Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 novembre 2015 4 05 /11 /novembre /2015 17:45
Le Soudan du Sud "se fournit en armes"

 

05.11.2015 par BBC Afrique

 

Dans le contexte de conflit au Soudan du Sud, des armes seraient stockées par les deux parties en dépit de l’accord de paix signé en août, selon des experts de l’ONU.

 

Mais le Conseil de sécurité a décidé de ne pas imposer d’embargo sur les armes pour le moment. Si plusieurs efforts de paix ont échoué, beaucoup ont cru à l’accord signé en août et soutenu par les pays de la région, qui avait créé un gouvernement de partage du pouvoir. Des pays africains ainsi que la Russie auraient notamment suggéré qu’on laisse plus de temps à l’accord de paix pour faire ses preuves avant d’imposer des sanctions.

Suite de l’article

Partager cet article

Repost0
22 décembre 2013 7 22 /12 /décembre /2013 21:45
Soudan du Sud: des avions militaires US attaqués par des rebelles

 

MOSCOU, 21 décembre - RIA Novosti

 

Des rebelles sud-soudanais ont ouvert le feu contre des avions militaires américains, blessant trois soldats, a annoncé samedi l'agence Associated Press.

 

Selon la chaîne de télévision BBC, cet incident a été signalé par les autorités de l'Ouganda qui a accueilli un avion américain chargé d'évaluer les blessés. D'après Associated Press, l'un des soldats est dans un état critique.

 

Des affrontements armés ont éclaté dans la nuit du 15 au 16 décembre dernier dans la capitale sud-soudanaise, Djouba. Le bilan des violences s'élève pour l'heure à 500 morts.

 

Les combats opposent des militaires appartenant à différentes tribus. Le président du pays Salva Kiir a évoqué mercredi une tentative de coup d'Etat.

 

Le président Barack Obama a donné l'ordre d'envoyer à Djouba un groupe de 45 commandos chargés de protéger la sécurité des missions diplomatiques et des citoyens américains. Le président a également appelé les belligérants à mettre un terme au conflit interethnique qui risque, selon lui, de dégénérer en guerre civile.

Partager cet article

Repost0
19 décembre 2013 4 19 /12 /décembre /2013 08:45
Soudan du Sud: pas de contingent supplémentaire de l'ONU (Ban Ki-moon)

 

NEW YORK (Nations unies), 18 décembre - RIA Novosti

 

L'ONU n'envisage pas d'envoyer des troupes supplémentaires dans la capitale sud-soudanaise Djouba en proie à des affrontements entre des groupes armés, a annoncé mercredi aux journalistes le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon.

 

"Nous y avons déployé la MINUSS [Mission de l'ONU au Soudan du Sud]. Cette question n'est donc pas à l'ordre du jour", a indiqué le secrétaire général.

 

"Nous utilisons toute notre influence politique possible", a-t-il ajouté, soulignant que lui-même et son envoyée spéciale pour le Soudan du Sud Hilde Johnson avaient "consacré à cette question plusieurs jours et nuits".

 

Dans la nuit de dimanche à lundi, des affrontements armés ont éclaté à Djouba, opposant différentes unités des forces armées sud-soudanaise. Le président du pays Salva Kiir a évoqué une tentative de coup d'Etat.

 

Selon des informations non confirmées, les hostilités auraient fait jusqu'à 500 morts. D'après une source au sein des forces armées sud-soudanaises, le conflit entre différentes unités faisant partie de la garde présidentielle résulte des divergences ethniques entre les Nuer et les Dinka, deux principales communautés tribales du pays.

 

A l'heure actuelle, les effectifs de la MINUSS comptent plus de 6.870 personnes. Il s'agit de soldats népalais, cambodgiens et indiens, ainsi que d'ingénieurs militaires japonais et sud-coréens.

 

Des combats meurtriers éclatent régulièrement entre diverses tribus peuplant le Soudan du Sud qui a accédé en 2011 à l'indépendance vis-à-vis de Khartoum.

Partager cet article

Repost0
26 juin 2013 3 26 /06 /juin /2013 10:45
Ces hélicoptères Agusta que l'armée belge ne pouvait pas vendre

25 juin 2013 RTBF.be

 

Entre 2009 et 2012, la Défense belge a vendu 35 hélicoptères et deux Airbus à une firme bruxelloise, MAD Africa Distribution, dont le directeur était soupçonné en 2003 par la police fédérale et les services de renseignements de l'armée de blanchiment d'argent, trafic d'armes et trafic de véhicules. Alors que le ministre de la Défense Pieter De Crem a affirmé avoir obtenu toutes les autorisations pour réaliser ces transactions, deux anciens Agusta ont été retrouvés au Soudan du Sud, pays sous embargo de l'Union européenne, rapporte mardi La Libre Belgique.

Interpellé en mai au Sénat et à la Chambre, M. De Crem avait indiqué que la Défense "ignorait, au moment de ces ventes, que le directeur (de la firme) était soupçonné de certains actes illégaux" mais avait précisé qu'il n'y avait "aucun fondement légal pour exclure la firme MAD Africa Distribution de la procédure de vente publique."

Concernant la vente de 12 hélicoptères Agusta A109, le ministre insistait sur l'intégration dans le contrat d'achat, signé par la Défense lors de l'acquisition de ces appareils, d'un "Third Party Transfer", qui devait être demandé au ministre italien des Affaires étrangères si le matériel venait à quitter le territoire belge à la suite d'une réexportation, une revente ou un transfert de propriété.

Selon le porte-parole du ministère italien des Affaires étrangères, il n'y a toutefois aucune donnée "concernant une autorisation italienne pour un Third Party Transfer", ni pour les Agusta revendus en 2009, ni pour ceux de 2012. La Défense n'aurait donc pas pu vendre les 12 hélicoptères en question à la firme MAD Africa Distribution.

Deux des hélicoptères revendus par l'armée belge se trouve aujourd'hui au Soudan du Sud. Ils auraient été rachetés pour 500 000 dollars pièce. Ils porteraient toujours l'immatriculation militaire belge qu'ils avaient au moment de quitter le giron de l'armée.

"Si les hélicoptères sont enregistrés comme des appareils militaires plutôt que pour un usage civil, et s'ils ont été vendus par une firme ou un gouvernement basé en Europe, cela constituerait une violation de l'embargo européen sur les armes imposé au Soudan et au Soudan du Sud', explique Jonah Leff, analyste au Small Arms Survey. "Cependant, si les appareils n'ont pas d'équipements létaux, et sont destinés à des besoins humanitaires, la question de la violation devient discutable".

Selon La Libre Belgique, il semblerait que ces hélicoptères n'aient pas été achetés pour remplir des missions humanitaires.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories