Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 novembre 2015 4 05 /11 /novembre /2015 08:55
photo 21e RIMa

photo 21e RIMa

 

04.11.2015 LTN Lennie (21e RIMa) - defense-lyon.fr

 

C’est une semaine de tests que suivent 8 marsouins en vue d’intégrer la section d’aide à l’engagement débarqué (SAED) de la compagnie d’éclairage et d’appui (CEA) du 21e régiment d’infanterie de marine. Ce matin, la marche commando les a mis à l’épreuve sur 8 km avec un sac à 8kg en treillis rangers. Pour obtenir la note maximale : la terminer en moins de 36 minutes.

Suite de l’article et reportage photos

Partager cet article

Repost0
16 septembre 2015 3 16 /09 /septembre /2015 16:55
photo Armée de Terre

photo Armée de Terre


16 sept. 2015 par Armée de Terre

 

Ce n'est pas tous les jours qu'un militaire du rang est fait chevalier de la Légion d'honneur. Le 11 septembre, c'était donc l'événement au 3e RIMa autour du caporal-chef de 1re classe Benjamin Itrac.

En août 2009, dans la vallée de Kapisa, en Afghanistan, Benjamin Itrac est grièvement blessé par balle lors d’une violente attaque dirigée contre sa compagnie. Touché au bras, il est rapidement prit en charge par ses compagnons d’armes. Transporté d’urgence sur la base américaine de Bagram, il est ensuite transféré à l’hôpital Percy à Clamart pour y être soigné.

Pris en charge par la cellule d’aide aux blessés de l’armée de Terre (CABAT), Benjamin est soigné et entame rapidement sa rééducation, entouré de ses proches. Un long parcours de reconstruction physique et mentale qui lui permet aujourd’hui d’être photographe au sein de son régiment.

Remise pour la deuxième fois à un militaire du rang en activité, la Légion d’Honneur récompense les sacrifices auxquels a consenti le caporal-chef Itrac, en mission comme lors de sa rééducation. Un sacrifice qui rappelle ceux vécus par ses illustres prédécesseurs tombés à Bazeilles, 145 ans auparavant.



* Pour la petite histoire, le titre de cette vidéo est tiré d'un couplet de l'hymne de l'infanterie de marine :

La gloire t'a pris sous son aile
Car à l'honneur toujours fidèle
Tu meurs en combattant ou tu reviens vainqueur

Partager cet article

Repost0
31 août 2015 1 31 /08 /août /2015 11:55
Les dernières cartouches - Tableau d'Alphonse-Marie-Adolphe de Neuville, 1873

Les dernières cartouches - Tableau d'Alphonse-Marie-Adolphe de Neuville, 1873



1870 : la France est en guerre. Son territoire est envahi. Pour prendre part à la lutte, marsouins et bigors sont, pour la première fois de leur histoire, groupés dans une même division, la division de marine qui sera surnommée la division bleue.

Commandée par le général de Vassoigne, elle est composée de 2 brigades :

* la 1re : général Reboul, est formée du 1er Régiment d'Infanterie de Marine de Cherbourg et du 4e de Toulon

* la 2e : général Martin des Pallières, comprend le 2e Régiment d'Infanterie de Marine de Brest et le 3e de Rochefort. Le 1er Régiment d'Artillerie de Marine de Lorient fournit 3 batteries.

 

La Division bleue fait partie du 12e Corps d'Armée sous le commandement du général Lebrun affecté à l'armée de Mac Mahon. Rassemblée au camp de Chalons, celle-ci, dans la deuxième quinzaine d'août, va tenter la jonction avec l'armée de Bazaine enfermée dans Metz.

 

Le 30 août, après six jours de marches et de contre-marches harassantes, un de nos corps d'armée s'étant laissé surprendre à Beaumont, la 1re brigade, celle du général Reboul, doit intervenir, d'ailleurs avec succès, pour le dégager.

Le lendemain, 31 août, vers midi, c'est l'autre brigade qui est chargée de reprendre Bazeilles que l'ennemi vient d'occuper.

Le général Martin des Pallières enlève sa troupe. L'ennemi est refoulé, mais sa supériorité en nombre et en artillerie lui permet, en multipliant ses attaques, de reprendre pied dans la localité. La mêlée est acharnée ; les pertes sont sévères des deux côtés; le général Martin des Pallières est blessé et le village en feu.

Vers 4 heures de l'après-midi, les nôtres ne tiennent plus que les lisières nord du village. C'est alors que la brigade Reboul, conservée jusque là en réserve, est engagée et, avant la tombée de la nuit, Bazeilles est entièrement reprise une nouvelle fois. Toujours au prix de combats acharnés.

On s'organise pour la nuit. Seules des grand-gardes, placées aux ordres du commandant Lambert, sous-chef d'état-major de la Division, tiendront la localité. Le commandant Lambert, comprenant que l'ennemi, puissamment renforcé pendant la nuit, va revenir en force, lui tend un piège.

Lorsque, le 1er septembre au lever du jour, les Bavarois commencent à pénétrer dans le village, ils croient celui-ci abandonné. Une vigoureuse contre-attaque, menée par 150 marsouins, les surprend et les met en fuite. Nous sommes à nouveau, et pour la troisième fois, maîtres de Bazeilles.

À ce moment survient un coup de théâtre. Le général Ducrot, qui vient de remplacer Mac Mahon blessé, veut regrouper l'armée et l'ordre est donné d'abandonner Bazeilles. Ce que l'ennemi n'a pas réussi, la discipline l'obtient : Bazeilles est évacué. Mais le général de Wimpffen, porteur d'une lettre de service, revendique le commandement et, prenant le contrepied des dispositions de son prédécesseur, ordonne que soient réoccupées les positions abandonnées.

Il faut donc reprendre Bazeilles dont les Bavarois n'ont pas manqué de s'emparer entretemps. De Vassoigne n'hésite pas et sa division, en une seule colonne, s'empare du village pour la quatrième fois, malgré la défense acharnée de l'adversaire.

Le 1er Corps d'armée Bavarois, renforcé d'une division supplémentaire, et appuyé par une artillerie de plus en plus nombreuse, reprend ses attaques qu'il combine avec des manœuvres d'encerclement, tandis que dans le village se multiplient les incendies.

Luttant à un contre dix, les marsouins, malgré les obus qui les écrasent et les incendies qui les brûlent et les suffoquent, défendent pied à pied chaque rue, chaque maison et chaque pan de mur. Ils ne cèdent le terrain que très lentement infligeant à l'ennemi des pertes sévères. Hélas, celles qu'ils subissent ne le sont pas moins et, ce qui est très grave, les munitions commencent à manquer.

Le général de Vassoigne, toujours très calme, estime que sa mission est maintenant accomplie, que « l'infanterie de marine a atteint les extrêmes limites du devoir » et qu'il ne doit pas faire massacrer une telle troupe, susceptible de rendre encore des services. Vers midi, il fait sonner la retraite.

Cependant le général de Wimpfen veut encore tenter une percée vers l'est. À cet effet, aux environs de 16 heures, il fait appel au général de Vassoigne et se met avec lui, épée en main à la tête des débris dont il dispose.

Bazeilles est en grande partie repris, lorsque sur l'ordre de l'empereur, il fait mettre bas les armes.

La Division bleue a perdu 2 655 des siens dont 100 officiers.

Commémoration des combats de Bazeilles par les Troupes de Marine


source Armée de Terre
 

Unités composant les troupes de marine :

Le régiment de marche du Tchad (RMT) de Meyenheim
Le régiment d'infanterie chars de marine (RICM) de Poitiers
Le régiment d'infanterie de marine du Pacifique-Nouvelle-Calédonie (RIMaP-NC) de Nouméa
Le régiment d'infanterie de marine du Pacifique-Polynésie (RIMaP-P) de Papeete
Le 1er régiment de parachutistes d'infanterie de marine (1er RPIMa) de Bayonne
Le 1er régiment d'infanterie de marine (1er RIMa) d'Angoulême
Le 11e régiment d'artillerie de marine (11e RAMa) de Saint-Aubin-du-Cormier
Le 2e régiment de parachutistes d'infanterie de marine (2e RPIMa) de Pierrefonds (Réunion)
Le 2e régiment d'infanterie de marine (2e RIMa) du Mans
Le 21e régiment d'infanterie de marine (21e RIMa) de Fréjus
Le 3e régiment d'artillerie de marine (3e RAMa) de Canjuers
Le 3e régiment de parachutistes d'infanterie de marine (3e RPIMa) de Carcassonne
Le 3e régiment d'infanterie de marine (3e RIMa) de Vannes
Le 5e régiment interarmes d'outre-mer (5e RIAOM) de Djibouti
Le 6e bataillon d'infanterie de marine (6e BIMa) de Libreville (Gabon)
Le 8e régiment de parachutistes d'infanterie de marine (8e RPIMa) de Castres
Le 9e régiment d'infanterie de marine (9e RIMa) de Cayenne (Guyane)
Le 33e régiment d'infanterie de marine (33e RIMa) de la Martinique
L' école militaire de spécialisation de l'outre-mer et de l'étranger (EMSOME) de Rueil-Malmaison

Partager cet article

Repost0
17 juillet 2015 5 17 /07 /juillet /2015 10:55
Dissolution du 1er Régiment d’Artillerie de Marine (1e RAMa)

 

06/07/2015 Armée de Terre

 

Le 30 juin 2015, le chef d’état-major de l’armée de Terre (CEMAT), le général d’armée Jean-Pierre Bosser, a présidé la cérémonie de dissolution du 1errégiment d’artillerie de marine (1er RAMa) au quartier Corbineau de Châlons-en-Champagne.

 

Cette fermeture de régiment a été réalisée en présence de tous les régiments de la 1reBM, des anciens chefs de corps du régiment, et du chef de corps du 1erRAMA, le colonel Malod, qui rend ainsi définitivement son régiment, après un commandement de deux ans.

 

A travers l’ordre du jour, le CEMAT évoque la tristesse d’une page qui se tourne, un moment chargé d’émotions pour les militaires, et insiste sur la fierté de voir le chemin de chacun d’entre eux se poursuivre à travers diverses mutations.

 

La dissolution du 1er RAMa en images :

Partager cet article

Repost0
22 juin 2015 1 22 /06 /juin /2015 16:55
Centenaire du RICM



22 juin 2015 par Armée de Terre

 

Issu des bataillons coloniaux du Maroc, le régiment d'infanterie chars de marine (RICM), basé à Poitiers et régiment le plus décoré de France, a commémoré ses 100 ans d'existence. Les Pictaviens, attachés à leur régiment, se sont déplacés en nombre pour assister à cette grande cérémonie militaire. 
A cette occasion, un spectacle sons et lumières a été projeté sur la façade de l’hôtel de ville pour accompagner les traditions militaires qui ont rayonné au cœur de la ville. Des traditions qui, depuis des siècles, permettent à l’armée de Terre d’être au contact de sa population.

Partager cet article

Repost0
17 juin 2015 3 17 /06 /juin /2015 11:55
100 ans RICM - photo France 3 Poitou-Charentes

100 ans RICM - photo France 3 Poitou-Charentes


14 juin 2015 par France 3 Poitou-Charentes

 

Pleins feux sur le centenaire du RICM avec ce reportage vidéo de Sandrine Leclère et Laurent Gautier.


Le régiment d'infanterie de chars de Marine de Poitiers a connu un week end de nombreuses festivités pour son centenaire avec en particulier un spectacle son et lumière, place de la mairie à Poitiers.

Partager cet article

Repost0
29 mai 2015 5 29 /05 /mai /2015 12:55
Le RICM fête ses 100 ans

 

29/05/2015 Armée de Terre

 

A l’occasion de son centième anniversaire, le régiment d’infanterie – chars de marine (RICM) organise, les 12,13 et 14 juin prochains, plusieurs activités tout public, dans sa ville de garnison, Poitiers.

 

Le 13 juin, à partir de 21h30, la Fanfare et Bagad de la 9e brigade d’infanterie de marine (9e BIMa) donnera une représentation musicale en première partie de soirée, avant de céder sa place à une projection sur la façade de l’Hôtel de Ville.

 

Ce spectacle permettra de retracer cent ans d’histoire, au travers d’images et de vidéos d’archives, le tout rythmé par un scénario.

 

Lieu : Place de l’Hôtel de Ville, 86 000 Poitiers

 

Site Internet : www.ricm-centenaire.fr

 

Spectacle gratuit et ouvert à tous.

 

Programme des 3 jours du centenaire RICM

Programme des 3 jours du centenaire RICM

Partager cet article

Repost0
26 mai 2015 2 26 /05 /mai /2015 05:50
photo Armée de Terre

photo Armée de Terre

 

22/05/2015 CNE Laisné - Armée de Terre

 

La 9e brigade d’infanterie de Marine (9e BIMa) et la 3° commando brigade Royal Marines (3° Cdo Bde RM) ont célébré leurs 20 ans de partenariat le mercredi 13 mai 2015 à Paris aux Invalides.

 

Une cérémonie binationale s’est tenue dans la cour d’honneur des Invalides, présidée par le général de corps d’armée Charpentier, gouverneur militaire de Paris, accompagné du major general Wilson, représentant le major general commandant les Royal Marines, et en présence des généraux Guionie et Stickland, commandant respectivement la 9e BIMa et la °3 Cdo Bde. A la lecture de son ordre du jour, le GCA Charpentier a souligné l’implication de ces deux grandes unités « […] qui se sont employées à développer des liens fondés sur la connaissance mutuelle, l’estime réciproque et la recherche de l’efficacité opérationnelle ». Le GMP a également a tenu à rendre, au nom du chef d’état-major de l’armée de Terre, « un hommage appuyé aux généraux Le Pichon et Thomson […] qui, le 16 février 1995 à Portsmouth, ont signé le protocole de jumelage qui jetait les bases de cette coopération » toujours bien adaptées vingt ans après.

 

Le succès des activités bilatérales menées au cours de ces vingt dernières années témoigne du niveau avéré de l’interopérabilité entre les deux brigades, particulièrement dans le domaine de l’amphibie. Cette collaboration se caractérise, notamment, par l’insertion permanente dans les deux états-majors de brigade d’un officier de l’autre nation. Elle se vit également au niveau régimentaire avec le jumelage entre les régiments de la brigade et les commandos (bataillons) des Marines qui effectuent des échanges fréquents (exercices, stages, etc.). Ces liens ont particulièrement été renforcés consécutivement à la signature du traité de défense et de sécurité de Lancaster House en 2010 qui évoque la création d’une force expéditionnaire commune interarmées (en anglais Combined Joint Expeditionary Force - CJEF).

 

L’objectif de cette force est de permettre, d’ici 2016, de disposer d’une capacité conjointe pouvant être engagée dans des opérations bilatérales, mais également au sein d’une coalition internationale (OTAN, UE ou ONU). Dans ce cadre, la 9e BIMa et la 3° Cdo Bde RM participent activement à la montée en puissance de la composante amphibie de cette force franco-britannique. Ainsi, des exercices bilatéraux (CORSICAN LION en 2012, JOINT WARIOR tous les ans, TRIDENT JUNCTURE prévu fin 2015) sont menés régulièrement afin de consolider les procédures opérationnelles communes dans le montage et la conduite toujours complexes d’une opération amphibie.

Partager cet article

Repost0
23 mai 2015 6 23 /05 /mai /2015 11:55
photo Armée de Terre

photo Armée de Terre

 

21/05/2015 Armée de Terre

 

Le 12 mai, sur les champs de tirs du camp de Suippes, le général Bellot des Minières, commandant la 1ère brigade mécanisée (1ère BM) et le colonel Malod, chef de corps du 1er régiment d’artillerie de marine (1er RAMa), ont assisté aux derniers coups de canon du régiment.

 

L’émotion était palpable sur la position du tir CAESAR lorsque le chef de corps donna l’ordre au capitaine Guilbeault, commandant d’unité de la 3e batterie, de tirer le dernier coup de canon de l’histoire du régiment. Cet évènement solennel était organisé pour rendre hommage aux nombreux militaires ayant servi en son sein. Un parterre d’autorités militaires et politiques, parmi lesquels Benoît Apparu, maire de Chalons en Champagne, étaient invités pour la circonstance.

 

Créé sur ordonnance royale du 16 février 1692, de tous les champs de bataille de l’armée française, le plus décoré des régiments d’artillerie, Compagnon de la Libération, le 1er RAMa est encore projeté  aux Emirats arabes unis et à la Réunion en 2015, après la Centrafrique (opération SANGARIS), le Mali (opération BARKHANE),  Djibouti et  Mayotte en 2014. A l’issue de la cérémonie officielle le 30 juin, il sera administrativement dissous le 1er août 2015.

Partager cet article

Repost0
14 octobre 2014 2 14 /10 /octobre /2014 10:55
Châlons: le 1er RAMa dissous avant l’été 2015

 

14/10/2014 Par L'union-L'Ardennais

 

CHALONS-EN-CHAMPAGNE. Benoist Apparu rencontrait ce mardi matin le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian. La terrible nouvelle est tombée : le 1er RAMa va être fermé avant l’été 2015 tandis que l’avenir de la 1ère brigade mécanisée n’est pas clairement défini.

 

Lire l’article

Partager cet article

Repost0
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 14:21
100 portraits célèbrent les 100 ans du RCIM

 

 

Un livre intitulé « 100 portraits pour un centenaire » sortira en décembre pour célébrer les cent ans du régiment d’infanterie-chars de Marine (RCIM).

Pour revenir sur les événements qui ont fait son histoire, le RCIM a décidé de recueillir les propos de marsouins d’hier et d’aujourd’hui pour évoquer les moments qui ont marqué leur vie de militaire au sein du régiment. Grâce à un travail d’investigation minutieux, cet ouvrage rassemble 100 témoignages de marsouins appartenant au régiment le plus décoré de France, qui soufflera ses cent bougies le 9 juin 2015 exactement.

 

Pour vous procurer le livre « 100 portraits pour un centenaire », rendez-vous sur le site http://ricm-centenaire.fr/

Partager cet article

Repost0
2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 18:55
Le CEMA préside la 144e cérémonie des combats de Bazeilles

 

02/09/2014 Sources : EMA

 

Le 1er septembre, le général d’armée Pierre de Villiers, chef d’état-major des armées, s’est rendu au sein de l’armée de terre pour présider la cérémonie de « Bazeilles ».

 

Comme chaque année, cette cérémonie a rassemblé à Fréjus, sur le camp « Colonel Le Cocq » du 21e Régiment d’infanterie de marine (21ème RIMa), la « famille » des troupes de marine qui se retrouvait une nouvelle fois en souvenir des combats qui se sont déroulés en 1870 dans le village de Bazeilles, aux portes de Sedan. Ce combat héroïque s’est depuis imposé comme le fédérateur de l’esprit et des traditions de ces unités héritières des troupes coloniales.

 

La 144e commémoration de Bazeilles était centrée cette année sur le souvenir de l’engagement de ces troupes qui se sont illustrées depuis le débarquement de Provence, le 15 août 1944, jusqu’à la fin de la Seconde guerre mondiale, le 8 mai 1945. Revenant sur cette page d’histoire, le CEMA a tenu à mettre en avant les valeurs de courage, de fraternité d’armes, de sens de l’engagement et de force morale, qui aujourd’hui comme hier sont au cœur du métier militaire.

 

Lors de la lecture de l’ordre du jour, le CEMA a ainsi indiqué que Bazeilles demeurait un symbole d’unité et de cohésion en France métropolitaine et Outre-mer : « Faire Bazeilles  aujourd’hui c’est être en première ligne de tous les combats. Au Liban, dans les Balkans, en Afghanistan ou en Afrique ».

 

A travers l’évocation de cette page glorieuse de l’histoire militaire, le CEMA a aussi voulu saluer la mémoire de tous ceux qui sont récemment tombés sur les théâtres d’opérations extérieures, ainsi que le courage des blessés et de leurs familles.

 

S’adressant aux blessés, il les a assurés de son soutien dans le combat difficile qu’ils mènent pour retrouver leur aptitude opérationnelle, ou pour accepter une nouvelle vie bien différente. Il a également voulu assurer les familles affligées dans l’épreuve du soutien attentif et constant des armées.

 

Cette cérémonie a enfin donné l’occasion au général de Villiers de témoigner publiquement de sa confiance au nouveau chef d’état-major de l’armée de Terre, le général d’armée Jean-Pierre Bosser, qui venait de prendre ses fonctions et qui était présent à ses côtés.

 

A l’issue de la prise d’armes, le CEMA a pu échanger avec les soldats, témoignant une nouvelle fois de son souci de les rencontrer sur le terrain, « les yeux dans les yeux ». C’est lors de cette rencontre que le général de Villiers a été fait caporal d’honneur des troupes de marine.

Le CEMA préside la 144e cérémonie des combats de Bazeilles

Partager cet article

Repost0
11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 07:55
Le 1er RIMa fête ses 30 ans à Angoulème


05.07.2014 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense
 

Le 1er régiment d’infanterie de marine (1er RIMa) va célébrer le 30e anniversaire de son installation à Angoulême, après son départ de Granville (Manche). 

Le 1er RIMa (qui appartient à la 3e BLB) propose de faire découvrir, par le biais de photographies, les 30 années qui se sont écoulées depuis l’arrivée du régiment à Angoulême.

Cette exposition, gratuite, aura lieu du 11 au 25 juillet 2014 du mardi au samedi de 13h à 18h, à l’Hôtel Saint-Simon (15 rue de la Cloche Verte) à Angoulême.

Le site web du 1er RIMa: ici.

Partager cet article

Repost0
23 juin 2014 1 23 /06 /juin /2014 05:55
Au capitaine Couture, la 1ère compagnie du «3»

Le capitaine François Couture (à g.) a pris hier le commandement de la 1 ère compagnie du 3 e RPIMa./ Photo DDM, Jean-Luc Bibal.

 

17/06/2014 La Dépêche du Midi

 

Il en va ainsi de la carrière d'un officier. Les temps de commandement d'une unité sont courts et souvent rares. En cela ils sont toujours vécus à mille pour cent par ceux qui y goûtent. Le capitaine Damien Micoulau, le commandant la 1ère compagnie du 3e RPIMa depuis deux ans, n'a pas échappé à cette règle. Hier, dans la cour du château de Pennautier, le jeune officier a confié le fanion au capitaine François Couture. Dans quelques semaines, Damien Micoulau rejoindra l'État-Major de l'armée de Terre.

 

Suite de l’article

Partager cet article

Repost0
16 décembre 2013 1 16 /12 /décembre /2013 17:45
[Opération Hydre] Chronique malienne

À côté d’une habitation touareg, le groupe est à l’ arrêt dans l’attente des consignes afin de poursuivre sa progression dans le sable brûlant, sous 40 degrés à l’ombre. Photo : G. Gesquière/Armée de Terre

 

16/12/2013 16:14 Armée de Terre

 

À découvrir : une journée avec nos marsouins au Mali, pendant l'opération Hydre. Préparation, sécurisation, progression, détection de caches d'armes... partagez avec nous ces moments forts sur le terrain en plein désert.

 

Le reportage photos

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories