Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 17:35
Y-20 Flight Tests Going Well, China Says

Flight-testing of China’s Y-20 four-engined strategic transport aircraft is progressing well, according to the PLA, and has already set new national records for flight testing. (PLA photo)

 

March 5, 2014 defense-aerospace.com

(Source: China Military Online; published March 4, 2014)

 

Test Flight Frequency of Y-20 Heavy-Duty Transport Aircraft Sets New Record

 

BEIJING --- The Y-20 heavy-duty transport aircraft is now still at the test flight stage, and its test flight frequency and time already set new records in the test flight history of China, according to Tang Changhong, chief designer of the Y-20 heavy-duty transport aircraft, on March 3, 2014 in Beijing.

 

Although the commissioning time for Y-20 cannot be disclosed, Tang Changhong said it is hoped that it can be commissioned as early as possible. However, it is important to ensure that there is no risk of failure at all in the aircraft test, and the aircraft can only be put into use under the very precise conditions. The test to date is going on very smoothly. He disclosed that the training of the test flight pilots for large transport aircraft is now underway.

 

Tang Changhong introduced that according to the current test flight status, all the expected goals have been achieved, and the original design goals for some limit requirements including flight height and flight speed, especially the requirements that the aircraft should possess good anti-bumping performance and be more comfortable have also been achieved.

 

The Y-20 heavy-duty transport aircraft is the new-generation military transport aircraft independently developed by the Xi'an Aircraft Industry Group under the Aviation Industry Corporation of China (AVIC). Its maximum take-off weight is estimated to be 220 tons, and its maximum payload is 66 tons, which is among the top ten world’s most powerful aircraft in transport capacity.

 

China declared to launch its large aircraft development project in March 2007. And the Y-20 took off for the first time from China’s Yanliang base at 14:00 on January 26, 2013 for a flight period of one hour. The successful first flight of the Y-20 marked that China has its own large aircraft.

 

According to the estimation from foreign media, China needs at least 300 Y-20 aircraft, and at the same time, China may also export the Y-20. In this regard, Tang Changhong said that Russia has made more than 800 IL-76 aircraft, and the number of large aircraft in the U.S. is also very large. But different countries have different national conditions, China’s civil and military aviation transport is just at its beginning stage; its perfect transport system is not yet built up, which is now far behind that of developed countries. “Therefore, I believe that through the hard-working, China will have a very big room for development in the future. We also hope to establish cooperation relations with other countries,” Tang said.

 

As for the guess that China will develop super large transport aircraft after developing the Y-20, Tang Changhong expressed that China currently has no such plan. He pointed out that from the design perspective, the emerge of large transport aircraft not only represents an aircraft model, but more importantly represents the accumulation of a batch of basic technologies, design capabilities and production capabilities. It is actually an upgrading of the industrial level, which will make more contributions to China.

 

When will the brother series of Y-20 be launched? Tang Changhong replied that: “The present main work is still to carry out the test flight on Y-20’s basic stability, the brother series is not yet considered. Some plans on China’s large transport aircraft are still under discussion, which cannot be disclosed.”

 

Tang Changhong expressed that Y-20 with a maximum payload of 66 tons and a maximum take-off weight of 220 tons is a very large heavy-duty transport aircraft. He took the example of the U.S. large aircraft’s application and said that the U.S. large transport aircraft have played very important roles in the national construction in the U.S. Therefore, China’s Y-20 not only aims at military application, but also more focuses on civil applications including construction material and equipment transportation, earthquake relief and emergency rescue.

 

“The performance of Y-20 is very high. It can adapt to relatively hard conditions and can land at small airports in mountain areas. In its design, the adverse weather conditions of frigid zone, high heat area and plateau as well as the runway situation are fully considered,” he said.

 

Tang Changhong, a Xi’an native, graduated from the major of aerodynamics at the Northwestern Polytechnical University in 1982. He successively participated in the development of the aircraft models including “Flying Leopard” fighter, Y7-200A, MPC-75 and AE-100, as well as the research on major pre-research subjects. He is now the chief designer of the First Aircraft Design Institute under the First Group Company of the AVIC and an academician of the Chinese Academy of Engineering (CAE).

Partager cet article

Repost0
1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 07:55
First A400M delivered to French Air Force, finally

09/30/2013  Defence IQ Press

 

The first A400M was officially handed over to the French Air Force on Monday at the Airbus assembly line in Seville. It is the first of 50 ordered by France and of the total of 174 on order globally.

 

It’s been a torrid time for EADS getting the A400M from the design room to assembly line spanning 30 years, but the unveiling of the first aircraft today gives a much needed boost to the European aerospace sector as other programmes faces lengthy delays and cuts.

 

While EADS CEO Tom Enders no doubt sees the A400M delivery as a triumph, he is not hopeful of increasing workloads in the future. In a recent a speech on transatlantic security Enders said, "I do not assume in my strategic planning that in the next 10 to 15 years there will be any new major European projects in our sphere of activity. I see governments are even trying to cut or reduce projects that previously been agreed.”

Partager cet article

Repost0
1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 07:25
Tencate Selected by Aerotron Brazil for Supplying Ballistic Protection for KC-390 Military Transport Aircraft

Sep 30, 2013 ASDNews Source : TenCate

 

Aerotron Brazil, the prime contractor for the Embraer KC-390 project, has chosen TenCate Advanced Armour as its technical and industrial partner and the supplier of the materials and special processes. Aerotron Brazil and TenCate Advanced Armour are working closely together to finalize the design and to build the prototypes of the ballistic protection according to the schedule, weight and performance requirements for the Embraer KC-390 program.

 

The KC-390 is the largest airplane ever conceived and built by the Brazilian aeronautics industry and will establish a new standard for medium-sized military transport aircraft, in terms of performance and payload, as well as advance mission and flight systems. It is to perform aerial refueling, transport cargo and troops, and to receive fuel in-flight. The KC-390 will be able to transport up to 23 metric tons of cargo, including wheeled armored vehicles.

 

The potential market for the KC-390 is according to Embraer approximately 700 aircraft, and so far letters of intent for 60 aircraft have been signed by 6 different countries. Financial details will not be published.

 

Read more

Partager cet article

Repost0
26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 16:21
Interview du capitaine D., une pointure de l’escadron de transport 3/61 «Poitou»

26/09/2013 Lieutenant Marianne Jeune

 

Le capitaine D. est pilote à l’escadron de transport «Poitou». Décoré de quatre croix de la valeur militaire de bronze et d’une argent, chevalier de la légion d’honneur et détenteur de la médaille de l’aéronautique, il quitte l’escadron en septembre 2013, après plus de vingt ans d’opérations spéciales. Interview d’une pointure des opérations spéciales.

 

En quelques mots, quel a été votre parcours dans l’armée de l’air ?

Je suis entré dans l’armée de l’air en 1987. J’ai toujours était « fana » de transport et j’ai eu la chance d’aller jusqu’au bout de mon rêve en étant breveté en 1989. Pour ma première affectation sur Transall C160, j’ai rejoint l’escadron de transport «Poitou» qui était alors un escadron conventionnel. J’ai gravi les échelons puis j’ai eu l’honneur d’être retenu en 1993 pour participer à la création de la division opération spéciale (DOS) à Orléans, déplacée en 1995 au centre d’instruction des équipages de transport (CIET), à Toulouse. J’ai ensuite décidé de changer d’avion et de passer sur Hercules C130 à l’escadron «Franche-Comté» de 1997 à 2004, date à laquelle je rejoins la DOS C130. C’est en 2005 que l’escadron «Poitou» a rassemblé les deux entités forces spéciales et je ne l’ai pas quitté depuis. En résumé, j’ai pu assister à la montée en puissance des opérations spéciales dans l’armée de l’air depuis 20 ans.

 

Selon vous, en quoi ont elles le plus évolué ?

Aujourd’hui, réaliser des opérations de nuit est devenu la normalité, alors qu’avant, tout se faisait de jour. On sait poser un avion en condition de black out total, c’est à dire pas seulement en éteignant les phares, mais aussi en n’utilisant aucune communication radio pour être le plus discret possible. Selon moi, c’est le propre des opérations spéciales : on veut toujours aller plus loin. Il est hors de question de se contenter d’un produit qui a 30 ans. Les avancées technologiques sont considérables et permanentes. Cela s’applique également aux procédures et aux modes opératoires. En poser d’assaut ou en aéroportage par exemple, nous avons cherché à rentabiliser la soute au maximum à l’aide de techniques d’arrimage pour passer le moins de temps au sol en position de vulnérabilité. Puis, à force d’entraînements et de répétions des gestes, comme peuvent le faire les équipes de Formule 1 dans un stand de ravitaillement, on peut maintenant réaliser de l’infiltration ou de l’exfiltration de troupes motorisées en moins de quelques minutes !

 
Interview du capitaine D., une pointure de l’escadron de transport 3/61 «Poitou»

Quelles sont les qualités requises pour être recruté à l’escadron de transport «Poitou» ?

Ici, on cherche des gens stables avec beaucoup de bon sens. Travailler dans les forces spéciales demande de l’engagement et une grande capacité à se remettre en question. Bien sûr c’est le cas dans l’ensemble de l’armée de l’air mais tout est encore plus vrai au «Poitou»! De plus, nous sommes à la recherche de l’excellence car l’erreur n’est pas acceptable. Il faut donc être «pro» jusqu’au bout des ongles. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle seuls les volontaires sont sélectionnés. 

 

Quels souvenirs gardez-vous de votre carrière au sein de l’escadron ?

J’ai vécu mes meilleurs moments lors de belles opérations où nous étions tous en bivouac au fin fond d’un pays, au bout du monde. Pilotes, mécaniciens, navigants, commandos… Tout le monde a sa place! Ce sont des moments où la prise d’initiative est maximale et où l’on met en œuvre toutes nos capacités. Ce sont des moments où la rusticité se marie tellement bien avec la technicité et la modernité

Partager cet article

Repost0
12 juillet 2013 5 12 /07 /juillet /2013 07:55
Opération Serval - Toulon le 20 janvier 2013 AMX 10RC BPC Dixmude

Opération Serval - Toulon le 20 janvier 2013 AMX 10RC BPC Dixmude

11/07/2013 Par lefigaro.fr (AFP)

 

Fret SNCF, la branche transport de marchandises de la compagnie publique, a signé un contrat de quatre ans avec le ministère de la Défense, pour prendre en charge l'ensemble de son trafic ferroviaire, selon la SNCF.

 

Ce contrat renouvelé court "de juillet 2013 à juin 2017" et "concerne plus de 105 sites militaires", précise la SNCF. Dans le cadre de l'accord, Fret SNCF transportera le matériel du ministère de la Défense mais aussi des militaires, grâce à la mise à disposition de 18 voitures Corail rénovées. Les armées pourront également s'appuyer sur des trafics de proximité entre sites militaires et auront recours à des wagons porte-conteneurs.

 

La coopération a déjà commencé, note la SNCF dans son communiqué. La compagnie ferroviaire a mobilisé 200 wagons pour transporter divers matériels des armées en vue du défilé du 14 juillet.

 

Fret SNCF appartient à SNCF Geodis, la branche logistique et transports de marchandises de la SNCF.

Partager cet article

Repost0
11 juillet 2013 4 11 /07 /juillet /2013 21:55
L’armée signe pour quatre ans avec Fret SNCF

11/07 Par Jean Michel Gradt – LesEchos.fr

 

Le ministère de la Défense a passé avec Fret SNCF un nouveau contrat de quatre ans. Il porte sur l’ensemble des trafics ferroviaires du ministère et plus de 105 sites militaires.

 

L’armée rempile avec la SNCF. Le ministère de la Défense a en effet conclu avec Fret SNCF (en charge des solutions de transport ferroviaire au sein de SNCF Geodis) un nouveau contrat de quatre ans – de juillet 2013 à juin 2017 – qui porte sur l’ensemble de ses trafics ferroviaires. Selon les termes de ce contrat - dont le montant n’a pas été dévoilé, Fret SNCF transportera le matériel (dans des trains complets) mais aussi des militaires, grâce à la mise à disposition de 18 voitures Corail rénovées. Pour renforcer la flexibilité de son offre, Fret SNCF assurera également des prestations « modulables ».

 

« Les armées ont prévu notamment de s’appuyer sur l’offre wagon isolé (Multi-lots Multi-clients) de Fret SNCF lorsque les trafics ne nécessitent pas de trains dédiés mais aussi sur les prestations de logistique combinée comme le transbordement de conteneurs entre wagons et camions », explique son communiqué. Enfin, des trafics de proximité entre les sites militaires (plus de 105 sites au total) et la mise à disposition de wagons porte-conteneurs complètent l’offre.

 

Trois exigences

 

Les convois ferroviaires sont partie intégrante de la logistique des armées, qu’il s’agisse d’activités opérationnelles régulières ou d’acheminements exceptionnels. Dans tous les cas, ils présentent des contraintes sensibles. C’est pourquoi l’offre de Fret SNCF repose en priorité sur le respect des trois exigences suivantes : la réactivité, démontrée lors de l’engagement dans l’opération Serval; l’adaptabilité, qui passe par la modularité de l’offre et l’optimisation du dispositif de transbordement des matériels militaires. Et enfin, une exigence de confort, via l’amélioration des conditions de transport des matériels et des militaires qui les accompagnent.

 

Une volonté qui a déjà trouvé à s’employer. La compagnie ferroviaire a en effet mobilisé 200 wagons pour transporter divers matériels des armées en vue du défilé du 14 juillet.

Partager cet article

Repost0
5 juin 2013 3 05 /06 /juin /2013 19:55
Stef approvisionne les Armées Françaises

3 juin 2013, par Gilles Solard - strategieslogistique.com

 

Le prestataire logistique du froid a ouvert à Nemours une base unique pour fournir l’équivalent de 45 millions de repas par an.

 

En 2005, STEF et Geodis s’étaient associés dans un GIE pour répondre au marché de l’Economat des Armées. Sept ans plus tard, le GIE s’est vu reconduire la prestation de distribution logistique des vivres en métropole. Racheté auprès de Picard en 2011 et réhabilité, l’entrepôt de Nemours a permis de réunir sur un seul site toutes les opérations de stockage, de préparation de commandes et d’expédition réalisées jusque là sur les sites de Stef Bondoufle (91) et Stef Salon de Provence (13). L’Economat des Armées propose dans son catalogue 1924 références de produits, répartis sous 6 familles : épicerie, boissons, surgelés, beurre-oeuf-fromage, produits carnés frais et 5e gamme.

 

Après passation de commandes via un portail informatisé, les marchandises sont livrées depuis le site Stef Nemours par le GIE Stef/Geodis pour la région parisienne et via 14 hubs régionaux Stef répartis sur le territoire pour le reste de la France. Plus de 395 points de livraison sont gérés dans ce dispositif : bases militaires des trois armées, services de santé des armées et points de restauration comme l’Assemblée Nationale, le ministère de l’Agriculture ou l’Ecole Polytechnique. Sachant que Geodis assure le transport aval dédié, le transport amont ambiant, le contrôle de gestion et le pilotage du transport alors que Stef réalise l’approvisionnement, l’administration des ventes, l’entreposage, le transport aval non dédié et le transport amont des surgelés.

 

Une équipe pluridisciplinaire du GIE assure la gestion administrative et le suivi du plan d’amélioration continue pour améliore la prestation. "Nous sommes très fiers de ce partenariat public-privé exemplaire qui assure un taux de service aux destinataires finaux comparable, voire même supérieur aux standards du marché de la logistique", affirme Jean-Pierre Sancier, directeur général de STEF. Le site de 7000 m2 en tri-températures dispose d’un volume d’entreposage de 62 000 m3 avec une capacité de stockage de 8 500 palettes pour 50 collaborateurs.

Partager cet article

Repost0
5 juin 2013 3 05 /06 /juin /2013 18:55
25e congrès des transporteurs aériens militaires sur la base de Lyon

05/06/2013 Armée de l'air

 

Jeudi 30 mai 2013, le 25e congrès de l’association nationale du transport aérien militaire (ANTAM) s’est tenu sur la base aérienne 942 de Lyon Mont-Verdun. À cette occasion, une cérémonie commémorative a mis à l’honneur l’un des chefs de groupement de transport opérationnel de l’opération Serval menée au Mali.

 

Au cours de cette journée, les 85 participants du 25e congrès de l’association nationale du transport aérien militaire, accompagnés du général Thierry Caspar-Fille-Lambie, commandant la défense aérienne et les opérations aériennes (CDAOA), ont visité des structures opérationnelles clés de l’armée de l’air situées sur la base aérienne de Lyon. Il s’agit de la brigade aérienne des opérations, du centre national des opérations aériennes et du centre d’analyse et de simulation pour la préparation aux opérations aériennes. Ils se sont ensuite rendus dans l’ouvrage enterré de la base aérienne afin d’assister à une présentation des différentes phases de l’opération Serval menée au Mali depuis mi-janvier. Parmi les orateurs, le général Caspar-Fille-Lambie était entouré du commandant du centre d’instruction des équipages de transport et du chef de l’escadron de transport «Poitou» de la base aérienne 123 d’Orléans.

Mise à l’honneur de l’un des chefs de groupement de transport opérationnel de l’opération Serval menée au Mali

Mise à l’honneur de l’un des chefs de groupement de transport opérationnel de l’opération Serval menée au Mali

Lors de la cérémonie commémorative qui a marqué cette 25e édition du congrès de l’ANTAM, le lieutenant-colonel Éric Le Bras qui a occupé, pendant l’opération Serval, la fonction de chef du groupement de transport opérationnel d’Abidjan, en Côte d’Ivoire, a été récompensé au nom du chef d’état-major des armées. Issu de l’école d’enseignement technique de l’armée de l’air de Saintes à son entré dans l’armée de l’air, le lieutenant-colonel Le Bras est aujourd’hui chef de la composante avion de la brigade aérienne d’appui et de projection du commandement des forces aériennes.

Présentation du CASPOA aux 85 participants

Présentation du CASPOA aux 85 participants

Un point sur l’ANTAM

25e congrès des transporteurs aériens militaires sur la base de Lyon

L’ANTAM regroupe le personnel appartenant ou ayant appartenu au transport aérien militaire. Elle vise à maintenir les liens d’amitié et de solidarité entre ses membres, à perpétuer les traditions et à contribuer à la sauvegarde du patrimoine historique des unités.

 

Il y a plus de 70 ans, la première organisation de transport aérien militaire est née avec les lignes aériennes militaires (LAM). C’est, en effet, le 28 août 1941, que le général de Gaulle, prenant conscience de la nécessité de constituer un réseau de lignes aériennes pour relier les territoires de la France libre, créé les LAM, à Damas, en Syrie, et nomme le colonel de Marmier à cette tâche. Les premières missions régulières de transport se développent, ainsi que des missions spéciales comme le ravitaillement en vivres et en munitions de la colonne Leclerc.

source ANTAM

source ANTAM

Depuis cette date, les équipages de transport ont participé à toutes les crises et à tous les conflits impliquant la France. Ils ont été présents sur tous les théâtres d’opérations, comme aujourd’hui au Mali.

Mise en place des hommes et des matériels de l’opération Serval sur l’aéroport de Bamako.le 13 janvier 2013

Mise en place des hommes et des matériels de l’opération Serval sur l’aéroport de Bamako.le 13 janvier 2013

Partager cet article

Repost0
2 juin 2013 7 02 /06 /juin /2013 17:50
C130 Hercules ISAF Credits Belgium Army - DG Com

C130 Hercules ISAF Credits Belgium Army - DG Com

02/06/2013 La Libre.be (Belga)

 

La réduction du poids de la documentation embarquée sur les avions de l'AMC devrait permettre de réduire la consommation de kérosène.

 

L'armée belge, suivant l'exemple de plusieurs de ses homologues occidentales, a acheté des iPad pour remplacer à bord de ses avions de transport la volumineuse documentation technique en version papier embarquée à bord de ces appareils, a indiqué dimanche le ministère de la Défense. L'armée a passé un contrat avec Abelsys, revendeur d'Apple, pour acquérir 105 tablettes et divers accessoires qui seront utilisés pour équiper dix-huit avions - dont onze C-130 "Hercules", deux Mystère 2O et l'unique Falcon 900 - utilisés par le 15ème wing de Melsbroek.

 

Cet achat, annoncé par le magazine spécialisé 'Data News', a été confirmé à l'agence BELGA par un porte-parole du ministère, qui s'est toutefois refusé à préciser la marque des tablettes acquises. Selon 'Data News', ce contrat représente près de 18.000 euros.

 

La livraison doit avoir lieu lundi, a précisé le porte-parole. Nombre de compagnies et plusieurs forces aériennes ont déjà acquis des iPad pour améliorer la sécurité des vols en remplaçant la documentation papier concernant autant le trajet que l'avion. Le poids d'une mallette de pilote bourrée de documents peut atteindre 22 kilos.

 

Le commandement du transport de l'US Air Force, l'Air Mobility Command (AMC), a déjà franchi le pas et commandé 18.000 iPad 3, dotés d'une mémoire de 32 Go et d'une connexion sans fil (WiFi), pour un montant de 9,36 millions de dollars. 16.000 équipent les équipages de l'AMC et 2.000 d'autres divisions de l'US Air Force.

 

La réduction du poids de la documentation embarquée sur les avions de l'AMC devrait permettre de réduire la consommation de kérosène de 750.000 dollars par an, et représenter plus globalement une économie de 50 millions de dollars.

Partager cet article

Repost0
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 20:50
Le général Valentin, entouré par le général Pacorel à sa gauche et le général Chiffoleau

Le général Valentin, entouré par le général Pacorel à sa gauche et le général Chiffoleau

22/04/2013 Sources : EATC

 

Jeudi 18 avril 2013, le général Pascal Valentin, commandant de l’European Air Transport Command (EATC- commandement européen du transport aérien) a reçu des représentants du commandement des forces aériennes (CFA) sur la base aérienne d’Eindhoven (Pays-Bas).

 

La délégation du CFA était emmenée par le général Patrick Pacorel, commandant en second du CFA et le général Pascal Chiffoleau, chef de la brigade aérienne d’appui et de projection (BAAP) du CFA. Les échanges ont porté sur les recherches de synergies entre les deux commandements, notamment dans les domaines de la formation et des problématiques technico-logistiques.

 

L’EATC est un commandement multinational dont le but est de mutualiser les moyens de ses pays membres dans le domaine du transport aérien militaire. La Belgique, l’Allemagne, le Luxembourg, les Pays-Bas et la France mettent ainsi une partie de leur flotte à disposition du commandement. L’EATC exerce son contrôle sur une flotte de 130 appareils de 11 types différents. Il est en charge de la planification, du tasking des aéronefs et de la conduite des missions. Pour sa part, la France participe avec des avions de transport tactique de type Hercules, Transall, Casa, et stratégique de type Airbus.

 

En savoir plus

La France fait partie des nations membres de l'EATC

La France fait partie des nations membres de l'EATC

Partager cet article

Repost0
28 juin 201 7 28 /06 /juin /201 07:55
Le Centre Interarmées de Coordination de la Logistique des Opérations (CICLO)

 

28/06/2010 Sources : CFLT

 

Le Centre Interarmées de Coordination de la Logistique des Opérations (CICLO) est opérationnel depuis le 29 septembre 2008.

 

Organisme à vocation interarmées dépendant de l'armée de Terre, le CICLO est stationné à MONTHLERY, il est armé par 31 officiers, sous-officiers et militaires du rang issus des trois armées et de services interarmées.

 

Subordonné à l'état major des armées/Centre de Préparation et de Conduite des Opérations (EMA/ CPCO) et principal interlocuteur des théâtres d'opération, le CICLO est chargé de coordonner les actions des armées et des services interarmées afin de rationaliser le soutien des forces projetées en opération extérieure.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories