Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 novembre 2015 3 18 /11 /novembre /2015 12:30
Paveway II Plus Laser Guided Bomb

Paveway II Plus Laser Guided Bomb

 

17 novembre 2015 45eNord.ca (AFP)

 

Le gouvernement américain a autorisé la vente de bombes et de bombes guidées à l’armée de l’air saoudienne pour près d’1,3 milliard de dollars, a annoncé le département d’État lundi.

 

Le Congrès devrait donner son feu vert à cette vente, qui a lieu au moment où des avions de l’Arabie saoudite bombardent les rebelles houthis au Yémen.

 

En dépit des critiques sur ces frappes accusées de coûter la vie à de nombreux civils, les États-Unis soutiennent leur allié saoudien, également engagé dans la coalition anti-djihadiste menée par Washington en Irak et en Syrie, où sévit le groupe État islamique.

 

Interrogé sur cette vente à la monarchie du Golfe accusée par les groupes de défense des droits de l’homme de bombarder hors du cadre légal, le porte-parole de la diplomatie américaine a expliqué qu’il «ne peut pas y avoir de solution militaire au conflit» au Yémen.

 

«Nous appelons les Houthis à cesser de harceler et d’attaquer les citoyens et le territoire saoudiens et soutenons le processus de l’ONU, soit une résolution pacifique», s’est borné à dire Mark Toner.

 

L’arsenal saoudien est faible «en raison de la cadence soutenue des nombreuses opérations de contre-terrorisme» dans lesquelles est engagée l’armée de l’air, a de son côté souligné l’agence américaine de coopération militaire (DSCA).

 

La commande saoudienne comprend 12.000 bombes de 200 à 900 kg, 1.500 «bunker busters» qui peuvent pénétrer des cibles fortifiées ou souterraines et 6.300 bombes guidées de type Paveway II et Paveway III.

GBU-24 Paveway III

En plus de ces bombes, les Saoudiens doivent recevoir des équipements permettant de guider les bombes par satellite.

 

«La vente proposée accroît la capacité de l’Arabie saoudite à faire face aux menaces actuelles et futures», a souligné la DSCA, assurant que la livraison «encourageait la stabilité dans la région».

 

Fin octobre, le gouvernement américain avait aussi approuvé la vente de quatre navires de guerre dernier cri à l’Arabie saoudite pour 11 milliards de dollars.

 

Riyad veut moderniser sa flotte au moment où s’accroissent les tensions dans la région, où les navires saoudiens sont notamment confrontés aux bateaux iraniens dans le Golfe, à l’est du pays.

 

L’Arabie saoudite est actuellement à la tête d’une coalition militaire arabe qui bombarde, depuis mars, les positions des rebelles chiites houthis au Yémen.

 

Selon l’ONU, ce conflit a fait quelque 5000 morts, dont plus de la moitié des civils, depuis le début de cette intervention en soutien au gouvernement yéménite de Khaled Bahah, reconnu par la communauté internationale.

Repost 0
16 novembre 2015 1 16 /11 /novembre /2015 18:30
Inherent Resolve – Chammal sit rep 16 Nov – CJTF-OIR

 

November 16, 2015 by CJTF-OIR Release # 20151116-01

 

Military Strikes Continue Against ISIL Terrorists in Syria and Iraq

 

SOUTHWEST ASIA- On Nov. 15, coalition military forces continued to attack ISIL terrorists in Syria and Iraq. In Syria, coalition military forces conducted 10 strikes using attack, fighter, and remotely piloted aircraft. Separately in Iraq, coalition military forces conducted 13 strikes coordinated with and in support of the Government of Iraq using bomber, fighter, remotely piloted aircraft, and rocket artillery against ISIL targets.

 

The following is a summary of the strikes conducted against ISIL since the last press release:

 

Syria

• Near Abu Kamal, one strike destroyed 116 ISIL fuel trucks.

• Near Al Hasakah, one strike struck an ISIL tactical unit and destroyed two ISIL fighting positions.

• Near Al Hawl, two strikes struck two separate ISIL tactical units and destroyed five ISIL buildings and an ISIL vehicle.

• Ar Raqqah, one strike struck an ISIL storage depot.

• Near Ayn Isa, three strikes struck three separate ISIL tactical units and destroyed an ISIL tactical vehicle, an ISIL vehicle, two ISIL fighting positions, and wounded an ISIL fighter.

• Near Mar’a, one strike struck an ISIL tactical unit and destroyed two ISIL fighting positions.

• Near Palmyra, one strike struck an ISIL staging area.

 

Iraq

• Near Al Baghdadi, two strikes struck an ISIL tactical unit and destroyed an ISIL heavy machine gun and an ISIL home-made explosives cache.

• Near Albu Hayat, one strike struck an ISIL tactical unit.

• Near Fallujah, one strike destroyed an ISIL building.

• Near Kisik, one strike struck an ISIL tactical unit and destroyed an ISIL fighting position.

• Near Qayyarah, one strike struck an ISIL tactical unit and destroyed an ISIL weapons cache.

• Near Ramadi, five strikes destroyed six separate ISIL command and control nodes, damaged an ISIL building, and denied ISIL access to terrain.

• Near Sinjar, two strikes struck a large ISIL tactical unit and destroyed four ISIL vehicles.

 

Strike assessments are based on initial reports. All aircraft returned to base safely.

 

The strikes were conducted as part of Operation Inherent Resolve, the operation to eliminate the ISIL terrorist group and the threat they pose to Iraq, Syria, and the wider international community.

 

The destruction of ISIL targets in Syria and Iraq further limits the group's ability to project terror and conduct operations. Coalition nations which have conducted strikes in Iraq include Australia, Belgium, Canada, Denmark, France, Jordan, Netherlands, United Kingdom, and the United States. Coalition nations which have conducted strikes in Syria include Australia, Bahrain, Canada, France, Jordan, Saudi Arabia, Turkey, United Arab Emirates, and the U.S.

Repost 0
16 novembre 2015 1 16 /11 /novembre /2015 17:20
Artist’s Concept courtesy of DARPA

Artist’s Concept courtesy of DARPA

 

November 9, 2015 by Richard A. Burgess,Managing Editor, Seapower Magazine

 

The unmanned surface vessel designed to track and trail submarines is expected to begin builder’s trials in January or February.

The Anti-Submarine Warfare Continuous Trail Unmanned Vessel (ACTUCV), under development by the Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA), also is being eyed for other tasks, Scott Littlefield, program manager of its DARPA’s Tactical Technology Office, said Oct. 27 during the Association of Unmanned Vehicle Systems International conference.

Read more

Repost 0
16 novembre 2015 1 16 /11 /novembre /2015 17:20
Le directeur de la CIA, John Brennan (photo White house)

Le directeur de la CIA, John Brennan (photo White house)

 

16 novembre 2015 Romandie.com (AFP)

 

Washington - Le groupe Etat islamique (EI) a probablement d'autres opérations semblables aux attaques de Paris en préparation, a estimé lundi à Washington le directeur de la CIA John Brennan.

 

Je pense que ce n'est pas la seule opération que le groupe Etat islamique a en préparation, je ne considère certainement pas ces attaques comme un évènement isolé, a dit le chef de l'agence américaine du renseignement, devant un cercle de réflexion à Washington.

 

Le groupe EI ne se contente pas de limiter ses activités meurtrières en Irak et en Syrie, et à mettre en place des franchises locales au Moyen-Orient, en Asie du sud-est et en Afrique, mais a mis en place un programme d'opération extérieures qu'il applique maintenant avec des effets meurtriers, a déclaré M. Brennan.

 

Les services de sécurité et de renseignement en ce moment même travaillent d'arrache-pied pour voir ce qu'ils peuvent faire de plus pour le mettre au jour, a-t-il dit.

 

La France et l'Europe doivent se préparer à de nouveaux attentats, a affirmé lundi le Premier ministre français Manuel Valls, en indiquant que plus de 150 perquisitions avaient été menées sur le sol français dans les milieux islamistes depuis les attentats de Paris, qui ont fait 129 morts.

 

Le Premier ministre britannique, David Cameron, a jugé lundi que les attaques perpétrées vendredi à Paris auraient pu avoir lieu au Royaume-Uni, sept attentats ayant été évités au cours des six derniers mois dans le pays.

 

Cinq des kamikazes qui ont mené les attaques de Paris ont été identifiés. Dix de leurs proches sont en garde à vue et des opérations de police de grande ampleur sont menées en France et en Belgique.

Repost 0
16 novembre 2015 1 16 /11 /novembre /2015 12:50
photo Airbus HC

photo Airbus HC

 

16/11/2015 Par Michel Cabirol – LaTribune.fr

 

Le constructeur de Marignane va annoncer cette semaine l'implantation d'une nouvelle chaîne d'assemblage (FAL) à Brasov en Roumanie. Ce sera la quatrième FAL d'Airbus Helicopters à l'international, en attendant celle de Qingdao en Chine.


Brisbane (Australie), Itajuba (Brésil), Colombus (Mississippi aux États-Unis) et maintenant Brasov (Roumanie) et Qingdao (Chine)... Cinq villes dans lesquelles Airbus Helicopters a installé des chaines d'assemblage ou va le faire en plus de celles de Marignane, de Donauwörth en Allemagne et d'Albacete en Espagne. Sans compter enfin celle du partenaire du constructeur européen en Corée du Sud, Korean Aerospace Industries (KAI), qui assemble le Surion, un hélicoptère de transport co-développé en coopération entre les deux groupes.

Et ce n'est peut-être pas fini. La filiale hélicoptériste d'Airbus Group prévoit d'en implanter une nouvelle à Lodz si le nouveau gouvernement polonais confirme le choix du Caracal. Et pourquoi pas aussi à Queretaro au Mexique et en Inde si le constructeur de Marignane gagne de grosses campagnes commerciales en cours. Une chaîne d'assemblage "est emblématique pour un pays qui l'accueille sur son sol, c'est la garantie d'un investissement local durable", estime le vice-président exécutif en charge des ventes et des services au niveau mondial, Dominique Maudet.

 

"On veille à la cohérence de nos capacités industrielles"

Finalement y a-t-il une cohérence industrielle de multiplier les chaines d'assemblage? "On y veille, assure Dominique Maudet. Nous ne mettons pas à risques nos capacités industrielles en multipliant les chaines d'assemblage. Pour autant, Airbus Helicopters souhaite être au plus près des clients pour gagner de nouvelles commandes. Enfin, nous devons faire de la place pour les nouveaux programmes à Marignane et à Donauwörth". Très clairement, le projet d'une implantation d'une nouvelle chaîne d'assemblage doit répondre à au moins une des quatre exigences du constructeur européen : le marché du pays, le volume de la commande, les coopérations et, enfin, les pays à meilleurs coûts, les fameux pays "best cost".

Dominique Maudet planche d'ailleurs sur un projet d'organisation pour les régions au niveau mondial. "Comment optimiser au niveau mondial nos capacités industrielles et de MRO, explique-t-il. Les sites de production doivent-ils produire pour un marché local ou un marché global? Par exemple, l'Espagne fabrique des poutres de queue de l'ensemble de la gamme pour le marché mondial et le site mexicain de Queretaro produit des éléments de structure pour les besoins globaux".

 

La Roumanie, tête de pont pour concurrencer les Russes

C'est décidé Airbus Helicopters, qui avait signé l'a dernier un protocole d'accord avec Bucarest, installe en Roumanie une chaine d'assemblage du Puma C1e, la nouvelle version du Super Puma qui offre une configuration standardisée visant à réduire les délais de livraison et les coûts d'exploitation et de maintenance. Cette version a déjà été vendue à l'Afrique du Sud, l'Albanie et la Bolivie.

Le constructeur doit faire cette semaine l'annonce de l'implantation de cette nouvelle chaine d'assemblage en Roumanie, un pays à meilleurs coûts, qui monte dans la chaine de valeur. Brasov était jusqu'ici un centre de MRO doté d'une main d'oeuvre qualifiée, de bonne qualité et compétitive. "Cette chaine va nous permettre d'attaquer le marché utilitaire avec un produit fiable et sûr‎ face à la concurrence russe", assure Dominique Maudet.

Assemblé à Brasov, cet appareil, propulsé par un moteur Makila 1A, doit permettre à Airbus Helicopters de mieux rivaliser face aux hélicoptères russes de Mil, le Mi-8 et le Mi-17, dont les flottes civiles et militaires sont très vieillissantes. Des flottes qui doivent être au fil des ans renouvelées comme en Europe de l'Est (600 appareils environ), Amérique latine (400) et dans d'autres pays asiatiques (une centaine). Le marché est évalué à 2,7 milliards d'euros par an par Airbus Helicopters, selon les syndicats. "Ce partenariat devrait entraîner une baisse du prix de vente de notre appareil", estime FO

Les syndicats ne sont d'ailleurs pas contre ce projet. "Cette stratégie sur le marché à bas coût doit être favorable également pour les emplois à Marignane", explique FO. La CGC rappelle de son côté que sur le marché visé, "les produits de très hautes technologies ne sont pas en adéquation avec les capacités financières des clients". Et de faire valoir que "l'allongement de la durée de vie du Puma, programme éprouvé, serait ainsi au bénéfice de nos investissements, comme cela a été fait avec l'ancienne gamme, telle l'Alouette".

La CGC considère "sans tabou toute initiative propre à générer de la charge supplémentaire, y compris dans le cadre d'une implantation chez nos partenaires et à des transferts de production si les gains engendrés par ce type d'opération sont réinjectés et dédiés au développement de nouveaux programmes, sources de création d'emplois en France".

 

Des chaines dans des pays au marché très porteur

Aux États-Unis, la division hélicoptères d'Airbus Group a décidé en 2013 d'installer en 2014 une chaine d'assemblage d'Écureuil (H125) au Mississippi, en vue de compenser la fin du contrat des UH-72A Lakota destinés à l'armée de terre américaine et des autres agences fédérales. Le site de Colombus continuera à fabriquer des H125 et à faire le support et à moderniser les Lakota.

Pourquoi avoir implanté une chaine d'Écureuil dans le Mississippi? "Les États-Unis sont le premier marché pour l'Écureuil, souligne Dominique Maudet. Airbus Helicopters en vend en moyenne 150 Écureuil par an ces dernières années, dont la moitié aux États-Unis". Le constructeur détient d'ailleurs "près de 50% du marché mondial civil et parapublic" sur ce segment, estime-t-il. Au total, il vend entre 60 et 80 machines par an aux États-Unis. "Nous sommes bien contents d'avoir une chaîne d'assemblage locale", note-t-il. Un hélicoptère avec le label "Made in USA"...

Pour gagner le marché militaire des Lakota, Airbus Helicopters avait décidé de créer une chaine de H145 aux États-Unis, qui d'ailleurs demandait aux constructeurs qu'au moins 50% de la valeur du contrat soit fabriqué localement. En outre, le constructeur européen peut bénéficier du programme FMS (Foreign Military Sales), une procédure de vente d'état à état de matériels, services et programmes d'entraînement militaires américains, pour vendre le Lakota à l'international. C'est d'ailleurs pour cela que Airbus Helicopters avait installé une chaine d'assemblage aux États-Unis.

C'est aussi le cas avec la Chine où le constructeur a prochainement prévu d'installer une nouvelle chaine de H135. Il va assembler au moins 100 H135 à Qingdao dans la province de Shandong (sud de Pékin) lors des dix prochaines années. Le H135 est, selon Dominique Maudet, l'un des hélicoptères légers biturbine les plus appréciés en Chine, notamment pour des missions médicales d'urgence et de police. "Le potentiel en Chine, entre autres pour les besoins EMS (services médicaux d'urgence, ndlr), est gigantesque. Elle est également désireuse d'acquérir un savoir-faire industriel", affirme-t-il.

 

Des chaines pour des méga-commandes

Pour gagner des compétitions, Airbus Helicopters peut proposer d'implanter des chaines d'assemblages locales dans le cadre de campagnes militaires. Cela a été le cas avec l'Australie (47 NH90 en 2005 et 9 NH90 néo-zélandais en 2006) et le Brésil (39 H225M fabriqués à Itajuba sur 50). Ce sera le cas pour la Pologne (50 Caracal), voire au Mexique (50 Caracal) si ces deux pays confirment leur expression d'intérêt.

Les pays en font aussi souvent la demande pour bénéficier de transferts de technologies. "Nous ne le faisons pas pour moins de 40-50 appareils", explique Dominique Maudet. Une fois la production terminée, ces chaines peuvent être reconvertie dans le MRO et le support.

 

Des coopérations dans des pays clés

Que ce soit en Chine (H175), en Corée du Sud avec Korean Aerospace Industries (Surion et maintenant LCH/LAH) et en Roumanie avec IAR Brasov, et prochainement en Inde avec l'industriel Mahindra, Airbus Helicopters travaille à mettre en œuvre des partenariats en vue de développer des hélicoptères, qui compléteront le portefeuille du constructeur européen. "Ces pays ont appris à travailler avec nous, rappelle Dominique Maudet. Ils savent que nous disons ce que nous faisons et nous faisons ce qu'on a dit".

En Corée du Sud, le programme LCH/LAH offre une seconde vie au Dauphin (H155), qui sera commercialisé à partir de l'usine Sacheon. Ce partenariat va aider Airbus Helicopters à vendre un Dauphin modernisé dans le monde entier. Et le départ de la chaine vers la Corée du Sud va libérer de la place pour industrialiser le tout nouveau programme H160.

Repost 0
16 novembre 2015 1 16 /11 /novembre /2015 09:45
Two F-15 aircraft were used in the strike - photo USAF

Two F-15 aircraft were used in the strike - photo USAF

 

14 November 2015 BBC Africa

 

A US air strike has targeted the leader of the Islamic State (IS) group in Libya and probably killed him, the Pentagon says.

 

Iraqi national Abu Nabil, also known as Wissam Najm Abd Zayd al-Zubaydi, was a "long-time al-Qaeda operative", it said. The strike took place on Friday and targeted a compound in Derna. The Pentagon said the strike showed that it would go after IS leaders "wherever they operate"

Read more

Repost 0
16 novembre 2015 1 16 /11 /novembre /2015 08:30
Inherent Resolve – Chammal sit rep 15 Nov – CJTF-OIR

 

November 15, 2015 by CJTF-OIR Release # 20151115-01

 

Military Strikes Continue Against ISIL Terrorists in Syria and Iraq

 

SOUTHWEST ASIA- On Nov. 14, coalition military forces continued to attack ISIL terrorists in Syria and Iraq. In Syria, coalition military forces conducted six strikes using fighter and remotely piloted aircraft. Separately in Iraq, coalition military forces conducted 12 strikes coordinated with and in support of the Government of Iraq using attack, bomber, fighter and remotely piloted aircraft against ISIL targets.

 

The following is a summary of the strikes conducted against ISIL since the last press release:

 

Syria

• Near Al Hasakah, two strikes struck two separate ISIL tactical units and destroyed an ISIL vehicle.

• Near Ar Raqqah, one strike produced inconclusive results.

• Near Mar’a, one strike destroyed an ISIL improvised explosive device cluster, an ISIL fighting position and two ISIL defensive berms.

• Near Al Hawl, one strike struck an ISIL tactical unit and destroyed an ISIL checkpoint and wounded an ISIL fighter.

• Near Dayr Az Zawr, one strike struck an ISIL cash distribution site.

 

Iraq

• Near Kisik, three strikes struck two separate ISIL tactical units and destroyed an ISIL vehicle, an ISIL mortar system, suppressed an ISIL light machine gun, and wounded an ISIL fighter.

• Near Mosul, one strike suppressed an ISIL heavy machine gun.

• Near Qayyarah, one strike struck an ISIL tactical unit and destroyed an ISIL fighting position.

• Near Ramadi, three strikes struck an ISIL tactical unit and destroyed 10 ISIL fighting positions, an ISIL cache, two ISIL buildings, an ISIL vehicle borne improvised explosive device, an ISIL command and control node, and denied ISIL access to terrain.

• Near Sinjar, four strikes struck three separate ISIL tactical units and destroyed three ISIL vehicles, an ISIL fighting position, and wounded an ISIL fighter.

 

Strike assessments are based on initial reports. All aircraft returned to base safely.

 

The strikes were conducted as part of Operation Inherent Resolve, the operation to eliminate the ISIL terrorist group and the threat they pose to Iraq, Syria, and the wider international community.

 

The destruction of ISIL targets in Syria and Iraq further limits the group's ability to project terror and conduct operations. Coalition nations which have conducted strikes in Iraq include Australia, Belgium, Canada, Denmark, France, Jordan, Netherlands, United Kingdom, and the United States. Coalition nations which have conducted strikes in Syria include Australia, Bahrain, Canada, France, Jordan, Saudi Arabia, Turkey, United Arab Emirates, and the U.S.

Repost 0
14 novembre 2015 6 14 /11 /novembre /2015 12:20
UH-72A Lakota  photo James Darcy  Airbus Helicopters Inc.

UH-72A Lakota photo James Darcy Airbus Helicopters Inc.

 

13 novembre, 2015 Nathan Gain - FOB

 

Douze nouveaux hélicoptères Lakota viendront, à partir d’août 2017, renforcer les 50 UH-72A déjà stationnés à Fort Rucker, et destinés à former la pierre angulaire du futur programme d’entraînement des pilotes , dont le lancement est prévu pour début 2016. À terme, l’armée américaine envisage d’acquérir un total de 187 UH-72A en version d’entraînement afin de remplacer les TH-67 fabriqués par Bell Helicopter et en service depuis plus de vingt ans. Un contrat évalué à 61 millions d’euros et une bonne nouvelle pour Airbus, dont l’implantation américaine peut maintenant envisager sereinement la consolidation de sa ligne de production au-delà de 2017.

 

« Maintes et maintes fois, l’UH-72A s’est avéré être la solution la plus rentable pour répondre à la grande variété des besoins de l’armée américaine et de nos alliés, » s’est félicité Allan McArtor, directeur général d’Airbus Group Inc. « L’exécution sans faille du programme Lakota par l’armée [américaine] a prouvé que, malgré l’environnement difficile dans lequel se trouve tout programme d’acquisition, il existe des success stories aussi bien pour le contribuable que pour le combattant, » a-t-il ajouté en marge de l’annonce du contrat.

 

Le Lakota (dont le nom, à l’instar des Chinook, Apache & co, est inspiré d’une tribu indienne), n’est rien de moins que le cousin militarisé et américain du EC145 en service dans la Gendarmerie nationale et la Sécurité civile française, dotées respectivement de 15 et 35 appareils.

 

Sélectionné en 2006 dans le cadre du programme « Light Utility Helicopter » (LUH), l’UH-72A est destiné à accomplir un large spectre de missions pour l’armée américaine et la garde nationale, à savoir l’entraînement des pilotes, des missions SAR, d’évacuation médicale, de surveillance des frontières, de C2 (command & control), de transport VIP et, en toute logique, de logistique au sens large. Près de 338 Lakota sont déjà sortis des chaînes d’assemblage d’Airbus HC situées à Columbus (Mississippi) pour être livrés aux forces armées américaines, sur les 423 commandés à ce jour par le Département de la Défense américain.

 

Conçu pour répondre aux besoins spécifiques de l’US Army, l’UH-72A est capable d’atteindre une vitesse de 269 km/h grâce à ses deux moteurs Turbomeca ARRIEL 1E2. Ses pales en matériau composite diminuent les vibrations et le bruit tout en augmentant l’aérodynamisme, donc les performances opérationnelles. Doté d’un design modulaire, cet hélicoptère multirôle est capable d’emporter jusqu’à six soldats en plus de l’équipage, ou deux brancards dans sa configuration MEDEVAC. Le Lakota est également équipé de la suite avionique Meghas produite par la Thales.

 

Preuve supplémentaire du succès de ce modèle, l’armée américaine envisage désormais, au-delà des commandes additionnelles, l’introduction d’une version « B » modernisée basée sur l’EC145 T2. Avec, logiquement, d’éventuelles commandes supplémentaires pour la filiale américaine du géant des voilures tournantes.

Repost 0
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 17:30
En Israël, 4ème Congrès AUVSI

 

13.11.2015 IsraêlValley (IsraPresse)

 

Des centaines de personnes ont participé récemment au 4e Congrès international des véhicules sans pilote AUVSI-UVID, qui a ouvert ses portes au Salon des expositions à Tel Aviv. Le congrès est organisé par Israel Defense et l’organisation AUVSI Israel.

 

Le gouverneur de l’État du Mississippi, Phil Bryant, qui participait à l’évènement, a souligné l’importance du domaine des véhicules sans pilote et de la coopération internationale sur ce plan. M. Bryant a évoqué les accomplissements de son État dans le domaine, rappelant que le Mississippi est l’un des leaders du secteur aérospatial et des véhicules sans pilote.

 

Le Mississippi compte en effet 120 sociétés aérospatiales, dont une grande partie coopère avec des sociétés israéliennes. Des pièces destinées au montage des drones israéliens sont du reste construites dans cet État. Le gouverneur Bryant a également vanté les réussites d’Israël, qui est l’un des leaders de ce marché depuis les années 1970.

 

Plusieurs sociétés ont présenté leurs produits, notamment les Industries aérospatiales israéliennes (IAI). Le président d’IAI, Rafi Maor, a de son côté évoqué les défis que présente le domaine des véhicules sans pilote.

 

Le président du Congrès, Dr David Harari, lui-même un ancien directeur des Industries aérospatiales, a rappelé qu’au départ les drones étaient réservés à un usage militaire et que ces dernières années, les véhicules sans pilote prennent de plus en plus de poids sur le marché civil, au point de bientôt être davantage utilisés à des fins non militaires.

Repost 0
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 17:20
Meggitt Training Systems Launches Enhanced System to Further Expand Small Arms Training

 

Nov 10, 2015 ASDNews Source : Meggitt PLC

 

United States and allied forces worldwide will soon have access to the newest and most advanced small-arms training system. Georgia-based Meggitt Training Systems will introduce the FATS®100e, an evolutionary step forward from previous virtual-reality solutions, at this year’s Interservice/Industry Training, Simulation and Education Conference (I/ITSEC) from Nov. 30 – Dec. 3 in Orlando, Fla. The new FATS100e system solution is an extension of the proven and popular FATS M100 and a major expansion in weapons training capability, introducing new features such as Crytek-based 3D lanes, automatic coaching and VBS3-based collective training. The 3D lanes provide visually realistic and highly detailed terrains and targets, including weather, and striking visual effects including wind-blown environments, birds in flight, dirt splashes and explosions. Automatic coaching has never been available in the small-arms training market, and collective training is new to the VBS3 system.

Read more

Repost 0
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 13:55
Raid contre Jihadi John: les jours des terroristes de l'EI sont comptés

 

13 novembre 2015 Romandie.com (AFP)

 

Tunis - Le secrétaire d'Etat John Kerry a prévenu vendredi que les jours des terroristes associés au groupe Etat islamique (EI) étaient comptés, après un raid ayant visé en Syrie un responsable britannique de l'organisation, Jihadi John, dont la mort reste à confirmer.

 

Nous continuons d'évaluer les résultats de cette frappe aérienne menée jeudi soir à Raqa, dans l'est de la Syrie, mais les terroristes associés à Daech (un acronyme en arabe de l'EI) doivent savoir ceci: vos jours sont comptés et vous serez vaincus, a déclaré M. Kerry lors d'une conférence de presse à Tunis.

 

Il n'y a aucun futur, aucune perspective d'avenir pour Daech, a-t-il ajouté.

 

Jihadi John, de son vrai nom Mohammed Emwazi, est visible sur des vidéos exécutant des otages occidentaux. Vendredi matin, le Premier ministre Britannique David Cameron a confirmé qu'il était bien la cible du raid aérien de l'armée américaine, tout en soulignant que sa mort n'était pas encore certaine.

 

Aux Etats-Unis, un haut responsable militaire américain cité par Fox News a de son côté déclaré: Nous sommes sûrs à 99% de l'avoir eu.

Repost 0
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 12:30
Jihadi John visé par un raid américain, sa mort pas encore certaine

 

13 novembre 2015 Romandie.com (AFP)

 

Londres - Jihadi John, un responsable britannique du groupe Etat islamique, a été visé par un raid américain mais sa mort n'est pas encore certaine, a déclaré vendredi le Premier ministre David Cameron.

 

Nous ne sommes pas encore certains que la frappe a été un succès, a déclaré M. Cameron devant sa résidence du 10 Downing Street à Londres.

 

M. Cameron a qualifié la frappe d'acte d'autodéfense, affirmant que c'était la bonne chose à faire. Si la frappe est un succès, ce sera un coup porté au coeur d'Isis acronyme anglais pour l'Etat islamique, a-t-il ajouté.

 

Aux Etats-Unis, un haut responsable militaire américain cité par Fox News a déclaré pour sa part: Nous sommes sûrs à 99% de l'avoir eu.

 

Un autre responsable militaire cité par la BBC a déclaré de son côté qu'il existait un haut degré de certitude que Jihadi John ait été tué.

 

Jihadi John, de son vrai nom Mohammed Emwazi, était apparu sur des images de propagande au côté de captifs américains, britanniques et japonais en combinaison orange, juste avant leur exécution, proférant avec un accent britannique des menaces à l'encontre des gouvernements concernés. Seuls ses yeux étaient visibles.

 

Il était apparu pour la première fois dans une vidéo en août 2014 montrant la décapitation de James Foley, un journaliste indépendant de 40 ans porté disparu en Syrie depuis novembre 2012.

 

Deux semaines plus tard, un autre otage américain, Steven Sotloff, subissait le même sort des mains du tueur.

 

Il figurait aussi à l'image lors des décapitations du travailleur humanitaire britannique David Haines, du chauffeur de taxi de Manchester Alan Henning, de l'américain Peter Kassig, et des otages japonais Haruna Yukawa puis Kenji Goto.

 

Les témoignages le concernant retracent l'itinéraire d'un jeune Londonien d'origine koweïtienne sans problème, fan de football et de jeux vidéo, jusqu'à sa radicalisation pour devenir un tueur décrit comme froid, sadique et impitoyable.

Repost 0
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 08:30
The Long Arm: The "International" Squadron has Broken 3 Records

 

10.11.2015 Talya Yariv | Translation: Ohad Zeltzer Zubida & Ofri Aharon

 

During the "Red-Flag" training exercise in August, the "International" Squadron operating Boeing 707 aircraft broke multiple records. One of them is the farthest direct flight in the history of the IAF. "The record demonstrates the squadron's range of capabilities"

 

Farther, longer and stronger: The "International" Squadron aircrews, operating the Boeing 707, broke three records, led by the longest flight in IAF history, that was executed as a part of the transportation operation to and from the "Red-Flag" training exercise that took place in August in Nevada, USA.

The transportation operation to the exercise was a complicated mission that posed an opportunity to practice one of the air force's strategic missions: reaching every point on the globe.

"The records demonstrate the squadron's abilities", exclaims Lt. Col. Itamar, the squadron commander. "They show the range of possibilities the squadron can achieve when needed. They make the aircrews better, raise our confidence in our abilities and expand the range of our skills".

 

"Breaking a record is a show of capability"

The transportation operation from the USA to Israel at the end of the exercise was carefully planned, as were the stops made on the way. In the first leg of the journey, a malfunction was identified in one of the Boeing 707 aircraft and grounded it for a night for repairs, while the rest of the aircraft continued their journey to Israel.

In order to stick to the original plan, the operation's commanders decided that at the moment the jet will be flight-ready, it would be refueled with a larger quantity than usual and fly directly to Israel.

The approximately 6,000 mile flight was the record breaker and is the farthest flight ever conducted in the history of the IAF.

"There is no squadron that executed such a long flight with no stopovers", said Lt. Col. Itamar. "I see the breaking of the record as a demonstration of ability. The IAF knows that today, it has an aircraft that can takeoff in the heart of the United States and land in Israel and vice versa, this is an important achievement. The 707 landed in Nevatim Airbase without much fuel to spare, but safely and efficiently as we expected".

 

The Amount of Jets Refueled: Greater than Ever

Another record broken by the "International" Squadron during the "Red-Flag" training exercise was the amount of fuel administered by way of aerial refueling from the Boeing 707s to the F-15s and F-15Is during the transportation operation and the exercise. By the end of the exercise, the squadron reached an unprecedented amount of fuel administered to the fighter jets.

"The amount of fighter jets that passed through the transportation operation, meaning we refueled, was about 50% greater than we ever refueled in any other operation. The amount of fuel that we used during the two weeks of the exercise was equivalent to the amount of fuel the IAF uses every six months", he explained. "Because of the amount of jet fighters, we enlarged the amount of Boeing 707s. Until today, the largest amounts of Boeing 707s that have crossed the Atlantic Ocean simultaneously were three, but now, it's five".

The squadron's main mission which Aerial Refueling mission, is a complicated and unique mission, in which a "controlled collision" situation is conducted. Throughout the training, dozens of "collisions" of this kind were executed.

"In any other division, a collision between two planes would be considered an 'accident'. For us - it's a mission", explains Lt. Col. Itamar. "Like any other IAF mission we complete, we also emphasize lessons for personal improvement. We checked the operation while flying to the United States and made improvements the following morning. This explains why the transportation operation on the way back to Israel was even more professional".

Repost 0
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 08:30
F-15E Strike Eagles arrive at Incirlik Air Base

A U.S. Air Force F-15E Strike Eagle departs RAF Lakenheath to support Operation Inherent Resolve, Nov. 12, 2015. Aircraft from the 48th Fighter Wing deployed to Incirlik Air Base, Turkey, to conduct counter-ISIL missions in Iraq and Syria. This dual-role fighter jet is designed to perform air-to-air and air-to-ground missions in all weather conditions. (U.S. Air Force photo by Senior Airman Erin Trower)

 

November 12, 2015 EUCOM

 

STUTTGART, Germany — In a demonstration of our continued commitment to the fight against ISIL in Iraq and Syria, United States European Command directed the U.S. Air Force to deploy six F-15Es to Incirlik Air Base, Turkey.  The F-15Es from the 48th Fighter Wing based at Royal Air Force Lakenheath, England, arrived today at approximately 3:50 p.m. Eastern European Time (EET).  These aircraft will conduct counter-ISIL missions in Iraq and Syria in support of Operation Inherent Resolve.  These F-15Es join six F-15Cs currently deployed to Incirlik AB, also from the 48th Fighter Wing.  The F-15Cs are conducting combat air patrols in Turkish air space to help secure sovereign Turkish airspace.  Turkey and the U.S. are long-time NATO Allies and the U.S. Air Force has a long history of working closely with Turkey. As always, we are guests of the government of Turkey at Incirlik Air Base, and there are no plans for a more permanent U.S. presence at this location.  We will continue to work closely with our Turkish partners on supporting the sovereignty of Turkish airspace and our shared

efforts to degrade and destroy ISIL.  The U.S. and Turkey, as NATO allies, share a commitment to peace and stability in the region.

Repost 0
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 08:20
Unité 8200 : La CIA tente de recruter les meilleurs espions d'Israël.

 

11.11.2015 IsraelValley Desk

 

Des responsables israéliens ont confirmé les révélations du Wall Street Journal concernant les efforts déployés ces dernières années par la CIA pour recruter des informateurs parmi des officiers de réserve d’unités d’élite des rensei­gnements militaires et de l’unité 8200, spécialisée dans le renseignement électroma­gnétique et le décryptage des codes, qui ont pantouflé dans des start-ups et des entreprises de haute technologie israélienne implantées aux États-Unis ou rachetées par des groupes américains. (jforum.fr)

 

L’unité 8200 (en hébreu : יחידה 8200, Yehida Shmone-Matayim, également appelée Israeli SIGINT National Unit ou ISNU) est une unité de renseignement de l’Armée de défense d’Israël, responsable du renseignement d’origine électromagnétique et du décryptage de codes. L’unité est également désignée dans certaines publications militaires sous le nom de Central Collection Unit of the Intelligence Corps.

 

L’unité 8200 est créée en 1952 grâce à des équipements issus des surplus militaires américains, sous le nom de 2e unité de renseignement militaire, avant de devenir la 515e unité de renseignement militaire. En 1954, l’unité quitte Jaffa pour s’installer dans son quartier général actuel de Glilot Junction.

 

Avec plusieurs milliers de soldats, il s’agit de la plus grande formation de l’armée israélienne, certains déclarant qu’elle compterait plusieurs dizaines de milliers de membres. Elle exerce des fonctions comparables à la National Security Agency (NSA) aux États-Unis et elle est rattachée au ministère de la Défense israélien, comme la NSA l’est au Département de la Défense des États-Unis. L’unité est dirigée par un brigadier-général dont l’identité reste classifiée.

 

Une unité subordonnée à l’unité 8200, l’unité Hatzav (en hébreu : יחידת חצב, Yehida Hatzav), est responsable de la collecte de renseignements d’origine source ouverte (« ROSO »). L’activité de l’unité consiste à recueillir des renseignements militaires à partir de sources publiques (télévision, radio, journaux et internet). La traduction de diverses informations représente une partie des « renseignements de base » collectés par l’unité. Selon certains médias, l’unité fournirait plus de la moitié du renseignement global de la communauté israélienne du renseignement.

 

La plus importante base de collecte de renseignements d’origine électronique de l’armée israélienne est la base Urim SIGINT (en), occupée par l’unité 8200. La base d’Urim est située dans le désert du Néguev à environ 30 km de Beer-Sheva. En mars 2004, la Commission d’enquête sur le réseau de renseignement, mise en place suite au déclenchement de la guerre d’Irak, recommande de donner un caractère civil (et non plus militaire) à l’unité, et de la transformer en une agence nationale du renseignement comme il en existe dans la plupart des pays occidentaux, mais cette proposition n’est pas suivie d’effet.

 

Plusieurs anciens membres de l’unité 8200 ont essaimé dans les compagnies israéliennes et américaines de technologies de l’information, telles que Check Point, ICQ, Palo Alto Networks, NICE, AudioCodes, Gilat, Leadspace, EZchip, Onavo et Singular.

 

voir  Obama-Netanyahu : Jeux d’espions

Repost 0
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 08:20
Flight Ready: Atlantic Targets & Marine Operations


12 nov. 2015 NAVAIRSYSCOM

 

Preparing the fleet for the frontlines, that's the job of the Atlantic Target and Maritime Operations (ATMO) division, Norfolk detachment, based in Dam Neck, Va. Learn how this fleet training team executes simulated attacks on ships and aircraft and why these realistic threat drills are vital to a battle group's success at sea.

Repost 0
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 23:20
photo White House

photo White House


12 nov. 2015 by White House

 

President Obama delivers remarks at the Medal of Honor Presentation to Captain Florent Groberg, United States Army. November 12, 2015.

Repost 0
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 20:35
photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

 

12/11/2015 Sources : État-major des armées

 

Du 15 octobre au 3 novembre 2015, dans le cadre des activités de coopération militaire bilatérales entre l’US Marines Corps Forces Pacific et les Forces armées en Nouvelle-Calédonie (FANC), le Régiment d’infanterie de Marine Pacifique Nouvelle-Calédonie (RIMaP-NC) a accueilli un détachement de Marines à Plum.

 

Americal est l’une des activités du programme de coopération opérationnelle régionale mis en œuvre par les FANC avec leurs partenaires sur le théâtre Pacifique. Son objectif principal est d’entretenir et d’approfondir l’interopérabilité entre les unités françaises et américaines en développant l’échange de savoir-faire tactiques, techniques et la mise en commun des procédures.

 

À cette occasion, un détachement d’une soixantaine de Marines (trois sections d’infanterie et une équipe commandement) appartenant au 1st battalion 2nd Marines basé à Okinawa, a bénéficié des infrastructures et des compétences du RIMaP-NC pour suivre un stage d’infanterie légère. Chacune des quatre semaines du stage était centrée sur un domaine spécifique : savoir-faire de base et préparation physique, combat et aisance aquatique, techniques commando (organisée au centre d’instruction nautique commando), séances de tirs et initiation à la plongée.

 

Une cérémonie au cours de laquelle les Marines ayant réussi les épreuves se sont vu remettre l’insigne commando du centre d’instruction nautique commando, a clôturé Americal.

photo EMA / Armée de Terrephoto EMA / Armée de Terre
photo EMA / Armée de Terrephoto EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

Les FANC constituent le point d’appui central du théâtre Pacifique avec un dispositif interarmées centré sur un Groupement tactique interarmes (GTIA) et les moyens de projection associés. Avec les Forces armées en Polynésie Française (FAPF), dispositif interarmées à dominante maritime, les FANC ont pour principales missions d’assurer la souveraineté de la France dans leur zone de responsabilité, d’animer la coopération régionale et d’entretenir des relations privilégiées avec l’ensemble des pays riverains de la zone Pacifique. Enfin, les FANC engagent régulièrement leurs moyens pour des opérations d’aide aux populations, en appui des autres services de l’État.

Repost 0
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 17:20
Deployable Instrument Landing System (D-ILS) - photo Thales

Deployable Instrument Landing System (D-ILS) - photo Thales

 

FAIRFAX, Va., Nov. 12, 2015 /PRNewswire

 

General Dynamics Mission Systems' radios will provide the communications for the new U.S. Air Force Deployable Instrument Landing System (D-ILS). The system, built by Thales, will give pilots the precision guidance they need to land at locations where the existing air traffic control system is unavailable or where no infrastructure exists, including temporary airfields in austere, isolated locations. The D-ILS will use the General Dynamics CM-300/350 V2 air traffic control (ATC) radios along with the Fortress ES2440 High-capacity Mesh Point wireless backhaul radios.

"The General Dynamics Mission Systems radios offer an integrated solution with commercial off-the-shelf products, delivering significant cost savings in bringing this new Air Force capability into service," said Mike DiBiase, a vice president of General Dynamics Mission Systems.

The Thales D-ILS system will provide pilots with precise landing instructions during final approach in low-visibility or low-ceiling weather conditions. The system will also provide the Air Force with a highly deployable system for rapid set-up, activation and relocation during Air Force tactical and restoral-of-service operations.

The General Dynamics Mission Systems CM-300/350 V2 radios are the first VoIP UHF and VHF radios approved by the FAA for ground-to-air communications. The radios are being installed in airport control towers, FAA regional centers and training facilities nationwide.

General Dynamics Mission Systems' Fortress wireless technology is currently used in military operations where vehicles, deployed assets, sensor devices and soldiers are operating in large outdoor areas and allows these distributed assets to connect to the network without the considerations and constraints of traditional wired networks.

 

General Dynamics (NYSE: GD) combined the resources of Advanced Information Systems and C4 Systems as "General Dynamics Mission Systems" on January 1, 2015. For more information about General Dynamics Mission Systems, please visit gdmissionsystems.com and follow us on Twitter @GDMS.

Repost 0
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 17:20
Medium-Class Stage III (MCS-III) solid rocket motor - photo Orbital ATK.jpg

Medium-Class Stage III (MCS-III) solid rocket motor - photo Orbital ATK.jpg

 

Nov 11, 2015 ASDNews Source : Orbital ATK, Inc.

 

Orbital ATK's Medium-Class Upper Stage Motor Provides New Capability to Air Force

 

The U.S. Air Force and Orbital ATK (NYSE:OA) successfully conducted a ground level static fire test of the Medium-Class Stage III (MCS-III) solid rocket motor on November 5. This test was a demonstration of advanced technologies being studied for use in the forthcoming Air Force Ground-Based Strategic Deterrent (GBSD) system. Orbital ATK successfully conducted a ground level static fire test of the Medium Class Stage III solid rocket motor at their facility in Promontory, UT. This was a demonstration test of advanced technologies being studied for use in the forthcoming U.S. Air Force Ground Based Strategic Deterrent (GBSD) system. (Photo: Business Wire)

Read more

Repost 0
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 17:20
Executive Technical Advisor Gill A. Pratt with President Akio Toyoda photo Toyota

Executive Technical Advisor Gill A. Pratt with President Akio Toyoda photo Toyota

 

09 novembre 2015 par  Jacques Marouani - electroniques.biz

 

L'investissement initial d'un milliard de dollars au cours des cinq prochaines années servira à mettre en place les deux sites prévus - l'un près de l'université de Stanford en Californie, l'autre à proximité du Massachusetts Institute of Technology (MIT) - et à les doter en personnel (environ 200 salariés)

 

Le numéro un japonais de l'automobile, Toyota, vient d'annoncer la création aux Etats-Unis d'une société de R&D spécialisée dans l'intelligence artificielle et la robotique, dans laquelle il va investir un milliard de dollars en 5 ans.

 

Cette nouvelle structure, Toyota Research Institute, dont le siège sera situé dans la Silicon Valley, devra aider à combler le fossé entre la recherche fondamentale et le développement de produits, a expliqué Toyota dans un communiqué diffusé à l'ouverture d'une conférence de presse du Pdg Akio Toyoda à Tokyo.

 

Toyota Research Institute, qui doit voir le jour en janvier 2016, sera dirigée par Gill Pratt, un spécialiste de la robotique qui travaillait jusqu'à récemment au sein de l'agence américaine des projets de recherche avancée sur la défense (DARPA).

 

L'investissement initial d'un milliard de dollars au cours des cinq prochaines années servira à mettre en place les deux sites prévus - l'un près de l'université de Stanford en Californie, l'autre à proximité du Massachusetts Institute of Technology (MIT) - et à les doter en personnel (environ 200 salariés).

 

Dans la même optique, Toyota avait dévoilé début septembre un partenariat avec ces deux prestigieuses universités américaines, avec à la clé un investisserment de 50 millions de dollars sur cinq ans également.

Repost 0
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 17:20
photo Lockheed Martin

photo Lockheed Martin

 

Nov 10, 2015 ASDNews Source : Lockheed Martin

 

LM Transitions to Digital Engineering in Program's 60th Year

 

The U.S. Navy conducted successful test flights Nov. 7 and 9 of two Trident II D5 Fleet Ballistic Missiles built by Lockheed Martin (NYSE: LMT). The world’s most reliable large ballistic missile, the D5 missile has achieved a total of 157 successful test flights since design completion in 1989. The D5 is the sixth in a series of missile generations deployed since the sea-based deterrent program began 60 years ago. The Navy launched the unarmed missiles in the Pacific Ocean from a submerged Ohio-class submarine. The missiles were converted into test configurations using kits produced by Lockheed Martin that contain range safety devices and flight telemetry instrumentation. The test flights were part of a demonstration and shakedown operation, which the Navy uses to certify a submarine for deployment following an overhaul.

Read more

Repost 0
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 13:55
C-130J - photo Lockheed Martin

C-130J - photo Lockheed Martin

 

Nov 10, 2015 ASDNews Source : Defense Security Cooperation Agency (DSCA)

 

The State Department has made a determination approving a possible Foreign Military Sale to France for C-130J aircraft and associated equipment, parts and logistical support for an estimated cost of $650 million. The Defense Security Cooperation Agency delivered the required certification notifying Congress of this possible sale today.

 

The Government of France has requested a possible sale of:

 

Major Defense Equipment (MDE):

    Two (2) C-130J aircraft with Rolls Royce AE-2100D Turboprop Engines

    Two (2) KC-130J aircraft with Rolls Royce AE-2100D Turboprop Engines

    Four (4) Rolls Royce AE-2100D Turboprop Engines (spares)

 

Non-Major Defense Equipment (Non-MDE):

    Six (6) AN/ALE 47 Electronic Countermeasure Dispensers (1 per aircraft, plus 2 spares)

    Six (6) AN/AAR-47A(V)2 Missile Warning Systems (1 per aircraft, plus 2 spares)

    Six (6) AN/ALR-56M Radar Warning Receivers (1 per aircraft, plus 2 spares)

    Ten (10) Embedded Global Positioning/Inertial Navigation Systems (2 per aircraft, plus 2 spares)

    Ten (10) AN/ARC-210 Radios (2 per aircraft, plus 2 spares)

    Ten (10) AN/ARC-164 UHF/VF Radios (2 per aircraft, plus 2 spares)

    Two (2) HF Voice Radios

    Ten (10) KY-100 Secure Voice Terminals (2 per aircraft, plus 2 spares)

    Ten (10) KYV-5 Secure Voice Equipment Units (2 per aircraft, plus 2 spares)

 

Also provided are support and test equipment; publications and technical documentation; personnel training and training equipment; U.S. Government and contractor engineering, technical, and logistics support services; and other related elements of logistical and program support. The estimated MDE value is $355 million. The total overall estimated value is $650 million.

 

This proposed sale will contribute to the foreign policy and national security of the United States by improving the capability of a NATO ally. It is vital to U.S. national interests to assist the French Air Force to increase its airlift, air refueling, and air drop capabilities. These aircraft will provide these capabilities and will be used to support national, NATO, United Nations, and other coalition operations. Providing these aircraft to the French Air Force will greatly increase interoperability between the U.S. Air Force and the French Air Force, as well as other NATO allies.

 

The C-130Js will provide critical transport, airdrop, and resupply to thousands of French troops in support of current and future operations. The KC-130Js will provide crucial air refueling capability to France's fighter aircraft, light transport aircraft, and helicopters. France will have no difficulty absorbing these aircraft into its armed forces.

 

The proposed sale of this equipment and support will not alter the basic military balance in the region.

 

France requests that Lockheed Martin be the sole source provider for the C-130J aircraft. There are no known offset agreements proposed in connection with this potential sale.

 

Implementation of this proposed sale may require multiple trips for U.S. contractor representatives to France and potentially to deployed locations to provide initial launch, recovery, and maintenance support.

 

This notice of a potential sale is required by law and does not mean the sale has been concluded.

Repost 0
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 08:45
US offers rewards in hunt for Somalia's al-Shabab leaders

 

11.11.2015 by BBC Africa

 

The US government is offering $27m (£18m) in rewards for information on the whereabouts of six leaders of the Somalia-based al-Shabab group.

 

The highest reward is $6m for the group's leader Abu Ubaidah. He replaced Ahmed Abdi Godane, who was killed in a US drone strike last year. Among those being hunted is Mahad Karate, also known as Abdirahman Mohamed Warsame, believed to be a key player in the attack on a Kenyan university which killed 148 people.

Read more

Repost 0
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 08:30
A-10 Warthogs flying in support of Operation Inherent Resolve. U.S. Air Force

A-10 Warthogs flying in support of Operation Inherent Resolve. U.S. Air Force

 

November 10, 2015 Michael W. Pietrucha & Jeremy Renken – War is Boring

 

Supporting friendly forces on the ground will keep us out of another quagmire

 

A year into the coalition campaign, air power has proven an effective instrument to both weaken Daesh and aid friendly forces. But with sectarian divisions and the Bashar Al Assad regime’s brutality creating a steady flow of recruits to replace battlefield losses, there is no indication that Daesh will starve, unravel or be conventionally “defeated” anytime soon. Yet, if Daesh has not disintegrated, it has also not gained significant territory since the fall of Ramadi — which was more than offset by losses in north-central Iraq and in Kurdish areas along the Syria-Turkey border. The notable exception to that rollback has been Daesh’s advance into south-central Syria around Palmyra, where Daesh is fighting not against Kurds or the Free Syrian Army, but against Assad regime forces, thus denying coalition air power a “friendly” force with whom to coordinate.

Read more

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories