Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 juin 2015 3 17 /06 /juin /2015 16:20
CH-53K Super Stallion photo Sikorsky Aircraft

CH-53K Super Stallion photo Sikorsky Aircraft

Aéronautique Cette séparation va permettre aussi bien à UTC qu'à Sikorsky "de mieux se concentrer sur leur cœur de métier", a commenté le nouveau PDG du groupe Gregory Hayes, cité dans le communiqué.

 

15/06/2015 latribune.fr

 

La filiale d'UTC est considérée comme un des grands rivaux d'Airbus Helicopters dans le domaine militaire. Selon le Wall Street Journal, plusieurs entreprises ont été contactées, dont Boeing, Airbus et Lockheed Martin pour reprendre cette activité. Airbus surveille également de près une possible mise en vente.

 

Le conglomérat industriel américain United Technologies (UTC) a annoncé lundi 15 juin que, sous réserve de l'approbation finale de son conseil d'administration, il allait se séparer de sa filiale de fabrication d'hélicoptères Sikorsky. L'entreprise fabrique aussi les ascenseurs Otis et les moteurs d'avions Pratt and Whitney.

Le groupe industriel américain a précisé avoir décidé de se séparer de cette activité de 8 milliards de dollars (environ 7,13 milliards d'euros) après avoir passé en revue les différentes options qui se présentaient (vente ou création d'une filiale indépendante).

Cette séparation va permettre aussi bien à UTC qu'à Sikorsky "de mieux se concentrer sur leur cœur de métier", a commenté le nouveau PDG du groupe, Gregory Hayes, cité dans le communiqué.

 

Boeing, Airbus et Lockheed Martin contactés

Cette nouvelle n'est pas une surprise: après le départ abrupt de son PDG en novembre 2014, UTC avait lancé un examen stratégique de ses activités. Greg Hayes avait laissé entendre, mi-mars, que le groupe s'orienterait davantage vers une scission de la filiale, considérée comme un des grands rivaux d'Airbus Helicopters dans le domaine militaire.

Selon le Wall Street Journal, plusieurs entreprises ont été contactées dont Boeing, Airbus et Lockheed Martin pour reprendre cette activité. Airbus surveille également de près une possible mise en vente, a déclaré la semaine dernière Allan McArtor, président exécutif d'Airbus Group Inc., la branche américaine de l'avionneur européen.

 

Suppression de 1.400 postes et recul des ventes

Le président de Sikorsky, Bob Leduc, a déclaré, lors d'une journée investisseurs, que l'entreprise comptait gonfler son chiffre d'affaires à 10 milliards de dollars au moins d'ici à 2025, en prenant en compte les 49 milliards de dollars que doit lui rapporter son carnet de commandes.

L'entreprise a par ailleurs annoncé, début juin, la suppression de 1.400 emplois sur 12 mois et la réorganisation de certains sites en raison d'une forte baisse de la demande dans les secteurs du pétrole et du gaz et d'un recul des ventes à l'international.

Partager cet article

Repost0
2 avril 2015 4 02 /04 /avril /2015 16:55
Jean-François Chanut

Jean-François Chanut

 

31 mars 2015 par JDE

 

Michel Ferey passe la main à Jean-François Chanut, président de Ratier Figeac SAS à partir du 1er avril.

 

Jean-François Chanut a été nommé président de Ratier Figeac lors de l'assemblée générale du sous-traitant aéronautique, le 24 mars dernier. Il remplace Michel Ferey, président et directeur général depuis 2010 de Propeller Systems, entité du groupe américain UTC Aerospace Systems et qui regroupe Ratier-Figeac en France, une unité à Windsor Locks aux Etats-Unis ainsi que RFM, filiale marocaine de Ratier-Figeac. Dans le cadre de son départ à la retraite, Michel Ferey reste toutefois dans l'entreprise puisqu'il prend la présidence du comité de surveillance de Ratier Figeac, succédant à Robert Vitrat.

 

Suite de l’article

Partager cet article

Repost0
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 12:20
Hélicoptère UH-60M photo Sikorsky

Hélicoptère UH-60M photo Sikorsky

 

19 mars 2015 par Thierry Dubois – Aerobuzz.fr

 

Le conglomérat United Technologies Corporation (UTC) envisage de se séparer du constructeur d’hélicoptères Sikorsky, tandis que ce dernier pourrait vendre sa gamme Schweizer. Même si sa marge de 10% n’est pas jugée satisfaisante par UTC, les résultats de Sikorsky sont bons. Du coup, il est trop cher pour trouver un acquéreur.

 

Le président d’UTC, Gregory Hayes, trouve que Sikorsky affiche une croissance et une marge trop faibles, si on le compare aux autres entreprises du groupe. « Ce n’est pas ce que nous souhaitons  », déclarait-il récemment. Et de pointer une marge légèrement supérieure à 10 % en 2014 et une croissance annuelle projetée de 3 % jusqu’en 2023. Avec un chiffre d’affaires de 7,5 Md$, Sikorsky est aussi la plus petite des cinq composantes d’UTC – les quatre autres sont Pratt & Whitney (moteurs aéronautiques), UTAS (systèmes aérospatiaux), Otis (ascenseurs) et Carrier (climatisation). La forte dépendance au secteur militaire est vue, en outre, comme un facteur d’incertitude. Le conseil d’administration d’UTC a autorisé ses dirigeants exécutifs à examiner « toutes les options stratégiques  ». Un travail qui devrait se terminer d’ici à la fin de l’année. Il s’agit, bien sûr, de créer de la valeur pour les clients et les actionnaires. Sikorsky emploie 15.200 personnes.

 

Suite de l’article

Partager cet article

Repost0
11 septembre 2013 3 11 /09 /septembre /2013 12:50
MBDA and UTC to Transform Development of Missile Guidance and Control

Sep 11, 2013 ASDNews Source : MBDA

 

MBDA and UTC Aerospace Systems have initiated a pioneering development programme of an Inertial Measurement Unit (IMU) for a multitude of programmes within, and potentially beyond, MBDA’s current Complex Weapons (CW) Portfolio. This is being achieved with a focus on Value for Money (VfM) through Modularity and Reuse (M&R) at all levels of a missile system.

 

To help facilitate a successful programme, MBDA and UTC Aerospace Systems are transforming the way they work together with a joint desire to move towards a much closer, more collaborative business relationship.

 

IMUs, which are a critical element of the missile’s guidance, navigation and control functions, have traditionally been based on a number of differing technologies including high cost fibre-optics. UTC Aerospace Systems, which is the Design Authority, will use Micro-Electro-Mechanical Systems (MEMS)-based IMUs, through investment in their operationally-proven MEMS sensor technology. One outcome will be a high performance IMU that meets the MBDA performance requirements but is smaller, more versatile and offers unparalleled value for money when compared to traditional technologies.

 

This high performance IMU is being developed to be backwards compatible with one of existing UTC Aerospace Systems MEMS IMUs. This allows its adoption within multiple programmes whilst providing a form and fit interchangeable system upgrade opportunity for scenarios that require increased range and performance.

 

Steve Wadey, MBDA Executive Group Director Technical and Managing Director UK commented, “This demonstrates MBDA’s commitment to the Team CW philosophy by delivering innovative solutions and long term value for money. It is being achieved by improving our way of working with strategic suppliers and harvesting the benefits from Commercial and Military Off The Shelf (COTS and MOTS) products in our systems.”

 

Kevin Pindard, Managing Director at UTC Aerospace Systems said “At Plymouth, we are delighted to be working closely with MBDA to take our operationally proven UK sovereign MEMS IMU capability and develop that into the next generation of IMUs for use across civil and defence aerospace applications.”

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories