Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 novembre 2012 2 27 /11 /novembre /2012 14:06

http://www.st-cyr.terre.defense.gouv.fr/var/ezwebin_site/storage/images/les-ecoles-de-saint-cyr-coetquidan/actualites/colloque-international-la-robe-et-l-epee2/12690-3-fre-FR/Colloque-international-La-robe-et-l-epee.jpg

 

24.11.2012 par P. CHAPLEAU Lignes de Défense

 

Le CREC, centre de recherches des écoles de Coëtquidan, organise un colloque sur la judiciarisation des conflits et de l'action militaire. Ce colloque durera deux jours, les 6 et 7 décembre.

 

Le programmes est à consulter ici (pdf). Il témoigne de la diversité des contributeurs et promet des interventions de haute qualité.

 

Le sujet, au sens large, est épineux; en tout cas, il est perçu comme tel par de nombreux militaires qui dénoncent les intrusions de la justice dans la conduite des opérations. On se souviendra qu'ils ont reçu le soutien du président Hollande. Dans son message aux armées du 19 mai, le président de la République avait pris une position nette sur la question de la judiciarisation des opérations militaires: "Nos militaires, qui assurent la protection de la Nation méritent en retour que la Nation les protège, notamment d'une judiciairisation inutile de leur action".

 

Plus récemment, c'est l'ex-député rennais Jean-Michel Boucheron qui est monté au créneau; cette semaine, devant le Cercle Stratégia, il a évoqué la nécessité de classifier systématiquement secret défense les rapports d'activité opérationnelle concernant toutes les "actions de combat".  

 

Je comprends les craintes des militaires; j'avoue, en revanche, ne pas adhérer à la proposition de JM Boucheron, au nom du besoin de transparence et d'efficacité.

 

La Nation ne peut pas laisser ses soldats, comme certains civils et militaires le préconisent, laver leur linge sale en famille; elle ne peut pas favoriser la déresponsabilisation, autant celle des militaires que celle des élus qui les commandent.

 

La Nation, enfin, ne peut pas se suffire de clichés et de choix grossiers: ses soldats n'ont pas à choisir entre "l'épée ou le parapluie", entre "être un héros" et "être une victime". 

 

Les soldats de la France ont besoin d'armes qui fonctionnent, de chefs qui commandent et assument, de formateurs qui les préparent à la complexité des environnements, d'élus qui les soutiennent et d'une opinion publique, informée et formée, à même d'apprécier les conditions de leur engagement. Alors, ils pourront garder la tête haute, aussi bien face à leurs ennemis qu'aux juges susceptibles de questionner leurs actes. (Mis en gras par RP Défense)

Partager cet article

Repost 0
Published by RP Defense - dans France
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories