Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 septembre 2015 3 30 /09 /septembre /2015 07:55
Un engin amphibie débarqué du BPC Tonnerre (en fond) - Crédits photos 3e RIMa

Un engin amphibie débarqué du BPC Tonnerre (en fond) - Crédits photos 3e RIMa

 

26/09/2015 Sources : Marine nationale

 

« De l’endurance, de la réactivité et une ouverture à l’autre »

 

 Entre le 21 et le 23 septembre 2015, 204 « marsouins » et « bigords » ont été déployés sur le bâtiment de projection et de commandement (BPC) Tonnerre afin de s’entraîner avec l’équipage aux procédures complexes des opérations amphibies.

 

L’exercice amphibie s’est déroulé sur deux jours. La présence de véhicules que l’on voit rarement, les véhicules haute mobilité (VHM) et véhicules à chenilles utilisés pour « ouvrir » les plages les plus difficiles, a particulièrement interpellé les marins. C’est avec plaisir que le Tonnerre a renoué avec le 3° RIMA de Vannes, dont l’éloignement rend les visites malheureusement plus rares.

 

Les marsouins ont ainsi eu l’occasion de se réaccoutumer à l’embarquement dans les engins de débarquement amphibie rapide (EDAR) et les chalands de transport de matériel (CTM), dans le radier du BPC et depuis la plage, de jour comme de nuit.

 

Pour le quartier-maître de 1ère classe L., manœuvrier et guide véhicules, cet exercice requiert « de l’endurance, de la réactivité, et une ouverture à l’autre » puisqu’il suppose d’opérer efficacement ensemble.

 

L’aboutissement de cette coordination interarmées s’est traduit par le débarquement de plus de 40 véhicules et l’ensemble des fantassins sur la plage de la Nartelle. La plage préalablement reconnue par l’équipe de « reco-plage » de la flottille amphibie a ainsi été le théâtre d’un déploiement tactique et pratique.

 

Comme le souligne le second maître J., coordinateur au cours des deux jours, « cet exercice permet l’entraînement à l’une des principales fonctions du bâtiment de projection et de commandement », être en capacité de projeter des forces sur un théâtre d’opérations à partir de la mer, en employant la batellerie.

 

Le commandant du Tonnerre, le capitaine de vaisseau Laurent Sudrat, rappelle enfin quant à lui que « pour tous, soldats de l’armée de Terre et marins, il s’agit de vérifier et parfaire l’interopérabilité de nos forces ».

photo 3e RIMaphoto 3e RIMa

photo 3e RIMa

Partager cet article

Repost0
24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 11:55
Le VHM mis à l’eau

 

23/09/2014 Economie et technologie

 

Le 21e régiment d’infanterie de marine (21e RIMa) de Fréjus a achevé l’expérimentation du véhicule haute mobilité (VHM) en partenariat avec le régiment italien des Lagunari.

 

Après avoir été utilisé en zone urbaine puis en montagne, le VHM a cette fois-ci été testé en milieux lagunaire et marécageux, dans la région de Venise, du 9 au 18 septembre. L’objectif de la dernière étape de cette expérimentation tactique était d’évaluer les capacités du véhicule, de 14 tonnes pour 285 chevaux, en vue d’éventuelles opérations amphibies, conduites dans un environnement multinational. Désormais totalement opérationnel, le VHM peut embarquer jusqu’à 12 fantassins avec leur armement individuel et collectif.

 

Fin de l'expérimentation tactique du VHM

 

Durant l'exercice CERCES, le 7e bataillon de chasseurs alpins a manœuvré à bord des véhicules haute mobilité (VHM). Perçu il y a un an par le régiment, le VHM est dans sa dernière phase d'expérimentation tactique. Déjà testé en montagne, en périodes estivale et hivernale, mais aussi en combat en zone urbaine et en configuration amphibie, ce nouveau matériel semble recueillir tous les suffrages. Adapté aux zones montagneuses habituellement inaccessibles, il permet de transporter les unités plus vite et plus loin. Il permet également de disposer d'un abri sous blindage, doublé d'un appui feu de calibre 12,7 mm au plus près du personnel débarqué. Enfin, il intègre parfaitement le système Félin puisqu'il permet de recharger les batteries du Felin Le VHM  apporte une réelle plus-value logistique mais reste avant tout un véhicule de combat.

 

[Manœuvre urbaine] Expérimentation tactique du VHM

 

Le 21 et 22 octobre 2013, le 7e bataillon de chasseurs alpins (7e BCA) a participé à l'expérimentation tactique (EXTA) des véhicules haute mobilité (VHM), au centre d'entraînement aux actions en zone urbaine (CENZUB), dans l'Aisne. Le 7e BCA fera également partie de l'exercice CERCES en décembre prochain, qui évaluera le VHM en milieu montagneux.

Partager cet article

Repost0
20 janvier 2014 1 20 /01 /janvier /2014 19:55
Fin de l’expérimentation tactique du VHM. Crédit : SIRPATerre

Fin de l’expérimentation tactique du VHM. Crédit : SIRPATerre

20/01/2014 CNE ROSSI

 

Durant l’exercice CERCES, le 7e bataillon de chasseurs alpins a manœuvré à bord des véhicules haute mobilité (VHM). Perçu il y a un an par le régiment, le VHM est dans sa dernière phase d’expérimentation tactique.

 

Déjà testé en montagne, en périodes estivale et hivernale, mais aussi en combat en zone urbaine et en configuration amphibie, ce nouveau matériel semble recueillir tous les suffrages. Adapté aux zones montagneuses habituellement inaccessibles, il permet de transporter les unités plus vite et plus loin. Il permet également de disposer d’un abri sous blindage, doublé d’un appui feu de calibre 12,7 mm au plus près du personnel débarqué. Enfin, il intègre parfaitement le système Félin puisqu’il permet de recharger les batteries du Félin Le VHM  apporte une réelle plus-value logistique mais reste avant tout un véhicule de combat.

Partager cet article

Repost0
3 décembre 2013 2 03 /12 /décembre /2013 20:55
L’exercice CERCES 2011 (crédits: Sirpa Terre / Adc G. Gesquière )

L’exercice CERCES 2011 (crédits: Sirpa Terre / Adc G. Gesquière )

03.12.2013 FOB
 

Manœuvre de grande ampleur à tirs réels en conditions hivernales, l’édition 2013 de l’exercice CERCES se déroulera du 8 au 12 décembre sur le champ de tirs temporaire (seulement ouvert de temps en temps) des Alpes dans la zone des Rochilles – Mont Thabor. Commandé par la 27ème Brigade d’Infanterie de Montagne (27ème BIM), CERCES est un exercice tactique du niveau GTIA (Groupement Tactique InterArmes) recréant en conditions réelles une opération menée en montagne et en plein hiver. Près de 1000 alpins vont vivre et combattre en conditions réelles avec divers type d’opérations : infiltration nocturne, manœuvre à tirs réels, liaison sur points hauts…

Tir aux canons de 155mm CAESAR pour les artilleurs du 93 ème RAM lors de CERCES 2011 (Crédits : SIRPA Terre / Adc G. Gesquière)

Tir aux canons de 155mm CAESAR pour les artilleurs du 93 ème RAM lors de CERCES 2011 (Crédits : SIRPA Terre / Adc G. Gesquière)

Tous les corps de la 27ème BIM sont concernés pour cette manœuvre de grande envergure, sous les ordres du général Benoit Houssay, commandant la 27ème BIM. Tous les équipements majeurs des chasseurs alpins seront engagés, à savoir le système FELIN, l’ERC90 (Sagaie), le canon automouvant de 155 mm Caesar ainsi que 15 VHM. Il s’agira du second engagement du VHM, après celui de 2011 dans l’exercice CERCES, qui vient de recevoir sa validation (relire ici l’article de FOB sur le VHM). Le Véhicule blindés Haute Mobilité d’Hägglunds équipe aujourd’hui trois bataillons de chasseurs alpins. À noter que l’exercice est interarmes et interarmées, il verra l’engagement de 2 à 3 hélicoptères de manœuvre de l’ALAT ainsi que d’un Mirage 2000 et d’un Rafale pour des missions de reconnaissance et d’appui.

Partager cet article

Repost0
6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 18:55
VHM - photo Sirpa Terre

VHM - photo Sirpa Terre

 

04/11/2013 Opérations

 

Le 21 et 22 octobre 2013, le 7e bataillon de chasseurs alpins (7eBCA) a participé à l’expérimentation tactique (EXTA) des véhicules haute mobilité (VHM), au centre d’entraînement aux actions en zone urbaine (CENZUB), dans l’Aisne. Le 7e BCA fera également partie de l’exercice CERCES en décembre prochain, qui évaluera le VHM en milieu montagneux.

Partager cet article

Repost0
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 11:55
Photo  J-R. Drahi Armée de Terre

Photo J-R. Drahi Armée de Terre

11/10/2013 Défense

 

Mal de mer s'abstenir ! Embarquez avec nous pour un exercice amphibie et découvrez le véhicule haute mobilité (VHM) en action au large de Fréjus

 

Les véhicules haute mobilité (VHM) de la 4e compagnie sur la plage du Dramont, embarquent dans un chaland de transport de matériel (CTM) pour être transportés vers le BPC MISTRAL. Grâce à ses chenilles souples le VHM n'a pas besoin de tapis d'embarquement

 

Partager cet article

Repost0
12 octobre 2013 6 12 /10 /octobre /2013 13:00
Photo : J-R. Drahi/Armée de Terre

Photo : J-R. Drahi/Armée de Terre

11.10.2013 Armée de Terre


Un engin de débarquement amphibie rapide (EDA-R) vient de quitter le BPC MISTRAL pour des tests de débarquement amphibie sur la plage de la Nartelle à St Maxime. À l'intérieur, un VHM équipé des boudins de flottaison va être mis à l'eau à une centaine de mètres de la côte.
 

Partager cet article

Repost0
10 octobre 2013 4 10 /10 /octobre /2013 07:55
Exercice amphibie- Expérimentation tactique du véhicule haute mobilité

09/10/2013 LTN E Rossi  - Economie et technologie

 

Du 1er au 3 octobre 2013, le 21e régiment d’infanterie de marine (21eRIMa) a organisé un exercice tactique amphibie, au large de Fréjus, mettant en scène des véhicules haute mobilité (VHM).

 

Pour cette manœuvre amphibie, la marine nationale avait mis à disposition le BPC Mistral pour le transport des troupes et du matériel. Une quinzaine de rotations ont été nécessaires pour embarquer un sous-groupement tactique interarmes (SGTIA) complet, 15 véhicules haute mobilité (VHM) ainsi qu’une cinquantaine de véhicules tactiques. C’est à l’aube que le débarquement a débuté avec la prise et la sécurisation de la plage. Un engin de débarquement amphibie-rapide (EDA-R) a largué à 100 mètres de la rive deux VHM. Équipés de boudins amovibles permettant leur flottaison, les deux engins chenillés, immergés dans l’eau, ont rejoint la plage de Sainte-Maxime. L’exercice s’est poursuivi avec une extraction de ressortissants, avant un réembarquement sur les navires.

 

Le 21e RIMa est le régiment chargé de l’expérimentation tactique du SGTIA VHM dans le domaine de l’amphibie. La partie en milieu montagneux a été confiée au 7e BCA qui participera, pour l’occasion, à l’exercice CERCES au mois de décembre prochain.

Partager cet article

Repost0
30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 11:55
Exercice amphibie de validation pour le VHM

Photos: Le VHM en configuration amphibie, muni d’un dispositif de flottabilité latéral (crédits: Armée de terre)

 

30.09.2013 Par Guillaume Belan (FOB)

 

Le Véhicule Haute Mobilité (VHM) va participer à un exercice amphibie interarmées de niveau intermédiaire, qui se déroulera du 1er au 3 octobre dans la région de Sainte Maxime (Var). Cette manœuvre sera l’occasion pour la STAT (Section Technique de lʼArmée de Terre) de réaliser la dernière étape de validation du VHM (véhicule haute mobilité) BvS10 aux opérations amphibies. Cet exercice est donc l’aboutissement du processus de validation du nouveau VHM, qui vient remplacer les vieillissants BV206 en service dans l’armée de terre. Le VHM aura subi plusieurs tests, dont l’exercice Cerces lʼannée dernière mené par la 27ème  BIM (Brigade d’infanterie de montagne).

 

Au total l’armée de Terre va recevoir 53 BvS10 (commande ferme). Alors qu’initialement le besoin exprimé concernait 129 véhicules, les difficultés budgétaires auront eu eu raison des tranches conditionnelles . Avec une capacité dʼemport dépassant les 5 tonnes (PTAC de 14 tonnes), le VHM peut embarquer jusqu’à 12 fantassins équipés du Félin avec leur armement individuel et collectif (missiles, roquettes et mortiers), les radios et les systèmes dʼinformation. Le VHM est décliné en 3 versions : version «Rang» (transport de troupes), version «Poste de commandement» et version «Logistique», équipée dʼun plateau déposable pour le transport de matériels.

 

Construit par le groupe suédois Hagglunds (groupe BAe), l’adaptation du véhicule aux spécifications françaises (« francisation ») est réalisée par Panhard (groupe RTD). Le VHM dispose de très intéressantes capacités de franchissement et peut facilement évoluer hors des routes, donc des itinéraires tracés qui, en Afghanistan, étaient souvent piégés. Il va apporter à l’armée une réelle capacité en combat embarqué en milieu montagneux et/ou enneigé mais aussi en terrain accidenté et peut se présenter comme un intéressant complément aux VAB et VBCI dans le combat du SGTIA à dominante infanterie. Il sera mis en œuvre par la 27ème BIM et la 9ème Blbima (brigade légère blindé d’infanterie de marine. Équipé d’un toureleau PL80 (12.7) servit manuellement par un soldat exposé, à terme il pourrait recevoir un toureleau télé-opéré (type Wasp ou Prector à l’instar du VAB Top).

Exercice amphibie de validation pour le VHM
Exercice amphibie de validation pour le VHM

Partager cet article

Repost0
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 12:55
Menace sur le VHM

06.12.2012 Par Guillaume Belan (FOB)

 

Dure période pour l’armée de terre. Les ressources budgétaires, bien que très officiellement affichées en stricte application de la LPM (Loi de programmation militaire), ne sont manifestement pas au rendez-vous. L’étendu des dégâts n’est d’ailleurs pas encore totalement cernée… Et le budget terrestre, c’est devenu une tradition, trinque un peu plus que les autres. Facilité oblige.

 

Dernier arbitrage à l’étude, dont FOB a eu écho, le programme VHM (Véhicule Haute Mobilité), qui pourrait être amputé… de moitié! Annoncé il y a une semaine par la DGA (Direction Générale de l’Armement), le premier véhicule BVs10 Viking Mk2 de Hägglunds (filiale du groupe américano-britannique BAe) commandé en 2009, a été réceptionné le 7 novembre dernier. 53 véhicules haute mobilité seront livrés d’ici 2013.

 

Au final, la cible affichée devait atteindre 120 de ces chenillés blindés. Une première commande ferme de 53 VHM a été signée et deux tranches conditionnelles doivent-être confirmées, dont la première avant mai 2012. Or, de très fortes menaces pèsent sur ces commandes ultérieures et l’armée de terre planche très sérieusement sur un scénario à une cinquantaine de BVs10. Initialement, les 120 VHM devaient équiper deux brigades. Ce véhicule articulé blindé de transport de troupes, particulièrement adapté aux terrains difficiles, devait être mis en œuvre par la 27e brigade d’infanterie de montagne (27e BIM), qui dispose déjà de son prédécesseur le BV206, et la 9e brigade légère blindé d’infanterie de marine (9e Blbima).

 

Aujourd’hui, il est question de ne disposer que d’un parc centralisé dédié aux opex, qui serait basé à Canjuers. Cette solution permettrait de pouvoir armer deux SGTIA (Sous-groupement tactique interarmes) déployés en opérations extérieures, à savoir 25 véhicules par SGTIA projeté. Cette centralisation du parc permettrait par ailleurs d’éviter une usure prématurée des véhicules en unité. Car le VHM est un véhicule « précieux ». Véritable véhicule de combat, il dispose de capacités de franchissement inégalées. Et pouvoir évoluer hors des axes offre des avantages opérationnels importants. Récemment les britanniques l’auraient utilisé pour mener un raid en Somalie. Simple d’utilisation, il offre une liberté d’action et peut transporter 11 fantassins (équipés Felin), là où d’autres véhicules seraient incapable d’évoluer.

 

Très utilisé par les britanniques en Afghanistan pour évoluer hors des axes et donc loin de la menace des IED (bombes artisanales), la France pourrait le projeter en opérations dès 2013.

 

Construit par Hägglunds, la société française Panhard est associée au projet. Le constructeur de blindés légers est en charge de l’intégration des équipements spécifiques : armements de 7,62 ou 12,7 mm, radios, systèmes d’information… La France disposera de trois versions : transport de troupes (11 combattants), PC et logistique. Le VHM est protégé contre les munitions de petit calibre, les roquettes RPG, les mines et les IED.

Menace sur le VHM

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories