Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 juillet 2014 5 04 /07 /juillet /2014 07:20
F-35 Weekly Update: 3rd July 2014


03.07.2014 by DefenceIQ
 

U.S. and British military officials are working on a joint directive to require mandatory inspections of engines on all Lockheed Martin Corp F-35 fighter jets, after an Air Force F-35A caught fire at a Florida air base last week, said sources familiar with the situation.

 

That incident was the latest to hit the Pentagon's costliest weapons program, the $398.6 billion (£232.2 billion) F-35 Joint Strike Fighter, and came as the plane was preparing for its international debut at two air shows in Britain.

The incident involved the third stage of the F135 engine built by Pratt & Whitney, a unit of United Technologies Corp, for all three models of the new warplane, the sources said. "The engine ripped through the top of the plane," one said.

Details are still being finalised, but the inspections could take about 90 minutes, according to one of the sources, who was not authorized to speak publicly.

The incident will prevent a planned F-35 "fly by" at the July 4 naming ceremony of Britain's new aircraft carrier.

It has stalled the departure of the planes that were to participate in the UK shows, but the U.S. Marine Corps said it was still planning to send four jets across the Atlantic.

"We are on track to participate in the air shows," said Marine Corps Captain Richard Ulsh.

The Royal International Air Tattoo (RIAT) kicks off on July 11 followed by the Farnborough International Air Show starting on July 14.

Four Marine Corps F-35 B-model jets remain in southern Maryland waiting to leave for Britain. A fifth jet, owned by Britain, is still in Florida.

Strict UK liability laws mean British authorities need additional information before granting flight clearances. If something went wrong, the individual officer who approved the flight could be sued personally, the sources said.

Pratt & Whitney declined comment on any finding of the ongoing investigation into the fire at the Florida air base. Company spokesman Matthew Bates said the company was participating in the investigation.

One of the sources said the engine involved - and about six feet of debris found on the runway around the jet - were shipped to Pratt's West Palm Beach facility on Tuesday for a more detailed inspection.

Early indications pointed to a possible quality problem with one part of the engine, but that finding must still be further corroborated, said one of the sources. [Bloomberg]

Repost 0
4 juillet 2014 5 04 /07 /juillet /2014 07:20
Boeing receives contract for more Super Hornets and Growlers

 

July 1, 2014 by David Pugliese

 

The F/A-18 and EA-18G Program Office (PMA-265) announced today a contract award to Boeing for 44 F/A-18 Super Hornet and EA-18G Growler aircraft over the next two years, according to U.S. Naval Air Systems Command.

 

Read more

Repost 0
4 juillet 2014 5 04 /07 /juillet /2014 07:20
CH-147F Chinook (Photo: Combat Camera/Forces canadiennes)

CH-147F Chinook (Photo: Combat Camera/Forces canadiennes)

 

3 juillet 2014 par Jacques N. Godbout – 45eNord.ca

 

Le ministre de la Défense nationale Rob Nicholson a accueilli ce jeudi 3 juillet à 13h30 la livraison du 15e et dernier hélicoptère CH147F Chinook de Boeing au Hangar d’installations de soutien des HELTML (hélicoptères de transport moyen à lourd) à la Garnison de Petawawa où a eu lieu une cérémonie marquant un jalon important en matière d’approvisionnement.

 

Les Forces armées canadiennes avaient reçu leur premier hélicoptère CH-147F Chinook il y a à peine un peu plus d’un an, le 27 juin 2013.

«La livraison du 15e et dernier hélicoptère Chinook démontre le solide engagement de notre gouvernement à fournir aux hommes et femmes en uniforme le matériel dont ils ont besoin pour réaliser leur travail, a déclaré à cette occasion le ministre de la Défense nationale. Le modèle F canadien du Chinook, conçu spécialement pour répondre aux exigences opérationnelles et environnementales uniques du Canada, offrira une mobilité et une souplesse plus grandes à l’Aviation royale canadienne, tandis qu’elle protège les Canadiens et les intérêts canadiens, au pays et à l’étranger.»

 

Suite de l'article

Repost 0
4 juillet 2014 5 04 /07 /juillet /2014 07:20
USAF Releases Reaper UAV Accident Report

 

July 1, 2014 defense-unmanned.com

(Source: US Air Force; issued July 1, 2014)

 

MQ-9 Reaper Accident Report Released

 

LANGLEY AFB, Va. --- A series of system malfunctions led to the crash of an MQ-9 Reaper into Lake Ontario, New York, Nov. 12, 2013. The crash occurred approximately 35 miles southwest of Fort Drum, New York according to an Air Combat Command Accident Investigation Board report released today.

 

The mishap aircraft and mishap aircrew were assigned to the 17 4th Attack Wing, Hancock Field Air National Guard Base, New York. The aircraft, valued at $10.6 million, was destroyed on impact; there was no damage to private property.

 

After the MQ-9 departed Wheeler-Sack Army Airfield, New York, for the Oswego

Military Operating area to conduct a routine tra ining mission, control of the MQ-9 was turned over from the launch recovery element (LRE) aircrew to the mission control element aircrew (MCE) at Hancock Field. During the training mission, the MCE aircrew noticed a series of warnings indicating a partial failure in the MQ-9's onboard GPS and inertial navigation system.

 

In response, the MCE aircrew at Hancock Field initiated the appropriate emergency checklist and informed the LRE aircrew of the situation. While the MCE aircrew was in the process of returning the MQ-9 to Wheeler-Sack Army Airfield, the aircraft lost link with the MCE aircrew and began to fly its pre programmed contingency return-to-base flightpath on its own. This pre-programmed flightpath allows the aircraft to return to base via a series of waypoints designed to safely avoid populated areas and potential obstructions.

 

The MCE aircrew followed the checklist instructions and disabled their command link to the aircraft to enable the LRE aircrew to attempt to gain control. While the LRE aircrew was initiating the link through their ground data terminal transmitter, the MQ-9 suffered an additional failure in its GPS and inertial navigation system. A few seconds later, the aircraft began an autopilot turn to the right that inverted the aircraft and eventually led to an unrecoverable flat spin. Shortly thereafter, the MQ-9 impacted Lake Ontario and was destroyed.

 

The accident investigation board president found by clear and convincing evidence that the cause of the aircraft crash was multiple failures within the MQ-9's GPS and inertial guidance system, in conjunction with that system passing invalid flight control data to the aircraft's autopilot system.

Repost 0
4 juillet 2014 5 04 /07 /juillet /2014 07:20
Textron’s new Scorpion light strike aircraft being prepared for first transatlantic flight

 

July 1, 2014 David Pugliese

 

Textron AirLand, LLC, a joint venture between Textron Inc. and AirLand Enterprises, LLC, has announced that its Scorpion aircraft is progressing on schedule toward a July departure from McConnell Air Force Base in Kansas to England, according to a news release from the companies.

 

Read more

Repost 0
4 juillet 2014 5 04 /07 /juillet /2014 06:35
Australians to study effects of electromagnetic compatibility and interference on F-35

 

July 3, 2014 by David Pugliese

 

A full-scale model of the F-35A Joint Strike Fighter will be used by the Defence Science and Technology Organisation (DSTO) to study the effects of electromagnetic compatibility and interference on the aircraft, the Australian Ministry of Defence said in a news release.

 

More from the release:

 

Minister for Defence Senator David Johnston said the Australian-built model, known as Iron Bird, would be tested under simulated electromagnetic conditions during the acquisition and through-life sustainment of the JSF.

 

“The United States Joint Strike Fighter Program Office asked the DSTO to undertake this research, based on its world class expertise in investigating electromagnetic environmental effects,” Senator Johnston said.

 

During a visit to the DSTO laboratory in Adelaide, Senator Johnston said the testing by the DSTO will ensure the JSF is protected against electromagnetic environmental effects such as those caused by lightning and broadcast transmissions which can impair the performance and safety of aircraft.

 

The JSF is a fifth-generation aircraft with highly complex electronics, sophisticated software and a structural airframe made of composite materials to ensure stealth. These features expose the aircraft to electromagnetic interference from both naturally occurring phenomena and man-made sources, including telecommunication transmissions, radar and lightning strikes.

 

“The impact of these interferences needs to be well understood and appropriately managed,” Senator Johnston said.

 

“The data captured during DSTO testing will help in providing potential reductions in the cost of owning the JSF fleet and enhancing the aircraft’s capability.”

 

The DSTO test methods provide a rapid, cost-effective means of assessing and monitoring the JSF’s ability to withstand electromagnetic exposure and minimise any impact on its systems and performance.

 

Senator Johnston said DSTO’s research would support the verification for compliance and airworthiness certification for the JSF aircraft.

 

The Australian Government recently committed to buying an additional 58 JSF aircraft, bringing the fleet total to 72. Australia’s first two F-35As are due to be delivered to a United States-based training facility during 2014aEUR’15 when Royal Australian Air Force pilot and maintainer training will begin on the aircraft.

 

Senator Johnston said because Australia had entered the program at the development phase, Australian companies have gained $357.6 million in production orders with only about 2-3 per cent of the production F-35A aircraft manufactured.

 

About 30 Australian companies are directly involved in doing business with JSF primes, with many more Australian companies as sub-contractors.

Repost 0
3 juillet 2014 4 03 /07 /juillet /2014 22:30
MQ-1 Predator armed with an AGM-114 Hellfire missile

MQ-1 Predator armed with an AGM-114 Hellfire missile

 

July 1, 2014 defense-unmanned.com

 (Source: U.S Department of Defense; issued June 27, 2014)

 

Armed, Remotely Piloted Aircraft Patrolling Skies Over Iraq

 

WASHINGTON --- Some of the manned and unmanned aircraft that the United States is flying over Iraq are armed to protect newly arrived American military advisers on the ground, Pentagon press secretary Navy Rear Adm. John Kirby said today.

 

The aircraft are being flown with the Iraqi government’s permission, the admiral said during a regular Pentagon briefing.

 

“The reason that some of those aircraft are armed is primarily for force protection reasons now that we have introduced into the country some military advisers whose objective will be to operate outside the confines of the embassy."

 

There are 90 U.S. service members on six teams assessing conditions in and around Baghdad. Another 90 Americans are setting up the joint operations center in Baghdad.

 

All told, there are around 500 American service members in the country sent by President Barack Obama to help the Iraqi military as it faces advances by Sunni militants from the Islamic State of Iraq and the Levant who have overrun much of the country’s northern and western provinces.

 

The aircraft are flying between 30 and 40 missions a day in and around Baghdad, Kirby said. The information gathered will feed into the team assessments and the information is being shared with Iraqi forces.

 

The president has made no decisions about the use of kinetic force, Kirby said, “but it would be irresponsible for us not to be planning, preparing and thinking and to be ready in case he should make that decision.”

 

Obama has however, decided to ask Congress for $500 million for fiscal year 2015 to help train and equip moderate elements of the opposition battling the Assad regime in neighboring Syria, where the civil war is being blamed for sending Sunni extremists across the border and destabilizing Iraq.

 

“That opposition, mind you, still has to be vetted,” Kirby said.

 

Defense officials say it’s imperative that such aid does not end up arming extremists. “But that doesn't mean that you stop the effort to try to enable and build the capacity of partners in a very tough part of the world,” Kirby said. “You don’t just turn it off because there’s a risk that … some of it may fall into the wrong hands.”

Repost 0
3 juillet 2014 4 03 /07 /juillet /2014 16:50
Rockwell Collins showcasing F-35 Lightning II HMDS at Farnborough Airshow 2014

 

Jul 2, 2014 ASDNews Source : Rockwell Collins

 

    MultiScan ThreatTrack Weather Radar, EVS-3000 Enhanced Vision System and HeliSure Situational Awareness system on display for first time at Farnborough

 

In celebration of the F-35 making its international debut, the Rockwell Collins ESA Vision Systems F-35 Lightning II Helmet Mounted Display System (HMDS) will be in the spotlight at the Farnborough Airshow 2014.

 

The F-35 HMDS provides pilots with unprecedented situational awareness. All the information that pilots need to complete their missions – through all weather, day or night – is projected on the helmet’s visor, an industry first. In addition, real-time imagery streamed from six infrared cameras mounted around the aircraft to the helmet, allows pilots to “look through” the airframe.

 

Read more

Repost 0
3 juillet 2014 4 03 /07 /juillet /2014 16:45
Washington reconnaît la présence de militaires US en Somalie (médias)

 

MOSCOU, 3 juillet - RIA Novosti

 

Des conseillers militaires américains opèrent en secret en Somalie depuis 2007, rapportent jeudi les agences occidentales citant des sources au sein de la Maison Blanche.

 

Selon les médias, à l'heure actuelle, environ 120 militaires américains se trouvent en Somalie sans prendre part aux combats. C'est la première fois que des responsables US reconnaissent une présence militaire américaine aussi importante en Somalie depuis la présidence de George W. Bush.

 

Les Etats-Unis ont l'intention d'accroître leur aide militaire à la Somalie pour aider ce pays à combattre l'insurrection islamiste d'Al Chabaab associée à la nébuleuse terroriste internationale Al-Qaïda.

 

Washington envisage également d'accorder plus de fonds à l'Armée nationale somalienne, après avoir coopéré pendant plusieurs années avec la Mission de l'Union africaine en Somalie (AMISOM). Il convient de rappeler que depuis 2007, les Etats-Unis ont débloqué 512 millions de dollars en faveur de l'AMISOM et 171 M USD pour la mise en place d'une armée professionnelle en Somalie.

 

La Somalie est plongée dans le chaos et la guerre civile depuis la chute du président Siad Barre en 1991 et la dislocation du pays qui a suivi. De nos jours, la Somalie n'existe pratiquement plus en tant qu'Etat uni. Le pays est partagé entre différentes factions hostiles, dont le mouvement radical al-Chabaab.

 

Reconnu par la communauté internationale comme l'unique organe de pouvoir légal, le Gouvernement fédéral de transition (GFT) ne contrôle que Mogadiscio et certaines régions environnantes, le reste du pays étant administré par des entités autonomes refusant de se soumettre aux autorités centrales.

Repost 0
3 juillet 2014 4 03 /07 /juillet /2014 16:30
Cape Ray - photo USN

Cape Ray - photo USN

 

MOSCOU, 3 juillet - RIA Novosti

 

Le navire de la Marine américaine Cape Ray a quitté le port italien de Gioia Tauro pour se rendre dans les eaux internationales et procéder à la destruction des armes chimiques syriennes se trouvant à son bord, annoncent jeudi les médias internationaux.

 

Le Cape Ray a quitté Gioia Tauro "pour les eaux internationales en Méditerranée où les opérations de neutralisation des armes chimiques vont bientôt commencer", a expliqué le contre-amiral John Kirby, porte-parole du Pentagone, dans un communiqué.

 

Au total, 78 conteneurs ont été transférés du cargo danois Ark Futura sur le navire.

 

Seuls les éléments les plus dangereux, dits de "priorité Un" et entrant dans la composition du gaz moutarde et du sarin, seront détruits à bord du Cape Ray. Ces derniers s'élèvent à environ 700 tonnes, selon le Pentagone.

 

Le navire a embarqué dans ses cales deux systèmes d'hydrolyse déployable (FDHS), des installations portables capables de "neutraliser" les agents chimiques les plus dangereux.

 

Ce processus doit permettre de détruire les agents chimiques à plus de 99% et d'en réduire la toxicité à des niveaux similaires aux niveaux habituels dans l'industrie.

Repost 0
3 juillet 2014 4 03 /07 /juillet /2014 16:20
4th of July Fireworks U.S. Navy Style

 

 

04.07.2014 U.S. Navy

 

Happy Independence Day, America. From your U.S. Navy.

Repost 0
3 juillet 2014 4 03 /07 /juillet /2014 11:35
India - UGM-84L Harpoon Missiles

 

Jul 2, 2014 ASDNews Source : Defense Security Cooperation Agency (DSCA)

 

The State Department has made a determination approving a possible Foreign Military Sale to India for UGM-84L Harpoon missiles and associated equipment, parts, training and logistical support for an estimated cost of $200 million. The Defense Security Cooperation Agency delivered the required certification notifying Congress of this possible sale on July 1, 2014.

 

The Government of India has requested a possible sale of 12 UGM-84L Harpoon Block II Encapsulated Missiles, 10 UTM-84L Harpoon Encapsulated Training missiles, 2 Encapsulated Harpoon certification training vehicles, containers, spare and repair parts, support and test equipment, personnel training and training equipment, publications and technical data, U.S. Government and contractor engineering and logistics support services, and other related elements of logistics support. The estimated cost is $200 million.

 

Read more

Repost 0
3 juillet 2014 4 03 /07 /juillet /2014 07:20
photo-Jason-Reed

photo-Jason-Reed

 

3 juillet 2014 par Nicolas Laffont - 45eNord.ca

 

Marquée par de récents scandales PRISM et autres révélations d’Edward Snowden (qui vient par ailleurs de fêter sa deuxième année enfermé à l’ambassade d’Equateur à Londres), la National Security Agency (NSA) vient de publier son premier rapport de transparence, et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il est… opaque!

 

Lire l’article

Repost 0
2 juillet 2014 3 02 /07 /juillet /2014 19:30
Un navire avec des armes chimiques syriennes jette l'ancre en Italie

MV Cape Ray in Italy to begin transferring Syrian chemical agents, precursor materials photo US Mission to Nato 2 july 2014

 

ROME, 2 juillet – La Voix de la Russie/RIA Novosti

 

Le navire danois Ark Futura transportant des armes chimiques syriennes est entré dans le port italien de Gioia Tauro, ont annoncé mercredi les médias locaux.

 

Au cours de la journée, les 78 conteneurs contenant au total 600 tonnes de composants chimiques seront transférés sur le navire américain Cape Ray pour être détruits à son bord dans les eaux internationales.

 

Le désarmement de Damas est une des conditions du règlement de la crise syrienne. L'accord ad hoc conclu avec la participation immédiate de la Russie a permis d'éviter l'intervention militaire internationale prônée par les Etats-Unis.

Repost 0
2 juillet 2014 3 02 /07 /juillet /2014 19:20
BPC Vladivostok photo T. Bregaris Ouest-France

BPC Vladivostok photo T. Bregaris Ouest-France

 

WASHINGTON, 2 juillet - RIA Novosti

 

Washington considère comme inopportune la coopération de Paris avec Moscou sur la livraison des BPC Mistral sur fond de crise ukrainienne, a déclaré mardi soir le conseiller adjoint du président américain pour la sécurité nationale Ben Rhodes.

"Compte tenu de la situation en Ukraine, nous estimons que le moment est mal choisi pour conclure des contrats militaires", a indiqué le responsable US lors d'une conférence de presse.

Dans le même temps, M.Rhodes a souligné que la partie américaine ne cherchait pas à politiser cette question.

Auparavant, le président russe Vladimir Poutine a déclaré que Moscou était au courant de la pression exercée par les Etats-Unis sur la France à propos des porte-hélicoptères Mistral et considère ce comportement comme une forme de chantage.

La Russie et la France ont signé en 2011 un contrat de 1,2 milliard d'euros pour la construction de deux bâtiments de type Mistral pour la Marine russe. Ces navires sont en cours de construction aux chantiers STX de Saint-Nazaire. Le premier bâtiment - le Vladivostok - a été mis à l'eau et sera remis à la Russie à l'automne 2014, et le second - baptisé Sébastopol - à l'automne 2015.

Sur fond de crise ukrainienne, la livraison des BPC français à la Russie a provoqué des tensions entre Paris et ses alliés. Les Etats-Unis se montrent particulièrement hostiles à la vente des navires à Moscou. Or, les autorités françaises promettent de remplir leurs engagements malgré les pressions de Washington.

Repost 0
2 juillet 2014 3 02 /07 /juillet /2014 17:35
Boeing offers KC-46 for South Korea tanker requirement

 

30 Jun 2014 By: Craig Hoyle - FG

 

Boeing has submitted its response to a request for proposals to supply South Korea’s first in-flight refuelling capability, pitching the 767-based KC-46 for the four-aircraft deal.

In development for the US Air Force, which plans to acquire 179 examples via its KC-X tanker programme, the KC-46 could support Seoul’s Boeing F-15K strike aircraft and Lockheed Martin F-16C fighters if selected, along with its Korea Aerospace Industries TA-50s and future 60 Lockheed Martin F-35s. It also would provide “the ability to operate seamlessly with the US Air Force during combat and humanitarian relief operations”, the company adds.

 

Read more

Repost 0
2 juillet 2014 3 02 /07 /juillet /2014 17:20
F-35A sustains fire damage during aborted take-off (23 jun.)

 

23 Jun 2014 By: Stephen Trimble - FG

 

A Lockheed Martin F-35A was damaged on 23 June after a fire erupted in the aft section of the fuselage during a take-off attempt from Eglin AFB, Florida, says a base spokeswoman.

The pilot aborted the take-off attempt due to the fire and exited the aircraft without injury, she says. Further details have not been released.

Emergency crews responded to the fire, which was reported at 09:15, and used foam to extinguish the flames, the spokeswoman says.

The cause of the fire is now under investigation.

 

Read more

Repost 0
2 juillet 2014 3 02 /07 /juillet /2014 12:40
Poutine joue la France et l’Europe contre les États-Unis

Vladimir Poutine Conférence des ambassadeurs de Russie et des représentants permanents à Moscou le 1er juillet 2014 (Service de presse du Kremlin)

 

2 juillet 2014 45eNord.ca (AFP)

 

Vladimir Poutine s’est affiché en défenseur de l’Europe, de son indépendance, et en particulier de la France contre le «chantage» américain, lors d’un discours de politique étrangère qui a réaffirmé les ambitions de la Russie sur le continent.

 

«La politique indépendante de la Russie ne plaît vraiment pas à ceux qui continuent de prétendre à un rôle exceptionnel. Les événements en Ukraine l’ont montré, comme ils ont montré que ce modèle de relations avec la Russie [...] ne fonctionne pas», a lancé, devant le corps diplomatique russe, le maître du Kremlin.

 

Il réaffirmait ainsi, dans une allusion claire aux États-Unis, la rivalité revenue au galop ces derniers mois, au fil des crises syrienne puis ukrainienne, avec l’ancien adversaire de la guerre froide.

 

Il a défendu le droit de la Russie de protéger ses intérêts géopolitiques en Ukraine, affirmant que si elle n’était pas intervenue dès mars en Crimée, les forces de l’Otan se seraient rapidement installées dans la péninsule où est historiquement basée la flotte russe de la mer Noire.

 

«En définitive, tout ce pour quoi la Russie se battait depuis l’époque de Pierre-le-Grand, et même avant, aurait été effacé», a déclaré M. Poutine.

 

«J’espère que le pragmatisme va tout de même l’emporter, que les Occidentaux vont abandonner leurs ambitions [...], vont commencer à construire les relations sur un pied d’égalité, avec respect mutuel», a-t-il conclu.

 

Suite de l’article

Repost 0
2 juillet 2014 3 02 /07 /juillet /2014 11:20
Iceland-U.S. Defense Agreement ‘Model for Eastern Europe’

 

July 01, 2014 By Zoë Robert - icelandreview.com

 

Victoria Nuland, United States Assistant Secretary of State for European and Eurasian Affairs, has said that the U.S. defense agreement with Iceland is pioneering and should be used as a model, particularly for U.S. agreements in Eastern Europe.

 

Read full article

Repost 0
2 juillet 2014 3 02 /07 /juillet /2014 07:40
 Ukraine: relance de l’offensive contre les insurgés pro-russes et première victoire


01.07.2014 45eNord.ca
 

Le président ukrainien, Petro Porochenko, cédant à son armée et à l’opinion publique ukrainienne, a préféré l’offensive militaire aux négociations et a annoncé dans la nuit de lundi à mardi la fin du cessez-le-feu unilatéral d’une semaine et la reprise de l’offensive de l’armée dans l’Est, malgré les pressions russes et européennes.

—–
Mise à jour au 01/07/2014 à 16h15

Les chefs de la diplomatie allemande, française, russe et ukrainienne se réuniront mercredi de cette semaine à Berlin pour des discussions sur la crise en Ukraine, rapporte l’AFP, disant tenir l’information de source diplomatique française.

Frank-Walter Steinmeier, Laurent Fabius, Serguei Lavrov et Pavlo Klimkine se retrouveront dans l’après-midi pour des pourparlers sur la crise, alors que Kiev a repris ses opérations militaires contre les séparatistes pro-russes dans l’est du pays, et que Moscou l’accuse de torpiller le processus de paix.

—–

«Après avoir examiné la situation, j’ai décidé, en tant que commandant en chef des forces armées, de ne pas prolonger le régime de cessez-le-feu unilatéral», a déclaré M. Porochenko.

Une «offensive massive d’artillerie et d’aviation» a été déclenchée, a annoncé pour sa part le porte-parole du ministère ukrainien de la Défense Oleksiï Dmytrachkivskiï.

«L’opération antiterroriste» a repris mardi matin, a déclaré de son côté le président du parlement Oleksandr Tourtchinov à l’ouverture de la séance de la chambre unique. «Les forces armées effectuent des frappes contre les bases et les bastions des terroristes», a dit M. Tourtchinov, cité par Interfax.

Et ce mardi 1er juillet, première victoire, les forces gouvernementales ont repris le contrôle du poste-frontière de Dovjanskiï occupé par les insurgés prorusses dans la région de Lougansk (est), a annoncé le président ukrainien Porochenko.

Des sapeurs ont déminé ses environs, enlevant 15 engins explosifs sur les voies d’accès à ces installations et 20 autres sur le territoire du poste lui-même.

À une trentaine de kilomètres de Donetsk, se déroulaient également ce matin des combats impliquant des chars selon des témoins et des journalistes sur place.

Ailleurs sur le terrain, la situation était calme et inchangée.

Plusieurs incidents et violations avaient marqué le cessez-le-feu et les deux parties s’étaient pointées du doigt.Selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères ukrainien diffusé tard lundi soir, 27 soldats ont été tués par les séparatistes pro-russes et 69 autres blessés pendant la trêve.

 

Le contrôle de la frontière

Le contrôle du territoire et, en premier lieu de la frontière, est l’un des objectifs de l’opération ukrainienne qui vise notamment à empêcher l’entrée dans les zones séparatistes d’hommes et de matériels en provenance de Russie.

À l’issue d’entretiens téléphoniques avec ses homologues Angela Merkel, François Hollande et Petro Porochenko lundi 30 juin, le président russe Vladimir Poutine, tout en appelant à une prolongation du cessez-le-feu dans l’est de l’Ukraine, avait pourtant proposé à son homologue ukrainien le déploiement d’observateurs à la frontière pour s’assurer une fois pour toutes que ne passent pas d’hommes armés.

Mais le président Porochenki était soumis à de fortes pressions pour qu’il mette fin aux cessez-le-feu, alors qu’en Ukraine l’opinion publique était favorable à la reprise des opérations militaires contre les «séparatistes», estimant que la suspension des combats permettait à ces derniers de recevoir de nouveaux renforts de Russie.

Dans une adresse solennelle à la nation, Porochenko avait rejeté la responsabilité de la situation sur les rebelles, dénonçant leurs «activités criminelles» qui ont fait échouer son plan de paix, tout en se gardant bien d’évoquer la Russie.

 

Moscou déplore la situation

Le ministère russe des Affaires étrangères a déclaré que les Occidentaux devaient «cesser d’utiliser l’Ukraine comme monnaie d’échange dans les jeux géopolitiques».

Après son ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, le président russe a déploré à son tour le refus de Kiev de prolonger le cessez-le-feu. «En refusant de prolonger le cessez-le-feu, le président ukrainien Piotr Porochenko s’est porté pleinement responsable de la situation en Ukraine, notamment des conséquences de l’opération militaire», a déclaré mardi le président Vladimir Poutine devant les ambassadeurs russes et les représentants permanents de la Russie auprès des institutions internationales.

«L’Ukraine n’abandonne pas son plan de paix», a toutefois affirmé le président ukrainien lors de l’annonce dans la nuit de lundi à mardi du refus de prolonger le cessez-le-feu. «Notre plan de paix, en tant que stratégie pour l’Ukraine et le Donbass, reste en vigueur. Et nous sommes même prêts à revenir au régime de cessez-le-feu à tout moment. Quand nous verrons que toutes les parties s’attachent à appliquer les points essentiels de ce plan de paix».

 

Sanctions ou pas

Vendredi dernier, à Bruxelles, les chefs d’État de l’UE avaient donné trois jours à la Russie pour engager des actions concrètes visant à faire baisser la tension dans l’est de l’Ukraine.

Par ailleurs, selon des sources européennes, l’UE a décidé de préparer de nouvelles sanctions contre la Russie considérant l’absence de désescalade dans le dossier ukrainien.

Mais ces sanctions, si elles étaient adoptées, demeureraient ciblées, selon l’une de ces sources, et il semble exclu que l’on passe à des mesures de phase 3 qui, elles, pourraient toucher des secteurs entiers de l’économie russe.

En outre, les Vingt-Huit n’envisageaient pour le moment d’imposer tout de suite de nouvelles sanctions à la Russie, ont aussi indiqué à Bruxelles des diplomates européens, la décision à ce sujet ne devant pas être prise avant la réunion de lundi prochain.

Les sanctions, n’en déplaise aux Américains et aux John Baird de ce monde, semblent de moins en moins une réponse à la crise ukrainienne, pas plus, peut-être, que la reprise des opérations militaires dont les victoires pourraient s’avérer bien éphémères.

Repost 0
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 18:57
Les fiches de l'IRSEM



01/07/2014 IRSEM

 

En quelques pages seulement, les Fiches de l'IRSEM présentent l’état de l’art synthétique d’une question précise pour en indiquer les principaux débats, animateurs et enseignements.

 

Fiche de l'IRSEM n°33 - 2014
La sécurité des Territoires Frontaliers  à l'ère du global 
La Triple frontière (Brésil, Argentine, Paraguay)
Cynthia Salloum

Fiche de l'IRSEM n°32 - 2014
L’Ukraine : de la Révolution orange à Euromaïdan, une révolution « bleue et jaune » ? 
Revue de la littérature scientifique
Marie-Elisabeth Baudoin
 

Fiche de l'IRSEM n°31 - 2013
Les perspectives d'organisation du contrôle de l'espace maritime des Etats du golfe de Guinée
Oswald Padonou

 

  Fiche de l'IRSEM n°30 - 2013
Les opérations de maintien de la paix de l’ONU : doctrine et pratiques en constante évolution
Lucile Maertens

Fiche de l'IRSEM n°29 - 2013
La défense britannique en 2013 : une posture incertaine
Alice Pannier

Fiche de l'IRSEM n°28 - 2013
L’Inde, l’Afghanistan et le retrait de l’OTAN
Olivier Blarel

Fiche de l'IRSEM n°27 - 2013
La politique afghane de l’Inde depuis 2001
Olivier Blarel

Fiche de l'IRSEM n°26 - 2013
Les rapports de force entre la Chine et l'Inde à travers le prisme sri-lankais
Solène Soosaithasan

Fiche de l'IRSEM n°25 - 2013
Le paradoxe de la stabilité/instabilité : la bombe nucléaire comme facteur de paix globale et de guerre local
Adrien Schu

Fiche de l'IRSEM n°24 - 2013
L’Inde et sa « Look West Policy » : la stratégie indienne d’insertion dans la région du Golfe depuis la fin de la guerre froide
Mélissa Levaillant

Fiche de l'IRSEM n°23 - 2013
Les modèles explicatifs de la guerre irrégulière : discussion autour d’un objet évanescent
Sarah Guillet

Fiche de l'IRSEM n°22-2013
Prendre les armes en République démocratique du Congo, de la réalité d’un engagement à sa légitimation,
Mehdi Belaïd

Fiche de l'IRSEM n°21 - 2013
La paix au service de la guerre à l’est de la République démocratique du Congo : réflexions sur les mécanismes de reproduction de la conflictualité
Mehdi Belaïd

Fiche de l'IRSEM n°20 - 2012
Syndrome post-traumatique du militaire, éléments de contexte et de réflexion stratégique
Agnès Colin

Fiche de l'IRSEM n°19 - 2012
L’Etat et la guerre en Afghanistan 1978-2012
Adam Baczko

Fiche de l'IRSEM n°18 - 2012
Tensions sur les ressources en eau : l’enjeu de l’évaluation économique
Noëmie Neverre
   

Fiche de l'IRSEM n°17 - 2012
La sécurité environnementale et le processus de sécurisation : définitions et enjeux théoriques
Lucile Maertens

Fiche de l'IRSEM n°16 - 2012
Internet et la Défense : un nouvel outil pour la communication
Benjamin Loveluck, Irène Eulriet

Fiche de l'IRSEM n°15 - 2012
Etat des lieux des tensions en Mer de Chine méridionale : quelles perspectives pour 2012 ?
Frédéric Pupatti

Fiche de l'IRSEM n°14 - 2012
Deux « murs » de séparation contemporains : caractéristiques des dispositifs de contrôle israélien et américain
Damien Simonneau

Fiche de l'IRSEM n°13 - 2012
Le soft -power chinois en Afrique
Martina Bassan

Fiche de l'IRSEM n°12 - 2011
L’intégration de l’Albanie au sein de l’UE : entre sécurité, européanisation, et démocratisation.
Elda Nasho-Ah-Pine

Fiche de l'IRSEM n°11 - 2011
Cyberterrorisme : quel périmètre ?
Alix Desforges

Fiche de l'IRSEM n°10 - 201 Contrôler l’incontrôlable ? La politique américaine de contrôle des exportations de technologies à double usage dans l’après Guerre froide
Hugo Meijer

Fiche de l'IRSEM n°10 - 2011
Controlling the Uncontrollable ? U.S. Dual-Use Export Controls in the Post-Cold War Era
Hugo Meijer

Fiche de l'IRSEM n°9 - 2011
La stabilisation du voisinage de l’Union européenne au sud de la Méditerranée depuis 1995 : un aperçu des enjeux théoriques
Morgane Gertz

Fiche de l'IRSEM n°8 - 2011
Les États-Unis et l’idée de capitulation inconditionnelle
Benjamin Brice

Fiche de l'IRSEM n°7 - 2011
La Structure du système international
Ilinca Mathieu

Fiche de l'IRSEM n°6 - 2011
La médiation internationale dans la résolution des conflits : Un regard théorique
Milena Dieckhoff

Fiche de l'IRSEM n°5 - 2010
Les complexes régionaux de sécurité
Sihem Djebbi

Fiche de l'IRSEM n°4 - 2010
Le conflit afghan : panorama des analyses des spécialistes de sciences sociales
Camille Sicourmat

Fiche de l'IRSEM n°3 - 2010
L'avenir de l’OTAN : les regards académiques
Sophie Dagand, Oriane Reynaud

Fiche de l'IRSEM n°2 - 2010
L'attractivité des armées auprès des minorités ethniques en Europe : une comparaison Allemagne, France, Grande-Bretagne
Carina Scholz

Fiche de l'IRSEM n°1- 2010
Puissance Chine : la stratégie d'affirmation internationale chinoise
Magali Robert

Repost 0
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 18:55
Le Vladivostok et le Smolniy à Saint-Nazaire  photo Franck Dubray

Le Vladivostok et le Smolniy à Saint-Nazaire photo Franck Dubray

 

01/07/2014 - JDD

 

Les problèmes des banques françaises avec les Etats-Unis ? Du "chantage" pour que Paris renonce à vendre deux navires de guerre Mistral à la Russie, a affirmé Vladimir Poutine mardi. Le président russe a ainsi établi un lien entre l'amende record infligée par la justice américaine à BNP Paribas et la prochaine livraison de ces navires.

 

Suite de l’article

Repost 0
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 17:30
Green Berets in Iraq - photo US Army

Green Berets in Iraq - photo US Army

 

WASHINGTON, 1er juillet - RIA Novosti

 

200 militaires américains supplémentaires sont arrivés en Irak le week-end dernier, et 100 autres seront envoyés à Bagdad dans les jours à venir, a annoncé le porte-parole du Pentagone, le contre-amiral John Kirby.

 

Ces effectifs s'ajoutent ainsi aux 275 soldats déployés dans le pays en juin en vue de protéger l'ambassade US, et à l'envoi de 300 conseillers militaires pour aider l'armée irakienne à combattre les insurgés islamistes.

 

Toujours selon M.Kirby, Washington dépêchera en Irak des hélicoptères et des drones également.

 

Les autorités irakiennes essaient d'endiguer l'offensive des djihadistes ultra-radicaux de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), qui se sont emparés de vastes territoires dans le nord et l'ouest du pays depuis le lancement de leur offensive le 9 juin dernier. Le groupe aspire à instaurer un califat islamique à cheval sur l'Irak et la Syrie.

 

Face à l'offensive islamiste, Bagdad a sollicité l'aide militaire d'autres pays, notamment des Etats-Unis, qui craignent une déstabilisation de toute la région.

Repost 0
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 16:50
La Pologne choisira entre Eurosam et Raytheon pour sa défense aérienne

Le système SAMP/T de MBDA proposé à la Pologne par le consortium Eurosam - photo MBDA

 

 01/07/2014 par Emmanuel Huberdeau – Air & Cosmos

 

Malgré un budget de la défense limité, la Pologne poursuit son effort de modernisation de ses capacités de défense. Le ministère de la défense a annoncé avoir retenu les offres de Raytheon et Eurosam pour la dernière phase de son programme d'acquisition d'un système de défense aérienne. Les offres de Lockheed Martin (Qui proposait le système Meads) et du gouvernement israélien sont donc rejetées.

Varsovie choisira entre le système Aster-30/SAMP/T du consortium Eurosam comprenant Thales et MBDA et le système Patriot proposé par Raytheon. Le vainqueur devrait être annoncé avant la fin de l'année.

 

Suite de l’article

Repost 0
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 16:45
How Boko Haram is beating U.S. efforts to choke its financing

 

01 July 2014 defenceWeb (Reuters)

 

When Washington imposed sanctions in June 2012 on Boko Haram leader Abubakar Shekau, he dismissed it as an empty gesture.

 

Two years later, Shekau’s skepticism appears well founded: his Islamic militant group is now the biggest security threat to Africa's top oil producer, is richer than ever, more violent and its abductions of women and children continue with impunity.

 

As the United States, Nigeria and others struggle to track and choke off its funding, Reuters interviews with more than a dozen current and former U.S. officials who closely follow Boko Haram provide the most complete picture to date of how the group finances its activities.

 

Central to the militant group’s approach includes using hard-to-track human couriers to move cash, relying on local funding sources and engaging in only limited financial relationships with other extremists groups. It also has reaped millions from high-profile kidnappings.

 

"Our suspicions are that they are surviving on very lucrative criminal activities that involve kidnappings," U.S. Assistant Secretary of State for African Affairs Linda Thomas-Greenfield said in an interview.

 

Until now, U.S. officials have declined to discuss Boko Haram’s financing in such detail.

 

Read full article

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories