Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 novembre 2013 1 18 /11 /novembre /2013 19:55
Prix ParisTech 2013 pour une thèse Onera en optronique infrarouge

18.11.2013 - ONERA.fr

 

Florence de la Barrière, ex-doctorante de l'Onera, avait développé lors de sa thèse Onera (2009-2012) une caméra sur puce infrarouge extrêmement compacte, à très grand champ d'observation. Elle vient de recevoir le prestigieux prix ParisTech 2013 pour ses travaux.

Les travaux de Florence de la Barrière ont été poursuivis à l'Onera dans le cadre d'un programme de la Direction générale de l'armement dans l'objectif d'industrialiser la caméra. Un démonstrateur à maturité industrielle sera d'ailleurs finalisé début 2014, en lien étroit avec la société Sofradir, signataire d'un contrat de Partenariat Recherche Innovation avec l'Onera.

 

voir aussi:

Partager cet article
Repost0
11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 07:55
Sofradir et l’Onera signent un Partenariat de Recherche et Innovation

10.10.2013 - ONERA

 

Objectif : concevoir les nouvelles générations de détecteurs infra-rouges et déboucher sur des produits ayant des performances accrues en termes de détection et de fonctionnalités.

 

Cet accord vise à développer les technologies d’imagerie thermique de demain. En définissant et en développant ensemble les nouvelles générations de détecteurs, l’Onera et Sofradir pourront plus rapidement proposer aux fabricants de systèmes optroniques des produits à usage multifonctionnel. Sans optique externe ou avec une optique simplifiée, ces futurs produits seront plus compacts, avec des performances accrues, et dotés de nouvelles capacités de détection (imagerie haute-résolution, hyperspectrale, 3D).

 

Le Partenariat de Recherche et Innovation (PRI) est un nouveau mode de coopération proposé par l’Onera aux industriels (grands groupes, ETI ou PME). Formalisé début 2013, il permet grâce à un engagement contractuel sur une durée de 3 à 5 ans en cohérence avec les enjeux de la recherche de valoriser les travaux amont réalisés par l’Onera et d’accélérer leur transfert vers l’industrie. « Cet accord témoigne de l’intérêt de l’industrie pour les recherches menées par l’Onera. De plus, cet engagement sur une longue durée ouvre la voie à la promotion d’avancées technologiques majeures», explique Thierry Michal, Directeur Technique Général de l’Onera et Président par intérim.

 

Voir le Communiqué de presse ONERA - Sofradir complet

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2013 4 10 /10 /octobre /2013 12:55
Sofradir, Onera to seek new thermal imaging tech

Sofradir is teaming with France's Onera research organization to seek innovations in thermal imaging technology.

 

Oct. 8, 2013 - By ANDREW CHUTER  - Defense News

 

LONDON — Sofradir has tied up a five-year partnership deal with France’s state-owned Onera research organization to develop new thermal imaging technologies.

 

The deal, known as a partner research innovation (PRI) agreement, will see the two concerns develop thermal imaging technologies for next-generation infrared detectors.

 

A key part of the arrangement is aimed at accelerating the transfer of know-how from the state-owned aerospace and defense research organization into the marketplace through the link with Sofradir, a technology company based in Chatenay-Malabry, France.

 

The two sides have collaborated previously, but this is the first time they have signed a PRI agreement, a new type of French public-private contract that enables Onera to transfer technology and expertise to industry.

 

In a statement, the partners said their combined strengths in aerospace and defense research and industrial expertise will “facilitate the paradigm shift necessary for innovation uptake in thermal imaging.”

 

Potential innovations likely to be pursued include more compact multipurpose thermal imaging products with simplified or no external optics, as well as new thermal capabilities, such as high-resolution and hyperspectral imagery.

 

Philippe Bensussan, the chairmen and CEO of Sofradir, said the collaboration would “break down the technological barriers in infrared by exploring new possibilities in optical integration and other techniques. ... We have high expectation about what these advantages will bring to our customers who design optronics systems for defense, space and commercial applications.”

 

Sofradir is jointly owned by France’s Thales and Sagem groups. Last year, it reinforced its position as Europe’s leading infrared detector supplier when it announced the takeover of the infrared businesses of its two shareholders.

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 08:55

sofradir-soldat source ForcesOperations.com

 

05/12/2012 Frédéric Rémond, ElectroniqueS

 

Les deux fabricants cèdent leurs technologies infrarouge développées en interne à leur filiale commune.

 

Le fabricant français de capteurs infrarouge Sofradir vient de faire l'acquisition des activités de développements et de fabrication de détecteurs infrarouge développés en interne par Sagem et Thales - rappelons que Sofradir est une filiale commune à Sagem et Thales. L'accord prévoit le transfert à Sofradir de la technologie InSb de Sagem et des technologies QWIP (Quantum Well Infrared Photodetector) et InGaAs du III-V Lab, un GIE dont les membres sont Alcatel Lucent, le CEA et Thales. Déjà spécialisé dans les capteurs infrarouge refroidis HgCdTe et, via sa filiale Ulis, dans les imageurs non refroidis, Sofradir maîtrise ainsi toutes les technologies infrarouge de l'industrie.

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 12:20

http://www.electronicselect.com/_includes/framer.php?base=/images/02-picture-library/thumbnail134x115%20(97).jpg&mask=151x112.png

 

Octobre 17, 2011 electronicselect.com

 

Sofradir va équiper en détecteurs IR les satellites CSO du programme MUSIS Sofradir annonce la signature d'un important contrat portant sur les phases de modèles d'identification et modèles de vol de détecteurs infrarouges pour la prochaine génération de satellites militaires d'observation de la Terre MUSIS/CSO.

 

Dans le cadre de ce contrat de 4 ans, d'un montant supérieur à dix millions d'euros, Sofradir fournira des détecteurs infrarouge modèles de vol de haute résolution à Thalès Alenia Space France (TAS-F), un leader mondial dans le domaine des équipements spatiaux et des satellites. Le montant exact du contrat n'a pas été communiqué. " Après une participation réussie dans les satellites Hélios 2A et 2B, lancés respectivement en 2004 et en 2009, Sofradir est ravi de s'investir dans le projet MUSIS/CSO et d'obtenir une nouvelle fois la confiance du Ministère de la Défense français et de Thalès Alenia Space ", déclare Philippe Bensussan, PDG de Sofradir. " Notre savoir-faire en termes de développement de détecteurs infrarouge de pointe pour l'observation de la Terre est à nouveau renforcé par ce contrat. Nous nous préparons, par ailleurs, à participer à de nouveaux projets spatiaux qui pourront démontrer la fiabilité de nos produits dans des environnements difficiles, en Europe et à l'export. "

 

La Composante Spatiale Optique (CSO) est la contribution du gouvernement français au projet MUSIS (Système d'Imagerie Spatiale Multinational) qui inclut des satellites de reconnaissance optique et radar. La Direction Générale de l’Armement (DGA) a délégué la responsabilité de ce programme au CNES, l’agence spatiale française. En 2010, le CNES a notifié le contrat de développement des satellites CSO à Astrium, une société leader dans le domaine aérospatial.

 

Sofradir a rejoint le projet MUSIS/CSO en 2005, lorsque la société a réalisé une étude de faisabilité et a amorcé le développement préliminaire des détecteurs infrarouge pour CSO. Sofradir achèvera la livraison des détecteurs infrarouge modèles de vol en 2015. Ceux-ci sont basés sur la technologie MCT (Mercure Cadmium Tellure) de Sofradir, un matériau semi-conducteur que seuls quelques fabricants à travers le monde savent maîtriser.

 

A propos de la technologie MCT infrarouge

 

Sofradir utilise la technologie MCT depuis 25 ans. En dehors des Etats-Unis, il est le seul fabricant infrarouge qui produise entre 4 000 et 4 500 détecteurs par an avec cette technologie. Cet important volume de production présente deux avantages majeurs. La quantité produite permet une haute reproductibilité des performances, nécessaire pour les applications spatiales. Il génère également une importante base de données relative aux performances et à la fiabilité des produits. De ce fait, les clients bénéficient directement des améliorations et des innovations issues de ces données.

 

A propos de Sofradir

 

Sofradir conçoit et fabrique des détecteurs infrarouge pour applications militaires, spatiales et industrielles. La société est spécialisée en détecteurs infrarouge refroidis basés sur une technologie à haute performance à base d’alliage de Mercure Cadmium Tellure (MCT). Son large portefeuille de détecteurs couvre l’intégralité du spectre infrarouge. Sofradir propose également des détecteurs MPQ (Multi Puits Quantiques ou QWIP) développés en collaboration avec Thalès.

 

www.sofradir.com

Partager cet article
Repost0
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 07:45

http://www.defense.gouv.fr/var/dicod/storage/images/base-de-medias/images/dga/bourget-2009/vue-d-artiste-de-musis-credit-eads-astrium/318342-1-fre-FR/vue-d-artiste-de-musis-credit-eads-astrium.jpg

credits Eads Astrium - source defense.gouv.fr

 

October 10, 2011 defpro.com

 

Earth observation military satellite contract increases Sofradir’s achievements in supplying state-of-the-art IR detectors for space

 

Paris, France | Sofradir, a leading developer and manufacturer of advanced infrared detectors for military, space and industrial applications, announces today that it has been awarded a multi-million Euro contract to manufacture Infrared (IR) detectors for the engineering and flight model phases for the MUSIS/CSO next generation Earth observation military satellites. These satellites will replace the current Helios 2 observational system.

 

Within the framework of the four-year MUSIS/CSO contract, Sofradir will deliver to Thalès Alenia Space France (TAS-F), a leading worldwide manufacturer of satellite and space equipment, high resolution custom design IR focal plane arrays for the optical imaging cameras. The exact value of the contract was undisclosed.

 

“After our successful involvement in the satellites Helios IIA and IIB, launched in 2004 and 2009 respectively, Sofradir is proud to be part of the MUSIS/CSO project and have the continued confidence of the French MoD and TAS,” said Philippe Bensussan, chairman and CEO at Sofradir. “Our expertise in developing state-of-the-art IR detectors for Earth observation applications will be further strengthened through this collaboration. We look forward to other opportunities to make our MCT IR detectors that operate reliably in harsh environments available for other challenging space projects in Europe and around the world.“

 

The CSO (Optical Space Component) is the French government’s contribution to the future MUSIS (MUltinational Spacebased Imaging System) that will include optical and radar space components. Astrium, a leading aerospace company, is the prime contractor for the CSO satellite development contract. The French space agency CNES awarded the contract to Astrium in 2010. CNES was delegated by the French procurement agency DGA to manage the project.

 

Sofradir first became involved in MUSIS/CSO in 2005, when it carried out a feasibility study and preliminary development of the IR detectors. Sofradir will complete delivery of all the IR detectors by 2015. These are based on Sofradir’s Mercury Cadmium Telluride (MCT) technology, a highly complex semiconductor material that is unavailable to all but a few manufacturers in the world because it is tricky to master.

 

MCT IR technology

 

Sofradir has worked with Mercury Cadmium Telluride (MCT/HgCdTe) IR technology for 25 years. It is the only MCT IR manufacturer in the world, outside the US, to produce 4,000 – 4,500 units per year. This high volume provides two advantages: The ability to reproduce consistently IR detectors that exhibit the high levels of performance required for space applications. The high volume also generates an enormous amount of performance and reliability data, a valuable asset and prerequisite for guaranteeing product performance and reliability. Space contractors benefit from the continual improvements and innovation gained from this data.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories