stratégiques au sol.

 

"Certains disent que plus l'intervention dure, plus les risques augmentent, je ne partage pas cet avis", a déclaré James Cooke, l'un des deux militaires. "Nous sommes bien équipés pour continuer ce travail, à savoir traiter des cibles avec le moins de pertes humaines possible".

 

Dans un communiqué, le missilier a rappelé que l'armée britannique avait déjà employé en opération des missiles SCALP avant l'intervention en Libye, mais qu'il s'agissait pour la France d'une première.

 

Le 24 mars, deux Mirage 2000D et quatre Rafale ont tiré plusieurs de ces missiles contre une base aérienne des forces loyalistes libyennes.

 

MBDA, détenu à 37,5% par BAE Systems et par EADS et à 25% par Finmeccanica, a réalisé en 2010 un chiffre d'affaires de 2,8 milliards d'euros pour un carnet de commandes de 10,8 milliards d'euros.

 

(Gilles Guillaume, édité par Benoît Van Overstraeten)

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories