Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 février 2015 4 26 /02 /février /2015 11:55
Le Foll sur les demandes de l’UE: économies partout, Défense sanctuarisée

 

26 février 2015 Liberation.fr (AFP)

 

Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement, a assuré jeudi que les économies supplémentaires réclamées à Paris par l’UE seraient faites «dans tous les secteurs», le budget de la Défense restant toutefois «sanctuarisé».

 

Suite de l’article

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2015 1 19 /01 /janvier /2015 08:50
photo European Parliament

photo European Parliament

 

19 janvier 2015 par Jean Quatremer - Coulisses de Bruxelles

 

« Ce qui nous hante, ce sont les erreurs commises par les Américains au lendemain du 11 septembre 2001 : le « Patriot Act », la zone de non droit de Guantanamo, la torture, etc. » Pour ce membre de la Commission européenne, « Robert Badinter a parfaitement défini le défi auquel nous devons faire face : répondre au  terrorisme sans pour autant créer la société voulue par les terroristes ». « L'Europe doit être unie pour défendre ses valeurs et ses libertés. Mais nos actions devront être guidées par la réflexion, et non par la peur », a déclaré à Libération Dimitris Avramopoulos, le commissaire chargé de la sécurité intérieure. Une position de principe partagée par le Parlement européen qu’il ne va pas être facile de tenir : la pression des Etats membres va s’accroitre d’ici au sommet européen du 12 février afin que l’Union renforce rapidement sa législation répressive au nom de la sécurité sans égard excessif pour les libertés publiques...

 

Suite de l'article

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2014 2 04 /11 /novembre /2014 12:50
Vers un futur modèle d’état-major

 

30/10/2014 A. Herlin - Armée de Terre

 

L’exercice SPEARHEAD a eu lieu du 24 au 28 octobre à Mourmelon, mettant en situation le commandement de l’Eurocorps.

 

L’objectif était de valider une nouvelle structure de l’état-major du corps européen et de contribuer à maintenir ses capacités opérationnelles. Du matériel de pointe et une cellule animation ont été mis à sa disposition pour un déploiement concret de ses différentes cellules. L’exercice a permis d’optimiser les systèmes d’information et de communication (SIC) avec les autres états-majors afin de valider le concept de Joint Task Force  et s’inscrire, ainsi, dans une dynamique « PC OTAN ». 

Partager cet article
Repost0
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 17:45
UE-Afrique: la Centrafrique au cœur des discussions

 

2 avril, 2014 – BBC Afrique

 

Les dirigeants africains et européens ont déclaré qu’ils lutteront pour le règlement du conflit en République centrafricaine lors d’une réunion en marge du sommet de Bruxelles ce mercredi.

 

L’Union européenne (UE) a officiellement lancé sa mission militaire en République Centrafricaine, dévoilant l’envoi d’une troupe de 1 000 militaires en renfort des forces africaines et françaises déjà sur place.

 

Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon participe à cette réunion sur la Centrafrique avec les dirigeants européens et africains.

 

Ban Ki-moon a déclaré que les citoyens centrafricains faisaient face à des «atrocités graves et déplorables», et a promis de faire tout son possible pour améliorer la réponse internationale à ce conflit.

 

Les forces de l’UE aurait dû être déployées le mois dernier, mais cela a été retardé en raison d’un engagement insuffisant des troupes et avions des 28 membres de l’UE.

 

L’UE a annoncé que ses troupes opéreront dans la capitale de la République Centrafricaine, Bangui, point névralgique du conflit.

 

« Il est vital de retrouver l’ordre public le plus vite possible, alors le processus de transition politique pourra être mis en place », a déclaré Catherine Ashton, la haute-représentante de l'UE pour les Affaires étrangères.

 

19 000 réfugiés musulmans

 

8 000 soldats de l’Union africains et des forces françaises sont déjà en place dans le pays pour restaurer la stabilité après plus d’un an de conflit.

 

Ce mardi, le Haut-Commissariat pour les Réfugiés aux Nations unies a indiqué essayer d’évacuer 19 000 musulmans des zones près de Bangui.

 

Près de 16 000 personnes ont été déplacées de leurs domiciles à Bangui ces 10 derniers jours.

 

Depuis que Michel Djotodia a été contraint de quitter le pouvoir en janvier, des groupes d’auto-défense ont pris les musulmans pour cible dans ce pays à majorité chrétienne.

 

Echanges et investissements

 

Après la crise en République Centrafricaine, les deux bords sont censés discuter d’échanges et d’investissements.

 

Le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, a dit espérer que ce sommet marque une nouvelle étape dans les relations entre l’Europe et l’Afrique.

Partager cet article
Repost0
15 mars 2014 6 15 /03 /mars /2014 08:45
Paris inquiet pour la Mission européenne en Centrafrique

 

14.03.2014 Le Monde.fr (AFP, Reuters)

 

L'UE compte envoyer entre 800 et 1 000 militaires en Centrafrique, en soutien aux 6 000 hommes d'une mission africaine et aux 2 000 soldats français présents sur place pour ramener la paix civile.

 

La France a jugé vendredi que le lancement prévu pour la semaine prochaine en Centrafrique d'une opération militaire de l'Union européenne pourrait ne pas avoir lieu. « A ce jour, en dépit des contributions annoncées par quelques Etats européens, force est de constater que le compte n'y est pas », écrivent Jean-Yves Le Drian et Laurent Fabius dans un communiqué commun. « Si [auc]un effort supplémentaire n'est réalisé très rapidement, il ne sera pas possible de lancer comme prévu cette opération indispensable la semaine prochaine », ajoutent-ils.

 

L'UE compte envoyer entre 800 et 1 000 militaires en Centrafrique, en soutien aux 6 000 hommes d'une mission africaine et aux 2 000 soldats français présents sur place pour ramener la paix civile.

 

L'UE a organisé jeudi sa quatrième conférence depuis février au sujet de la future mission, mais les gouvernements se sont pour le moment engagés à pourvoir seulement quatre cinquièmes des forces prévues, selon une source européenne. « L'Union européenne doit assumer des responsabilités en matière de sécurité internationale, la France appelle vigoureusement ses partenaires à s'en donner les moyens », estiment les deux ministres.

Partager cet article
Repost0
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 19:40
L'Otan et l'UE inquiets de l'intervention russe en Ukraine

 

04-03-2014 par RFI

 

Alors que la marine russe bloque le détroit de Kerch en Crimée avec ses navires, et après les déclarations du président Vladimir Poutine, la Commission européenne a annoncé qu'elle aidera l'Ukraine à payer sa dette de 2 milliards de dollars concernant le gaz russe. L'Union européenne, tout comme l'Otan, continue de condamner l'intervention de la Russie.

 

A l’issue d’une réunion interne à l’Otan, élargie par la suite à des représentants ukrainiens, l’Alliance atlantique réitère sa condamnation d’actes commis par Moscou en Crimée. Des actes jugés « contraires au droit international ».

Dans un premier temps, l’Otan invite les Nations unies ou l’OSCE, l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, à déployer les observateurs internationaux afin de vérifier le retour dans leurs casernes des forces russes en Crimée. Enfin, les consultations sont souhaitées dans le cadre du Conseil de coopération Otan-Russie.

 

→ A (RE) LIRE : L’escalade militaire en Ukraine pourrait coûter cher à la Russie

 

L'avenir des Tatars en jeu

Dans cette crise ukrainienne, plusieurs pays de l’Otan ont une préoccupation supplémentaire. C’est le cas de la Turquie, inquiète du sort des 250 000 Tatars de Crimée, traditionnellement hostiles à la Russie et culturellement proches des Turcs. C’est le cas aussi de la Grèce, pour des raisons similaires vis-à-vis de la communauté grecque de Mariupol, dans le sud de l’Ukraine.

 

→ A (RE) LIRE : A la Une : va-t-on vers la guerre en Ukraine ?

 

Quant aux Américains et aux Britanniques, ils sont avec la Russie les garants de l’intégrité territoriale de l’Ukraine, en vertu des accords de Budapest de 1994 sur la dénucléarisation de l’Ukraine.

Les chefs d'Etat et de gouvernement des pays de l'Union européenne (UE) se réuniront en sommet extraordinaire jeudi pour examiner la situation en Ukraine.


Suspension de la coopération militaire américano-russe

Lorsque le Pentagone annonce la suspension de sa coopération militaire avec la Russie, il ne précise pas les secteurs qui seront touchés. Mais même si les choses se font de manière discrète, la coopération entre Moscou et Washington revêt des aspects stratégiques pour les deux pays, particulièrement dans la lutte contre le terrorisme.

Après les attentats du 11-Septembre, Washington et Moscou se sont découverts un ennemi commun : le jihadisme international en Tchétchénie et au Daguestan pour les Russes, en Afghanistan et dans la péninsule arabique pour les Américains.

Cette coopération sous forme d'échanges d'informations s'est poursuivie jusqu'à ces derniers jours. Durant les Jeux olympiques de Sotchi, Moscou avait même accepté la présence, en mer Noire, de bâtiments de guerre et de forces spéciales américaines officiellement « prêtés » à la Russie pour participer à la sécurisation de l'événement.

 

Des contrats d'armements remis en question

D'un point de vue industriel, le Pentagone a commandé des hélicoptères russes pour équiper l'armée afghane. Cet accord a été finalisé fin 2010 au sommet de l'Otan de Lisbonne : 63 appareils commandés dont 12 ont déjà été livrés. L'éventuelle annulation du contrat ne fâchera pas certains parlementaires américains qui s'étaient déjà opposés à l'achat d'appareils auprès de l'agence russe d'armement qui fournit aussi l'armée de Bachar el-Assad en Syrie.

Reste le problème de la sortie des forces de l'Otan en Afghanistan. A l'origine, une partie du trafic militaire terrestre américain devait transiter, en autres, par la Russie pour être évacuée par la Lettonie. Enfin, le traité de limitation des armes nucléaires « Start Nouveau », signé en 2010, ne sera certainement pas remis en cause. Mais, la rupture de la coopération militaire pourrait compliquer temporairement le processus mutuel de vérification.

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2013 1 23 /12 /décembre /2013 15:45
Centrafrique: l'UE impose un embargo sur les armes

 

BRUXELLES, 23 décembre - RIA Novosti

 

L'Union européenne a interdit lundi 23 décembre 2013 les livraisons d'armes et de matériel militaire en République centrafricaine, a annoncé lundi le service de presse du Conseil de l'UE dans un communiqué.

 

"Le Conseil a interdit aujourd'hui d'exporter en République centrafricaine les armes et le matériel connexe européens en respect de la résolution 2127 adoptée le 5 décembre par le Conseil de sécurité de l'Onu. L'interdiction concerne aussi l'aide financière et technique", indique le communiqué.

 

Cet embargo ne concerne pas les missions internationales de paix en Centrafrique, dont la Misca (force africaine en Centrafrique) et les troupes françaises, selon le document.

 

Des affrontements entre les combattants de Séléka et leurs adversaires ont débuté à Bangui dans la nuit du 4 au 5 décembre, après quoi le Conseil de sécurité de l'Onu a autorisé l'envoi de 3.600 soldats africains appuyés par 1.200 militaires français en RCA en vue de sécuriser le pays et protéger les civils. Or, la France a par la suite décidé de porter son contingent militaire en Centrafrique à 1.600 personnes.

 

En janvier dernier, les autorités de la République centrafricaine et les représentants de l'opposition ont signé un accord de paix. Cependant, en mars, les rebelles de la coalition Séléka se sont emparés de la capitale du pays. Le chef de l'Etat François Bozizé s'est réfugié à l'étranger, alors que le leader de la rébellion Michel Djotodia s'est autoproclamé président. Depuis, le pays est le théâtre d'affrontements armés entre les partisans et les adversaires du nouveau pouvoir.

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2013 4 21 /11 /novembre /2013 08:50
Géorgie: cap maintenu sur la coopération avec l'UE et l'Otan (Garibachvili)

 

TBILISSI, 20 novembre - RIA Novosti

 

Malgré un changement de pouvoir, la Géorgie poursuivra sa politique d'intégration à l'Union européenne et d'adhésion à l'Otan, a déclaré mercredi le candidat au poste de premier ministre du pays, Irakli Garibachvili.

 

"Il n'y a aucun changement dans la politique extérieure du pays. Nous ne cesserons de poursuivre notre progression vers l'UE et l'Otan. C'est notre choix, c'est le choix du gouvernement, c'est le choix du peuple", a affirmé M.Garibachvili lors d'une réunion du parlement.

 

Les parlementaires géorgiens doivent entériner mercredi la candidature du nouveau premier ministre, la composition de son gouvernement et le programme gouvernemental présenté par M.Garibachvili. Dans ce document intitulé "Pour une Géorgie puissante, démocratique  et unie", les relations avec la Russie, les Etats-Unis, l'Union européenne et l'Otan sont qualifiées de prioritaires.

 

Lors de son inauguration le 17 novembre dernier, le nouveau président géorgien Gueorgui Margvelachvili a également évoqué la politique d'intégration de la Géorgie à la famille euro-atlantique.

 

Tbilissi a rompu les relations diplomatiques avec la Russie suite à la reconnaissance par Moscou de l'indépendance de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud en août 2008. Les représentants du nouveau gouvernement géorgien qui sont venus au pouvoir à l'issue des législatives du 1er octobre 2012 ont cité la normalisation des relations avec la Russie parmi les grandes priorités de la politique extérieure du pays.

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 18:50
Espionnage: l'UE pourrait se doter d'un service de renseignement

 

BRUXELLES, 5 novembre - RIA Novosti

 

L'Union européenne doit se doter de son propre service de renseignement, estime la commissaire européenne à la justice Viviane Reding.

 

"Il faut former un contrepoids à l'Agence de sécurité nationale américaine (NSA). C'est pourquoi je propose de créer un Service européen de renseignement à l'horizon 2020",  a déclaré Mme Reding dans une interview accordée au journal grec Naftemporiki.

 

Ces déclarations interviennent sur fond du vaste scandale provoqué par la publication en octobre de données fournies par l'ex-agent de la NSA et de la CIA Edward Snowden, selon lequel le renseignement américain aurait massivement intercepté les communications téléphoniques de citoyens européens, et placé sur écoute les chefs d'Etat d'au moins 35 pays, notamment la chancelière allemande Angela Merkel.

 

Plusieurs personnalités politiques européennes ont qualifié ces activités des services secrets US d'inadmissibles, inamicales et susceptibles d'entraver la conclusion de l'accord de libre-échange entre les Etats-Unis et l'Union européenne.

Partager cet article
Repost0
27 septembre 2013 5 27 /09 /septembre /2013 11:50
Cyber world: site under construction

18 September 2013 Patryk Pawlak Briefs - No32

 

The Union’s cyber security policy may still be in its infancy and hampered by difficulties, but the EU could yet become a key player in the field – if it plays its cards wisely. While the US has been seriously hit by the scandal surrounding the secret NSA surveillance programmes, the struggle over how to frame internet governance goes on and, more than ever, needs core stakeholders capable of defending freedom, democracy and the rule of law in cyberspace.

 

The EU’s longstanding commitment to those values in its foreign policy and unquestioned leadership in data protection mean it is well placed to play a significant role therein. At the same time, the EU and its member states have recently accelerated efforts to increase their cyber-defence capabilities so as to secure Europe against malicious cyber-attacks (like those carried out against the office of European Council President Herman van Rompuy in June 2012). To be truly effective, they may have to be able to play, at the same time, the roles of policeman, diplomat and regulator.

 

Download document

Partager cet article
Repost0
7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 09:23
"L'Europe doit arrêter les coupes budgétaires en matière de défense", selon le secrétaire général de l'OTAN

06-05-2013 AFET Relations extérieures - REF. : 20130506IPR08024

 

"La "puissance douce" seule ne suffit pas", a affirmé, ce lundi, Anders Fogh Rasmussen aux députés européens et députés nationaux qui suivent les affaires étrangères et les questions de sécurité et défense. Plaidant en faveur d'une "ligne similaire en matière budgétaire" en Europe, il a affirmé que celle-ci devait "avoir la volonté politique d'utiliser" les moyens adéquats. Les députés ont également appelé à davantage de coopération entre l'UE et l'OTAN en période de restriction budgétaire.

 

 

"Si les pays européens ne s'engagent pas fermement à investir dans la sécurité et la défense, toutes les discussions sur une politique européenne de sécurité et de défense resteront lettres mortes", a déclaré M. Rasmussen, ajoutant que le Conseil européen de décembre, dédié à la sécurité et à la défense "devrait montrer que l'Europe est à la fois capable d'agir et a la volonté d'agir".

 

En réponse aux questions de députés sur les moyens de renforcer la coopération entre l'UE et l'OTAN, M. Rasmussen a déclaré que celle-ci était fluide sur le lieu des opérations, par exemple au Kosovo et en Afghanistan. Cependant, il a souligné "la situation absurde" dans laquelle l'UE et l'OTAN "peuvent seulement débattre de la Bosnie lors de réunions formelles" et a affirmé que cette situation se poursuivrait à moins qu'une solution au conflit entre Chypre et la Turquie ne soit trouvée.

 

Eviter la duplication des efforts entre l'UE et l'OTAN

 

En écho aux questions de députés sur la complémentarité entre l'UE et l'OTAN, M. Rasmussen a mis l'accent sur l'accord récent entre Belgrade et Pristina, négocié par l'UE, avec la garantie de l'OTAN en matière de sécurité pour permettre la mise en œuvre de l'accord. Les députés et M. Rasmussen ont également affirmé que les efforts conjoints de l'UE et l'OTAN pour combattre la piraterie dans la corne de l'Afrique avaient été "un succès".

 

Les parlementaires ont demandé au secrétaire général de l'OTAN de s'assurer qu'il n'y aurait pas de duplications entre l'UE et l'OTAN en termes d'efforts et de dépenses liés aux équipements. M. Rasmussen a mentionné, comme exemple positif en la matière, la promesse des membres européens de l'OTAN de s'engager dans le développement de capacités de ravitaillement en vol, afin d'éviter de dépendre des capacités américaines.

 

Les députés ont également posé des questions sur les perspectives d'élargissement de l'OTAN, citant la Géorgie et les pays des Balkans occidentaux. M. Rasmussen a répondu que l'OTAN était prête dès que chaque pays candidat ou candidat potentiel était prêt et respectait ses obligations actuelles.

 

La situation en Syrie après les récentes frappes israéliennes à Damas, les projets de défense antimissile ainsi que la nécessité de renforcer la coopération en termes de cybersécurité ont également été soulevés par les députés et leurs homologues nationaux pendant le débat.

 

Sous la présidence de: Elmar Brok (PPE, DE)

Partager cet article
Repost0
21 avril 2013 7 21 /04 /avril /2013 11:45
Groupe de Soutien et de Suivi sur la situation au Mali

 

20 avril 2013 EUTM Mali

 

Le vendredi 19 avril 2013, le Groupe de Soutien et de Suivi sur la situation au Mali Groupe de soutien et de suivi sur la situation au Mali a tenu sa 4ème réunion à Bamako, sous la coprésidence de l’UA, des ONU et de la CEDEAO. Ce Groupe a été mis en place par le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine (UA) à Bamako, le 20 mars 2012, et avait tenu sa réunion inaugurale à Abidjan, le 7 juin 2012.

 

La réunion a été ouverte par S.E. Diouncounda Traoré, Président par intérim de la République du Mali. Lors de cette réunion, le général Lecointre a présenté à l’assemblée, dans le cadre d’une séance réservée à la situation sécuritaire au Mali, la mission EUTM Mali en décrivant son organisation, ses objectifs et ses points de préoccupation. Il a ensuite participé au débat sur la question sécuritaire.

 

 Dans leurs conclusions, les participants ont « …souligné l’importance de la formation continue et de la réforme des Forces de défense et de sécurité maliennes (FDSM), ainsi que la restauration effective de la chaîne de commandement, sous contrôle civil. Ils ont salué le commencement de la formation militaire conduite par la Mission de formation de l’UE (EUTM), et ont appelé à la concrétisation rapide des engagements pris en faveur des FDSM lors de la conférence de donateurs tenue à Addis Abéba, le 29 janvier 2013, et demandé au Secrétariat des Nations unies d’accélérer l’utilisation des fonds déjà disponibles. »

Partager cet article
Repost0
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 18:38
Partager cet article
Repost0
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 11:44
Partager cet article
Repost0
21 janvier 2013 1 21 /01 /janvier /2013 19:45

Europe Flag

 

21 janvier 2013 17h31 Romandie.com (AFP)

 

BRUXELLES - L'Union européenne a proposé lundi d'organiser une réunion internationale sur le Mali le 5 février à Bruxelles, une initiative qui affirme la volonté de Bruxelles d'être à la pointe de la mobilisation sur la crise au Sahel.

 

Nous avons proposé d'accueillir une réunion ministérielle le 5 février du groupe de soutien international et de suivi sur la situation au Mali, a déclaré Michael Mann, porte-parole de la responsable de la diplomatie européenne, Catherine Ashton.

 

Elle sera organisée avec l'Union africaine, la Cédéao (Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest) et les Nations unies, et aura lieu à Bruxelles, a ajouté M. Mann.

 

L'objectif de cette réunion sera d'assurer la meilleure coordination possible des soutiens pour résoudre la crise malienne sur les plans politique et sécuritaire, a expliqué un responsable européen.

 

Le groupe de suivi s'est réuni pour la dernière fois en octobre à Bamako.

 

La machine bruxelloise se met en branle. Il faut le saluer, a commenté Arnaud Danjean, président de la sous-commission Défense du Parlement européen, très critique de la lenteur de réaction de l'UE après le lancement de l'intervention française.

 

L'UE est dotée d'outils potentiellement efficaces. Il est dommage qu'il ait fallu que la crise devienne aigüe pour qu'elle les active, a regretté l'eurodéputé français du PPE (droite).

 

Bruxelles veut jouer un rôle central dans la coordination des soutiens européens, notamment en mettant en place un Mécanisme de soutien à l'intervention africaine en préparation, la Misma, qui doit à terme prendre le relais de la France.

 

Cette plateforme sécurisée permettra de regrouper toutes les demandes et les offres de soutien logistique de la part des Etats membres de l'UE et d'autres partenaires internationaux afin qu'elles soient gérées de la manière la plus efficace possible, a précisé Michael Mann.

 

L'objectif de cette structure, établie au sein du Comité militaire, est d'aider la Misma à atteindre dans l'immédiat la force opérationnelle nécessaire au transport des contingents et, au cours des prochains mois, de fournir un soutien logistique à l'engagement de la Misma au Mali, concernant notamment le transport d'équipements, de personnel et d'armement.

 

Huit pays ouest-africains -Nigeria, Togo, Bénin, Sénégal, Niger, Guinée, Ghana et Burkina Faso-, ainsi que le Tchad ont annoncé apporter une contribution à la Misma, qui comprendra quelque 5.800 soldats pour prendre le relais de la France.

 

Le porte-parole de l'UE a aussi annoncé que le chef de la mission de l'UE pour la formation de l'armée malienne (EUTM), le général français François Lecointre, devait arriver au Mali lundi pour préparer le déploiement des 450 Européens de cette mission de formation.

 

Des experts techniques seront aussi sur place et le travail va pouvoir commencer, a-t-il ajouté.

 

L'objectif est de la rendre opérationnelle au plus tard à la mi-février. Une dizaine de pays ont fait connaître leur intention de fournir des hommes et du matériel à cette mission.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories