Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 08:55
Les drones marins : et maintenant, ils nagent !

Le Sterenn-Du (étoile noire en breton) est un catamaran en aluminium de 17m de long, 7,50 m de large et d'un déplacement de 24,5 tonnes. C'est un Unmanned Surface Vehicule (USV), un véhicule de surface sans équipage destiné à la lutte anti-mines. Le but de ce programme, destiné à remplacer les actuels chasseurs de mines tripartites, est de disposer d'engins sans équipages, le personnel travaille à distance sur bateau-mère – Crédits : A.Monot/Marine Nationale

 

24.11.2014 Defense.gouv

 

L’océan est un champ d’expérimentation pour les drones. Pour la chasse aux mines, les drones sous-marins pourraient se révéler très utiles, comme le système de lutte antimines du futur (Slamf). Le démonstrateur Sterenn Du, futur drone porte-drones, navigue depuis 2010. Depuis 2013, la Marine nationale développe des drones aériens sur ses bâtiments de surface pour améliorer la portée de détection, et donc le délai de réaction. En complément des hélicoptères, il pourra agir pour des missions de lutte contre la piraterie et le narcotrafic, la surveillance des côtes ou l’appui aux opérations tactiques.
La Marine nationale et la direction générale de l’armement (DGA) mènent encore d’autres expérimentations, préalables au lancement éventuel du programme de système de drone aérien pour la Marine.
Dans les airs, sur terre ou sous l’eau, le drone sera sur tous les fronts pour servir le combattant !


Lire l’intégralité du dossier >>> bit.ly/ADAdrones

Partager cet article

Repost0
28 octobre 2014 2 28 /10 /octobre /2014 17:55
Décollage imminent du Tanan

Equipé d’ un moteur diesel, le Tanan est un drone hélicoptère de 350 kg de masse maximum au décollage, conçu pour des utilisations maritimes

 

28 octobre Aerobuzz.fr

 

Airbus Defence and Space et DCNS ont signé à Paris – dans le cadre du Salon Euronaval 2014 – le mardi 28 octobre 2014 un accord de coopération visant au développement d’une capacité de drone hélicoptère embarqué. Ce partenariat technologique permettra d’accélérer la mise sur le marché du drone tactique hélicoptère (VTOL) Tanan prenant en compte dès l’origine les exigences du milieu naval et son intégration efficace sur tout type de navire armé. Les travaux permettront l’intégration du drone Tanan au système de combat du navire

Partager cet article

Repost0
25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 12:20
Le Pentagone soutient les Trans[formers]

Le Transformer de la société californienne Advanced Tactics

 

24 mars, 2014 Frédéric Lert (FOB)

 

Il s’agit bien évidemment des véhicules « Transformer ». Le fantasme des véhicules à pattes imitant la démarche des animaux étant passé, vient maintenant celui des Transformer capables de passer d’un mode de déplacement à un autre : en l’espèce, du déplacement routier à la voie aérienne. Avec en plus, cerise sur le cheesecake, la capacité d’évoluer de manière autonome et de faire du Transformer au choix un véhicule piloté ou évoluant en mode drone.

 

A défaut d’être pour l’instant réaliste, le concept est fascinant : le Transformer roule en tout terrain et passe en mode hélicoptère pour franchir un obstacle naturel ou éviter une zone dangereuse. En somme il fait comme l’oiseau, ce que chantait Michel Fugain au siècle dernier. La poésie et l’efficacité opérationnelles réconciliées : on en rêvait et Advanced Tactics, société californienne créée en 2007, est en train de le réaliser. Son démonstrateur technologique offre en effet des choix techniques relativement simples, robustes et de bon goût :

 

 

photo Advanced Tactics

photo Advanced Tactics

Le point fort, tient assurément dans la motorisation : huit moteurs turbo diésels, répartis de part et d’autres du fuselage. Ce qui fait dire à la société qu’avec cette motorisation classique, son appareil coûterait moins cher qu’une seule turbine d’hélicoptère motorisant par exemple un Blackhawk. Avec ses quatre moteurs de part et d’autres du fuselage, l’appareil évite certaines complexités inhérentes à l’hélicoptère, par exemple en étant aisément stabilisable, à la manière de tous les quadricoptère télécommandés que l’on trouve actuellement dans le commerce. Pas de possibilité d’autorotation certes, mais la capacité de fonctionner avec un ou deux moteurs hors service. Et aussi la possibilité d’installer un parachute balistique dans le fuselage, comme sur les avions de tourisme, pour récupérer l’appareil en cas de panne totale de la motorisation. La propulsion au sol est obtenue un moteur indépendant avec une transmission de puissance vers les roues. Le volume en cabine offert sur le démonstrateur est peu ou prou égal à celui du Blackhawk, mais avec un encombrement général de l’appareil très inférieur. On peut glisser appareils d’Advanced Tactics sous le disque rotor du Blackhawk.

 

L’engin a réalisé des tests de roulage en décembre dernier en Californie, après trois ans de développement. Son financement, d’abord obtenu auprès du Congrès dans le cadre d’un programme visant à faire émerger des technologies innovantes, bénéficie à présent des largesses de l’US Air Force et des Marines. La prochaine étape est le développement d’un prototype, déjà appelé « Black Knight », offrant une charge utile d’environ 125 à 500 kg, avec une distance franchissable de 450 à 1000 km suivant les versions. La vitesse sur toute, une fois les moteurs repliés, serait de 100 km/h et la vitesse en vol serait du double. Advanced Tactics annonce également le développement d’une version à six rotors pour les forces spéciales.

 

On objectera que Jules Verne faisait plus fort déjà au 19ème siècle, avec le véhicule tactique de Robur le Conquérant baptisé « L’épouvante ». L’Epouvante pouvait rouler, voler et plonger sous l’eau. Mais Advanced Tactics n’a pas dit son dernier mot, la partie centrale de son engin pouvant être facilement remplacée par une coque de navire, donnant ainsi naissance à un bateau volant. Pourquoi pas ?

Partager cet article

Repost0
19 février 2014 3 19 /02 /février /2014 13:20
ARES Aims to Provide More Front-line Units with Mission-tailored VTOL Capabilities

 

 

February 11, 2014 DARPA

 

Unmanned aerial logistics system would bypass ground-based threats and enable faster, more effective delivery of cargo and other essential services in hard-to-reach areas

 

U.S. military experience has shown that rugged terrain and threats such as ambushes and Improvised Explosive Devices (IEDs) can make ground-based transportation to and from the front lines a dangerous challenge. Combat outposts require on average 100,000 pounds of material a week, and high elevation and impassable mountain roads often restrict access. Helicopters are one solution, but the supply of available helicopters can’t meet the demand for their services, which cover diverse operational needs including resupply, tactical insertion and extraction, and casualty evacuation. 

 

To help overcome these challenges, DARPA unveiled the Transformer (TX) program in 2009. Transformer aimed to develop and demonstrate a prototype system that would provide flexible, terrain-independent transportation for logistics, personnel transport and tactical support missions for small ground units. In 2013, DARPA selected the Aerial Reconfigurable Embedded System (ARES) design concept to move forward.

 

“Many missions require dedicated vertical take-off and landing (VTOL) assets, but most ground units don’t have their own helicopters,” said Ashish Bagai, DARPA program manager. “ARES would make organic and versatile VTOL capability available to many more individual units. Our goal is to provide flexible, terrain-independent transportation that avoids ground-based threats, in turn supporting expedited, cost-effective operations and improving the likelihood of mission success.”

 

ARES would center on a VTOL flight module designed to operate as an unmanned aerial vehicle (UAV) capable of transporting a variety of payloads. The flight module would have its own power system, fuel, digital flight controls and remote command-and-control interfaces. Twin tilting ducted fans would provide efficient hovering and landing capabilities in a compact configuration, with rapid conversion to high-speed cruise flight similar to small aircraft. The system could use landing zones half the size typically needed by similarly sized helicopters, enabling it to land in rugged terrain and aboard ships.

 

It is envisioned that the flight module would travel between its home base and field operations to deliver and retrieve several different types of detachable mission modules, each designed for a specific purpose—cargo pickup and delivery, casualty extraction or airborne intelligence, surveillance, and reconnaissance (ISR) capabilities, for instance. The flight module would have a useful load capability of up to 3,000 pounds, more than 40 percent the takeoff gross weight of the aircraft.

 

Units could direct the flight modules using apps on their mobile phones or ruggedized tablets. Initially, the system would be unmanned, with a future path towards semi-autonomous flight systems and user interfaces for optionally manned/controlled flight.

 

ARES is currently in its third and final phase. Lockheed Martin Skunk Works ® is the lead vehicle design and system integration performer for Phase 3 of the program.

Partager cet article

Repost0
4 septembre 2013 3 04 /09 /septembre /2013 18:50
AgustaWestland touts AW609 enhancements

ROME, Sept. 4 (UPI)

 

Aerodynamic improvements to AgustaWestland's prototype AW609 tilt-rotor VTOL aircraft are underway in Italy and the United States.

 

Among improvements to the vertical takeoff and landing fixed-wing plane – the company's answer to Bell Boeings V-22 Osprey – are a modified vertical fin, better designed engine exhaust nozzles and changes to the prop-rotor spinner cones, the Italian-British company said.

 

The improvements are designed to help reduce drag by about 10 percent, cut aircraft weight and improve efficiency.

 

"These aerodynamic improvements, new avionics, new cockpit display system and a large number of other improvements will together give the aircraft greater performance and mission capabilities, making it even more attractive for carrying out a wide range of missions which can benefit from its much higher cruise speed, high altitude cruise capability and longer range, when compared to existing helicopters or other proposed high-speed rotorcraft," said Clive Scott, AW609 Program manager.

 

Flight testing of the aircraft's modified vertical tail fin is being conducted on prototype 2 at the company's facility at Cascina Costa, Italy. Other enhancements are being tested in Texas on prototype 1 by AgustaWestland's U.S. subsidiary, AgustaWestland Tilt-Rotor Company.

 

AgusaWestland said an upgraded version of the Pratt & Whitney Canada PT6 engine is being used on the aircraft. Its integrated cockpit is being supplied by Rockwell Collins, while BAE Systems is providing an upgraded flight control computer.

 

Two additional AW609 two prototypes are under final assembly in Italy.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories