Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 15:30
Turquie: l'armée envisage une zone-tampon à la frontière avec l'Irak et la Syrie

 

16 septembre 2014 Romandie.com (AFP)

 

Ankara - L'armée turque envisage d'établir une zone tampon le long de la frontière de la Turquie avec l'Irak et la Syrie pour faire face à la menace posée par les combattants jihadistes, a rapporté le président Recep Tayyip Erdogan cité mardi par la presse.

 

Les forces armées turques (TSK) travaillent (sur des plans). Ils nous les communiqueront et nous prendrons une décision le cas échéant, a déclaré M. Erdogan aux journalistes qui l'accompagnaient lors de son retour lundi soir en avion du Qatar, où il a effectué une visite officielle.

 

Interrogé par l'AFP, une source gouvernementale turque a confirmé ce projet.

 

L'état-major est en train de mener des inspections pour déterminer si une zone-tampon pourrait être mise en place mais rien n'est encore concrétisé, a-t-elle indiqué, précisant qu'elle ne serait motivée que par des motifs strictement humanitaires.

 

Notre principale préoccupation, c'est l'arrivée d'une nouvelle vague importante de réfugiés. Nous accueillons déjà près de 1,5 million de Syriens et nous pourrons pas en absorber une nouvelle vague de cette ampleur, a-t-elle plaidé.

 

Membre de l'Otan, la Turquie a publiquement annoncé qu'elle ne participerait pas aux opérations militaires souhaitées par les Etats-Unis contre les combattants de l'Etat islamique (EI) et a également interdit l'utilisation de sa base aérienne d'Incirlik (sud) pour la conduite de telles actions.

 

Ankara a justifié la semaine dernière ce refus au secrétaire d'Etat américain John Kerry par la nécessité de ne pas compromettre la sécurité de ses 49 ressortissants enlevés en juin par l'EI au consulat de Turquie à Mossoul (Irak) et toujours retenus en otage.

 

Nos mains sont liées à cause de nos citoyens retenus en Irak, a récemment admis le ministre turc de la Défense, Ismet Yilmaz.

 

M. Erdogan a indiqué lundi aux journalistes qui l'accompagnaient au Qatar que des contacts étaient toujours en cours pour obtenir la libération des otages.

 

Nos services de renseignements travaillent depuis trois mois pour ça, a-t-il dit, ajoutant que son pays apporterait tout le soutien humanitaire nécessaire à la coalition en cours de constitution contre l'Etat islamique.

 

Ankara est critiqué par ses alliés occidentaux pour avoir fourni aux militants radicaux, y compris ceux de l'EI, armes et équipements dans les villes proches de la frontière avec la Syrie. La Turquie, qui a toujours nié cette assistance, espérait ainsi accélérer la chute du régime du président syrien Bachar al-Assad.

 

La Turquie est également critiquée pour ne pas suffisamment réprimer le flot de jihadistes qui passent par son territoire pour gagner l'Irak et la Syrie.

 

Notre pays combat toutes les activités terroristes dans la région parce que nous avons nous-mêmes souffert du terrorisme, a répété lundi soir M. Erdogan, en faisant allusion aux activités des rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

Partager cet article

Repost0
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 11:30
La Turquie est prête à partager avec l’Azerbaïdjan les technologies les plus importantes dans l'industrie de défense

 

15 Septembre 2014 Rachad Suleymanov – APA

 

Bakou.. La Turquie est prête à partager avec l’Azerbaïdjan les technologies les plus importantes dans l'industrie de défense, a confié Ismail Demir, secrétaire d'Etat aux industries de défense (SSM),  à l’APA.

 

Selon Demir, l’Azerbaïdjan a été en mesure de réaliser des projets importants dans l'industrie de défense, au sein d'une courte période de temps : « Les entreprises turques de l'industrie de défense apportent également leur soutien dans ce domaine.

 

ASELSAN, ROKETSAN, MKE et d'autres entreprises turques sont impliquées dans les projets qui sont y réalisés. Dans les réunions tenues au sein de l’ADEX 2014, nous avons discuté de divers aspects de la coopération » dit-il.

 

« Il existe deux domaines de coopération dans l'industrie de défense entre deux pays. Premier – la vente directe des compagnies turques, deuxième - la mise en œuvre de projets conjoints. Nous croyons que notre activité sera élargie dans la seconde direction. Les entreprises turques seront en mesure de contribuer au développement de l'industrie de la défense de l’Azerbaïdjan fraternel » a-t-il conclu.

Partager cet article

Repost0
12 septembre 2014 5 12 /09 /septembre /2014 11:35
Armement : MBDA pourrait perdre très gros en Inde

Le programme SRSAM développé en partie par le missilier MBDA pourrait être annulé en Inde (Crédits : MBDA)

 

12/09/2014 Michel Cabirol – LaTribune.fr

 

Un contrat de 1,8 milliard d'euros en Inde pourrait échapper au missilier européen et à son partenaire Thales. Faute de financement, New Delhi pourrait annuler le programme SRSAM, un missile sol-air. En revanche, MBDA revient en cour en Turquie.

 

 

Ce serait une grosse tuile pour MBDA et son partenaire Thales en Inde. Selon plusieurs sources concordantes industrielles et étatiques, le nouveau gouvernement indien pourrait annuler le programme SRSAM (Short Range Surface to Air Missile) faute de trouver un financement. Ce missile sol-air de nouvelle génération devait être co-développé avec la DRDO (Defence Research and Development Organisation) et coproduit en Inde avec Bharat Dynamics Limited. Le missilier européen était associé ainsi que son fournisseur, Thales, à ce programme.

"Nous sommes inquiets pour ce projet", explique-t-on aujourd'hui à Paris à La Tribune. Quant aux industriels, ils confirment à demi-mot qu'il règne une certaine confusion en Inde sur ce dossier. D'autant que les Israéliens tentent le tout pour le tout pour faire annuler ce contrat dans ce pays qui reste un de leur meilleur client export.

Pour autant, les autorités françaises poursuivent leurs actions en Inde. "Tant que le programme n'est pas annulé officiellement, nous nous battrons", indique-t-on à Paris. Deux réunions de haut niveau ont ainsi eu lieu lors des deux dernières semaines, selon nos informations. En parallèle, MBDA poursuit également ses actions auprès de la DRDO notamment. Le missilier rappelle que le besoin opérationnel reste évident et les autorités ont conscience des atouts majeurs que représente son offre, qui donne la part belle à l'industrie locale avec un transfert de technologies important.

Vers une annulation ?

Le projet est estimé à 4,5 milliards d'euros (6 milliards de dollars), dont 1,8 milliard d'euros devait revenir à MBDA, qui attend depuis des années ce très beau contrat. En tant que sous-traitant, Thales aurait gonflé son carnet de commandes d'environ 400 millions d'euros. Les deux groupes négocient ce contrat depuis près de dix ans. Depuis décembre 2011, les négociations sont même terminées. En février 2013 à l'issue de la visite de François Hollande, un communiqué de l'ancien Premier ministre indien, Dr Manmohan Singh's avait par ailleurs annoncé avoir conclu avec les industriels les négociations sur le missile SRSAM.

Pour quelles raisons l'Inde pourrait-elle annuler le SRSAM ? Initialement conçu par l'armée de Terre, de l'air et la Marine, ce système ne devait in fine équiper que la seule marine. L'armée de terre et de l'air ont quitté le programme et se sont dirigés vers d'autres programmes... et des budgets concurrents. Notamment le missile Akash développé par la DRDO pour le compte de l'armée de terre et de l'air. Un programme qui a été testé dix fois  par les deux armées depuis le début de l'année. "Les tests ont été conduits dans des configurations d'engagement et de cibles différentes", avait expliqué début août le ministère de la Défense indien.

Retour en grâce en Turquie

La Turquie, qui a fin août prolongé les négociations jusqu'à la fin 2014, mène des discussions avec la France pour l'achat d'un système antimissile (programme T-Loramids) après les difficultés rencontrées dans les négociations avec une société chinoise placée sur liste noire par les États-Unis, a annoncé le président turc cité par la presse dimanche. "Certains désaccords sont survenus avec la Chine sur la question de la fabrication conjointe et du savoir-faire pour le système antimissile", avait déclaré le président Recep Tayyip Erdogan en marge du sommet de l'Otan aux Pays de Galle, selon la télévision privée NTV.

"Malgré cela, les discussions se poursuivent, mais la France, deuxième sur la liste (ndlr: des fournisseurs éventuels) nous a fait une nouvelle offre" et "actuellement nous menons des discussions avec la France", a précisé le chef de l'Etat. Plus précisément avec le GI Eurosam composé de MBDA et Thales. Les deux industriels tricolores, qui étaient arrivés devant le Patriot américain, proposent le système SAMP/T, armé de missiles Aster 30 (MBDA) et équipé des radars Arabel et/ou GM400 (Thales). Pour ce contrat, "la production conjointe est importante pour nous", a expliqué le président turc.

Ankara discutait exclusivement avec Pékin

En septembre 2013, la Turquie avait retenu la compagnie chinoise China Precision Machinery Export-Import Corporation (CPMIEC) pour la livraison de missiles sol-air de longue portée, provoquant la préoccupation de Washington. CPMIEC, qui fabrique le système antimissile HQ-9, est la cible de sanctions américaines pour avoir vendu des armes et de la technologie liée aux missiles à l'Iran et à la Syrie. L'initiative turque avait également irrité les alliés d'Ankara au sein de l'Otan, pour qui les systèmes d'armes des membres de l'Alliance doivent être compatibles entre eux.

CPMIEC avait été retenue au détriment des américains Raytheon et Lockheed Martin, du russe Rosoboronexport et du consortium franco-italien Eurosam (MBDA et Thales) pour ce contrat estimé entre 3 et 4 milliards d'euros. Ankara aurait dû normalement confirmer sa décision à l'été 2014.

Partager cet article

Repost0
9 septembre 2014 2 09 /09 /septembre /2014 12:30
photo Armée de l'Air

photo Armée de l'Air

 

9 September 2014 airforce-technology.com

 

The Turkish Government is reportedly negotiating the purchase of a long-range missile defence system from the French-Italian company Eurosam, following disagreements with China.

 

Turkey had selected China Precision Machinery Import and Export Corp's (CPMIEC) FD-2000 missile system for the long-range air and missile defence systems (LORAMIDS) contract in September 2013, rejecting proposals from Rosoboronexport, Raytheon and Eurosam.

 

Raytheon had offered its Patriot surface-to-air missile, while Rosoboronexport and Eurosam proposed their S-400 and Aster 30 sol-air moyenne portée terrestre (SAMP/T) missile systems, respectively.

 

Turkish president Recep Tayyip Erdogan confirmed to NTV: "Some disagreements have emerged with China on the issues of joint production and know-how during negotiations over the missile defence system.

 

"Talks are continuing despite that, but France, which is second on the list, has come up with a new offer.

 

"Right now we are holding ongoing talks with France. For us, joint production is very, very important."

 

Meanwhile, a senior official from the Turkish Prime Minister's Office was quoted by DefenseNews as saying that the technical negotiations with CPMIEC have been dragged into several problematic areas.

 

"This option now looks much less attractive than it did last year," the source said.

 

Under the terms of the $3.4bn contract, CPMIEC had offered to collaborate with Turkish prime and subcontractors to coproduce the system that comprises radar, launcher and intercept missiles and is expected to enable Turkey to counter both enemy aircraft and missiles.

 

However, Turkey later asked the competitors to 'reconsider' their bids in wake of strong pressure from the international community, including Nato and the US.

 

CPMIEC is under the US sanctions for violations of the Iran, North Korea and Syria Non-Proliferation Act since February 2013.

 

Earlier this year, Turkey's Western allies have warned that the country's entire defence cooperation with Western counterparts, including defence and non-defence companies, could be jeopardised, if it finalises the deal with the Chinese company, according to the news agency.

Partager cet article

Repost0
8 septembre 2014 1 08 /09 /septembre /2014 16:35
Pakistan receives last upgraded F-16s

 

08.09.2014 by Tolga Ozbek - FG

 

Turkish Aerospace Industries has delivered its last four modernised Lockheed Martin F-16A/Bs to the Pakistan air force, concluding a “Peace Drive 2” programme signed in 2009.

 

A total of 41 aircraft have undergone avionics and structural modernisation activity at TAI’s Kazan/Ankara facilities since work started in 2010. This involved the replacement of more than 1,300 parts, with each aircraft taking around six months to update. The company also provided training for Pakistan air force personnel.

 

Read full article

Partager cet article

Repost0
14 août 2014 4 14 /08 /août /2014 11:30
Turkey - AIM-120C-7 AMRAAM Missiles

 

Aug 12, 2014 ASDNews Source : Defense Security Cooperation Agency (DSCA)

 

The State Department has made a determination approving a possible Foreign Military Sale to Turkey for AIM-120C-7 AMRAAM missiles and associated equipment, parts, training and logistical support for an estimated cost of $320 million. The Defense Security Cooperation Agency delivered the required certification notifying Congress of this possible sale on August 11, 2014.

 

The Government of Turkey has requested a possible sale of 145 AIM-120C-7 Advanced Medium Range Air-to-Air Missiles (AMRAAM), 10 missile guidance sections, and 40 LAU-129 launchers, containers, support equipment, spare and repair parts, integration activities, publications and technical documentation, test equipment, personnel training and training equipment, U.S. Government and contractor logistics, engineering and technical support, and other related elements or logistics and program support. The estimated cost is $320 million.

 

Read more

Partager cet article

Repost0
14 août 2014 4 14 /08 /août /2014 07:30
US Clears Major Arms Sales to Saudi, Turkey

A Royal Saudi Air Force AWACS takes off. The US has approved upgrades to five Saudi AWACS aircraft. (Jim Anderson / Boeing)

 

Aug. 12, 2014 - By AARON MEHTA – Defense News

 

WASHINGTON — The US cleared two major potential sales to Saudi Arabia and Turkey, the Defense Security Cooperation Agency (DSCA) announced Tuesday.

 

The Saudi government has requested $2 billion in upgrades for its E-3A airborne warning and control system (AWACS) aircraft. The Saudi military operates five of the command-and-control planes, produced by Boeing.

 

Upgrades include “Block 40/45 Mission Computing Upgrade systems, 20 Next Generation Identification Friend or Foe (NG IFF) AN/UPX-40, communication equipment, provisioning, spare and repair parts, support equipment, Mission Planning System, repair and return, publications and technical documentation, personnel training and training equipment.”

 

The sale would help “improve the security of a friendly country that has been and continues to be an important force for political stability in the Middle East,” DSCA said in its notice.

 

Boeing will be the principal contractor on the proposed deal. On Aug. 6, the company announced a $250 million agreement to upgrade NATO’s AWACS fleet.

 

The agency also cleared a possible sale to Turkey for 145 AIM-120C-7 advanced medium-range air-to-air missiles missiles and associated equipment. That sale would be worth an estimated $320 million.

 

Those missiles will be used on the Turkish Air Force’s fleet of F-16 fighters, although the DSCA notice adds that they could also be used on the country’s eventual F-35 fleet.

 

The weapons will help “maintain the TAF’s air-to-air capability to defend its extensive coastline and borders against future threat,” according to DSCA. Raytheon would produce the equipment in its Tucson, Arizona, facility.

 

While both sales have now been cleared by the State Department, they are subject to congressional approval and further negotiations with the potential customers.

Partager cet article

Repost0
14 août 2014 4 14 /08 /août /2014 07:30
Turkey Selects Local Firm in Tank Engine Program

 

Aug. 12, 2014 - By BURAK EGE BEKDIL – Defense News

 

ANKARA, TURKEY — Turkey’s top procurement panel selected a local tractor and diesel engine manufacturer to design and develop an engine for the country’s first indigenous new generation main battle tank, the Altay.

 

The Defense Industry Executive Committee said that it decided to launch contract negotiations with Tumosan in connection with the engine program for the Altay.

 

Kurtulus Ogun, Tumosan’s general director, told reporters Aug. 12 that the contract involved development of a diesel engine and transmission system for the planned tank.

 

“This program will increase Turkey’s self-sufficiency in defense industry and end its dependency on foreign suppliers (of diesel engines),” he said.

 

Turkey’s procurement authorities are preparing to officially launch a multi-billion-dollar competition for an eventual batch of 1,000 Altays.

 

The race for the serial production will involve an initial batch of 250 tanks, followed by three additional orders each comprising 250 more tanks, officials said.

 

The Altay program has faced hurdles and delays, as the most problematic development feature concerned its engine. Turkey’s months-long negotiations with Japan’s Mitsubishi Heavy Industries for joint development and production of an engine for the Altay failed earlier this year.

Partager cet article

Repost0
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 16:30
OSI Maritime Systems to Deliver WECDIS Systems to the Turkish Navy

 

August 12, 2014 1 David Pugliese

 

OSI Maritime Systems says it will deliver its WECDIS systems to the Turkish Navy.

 

Here is the news release:

 

Burnaby, BC, Canada – OSI Maritime Systems (OSI) is pleased to announce the signing of contracts to provide the Turkish Navy with OSI’s world leading Warship Navigation System, which includes ECPINS-W software.  These systems will be installed on two Landing Ship Tanks and two Rescue and Towing Ships for submarines.

 

OSI has previously delivered systems to the Turkish Navy MILGEM Corvette program.

 

About OSI

 

OSI Maritime Systems has been providing advanced integrated navigation and tactical solutions to military customers for over 20 years.  As a pioneer of Warship Electronic Chart Display and Information Systems (WECDIS), the company has grown to be a leading provider of integrated navigation and tactical solutions designed for naval and maritime security operations.  The company develops and delivers integrated bridge systems for warships, integrated dived navigation systems for submarines, and C2 systems for small craft.  OSI currently has 16 naval customers from around the world with over 500 warships and submarines operating with its world leading integrated navigation and tactical solutions.

Partager cet article

Repost0
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 07:50
Rear Admiral Dimitar Denev

Rear Admiral Dimitar Denev

 

7 août 2014. Portail des Sous-Marins

 

La marine bulgare a besoin de 2 ou 3 nouveaux navires multi-fonctions, a déclaré son commandant, le contre-amiral Dimitar Denev.

 

Les navires devraient être construits dans des chantiers navals bulgares, parce que les navires actuels sont vieux, de construction russe et ne respectent pas les standards OTAN. S’ils sont construits en Bulgarie, ils seront moins chers et l’entretien sera plus facile, a expliqué l’amiral Denev.

 

Selon Denev, les nouveaux navires doivent être multi-fonctions : pour la défense d’autres navires, des plateformes pétrolières et des convois. Ils doivent aussi pouvoir embarquer un hélicoptère.

 

Il a indiqué que la marine avait aussi besoin de nouveaux sous-marins. Actuellement, l’entrainement de l’état-major de la marine bulgare a lieu à bord de sous-marins turcs, parce que la Bulgarie n’a aucun sous-marin.

 

Référence : Novinite (Bulgarie)

Partager cet article

Repost0
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 07:30
La Russie et la Turquie doivent évoquer la fermeture des détroits de la mer Noire aux USA (expert)

 

MOSCOU, 7 août — RIA Novosti

 

La Russie doit évoquer avec la Turquie la possibilité de fermer les détroits de  et des Dardanelles aux navires des pays non riverains de la mer Noire, conformément à la convention de Montreux sur les régimes des détroits, en raison des tensions créées par les USA dans cette région, estime le capitaine de vaisseau Mikhaïl Nenachev, président du  Mouvement russe de soutien à la flotte.

 

"Il n'est pas exclu que les stratèges politiques et militaires américains étudient les pires scénarios par rapport à l'évolution de la situation en Ukraine, même celui qui impliquerait l'usage de la force. Les projets initiés par les Américains en Afrique et d'autres régions échouent et ils veulent détourner l'attention du monde sur la confrontation USA-Russie. Le problème est de savoir à quoi nous préparent les stratèges américains en habituant l'Europe à la présence de leurs navires dans notre zone d'intérêts directs. Ils prévoient peut-être aussi l'utilisation de leur marine contre la Russie", a déclaré à RIA Novosti Mikhaïl Nenachev en commentant la nouvelle entrée du Vella Gulf en mer Noire (La Marine américaine a annoncé jeudi l'entrée en mer Noire de son croiseur lance-missiles Vella Gulf pour "assurer la sécurité et la stabilité dans la région").

 

D'après lui, la Russie doit entamer avec la Turquie des négociations actives sur le respect de la convention de Montreux, qui interdit aux navires militaires des Etats non riverains de se trouver en mer Noire pendant plus de 21 jours. Le tonnage total des navires de guerre d'un pays non riverain ne doit pas dépasser 30 000 tonnes mais plus tôt cette année, la convention a été enfreinte par la frégate américaine UUS Taylor, qui a dépassé la limite de la durée de séjour en mer Noire de 11 jours.

 

"Compte tenu de la situation de conflit en Ukraine, il faut soulever avec la Turquie l'application de cette restriction dans le cadre de la convention de Montreux pour fermer les détroits aux Etats non riverains dans le contexte de crise et de l'exacerbation de la tension internationale", a souligné Mikhaïl Nenachev.

 

Selon ce dernier, la visite constante des navires américains en mer Noire pourrait avoir encore une autre explication.

 

"Les Américains ont besoin du va-et-vient de leurs navires pour occuper leurs forces armées. Ils ne veulent pas s'impliquer dans des conflits sérieux mais montrent à leurs alliés qu'ils ne les oublient pas. Etant donné les échecs de l'Amérique à travers le monde et la peur capitale de mesurer ses forces avec la Chine, les Américains pensent qu'ils peuvent entrer dans nos eaux avec une certaine impunité", a-t-il ajouté.

Partager cet article

Repost0
9 août 2014 6 09 /08 /août /2014 11:30
Turkey Targets $1.6 Billion in Arms Exports

Defense Minister Ismet Yilmaz said Turkey's defense industry aims to secure contract soon in South American and African markets.

 

Aug. 4, 2014 - By BURAK EGE BEKDIL – Defense News

 

ANKARA — Turkey aims to reach $1.6 billion in arms exports this year, up 14.3 percent from $1.4 billion in 2013, Defense Minister Ismet Yilmaz said Aug. 1.

 

Turkey’s top export markets are the United States, Gulf countries and Turkic republics in Central Asia.

 

But Yilmaz said that the country’s manufacturers now targeted South America and Africa.

 

“Our defense industry aims to secure contract soon in South American and African markets,” Yilmaz said in a written statement in response to a parliamentary inquiry.

 

Turkey’s defense procurement office, the Undersecretariat for Defense Industries (SSM) has offices in Washington; Riyadh, Saudi Arabia; Brussels, Belgium; and Astana, Kazakhstan, to coordinate arms exports to these countries.

 

Yilmaz said that SSM would soon open offices in South America, Africa and Southeast Asia.

Partager cet article

Repost0
16 juillet 2014 3 16 /07 /juillet /2014 16:40
OSCE: vol d'observation américain et turc en Russie


15 Juillet 2014 - Ria Novisti
 

Des experts américains et turcs de l'OSCE survoleront le territoire russe à bord d'un avion turc, ont annoncé mardi à Ankara les Forces armées turques.

"Notre pays organisera un vol d'observation au-dessus du territoire russe avec la participation des Etats-Unis dans le cadre des activités de l'OSCE. Les spécialistes turcs et américains survoleront la Russie à bord d'un avion turc CN-235 qui transportera également les représentants des autorités russes", a indiqué l'armée turque.

Selon l'armée, les experts turcs regagneront leur pays le 18 juillet.

Moscou a invité lundi des observateurs de l'OSCE à se rendre aux postes de passage de la frontière russo-ukrainienne "Donetsk" et "Goukovo" suite à plusieurs incidents signalés à la frontière. L'OSCE entend déployer ses observateurs à la frontière le 16 juillet prochain.

Partager cet article

Repost0
11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 07:30
Le premier A400M turc, durant son vol inaugural en aout 2013 photo Airbus DS

Le premier A400M turc, durant son vol inaugural en aout 2013 photo Airbus DS

 

09/07/2014 par François Julian – Air & Cosmos

 

Le premier A400M livré à la force aérienne turque a réalisé sa première mission en dehors de ses frontières. Le 2 juillet dernier, l'A400M "MSN 9" a convoyé vers la Grand-Bretagne l'équipe de soutien du F-16 "Solotürk" de démonstration acrobatique. L'avion s'est posé à Londres. A son retour, il a fait une escale au Luxembourg.

 

Suite de l'article

Partager cet article

Repost0
4 juillet 2014 5 04 /07 /juillet /2014 11:50
Exercise Sea Breeze  2012 - photro US Navy

Exercise Sea Breeze 2012 - photro US Navy

 

MOSCOU, 3 juillet - RIA Novosti

 

Les exercices navals Sea Breeze 2014 se dérouleront du 4 au 13 juillet en mer Noire avec la participation de navires de guerre américains, a annoncé jeudi un communiqué du ministère bulgare de la Défense.

 

"Les exercices réuniront des bâtiments des forces navales de la Bulgarie, de la Grèce, de la Roumanie, de la Turquie et des Etats-Unis, un avion patrouilleur américain et quatre navires du deuxième groupe permanent de guerre des mines de l'OTAN", lit-on dans le communiqué.

 

Selon le document, le but de ces manœuvres est d'améliorer la coopération entre les forces armées des pays membres de l'Alliance atlantique, y compris dans le cadre d'opérations visant à régler des crises régionales.

Partager cet article

Repost0
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 16:30
photo DGA

photo DGA

 

Jul 1, 2014 defense-update.com

 

Turkey was expected to announce the results of the long-awaited billion dollar long-range air and missile defense system tender yesterday. Instead, Ankara opted to delay its decision again, extending the deadline for the third time, expecting bids until August 30, 2104

 

Turkey’s Undersecretariat for the Defense Industry (SSM) was expected to make the final decision concerning the procurement of a multi-billion dollar long-range air and missile defense system tender, with European and Chinese firms in the running. Instead, Ankara opted to delay its decision again, extending the deadline for bids until August 30, Hürriyet Daily News reported. This is the third time Ankara has extended the deadline for revised offers.

 

Last September, the SSM executive committee chose China’s FD-2000 (HQ-9) long-range air and missile defense systems over Western competitors, including the Italian-French Eurosam’s SAMP/T Aster 30 systems. The Chinese manufacturer of the HQ-9 missile system, the state-run China Precision Machinery Import-Export Corporation (CPMIEC), offered a $3.4 billion high technology transfer. Turkish government officials announced they preferred the Chinese offer due to its competitiveness and potential for co-production in Turkey. the Turkish Daily Sabah reports.

 

Read full article

Partager cet article

Repost0
24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 16:30
Turkey Aims To Focus on 'Smart Systems'

 

Jun. 24, 2014 - By BURAK EGE BEKDIL – Defense News

 

ANKARA — Turkey’s new procurement chief has said the country should prioritize what he calls “smart systems” when planning future purchases.

Ismail Demir, a professor of aviation who was appointed as head of the procurement agency, the Undersecretariat for Defense Industries (SSM), said Turkey would focus on the production, co-production and acquisition of “areas with high firepower and sensitive electronic technology.”

Demir, formerly a general manager of THY Teknik, the repair and maintenance subsidiary of Turkey’s national carrier, Turkish Airlines, took over as SSM’s undersecretary in April.

 

Read more

Partager cet article

Repost0
21 juin 2014 6 21 /06 /juin /2014 11:30
Exercise Anatolian Eagle: Konya, Turkey

 

20.06.2014 Royal Air Force

 

Overview of Exercise Anatolian Eagle by Detachment Commander and Officer Commanding XI Squadron Chris Layden #ExAE

Partager cet article

Repost0
12 juin 2014 4 12 /06 /juin /2014 16:30
Turkish Armed Forces Takes Delivery of T129 ATAK Helicopter

 

Jun 11, 2014 ASDNews Source : AgustaWestland, A Finmeccanica Company

 

TAI (Turkish Aerospace Industries) and Finmeccanica - AgustaWestland are pleased to announce that the Turkish Armed Forces have taken delivery of their first “T129 ATAK” Advanced Attack and Tactical Reconnaissance Helicopter on 22nd of April 2014. This delivery, celebrated during an official ceremony on June 10th, is the first of 59 helicopters, 9 in T129A Early Delivery Helicopter (EDH) configuration, and 50 in T129B configuration.

 

T129 ATAK, is a new generation, tandem two-seat, twin engine helicopter specifically designed for attack and reconnaissance purposes, developed from the combat proven A129CBT, incorporates totally new system philosophy with new engines (LHTEC CTS 800-4A), new avionics, visionics and weapons, modified airframe, uprated drive train and new tail rotor.

 

Read more

Partager cet article

Repost0
25 mai 2014 7 25 /05 /mai /2014 17:50
Selcuk Yasar (left) and Thomas Homberg (right) signing the MoU on 70 mm guided rockets.

Selcuk Yasar (left) and Thomas Homberg (right) signing the MoU on 70 mm guided rockets.


23/05/2014 MBDA

 

MBDA Deutschland GmbH and Roketsan have signed a Memorandum of Understanding for a collaboration in manufacturing and integration of a 70mm guided weapon system.

 

Under the terms of the agreement signed at the ILA Berlin Air Show the two companies will initiate the exchange of business and technical information for a guided weapon system based on the 70mm rocket concept for the German UH Tiger. Both companies aim to provide a solution for an expected German Army requirement for this helicopter.

The MoU was signed by MBDA Deutschland GmbH Managing Director, Thomas Homberg and Roketsan CEO & President, Selcuk Yasar.

Thomas Homberg said: "The already existing cooperations between Roketsan and MBDA will be extended by this focused initiative. We are combining our competencies to jointly providing this required capability to the German Armed Forces."

Selcuk Yasar said: “We believe that with this cooperation we will be able to offer an enhanced weapon system to the German customer by bringing together the capabilities of Cirit, 2,75” Laser Guided Missile and MBDA Deutschland GmbH’s proven expertise on the platforms’ weapon management systems. We hope the result of this initiative will lead to a broader business cooperation between the two companies in the future.”

 

Partager cet article

Repost0
12 mai 2014 1 12 /05 /mai /2014 16:30
photo Lockheed Martin

photo Lockheed Martin

 

07/05/2014 Helen Chachaty - journal-aviation.com

 

Le sous-secrétariat à l’industrie de Défense turc a annoncé le 6 mai la commande des deux premiers exemplaires de F-35A destinés à équiper l’armée de l’air turque. Les deux avions seront issus du lot de production LRIP-10, au standard block 3F. Les livraisons devraient avoir lieu en 2018.

 

Un site d’assemblage final et de maintenance devrait également être construit pour le moteur du F-35, le F135 de Pratt & Whitney, avec la participation des industriels locaux et du personnel de la Turkish Air Force.

 

La Turquie est partenaire du programme F-35 de Lockheed Martin depuis 1999 et prévoit d’en acquérir 100 exemplaires. Le montant des commandes pourrait atteindre les 16 milliards de dollars.

Partager cet article

Repost0
11 mai 2014 7 11 /05 /mai /2014 21:45
Comment Boko-Haram s'est procuré des véhicules blindés légers ?

 

11 Mai 2014 par Alwihda Info

 

Un Panhard VBL français pour certains, un Cobra Otokar turque pour d'autres, ce qui est sûr, Boko-Haram n'a pas fabriqué tout seul les deux véhicules blindé léger qu'on aperçoit dans la dernière vidéo diffusée par le groupe terroriste, revendiquant l'enlèvement des centaines de lycéennes au Nigeria. Abubakar Shekau, le chef est même adossé sur l'un des deux. Les blindés semblent bien fonctionner puisqu'on aperçoit les pivotements du tourelleau armé.

 

Le Panhard VBL est un véhicule blindé léger permettant d'effectuer des reconnaissances ou des liaisons sous blindage, tout en étant protégé contre les attaques NBC (arme soit nucléaire, soit biologique, soit chimique ou radiologique). Il est aérotransportable, hélitransportable, parachutable et amphibie. Il a été développé à partir des années 1980 par la société française Panhard General Defense. Il est entré en service dans l'armée de Terre française en 1990. Ce véhicule ne peut être vendu qu'avec l'autorisation du gouvernement français.

 

Le VBL est en service dans 16 armées. Parmi les pays africains, le Nigeria en dispose 72, le Cameroun 5, le Niger 7, le Bénin 10, le Gabon 12, Djibouti 17 et le Rwanda 16.

 

En 2009, vingts deux VBL ont été fabriqués en avance pour la force épervier, "prêts à être livrés rapidement pour des opérations de maintient de la paix au Tchad", précise le constructeur.

 

Le Cobra est un véhicule blindé fabriqué par Otokar, en utilisant de nombreux composants de l'American HMMWV1,2. Le premier Cobra a été livré à l'armée turque en 1997.

 

L'armée nigériane a abandonnée à plusieurs reprises du matériel militaire lors de débandades suite à des combats contre Boko-haram qui en fait désormais la collection. Il n'est pas exclut aussi que des soldats nigérians coopèrent avec Boko-Haram.

Partager cet article

Repost0
7 mai 2014 3 07 /05 /mai /2014 07:30
Turkish Navy in live fire exercises at South African range

 

02 May 2014 by Dean Wingrin - defenceWeb

 

The Turkish Navy task group arriving in South Africa on Monday will spend a number of days conducting live weapon firings of surface-to-air missiles at the Denel Overberg Test Range.

 

The Barbaros Turkish Naval Task Group - 2014 (TMTG-14) departed Turkish Naval Base Gölcük on March 17 to start its 102 day circumnavigation of Africa. The Task Group comprises the frigates TCG Gediz (F-495), TCG Orucreis (F-245), the corvette TCG Heybeliada (F-511) and the replenishment tanker TCG Yarbay Kudret Gungor (A-595). TMTG-14 is expected to return to base on June 27, 2014.

 

The mission, dubbed “Over the Horizon,” is a demonstration of Turkish naval capability and support to Turkish foreign policy, during which the Barbaros Task Group will circumnavigate the African continent, making port calls in a total of 26 African states.

 

According to the Turkish Navy (Türk Donanması), further objectives of TMTG-14 are to contribute to the safety and maritime security of sea lanes, establishment of new or improved bilateral relations with African nations, support to African nation’s capacity building efforts in maritime security and bilateral/multi-national training and exercises.

 

This includes maritime security and boarding training with the SA Navy in Simon’s Town as well as in Lagos, Nigeria; Pointe-Noire, Congo; Luanda, Angola and Mombasa, Kenya.

 

The Barbaros Task Group took part in the Obangame Express Exercise from April 19 to 21 in Lagos, Nigeria. This exercise was planned by the United States Africa Command (Africom) and is an at-sea maritime exercise aimed at bettering co-operation among participating countries to increase maritime safety and security in the Gulf of Guinea. Its focus is maritime interdiction as well as boarding, search and seizure operations.

 

The Barbaros Task Group is expected to arrive in Simons’ town on May 5. From there it will depart directly to the Denel Overberg Test Range in the Overberg region on the southern coast before returning to Simons' town on May 9. The Task Group will conduct live ammunition and guided missile firing exercises at the advanced weapons systems testing facility. This will include the use of the SM-1 Standard medium-range surface-to-air missile, the RIM-7 Sea Sparrow ship-borne short-range anti-aircraft and anti-missile weapon system, the RIM-116 Rolling Airframe Missile (RAM) infrared homing surface-to-air missile and the RIM-162 Evolved Sea Sparrow Missile (ESSM) systems.

 

The Barbaros Task Group will make a port call in Cape Town from May 10 to 15, with three warships docking at the V&A Waterfront in Table Bay Harbour. The exact dates and hours of public visits will be announced later.

 

 

After departure from Cape Town, TMTG-14 will visit east African countries and provide support to anti-piracy operations and contribute to maritime security in the Indian Ocean.

 

The Barbaros Task Group will also conduct humanitarian assistance activities and exhibit Turkish national defence industry products at the various ports of call.

 

Whilst this is the first ever sail by the modern Turkish Navy past the Cape of Good Hope, it certainly is not the first time Turkish maritime forces have visited Cape Town. 148 years ago, two Ottoman Navy warships, the corvettes Izmir and Bursa, visited Simon’s Town in September 1866. The vessels had left Constantinople the previous year and where on their way to the Persian Gulf to protect pilgrims traveling to Mecca for the Hajj.

Partager cet article

Repost0
28 avril 2014 1 28 /04 /avril /2014 16:30
Industrie de défense : la Turquie, de plus en plus influente dans les mers

 

28 avril 2014 turquie-news.com

 

La Turquie, entourée par la mer de trois côtés, concrétise plusieurs projets afin de renforcer sa sécurité et son influence dans les mers.

 

L’un de ces projets est Meltem-2…

 

Ce projet comprend l’approvisionnement de six avions de patrouille maritime pour les forces maritimes turques, de trois avions de surveillance maritime pour le commandement des Gardes-côtes ainsi que des systèmes et équipements concernés.

 

Les avions ont été livrés au commandement des Gardes-côtes dans l’étendue du projet tandis que le cinquième avion des Forces maritimes turques sera livré lundi au cours d’une cérémonie.

 

Bien que Meltem-2 soit un projet « d’achat direct », il inclut une contribution locale de l’ordre de 35%.

 

ASELSAN, TUSAŞ, HAVELSAN et MILSOFT ont conçu et produit une part importante des pièces critiques.

 

Les logiciels d’une importance cruciale ont été produits ou modifiés et nationalisés par ces organismes d’industrie de défense.

Partager cet article

Repost0
16 avril 2014 3 16 /04 /avril /2014 16:35
Malaysia Advances With 8-Wheeled Armored Vehicle

Malaysia is in talks with Turkey's FNSS to supply its six-wheel-drive PARS vehicle for a Malaysian UN unit. Malaysia's eight-wheel-drive program also is based on an FNSS-designed vehicle. (FNSS)

 

Apr. 15, 2014 - By WENDELL MINNICK –Defense News

 

KUALA LUMPUR — Malaysia’s top armored vehicle manufacturer, Deftech, has begun the qualification stage for its eight-wheel-drive AV-8 armored wheeled vehicle and will produce 257 units with 12 variants for the country’s Army when tests are concluded, said Deftech CEO Amril Samsudin this week at the Defence Services Asia exhibition here.

 

The AV-8 program is part of a manufacturing partnership agreement with Turkey’s FNSS Defense Systems and is based on the FNSS-designed PARS (Leopard) multimission wheeled vehicle, an FNSS source said.

 

Deftech and FNSS began discussions in 2008 and came to an agreement in 2010, Amril said. “We will deliver the first of 12 units to the Army by the end of this year, … and expect the final delivery by the end of 2018.”

 

Amril said there are export opportunities for the AV-8 and “several countries” have approached Deftech, but the company will not market the vehicle until the Army can “verify its capabilities.”

 

Amril said Malaysia is in discussions with FNSS to supply the six-wheel-drive PARS for the Malaysian United Nations contingent in Lebanon. He said Deftech might pass on a manufacturing option for the vehicle if the Army orders less than 100 because the cost of tooling would be prohibitive.

 

Amril said the company is finalizing a contract with the Cambodian government for a maintenance, repair and overhaul (MRO) program for 500 T-54/T-55 tanks.

 

“We will give it a 15- to 20-year life extension,” he said.

 

The MRO program will include exterior and interior refurbishment, and this is a long-term project, Amril said.

 

Dzulkefli Zainol, senior manager of the AV-8 project, said Deftech and the Malaysian Army have learned a great deal from its overseas UN deployments, including in Somalia in 1993, when the Army sent a battalion of four-wheel-drive Panzer Condor vehicles to rescue US Army troops during the Battle of Mogadishu.

 

He said Malaysians were disappointed to see the movie “Black Hawk Down” depicting the Pakistan Army as rescuing US Army Rangers and Delta Force members.

 

“We had one soldier killed in action,” he said

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories