Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 07:50
Swedish Minister Wants More Gripens

Sweden should buy 10 additional Gripen E fighters, and budget more training to improve its defenses, Swedish defense minister Karin Enstrom said in the wake of the Crimea crisis. Swiss MoD photo)

 

April 04, 2014 defense-aerospace.com

(Source: Radio Sweden; published April 4, 2014)

 

Defense Minister Calls for More JAS Gripen to Counter Russian Threat

 

Sweden's Defense Mininster Karin Enstrom says the military should get a total of 70 new JAS Gripen combat aircraft, ten more than Parliament had earlier decided.

 

Enstrom’s comments came in the wake of the crisis in Ukraine and also of widely publicized Russian military flight incidents last year, when Moscow attack aircraft flew practice missions over Sweden.

 

Those flights and the ongoing insecurity in Ukraine has alarmed Swedish officials.

 

"Russia's actions in and around Ukraine has led to uncertainty in Europe. What happened in the past has made it really necessary to strengthen Sweden's defense," Enstrom told the Swedish daily newspaper, Dagens Nyheter.

 

Parliament had already agreed to purchase 60 Jas Gripen's, which are made and designed by Saab AB, but Enstrom believes that 10 more should be bought.

 

Any purchase would be preceded by proper procurement and pricing protocols to ensure fairness and transparency, she said.

Partager cet article
Repost0
6 avril 2014 7 06 /04 /avril /2014 20:49
B. Obama AF Rasmussen Brussels 26 Mar 14 photo Nato

B. Obama AF Rasmussen Brussels 26 Mar 14 photo Nato

 

06 Apr 2014 By Anders Fogh Rasmussen – the Telegraph

 

Ukraine crisis shows that defence matters as much as ever. Every ally needs to invest in its armed forces, Nato's secretary-general warns in the Telegraph

 

Sixty-five years ago this month, Nato was born into a dangerous world. As the Soviet shadow deepened across Europe, 12 nations from both sides of the Atlantic committed to individual liberty, democracy, human rights and the rule of law determined to stand together to safeguard their security.

 

Those nations were Belgium, Canada, Denmark, France, Iceland, Italy, Luxembourg, the Netherlands, Norway, Portugal, the United Kingdom and the United States. They took the most solemn pledge that any country can take: an attack on one would be viewed as an attack on all.

 

Today’s Nato brings together a unique combination of the world’s strongest democracies with an integrated military structure, a permanent political decision-making process and a network of more than 40 partners from around the world. It is where Europeans and North Americans consult, decide and act every day on security issues that concern us all. We have learned much from the last 20 years of challenging operations, from Afghanistan to Kosovo, from Libya to the Horn of Africa. We are now more efficient and effective than at any time in Nato’s history.

 

We still live in a dangerous world, and the threats are more complex and unpredictable than 65 years ago. Some are new: cyber and missile attacks. Others are age-old: attempts to redraw borders by force. What has not changed is Nato’s commitment to our fundamental values and purpose. Our motto remains: all for one, one for all.

 

That solidarity is clear in our response to Russia’s illegal aggression against Ukraine and its continued breach of international law. Thanks to allies from both sides of the Atlantic, we have more than doubled the number of fighter aircraft policing the airspace of the Baltic States. We are patrolling the skies of Poland and Romania with Awacs early-warning aircraft and allies have boosted their presence in the Black Sea.

 

We are united in our determination to deter threats and to defend any ally at all times. We have strengthened our support for Ukraine and other partners in the region. And we have suspended cooperation with Russia; there can be no business as usual.

 

Nobody in Nato wants a return to the Cold War, but we see the Kremlin trying to turn back the clock and carve up Europe into new spheres of influence. We must stand up for our values, on which we have built a new and better Europe, and for the system of international rules that has underpinned prosperity and predictability.

 

This September we will hold a summit in Wales – a pivotal meeting at a pivotal time. We will make sure that we remain strong at home, active in managing crises, and engaged with our partners around the world.

 

Today’s crisis shows that defence matters as much as ever. So every ally needs to invest the necessary resources in the right capabilities. That means modern equipment, intensive training for our forces, and closer cooperation among Nato allies and with our partners. I know how challenging this is in today’s economic climate, but the security climate makes it vital.

 

In the long run, a lack of security would be more costly than investing now and we owe it to our forces, and to broader society. We all benefit from Nato’s protection; we all must be able to contribute to it. The alliance has kept us safe for 65 years. The bond between the democracies of North America and Europe remains the bedrock of our collective security. Nato has stood the tests of the past. We are ready to face the future.

 

Anders Fogh Rasmussen is the secretary general of Nato

Partager cet article
Repost0
5 avril 2014 6 05 /04 /avril /2014 21:40
La Défense russe doit réduire sa dépendance à l'égard des technologies étrangères (Rogozine)

 

05-04-2014 French.china.org.cn

 

La Russie doit revoir le travail de son complexe militaro-industriel pour réduire la dépendance vis-à-vis des technologies étrangères, a indiqué vendredi le vice-Premier ministre Dmitri Rogozine.

 

"A l'heure actuelle nous cherchons des mesures pratiques mais je crois que ce serait mieux de d'abord compter sur nos propres technologies et produits qui sont vraiment nécessaires et bénéfiques pour notre industrie de la Défense", a expliqué M. Rogozine, en charge de l'industrie de la Défense, au cours d'une réunion dans la ville de Novossibirsk, en Sibérie.

 

Prenant en compte la situation internationale et les sanctions occidentales, l'industrie de la Défense russe devrait se mettre sur "la voie de la mobilisation", a-t-il indiqué, ajoutant que la Russie devait remplacer l'achat direct d'équipement en relocalisant sa production et créant ses propres logiciels pour les machines industrielles.

 

Il a reconnu que l'industrie spatiale russe dépendait fortement des pièces détachées et équipements importés, précisant que cette dépendance atteignait 90% "malgré une multiplication par 100 du financement de l'industrie spatiale nationale ces dix dernières années".

 

Si l'approvisionnement étranger pour ces équipements s'interrompt, les programmes spatiaux russes, y compris ceux à but militaire, seront menacés, a estimé M. Rogozine.

 

Il a en particulier mentionné les menaces récentes de l'Ukraine d'annuler la coopération avec la Russie dans les secteurs militaro-industriels et spatiaux.

 

Si Kiev annule ses contrats avec la sphère militaro-industrielle russe, cela ruinera l'industrie ukrainienne, dans la mesure où "leurs approvisionnements (à la Russie) de produits liés aux moteurs, à l'aviation ou à l'industrie spatiale créent des dizaines de milliers d'emplois", a-t-il noté.

 

C'est leur seule source de revenu à l'heure actuelle, a-t-il affirmé.

Partager cet article
Repost0
4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 20:40
RUSI Briefing Examines Possible Russian Military Strategies Against Ukraine

 

RUSI News, 4 Apr 2014 By Dr Igor Sutyagin, Research Fellow, Russian Studies; Professor Michael Clarke, Director General

 

With elections set to be held in Ukraine in May, the relationship between Russia and Ukraine is about to enter a critical, and perhaps more dangerous period. Russian military planners may take the opportunity to intervene before further erosion of the combat effectiveness of their troops.

Based on current knowledge, expert insight and research, RUSI has published a briefing setting out four military scenarios that now have to be factored into the political calculations for both sides.

They are not predictions nor are they a complete picture of a complex and dynamic situation. Nevertheless, the military dispositions of Ukrainian and Russian forces are becoming more relevant to the political equation, and for a range of reasons they may reduce the time in which politics and negotiation can mitigate the effects of this crisis.

 

 

For media inquiries call: +44 7958 780 306

Partager cet article
Repost0
4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 07:50
NATO Takes Measures to Reinforce Collective Defense

 

April 3rd, 2014 By NATO - defencetalk.com

 

NATO foreign ministers on Tuesday (1 April 2014) reaffirmed their commitment to enhance the Alliance’s collective defence, agreed to further support Ukraine and to suspend NATO’s practical cooperation with Russia. “NATO’s greatest responsibility is to protect and defend our territory and our people. And make no mistake, this is what we will do,” NATO Secretary General Anders Fogh Rasmussen said.

 

Ministers directed Allied military authorities to develop additional measures to strengthen collective defence and deterrence against any threat of aggression against the Alliance, Mr. Fogh Rasmussen said. “We will make sure we have updated military plans, enhanced exercises and appropriate deployments,” he said. NATO has already reinforced its presence on the eastern border of the Alliance, including surveillance patrols over Poland and Romania and increased numbers of fighter aircraft allocated to the NATO air policing mission in the Baltic States.

 

On Ukraine, NATO foreign ministers decided to intensify efforts to support the country’s defence reforms. The Alliance will also provide advice on Ukraine’s protection of critical infrastructure. In a separate meeting with Ukrainian Foreign Minister Andrii Deshchytsia, the Allies and Ukraine condemned Russia’s illegal military intervention in Ukraine and Russia’s violation of Ukraine’s sovereignty and territorial integrity.

 

NATO Foreign Ministers also agreed to suspend all of NATO’s practical cooperation with Russia. “Through its actions, Russia has chosen to undermine the very foundations upon which our cooperation is built,” said the Secretary General. “In light of this, there can be no business as usual.”

 

Allied ministers urged Russia to engage in dialogue towards a political and diplomatic solution that respects international law and Ukraine’s internationally recognized borders.

 

In light of the Ukraine crisis, preparations for the Alliance’s summit in Wales this September are even more important, Mr. Fogh Rasmussen said. “We remain committed to all our core missions. We will further develop our partnerships through defence capacity building and by building upon our experience in operations in order to further promote security and stability together and we will continue to invest in our readiness, so that we stay strong and prepared for any challenge.”

Partager cet article
Repost0
4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 07:50
Europe de l'Est: le projet de défense de l'Otan prêt pour le 15 avril

 

 

MOSCOU, 2 avril - RIA Novosti

 

L'Otan travaille actuellement sur un projet visant à renforcer la protection de ses alliés d'Europe de l'Est, qui sera prêt vers le 15 avril, a déclaré le chef militaire de l'Alliance, le général américain Philip Breedlove, cité par l'agence Reuters. 

Il a été antérieurement annoncé que réunis autour de la situation en Ukraine, les chefs de la diplomatie des pays membres de l'Otan avaient convenu d'entreprendre les mesures susceptibles de consolider "les engagements de l'Alliance en matière de dissuasion et de défense collective contre toute menace". 

Le secrétaire US à la Défense Chuck Hagel a de son côté fait savoir que le général Breedlove était chargé de réaffirmer l'engagement des alliés au côté des pays d'Europe de l'Est sur fond de rattachement de la Crimée à la Fédération de Russie

Un changement de pouvoir ayant toutes les caractéristiques d'un coup d'Etat s'est produit en Ukraine le 22 février dernier. La Rada suprême (parlement) a destitué le président Viktor Ianoukovitch, réformé la constitution et fixé l'élection présidentielle au 25 mai. Moscou conteste la légitimité des nouvelles autorités du pays. 

Peuplée en majorité de russophones, la république autonome de Crimée a proclamé son indépendance vis-à-vis de l'Ukraine et sa réunification avec la Russie au terme d'un référendum tenu le 16 mars, lors duquel 96,7% des habitants de la péninsule ont appuyé cette décision. La Russie et la Crimée ont signé le 18 mars dernier le traité sur le rattachement de la république de Crimée et de la ville de Sébastopol à la Fédération de Russie.

Partager cet article
Repost0
4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 07:40
La Russie rendra des navires de guerre à l'Ukraine

 

 

SIMFEROPOL, 3 avril - RIA Novosti

 

La Russie rendra des navires de guerre et de soutien à l'Ukraine, a annoncé jeudi à Simferopol un représentant du gouvernement de la Crimée, ancienne république ukrainienne intégrée à la Russie à la mi-mars.

"Le ministère russe de la Défense a décidé de rendre à l'Ukraine des navires de guerre et de soutien. Le premier navire - la corvette Ternopol - partira de Sébastopol pour Odessa vendredi prochain", a indiqué le responsable.

Selon lui, le problème est que la plupart des marins ukrainiens ont préféré faire leur service au sein de l'armée russe. "Il n'y a donc presque personne pour conduire les navires de Crimée à Odessa", a précisé le représentant du gouvernement criméen.

Le commandant en chef de la Marine russe Viktor Tchirkov a annoncé mercredi qu'environ 80 navires de guerre et de soutien appartenant à la Marine ukrainienne se trouvaient en Crimée.

Partager cet article
Repost0
4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 07:40
Ukraine Begins Patrols of Border With Russia’s Crimea

 

 

MOSCOW, April 3 (RIA Novosti)

 

Ukrainian border guards have begun patrolling the country's new boundary with Russia north of Crimea, the Ukrainian Border Service announced Thursday.

 

The head of Ukraine's State Border Service, Nikolay Litvin, said that border guards had earlier evacuated equipment from Crimea, which will be deployed to enhance border security at the new patrol areas.

 

The Berdyansk border guard detachment and the newly created Kherson border guard detachment have joined the Azov-Black Sea Regional Directorate, he said.

 

A referendum on Crimean reunification with Russia was held last month and saw over 96 percent of voters chose to rejoin Russia.

 

Russian President Vladimir Putin later issued a decree on the integration of the Black Sea peninsula, and signed a law on the formation of two new Russian constituent territories: the Republic of Crimea and the federal city of Sevastopol.

 

Ukraine's Western-backed interim government still considers Crimea to be part of Ukraine.

Partager cet article
Repost0
4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 07:40
BTR-4 Armored Personnel Carrier

BTR-4 Armored Personnel Carrier

 

April 3, 2014 defense-aerospace.com

(Source: Ukroboronprom; issued April 2, 2014)

 

The enterprises of Ukroboronprom State Concern are ready to supply in the nearest future 74 armored personnel carriers in order to equip 10 military units of National Guard of Ukraine. In total 100 vehicles are to be supplied. It was reported by Yuriy Tereshenko, Temporary Acting Director.

 

According to the executive, Kharkiv Morozov Machne-Building Design Bureau State Enterprise is able to supply a batch of APCs of BTR-4 family in the quantity of 58 units, including 41 vehicles of BTR-4E, 7 commander vehicles BTR-4K, 2 command and staff vehicles BTR-4KSh and 8 recovery vehicles BMM-4S. Among them fully equipped and mission capable vehicles are following: 29 BTR-4E, 5 BTR-4K, 6 BMM-4S and 2 BTR-4KSh. These are the newest vehicles of Ukrainian developments, which have a high level of mobility, powerful weaponry, perfect fire control system and modern level of armored protection.

 

 

BTR-4K Command Vehicle

BTR-4K Command Vehicle

BTR-4KSh Command and Staff Vehicle

BTR-4KSh Command and Staff Vehicle

Besides, Concern enterprises are ready to transfer the National Guard other 16 APCs of different types. Thus, Kyiv Armored Plant can supply 5 new BTR-3E and 5 BTR-80, which are on the balance of SC Ukroboronservice and will be repaired by it. Zhytomyr Armoured Fighting Vehicle Plant is ready to supply 5 repaired BTR-80 and Mykolayiv Armoured Plant- one BTR-70DI accordingly.

 

“These vehicles will significantly enhance combat capabilities of the units of National Guard of Ukraine,” Y. Tereshenko underlined. He also added that Ukroboronprom will do its best for the qualitative increase of national defense capability and fight readiness of Armed Forces of Ukraine and other state military formations.

 

Y.Tereshenko also noted that after the supplying of those vehicles by Concern, the decision concerning the adaption of it will be made by National Guard commanders in accordance with the Law ‘On National Guard of Ukraine’ #876-VII dated on March 13, 2014.

Partager cet article
Repost0
4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 07:40
BTR-4 Armored Personnel Carrier

BTR-4 Armored Personnel Carrier

 

 

April 3, 2014 By Richard Tomkins (UPI)

 

Ukrainian industry has stepped up to the plate in the country's dispute with Russia, saying it can soon supply armored personnel carriers to the National Guard.

 

Ukraine’s state-owned enterprise, Ukroboronprom, says it's ready to supply 74 armored personnel carriers to the military “in the nearest future.”

The APCs would equip 10 military units of the National Guard of Ukraine. In total 100 vehicles are to be supplied, Ukroboronprom’s temporary Acting Director Yuriy Tereshenko said.

Ukraine, once part of the now-defunct Soviet Union, is in a territorial and political crisis with Russia, which has annexed the Crimea region of the country.

The takeover, which has not been recognized by the United Nations, and the reported deployment of thousands of Russian troops to the region, has fueled fear that the remainder of Ukraine could face Russian-inspired political unrest or worse.

“These vehicles will significantly enhance combat capabilities of the units of the National Guard of Ukraine,” Tereshenko said. He said Ukroboronprom will do its best for the qualitative increase of national defense capability and fight readiness of the armed forces and other state military organizations.

According to Tereshenko, the government’s Kharkiv Morozov Machne-Building Design Bureau can supply 58 BTR-4 APCs. Ukroboronprom can transfer to the National Guard 16 other APCs of different types. Manufacturing plants of other organizations would also contribute the number of armored personnel carriers.

 
Partager cet article
Repost0
4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 07:40
Ukraine: huit exercices internationaux programmés pour 2014

 

KIEV, 3 avril - RIA Novosti

 

Huit exercices militaires internationaux se tiendront en Ukraine en 2014 avec la participation de l'OTAN, a annoncé jeudi à Kiev Evguéni Perebiïnis, porte-parole du ministère ukrainien des Affaires étrangères.

"Il y aura huit exercices internationaux", a indiqué M.Perebiïnis.

L'Ukraine accueillera notamment les manœuvres Rapid Trident 2014 et Sea Breeze 2014 (Ukraine, Etats-Unis et autres membres de l'OTAN), Safe Sky 2014 et Public Order 2014 (Ukraine, Pologne), Light Avalanche 2014 (Ukraine, Slovaquie, Hongrie, Roumanie), Carpates 2014 (Ukraine, Pologne, Hongrie) et Sud 2014 (Ukraine, Moldavie, Roumanie).

Tous les pays engagés dans les exercices sont membres de l'OTAN sauf la Moldavie, qui a signé le Plan d'action individuel pour le Partenariat (IPAP) avec l'Alliance, et l'Ukraine.

L'OTAN a promis d'augmenter le potentiel de défense de Kiev lors de la récente réunion de la commission Ukraine-OTAN. Les parties ont décidé d'intensifier leur coopération et de lancer des réformes de l'armée. L'Alliance s'est déjà dit prête à déployer des groupes d'entraînement mobiles sur le sol ukrainien et étudie la possibilité de prêter des moyens techniques à Kiev.

La Rada suprême (parlement ukrainien) a approuvé mardi une disposition du président par intérim Alexandre Tourtchinov visant à ouvrir durant l'année 2014 le territoire ukrainien aux troupes étrangères, y compris américaines, engagées dans des manœuvres militaires. La législation actuelle de ce pays interdit d'accueillir sur le sol ukrainien des formations militaires non prévues par la loi, y compris des bases militaires étrangères. Cela oblige le chef de l'Etat d'émettre des lois spéciales appropriées en prévision des exercices militaires.

Partager cet article
Repost0
3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 20:40
photo Vladislav  Seleznev

photo Vladislav Seleznev

 

 

MOSCOU, 3 avril - RIA Novosti

 

La Russie a confirmé sa disposition à restituer à l'Ukraine ses biens militaires restés en Crimée, a annoncé jeudi le ministère russes des Affaires étrangères. 

"La partie russe a réaffirmé sa volonté de remettre à la partie ukrainienne les avoirs militaires appartenant aux Forces armées ukrainiennes restés en Crimée", a indiqué le ministère. 

Mercredi, la diplomatie russe a adressé à l'ambassade ukrainienne à Moscou une note annonçant l'entrée en vigueur de la loi sur la dénonciation des accords bilatéraux sur la présence de la Flotte russe de la mer Noire en Ukraine suite à l'entrée de la péninsule de Crimée au sein de la Fédération de Russie. 

Le jour même, le chef de l'administration présidentielle ukrainienne par intérim Sergueï Pachinski a annoncé que l'Ukraine envisageait  de présenter à la Russie la liste des biens, y compris 70 navires, dont elle demande la restitution. 

Un changement de pouvoir ayant toutes les caractéristiques d'un coup d'Etat s'est produit en Ukraine le 22 février dernier. La Rada suprême (parlement) a destitué le président Viktor Ianoukovitch, réformé la constitution et fixé l'élection présidentielle au 25 mai. Moscou conteste la légitimité des nouvelles autorités du pays.    

Peuplée en majorité de russophones, la république autonome de Crimée a proclamé son indépendance vis-à-vis de l'Ukraine et sa réunification avec la Russie au terme d'un référendum tenu le 16 mars, lors duquel 96,7% des habitants de la péninsule ont appuyé cette décision. La Russie et la Crimée ont signé le 18 mars dernier le traité sur le rattachement de la république de Crimée et de la ville de Sébastopol à la Fédération de Russie.

Partager cet article
Repost0
3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 11:50
photo GMP

photo GMP

Pieter de Crem, ministre de la défense: " La politique du gouvernement belge est celle de la loyauté et de la fiabilité dans les engagements internationaux"

 

3 avril 2014 par Henri Weill Ainsi va le monde !

 

Pieter de Crem est depuis décembre 2007, le ministre de la défense belge. Il est également vice-Premier ministre, depuis mars 2013. Chrétien-démocrate, ce flamand polyglotte (il parle couramment sept langues) a accepté dans cette interview à Ainsi va le monde de balayer l’actualité. M. de Crem, qui apparaissait jusqu'à vendredi dernier comme un successeur possible au secrétaire général de l’OTAN, plaide dans cet entretien pour un nécessaire soutien économique de l’Union européenne à l’Ukraine, évoque les sanctions éventuelles contre la Russie en cas « d’ escalade ultérieure », explique les relations militaires belgo-françaises notamment au Mali et en Centrafrique et annonce la participation de François Hollande au centenaire de la bataille de Liège, le 4 août prochain.

 

Q : Les Européens ne mourront jamais pour l’Ukraine ?

P.de Crem : La Belgique a toujours tenu à défendre les valeurs de respect de la souveraineté nationale et de l’inviolabilité des frontières d’un Etat. Nous  condamnons dès lors l’annexion de la Crimée par la Russie. La Belgique a également toujours défendu la nécessité de respecter le droit international. Et privilégie aussi, en toute circonstance, la négociation. Si malgré tout l’emploi à la force devenait nécessaire, qu’elle le soit en tout dernier recours et après l’épuisement de tous les autres moyens pacifiques destinés à mettre fin à un conflit. L’important à ce stade est de rester engagé dans la crise ukrainienne, en soutenant tout d’abord l’Ukraine économiquement par l’intermédiaire de l’UE, en amenant la Russie à la table des négociations, en augmentant la pression sur celle-ci et en faisant jouer à l’OTAN pleinement son rôle, en veillant à la protection des Alliés.

 

Suite de linterview

Partager cet article
Repost0
3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 10:40
Plusieurs bataillons russes vont bientôt quitter la frontière ukrainienne (Lavrov)

 

MOSCOU, 03 avr 2014 Marine é Océans (AFP)

 

D'autres unités russes vont quitter la frontière ukrainienne d'ici peu, après un premier bataillon, a annoncé jeudi le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, rappelant toutefois qu'il n'y avait "pas de restrictions" au mouvement de troupes russes en Russie.

 

"Lorsqu'elles auront fini les tâches qu'on leur a assignées, d'autres unités reviendront aussi sur le lieu de leur déploiement permanent", a affirmé jeudi le chef de la diplomatie russe au cours d'une conférence de presse donnée après une rencontre avec son homologue kazakh.

 

Un premier bataillon a déjà quitté la frontière de l'Ukraine, pour rejoindre la région de Samara, plus à l'est, où il est basé, avait annoncé lundi Vladimir Poutine dans une conversation téléphonique avec la chancelière allemande Angela Merkel.

 

"En ce qui concerne le mouvement de troupes sur le territoire de la Fédération russe, il n'existe pas de restrictions, et nos partenaires occidentaux reconnaissent que, d'un point de vue juridique, il n'y a pas de problème. Je ne dramatiserais pas ce sujet, comme essaient de le faire et les autorités ukrainiennes, et leurs protecteurs à l'Ouest", a-t-il ajouté.

 

M. Lavrov a aussi demandé à l'Otan de s'expliquer sur le renforcement de sa présence en Europe de l'Est et notamment de préciser si ces mouvements étaient conformes aux accords en vigueur. "Nous avons posé cette question à l'Alliance atlantique. Nous attendons une réponse qui ne soit pas seulement une réponse mais qui soit entièrement basée sur le respect des règles que nous avons élaborées", a indiqué le ministre.

 

Il a aussi exhorté les navires américains présents en mer Noire à respecter la Convention de Montreux, qui régule les délais de présence autorisée des bateaux dans la zone, remarquant que "ces derniers temps, les navires de guerre américain ont plusieurs fois prolongé leur séjour".

Partager cet article
Repost0
3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 07:40
Ukraine: 19.000 réservistes de l'armée mobilisés

 

KIEV, 2 avril - RIA Novosti

 

19.000 réservistes de l'armée ont été mobilisés en Ukraine, a annoncé mercredi à Kiev Andreï Paroubiy, nommé secrétaire du Conseil de la sécurité nationale et de la défense d'Ukraine après le changement de pouvoir dans ce pays le 22 février.

"A l'heure actuelle, l'armée ukrainienne a rappelé sous ses drapeaux 19.000 réservistes dans le cadre de la mobilisation", a indiqué M.Paroubiy.

La Rada suprême (parlement ukrainien) a décrété une mobilisation partielle de l'armée et de la Garde nationale le 17 mars, au lendemain du référendum en Crimée marqué par un vote massif en faveur de l'adhésion de cette république à la Russie. Il est prévu de mobiliser 20.000 hommes pour l'armée et 20.000 hommes pour la Garde nationale nouvellement créée sur la base des Troupes de l'Intérieur.

Un changement de pouvoir ayant toutes les caractéristiques d'un coup d'Etat s'est produit en Ukraine le 22 février dernier. La Rada suprême (parlement) a destitué le président Viktor Ianoukovitch, réformé la constitution et fixé l'élection présidentielle au 25 mai. Moscou conteste la légitimité des nouvelles autorités du pays.

La république autonome de Crimée a refusé de reconnaître les nouvelles autorités ukrainiennes. Elle a proclamé son indépendance vis-à-vis de l'Ukraine et sa réunification avec la Russie au terme d'un référendum tenu le 16 mars, lors duquel 96,7% des habitants de la péninsule ont appuyé cette décision. La Russie et la Crimée ont signé le 18 mars dernier le traité sur le rattachement de la république de Crimée et de la ville de Sébastopol à la Fédération de Russie.

Partager cet article
Repost0
3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 07:40
L'Ukraine demande à la Russie de lui restituer 70 navires

 

KIEV, 2 avril - RIA Novosti

 

L'Ukraine envisage de présenter à la Russie la liste des biens, y compris 70 navires, dont elle demande la restitution, a annoncé mercredi lors d'un point de presse le chef de l'administration présidentielle par intérim Sergueï Pachinski.

 

"J'espère que tout ce qui figure dans la liste nous sera restitué. On y trouve des munitions et des armes que nous ne voulons pas récupérer. Mais les ministères de la Défense et de l'Intérieur ont dressé la liste des biens que nous demandons de nous restituer en premier lieu et qui, je l'espère bien, nous seront rendus. Cette liste comprend, entre autres, 70 navires et la corvette Ternopol", a déclaré M. Pachinski  cité par l'agence UNN.

 

Selon le commandant en chef des forces navales russes, l'amiral Viktor Tchirkov, 79 bâtiments de guerre et navires auxiliaires relevant de la Flotte ukrainienne de la mer Noire sont déployés en Crimée. La corvette Ternopol figure parmi les bâtiments les mieux équipés d'Ukraine. Il devait effectuer en avril une mission dans le golfe d'Aden dans le cadre de la lutte contre les pirates somaliens.

 

L'amiral M. Tchirkov a fait savoir que ces bateaux seraient prochainement remis à l'Ukraine.

Partager cet article
Repost0
3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 07:40
USS Truxtun - photo US Navy

USS Truxtun - photo US Navy

 

 

WASHINGTON, 3 avril - RIA Novosti

 

Les Etats-Unis prolongent le stationnement du destroyer USS Truxtun en mer Noire et y dépêchent des "ressources supplémentaires", a déclaré aux journalistes le porte-parole de la Maison Blanche Josh Earnest.

 

"Nous avons envoyé six chasseurs F-15C dabs les pays baltes pour patrouiller leur espace aérien. Une douzaine de F-16 américains sont arrivés en Pologne pour contribuer au maintien de la sécurité. Le stationnement de l'USS Truxtun en mer Noire a été prolongé. Il y a en outre des ressources supplémenentaires qui sont actuellement dépêchées en mer Noire par les forces navales US", a fait savoir le porte-parole.

 

Dans le même temps, M. Earnest n'a pas précisé de quelles ressources il s'agissait.

 

Début mars, six chasseurs F-15C et deux avions ravitailleurs KC-135 de l'US Air force ont atterri sur la base de Zokniai, dans le nord de la Lituanie.

 

Auparavant, le secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel a déclaré que le Pentagone élargirait sa coopération militaire avec la Pologne et les pays baltes (Estonie, Lettonie et Lituanie) en réponse à la crise politique en Ukraine.

Partager cet article
Repost0
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 19:40
Ukraine Halts Arms Exports To Russia

 

 

Apr. 2, 2014 - By JAROSLAW ADAMOWSKI – Defense News

 

WARSAW — Ukraine’s state-owned defense giant Ukroboronprom has decided to halt all exports of armament and military equipment to Russia, said Yuriy Tereshenko, the group’s chief executive. Ukroboronprom will not carry out any supplies to the Russian armed forces “until the conflict de-escalates,” according to Tereshenko.

 

“Today, for obvious reasons, we are not supplying weapons and military equipment to Russia,” Tereshenko told local news weekly Zerkalo Nedeli. “Yes, we will incur economic losses, but is it reasonable to equip the enemy’s Army?”

 

Russia is one of the leading importers of Ukrainian arms, according to data from a report by the Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI). From 2009 to 2013, about 7 percent of Ukrainian armament and military equipment was purchased by Russia, which ranked as the third largest market for Ukraine’s arms exports.

 

Tereshenko was appointed to head the defense group March 24 following the sacking of Sergei Averchenko. Tereshenko’s predecessor was fired amid unanswered calls by Ukrainian members of parliament to halt Ukroboronprom’s exports to Russia.

 

Providing “the Ukrainian Armed Forces and other military units with modern armament and military equipment is the main task of Ukroboronprom,” Tereshenko said in a statement released following his appointment. The group is “ready to enhance qualitatively the combat capability of the Ukrainian Army by supplying up-to-date armament and military equipment,” he said.

Partager cet article
Repost0
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 16:50
NATO Reinforces Collective Defense

April 2, 2014 defense-aerospace.com/

(Source: North Atlantic Treaty Organization; issued April 1, 2014)

 

NATO Takes Measures to Reinforce Collective Defence, Agrees On Support for Ukraine

 

NATO foreign ministers on Tuesday (1 April 2014) reaffirmed their commitment to enhance the Alliance’s collective defence, agreed to further support Ukraine and to suspend NATO’s practical cooperation with Russia. “NATO’s greatest responsibility is to protect and defend our territory and our people. And make no mistake, this is what we will do,” NATO Secretary General Anders Fogh Rasmussen said.

 

Ministers directed Allied military authorities to develop additional measures to strengthen collective defence and deterrence against any threat of aggression against the Alliance, Mr. Fogh Rasmussen said. “We will make sure we have updated military plans, enhanced exercises and appropriate deployments,” he said. NATO has already reinforced its presence on the eastern border of the Alliance, including surveillance patrols over Poland and Romania and increased numbers of fighter aircraft allocated to the NATO air policing mission in the Baltic States.

 

On Ukraine, NATO foreign ministers decided to intensify efforts to support the country’s defence reforms. The Alliance will also provide advice on Ukraine’s protection of critical infrastructure. In a separate meeting with Ukrainian Foreign Minister Andrii Deshchytsia, the Allies and Ukraine condemned Russia’s illegal military intervention in Ukraine and Russia’s violation of Ukraine’s sovereignty and territorial integrity.

 

NATO Foreign Ministers also agreed to suspend all of NATO’s practical cooperation with Russia. “Through its actions, Russia has chosen to undermine the very foundations upon which our cooperation is built,” said the Secretary General. “In light of this, there can be no business as usual.”

 

Allied ministers urged Russia to engage in dialogue towards a political and diplomatic solution that respects international law and Ukraine’s internationally recognized borders.

 

In light of the Ukraine crisis, preparations for the Alliance’s summit in Wales this September are even more important, Mr. Fogh Rasmussen said. “We remain committed to all our core missions. We will further develop our partnerships through defence capacity building and by building upon our experience in operations in order to further promote security and stability together and we will continue to invest in our readiness, so that we stay strong and prepared for any challenge.”

Partager cet article
Repost0
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 16:40
L'Ukraine reçoit des matériels de guerre rendus par la Crimée

 

KIEV, 2 avril - RIA Novosti

 

Plusieurs trains transportant des matériels de guerre ukrainiens sont déjà arrivés de Crimée en Ukraine, a annoncé mercredi à Kiev le chef de l'administration présidentielle ukrainienne par intérim Sergueï Pachinski.

"Le retrait de nos troupes et matériels a commencé. Plusieurs convois transportant des matériels ukrainiens se trouvent déjà sur le territoire ukrainien. Ce processus se poursuivra", a indiqué M.Pachinski devant les journalistes.

Le responsable avait antérieurement rapporté que plus de 2.000 militaires ukrainiens et leurs familles avaient quitté la Crimée, ancienne république ukrainienne qui a adhéré à la Russie à la mi-mars.

Le Conseil de la sécurité nationale et de la défense d'Ukraine a annoncé le 26 mars avoir lancé la procédure de retrait des troupes de la Crimée. Selon une source au sein du gouvernement criméen, 3.000 des 18.000 militaires ukrainiens déployés en Crimée ont souhaité poursuivre leur service au sein de l'armée ukrainienne.

Un changement de pouvoir ayant toutes les caractéristiques d'un coup d'Etat s'est produit en Ukraine le 22 février dernier. La Rada suprême (parlement) a destitué le président Viktor Ianoukovitch, réformé la constitution et fixé l'élection présidentielle au 25 mai. Moscou conteste la légitimité des nouvelles autorités du pays.

La république autonome de Crimée a refusé de reconnaître les nouvelles autorités ukrainiennes. Elle a proclamé son indépendance vis-à-vis de l'Ukraine et sa réunification avec la Russie au terme d'un référendum tenu le 16 mars, lors duquel 96,7% des habitants de la péninsule ont appuyé cette décision. La Russie et la Crimée ont signé le 18 mars dernier le traité sur le rattachement de la république de Crimée et de la ville de Sébastopol à la Fédération de Russie.

Partager cet article
Repost0
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 16:40
Europe de l'Est: Moscou préoccupé face à l'éventuel renforcement de l'OTAN

 

 

MOSCOU, 2 avril - RIA Novosti

 

La Russie est préoccupée par l'éventuel renforcement militaire de l'OTAN en Europe de l'Est et souhaite obtenir des informations dignes de foi à ce sujet, a déclaré mercredi à Moscou le chef de l'administration présidentielle russe Sergueï Ivanov.

"Nous sommes préoccupés, mais il faut comprendre de quel renforcement il s'agit et si ces informations sont vraies. Pour le moment, il y a beaucoup de discussions et d'allégations, mais il n'y a souvent aucun projet derrière. On va voir", a indiqué M.Ivanov devant les journalistes.

Le commandant suprême des Forces alliées de l'OTAN en Europe Philip Breedlove a antérieurement déclaré que l'Alliance œuvrait pour renforcer la défense de ses alliés de l'Europe de l'Est d'ici le 15 avril.

Partager cet article
Repost0
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 10:50
Troupes russes: Washington salue le retrait annoncé par Moscou (Kerry)

 

BRUXELLES, 2 avril - RIA Novosti

 

Les Etats-Unis saluent la décision de Moscou de retirer les troupes massées dans la zone frontalière avec l'Ukraine et attendent d'autres démarches capables d'atténuer les tensions dans la région, a déclaré mardi le secrétaire d'Etat américain John Kerry.  

"La question est de savoir si cette initiative aura des suites et si les troupes seront retirées afin de calmer la situation", a déclaré John Kerry à l'issue d'une réunion du Conseil de l'Otan au niveau des ministres des Affaires étrangères des pays membres de l'Alliance.  

Plus tôt dans la journée de mardi, le secrétaire général de l'Alliance, Anders Fogh Rasmussen, avait déclaré que l'Otan ne possédait aucune preuve attestant le retrait des troupes russes de la frontière.  

Lundi, le Département de l'Information et de la Presse du ministère russe de la Défense a annoncé que le 15ème bataillon d'infanterie motorisée du district militaire du centre avait terminé ses manœuvres dans la zone du polygone Kadamovski, non loin de la frontière ukrainienne, et allait retourner dans la région de Samara.

Partager cet article
Repost0
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 10:50
source voxthunae

source voxthunae

 

02 avril 2014 Romandie.com (AFP)

 

BRUXELLES - Les Etats-Unis veulent empêcher l'utilisation de l'énergie comme une arme politique et un instrument d'agression, a affirmé mercredi le secrétaire d'Etat John Kerry, alors que la Russie fait pression sur l'Ukraine avec les prix du gaz.

 

Les difficultés actuelles soulignent la nécessité d'assurer la sécurité énergétique, pas seulement de l'Ukraine, mais aussi de l'Europe, a déclaré M. Kerry à l'issue d'un Conseil énergie USA-UE à Bruxelles.

 

Aucun pays ne devrait utiliser l'énergie pour s'opposer aux aspirations des peuples. (...) On ne peut pas permettre qu'elle soit utilisée comme une arme politique ou un instrument d'agression, a-t-il ajouté.

 

La Russie a augmenté mardi de plus d'un tiers le prix du gaz qu'elle vend à l'Ukraine.

 

M. Kerry a souligné que les Etats-Unis et l'UE apportaient une aide à l'Ukraine pour s'approvisionner en gaz naturel en Pologne et en Hongrie, et pour développer une voie d'approvisionnement à travers la Slovaquie.

 

Il a rappelé que dans le cadre du plan d'aide du FMI, l'Ukraine devait réduire les subventions pour le gaz et rendre le marché plus compétitif.

 

Après le président américain Barack Obama la semaine dernière à Bruxelles, le secrétaire d'Etat a insisté sur la nécessité pour les Etats-Unis et pour l'UE de diversifier leurs sources d'énergie. Nous devons tous faire en sorte de ne pas dépendre d'une seule source d'énergie, a-t-il insisté.

 

Il a évoqué notamment le gaz en provenance d'Azerbaïdjan, la construction de terminaux de gaz naturel liquéfié à travers l'Europe et la possibilité d'exporter du gaz de schiste américain en Europe.

Partager cet article
Repost0
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 07:50
L'Otan veut renforcer ses structures militaires

 

BRUXELLES, 1er avril - RIA Novosti



Les ministres des Affaires étrangères des pays de l'Otan ont chargé les représentants militaires de ces pays de concevoir d'urgence des mesures visant à renforcer les effectifs militaires de l'Alliance et de réviser le programme des manœuvres, a annoncé mardi un représentant de l'Otan aux journalistes.
 
Ces mesures pourraient comprendre des "déploiements éventuels et un renforcement des effectifs militaires de l'Alliance, une révision possible du programme des exercices prévus dans un proche avenir, une amélioration du niveau d'aptitude opérationnelle des forces de réaction de l'Otan et une nouvelle mise au point des plans défensifs de l'Organisation", a déclaré un représentant qui a requis l'anonymat à l'issue d'une réunion du Conseil de l'Atlantique Nord au niveau des ministres des Affaires étrangères.
 
Dans leur déclaration finale portant sur la situation en Ukraine, les ministres ont indiqué que l'Alliance avait "pris des mesures visant à témoigner de sa solidarité et à renforcer sa capacité d'anticiper tout défi pour sa sécurité et d'y répondre rapidement".
 
Les chefs de diplomatie ont également souligné la nécessité de "veiller au renforcement approprié et à l'assurance visible de la cohésion de l'OTAN et de sa détermination à assurer la dissuasion et la défense collective face à toute menace d'agression".

Partager cet article
Repost0
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 07:40
L'OTAN intensifie sa coopération avec l'Ukraine

 

BRUXELLES, 1er avril - RIA Novosti

 

L'OTAN et l'Ukraine élargiront leur coopération et élaboreront conjointement des réformes dans le domaine de la défense, a annoncé mardi la Commission Ukraine-OTAN au terme d'une réunion au niveau des ministres des Affaires étrangères à Bruxelles.

"L'OTAN et l'Ukraine vont intensifier leur coopération et promouvoir des réformes de la défense par le biais de programmes de renforcement et de développement des capacités", est-il indiqué dans le document mis en ligne sur le site de l'Alliance.

"Les pays de l'OTAN renforceront également le Bureau de liaison de l'OTAN à Kiev en y envoyant des experts supplémentaires", selon la déclaration.

"Les Alliés continueront de coopérer avec le gouvernement ukrainien, la Rada suprême et la société civile pour renforcer le contrôle civil des forces armées et du secteur de sécurité s'y rapportant", ont ajouté les ministres.

Les ministres ont en outre appelé la Russie à procéder à une désescalade en ramenant le niveau de ses troupes en Crimée à ceux d'avant la crise et en les repliant sur leurs bases, à réduire ses activités militaires le long de la frontière ukrainienne et à "revenir sur l'+annexion+ illégale et illégitime de la Crimée", selon le document.

Un changement de pouvoir ayant toutes les caractéristiques d'un coup d'Etat s'est produit en Ukraine le 22 février dernier. La Rada suprême (parlement) a destitué le président Viktor Ianoukovitch, réformé la constitution et fixé l'élection présidentielle au 25 mai. Moscou conteste la légitimité des nouvelles autorités du pays.

Peuplée en majorité de russophones, la république autonome de Crimée a proclamé son indépendance vis-à-vis de l'Ukraine et sa réunification avec la Russie au terme d'un référendum tenu le 16 mars, lors duquel 96,7% des habitants de la péninsule ont appuyé cette décision. La Russie et la Crimée ont signé le 18 mars dernier le traité sur le rattachement de la république de Crimée et de la ville de Sébastopol à la Fédération de Russie.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories