Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 novembre 2015 2 10 /11 /novembre /2015 12:35
Exercise Southern Katipo 2015 - Welcoming our Pacific Island Bretheren



10 nov. 2015 New Zealand Defence Force

 

Here is a video of soldiers from Fiji, Papua New Guinea and Tonga in Exercise Southern Katipo 2015. Sharing a common cultural affinity, the soldiers from the pacific nations are keen to exercise with the NZDF and it's coalition partners.


Exercise Southern Katipo (SK15) is the New Zealand Defence Force’s (NZDF) major military exercise and occurs every two years. Personnel from New Zealand and eight other countries - Australia, Canada, Fiji, France, Papua New Guinea, Tonga, the United Kingdom, and the United States will participate in the month-long international exercise in the Buller, Tasman and Marlborough regions of the South Island.

The exercise aims to test and evaluate the NZDF’s ability to plan and conduct joint operations involving a range of naval, land and air assets from various nations.

The training scenario is set in a fictional South Pacific country called Becara, which is fighting for its political survival after being beset for years by rising poverty, massive unemployment and low foreign investor confidence. Two hostile groups are exploiting the government’s vulnerabilities and are jockeying for power. Following a request for assistance from the Becaran government, New Zealand has deployed a military contingent to lead a multinational Combined Joint Task Force that will help restore law and order in the South Pacific country. The multinational task force will be conducting stability, support and humanitarian operations, including the evacuation of internal displaced persons, as they strive to set the conditions for Becara’s economic and social recovery.

Partager cet article

Repost0
28 septembre 2015 1 28 /09 /septembre /2015 17:35
photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

 

23/09/2015 Sources : État-major des armées

 

Du 26 août au 12 septembre 2015, dans le cadre des activités de coopération militaire régionales, les forces armées en Nouvelle-Calédonie (FANC) ont projeté un détachement à Nuku’alofa (Tonga) dans le cadre de l’exercice Tafakula.

 

Tafakula est un exercice à dominante infanterie qui, cette année, a été réalisé en coopération avec les His Majesty’s Armed Forces (HMAF) du Tonga, l’United States Marine Corps (USMC) et les New-Zealand Defence Forces (NZDF). Ce type d’activité vise essentiellement à développer l’interopérabilité entre les forces participantes. Pour l’occasion le Régiment d’infanterie de Marine Pacifique Nouvelle-Calédonie (RIMaP-NC) a projeté une section composée en majorité de personnel de la 5e compagnie (unité élémentaire de réserve – UER). Au programme, séances de sport, formation au maniement des armes des différentes nationalités, combat corps-à-corps, manœuvre en terrain libre, formation au secourisme au combat ou encore tir. Le tout dans une intégration poussée  des sections, composées chacune de trois groupes de nationalités différentes. Pendant deux semaines, cette préparation a ainsi permis une émulation et des échanges fructueux entre les 4 nations.

 

Suite de l’article

photo EMA / Armée de Terrephoto EMA / Armée de Terre
photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

Partager cet article

Repost0
14 août 2014 4 14 /08 /août /2014 11:35
Coopération militaire franco-fidjienne : changement d’attaché de défense

Passage de témoin : Encadrant l’ambassadeur de France à Fidji et à Tonga, Gilles Montagnier, le Colonel Arnaud Bouyssou cède la place au Capitaine de frégate Hubert Jannot en tant qu‘attaché de défense pour les îles Fidji et Tonga.

 

13.08.2014 tahiti-infos.com (Flash d’Océanie)

 

SUVA – La coopération militaire franco-fidjienne a changé d’attaché de défense, un poste défini sur une bases non-résidente depuis Nouméa (Nouvelle-Calédonie).

Le titulaire de ce poste d’attaché de défense non résident est désormais le Capitaine de frégate Hubert Jannot qui, toujours, depuis Nouméa, a aussi en charge la coopération militaire avec le royaume de Tonga, a annoncé en fin de semaine dernière l’ambassade de France à Suva.

Il succède ainsi au Colonel Arnaud Bouyssou, qui a notamment supervisé plusieurs opérations à caractère humanitaire post-catastrophes à Fidji et à Tonga.

Les forces françaises, y compris celles basées en Nouvelle-Calédonie et en Polynésie française, ont apporté un important soutien logistique à des opérations humanitaires au bénéfices des populations de Fidji et de Tonga, notamment après le passage des cyclones Evan (Fidji, décembre 2012) et Ian (Tonga, début 2014).

L’armée française, dans le cadre de ces opérations, est signataires, aux côtés de l’Australie et la Nouvelle-Zélande, de l’accord dit « FRANZ ».

Cet accord, depuis fin 1992, vise à coordonner et harmoniser les moyens des forces de ces trois pays pour venir au secours des populations insulaires de la région touchées par ce genre de catastrophes naturelles.

 

Suite de l’article

Partager cet article

Repost0
21 septembre 2013 6 21 /09 /septembre /2013 11:35
Nouvelle-Calédonie : exercice Tafakula 2013 au royaume des Tonga

20/09/2013 Sources : EMA

 

Du 30 août au 14 septembre 2013, une section du régiment d’infanterie de marine du Pacifique (RIMaP) des forces armées de la Nouvelle-Calédonie (FANC) a participé à l’exercice tongien Tafakula.

 

La section du RIMaP a été engagée aux côtés d’une section locale des HMAF « His Majesty’s Armed Forces », et d’une section d’US marines, issue du contingent américain tournant stationné à Darwin, en Australie. Le détachement français était renforcé par une équipe du service de santé des FANC qui a assuré le soutien sanitaire de tous les participants de l’exercice et dispensé des soins au profit du personnel du camp militaire tongien de Taliai

 

La première semaine a été consacrée à l’entraînement, à l’instruction et au sport, afin d’approfondir la connaissance mutuelle, de partager les procédures et savoir-faire propres à chaque nation. Des échanges de groupes de combat entre les sections ont permis de renforcer la cohésion des participants. Cette phase de l’exercice s’est achevée par une séance de tir aux armes légères d’infanterie sur l’île de Motutapu, située à une heure de navigation de la capitale Nuku’Alofa. La section du RIMaP a pu, à cette occasion, utiliser l’armement des autres détachements et montrer ses méthodes de travail, notamment dans le domaine du tir de combat.

 

Le scenario de l’exercice, qui s’est déroulé lors de la deuxième semaine, simulait une opération d’assistance humanitaire faisant suite à une catastrophe naturelle. Après avoir évacué la population située sur une zone touchée par un tsunami, chaque section a mené des actions de sécurisation dans son secteur de responsabilité. L’exercice s’est achevé par une manœuvre de combat interalliée de niveau compagnie.

 

Ces deux semaines ont permis de renforcer les liens entre les militaires des trois nations ainsi que la coopération interalliée.

 

Les FANC constituent le point d’appui central du « théâtre Pacifique» avec un dispositif interarmées centré sur un groupement tactique interarmes (GTIA) et les moyens de projection associés. Avec les forces armées en Polynésie Française (FAPF), dispositif interarmées à dominante maritime, les FANC ont pour principale mission d’assurer la souveraineté de la France dans leur zone de responsabilité, d’animer la coopération régionale et d’entretenir des relations privilégiées avec l’ensemble des pays riverains de la zone pacifique. Dans le cadre de leur mission, les FANC engagent régulièrement leurs moyens pour des opérations d’aide aux populations, en appui des autres services de l’Etat.

Nouvelle-Calédonie : exercice Tafakula 2013 au royaume des TongaNouvelle-Calédonie : exercice Tafakula 2013 au royaume des Tonga
Nouvelle-Calédonie : exercice Tafakula 2013 au royaume des TongaNouvelle-Calédonie : exercice Tafakula 2013 au royaume des TongaNouvelle-Calédonie : exercice Tafakula 2013 au royaume des Tonga
Nouvelle-Calédonie : exercice Tafakula 2013 au royaume des TongaNouvelle-Calédonie : exercice Tafakula 2013 au royaume des Tonga

Partager cet article

Repost0
8 mai 2013 3 08 /05 /mai /2013 07:35
Pacifique : la coopération multilatérale au cœur du South Pacific Defence Ministers’ Meeting

07/05/2013 Sources : EMA

 

Les 1eret 2 mai 2013, le général de brigade Jean-François Parlanti, commandant supérieur des forces armées de la Nouvelle-Calédonie (FANC), et le colonel Jean-François Schoonmann, chef d’état-major interarmées des forces armées de Polynésie française (FAPF) accompagnaient l’ambassadeur Gilles Montagnier au royaume des Tonga pour représenter le ministre de la Défense et le chef d’état-major des Armées à l’occasion de la première réunion des ministres de la Défense du Pacifique Sud (South Pacific Defence Ministers’ Meeting– SPDMM).

 

Les pays disposant d’une présence militaire dans le Pacifique Sud se sont réunis, pour la première fois, dans un format rassemblant leurs ministres de la Défense et leurs chefs d’état-major d’armées, ou leurs représentants. Australie, Nouvelle-Zélande, Papouasie Nouvelle-Guinée, Tonga, France et Chili ont ainsi fait le point sur la coopération militaire et de sécurité dans le Pacifique et engagé une réflexion prospective. La rencontre a débuté par des discussions bilatérales avant l’ouverture d’un dialogue multilatéral le deuxième jour qui a été initié par une réunion des chefs d’états-majors suivi d’une séance plénière.

 

Cette première rencontre ministérielle matérialise, au niveau politico-militaire, l’existence d’une communauté de défense et de sécurité du Pacifique Sud. Engagées de longue date dans des opérations relevant de la sécurité des espaces maritimes, de l’assistance humanitaire et du secours aux populations victimes de catastrophes naturelles, les FANC et les FAPF interviennent régulièrement en coordination étroite avec les autorités civiles et les organisations compétentes de la région ainsi qu’avec les forces armées des pays partenaires. L’objectif de cette rencontre visait à approfondir la coopération dans certains domaines spécifiques comme l’échange d’informations, l’interopérabilité ou encore la planification des activités conjointes (opérations, exercices et entraînements). Il s’agit de rendre l’action des pays partenaires la plus efficiente possible dans chacun de ces domaines.

 

La France est le seul pays d’Europe à maintenir un niveau de forces significatif dans le Pacifique pour assurer la protection de ses communautés et la préservation de ses intérêts outre-mer. Cette présence s’inscrit dans la dynamique de ré-articulation des forces pré-positionnées conformément à une logique de « théâtre ». Ainsi, la Nouvelle-Calédonie et la Polynésie Française constituent nos principaux points d’appui militaires dans cette région du monde. Dans ce cadre, les FANC et les FAPF contribuent à la défense et à la sécurité sur le « théâtre » Pacifique et constituent des acteurs à part entière de la coopération militaire et de défense régionale.

 

Le prochain SPDMM, instauré désormais comme une réunion annuelle, se tiendra en 2014 en Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories