Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 janvier 2016 4 21 /01 /janvier /2016 08:55
Saison musicale du musée de l'Armée


18/01/2016 Sources : SGA / DMPA

Calendrier des concerts aux Invalides.

 

Concerts du premier trimestre 2016, en partenariat avec le ministère de la défense (SGA/DMPA) pour certaines dates :

  • 17 janvier à 16h30 - cathédrale Saint-Louis des Invalides :  Cycle commémorations - Bruits de guerre, cyprès et lauriers.
  • 22 janvier à 12h15 - Grand Salon : Cycle Premières Armes - Session Jeunes Talents - Piano à quatre mains.
  • 29 janvier à 20h - Grand Salon : Cycle commémorations - Muye Wu.
  • 1er février à 20h - Grand Salon : Cycle Festival Vents d’Hiver - Joutes instrumentales I.
  • 5 février à 12h15 - Grand Salon : Cycle Festival Vents d’Hiver - Quintette Altra .
  • 5 février à 20h - Grand Salon : Cycle Festival Vents d’Hiver - La flûte dans tous ses états.
  • 8 février à 20h - Grand Salon : Cycle Festival Vents d’Hiver - Joutes instrumentales II.
  • 11 février à 20h - cathédrale Saint-Louis des Invalides : Cycle Festival Vents d’Hiver - Dynastie Pierlot père et fils.
  • 15 février à 20h - Grand Salon : Cycle Festival Vents d’Hiver - Joutes instrumentales III.
  • 19 février à 12h15 - Grand Salon : Cycle Festival Vents d’Hiver - Saxophones en folie.
  • 3 mars à 20h - cathédrale Saint-Louis des Invalides : Cycle Lauréats des Victoires de la Musique Classique - Quatuor Debussy et Marie-Josèphe Jude.
  • 17 mars à 20h  - cathédrale Saint-Louis des Invalides : Cycle Premières Armes - Schubert, La jeune fille et la mort.
  • 23 mars à 20h - cathédrale Saint-Louis des Invalides : Cycle Lauréats des Victoires de la Musique Classique. - Ophélie Gaillard, ferveur et virtuosité à Venise.

 

Pour assister aux concerts du musée de l'Armée, un billet (exonéré ou payant) est obligatoire.

Les billets des concerts sont en vente aux comptoirs d'accueil billetterie nord (côté entrée esplanade des Invalides, sous la voûte d'honneur) et sud (côté place Vauban).

Horaires d'ouverture des billetteries : de 10h à 16h30, du 1er novembre au 31 mars ; de 10h à 17h30, du 1er avril au 31 octobre.

 

Pour tout concert en soirée, réouverture de la caisse 1h avant le début du concert.

Vente en ligne : http://billetterie.musee-armee.fr

Cas particulier des invitations : confirmation téléphonique préalable impérative au +33 (0)1 44 42 32 72 du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 16h.

________

Pour en savoir plus :

Musée de l'armée : www.musee-armee.fr

 

Repost 0
14 janvier 2016 4 14 /01 /janvier /2016 08:55
Frédéric Renaudeau confirmé à la tête de la DPID

 

13.01.2016 par Wassinia Zirar
 

Directeur de projet, chargé de diriger et constituer la structure de préfiguration de la future direction de la protection des installations, moyens et activités de la défense (DPID), placé auprès du secrétaire général pour l’administration (SGA) du ministère de la Défense depuis janvier 2015, le contre-amiral Frédéric Renaudeau a été nommé chef de service, directeur de cette nouvelle direction.

 

Cette direction d’administration placé sous l’autorité du ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, est chargé d’élaborer et de coordonner la politique de protection qui couvre les actes malveillants ou hostiles, les atteintes au secret de la défense nationale et la cybermenace, que ce soit en temps de paix, de crise, de conflit armé ou de guerre.

 

Frédéric Renaudeau occupe également la fonction de haut fonctionnaire adjoint auprès du haut fonctionnaire correspondant de défense et de sécurité (HFDS) du ministère de la Défense, depuis janvier 2015. Auparavant, cet ancien élève de l’Ecole navale a servi sur bâtiments de surface en qualité de chef du service Missiles artillerie de l’aviso Commandant L’Herminier, puis de commandant en second du bâtiment hydrographique La Pérouse (1987-1990).

 

De 1991 à 1993, Frédéric Renaudeau est affecté sur le sous-marin La Praya comme chef du service Lutte sous la mer, puis officier en troisième chargé des opérations. Il rejoint le SNLE L’Indomptable en 1993, à bord duquel il effectue 4 patrouilles opérationnelles. Il prend ensuite le commandement, en 1995, du groupe des bâtiments-écoles et du bâtiment-école Léopard, puis celui du SNA Emeraude en 1999.

 

Frédéric Renaudeau rejoint le centre de planification et de conduite des opérations de l’état-major des armées de 2002 à 2004, comme officier traitant chargé des aspects politico-militaires des engagements de l’Union européenne et de l’Otan dans les Balkans. De 2004 à 2005, il est chef de la division Plans/doctrine/relations internationales de l’état-major des forces sous-marines et il prend le commandement du SNLE Le Triomphant à l’été 2006.

 

De 2010 à 2011, Frédéric Renaudeau est auditeur de la 60e session du Centre des Hautes Etudes Militaires et de la 63e session de l’Institut des Hautes Etudes de la Défense nationale. Jusqu’à l’été 2014, Frédéric Renaudeau est chef de projet Manoeuvre RH du ministère de la Défense et adjoint de la sous-direction Pilotage des ressources humaines civiles et militaires à la direction des ressources humaines du ministère de la Défense.

Repost 0
28 décembre 2015 1 28 /12 /décembre /2015 17:55
Saison musicale 2016 du Val-de-Grâce


24/12/2015 Sources : SGA/DMPA

 

Concerts organisés par "Musique au Val-de-Grâce" avec le soutien du ministère de la défense (SGA/DMPA).

 

Programmation (les concerts ont lieu le samedi, à partir de 18h30) :

  • 2 janvier : "La providence des soldats"  - musique de l'époque de l'Empire et autour des campagnes napoléoniennes : Méhul, Ariaga, Mozart, Berlioz, Rossini...
  • 6 février : "La Voie sacrée" - œuvres de compositeurs ayant participé à la bataille de Verdun, ou ayant écrit en sa mémoire : De la Presle, Ravel, Debussy, Willscher, Stephan…
  • 5 mars : "Le mystérieux baiser de l’œil" - œuvres vocales et instrumentales de Satie et de ses amis, Auric, Tailleferre, Milhaud, Durey, Poulenc, Sauguet…
  • 2 avril : "To be or not to be" - Œuvres du XVIème siècle à nos jours, autour de Shakespeare : Vaughan-Williams, Prokofiev, Bridge, Mendelssohn, Shakespeare…
  • 30 avril : "La perfection inaccessible" - Œuvres autour de l'architecture : Dufay, Bach, Jenkins, Gabrieli...
  • 4 juin : "En allant à Pampérigouste" - œuvres autour des thèmes des Lettres : Ladmirault, Cholley, Reuchsel, Périssas, Campo, Chostakovitch...

 

Église du Val-de-Grâce
1 place Alphonse Laveran
75005 Paris

RER B : stations Port-Royal ou Luxembourg
Bus : lignes 83 ou 91

Entrée libre

________

Pour en savoir plus :

Eglise du Val-de-Grâce : www.valdegrace.org

 

Repost 0
11 décembre 2015 5 11 /12 /décembre /2015 12:55
Les industries de défense face aux enjeux internationaux


10/12/2015 Secrétariat général pour l’administration

 

La direction des affaires financières du ministère de la Défense et la chaire Économie de défense du Fonds de dotation de l’IHEDN organisent un colloque intitulé  « Les industries de défense face aux enjeux internationaux » 

          

Le colloque se déroulera le mercredi 16 décembre 2015 de 14h à 18h à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Il sera clôturé par Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense.

 

Les deux sessions s’organiseront autour des problématiques suivantes :

 

Echanges internationaux en matière d’armement : quels facteurs de croissance ? 

Les échanges internationaux en matière de défense ont fortement augmenté ces dernières années. L’objet de la première session du colloque est de montrer que cette augmentation s’explique à la fois par des modifications d’ordre économique, par une demande plus élevée provenant en partie de tensions internationales plus fortes, ainsi que par des facteurs politiques et stratégiques.

 

Quelles stratégies d’adaptation des industries de défense à l’international ?             

Les groupes industriels se réorganisent sur la scène internationale selon des déterminants techniques, économiques et stratégiques. Tant en matière d’achats que de partenariats industriels à l’étranger, les changements opérés ces dernières années sont sources d’enjeux majeurs, tant sur les aspects économiques que stratégiques, à la fois pour les entreprises et les pouvoirs publics. La seconde session a pour objectif d’analyser la manière dont les groupes industriels adaptent leurs activités de recherche et de production aux enjeux internationaux.

A l’issue du colloque, Jean-Yves Le Drian remettra le prix d’économie de la défense 2015. Ce prix récompense un chercheur des universités, grandes écoles ou centres de recherche pour une thèse, un travail scientifique ou un mémoire universitaire de master ou de doctorat dédié au domaine de l’économie de défense.  

 

Cliquez ICI pour vous inscrire dans la limite des places disponibles.

 

 

Téléchargez le Programme.

Téléchargez le Dossier de presse.

Repost 0
22 novembre 2015 7 22 /11 /novembre /2015 19:56
credits : éditions Gallimard

credits : éditions Gallimard



19/11/2015 Secrétariat général pour l’administration / DMPA

 

La direction de la mémoire, du patrimoine et des archives (DMPA) du ministère de la Défense présente, en coédition avec les éditions Gallimard, l'ouvrage « L’âge d’or de la cavalerie », écrit sous la direction de Bertrand Chauviré et Bertrand Fonck.

De la bataille d’Azincourt (1415) au début de la guerre de 1914, le cavalier est resté l’arché­type du guerrier et la cavalerie une arme déterminante sur le champ de bataille.

À la cava­lerie lourde destinée à enfoncer les lignes ennemies s’ajoute, à la Renaissance, une cavalerie légère procédant par courtes charges afin de harceler l’ennemi. Pour garantir leur efficacité, il est indispensable de différencier les qualités des chevaux : lourds et robustes pour les cuirassiers ; vifs, rapides et légers pour les hussards et les dragons.

C’est le rôle des haras royaux créés au XVIIe siècle afin d’améliorer la qualité de l’élevage. Au XVIIIesiècle, l’instruc­tion des cavaliers devient permanente avec la construction des grands manèges de Luné­ville, Paris et Saumur. Napoléon réorganise la cavalerie et lui donne un rôle décisif. La Grande Armée est grande consommatrice de cavaliers et de chevaux, qu’il faut renouveler après les hécatombes des batailles. Des 30 000 chevaux de la campagne de Russie, il ne revient que le dixième. Le XIXe siècle est ponctué par le souvenir des grandes charges héroïques, la charge de la brigade légère en Crimée, celles des cavaliers de Reichshoffen pendant la guerre de 1870. Les derniers assauts, désespérés, sont ceux du début de la guerre de 1914.

Seul ouvrage illustré de référence sur l’histoire de la cavalerie, ce livre dévoile l’in­croyable richesse des archives de la Défense et des collections du musée de l’Armée. Une grande partie des illustrations a été spécialement photographiée pour cette publication.

Le ministère de la Défense mène une politique éditoriale active qui poursuit un triple objectif : valoriser les fonds d'archives, les collections des musées et des bibliothèques, le patrimoine mobilier et immobilier du ministère ; soutenir la recherche en histoire militaire et accompagner l'actualité commémorative.

Repost 0
9 novembre 2015 1 09 /11 /novembre /2015 13:55
"1 Jour 1 Poilu" lance du 7 au 17 novembre un nouveau défi collaboratif, le défi "11 jours pour le 11 novembre", en hommage aux Poilus

 

7 novembre 2015 Mémoires des Hommes

 

A l'occasion du 11 novembre, le ministère de la Défense soutient le nouveau défi du projet 1 Jour 1 Poilu pour indexer sur le site Mémoire des hommes, les fiches des soldats Morts pour la France au cours de la Première Guerre mondiale.

 

 Inscrivez-vous au défi 1 Jour 1 Poilu.

 

Inauguré lors du lancement des commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale par François Hollande, Président de la république, le 7 novembre 2013, le programme d'indexation collaborative de la base des Morts pour la France comptabilise à ce jour plus de 290 000 fiches indexées sur les plus de 1,3 million que contient la base.

Contribution à l'hommage national et à la construction de la connaissance historique, ce programme consiste à enrichir les données contenues dans la base pour chaque soldat : au-delà des nom, prénoms, date de naissance et département ou pays de naissance déjà entièrement saisis, il s'agit de renseigner le grade et l'unité du soldat au moment de son décès, sa classe, son bureau et son matricule de recrutement, son lieu de naissance, sa date et son lieu de décès, enfin le lieu de transcription de son décès.

Toute nouvelle indexation est immédiatement interrogeable par la communauté des internautes. Si elle n'est pas rendue obligatoire par le module, la saisie de l'ensemble des champs proposés à l'indexation est fortement souhaitable afin de construire une vue exhasutive.

Retrouvez ici toutes les informations pour participer au programme sur le site Mémoire des hommes. Si vous ne disposez déjà pas d'un compte personnel, à noter que votre demande sera rapidement validée par le webmestre du site (sous 24h).

 

Retrouvez 1 Jour 1 Poilu sur Twitter et Facebook.

Retrouvez Mémoire des hommes sur Twitter.

Accédez à la base des Morts pour la France de la Première Guerre mondiale.

Repost 0
9 novembre 2015 1 09 /11 /novembre /2015 12:55
photo R. PEllegrino - ECPAD

photo R. PEllegrino - ECPAD

 

09/11/2015 Sources : SGA / DAJ

 

Organisé les 2 et 3 novembre par la Direction des affaires juridiques (DAJ) en collaboration avec SGA/COM, ce colloque avait pour objectif de faire le point sur les questions juridiques complexes que soulèvent les opérations extérieures. Il a permis de présenter les progrès récents en matière de prise en compte des spécificités de l’action militaire et de la nécessaire protection de nos soldats.

 

Premier événement de cette envergure organisé sur le nouveau site de Balard en présence du ministre de la Défense, du secrétaire général pour l’administration, du chef d’état-major des armées et du procureur de la République de Paris, ce colloque a réuni de nombreux intervenants nationaux et internationaux. Combattre et poursuivre l’adversaire, protéger et indemniser le combattant, tels étaient les deux axes principaux de cet évènement. Jean-Paul Bodin, Secrétaire général pour l’administration (SGA), et Pierre de Villiers, Chef d’état-major des armées (CEMA), ont ouvert la première journée, puis le général Didier Castres a ensuite pris la parole pour introduire les deux tables-rondes programmées. Il a été souligné combien les forces opérationnelles françaises, soutenues au quotidien par le SGA interviennent dans des conditions difficiles. Sahel, Irak, Syrie… la nature des conflits qui s’y déroulent, comme le profil des ennemis n’ont plus rien à voir avec les guerres classiques. Résultat, les cadres traditionnels d’intervention évoluent et doivent s’adapter sur un plan juridique.

 

Le fondement juridique des OPEX

Dès la phase d’engagement, au déroulé des opérations sur des théâtres extérieurs, le droit est partout présent qu’il s’agisse de conforter et sécuriser sur un fondement juridique l’emploi de la force armée, ou de conduire et planifier leur action.

Ces sujets ont été débattus lors des deux premières tables-rondes. La première avait pour sujet "Combattre en zones grises". Elle a réuni Pierre Boussaroque, jurisconsulte adjoint au ministère des Affaires étrangères, Claire Landais, directrice des affaires juridiques du ministère de la Défense français, Frances Nash, directrice des affaires juridiques du ministère de la Défense britannique, et Charles A. Allen, directeur adjoint des affaires juridiques du secrétariat d’Etat à la Défense américain. Ces derniers ont apporté leurs témoignages et ont fait part de leurs réflexions sur les défis juridiques qui sont les leurs, preuve que la dimension juridique des conflits armés dépasse les frontières de l’hexagone.

La seconde table-ronde, modérée par Béatrice Le Fraper du Hellen, ambassadrice de France à Malte, a permis d’évoquer le sujet : "poursuivre l’ennemi : un nouvel enjeu de guerre", avec le général de brigade Thierry Burkhard, chef conduite des opérations au CPCO, Pascal Turlan, conseiller au bureau du Procureur de la Cour pénale internationale, et Juliette Le Borgne, magistrate.

 

La protection du militaire

Au-delà des problématiques sur l’engagement des forces et la poursuite du combattant, ce colloque s’est également penché, le lendemain, sur le statut juridique du militaire. Car si les forces doivent intervenir dans le respect du droit, en contrepartie, le droit doit aussi apporter protection aux militaires dans un contexte où la judiciarisation des conflits se fait ressentir.

Face à ce risque, Claire Landais, accompagnée du Procureur de la République de Paris, François Molins, du colonel Eric Gosset, commandant de la gendarmerie prévôtale, et du magistrat-général Jean-Luc Gadaud, ont détaillé les modalités de traitement judiciaire réservées aux militaires éventuellement mis en cause ou attaqués par un tiers.

Combattant, justiciable, le militaire, peut aussi être blessé ou tué au combat. A ce titre, le régime de réparation pour préjudice subi a été détaillé par le DRH-MD, Jacques Feytis, ainsi que Nathalie Leclerc, directrice adjointe des affaires juridiques et le commissaire général Jean-Pierre Laroche de Roussane, adjoint de la direction centrale du SCA, lors d’une quatrième et dernière table-ronde modérée par maître Jean Boudot, avocat au barreau de Marseille. Le colloque a été conclu par le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian.

Repost 0
6 novembre 2015 5 06 /11 /novembre /2015 12:55
photo R. Pellegrion/ECPAD

photo R. Pellegrion/ECPAD

 

06/11/2015 DICOD

 

Jeudi 5 novembre 2015, le président de la République, François Hollande, a inauguré le nouveau site du ministère de la Défense. Avec plus de 9 000 personnes, 3 000 bureaux et plus de 16 hectares de superficie, l’hexagone Balard regroupe désormais directions centrales et états-majors des armées sur un même lieu.

 

A l’occasion de l’inauguration du nouveau site du ministère de la Défense à Balard (Paris 15e), le président de la République, François Hollande, a pu constater jeudi 5 novembre que l’Hexagone Balard était pleinement opérationnel.

 

Directions centrales et états-majors des armées réunis sur un même site permettent une plus grande proximité des services, un meilleur commandement des opérations mais également la rationalisation des locaux de la Défense.

photo R. Pellegrion/ECPAD

photo R. Pellegrion/ECPAD

Accompagné notamment du ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, du secrétaire d’État aux Anciens Combattants et à la Mémoire, Jean-Marc Todeschini, du chef d’état-major des armées, le général Pierre de Villiers, du secrétaire général pour l’administration, Jean-Paul Bodin, et du délégué général pour l’armement, Laurent Collet-Billon, François Hollande a notamment visité le nouveau Centre de planification et de conduite des opérations. Ce pôle opérationnel, en liaison permanente avec les missions en cours, regroupe toutes les équipes d’anticipation stratégique et de conduite des opérations.

Repost 0
3 novembre 2015 2 03 /11 /novembre /2015 08:57
photo EMA

photo EMA

 

02.11.2015 sources EMA

 

Lundi 2 novembre 2015, le général d’armée Pierre de Villiers est intervenu en ouverture du colloque « Droit et OPEX » organisé à Balard pour prolonger le dialogue entre militaires et juristes. Témoignant de sa conviction que le respect du droit légitime l’action et contribue au succès des armes de la France, le chef d’état-major des armées a aussi appelé son auditoire à tout mettre en œuvre pour protéger « ceux qui agissent sur le terrain, dans le brouillard de la guerre, et qui y risquent la vie ».

 

« Nos soldats sont engagés dans des opérations difficiles et éprouvantes. Ils sont confrontés à la violence des hommes, à la violence du monde. Les armes, expression de la force, doivent servir le droit, mais le droit doit aussi servir à protéger le militaire qui est au cœur d’un pouvoir et d’une responsabilité exorbitants et qui fonde sa spécificité : donner et recevoir la mort ».
Repère

Ce colloque est organisé par la direction des affaires juridiques (DAJ) du secrétaire secrétariat général pour l’administration (SGA) du ministère de la Défense.
Il a pour objectif de faire le point sur les questions juridiques complexes que soulèvent les opérations extérieures d’aujourd’hui : le cadre juridique, l’usage de la force, l’articulation réponse militaire/réponse judiciaire, la conciliation entre le droit international humanitaire et les droits de l’homme, la qualification du terroriste… Il permet également de présenter les progrès récents en matière de prise en compte des spécificités de l’action militaire et de la nécessaire protection des militaires déployés.

Repost 0
26 août 2015 3 26 /08 /août /2015 14:55
"Questions Stratégiques" - un MOOC sur les grands enjeux de notre époque

 

26.08.2015 source CSFRS

 

Début des cours le 14 septembre 2015

 

Le Conseil Supérieur de  la Formation et de la Recherche Stratégique vous informe de l'ouverture des inscriptions au premier MOOC (Massive Open Online Courses) ou CLOM (Cours en Ligne Ouvert et Massif) portant sur les questions stratégiques. Les cours seront diffusés en partenariat avec le CNAM sur sur la plateforme FUN à compter du 14 septembre prochain et pour une durée de 7 semaines.

 

Ils réunissent une quarantaine de professeurs issus de nombreux horizons de la communauté stratégique. Ils ont pour objectif de sensibiliser les apprenants aux questions stratégiques et de mettre en évidence les facteurs déterminants de l’analyse de situation et de la prise de décision stratégiques. Ces cours sont gratuits, ouverts à tout public et sans prérequis.

 

Vous trouverez ci-dessous le lien permettant d'accéder à une présentation plus détaillée avec notamment les noms des différents intervenants, le programme proposé ainsi qu'un film de présentation.

 

Pour toute autre précision complémentaire

 

Inscrivez-vous !

Repost 0
27 juillet 2015 1 27 /07 /juillet /2015 07:55
Pour les questions stratégiques… Suivez le MOOC !


17/07/2015 SGA/COM

 

L’Observatoire économique de la Défense (OED), au sein de la DAF, intervient dans une 
formation en ligne sur les Questions Stratégiques proposée par le Conseil supérieur de la 
formation et de la recherche stratégique (CSFRS)

 

Dans une volonté constante d’innovation, le secrétariat général à l’administration (SGA) entre de plain-pied dans le monde de la communication 2.0, en prenant part pour la première fois à un MOOC.

Plutôt qu’en temps réel dans une salle, les questions stratégiques seront traitées en ligne dans un MOOC (Massive online open courses) gratuit et accessible à tous. Les vidéos seront disponibles dès le 14 septembre 2015 sur la plateforme FUN (France université numérique).

Parmi les quarante chercheurs, enseignants et personnalités intervenantes – dont entre autres le général (2S) Abrial (ancien CEMAA), Bernard Kouchner (ancien ministre des affaires étrangères) & Eric Danon (ancien ambassadeur) - Jean-Michel Oudot (SGA/DAF) proposera un cours sur l’économie de la défense où il comparera les efforts de défense en France et au Royaume-Uni à travers les arbitrages entre les considérations politiques et économiques.

 

 

Suite de l'article

 

Repost 0
16 juillet 2015 4 16 /07 /juillet /2015 10:55
Prix d’économie de la défense 2015 : Appel à candidatures !

 

10/07/2015 Ministère de la Défense

 

Le prix d’économie de la défense s’adresse aux chercheurs des universités, grandes 
écoles et centres de recherches. Ce prix récompense une thèse, un travail scientifique ou un mémoire universitaire de deuxième ou de troisième cycle dédié à ce domaine.

 

Doté d’un montant de 5 000 €, le prix est décerné par un jury présidé par le Directeur des 
affaires financières du ministère de la défense et composé de deux professeurs d’université, 
ainsi que de trois représentants du ministère de la défense.

La phase de candidatures est ouverte du 21 juin 2015 au 1er septembre 2015.

Les candidats doivent avoir présenté et soutenu leur thèse, travail scientifique ou mémoire 
universitaire de deuxième ou troisième cycle entre le 1er janvier 2011 et le 30 juin 2015.

Les critères d’appréciation des manuscrits sont leur qualité, leur originalité et leur intérêt au 
regard du domaine de l’économie de défense.

Les dossiers de candidature devront être adressés à l’adresse suivante, dans le calendrier 
prescrit (le cachet de la poste faisant foi) :

 

Ministère de la Défense
SGA/DAF/QEFI
Observatoire Economique de la Défense
60 boulevard du Général Martial Valin
CS 21623
75509 Paris cedex 15

 

La version électronique des manuscrits sera envoyée, selon le même calendrier, aux adresses 
suivantes :
jean-michel.oudot@intradef.gouv.fr
christian.calzada@intradef.gouv.fr

 

Télécharger l’ Arrêté du 9 juin 2015 - Appel à candidatures prix économie de la défense (format pdf, 622 kB) précisant le contenu du dossier de candidature

Repost 0
6 juillet 2015 1 06 /07 /juillet /2015 12:56
Prix d’économie de la défense 2015: l'appel à candidatures est lancé

 

03.07.2015 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense


Le prix d'économie de la défense, lancé en 2004, s'adresse aux chercheurs des universités, grandes écoles et centres de recherches.

Ce prix récompense une thèse, un travail scientifique ou un mémoire universitaire de deuxième ou de troisième cycle dédié à ce domaine. Les critères d'appréciation des manuscrits sont leur qualité, leur originalité et leur intérêt au regard du domaine de l'économie de défense.

Doté d'un montant de 5 000 €, ce prix est décemé par un jury présidé par le Directeur des affaires fjlnancières du ministère de la défense et composé de deux professeurs d'université ainsi que de trois représentants du ministère de la défense.

L'arrêté du 9 juin 2015 portant création et règlement du prix d'économie de la défense détaille les conditions d'éligibilité et de sélection Les candidats doivent avoir présenté et soutenu leur thèse, travail scientifique ou mémoire universitaire de deuxième ou de troisième cycle entre le 1" janvier 2011 et le 30 juin 2015 La phase de candidatures est ouverte du 21 juin 2015 au 1" septembre 2015.

Les dossiers de candidatures devront être adressés à l'adresse suivante dans le calendrier prescrit (le cachet de la poste faisant foi): Ministère de la défense SGA/DAF/QEFI Observatoire économique de la défense, 60 boulevard du Général Martial Valin, CS 21623, 75 509 Paris cedex 15.

La version électronique des manuscrits sera envoyée, selon le même calendrier, aux adresses suivantes jean-michel.oudot@intradef.gouv.fr et christian.calzada.ext@intradef.gouv.fr

 

Note RP Defense : voir l' Observatoire économique de la Défense

Prix d’économie de la défense 2015: l'appel à candidatures est lancé


29/05/2015 Sources : SGA/DAF/QEFI/OED

 

Année 2015

Ecodef n°71 - Avril 2015 (format pdf, 576 kB).

Dynamiques socio-démographiques des effectifs militaires

EcoDef n°70 - Janvier 2015 (format pdf, 583 kB).

La dualité dans la stratégie des entreprises

 

Année 2014

EcoDef n° 69 - Novembre 2014 (format pdf, 552 kB).

 Les enjeux de la mutualisation du soutien dans le domaine de la défense en Europe

EcoDef n° 68 - Septembre 2014 (format pdf, 545 kB).

Le rôle clé de la BITD dans les exportations civiles et militaires de la France

EcoDef n° 67 - Avril 2014 (format pdf, 783 kB).

Échanges internationaux et base industrielle et technologique de défense 

EcoDéf n°66 - Janvier 2014 (format pdf, 709 kB).

La dualité dans la base industrielle et technologique de Défense

 

Repost 0
29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 11:55
« Les achats de la Défense hors armement, quelles stratégies et quelles relations avec le monde de l’entreprise ? »


source Association des entreprises partenaires du ministère de la Défense
 

Mardi 19 mai 2015 : Soirée-débat avec le responsable ministériel des achats de la Défense et chef de la Mission Achats (SGA)

 

 « Les achats de la Défense hors armement, quelles stratégies et quelles relations avec le monde de l’entreprise ? »

 

Le ministère de la Défense est le premier acheteur de l’Etat. Ses achats s’élèvent à environ 17 Md€ par an, dont 4 Md€ hors armement (infrastructures, maintenance aéronautique et navale, formation, habillement, santé, informatique…).

L’Association des entreprises partenaires de la Défense organise le mardi 19 mai de 18 heures 30 à 20 heures 30 à l’Ecole militaire à Paris une soirée-débat avec Jean Bouverot, responsable ministériel des achats (RMA) de la Défense et chef de la Mission Achats (SGA).

Stratégies d’achats, achats responsables, performance économique, attentes vis à vis des entreprises, etc… un rendez-vous exceptionnel pour le monde de l’entreprise, de la TPE au grand groupe international.

L'inscription est gratuite mais obligatoire : Télécharger

Vous recevrez un mail de confirmation.

Attention ! Nombre de places limité. Clôture des inscriptions sans préavis.

Repost 0
1 avril 2015 3 01 /04 /avril /2015 17:56
Jean-Paul Bodin (troisième en partant de la gauche) devant l'entrée du futur site en compagnie de députés. Photo E.Rabot ECPAD

Jean-Paul Bodin (troisième en partant de la gauche) devant l'entrée du futur site en compagnie de députés. Photo E.Rabot ECPAD

 

01/04/2015 Linda Verhaeghe  - DICoD

 

Une dizaine de députés, membres de la Commission de la Défense nationale et des forces armées de l’Assemblée nationale, a visité, mercredi 1er avril 2015, le futur site du ministère de la Défense, à Balard, (Paris 15e). Objectif : constater l’avancement des travaux et la qualité des infrastructures.

 

Mercredi 1er avril, une dizaine de députés, guidée par Jean-Paul Bodin, secrétaire général pour l’administration (SGA), a visité le chantier du futur site du ministère de la Défense. L’occasion pour eux d’en découvrir des lieux symboliques, tels que le futur centre de planification et de conduite des opérations (CPCO).

 

Selon Nathalie Nieson, député de la 4e circonscription de la Drôme, les nouveaux bâtiments, dont elle a qualifié la conception de « technique » et de  « moderne », va « permettre à nos forces de travailler de manière plus efficace ». François de Rugy, député de la 1ère circonscription de la Loire-Atlantique, ajoute : « C’est un chantier titanesque […] sur le point d’aboutir ». Et de saluer tout particulièrement la « dimension écologique » des infrastructures, du fait notamment de la présence de panneaux solaires et de systèmes d’économie d’énergie. Pour les députés, comme pour les sénateurs avant eux, cette visite a également été l’occasion de constater les conditions optimales de travail et de vie dont bénéficiera le personnel civil et militaire qui armera à terme ce nouveau cœur opérationnel du ministère de la Défense.

 

Lors de leur visite du 1er avril, les députés ont pu constater l'avancement des travaux. Photo E.Rabot ECPAD

Lors de leur visite du 1er avril, les députés ont pu constater l'avancement des travaux. Photo E.Rabot ECPAD

L’Hexagone Balard constitue « une très belle réussite » pour le ministère de la Défense, tant d’un point de vue architectural qu’organisationnel. Il représente également une opportunité de « renouveau de ce quartier jusqu’alors laissé pour compte, pour les riverains et pour les commerçants du 15e arrondissement », souligne Jean-François Lamour, ancien ministre, député de la circonscription du 15earrondissement.

 

En février dernier, une délégation d’une quinzaine de sénateurs de la Commission des Affaires étrangères, de la Défense et des forces armées du Sénat s’était déjà rendue sur place pour constater l’état d’avancement des travaux, désormais en phase d’achèvement. Les premiers emménagements à Balard viennent d’ailleurs tout juste de commencer. Ils se poursuivront tout au long de l’année 2015, jusqu’à l’installation définitive des 9 300 civils et militaires qui rejoindront le nouveau site.

Repost 0
23 février 2015 1 23 /02 /février /2015 12:55
Communiqué SGA - Défense Mobilité sur Twitter : @defmobilite


19/02/2015  Secrétariat général pour l’administration

 

Ouverture du compte Twitter de Défense Mobilité : @defmobilite

 

Défense Mobilité, l’agence de reconversion de la Défense, qui fédère déjà une communauté forte d’environ 10 000 membres sur différents médias sociaux (Facebook, LinkedIn et Viadeo), a lancé son compte Twitter le lundi 16 février 2015.

Les militaires de tous grades, les conjoints de militaires et les civils du ministère de la Défense investis dans une démarche de reconversion professionnelle pourront y retrouver des offres d'emplois provenant de l'une des 50 entreprises et des 11 fédérations et associations professionnelles partenaires de la Défense. Ils pourront obtenir des informations sur les offres d'emplois provenant du marché caché, recueillies grâce aux conseillers emploi de Défense Mobilité.

Les recruteurs potentiels pourront également suivre l'actualité de Défense Mobilité en temps réel, interagir plus facilement par tweets, retweets ou par messages privés et retweeter les informations de Défense Mobilité à leurs propres followers, favorisant ainsi les opportunités de mises en relations professionnelles.

Le compte Twitter relaiera désormais tous les évènements organisés par Défense Mobilité à destination des candidats à la reconversion et des recruteurs, renforçant le dispositif d'information déjà existant. Chaque année, des dizaines de forums, job-datings, journées porte-ouvertes se déroulent dans toute la France. Du 2 mars au 2 avril 2015, Défense Mobilité organise le mois de la reconversion au cours duquel plus de 60 évènements seront organisés sur tout le territoire afin de mettre en relation les personnels de la Défense avec des recruteurs. 

Chaque année, 20 000 militaires quittent le ministère de la Défense. Le retour à l'emploi civil est donc un axe majeur de la politique de ressources humaines du ministère de la Défense. Plus de 70 % des 16 000 personnels accompagnés par Défense Mobilité chaque année, et formés à plus de 400 métiers, ont trouvé un emploi dans le secteur privé ou public dans les 12 mois ayant suivi leur départ de l'institution.

Repost 0
3 février 2015 2 03 /02 /février /2015 16:55
Jean-Paul Bodin : « Balard, une organisation modernisée et des conditions de travail améliorées »

 

02.02.2015 Ministère de la Défense


Le contrôleur général des armées Jean-Paul Bodin, secrétaire général pour l’administration, s’exprime sur le processus de modernisation que caractérise le rapprochement des états-majors et des directions centrales du ministère de la Défense. Une nouvelle organisation qui favorisera les conditions de travail du personnel.
Cette interview, accordée à la Rédaction, complète l’épisode 1 de la websérie « Balard, la Défense ensemble ».

Repost 0
19 décembre 2014 5 19 /12 /décembre /2014 08:55
La masse salariale de la Défense sera pilotée par le SGA


17.12.2014 par Jean-Dominique Merchet
 

Un décret adopté aujourd'hui en conseil des ministres modifie la politique des ressources humaines du ministère de la défense.  On apprend ainsi que "l’ensemble de la masse salariale du ministère sera pilotée dès 2015 par le secrétaire général pour l’administration (SGA). Les nouvelles dispositions (...) accordent au directeur des ressources humaines du ministère une autorité fonctionnelle directe sur les directeurs et services gestionnaires de personnel de l’ensemble des directions, armées et services, dans le respect des prérogatives du chef d’état-major des armées et des chefs d’état- major d’armée."

Parallèlement à la création de la DGRIS, ce décret est l'aboutissement du processus de réforme de la gouvernance du ministère de la Défense, lancé par Jean-Yves Le Drian. Il donne plus de poids au niveau ministériel, au dépens des états-majors.

Repost 0
17 décembre 2014 3 17 /12 /décembre /2014 17:54
Saison musicale 2015 du Val-de-Grâce


16/12/2014 Sources : SGA/DMPA

 

Concerts organisés par "Musique au Val-de-Grâce" avec le soutien du ministère de la Défense (SGA/DMPA).

 

Programmation (les concerts ont lieu le samedi, à partir de 18h30) :

  • 3 janvier : "Il est minuit, docteur Schweitzer" avec Hervé Désarbre, orgue • Ensemble vocal Chapelle-Musique du Val-de-Grâce, Etienne Ferchaud, direction
  • 31 janvier : "Lou Grihoun" avec Bruno Schweyer, piano • Solistes de La Chapelle-Musique du Val-de-Grâce
  • 28 février : "Flûtes et broquelets" avec Hervé Désarbre, orgue • Ensemble vocal La Chapelle-Musique du Val-de-Grâce, Etienne Ferchaud, direction
  • 4 avril : "Nada te turbe" avec Hervé Désarbre, orgue • Ensemble vocal La Chapelle-Musique du Val-de-Grâce, Etienne Ferchaud, direction
  • 2 mai : "Fiat Lux" avec Hervé Désarbre, orgue • Ensemble vocal La Chapelle-Musique du Val-de-Grâce, Etienne Ferchaud, direction
  • 6 juin : "De Matrimonio et Socolatae Potione" avec les Musiciens de la Chambre de la Reine • Ensemble vocal La Chapelle-Musique du Val-de-Grâce, Etienne Ferchaud, direction

 

Église du Val-de-Grâce
1 place Alphonse Laveran
75005 Paris

RER B : stations Port-Royal ou Luxembourg
Bus : lignes 83 ou 91

Entrée libre

________

Pour en savoir plus :

Église du Val-de-Grâce : www.valdegrace.org

 

Repost 0
18 novembre 2014 2 18 /11 /novembre /2014 08:56
EcoDef - bulletin économique de la défense

 

13.11.2014 Sources : SGA/DAF/QEFI/OED

 

Bulletin économique de la défense, il présente divers articles économiques et statistiques issus des études réalisées par et pour l'OED ainsi que des travaux de spécialistes internationaux sur des sujets d'intérêts pour la Défense.

 

EcoDef n° 68 - Septembre 2014 (format pdf, 545 kB).

Le rôle clé de la BITD dans les exportations civiles et militaires de la France

 

EcoDef n° 67 - Avril 2014 (format pdf, 783 kB).

Échanges internationaux et base industrielle et technologique de défense 

 

Ecodef_66 (format pdf, 709 kB).

La dualité dans la base industrielle et technologique de Défense

 

Repost 0
28 octobre 2014 2 28 /10 /octobre /2014 12:55
La Défense paie encore les errances de Louvois

 

24.10.2014 Par Guillaume Serries  - ZDNet.fr

 

Business : Retard de paie, versements indus, le ministère n'en a pas fini avec cet échec cinglant. 40 personnes travaillent sur le futur outil de remplacement, et trois candidats sont en lice.

 

L’affaire Louvois reste une épine dans le talon de l’armée, et ce dix mois après son abandon. Le versement de la solde des militaires reste toujours perturbé et le déploiement du nouveau système qui doit remplacer cet outil de paiement des salaires pourrait prendre du retard.

 

Auditionné le 8 octobre dernier par une commission de l'Assemblée nationale, Jean-Paul Bodin, secrétaire général pour l’administration, a fait le point sur cet échec et ses conséquences.
D'une part, un plan d’urgence a été décrété de manière à compenser au plus vite les errements de gestion entraînés par cet outil, qualifié de « fou » par beaucoup. « Au cours du mois de septembre, les dépenses au titre du plan d’urgence ont été plus faibles qu’antérieurement – 500.000 euros contre un million en début d’année » a expliqué Jean-Paul Bodin.

 

Suite de l'article

Repost 0
21 octobre 2014 2 21 /10 /octobre /2014 18:55
Le logiciel de paie des armées Louvois distille encore son poison

Le ministère de la Défense a envoyé 118.000 lettres pour réclamer les trop versés aux militaires en 2013 - photo MinDefFR

 

21/10/2014 Michel Cabirol – LaTribune.fr

 

Le fameux système Louvois entraîne toujours des surcoûts pour le ministère de la Défense. Le ministre de la Défense attend le déploiement d'un nouveau système en décembre 2015.

 

Décidément le logiciel de paie des armées Louvois n'en finit toujours pas de distiller son poison... près d'un an après sa mise à mort par le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian. Même si cela va toutefois un peu mieux. En septembre, les dépenses au titre du plan d'urgence lancé en septembre 2012 par le ministre pour assurer le versement des soldes des soldats sont en effet "plus faibles qu'antérieurement : 500.000 euros contre 1 million en début d'année", comme l'a révélé le secrétaire général pour l'administration (SGA) Jean-Paul Bodin, lors de son audition à l'Assemblée nationale du 8 octobre. Mais, force est de constater qu'elles se poursuivent à bon rythme alors que l'armée fait le plus gros effort en matière de réduction d'effectif au sein de l'État (80.000 suppressions de postes entre 2009 et 2019).

Déstabilisés par les coupes massives et entraînée dans des opérations extérieures de plus en plus nombreuses, les militaires et leur famille commencent à trouver le temps long, trop long pour stabiliser la paie comme en témoigne la lettre ouverte d'une femme de militaire adressée à Jean-Yves Le Drian.

En outre, selon Jean-Paul Bodin, la seconde partie de la campagne de régularisation "ne va pas sans difficulté puisque ce sont au moins 118.000 lettres qui ont dû être envoyées pour réclamer les indus de 2013. Lorsque les personnels ont quitté le ministère et sont à la recherche d'emplois, la marge de manœuvre du Trésor public s'avère très faible". Ce second volet est en cours depuis le début de l'année et se poursuivra en 2015, précise le SGA.

 

Régulariser chaque militaire

Ce n'est pas nouveau mais les anomalies de Louvois se traduisent encore "par d'importants indus de paye et de moins-verser aux administrés". Aussi, la seconde partie de la campagne de régularisation vise à traiter la totalité des dossiers et des anomalies : "il s'agit de calculer et de régulariser, pour chaque administré, le solde entre les paiements qui lui sont dus et les versements qui lui ont été effectués par ou hors Louvois, et de mettre ainsi ses droits à jour, a expliqué Jean-Paul Bodin. Cette campagne permettra non seulement de rétablir chaque administré dans ses droits, en lui versant ses dus, mais aussi de préserver les droits de l'État et le budget du ministère en recouvrant les sommes versées indûment".

Interrogé sur le coût de ces tâches administratives, le SGA a répondu qu'il "n'a pas été procédé à une analyse du coût de recouvrement de l'indu par euro récupéré, ne serait-ce que parce que nous sommes loin d'avoir tout récupéré, et qu'il est difficile d'évaluer les moyens que nous devrons mettre en œuvre pour cela. Ainsi, après avoir dû augmenter à plusieurs reprises les effectifs du centre expert des ressources humaines et de la solde (CERHS) de Nancy, nous examinons l'organisation à mettre en place pour mener à bien la campagne de recouvrement 2015-2016". Selon le député du Var, Philippe Vitel, co-auteur d'un rapport sur l'exécution du budget 2013, le ministère de la Défense a dû recruter 100 personnels civils au titre de la fiabilisation de Louvois au CHRS de Nancy.

 

Un nouveau logiciel de paie en décembre 2015

"Il est urgent de pouvoir disposer d'un nouvel outil", a estimé le SGA. Le calendrier du remplacement de Louvois est jalonné par deux rendez-vous important : présentation de prototypes de logiciel de paie en décembre 2014, fournis par les candidats au cours du dialogue compétitif, et premier déploiement en décembre 2015. "Le déploiement complet devrait être effectif en 2017", a expliqué Jean-Paul Bodin. Un calendrier qui semble très ambitieux, selon un observateur. Le ministre a confié à la direction générale de l'armement (DGA) le projet. Ainsi, le dispositif s'articule autour d'une équipe composée d'un binôme formé par le directeur de programme, appartenant à la DGA, et l'officier de programme, appartenant à la direction des ressources humaines du ministère (DRH-MD). L'équipe est actuellement composée de 12 personnes (17 en 2015) de la DGA et de 17 (23 en 2015) de la DRH-MD.

La procédure de passation de marché retenue, un dialogue compétitif, a débuté par la publication de l'avis d'appel public à candidatures le 1er février 2014. Le dossier de consultation des entreprises a été envoyé le 18 avril aux trois groupements sélectionnés :  l'américain Accenture associé au canadien CGI, le français Atos associé à Steria et enfin Sopra et sa filiale HR Access, selon nos informations. Le premier tour de dialogue a eu lieu du 13 juin au 24 juillet. Le suivant aura lieu au quatrième trimestre 2014 et les offres finales sont attendues début 2015, pour une notification au premier semestre 2015. Jean-Paul Bodin n'a pas communiqué les montants budgétés en raison de la compétition en cours. "Il va de soi qu'il y a une limite" en matière de coûts, a-t-il toutefois rappelé.

 

Les enseignements de ce flop

Après Louvois, le ministère "s'est efforcé de tirer le plus d'enseignements possible des difficultés rencontrées avec Louvois, en mettant en place, en début d'année, une procédure de revue régulière des devis et des projets", a expliqué le SGA. Ainsi, comme c'est déjà le cas pour les programmes d'armement, pour chaque étape à franchir, un audit doit être réalisé par une délégation aux Systèmes d'Information d'Administration et de Gestion (SIAG), mise en place en 2013 et dirigée par un ingénieur de l'armement.

 Référé de la Cour des Comptes sur le système de paye Louvois

Réunie tous les deux mois, une commission des SIAG "se voit remettre un point de situation sur les programmes, en particulier les plus critiques, c'est-à-dire ceux qui ne sont pas dotés d'un responsable clairement identifié, ceux faisant l'objet d'une dérive en termes de délais ou de coûts ou encore ceux où surviennent des difficultés techniques". Ce dispositif a été étendu aux responsables des systèmes d'information et de communication (SIC) de l'ensemble des états-majors et services qui effectuent eux-mêmes une revue des dossiers avant de les présenter en commission SIAG. Un système de pilotage qui apparait enfin très serré.

Repost 0
19 septembre 2014 5 19 /09 /septembre /2014 18:55
La Défense ouvre ses portes

 

19/09/2014 Sources : SGA

 

Le ministère de la Défense participe à la 31e édition des Journées européennes du patrimoine les 20 et 21 septembre prochains.

 

La Défense invite le public à découvrir dans toute la France plus d’une centaine de sites et de hauts lieux du patrimoine militaire qui proposent, pour l’occasion, de nombreuses visites, ateliers pédagogiques et expositions de matériel. Parmi les sites ouverts cette année : l’Hôtel de Brienne (Paris 7e).

 

Fermée en 2013, la résidence du ministre de la Défense est exceptionnellement ouverte au public en 2014. Le parcours propose une visite des bureaux du ministre de la Défense, du général de Gaulle et de celui de Clémenceau, dont la rénovation s’est achevée en août 2014.

 

Repost 0
17 février 2014 1 17 /02 /février /2014 17:54
"Les chemins de la mémoire" font peau neuve !

13/02/2014 SGA

 

Destinée aux enseignants, lycéens et passionnés d’histoire, la revue de la DMPA rajeunit sa maquette. Graphisme, rubriquage, iconographie : les nouveautés sont nombreuses.

 

Important vecteur de diffusion de la politique de mémoire du ministère de la Défense, le magazine "Les chemins de la mémoire" (16 pages) met à profit le Centenaire de la Grande Guerre et le 70e anniversaire de la Libération du territoire pour offrir à ses lecteurs un graphisme attrayant et un nouveau rubriquage tout en conservant des articles de qualité. Changement aussi, avec un rythme de parution qui devient bimestriel.

 

Des articles d’historiens reconnus

Depuis 2007, des témoins ou historiens reconnus écrivent gracieusement dans les colonnes des "Chemins de la mémoire". Les pages sont ensuite composées par l’équipe du Bureau des actions pédagogiques et de l’information de la DMPA.

Tirés à 23 000 exemplaires, le magazine est disponible dans les bibliothèques et les centres de documentation et d’information (CDI) des établissements scolaires. Ses derniers numéros sont consultables dans la rubrique Mémoire du site Internet du ministère de la Défense.

Tous les deux mois, le lecteur retrouvera désormais, dans la rubrique Dossier, un article de cinq pages dont le thème fait la Une. Dans les colonnes de L’évènement, un historien éclaire un fait ou une date historique. L’entretien d’un témoin ou d’un historien complète ce tour d’horizon tandis que la rubrique L’acteur dresse le portait d’une personnalité de l’époque.

 

Des contenus pédagogiques

"Les chemins de la mémoire" n’oublient pas l’actualité dans les pages Carrefour(s) offrant aux lecteurs une sélection d’ouvrages, d’expositions ou de conférences. La rubrique Patrimoine met en valeur les collections d’objets ou d’iconographies du ministère de la Défense. Enfin, à destination des enseignants, Relais expose les actions de mémoire destinées aux collégiens et lycéens. Complémentaire du site Internet "Chemins de mémoire", la revue est également disponible en ligne sur le site du ministère.

La revue Les chemins de la mémoire contient encore plus de contenu pédagogique avec un nouveau cahier détachable composé de cartes explicatives, de photos légendées qui raviront les curieux de tout âge. Bonne lecture !

________

Pour en savoir plus :

N° 242 en ligne : http://fr.calameo.com

Numéros anciens : www.defense.gouv.fr

Chemins de mémoire : www.cheminsdememoire.gouv.fr

Repost 0
27 septembre 2013 5 27 /09 /septembre /2013 16:55
Le SGA s'attaque à la déflation des effectifs et à la maîtrise salariale

26.09.2013 Par Olivier Berger, grand reporter à La Voix du Nord. - Défense globale

 

Le secrétaire général pour l'administration (SGA), Jean-Paul Bodin, est rarement porteur de bonnes nouvelles par les temps qui courent. Lors de son audition devant la commission des Affaires étrangères, de la Défense et des forces armées du Sénat le 11 septembre, il a rappelé les objectifs chiffrés de déflation des effectifs et de la maîtrise salariale. Et les perspectives sont sévères.

 

Dans la future loi de programmation militaire (LPM) 2014-2019, qui sera à l'étude fin novembre ou début décembre, la déflation des effectifs de la Défense sera de 33 675 équivalents temps plein (ETP). Soit 10 175 restant de la LPM précédente et 23 500 pour la nouvelle. En contrepartie, 645 postes seront créés dans les domaines de la lutte informatique défensive, de la sûreté nucléaire et à la DGSE.

 

Les nouveaux objectifs capacitaires impliqueront la suppression de 8 000 ETP sur la période (avec fermetures de régiments et regroupements de bases de défense), 1 000 parmi les forces prépositionnées. La majorité, 14 500, proviendra de la transformation de l'environnement des forces. Les Bases de Défense monteront en puissance dans le domaine du soutien avec une particularité, l'augmentation du nombre de civils dans ces structures. Pour les suppressions, on a choisi un ratio de 78 % côté militaire et 22 % chez les civils (75-25 lors de la précédente LPM). On annonce aussi une baisse de 15 à 20 % des effectifs dans l'administration centrale.

 

Le paiement des pensions au grade supérieur et des aides à la reconversion seront mis en œuvre pour encourager les départs. L'ensemble du dispositif d'accompagnement des restructurations se situera à hauteur de 933 millions d'euros pour la période. Défense mobilité, l'agence de reconversion unique pour l'ensemble du personnel, Défense Mobilité, qui va se doter d'une structure dédiée, sera chargée de s'occuper des officiers supérieurs (dispositif analogue à celui existant pour les officiers généraux). En 2012, 74% des candidats à la reconversion suivis par les 51 antennes de Défense Mobilité ont retrouvé un emploi durable dans les six mois suivant leur départ.

 

La LPM prévoit la suppression de 5 800 postes d'officiers, soit 1 000 par an d'ici 2019. Il s'agit de retrouver un taux d'encadrement de 16 %. Il était de 15,5 % en 2007 et se situe à 16,75 % actuellement. A noter que dans l'armée de Terre, ce taux n'est que de 12 % et même 8 % dans la force d'action terrestre... Suivez mon regard.

 

La maîtrise de la masse salariale est l'autre enjeu. L'objectif de la LPM est de réaliser 4,4 milliards d'euros d'économie sur la période.

 

Ces ajustements et la nouvelle politique de Défense auront d'autres conséquences, plus durables. " Tout ceci nous conduira inévitablement, dans le cours de la LPM, à modifier la politique des ressources humaines, notamment en ce qui concerne les militaires ", constate Jean-Paul Bodin.

 

Les processus de sélection, d'avancement et de déroulement des carrières seront ainsi actualisés. Question concomitante, combien d'officiers seront recrutés à l'avenir dans les grandes écoles militaires ? Combien déjà formés à l'extérieur ? Pour quels contrats et des périodes plus courtes ?

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories