Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 16:55
Imageries aéroportées SAR et HYPERSPECTRALE : pour le renseignement et la connaissance


07.10.2015 par ONERA

Ramses-NG, Sysiphe : deux démonstrateurs technologiques pour voir l’invisible au sol.

La technique radar SAR (Synthetic Aperture Radar) de Ramses-NG aéroportée utilise une antenne compacte qui tire parti du déplacement de l’avion pour obtenir une grande résolution d’image, après traitement des données. Pour la Défense, l’ONERA développe ce moyen radar qui permet la cartographie jour/nuit par tous temps, la classification d’objets et de milieux, la réalisation de modèles numériques de terrain, la détection d’objets enterrés ou sous couvert…

Alors que la photographie recueille le rouge, le vert et le bleu, une caméra hyperspectrale acquiert des centaines de « couleurs », y compris dans l’infrarouge, formant un cube d’images très riche sur les détails de la zone observée.

Sysiphe, projet DGA piloté par l’ONERA, est un moyen innovant hyperspectral unique en Europe : il offre une image du sol avec une résolution de 50 cm dans plus de 500 bandes de couleurs, du visible à l’infrarouge lointain, exploitable par exemple pour la détection de cibles même camouflées, la caractérisation d’effluents, la détection de mines, de souterrains…

 

Lima, l’imagerie aéroportée ouverte à tous

Lima est la plateforme de recherche ONERA pour développer l’utilisation civile des nouvelles technologies d’imagerie aéroportée – hautes résolutions spatiale et spectrale, imagerie laser 3D.

L’ONERA propose là à ses partenaires et clients des campagnes aéroportées clé en main, du besoin aux données exploitées.

Un des principaux moyens de Lima est le pod Sethi, un dispositif aéroporté doté de capacités radar SAR et hyperspectrales. Les champs d’application sont nombreux : agriculture, urbanisme, détection et caractérisation de pollutions, feux de forêts, accidents industriels, inondations, surveillance de sites, de frontières, prospection de ressources, météorologie, archéologie…

Partager cet article

Repost0
29 septembre 2015 2 29 /09 /septembre /2015 12:55
L'avion Dornier-228 de la campagne Sysiphe dont on distingue les imageurs photo DGA

L'avion Dornier-228 de la campagne Sysiphe dont on distingue les imageurs photo DGA

 

25.09.2015 ONERA

 

Une première campagne de mesures pour l'évaluation en conditions opérationnelles du moyen aéroporté Sysiphe pour l’observation militaire de demain s’est déroulée à Canjuers (Var) du 17 août au 4 septembre 2015.

 

Le moyen aéroporté Sysiphe, conçu et mis en œuvre par l’ONERA à la demande de la Direction générale de l’armement (DGA) est unique en Europe. Il fournit une « image » précise du sol avec une résolution de 50 cm dans plus de 500 bandes de couleurs allant du visible à l’infrarouge lointain. On parle de cube d’images hyperspectral. Le traitement logiciel de Sysiphe permet d’extraire des images répondant aux besoins du renseignement militaire, après détection par exemple de cibles jusque là invisibles à l’œil humain …

 

 

Sysiphe est constitué :

  • de Sieleters, imageur hyperspectral conçu et développé par l’ONERA – pour ce qui concerne les bandes infrarouges  "moyenne" (3 à 5 µm) et "lointaine" (8 à 12 µm)
  • de Hyspex Odin-1024, imageur hyperspectral norvégien pour le visible et proche infrarouge (0,4 à 2,5 µm)
  • le Stad – système de traitement et d’archivage des données, développé par l’ONERA, qui permet l’exploitation des données de Sysiphe.


Le cube d'images hyperspectral de Sysyphe
 

Plus d'une cinquantaine de personnes ont participé à cette campagne d’envergure :

  • l'ONERA, pour la mise en œuvre de Sysiphe et les mesures de vérité terrain
  • la Norvège, notre partenaire dans Sysiphe, avec des équipes du FFI (recherche de défense) et de la société NEO (opto-électronique)
  • le DLR pour la mise en œuvre de l'avion
  •  le ministère de la défense avec la DGA ainsi que les régiments et services des armées, en particulier :
    • DGA-EV - Essais en vol
    • DGA-IP - Ingénierie des projets
    • DGA-TA - Techniques aéronautiques
    • DGA-TT - Techniques terrestres
    • EISOS - Equipe Interarmées des Systèmes d’Observation sur Satellite
    • DRM - Direction du Renseignement Militaire
    • CF3I - Centre de Formation et d’Interprétation Interarmées de l’Imagerie
    • 1er RCA - Régiment de Chasseurs d’Afrique
    • 27e BIM - Régiment d’Infanterie de Montagne
    • 3e RAMA - Régiment d’Artillerie de Marine
    • BAN Hyères - Base Aéronautique Navale d’Hyères
    • CEPA/10S -  Centre d’Expérimentation Pratiques et de réception de l’Aéronautique Navale
    • les pompiers du camp de Canjuers

Sysiphe a été accueilli sur la base aéronautique navale de Hyères (Var) et embarqué sur l’avion Dornier-228 du DLR (centre allemand de recherche aérospatiale). Les scénarios militaires opérationnels ont été déployés sur le camp militaire de Canjuers, à une centaine de kilomètres au nord.

La campagne s’est déroulée dans des conditions optimales, avec une météo favorable et tous les objectifs ont été atteints, à la plus grande satisfaction du client (DGA-UM TER - Opérations d’armement terrestre).

photo ONERA - DRMphoto ONERA - DRM

photo ONERA - DRM

Partager cet article

Repost0
10 mars 2015 2 10 /03 /mars /2015 12:54
Le numéro de mars d'Armées d'aujourd'hui est en ligne



10/03/2015 Armées d’Aujourd’hui.

 

Comme tous les mois, retrouvez dès maintenant la revue du ministère en version numérique sur notre site.

 

« On compte aujourd'hui près de 60 000 femmes dans la Défense. Elles représentent 15% des effectifs militaires et 38% des effectifs civils. En moins de 20 ans, l'armée française est devenue l'une des plus féminisée au monde. » C'est dans ces propos que Françoise Gaudin, haut fonctionnaire à l'égalité des droits pour le ministère de la Défense, ouvre le dossier « Femmes dans la Défense » du numéro de mars (n° 396) d’Armées d’Aujourd’hui.

A l'occasion de la journée internationale de la femme, le 8 mars, Valérie André, Bérengère, Morgane ou encore Mylène ont bien voulu témoigner de leur parcours et engagement au sein de l'institution. De l'historique de la féminisation des armées françaises au portfolio, en passant par un comparatif avec les armées britannique, allemande ou encore américaine, ce dossier complet nous rappelle que 7% des militaires projetés en opérations extérieures sont des femmes.

Un point de situation, une analyse ou un reportage seront consacrés aux opérations Chammal, Barkhane, Sangaris, et à la lutte contre Ebola, théâtres où l’armée française démontre son engagement. C'est donc naturellement que la question du droit des conflits armés et des droits de l'homme est soulevée dans la rubrique Enjeux.

Plus loin, découvrez les nouvelles orientations stratégiques de la Direction du renseignement militaire ou encore Sysiphe, un système aéroporté de recueil d'images. Le Forum international de la cybersécurité, les correspondants défense et le Journal de la Défense ont leur part belle dans les pages Focus défense.

Enfin, le lecteur découvrira l’art du leurre dans les pages détours, rencontrera le Père Danel ou enquêtera au côté du Service historique de la Défense.

Bonne lecture.

 

  >>> Lire le magazine

Partager cet article

Repost0
14 décembre 2014 7 14 /12 /décembre /2014 17:50
SYSIPHE hyperspectral imager set to define the defense systems of tomorrow

 

source ONERA

 

The delivery by ONERA of the French part of SYSIPHE- onboard spectral imaging system - to the DGA marks the start of a new phase with the launch of an evaluation in operational conditions. The results of this will ultimately help to define the reconnaissance systems of the future.

 

Partager cet article

Repost0
12 décembre 2014 5 12 /12 /décembre /2014 12:50
L’imageur hyperspectral SYSIPHE prêt pour définir les systèmes de défense de demain

 

Paris, le 11 décembre 2014 ONERA

 

Après la livraison par l’ONERA de la partie française du SYstème Spectro Imageur de mesure des Propriétés Hyperspectrales Embarqué (SYSIPHE) à la Direction Générale de l’Armement (DGA), une nouvelle étape commence avec le lancement d’une évaluation en condition opérationnelle. Ses résultats permettront, à terme, d’aider à la définition des systèmes de reconnaissance du futur.

 

Le programme SYSIPHE entame une nouvelle étape cette semaine avec le lancement d’une évaluation en condition opérationnelle du système d’imagerie spectrale à haute résolution spatiale et spectrale. Ce nouveau marché, d'une durée de 4 ans, évaluera le système SYSIPHE sur des scénarios définis par les besoins défense : détection de cibles même camouflées, discrimination de leurres ...

 

Deux campagnes aéroportées sont prévues sur le site militaire de Canjuers (83). Elles permettront l'acquisition d'images hyperspectrales à l’état de l’art mondial, et contribueront à démontrer l’apport de cette technique dans les domaines de la détection, la reconnaissance et l'identification.

 

L’ONERA est maître d’œuvre du programme SYSIPHE pour la DGA. A ce titre, il a conçu et fourni l’instrument français SIELETERS et le système de traitement de données STAD. Il coordonne également les différents intervenants du programme comme l’Allemagne (DLR) et la Norvège (NEO). Enfin, des accords bilatéraux spécifiques entre la France et la Norvège permettront à l’ONERA d'offrir SYSIPHE aux communautés civile et militaire tant à l’échelle nationale qu’internationale.

 

Informations clés

• Très haute résolution spatiale : 50 cm = 1 pixel sur une fauché de 500m de large

• Très haute résolution spectrale : plus de 500 bandes spectrales

• Campagne aéroportée à 2000 m d’altitude depuis un avion Dornier DO-228 (DLR)

• SYSIPHE est composé de :

 l’instrument SIELETERS pour l’infrarouge thermique (France, ONERA)

 l’instrument HYSPEX ODIN pour le visible (Norvège, NEO)

 du système de traitement de données STAD (France, ONERA)

 

• Podcast dédié :  http://www.onera.fr/fr/podcasts/laurent-rousset-rouviere-sysiphe

Partager cet article

Repost0
12 décembre 2014 5 12 /12 /décembre /2014 08:51
Un avion Dornier 228 équipé du système Sysiphe

Un avion Dornier 228 équipé du système Sysiphe

 

 

11/12/2014 DGA - Economie et technologie

 

La direction générale de l’armement (DGA) vient de notifier un marché d’une durée de 44 mois à l’ONERA, visant à évaluer en condition opérationnelle le démonstrateur aéroporté franco-norvégien Sysiphe (système spectro imageur de mesure des propriétés hyper spectrales embarqué).

 

Il permet d’acquérir une image aérienne précise du sol avec une résolution de 50 cm dans plus de 500 bandes de couleurs allant du visible à l’infrarouge lointain – on parle dans ce cas d’imagerie hyper spectrale. Développé dans le cadre d’une étude amont de la DGA, Sysiphe est un système innovant unique en Europe.

 

L’image hyper spectrale d’une zone déterminée est la superposition de centaines d’images de cette zone, correspondant chacune à une bande de couleur déterminée. Certaines images font apparaître des détails différents, les objets ou les composants de la zone observés ayant chacun une signature caractéristique. Un traitement logiciel approprié permet d’extraire les images intéressantes. Une application militaire possible est par exemple la détection d’un char peint en vert et dissimulé sous un couvert végétal. Si la peinture verte et la végétation sont vues de manière identique dans le domaine visible – le char est alors invisible à l’œil humain –, il n’est est pas de même en infrarouge où la peinture apparaît de manière différente du feuillage, ce qui rend le char détectable, et ce même s’il a la même température que les arbres qui le cachent (moteur coupé depuis longtemps). Suivant la même logique on pourra aussi distinguer la présence d’agents chimiques, caractériser des sols ou employer ces capacités en matière d’océanographie, que ce soit pour des besoins de défense ou des applications civiles.

 

La première campagne d’évaluation de Sysiphe aura lieu à l’été 2015, en collaboration avec la Norvège, sur le site militaire de Canjuers (83). Les scénarios utilisés, élaborés sous la responsabilité de la DGA, correspondront à des problématiques militaires, comme la détection de cibles camouflées ou la discrimination entre des cibles et des leurres. Cette évaluation permettra à terme d’évaluer le potentiel de l'imagerie hyperspectrale pour la défense, en particulier comme source de renseignement et d’appui aux forces.

Partager cet article

Repost0
11 décembre 2014 4 11 /12 /décembre /2014 17:55
Défense : Onera décroche le marché d'évaluation du démonstrateur Sysiphe

 

11.12.2014 (Boursier.com)

 

La Direction générale de l'armement (DGA) vient de notifier un marché d'une durée de 44 mois à l'Onera, le centre français de l'aérospatiale. Il vise à évaluer en condition opérationnelle le démonstrateur aéroporté franco-norvégien Sysiphe (Système Spectro Imageur de mesure des Propriétés Hyper spectrales Embarqué). Il permet d'acquérir une image aérienne précise du sol avec une résolution de 50 cm dans plus de 500 bandes de couleurs allant du visible à l'infrarouge lointain. On parle dans ce cas d'imagerie hyper spectrale.

 

Développé dans le cadre d'une étude amont de la DGA, Sysiphe est un système innovant unique en Europe. L'image hyper spectrale d'une zone déterminée est la superposition de centaines d'images de cette zone, correspondant chacune à une bande de couleur déterminée. Certaines images font apparaître des détails différents, les objets ou les composants de la zone observés ayant chacun une signature caractéristique. Un traitement logiciel approprié permet d'extraire les images intéressantes. Le système peut par exemple être utilisé pour la détection d'un char peint en vert et dissimulé sous un couvert végétal. En infrarouge, le char devient détectable.

 

La première campagne d'évaluation de Sysiphe aura lieu à l'été 2015, en collaboration avec la Norvège, sur le site militaire de Canjuers dans le Var.

Partager cet article

Repost0
11 décembre 2014 4 11 /12 /décembre /2014 15:55
L'imagerie hyper spectrale dans les futurs systèmes de Défense

 

11/12/2014 DGA

 

SYSIPHE prépare l’utilisation de l’imagerie hyper spectrale dans les futurs systèmes de Défense

 

La Direction générale de l’armement (DGA) vient de notifier un marché d’une durée de 44 mois à l’ONERA, visant à évaluer en condition opérationnelle le démonstrateur aéroporté franco-norvégien SYSIPHE (Système Spectro Imageur de mesure des Propriétés Hyper spectrales Embarqué). Il permet d’acquérir une image aérienne précise du sol avec une résolution de 50 cm dans plus de 500 bandes de couleurs allant du visible à l’infrarouge lointain – on parle dans ce cas d’imagerie hyper spectrale. Développé dans le cadre d’une étude amont de la DGA, SYSIPHE est un système innovant unique en Europe.

 

L’image hyper spectrale d’une zone déterminée est la superposition de centaines d’images de cette zone, correspondant chacune à une bande de couleur déterminée. Certaines images font apparaître des détails différents, les objets ou les composants de la zone observés ayant chacun une signature caractéristique. Un traitement logiciel approprié permet d’extraire les images intéressantes. Une application militaire possible est par exemple la détection d’un char peint en vert et dissimulé sous un couvert végétal. Si la peinture verte et la végétation sont vues de manière identique dans le domaine visible – le char est alors invisible à l’œil humain –, il n’est est pas de même en infrarouge où la peinture apparait de manière différente du feuillage, ce qui rend le char détectable, et ce même s’il a la même température que les arbres qui le cachent (moteur coupé depuis longtemps).  Suivant la même logique on pourra aussi distinguer la présence d’agents chimiques, caractériser des sols ou employer ces capacités en matière d’océanographie, que ce soit pour des besoins de défense ou des applications civiles.

 

La première campagne d’évaluation de SYSIPHE aura lieu à l’été 2015, en collaboration avec la Norvège, sur le site militaire de Canjuers (83). Les scénarios utilisés, élaborés sous la responsabilité de la DGA, correspondront à des problématiques militaires, comme la détection de cibles camouflées ou la discrimination entre des cibles et des leurres. Cette évaluation permettra à terme d’évaluer le potentiel de l'imagerie hyperspectrale pour la défense, en particulier comme source de renseignement et d’appui aux forces.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories