Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 19:50
A. Fotyga préside sa première séance de la sous-commission Défense (crédit : Parlement européen)

A. Fotyga préside sa première séance de la sous-commission Défense (crédit : Parlement européen)

 

juil 8, 2014 Nicolas Gros-Verheyde (BRUXELLES2)

 

Certains diplomates et collègues m’avaient prévenu… Anna Fotyga, la nouvelle présidente de la sous-commission Défense, est une « catastrophe ». Une « incompétente » disaient les plus charitables en termes choisis. Je préférais cependant laisser le bénéfice du doute à l’ancienne ministre des Affaires étrangères polonaise, du PiS, ne la connaissant pas personnellement. Ce « doute » a été rapidement levé. Dès les premières heures de la réunion de la sous-commission Défense, lundi, Anna Fotyga a révélé ce qu’elle était. Une eurodéputé totalement inconséquente, qui n’a pas sa place à ce poste.

 

Suite de l‘article

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 12:50
Sous-Commission Sécurité et défense (SEDE) du Parlement Européen

 

08-07-2014 REF. : 20140708IPR51811

 

Après l'élection du nouveau Président, des vice-présidents et des questeurs du Parlement européen à Strasbourg la semaine dernière, les commissions parlementaires se sont réunies lundi à Bruxelles pour élire leurs président et vice-présidents pour un mandat de deux ans et demi.

 

Le travail législatif du Parlement européen se fait dans vingt commissions permanentes et deux sous-commissions. Chaque commission élit un président et quatre vice-présidents.

 

Sécurité et défense (SEDE)

Président:

Anna FOTYGA (ECR, PL)

 

Vice-présidents:

Michael GAHLER (PPE, DE)

Jaromír ŠTĚTINA (PPE, CZ)

Afzal KHAN (S&D, UK)

Sabine LÖSING (GUE/NGL, DE)

 

Partager cet article
Repost0
4 juillet 2014 5 04 /07 /juillet /2014 10:50
Subcommittee on Security and Defence  -- photo European Parliament

Subcommittee on Security and Defence -- photo European Parliament

 

04-07-2014 SEDE

 

The Subcommittee on Security and Defence will meet on 07.07.14 to hold its constituent meeting following the election of its members by the European Parliament on 03.07.14. During this meeting, the Committee will elect its bureau, consisting of a chair and four vice-chairs, for a two-and-a-half year term.


Further information
Partager cet article
Repost0
3 juillet 2014 4 03 /07 /juillet /2014 16:50
SEDE Draft agenda -  7 July 2014


source Subcommittee on Security and Defence
 

Monday 7 July 2014, in Brussels

 

Opening of the meeting with the provisional Chair

 

1.        Election of the Chair

With the newly elected Chair

2.        Election of the Vice-Chairs

3.        Confirmation of the calendar of meetings for the remainder of 2014

4.        Communications by the Chair

Partager cet article
Repost0
26 juin 2014 4 26 /06 /juin /2014 07:50
The next SEDE meeting

 

25.06.2014 SEDE

 

The next SEDE meeting will take place on 7 July 2014 (constituent meeting).

 

The first regular meeting will take place on Thursday, 11 September 2014, a.m.

 

Further information

Partager cet article
Repost0
5 juin 2014 4 05 /06 /juin /2014 06:50
Consequences of the crisis - key publications by the Policy Departments - Subcommittee on Security and Defence


04.06.2014 Subcommittee on Security and Defence
 

The European Parliament’s Policy Departments have prepared a number of publications in relation to the crisis and its consequences. A wide range of issues are discussed, from the social effects of the crisis, to the impacts of the recession on public spending. The publications not only focus on the direct repercussions of the crisis (on employment, living conditions, mental health, SMEs, etc.), they also deal with its indirect outcomes, namely the reforms introduced at EU and national levels and the new instruments set up as a response to the crisis. The analysis goes even beyond: it is shown that, above all, the economic downturn has modified the way of considering policies and has raised fundamental issues such as EU governance.

 

A selection of these publications is available here.

 

Partager cet article
Repost0
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 17:50
Space, sovereignty and European security - SEDE

 

SEDE meeting on 1 April 2014

 

  • Presentation by Jean Pierre Darnis of study on space, sovereignty and European security

 

Presentation Darnis

Partager cet article
Repost0
27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 13:50
photo RP Defense

photo RP Defense

 

27-03-2014 SEDE

 

The Subcommittee will debate the next steps in strengthening the European defence industry with Slawomir Tokarski, Head of Unit, Defence, Aeronautic and Maritime industries, DG Enterprise and Industry.

 

When : 1 April 2014, 15:00-18:30    


Further information meeting documents

source LeFigaro

source LeFigaro

Partager cet article
Repost0
26 mars 2014 3 26 /03 /mars /2014 17:45
The African Peace and Security Architecture: Still under Construction - SEDE

 

March 26, 2014, SEDE 

 

The African Peace and Security Architecture (APSA) was established by the African Union in collaboration with Africa’s Regional Economic Communities with the goal of preventing, managing and resolving conflicts on the continent. The impetus for its creation in 2001, in parallel with the African Union, was the 1994 genocide in Rwanda. The African Union's Constitutive Act allows it to intervene in a member state in grave circumstances, such as genocide, war crimes, and crimes against humanity. Yet building the APSA has been slower than expected, and to some extent the process remains incomplete. The African Standby Force, the APSA’s military and police arm, has yet to become fully operational, and the African Union’s Peace Fund remains under-funded. As a result, the EU has become a major investor in the project. To date, EUR 740 million have been earmarked by the EU to establish the African Peace and Security Architecture and to conduct peace support operations, such as the African Union Mission to Somalia (AMISOM) and the Mission to the Central African Republic.

 

Study (Information note) - The African Peace and Security Architecture: Still under Construction

Partager cet article
Repost0
25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 17:50
photo SEDE

photo SEDE

by SEDE

 

Presentation by General Pascal Valentin, Commander, European Air Transport Command

EATC presentation - SEDE meeting on 19 March 2014
Partager cet article
Repost0
13 mars 2014 4 13 /03 /mars /2014 12:50
European Air Transport Command - Subcommittee on Security and Defence

 

13-03-2014 SEDE

 

The Subcommittee will exchange views on the European Air Transport Command with its Commander General Pascal Valentin.

 

When : 19 March 2014


Further information meeting documents

Partager cet article
Repost0
13 mars 2014 4 13 /03 /mars /2014 12:50
The forthcoming EU Maritime Security Strategy - SEDE

13-03-2014 SEDE

 

The Subcommittee will exchange views on the forthcoming EU Maritime Security Strategy with Didier Lenoir, acting Director of the Crisis Management and Planning Directorate, EEAS, and Beate Gminder, Head of Unit, Maritime Policy Mediterranean and Black Sea, DG MARE, European Commission.

 

When : 19 March 2014


Further information meeting documents

Partager cet article
Repost0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 17:45
photo Nasa

photo Nasa

 

12-03-2014 SEDE

 

The Subcommittee jointly with the Committee on Foreign Affairs will debate the situation in the Horn of Africa with Alexander Rondos, EU Special Representative for the Horn of Africa, before visiting the EU Missions in Djibouti the week after.

 

When : 19 March 2014


Further information meeting documents

Partager cet article
Repost0
10 mars 2014 1 10 /03 /mars /2014 12:50
Ukraine: "Si l'UE veut peser, il faut une réelle défense européenne"

 

9 mars 2014    Ju. Vl – RTBF.be

 

    Alors que la crise ukrainienne bat son plein, Didier Reynders (MR), ministre des Affaires étrangères, et Isabelle Durant (Ecolo), vice-Présidente du Parlement européen, ont débattu de la réaction à adopter vis-à-vis de la Russie et des nouvelles autorités ukrainiennes.

 

    Les Russes ont récemment déclaré être prêts à entamer un "dialogue d’égal à égal" avec les "partenaires internationaux" sur le dossier ukrainien. Une porte ouverte au dialogue qui ne change pas le fait que l’heure soit plutôt à l’escalade qu’au refroidissement entre occidentaux et Russes sur ce dossier.

 

    "Cette escalade, c’est une phase qui vise à renouer le dialogue", a cependant tempéré Didier Reynders sur le plateau de Mise au Point ce dimanche.

 

    Le ministre fédéral, invite également l’Europe à renforcer ses capacités à peser dans le concert international. "Si l’Europe veut pouvoir peser sur les discussions à venir, elle doit renforcer à la fois sa capacité à développer une politique étrangère", a déclaré l’élu libéral.

 

    La question de la défense européenne relancée

 

    L’UE se doit également de dialoguer avec la Russie afin de trouver un modus vivendi, estime Didier Reynders. Pour cela, le dossier ukrainien constitue un test important. "Dans les prochains mois et les prochaines années pour l’UE -ce n’est pas seulement de créer sa défense et une politique étrangère plus intégrée-, c’est le débat avec ses partenaires. Et la Russie doit être un partenaire. On ne peut pas se dire qu’on va gérer l’Europe avec quelqu’un à l’est avec qui on ne veut pas parler. Et ce dialogue il devra passer par une solution acceptable pour tous les Ukrainiens".

 

    Isabelle Durant s’inscrit dans le même constat. "Il faut arriver à une défense commune à l’échelle de l’UE et à une politique étrangère plus unie. Nos réactions individuelles n’ont aucun sens, nous ne pèserons que si nous réagissons ensemble", a déclaré l’eurodéputée.

 

    Cette dernière estime qu’il est indispensable que l’Europe s’engage dans le dossier ukrainien, détourner le regard n’est pas une option. "Parfois on a le sentiment que l’Ukraine c’est loin, qu’on se demande ce que l’on va faire là-bas et pourquoi on irait leur prêter de l’argent alors qu’on a déjà du mal avec notre économie?", déplore-t-elle. Or, selon l’ancienne ministre, "ce qui se passe en Ukraine, ce nécessaire dialogue avec la Russie, c’est la garantie de notre sécurité et d’un monde plus juste. Quand les Ukrainiens se tournent vers nous pour une question de droits de l’homme, on en peut pas leur répondre que les droits de l’homme ce n’est bon que pour nous".

 

    Didier Reynders enfonce le clou de la nécessité de mettre sur pied une réelle Défense européenne. "Comment fait-on pour, au départ de l’UE, s’exprimer fortement par rapport aux grands acteurs mondiaux: Chine, Etats-Unis, Russie? Cela nécessite une politique étrangère forte mais aussi une Défense. Or, je crains fort qu'aujourd'hui en Europe, beaucoup dans les jeunes générations ont le sentiment que 'finalement une défense cela sert à quoi quand on vit en paix depuis si longtemps' ", .

 

    Mais ce qui se passe à nos frontières immédiates peut peut-être faire changer un peu la réflexion. Une défense européenne, cela ne veut pas dire dépenser plus, cela peut peut-être même vouloir dire dépenser moins mais ensemble avec un objectif commun. Cela signifie surtout avoir une capacité de discussion d’égal à égal avec les autres grandes puissances.

Partager cet article
Repost0
17 février 2014 1 17 /02 /février /2014 17:50
EUMC follow-up of the European Council on Defence - SEDE

 

17-02-2014 SEDE

 

On 12 February the Subcommittee exchanged views with General Patrick de Rousiers, Chairman of the EU Military Committee, on the follow-up to the December 2013 European Council on Defence.

Partager cet article
Repost0
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 21:50
MEPs Discuss EDA’s Role in Implementing European Council Conclusions

 

Brussels - 12 February, 2014 European Defence Agency

 

Claude-France Arnould, Chief Executive of the European Defence Agency, today exchanged views with the European Parliament’s Subcommittee on Security and Defence (SEDE). Detailing EDA’s role in implementing the European Council Conclusions, Madame Arnould highlighted that the outcome of the discussions by Heads of State and Government was a positive signal for European defence.

 

In her introduction, Madame Arnould highlighted the concrete taskings stemming from the European Council, especially regarding the four capability programmes on Air-to-Air Refuelling, Remotely Piloted Aircraft Systems, satellite communications and cyber defence, and the incentives for more cooperation She also underlined that the European Defence Agency would continue working  in close cooperation with the European External Action Service, the European Commission and the European Parliament. Madame Arnould stressed the need for synergies in the field of dual-use research, also for the benefit of the European defence industry.

 

The subcommittee’s chairman Arnaud Danjean strongly welcomed the role of EDA and the importance of a continuous dialogue with SEDE, as practiced over the past years. MEPs posed many questions, with a particular interest in the capability programme on Remotely Piloted Aircraft Systems and the state of Pooling & Sharing.

 

More information:

Partager cet article
Repost0
5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 17:50
EDA’s role in implementing the European Council Conclusions - SEDE

 

05.02.2014 SEDE

 

The Subcommittee will exchange views with Claude-France Arnould, Chief Executive of the European Defence Agency, on the EDA’s role in implementing the European Council Conclusions.

 

When: 12 February 2014

 

Further information meeting documents

Partager cet article
Repost0
5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 17:50
Study - Space, Sovereignty and European Security - Building European Capabilities in an Advanced Institutional Framework

 

29-01-2014 PE 433.750 - Subcommittee on Security and Defence

 

The study aims to offer a comprehensive analysis of the role of space-based capabilities in supporting the security and defence policies of the European Union and of its Member States. Moving from the description of the current and future space-based systems developed at the national, intergovernmental and European level, the study tries in first place to point out the contribution of these assets to the security initiatives undertaken in Europe. Second, it describes the roles of the actors and the functioning of the institutional framework through which these capabilities are developed and exploited for Europe's security purposes. Finally, it provides options regarding the development of space capabilities for European security which could be implemented under the current treaties and within the scope of the forthcoming Multiannual Financial Framework (MFF) of the Union.

 
Partager cet article
Repost0
5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 16:50
Hearing on EU-NATO relations - Subcommittee on Security and Defence

 

05-02-2014 SEDE

 

The Subcommittee will hold a public hearing on EU-NATO relations in the aftermath of the December 2013 European Council and ahead of the NATO Summit in September 2014 with high-level representatives from NATO, the EEAS and the European Defence Agency.

 

When : 12 February 2014


Further information
draft programme and poster
meeting documents

Partager cet article
Repost0
5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 12:50
EUMC follow-up of the European Council on Defence - SEDE
 
The Subcommittee will exchange views with General Patrick de Rousiers, Chairman of the EU Military Committee, on the follow-up to the December 2013 European Council on Defence.
 
When : 12 February 2014

Further information meeting documents
Partager cet article
Repost0
27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 13:45
Update on the Central African Republic - Subcommittee on Security and Defence

27-01-2014 SEDE

 

On 23 January the SEDE subcommittee jointly with the Committee on Foreign Affairs and the Committee on Development exchanged views on the current status of operations in the Central African Republic (CAR) with representatives of France and the EEAS. An exchange was also held on developments in South Sudan.

 

 


Further information
presentation
meeting documents

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2014 1 20 /01 /janvier /2014 17:45
Des soldats européens en Centrafrique : pour Arnaud Danjean, " avec la génération de force et le déploiement, le plus dur reste à faire "

 

20.01.2014 Par Olivier Berger, grand reporter à La Voix du Nord - Défense Globale


Arnaud Danjean, le président de la sous-commission Sécurité et Défense au Parlement européen, observe de près, et avec beaucoup de prudence, la décision d'envoi en Centrafrique de 500 soldats de l'UE. Car après l'accord politique, il faudra générer la force : la nationalité et la quantité de bottes qui fouleront le terrain centrafricain...

 

- Comment jugez-vous l'engagement de l'Union européenne en Centrafrique ?

" C'est une bonne chose mais ce n'est pas vraiment une surprise d'obtenir ce feu vert à une opération européenne. La semaine dernière, il y avait une quasi-unanimité en dehors des Britanniques. D'un côté, nous avons l'accord politique, le principe obtenu ; la deuxième partie va être la génération de la force, concrètement, qui met quoi ? Et là, le tour de table risque d'être plus compliqué.  Je dirais presque qu'avec la génération de force et le déploiement, le plus dur reste à faire. "

 

- Avant l'accord politique, des contacts n'ont-ils pas été pris en amont ?

" Il faut savoir qu'on peut donner son accord politique sans mettre de troupes au sol. L'Allemagne et le Royaume-Uni ont déjà indiqué qu'ils n'en enverraient pas. On suit la procédure normale avec un concept d'opération que les pays ont validé. Il faut maintenant préciser la planification. Les Européens réfléchissaient sur deux scénarios : un déploiement à Bangui pour sécuriser l'aéroport, quelques points névralgiques et les grands axes de la ville, nécessitant 300 à 500 soldats, une façon de soulager le dispositif français et de le libérer pour sa mission ; un deuxième scénario plus ambitieux était de sécuriser l'axe routier allant de Bangui au Cameroun qui aurait nécessité l'envoi d'un millier d'hommes et de plus des moyens, des hélicos, des blindés. Finalement, l'accord a été trouvé sur une opération minimale. "

 

-Sur quels partenaires, la France peut-elle compter pour la suivre ?

" La France sera nation-cadre. Finalement, aucun pays n'avait suffisamment d'ambition pour cette mission. La France va devoir mettre à contribution ses partenaires. On sait que les Estoniens seront 55. Nous avons aussi des alliés très fidèles, comme les Belges. Les Polonais s'engagent ces derniers mois en faveur d'une Europe de la Défense. Maintenant, il faut qu'ils montrent que ce ne sont pas que des paroles même si c'est compliqué pour eux car ils conservent un contingent important en Afghanistan. On peut espérer que les pays du sud, le Portugal, l'Espagne, l'Italie qui ont des intérêts dans cette région, jouent le jeu. Mais ils ont aussi des difficultés financières. Or chacun paye sa quote-part. Le tour de table n'est pas si simple... "

 

- Le mécanisme Athéna de financement collectif n'est toujours pas efficace, comme les battlegroups...

" Les battlegroups restent des outils théoriques, surtout que celui actuellement en alerte est constitué autour des Britanniques... Quant à Athéna, il est compliqué de le réviser. François Hollande l'a demandé de manière assez maladroite en pensant à la Centrafrique. Il y a peu d'argent pour l'instant et toujours des réticences à aller plus loin... "

 

- Quand peut-on espérer l'arrivée des troupes européennes ?

" Maintenant, une cellule de planification européenne doit retourner sur place et affiner les besoins : combien de dizaines d'hommes, quels moyens ? Les Etats membres diront ensuite " ça je prends, ça je peux, ça non... " Fabius a parlé de fin février, ça me paraît très ambitieux. La dernière fois que l'Europe a généré une force, c'était EUTM Mali, une mission de formation, pas de combat. EUTM avait été acté politiquement en janvier et l'opération avait pu commencer fin mars-début avril. On est donc plus près d'un délai de deux-trois mois que d'un mois. Comme nous sommes dans une procédure accélérée, on peut envisager un déploiement plus rustique entre guillemets, un peu plus vite dans l'urgence. "

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2014 2 14 /01 /janvier /2014 08:50
Next SEDE meeting - Subcommittee on Security and Defence

 

13-01-2014 SEDE

 

Next SEDE meeting will take place on Wednesday, 22 January and Thursday, 23 January 2014 in Brussels .  
 
The meetings of the Subcommittee on Security and Defence are open to the public. However, for security reasons, participants must obtain an access pass in advance. Requests for access passes must be sent 5 working days before the start of the meeting to sede-secretariat@europarl.europa.eu
 
Further information agenda and meeting documents
Partager cet article
Repost0
20 décembre 2013 5 20 /12 /décembre /2013 13:50
«Les Etats manquent de volonté politique pour une défense commune en Europe»

 

19.12.2013 Elisa Perrigueur - leparisien.fr



La défense, sujet sensible, sera au coeur des discussions du sommet européen à Bruxelles, ce jeudi. Pour Jean-Yves Le Drian, «il était temps». Les Etats européens, souverainistes, peinent souvent à s'accorder sur des interventions ou budgets communs. François Hollande va tenter d'obtenir un soutien militaire dans le cadre de l'opération Sangaris en Centrafrique.

 

Mission difficile selon Arnaud Danjean, eurodéputé membre du PPE (Parti Populaire Européen) et président de la sous-commission Sécurité et Défense. 

Aujourd'hui, on entend souvent cette question : que fait l'Europe ? En Syrie, au Mali.... existe-t-il une réelle politique de défense ?  
Arnaud Danjean. Chaque fois qu'on parle de défense en Europe, il faut bien préciser que ce n'est pas Bruxelles qui décide mais bien les Etats individuellement. Beaucoup trop souvent les 28 n'arrivent pas à se mettre d'accord sur des interventions et arrivent après la bataille. Les blocages résultent d'un manque de volonté politique des pays (certains considérerons par exemple que ce n'est pas de leur responsabilité d'intervenir...) parfois c'est en raison d'un manque de capacités (peu de budget militaire...)

Une politique de défense européenne est-elle indispensable ?
Pendant ces dernières 60 années, nous nous sommes reposés sur les Américains, maintenant ce n'est plus possible. Aujourd'hui, les budgets des Etats Européens sont également en baisse. Une politique européenne est donc nécessaire, mais il y a trop d'absence de volonté politique de la part de beaucoup d'Etats. La France est l'un des plus volontaires en matière de défense, mais je n'attends malheureusement pas grand chose de ce sommet sur ce point.  

Selon vous, quelle peut-être la réaction des Européens sur la Centrafrique ? Va-t-on vers l'intervention de plusieurs pays de l'UE ? 
La Centrafrique est un cas très compliqué. Le Mali, par exemple, concernait plus de pays car nous avions une réelle menace terroriste, une menace commune. Pour la Centrafrique, on parle d'un drame humanitaire, même si les Etats sont touchés par la situation, ils pensent que leur intervention en va pas changer le cours des choses et qu'il n'y a pas de menace pour leur propre sécurité. De plus, l'Union Européenne a alloué un gros budget pour l'aide humanitaire en République centrafricaine (50 millions d'euros débloqués récemment). Je suis donc sceptique quant à une intervention d'autres pays européens sur le terrain malgré les annonces. 
 

La politique de défense européenne est entrée en vigueur le 1er décembre 2009, avec le Traité de Lisbonne, la politique de sécurité et de défense commune vise à renforcer le rôle de l'UE en matière de gestion des crises civiles et militaires. Aujourd'hui, l'UE compte 17 missions et opérations menées au nom de l'UE dans le monde. On distingue les opérations non militaires (13), qui disposent d'un budget européen et les opérations militaires (4) qui sont au frais des Etats (actuellement en Somalie et au Mali par exemple)...

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2013 5 20 /12 /décembre /2013 13:50
Arnaud Danjean, député européen, président de la sous-commission Défense du Parlement européen

 

19 décembre 2013 Par Nicolas Brousse - RFI

 

Les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union sont actuellement réunis pour un sommet à Bruxelles consacré à la défense européenne. Ce dossier est un véritable serpent mais l’actualité pourrait bien donner raison à ceux qui souhaitent des avancées dans ce domaine. L’intervention française en Centrafrique ou la restructuration de la branche défense d’EADS attestent en effet des défis que les Européens doivent aborder.

 

La crise financière a cependant poussé un grand nombre de pays membre à réduire leurs budgets militaires. Une tendance qui inquiète et fait dire à certains que l’Union pourrait perdre son industrie si elle n’inverse pas la tendance. Le sujet est d’autant plus sensible qu’il touche à l’un des symboles de la souveraineté nationale. On en parle avec Arnaud Danjean (France), député européen (PPE), président de la sous-commission Défense du Parlement européen.

ALLO BRUXELLES 19/12
(02:46)
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories