Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 avril 2018 3 25 /04 /avril /2018 11:50
Concept SCAF - Système de Combat Aérien Futur (ou FCAS, Future Combat Air System) - crédits Dassault Aviation

Concept SCAF - Système de Combat Aérien Futur (ou FCAS, Future Combat Air System) - crédits Dassault Aviation

 

Berlin, 25 April 2018 Dassault Aviation

 

Dassault Aviation (stock exchange symbol: AM) and Airbus (stock exchange symbol: AIR) have decided to join forces for the development and production of Europe’s Future Combat Air System (FCAS), which is slated to complement and eventually replace current generation of Eurofighter and Rafale fighter aircraft between 2035 and 2040.

 

The partnership, sealed in Berlin by Eric Trappier, Chairman and CEO of Dassault Aviation  and Dirk Hoke, Airbus Defence and Space Chief Executive Officer (CEO) , represents a landmark industrial agreement to secure European sovereignty and technological leadership in the military aviation sector for the coming decades.

 

Eric Trappier, Chairman and CEO of Dassault Aviation, said: “We are convinced that by deploying our joint expertise, Dassault Aviation and Airbus can best meet the operational requirements of the Forces in the development of this critically important European programme. Both companies fully intend to work together in the most pragmatic and efficient manner. Our joint roadmap will include proposals to develop demonstrators for the FCAS programme as of 2025. I am convinced that European sovereignty and strategic autonomy can and will only be ensured through independent European solutions. The vision that France and Germany have set forth with FCAS is a bold one and it’s an important signal in, and for, Europe. The FCAS programme will strengthen the political and military ties between Europe’s core nations and it will reinvigorate its aerospace industry.”

 

“Never before has Europe been more determined to safeguard and foster its political and industrial autonomy and sovereignty in the defence sector. Airbus and Dassault Aviation have absolutely the right expertise to lead the FCAS project. Both companies are already cooperating successfully on Europe’s medium altitude long endurance new generation drone programme,” said Dirk Hoke, CEO of Airbus Defence and Space.

“FCAS takes this successful cooperation to the next level and we are absolutely committed to tackling this challenging mission together with Dassault Aviation. The schedule is tight, so we need to start working together immediately by defining a joint roadmap on how best to meet the requirements and timelines to be set by the two nations. It is therefore of key importance that France and Germany launch an initial joint study this year to address this task.”

 

Dassault Aviation and Airbus Defence and Space agree on the importance of efficient industrial governance in military programmes. This also includes the involvement of other key European defence industrial players and nations based on government funding and on the principle of best contribution.

 

Overall, FCAS defines a system of systems combining a wide range of elements connected and operating together, including a next generation fighter aircraft together with Medium-Altitude Long-Endurance Unmanned Aerial Vehicles (UAVs), the existing fleet of aircraft (which will still operate beyond 2040), future cruise missiles and drones flying in swarms. The overall system will be interoperable and connected in a larger perimeter with mission aircraft, satellites, NATO systems and land and naval combat systems.

 

About Dassault Aviation

With over 10,000 military and civil aircraft delivered in more than 90 countries over the last century, Dassault Aviation has built up expertise recognized worldwide in the design, development, sale and support of all types of aircraft, ranging from the Rafale fighter, to the high-end Falcon family of business jets and military drones. In 2017, Dassault Aviation reported revenues of €4.8 billion. The company has 11,400 employees.

 

About Airbus

Airbus is a global leader in aeronautics, space and related services. In 2017 it generated reported revenues of € 67 billion – or

€ 59 billion restated for IFRS 15 – and employed a workforce of around 129,000. Airbus offers the most comprehensive range of passenger airliners from 100 to more than 600 seats. Airbus is also a European leader providing tanker, combat, transport and mission aircraft, as well as one of the world’s leading space companies. In helicopters, Airbus provides the most efficient civil and military rotorcraft solutions worldwide.

Partager cet article

Repost0
24 avril 2018 2 24 /04 /avril /2018 15:41
Elettronica, Hensoldt, Indra and Thales propose a joint offer for a future-proof Mission Sub-System for European MALE drone programme

Elettronica, Hensoldt, Indra and Thales propose a joint offer for a future-proof Mission Sub-System for European MALE drone programme

 

Berlin, 24 April 2018 – CP Thales Group

 

Four European Champions in the area of Defence Mission Systems intend to combine their unique and complementary capabilities to provide the MALE (Medium Altitude, Long Endurance) drone programme of France, Germany, Italy and Spain – designated European MALE RPAS (Remotely Piloted Aircraft System) – with a future-proof ISTAR (Intelligence, Surveillance, Target Acquisition and Reconnaissance) function.

 

The companies Elettronica, Hensoldt, Indra and Thales signed a memorandum of agreement, in compliance with legal and regulatory requirements, confirming their common goal to offer a coherent ISTAR functional chain for the MALE RPAS comprising all elements from sensors and computing through data processing and communications. The team is open to cooperation with other companies.

 

The four companies will bring their longstanding experience and technology leadership in Defence electronics and mission systems into the joint approach, thereby substantially reducing the inherent risk of such challenging programme. This will safeguard the target-oriented implementation in time and cost while guaranteeing the growth potential required to address future tasks.

 

“The future operating environment of Air Forces will bring a variety of flying platforms into one force-multiplying network”, said Hensoldt-CEO Thomas Müller. “The close cooperation of the various platforms’ mission systems is paramount to leverage the advantage of such highly complex network. Therefore, the architecture of the new RPAS mission system must be in the hands of the subject-matter experts from the start, tailoring its development irrespective of single platform aspects.”

 

“Thales, Hensoldt, Elettronica and Indra, have big ambitions based on a shared vision of the digital transformation of their industries and customers. Thales will be using its expertise in Defence Mission Systems mastering four key digital technologies of Connectivity, Big Data, AI, and Cybersecurity. We offer our clients decisive technologies to take the best decision in real time.” said Patrice Caine, Chairman and CEO at Thales.

 

“We are building industrial cooperation in Europe and preparing for a future in which Defence investments will be mainly performed at European level. This alliance will pave the way for future large programmes currently being defined in Europe” said Ignacio Mataix, Executive Director at Indra.

 

“Our long term experience in collaboration programmes and our mindset will be beneficial in terms of risk reduction and full capability achievement. The teaming with our historical European partners will lead to a high level of success” said Enzo Benigni, Chairman and CEO of Elettronica.

 

The European MALE RPAS programme is managed by the European procurement agency OCCAR. A Definition Study contract was signed on 26 August 2016 with the European aircraft manufacturers Airbus Defence and Space, Dassault and Leonardo. The Development Phase is expected to be launched in 2019.

 

About Elettronica

Established in 1951, Elettronica has supplied electronic defence systems to the Armed Forces of 28 countries in five continents since its inception. The company designs, produces and fields a range of products that cover all aspects of Electronic Warfare: for naval, land, air and cyber environments and all Electronic Defence application segments in the radar bands, infrared and communications bands.

The company core business is concentrated on EW being active in international projects, the majority of which implemented through collaboration agreements and joint ventures, which ensure a direct presence in the various strategic markets.

The company is strongly projected into the future and responds to the significant changes in this sector, actively participating in major industrial European consortiums.

www.elettronicagroup.com

 

About Hensoldt

Hensoldt is a global pioneer of technology and innovation in the area of defence and security electronics. Headquartered in Munich, the company is a market leader in civilian and military sensor solutions, developing new products to counter evolving threats based on disruptive concepts in such fields as big data, robotics and cyber security. With a workforce of some 4,300 employees, Hensoldt generates revenues of more than 1 billion euros per year.

www.hensoldt.net

 

About Indra

Indra is a leading global consulting and technology company, and the technology partner for the core business operations of its clients' businesses throughout the world. It is one of the world's largest providers of proprietary solutions in specific segments of the Transport and Defense markets and a bellwether in Information Technology in Spain and Latin America. The company provides a comprehensive range of high added-value proprietary solutions and cutting-edge services in technology, and a singular culture of reliability, flexibility and adaptability to the needs of its customers. Indra is a world leader in developing end-to-end technology solutions in fields such as Defense and Security, Transport and Traffic, Energy and Industry, Telecommunications and Media, Financial Services, Electoral Processes, and Public Administrations and Healthcare. Its Minsait unit addresses the challenges posed by digital transformation. In 2017 Indra posted a revenue of €3.011 billion, employed 40,000 professionals, and had a local presence in 46 countries with sales operations in over 140 countries.

www.indracompany.com

 

About Thales

The people we all rely on to make the world go round – they rely on Thales.

Our customers come to us with big ambitions: to make life better, to keep us safer. Combining a unique diversity of expertise, talents and cultures, our architects design and deliver extraordinary high technology solutions. Solutions that make tomorrow possible, today. From the bottom of the oceans to the depth of space and cyberspace, we help our customers think smarter and act faster - mastering ever greater complexity and every decisive moment along the way. With 65,000 employees in 56 countries, Thales reported sales of €15.8 billion in 2017.

www.thalesgroup.com

Partager cet article

Repost0
13 février 2018 2 13 /02 /février /2018 12:50
Tiger HAD-E Attack Helicopter from Spanish Armed Forces photo Fuerzas Aeromóviles del Ejército de Tierra

Tiger HAD-E Attack Helicopter from Spanish Armed Forces photo Fuerzas Aeromóviles del Ejército de Tierra

18.02.13 Thales Group

 

The Spanish Army Aviation (FAMET – Fuerzas Aeromóviles del Ejército de Tierra) and the German Armed Forces (Bundeswehr) who have been involved in different UN-peacekeeping missions and are currently deployed in Mali with Tiger helicopters, are increasing their capabilities with Thales’s rockets to meet their ambitions. The Logistic Support Command of the Army (MALE) of Spain and the German Procurement Agency have just awarded Thales for a batch of respectively 1,000 and 10,000 70mm/2.75” rockets to complete the weapon systems of their Tiger HAD-E and their UH Tiger. Deliveries are expected on a very short term base.

10,000 Thales practice rockets for Germany

 

Produced by Thales in Belgium (Herstal), the 70mm/2.75” rockets offer a high level of safety and efficiency recognised by their worldwide customers on both helicopters and combat fixed wing aircraft. The aim of this contract with the Federal Office of Bundeswehr Equipment, Information Technology and In-Service Support (http://www.baainbw.de) is to deliver practice rockets to meet the increased demand for training of the German Armed Forces. The rocket will feature a modified rocket motor FZ90 MOD.4 with reduced debris.

 

First 70mm/2.75” Rockets contract for Spain

Thales 70mm/2.75” rocket system is part of the weapon system installed on the Spanish Tiger fitted with four light weight composite rocket pods, two of 19 tubes (FZ225) combined with two of 7 tubes (FZ233), able to carry a mixed loading of practice and high explosive warhead. On their HAP configuration Tigers, FAMET have used in operation the Thales Induction Rocket System since 2009. Complementarily, with this first batch of Thales 70mm/2.75 rocket, FAMET will now operate on their HAD Tigers the best version of the 70mm NATO standard rocket, which is also in service in German and Australian armies.

 

Through these new contracts, Thales confirms and strengthens its presence within the Tiger community all over the world. All forces equipped by Tiger helicopters – Spanish, French, German and Australian – are using Thales’s rockets systems solutions, in induction version or in 2.75/70mm.

 

About Thales

Thales is a global technology leader for the Aerospace, Transport, Defence and Security markets. With 64,000 employees in 56 countries, Thales reported sales of €14.9 billion in 2016. With over 25,000 engineers and researchers, Thales has a unique capability to design and deploy equipment, systems and services to meet the most complex security requirements. Its exceptional international footprint allows it to work closely with its customers all over the world

Partager cet article

Repost0
8 février 2018 4 08 /02 /février /2018 17:50
Safran plays major role in OCEAN2020 project, chosen by European Commission for the PADR defense research program

 

Boulogne-Billancourt, February 7, 2018 – Safran E&D

Safran is one of the main participants in the OCEAN2020 consortium, which won a major contract as part of the European Commission’s 2017 Preparatory Action on Defence Research (PADR) initiative.

This European Commission’s OCEAN2020 project, with 35 million euros in funding, aims to develop a technology demonstrator that will validate the concept of deploying a complete array of drone systems (air, surface and submarine) for surveillance in a maritime environment.

The Leonardo-led OCEAN2020 consortium* won this contract by uniting companies of all sizes, along with academic institutions and government representatives from 15 European Union countries. The winning team will conduct two demonstrations involving the operation of new surveillance systems and integrated information processing systems, deployed in several European naval exercises, first in the Mediterranean in 2019 then in the Baltic Sea in 2020.

During these naval operations, Safran will deploy a maritime surveillance version of its Patroller drone. The only fixed-wing, long-endurance drone taking part in these demonstrations, the Patroller will also be outfitted with a new mission system, including a maritime surveillance radar, an automatic identification system (AIS) for ships and Safran’s EuroflirTM 410 optronic (electro-optical) pod, already used on the army version of the Patroller. The data collected by this multi-sensor suite will be transmitted to the combat systems on several warships, as well as to operations centers.

Safran will contribute to the innovative nature of the OCEAN2020 project by developing an autonomous mission function for naval drones. An onboard data processing function will enable the Patroller drone to detect and automatically track suspect ships in its search zone, while also consolidating key data (speed, trajectory, size, registration numbers, other visual proofs, etc.) to facilitate the job of operators.

These new functionalities will offer a decisive advantage in ensuring the success of drone surveillance operations by navies and government agencies.

Thierry Dupoux, chief innovation officer at Safran Electronics & Defense, said, “We are very proud to be advancing our road map for drone mission systems in maritime surveillance applications. We’re very fortunate to be able to apply our skills to help develop this large-scale European defense R&D program.”

PADR is a three-year program organized by the European Commission to test the EU’s defense Research & Technology (R&T) funding mechanisms, via several targeted projects. It heralds the launch of a framework program to support defense research starting in 2021.

 

* Note RP Defense (source Indra)

The OCEAN2020 consortium comprises:

  • Large companies: LEONARDO, Indra, SAAB, CTM, SAFRAN, IDE, QINETIQ, SKYSOFT, MBDA, IDS, GMV, TERMA, ECA, FINCANTIERI, E-GEOS and HENSOLDT.
  • Small and medium-sized enterprises: PTI, CYBERNETICA, BARRACUDA, SEADRONE, AUTONAUT, BLUE BEAR, PROLEXIA, SCHÖNHOFER, ANTYCIP, INFINITE VISION, INSIS, ALTUS, LUCIAD and BLACKSHAPE
  • Universities and research centers: CMRE, Frauhofer-IOSB, TNO,  VTT, CNIT, University of Athens, IAI.
  • End users: Italian Navy, Lithuanian Navy, Greek Defense Ministry, Portuguese Navy and Spanish Defense Ministry.

The consortium has the additional support of the ministries of defense of Sweden, France, the United Kingdom, Estonia and the Netherlands.

 

Partager cet article

Repost0
8 février 2018 4 08 /02 /février /2018 08:50
photo Base aérienne 123 Orléans-Bricy - Armée de l'Air

photo Base aérienne 123 Orléans-Bricy - Armée de l'Air

 

Amsterdam, 7 February 2018 –  Airbus

 

Airbus SE has signed a Declaration of Intent (DoI) with the A400M Launch Customer Nations (Germany, France, United Kingdom, Spain, Turkey, Belgium, Luxemburg) defining the framework for achieving a mutually binding contract amendment later in the year.

 

Airbus, European defence agency OCCAR and the Customer Nations have agreed to work on a number of contractual elements including a revamped delivery plan as well as a roadmap for the development and completion of military capabilities for the A400M.

 

The DoI, finalised today, represents an important step towards reaching a contractually binding agreement with OCCAR and the Launch Customer Nations in 2018 to mitigate risks and to ensure the future of the programme. OCCAR is managing the A400M programme on behalf of the seven Launch Customer Nations.

 

This Declaration of Intent provides a new baseline on which to evaluate the A400M contract. An increase to the Loss Making Contract provision on the programme, which may be material, is under assessment for the Full Year 2017 results which will be disclosed on 15 February 2018. With a clear roadmap in place, the remaining exposure going forward would be more limited.

 

“This agreement with our customers is an important step to further mitigate risks remaining on the A400M programme. I thank the nations for their support in this complex effort and hope for their continued engagement until we sign a mutually beneficial contract amendment,” said Tom Enders, Chief Executive Officer of Airbus. “On this basis, Airbus remains committed to the A400M and to providing our customers’ air forces with the bestever military transport aircraft. However, since its inception in 2003, this programme has suffered not only from a number of operational issues but, more importantly, under a flawed contractual set-up and insufficient budget which resulted in significant losses for Airbus as prime contractor. We have a good chance to stop or at least reduce the bleeding now and deliver the capabilities our customers need.”

 

In February 2017, Airbus called upon the Launch Customer Nations to engage in discussions with respect to readjusting the contractual set-up of the A400M, one of Europe’s most important and largest joint defence collaboration programmes ever.

 

During a Ministerial conference on 30 March 2017 in Madrid, the Launch Customer Nations expressed their willingness to support such a dialogue and to enter into contract adjustment discussions with Airbus.

 

Since then, Airbus and OCCAR have set up a number of working groups assessing areas requiring adjustments such as delivery planning as well as the military capabilities development roadmap, the results of which have led to today’s DoI.

 

In view of the ongoing confidential discussions required to reach binding terms, both parties

have agreed to refrain from further comment.

 

About Airbus

Airbus is a global leader in aeronautics, space and related services. In 2016 it generated revenues of €67 billion and employed a workforce of around 134,000. Airbus offers the most comprehensive range of passenger airliners from 100 to more than 600 seats and business aviation products. Airbus is also a European leader providing tanker, combat, transport and mission aircraft, as well as one of the world’s leading space companies. In helicopters, Airbus provides the most efficient civil and military rotorcraft solutions worldwide.

Partager cet article

Repost0
7 février 2018 3 07 /02 /février /2018 13:55
photo Safran E&D

photo Safran E&D

 

Boulogne-Billancourt, le 7 février 2018 - CP Safran E&D

 

Safran est l’un des principaux membres du consortium OCEAN2020 qui a remporté l’appel d’offres majeur associé à l’Action Préparatoire de Recherche de Défense (PADR) de la Commission Européenne pour 2017.

 

Doté d’un montant de 35 millions d’euros, le projet de la Commission Européenne porte sur un démonstrateur technologique attestant de la valeur opérationnelle de systèmes de drones de tous milieux (drones aériens, de surface et sous-marins) dans un environnement maritime.

 

Le consortium OCEAN2020, mené par Leonardo, a remporté cet appel d’offres en fédérant des industriels de toutes tailles, des partenaires académiques et des représentants étatiques de 15 pays de l’Union Européenne. L’équipe gagnante réalisera deux démonstrations de mise en oeuvre de nouveaux moyens de surveillance et de systèmes intégrés de traitement de l’information dans le cadre d’exercices navals européens, en Méditerranée en 2019 puis en mer Baltique en 2020.

 

Au cours de ces opérations navales, Safran déploiera son drone Patroller dans une configuration de surveillance maritime. Seul drone à voilure fixe de longue endurance engagé dans ces démonstrations, le Patroller sera équipé d’une nouvelle chaîne de mission comprenant un radar de surveillance maritime, un système d’identification automatique des navires (AIS) et la boule optronique EuroflirTM 410 de Safran déjà présente sur sa version terrestre. Les informations recueillies par cet ensemble multi capteurs seront transmises aux systèmes de combat de plusieurs navires et aux centres d’opérations.

 

Safran contribuera aux innovations du projet OCEAN2020 en développant une fonction d’autonomie de mission pour drones navals. Des traitements embarqués permettront au Patroller de détecter et de suivre automatiquement un navire suspect dans sa zone de recherche et de réunir de l’information (vitesse, trajectoire, taille, immatriculation, images-preuves…) afin de faciliter le travail des opérateurs de mission.

 

Ces nouvelles capacités fonctionnelles sont déterminantes pour mener à bien les opérations de surveillance des Marines et agences européennes réalisées avec des drones.

 

Thierry Dupoux, directeur de l’innovation chez Safran Electronics & Defense, a déclaré : « Nous sommes fiers de poursuivre notre feuille de route sur les chaînes de mission drone pour les applications de surveillance maritime. C’est une chance de déployer nos compétences pour contribuer à construire un projet européen d’envergure dans la R&D de défense. »

 

L’Action Préparatoire de Recherche de Défense est un programme de recherche de 3 ans de la Commission Européenne visant à tester, à travers plusieurs projets, les mécanismes de financement de la R&T de Défense par le budget de l’Union Européenne. Elle préfigure le lancement d’un programme-cadre de soutien de la recherche de défense à partir de 2021.

Partager cet article

Repost0
6 février 2018 2 06 /02 /février /2018 08:50
photo Lockheed Martin

photo Lockheed Martin

Rheinmetall and Sikorsky will collaborate to lead a team of German industrial providers to offer the best solution for STH, including dependable maintenance, training and other program support for the German Armed Forces

BONN, Germany, Feb. 6, 2018 /PRNewswire

Rheinmetall and Sikorsky, a Lockheed Martin (NYSE: LMT) Company signed a strategic teaming agreement for competing in the German Air Force "Schwerer Transporthubschrauber" (STH) Program.

Rheinmetall brings a wealth of experience and knowledge to the Sikorsky STH team. With Sikorsky's breadth and depth of heavy lift experience and Rheinmetall's leadership as the lead teammate for STH sustainment, the German Air Force will experience the high levels of aircraft availability and reliability that Sikorsky customers have come to expect.

"With Rheinmetall as the strategic partner for Sikorsky, we are convinced that together we provide the best possible state-of-the-art aircraft for the German Air Force as successor for the legacy CH-53G fleet," said Armin Papperger Rheinmetall CEO. "Furthermore, we stand strongly together in offering a cost-effective, reliable solution oriented to the needs of today's operations, and able to evolve with the Armed Forces as its needs change over time."

"Sikorsky has a 45-year history supporting the German Armed Forces fleet of CH-53G aircraft, and we are humbled by the opportunity to continue to serve the German Armed Forces for another 45 years with Sikorsky's CH-53K," said Dan Schultz, president of Sikorsky. "As a former CH-53 pilot, I can attest that this aircraft is truly the most capable heavy lift helicopter we have ever built. Sikorsky's CH-53K, combined with Rheinmetall as our key German partner, is a winning solution for STH."

Sikorsky and Rheinmetall will look to introduce more German teammates in the weeks to come. The team will leverage and build upon the deep knowledge and  expertise of the German defense industry.

The CH-53K King Stallion advances Sikorsky's 50 years of manufacturing and operational success of its CH-53A, CH-53D/G, and CH-53E. Built to thrive on the 21st-century battlefield, including shipboard operations, the CH-53K aircraft is an all-new aircraft, using modern intelligent design. The rugged CH-53K is designed to ensure reliability, low maintenance, high availability and enhanced survivability in the most austere and remote forward operating bases.

The U.S. Marine Corps will field the CH-53K as a fully-operational aircraft in 2019.  By the time Germany receives its first aircraft, the CH-53K will have been in service with the U.S. Marine Corps for five years.  The CH-53K provides the German Armed Forces with a proven heavy lift helicopter that can be entered into service seamlessly without need for upgrades for the next several decades.

The CH-53K helicopter is the best choice for completing missions like humanitarian aid, troop transport, casualty evacuation, support of special operations forces, and combat search and rescue. No matter the mission, the aircraft provides the highest degree of safety for its crew and occupants in all conditions.

With the legacy fleet of the CH-53G, Sikorsky has a long lasting strong relationship with the Bundeswehr, which Sikorsky looks forward to strengthening with the CH-53K. The CH-53K will enable the German Armed Forces to conduct real heavy lift operations. Intelligent, reliable, low maintenance and survivable, the CH-53K is the future of German Heavy Lift.

For additional information about CH-53K, visit: https://www.lockheedmartin.com/us/products/ch-53k-helicopter.html

About Lockheed Martin
Headquartered in Bethesda, Maryland, Lockheed Martin is a global security and aerospace company that employs approximately 100,000 people worldwide and is principally engaged in the research, design, development, manufacture, integration and sustainment of advanced technology systems, products and services. 

About Rheinmetall
The Rheinmetall Group is a high-tech enterprise specializing in mobility and security solutions. Consisting of three divisions – Vehicle Systems, Electronic Solutions and Weapon and Ammunition – the Group's Defense arm is one of the world's foremost defense technology organizations. Its wide array of products ranges from vehicle, force protection and weapon systems to infantry equipment and air defense technology, and from engagement sequence networking to sensors and electro-optics as well as advanced simulation and training solutions. With some 23000 employees worldwide, the Düsseldorf based Group generated sales of €5.6 billion in 2016.

 

Partager cet article

Repost0
1 février 2018 4 01 /02 /février /2018 08:50
photo Koninklijke Marine

photo Koninklijke Marine

 

Boulogne-Billancourt, le 1er février 2018 - CP Safran E&D

 

A la suite d’un appel d’offres international, le système intégré de navigation inertielle de Safran Electronics & Defense (incluant les centrales de navigation inertielle Sigma 40 et les calculateurs associés) a été sélectionné pour la modernisation des sous-marins de classe Walrus de la Marine des Pays-Bas.

Danny Pronk, acheteur programme et Jaap Hagesteijn, ingénieur intégration système naval, représentant le DMO (Defence Materiel Organisation), qui a animé ce processus de sélection, ont déclaré : « Nous avons choisi la société Safran Electronics & Defense car nous avons confiance en sa grande expérience dans le domaine naval. Ses équipes ont su nous convaincre grâce aux performances, à la fiabilité de leur système et au support client. »

Jean-Christophe Mugler, Directeur commercial de la Division Défense de Safran Electronics & Defense, s’est exprimé à l’issue de la signature du contrat : « Nous sommes fiers d’avoir été reconnus comme fournisseur privilégié pour les sous-marins de classe Walrus et de pouvoir continuer à apporter le meilleur service au DMO. Cette nouvelle sélection démontre une fois de plus la qualité de notre savoir-faire. »

La centrale Sigma 40 de Safran Electronics & Defense est la centrale de navigation inertielle navale la plus vendue au monde. Les centrales inertielles de Safran Electronics & Defense sont utilisées par plus de 40 marines dans le monde.

Depuis plus de 70 ans, Safran Electronics & Defense livre des systèmes de navigation inertielle pour des applications de navires de surface ou de sous-marins. Ses solutions, de fiabilité et de qualité supérieures, équipent aujourd’hui plus de 600 bâtiments en service et en commande à travers le monde.

 

Safran est un groupe international de haute technologie, équipementier de premier rang dans les domaines de l’Aéronautique, de l’Espace et de la Défense. Implanté sur tous les continents, le Groupe emploie près de 58 000 collaborateurs pour un chiffre d’affaires de 15,8 milliards d’euros en 2016. Safran est une société cotée sur Euronext Paris et fait partie des indices CAC 40 et Euro Stoxx 50.

Safran Electronics & Defense est un leader mondial de solutions et de services en optronique, avionique, électronique et logiciels critiques, pour les marchés civils et de défense. La société équipe notamment plus de 500 navires, 7 000 véhicules blindés et 10 000 avions à travers le monde

Partager cet article

Repost0
10 janvier 2018 3 10 /01 /janvier /2018 13:55
Iveco DV Eurocargo 4X4 - photo Iveco DV

Iveco DV Eurocargo 4X4 - photo Iveco DV

 

 

LONDON, Jan. 10, 2018 /PRNewswire

 

Iveco Defence Vehicles, the defence and civil protection brand of CNH Industrial, announced two important contracts signed in December 2017.

 

The first of these contracts marked a significant order from the German BwFuhrpark Service GmbH for a new fleet of military medium multipurpose 4x4 trucks for the German Army. The order foresees the delivery of 280 Eurocargo trucks within 2018.

 

A further contract was signed with the Romanian Ministry of National Defence for the delivery of 173 military logistic vehicles, to be completed within 2018.

 

Over the last decade, Iveco Defence Vehicles has delivered nearly 1,000 vehicles to the German Army from its wide product range, which have already been extensively fielded in operational areas such as Afghanistan and Mali. The latest order for MLL 150 E 28 WS vehicles will be supplied with an unprotected long-distance-driver cab with a highly comfortable new seating arrangement, flexible storage for radio systems and soldier equipment, off-road single tires, a roof hatch, a NATO-blackout-light, trailer version, a spare wheel carrier and an innovative multipurpose swap-body-frame to support multi-mission-operations outside Germany. All vehicles will be fully Euro 6 emission compliant, including full single-fuel-operation-capability and offer a best-in-class payload. The contract between Iveco Defence Vehicles and BwFuhrpark Service GmbH is the result of two years of intensive market evaluation and comprehensive practical trials with a demonstrator vehicle. Other recent contract awards with the Bundeswehr also include 133 armored Trakker-8x8 trucks. Both are further testament to Iveco Defence Vehicles' leadership in technical and economic terms.

 

The contract with the Romanian Ministry of National Defence consists of purpose designed 6x6 military logistic vehicles from Iveco Defence Vehicles' high mobility truck range. Designed as troop and transport carriers with a self-recovery winch, the vehicles offer exceptional mobility (Central Tire Inflation System included) and fording capability to provide tactical support to any military operation. Moreover they are C-130 air transportable. It results from the Ministry's full satisfaction with the performance and reliability of the 57 vehicles ordered in 2015, consisting of high mobility trucks, which have been already fielded in Romanian territory.

 

With these contracts, the solid, established and trusted relationships between the German and Romanian Armed Forces and Iveco Defence Vehicles are further extended, enhancing the company's position as a key defence partner.

 

CNH Industrial N.V. is a global leader in the capital goods sector with established industrial experience, a wide range of products and a worldwide presence. Each of the individual brands belonging to the Company is a major international force in its specific industrial sector: Case IH, New Holland Agriculture and Steyr for tractors and agricultural machinery; Case and New Holland Construction for earth moving equipment; Iveco for commercial vehicles; Iveco Bus and Heuliez Bus for buses and coaches; Iveco Astra for quarry and construction vehicles; Magirus for firefighting vehicles; Iveco Defence Vehicles for defence and civil protection; and FPT Industrial for engines and transmissions. More information can be found on the corporate website: www.cnhindustrial.com

Partager cet article

Repost0
22 novembre 2017 3 22 /11 /novembre /2017 11:50
Scania Exchangeable Cabin - photo Centigon

Scania Exchangeable Cabin - photo Centigon

 

PARIS, November 22, 2017 /PRNewswire/ --

 

Le Danemark se dote de camions SCANIA dont les cabines seront blindées par le spécialiste français du blindage 

 

Centigon France, une filiale du groupe Centigon Security, un des principaux acteurs sur le marché mondial des véhicules blindés civils et militaires, annonce aujourd'hui avoir été sélectionnée par SCANIA pour le blindage des cabines de camions destinés aux forces armées du Danemark.

 

Le marché initial avec l'organisme en charge des achats et de la logistique de la défense danoise Danish Defense Acquisition and Logistics Organization  porte sur l'acquisition d'une importante flotte de camions militaires tactiques (environ 500) et civils (250 environ) destinés aux opérations militaires nationales, internationales et logistiques. Plus d'une centaine seront équipés de cabines blindées pouvant résister aux menaces balistiques et à l'explosion de mines et d'IED; les cabines seront disponibles en plusieurs niveaux de blindage selon la norme OTAN STANAG 4569.

Pour concevoir la protection balistique adaptée, CENTIGON s'est appuyée sur plusieurs décennies d'expérience dans le domaine du blindage et de l'intégration de matériaux balistiques, mais également sur des technologies innovantes comme la simulation digitale qui permet de tester la résistance de la cabine en amont de la conception. Centigon s'est également chargée de la réalisation de tests destructifs réels ainsi que de l'intégration d'équipements propriété des forces armées danoises.

« Nous sommes particulièrement fiers d'être associés à un constructeur de la renommée de SCANIA pour un projet militaire d'une telle envergure », a déclaré Franck Baucher , président directeur général de CENTIGON France. « C'est une commande stratégique qui prouve la capacité de CENTIGON à collaborer avec les OEM pour répondre aux attentes de clients très exigeants du secteur de la défense. »

Le contrat porte sur sept ans et comprend la livraison à SCANIA d'un ensemble de services de support, d'entretien et de réparation (MCO), la fourniture de pièces détachées et de la formation. Les livraisons de cabines blindées à SCANIA commenceront en 2019 pour se terminer en 2021.

 

À propos de Centigon France SAS 

Avec plus de 60 ans d'expérience dans l'intégration de protection balistique et de blindage, CENTIGON produit tous types de véhicules blindés : transport de fonds, civils, et militaires. Fort d'un important savoir-faire industriel et d'une expertise balistique, les véhicules CENTIGON offrent une protection contre de multiples menaces (arme de poing, fusil d'assaut, arme perforante, IED, blast et mines). Leader sur son marché en Europe, Afrique et Moyen-Orient, Centigon France emploie 160 personnes et a livré plus d'un millier de véhicules blindés au cours des cinq dernières années.

Partager cet article

Repost0
18 octobre 2017 3 18 /10 /octobre /2017 07:55
photo Préfecture de Police

photo Préfecture de Police

 

15.10.2017 par Alain Establier – n° 180 lettre « SECURITY DEFENSE Business Review ».

 

SDBR : En ce mois européen de la cybersécurité, pouvez-vous nous décrire l’action de la Préfecture de Police de Paris (PPP) dans le Cybermonde ?

Michel Delpuech : La préfecture de Police est pleinement engagée et mobilisée à travers son organisation dans la lutte contre la cybercriminalité et notamment les infractions commises contre les systèmes d’information ou l’usage frauduleux de leurs données (escroqueries, discriminations, haine raciale sur Internet, contenus pédopornographiques, atteintes à la propriété intellectuelle : téléchargement illégaux, musique, films, données). La brigade d’enquêtes sur les fraudes aux technologies de l’information (BEFTI) de la direction régionale de la police judiciaire (DRPJ) - précédemment appelée SEFTI lors de sa création le 7 février 1994 - est en charge d’enquêter sur cette thématique. Pour répondre à l’évolution de cette délinquance, des « groupes Internet » ont été créés dans d’autres brigades centrales de la DRPJ, à l’instar de la brigade de protection des mineurs (lutte contre la pédopornographie), de la brigade des fraudes aux moyens de paiements (escroqueries à la carte bancaire, faux ordres de virement) et à la brigade de répression de la délinquance astucieuse (faux sites Internet, escroqueries qui y sont liées). Depuis mars 2015, un conseiller technique spécial en charge des questions liées à la cybercriminalité est rattaché au cabinet du préfet de Police.

 

Quelles actions de sensibilisation aux cyber-risques menez-vous, tant à l’interne qu’à l’externe ?

Les agents de la BEFTI ou de la BFMP (Brigade des fraudes aux moyens de paiement) interviennent régulièrement, à la demande des chambres des métiers ou du commerce et de l’industrie, afin d’organiser des conférences permettant de sensibiliser les personnels des différentes organisations professionnelles. Ces conférences sont également l’occasion d’alerter les entreprises sur de nouvelles formes de délinquance, d’arnaques et d’escroqueries, comme les faux ordres de virements internationaux, l’utilisation frauduleuse de moyens de communication (exemple : le « phreaking », technique permettant l’utilisation des standards téléphoniques des sociétés pour effectuer des appels à l’étranger vers des sites qui rémunèrent au passage le hacker). La préfecture de Police s’investit également dans la sensibilisation de ses agents (configuration des postes de travail, formation à la vigilance pour que chacun soit responsable de sa sécurité informatique et de sa navigation sur Internet) afin de renforcer la sécurité collective de ses réseaux.

Le site internet de la préfecture de Police dispose d’un espace cyber sécurité avec de la documentation à destination du public (conseils de prévention, vidéos pédagogiques) et des professionnels (conseils tutoriaux en ligne, démarches pour les dépôts de plainte en ligne par exemple).

 

Pas un seul jour sans que le risque terroriste ne se rappelle à la population. Quelle est la place de la préfecture de Police dans la lutte contre le terrorisme ?

Le risque terroriste demeure, aujourd'hui, à un niveau très élevé. En dépit de ses revers militaires importants dans la zone irako-syrienne, Daech reste déterminé à frapper notre territoire et, notamment, Paris et son agglomération. Certes, grâce à l'action de l'Etat, le phénomène des départs vers les théâtres d'opérations djihadistes au Sahel et au Moyen-Orient s'est tari. Néanmoins, environ 700 Français ou résidents habituels en France y sont actuellement présents, parmi lesquels environ un tiers de femmes. Environ 260 y ont trouvé la mort. Un peu plus de 200 individus sont d'ores et déjà revenus sur le territoire national. Enfin, un peu moins de 500 mineurs se trouvent sur zone. Notre vigilance est donc totale, de même que notre détermination à lutter contre la menace et protéger nos concitoyens. C'est là un objectif absolument majeur des services de la Préfecture de Police pour ce qui concerne Paris et son agglomération. Nous sommes d'autant plus vigilants que les groupes djihadistes encouragent également, dans le cadre d'un appel global au djihad, le passage à l'acte d'individus qui ne sont pas passés par le Moyen-Orient ou le Sahel, comme en témoignent les derniers attentats commis en France, à Paris, mais aussi à Barcelone.

 

Avez-vous changé votre approche du risque terroriste devant cette mutation de la menace ?

Cette seconde forme de menace, endogène, est aujourd'hui la plus prégnante. Ces individus radicalisés ne présentent pas de profil spécifique et agissent avec des moyens parfois rudimentaires, tels que des armes blanches ou des armes à destination, comme les véhicules béliers. L'attentat commis au marteau, le 6 juin dernier, contre un policier sur le parvis de Notre-Dame en est une parfaite illustration. Près d'un tiers des individus identifiés comme radicalisés - soit environ 6000 individus - se trouvent en Ile-de-France et dans l'agglomération parisienne ; ils représentent plutôt le haut du spectre de la menace. Paris concentre le plus grand nombre de ces signalements, avec un peu plus de 1000 cas.

Bien évidemment, ils font l'objet d'une attention et d'un suivi fins de la part des services concernés de la préfecture de Police. D'une manière générale, nos services de police sont puissamment mobilisés pour prévenir et lutter contre toute tentative de passage à l'acte. L'ensemble des maillons de la chaîne travaillent dans un souci de coopération constant, qu'il s'agisse du renseignement avec la DRPP (la direction du Renseignement de la préfecture de police de Paris qui travaille en étroite liaison avec les services du premier cercle tels que la DGSI), de l'investigation judiciaire avec la brigade criminelle de la PJ, de la sécurité et de la surveillance sur la voie publique avec les effectifs de la DSPAP (direction de la sécurité de proximité de l'agglomération parisienne), ou encore de l'intervention spécialisée avec la BRI (brigade de recherche et d'intervention). Telle est d'ailleurs la principale caractéristique de la préfecture de Police : une organisation intégrée qui permet d'assurer un continuum serré entre les actions de sécurité intérieure et de sécurité territoriale. La fluidité des échanges de renseignements entre services, la détection des signaux faibles de radicalisation, l'articulation des moyens judiciaires et administratifs, sont absolument nécessaires contre la menace terroriste diffuse à laquelle nous sommes confrontés.

 

Paris va donc organiser les JO en 2024. Comment envisagez-vous de préparer les équipes de la PPP à faire face à cette occasion à ces deux menaces majeures que sont le risque cyber et le risque terroriste ?

En lien avec le futur coordinateur national pour la sécurité des Jeux (CNSJ), le modèle intégré de la préfecture de Police et le rôle prépondérant du préfet de Police, à la fois dans la coordination des dispositifs de secours et de sécurité à l’échelle de la région Ile-de-France, comme dans les phases successives de planification et de gestion opérationnelle de la sécurité des Jeux, sont le ciment des projets tels le centre de commandement et d’information et de communication unique et le centre de coordination de la sécurité des transports. Permettre la résilience de tous les moyens pour assurer les missions est la première préoccupation sur laquelle le travail est entrepris. Le coût du numérique sera non négligeable pour être au niveau attendu par les politiques de sécurité nationale et les directives qui en sont issues. Mais la planification permettra de budgétiser les efforts afin de permettre d’atteindre le but de réussite des JO. La cellule de cyber-crise de la préfecture de Police sera prête à être activée à l’instar de ce qui a été fait durant la COP 21 en 2015 ou l’EURO FOOT 2016, avec à sa tête l’autorité qualifiée en sécurité des systèmes d’information de la préfecture de Police, le préfet secrétaire général pour l’administration de la préfecture de Police, lequel est assisté du responsable zonal de sécurité des systèmes d’information et du chargé de missions aux questions liées à la cybercriminalité. L’organisation de cette cellule fait appel à tous les services habituels en matière de gestion de crise de la préfecture de Police. La planification d’anticipation et les exercices dans ce domaine sont traités exactement comme les autres risques en raison de leurs incidences possibles sur la vie de la Nation dans les secteurs d’activité d’importance vitale. Le pilotage de la gestion de crise par le préfet de Police s’effectue en lien avec le Préfet, secrétaire général de la zone de défense chargé de la planification et des exercices de crise.

Partager cet article

Repost0
19 juillet 2017 3 19 /07 /juillet /2017 09:55
photo EMA

photo EMA

 

source

 

J’assume les responsabilités de chef d’état-major des armées depuis trois ans et demi. Je suis pleinement conscient de l’honneur qui m’est fait, de la confiance qui m’a été accordée et des devoirs qui sont attachés à cette fonction.

 

J’ai toujours veillé, depuis ma nomination, à maintenir un modèle d’armée qui garantisse la cohérence entre les menaces qui pèsent sur la France et sur l’Europe, les missions de nos armées qui ne cessent d’augmenter et les moyens capacitaires et budgétaires nécessaires pour les remplir.

 

Dans le plus strict respect de la loyauté, qui n’a jamais cessé d’être le fondement de ma relation avec l’autorité politique et la représentation nationale, j’ai estimé qu’il était de mon devoir de leur faire part de mes réserves, à plusieurs reprises, à huis clos, en toute transparence et vérité.

 

Dans les circonstances actuelles, je considère ne plus être en mesure d’assurer la pérennité du modèle d’armée auquel je crois pour garantir la protection de la France et des Français, aujourd’hui et demain, et soutenir les ambitions de notre pays. Par conséquent, j’ai pris mes responsabilités en présentant, ce jour, ma démission au Président de la République, qui l’a acceptée.

 

J’éprouve une vraie reconnaissance envers nos soldats, nos marins et nos aviateurs avec lesquels j’ai partagé ma vie, pendant quarante-trois années, au service de la nation, en toute sincérité. Je sais pour les connaître qu’ils continueront à assurer la mission aux ordres de mon successeur avec autant de détermination et de fidélité.

 

Je reste indéfectiblement attaché à mon pays et à ses armées. Ce qui m’importera, jusqu’à mon dernier souffle, c’est le succès des armes de la France.

 

Général d’armée Pierre de Villiers

Partager cet article

Repost0
28 juin 2017 3 28 /06 /juin /2017 15:55
photo Thales

photo Thales

 
source Thales
 
In June 2017, on the occasion of the Belgian Defense Technology & Industry Day trials, held at the Naval Base at Zeebrugge, Thales successfully demonstrated the performances of its latest SAMDIS Multi-view Synthetic Aperture Sonar (SAS) system integrated onboard an ECA A27 AUV platform.

The A27 proved to be an extremely stable, enduring and reliable platform, capable of withstanding the strong tidal currents usually encountered in the North Sea.

The SAMDIS sonar generates long range, high resolution images (1 inch x 1 inch) with excellent reverberation-to-shadow contrast even in very shallow waters. Owing to its Multi-View capability, unique on the market, SAMDIS simultaneously generates 3 views of a given contact under different angles in a single path. The combination of high resolution and several independent views in a single pass is key in order to drastically reduce ambiguity when taking a detection/classification decision. This capability enables SAMDIS to combine high coverage with very high confidence rates of probability of detection and probability of classification of mines, with a very low false alarm rate.

SAMDIS outputs are best processed by the PRACTIS software that has again proven to be a powerful detection and classification tool that drastically optimise operator workload. PRACTIS is so efficient and user-friendly that Belgian Navy operators learned to operate it easily during the sea trials. The combination of SAMDIS and PRACTIS enables high confidence in classification of contacts as NON-MILCO, thus avoiding losing time in lengthy investigations to identify the contact.
 
SAMDIS is designed for seamless integration into various platforms with a combination of several array lengths for medium and heavy weight AUVs as well as side scan sonars towed by USV’s.

Thales has 50 years of cumulative experience in developing advanced technologies to support major Navies in their Mine-Hunting operations.
 
The A27/SAMDIS combination is part of the equipment package that will be delivered to France and the UK as part of their MMCM programme. This on-going European programme aimed at delivering a robust, proven unmanned mine hunting package to these two Navies as they switch to Unmanned MCM capabilities.

In 2016, Thales performed a number of successful demonstrations of its HALCYON USV off the North Sea Coast of Zeebrugge in Belgium and in Northern Scotland for the Royal Navy Unmanned Warrior exercises. During both trials, the HALCYON USV was towing its Towed Synthetic Aperture Sonar (TSAS) system. At the end of the trials in Belgium, Thales was well assessed for detection performance against all mine type, thus recognising the quality of the group’s unmanned mine-hunting systems’ capabilities.

In the framework of the Belgian/Dutch MCM capability replacement programme, Thales intends relying on its multi domain pedigree to offer state-of-the-art solutions in MCM: mission system integration and naval combat system. This will ensure a strong level of local industry involvement in terms of system development as well as future system support, combined with a very high level of operational efficiency.
 

Partager cet article

Repost0
17 mai 2017 3 17 /05 /mai /2017 09:50
EDA Defence Industry workshop looking at the long-term outlook for RPAS


16.05.2017 source EU Defence Agency
 

EDA has opened a call for submissions from defence industry representatives on the topic of Remotely Piloted Air Systems (RPAS). This call is in response to the agreement between EDA defence ministers to develop a more structured and regular dialogue with industry. In this domain, the EDA has developed an approach that is supported by Member States and invites defence industry representatives and research institutes to respond to the call for papers (attachment below). Submissions must be sent to the EDA by the 16th of June 2017.

The aim of the process is to enrich the CDP long-term view with industry inputs on the long term perspective of the industrial and technological outlook for specific capability areas. This will not be a forum for discussing the commercial aspects of current systems but a dialogue intended to explore the long-term (20 years ahead) aspects of military warfare focused on Remotely Piloted Air Systems (RPAS).

The EDA will hold a one day workshop on the 12th of September 2017. Selected industry representatives will be invited to share their views of long-term outlooks focusing on the questions listed in the questionnaire. Speakers will be selected based on this call for papers, which will be evaluated by the EDA. Submissions are sought from as wide as possible a range of industries involved in aspects of development related to RPAS. Though responses to all questions in the questionnaire are encouraged, submitters may develop answers to specific questions in greater detail based on their area of expertise. This will allow thematic discussion panels to be formed. Submissions will be judged on their innovativeness and relevance as well as ability to stimulate discussion on the future role of RPAS in the military context. Participation in this call for papers is open to companies of any size as well as academic, semi-governmental research institutes and associations or grouping of industrial suppliers.

 

How to submit

Download the call for papers here: Annex to EDA201705069 - CDP Industry Questionnaire

Send your completed files to cps@eda.europa.eu with a copy to aleksandrs.bucens@eda.europa.eu

Deadline for submissions is the 16th of June 2017

Partager cet article

Repost0
17 mai 2017 3 17 /05 /mai /2017 07:50
Union Européenne : Conseil des Affaires Etrangères (Défense) le 18 mai 2017

 

16.05.2017 Conseil de l'Union européenne

 

Le Conseil, présidé par Mme Federica Mogherini, haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, débutera à 10 heures. Les ministres de la défense feront d'abord le point sur la mise en oeuvre de la stratégie globale de l'UE dans le domaine de la sécurité et de la défense et devraient adopter des conclusions.

 

Ils examineront les progrès réalisés dans la mise en oeuvre des décisions en matière de sécurité et de défense arrêtées au sein du Conseil des affaires étrangères en mars. Celles-ci comprennent la future mise en place d'une capacité militaire de planification et de conduite (MPCC) établie à Bruxelles, pour appuyer les missions militaires PSDC à mandat non exécutif, la possibilité d'instituer une coopération structurée permanente (PESCO) et d'introduire un examen annuel coordonné en matière de défense (CARD) piloté par les États membres, le renforcement des outils de réaction rapide de l'UE, y compris les groupements tactiques de l'UE et l'adoption d'une approche plus stratégique à l'égard des partenariats en matière de PSDC. Les ministres devraient également se pencher sur la mise en oeuvre du plan d'action européen de la défense, à la suite d'une présentation faite par Mme Bienkowska, membre de la Commission.

 

Le Conseil abordera également la question de la coopération entre l'UE et l'OTAN. Le Secrétaire général de l'OTAN, M. Jens Stoltenberg, participera à ce débat.

 

Au cours du déjeuner, les ministres débattront de la lutte contre le terrorisme avec les ministres de l'intérieur. Le déjeuner sera co-présidé par la Haute Représentante et Carmelo Abela, Ministre des affaires intérieures et de la sécurité nationale.

 

La session du Conseil sera précédée par une réunion du comité directeur de l'Agence européenne de défense (AED).

Partager cet article

Repost0
21 mars 2017 2 21 /03 /mars /2017 13:50
News Review for Industry - March 2017 edition - EU Defence Agency

News of the News

 

EDA organised a “Jumbo” workshop on 28 February and gathered Member States and industry representatives from 4 EDA networks on Defence Market & Industry issues, to discuss proposals to improve EDEM transparency, EDTIB competitiveness and to promote cooperation in defence procurement

 

 

As announced in President Juncker's 2016 State of the Union speech, the European Commission presented a White Paper on the Future of Europe, which forms the Commission's contribution to the Rome Summit of 25 March 2017. Please, download the document here !

Places to be

 

Maritime and Defence Dual-Use Conference 2017 will be organised by Marine South East, UK and the European Commission in Southampton, 4-5 April 2017. Registration is still open.

 

Second European Test and Evaluation Community Days Conference 2017 “European priorities - challenges and opportunities for a large EU network of Test & Evaluation Centres“ on 25-27 April 2017 in Vienna, Austria. Registration is still open until 7th April 2017.

 

Dual-Use Conference 2017 – Drones & Space will be organised by CenSec (Center for Defence, Space & Security) in DK and the European Commission in Aarhus on 4-5 May 2017. Registration is still open.

 

EDA is organizing a workshop on “European opportunities for Defence-related clusters” on 28 March, at EDA premises. Further to a plenary session focusing on current and forthcoming European opportunities for defence-related clusters, there will be a dedicated Cluster2Cluster session. You can register still by sending an e-mail to esi@eda.europa.eu

Hot Spot

 

Blueprint for cooperation on skills in the defence sector is the recently published Commission brochure on defence skills policy presenting the new framework for strategic cooperation between key stakeholders for addressing sector-specific skills gaps.

 

The European Defence Agency (EDA) has just completed a project aimed at increasing the accuracy of artillery systems used by Member States’ Armed Forces. Read the article and factsheet on EDA website page!

 

EDA Publications

EDA 2016 Annual Report is now available on the EDA website and can be downloaded here. “2016 was a seminal moment for European defence and a defining year for the European Defence Agency (EDA). The events that shaped 2016 added a new sense of urgency and determination to see Europe delivering on its potential in defence. …”

Partager cet article

Repost0
14 février 2017 2 14 /02 /février /2017 11:50
News review for Industry - European Defence Agency

 

source European Defence Agency

If you want to subscribe to the News Review, or if you want to stop receiving the News review: News4Ind@eda.europa.eu

News of the News

EDA Study on the Impact of REACH & CLP European Chemical Regulations on the Defence Sector: the study concluded that considering the complexity of defence supply chains and long lifecycles of military equipment, REACH (and associated CLP) regulation, as they stand now, may impact the actual operability of Member States’ Armed Forces. Review the EDA webnews and download the full report here!!

 

 

EDA just released the executive summary of a late 2016 study on Response strategies to the cost escalation of defence equipment. Four interesting recommendations to EDA and Member States are formulated.

Places to be

EDA and European Space Agency (ESA) are pleased to announce a joint Workshop on Space and CBRNE (Chemical, Biological, Radiological, Nuclear and Explosive) threats on 7 March 2017, at ESTEC in Noordwijk (The Netherlands). You can register through the dedicated webpage.

 

 

EDA is organizing a workshop on “European opportunities for Defence-related clusters” on 28 March 2017, at EDA premises. Further to a plenary session focusing on current and forthcoming European opportunities for defence-related clusters, there will be a dedicated Cluster2Cluster session. You can register by sending an e-mail to esi@eda.europa.eu.

 

The European Commission published its 2017 “Sector Skills Alliances” call for proposals, with a new Lot 3 dedicated to six pilot sectors: defence, automobile, maritime technology, space, textile and tourism. Falling under the EU’s Erasmus+ instrument, the call is the first Commission action to implement the Blueprint for Sectoral Cooperation on Skills, part of the wider initiative known as the “New Skills Agenda for Europe”, adopted in June 2016. The call is available following this link ! A Sector Skills Alliances Infoday will be organized on 16 February 2017.

Hot Spot

European Defence Matters, Magazine issue 12: The latest European Defence Matters magazine is now available with a special focus on the European Defence Action Plan (EDAP) presented by the European Commission in November 2016. Check it out HERE.

 

 

Southampton, 4-5 April 2017, organised by Marine South East, UK and the European Commission: This workshop will promote SME engagement in the Solent region’s dual use strategy, while stimulating consortium-building and investment in dual-use innovation. It will focus on two technology themes: marine autonomous systems and satellite surveillance & data analytics. Register now !

 

 

High industry attendance at Vienna seminar on EU funding for defence R&T projects: EDA’s Deputy Chief Executive, addressed on 24 January 2017 Austrian security and defence stakeholders at a seminar in Vienna on EU funding opportunities for defence research (R&T) projects. The event was jointly organised by the EDA, the Austrian Ministry of Defence (MoD) and the Austrian Research Promotion Agency (FFG) with the support of the Austrian Defence & Security Industry (ASW).

 

 

EDA organises the next Test and Evaluation Community Days Conference (TECD) 2017 in Vienna. TECD 2017 will focus on T&E requirements in support of CDP Priority Actions, in the wider context of the implementation of the EU Global Strategy (EUGS). The conference addresses T&E Experts, Industry working with government and decision makers of EU Defence Test centres. Download conference flyer here ; Link to registration page

Partager cet article

Repost0
13 février 2017 1 13 /02 /février /2017 11:55
13 février 1960 explosion de la première bombe atomique française

13 février 1960 explosion de la première bombe atomique française

 

13.02.2017 source JFP
 

13 février 1692 : massacre du clan Mac Donald dans la Glencoe (Ecosse).Le protestant Guillaume d’Orange ayant mis en fuite le catholique Jacques II, les chefs de clans catholiques écossais sont dans l’embarras parce que le nouveau roi leur offre l’amnistie en échange de leur serment. Le chef du clan Mac Donald accepte finalement de prêter serment mais Guillaume d’Orange, blessé par le délai de réflexion utilisé, décide de faire un exemple. Il ordonne, par écrit, à Robert Campbell commandant le régiment d’Argyll, d’exécuter les Mac Donald. L’ordre est d’autant plus odieux que ce régiment était hébergé pacifiquement par les Mac Donald depuis deux semaines dans la magnifique Glencoe. Le massacre de ces 38 catholiques (attaqués dans leur sommeil) fait scandale, y compris dans les rangs protestants. Une commission d’enquête, la même année, montre qu’autant les raisons que la manière sont condamnables et spécifie qu’un soldat ne doit pas obéir à un tel ordre. Aucune réelle sanction n’est cependant prise. Il faut noter que certains soldats ont refusé d’obéir, d’autres ont laissé s’échapper leurs victimes.

 

13 février 1772 : découverte de l’ile Kerguelen (Océan Indien). Le capitaine de frégate de Kerguelen commandant la Fortune découvre l’ île que l’on baptisera Kerguelen.

 

13 février 1917 : arrestation de Mata Hari (Paris). Margaretha Zelle, hollandaise dont le surnom malais Mata Hari (l'œil du ciel= le soleil) est devenu un synonyme d'espionne, est un agent double travaillant plus ou moins en dilettante pour les Allemands et les Français. Elle épouse un officier hollandais d’origine écossaise, Mac Leod, dont elle divorce après un séjour en Malaisie. Jeune femme romanesque, collectionnant les amants et ayant besoin d'argent pour son train de vie, elle est vite engagée par le service de renseignement allemand. L'agent H21 gagne alors Paris. Repérée par le contre-espionnage français, Mata Hari accepte de travailler aussi pour la France. Elle reçoit une mise en garde des britanniques tant son comportement devient dangereux pour elle. Probablement pour la punir de son double jeu, le service de renseignement allemand laisse intercepter un message secret qui la désigne clairement comme espionne. Son procès s'ouvre au moment où la France doute et cherche à se ressaisir. Cette affaire d'espionnage en est une occasion. Bien que l'activité d'espionnage de Mata Hari soit avérée, il semble que les informations communiquées par elle, n'aient pas eu grande valeur. Elle est fusillée à Vincennes le 15 octobre 1917 où elle affronte dignement son peloton d'exécution. Lire Le dossier de Mata Hari du Colonel Frédéric Guelton, pp. 82-85, RHA N° 247 (2ème trimestre 2007).

 

13 février 1945 : début du bombardement de Dresde (Allemagne). Du 13 au 15, 1300 bombardiers britanniques et américains commencent à larguer près de 4000 tonnes de bombes incendiaires sur une ville n’offrant pourtant aucune cible militaire ou industrielle d’importance. Le 15, à l’issue de l’opération, la ville est rasée et 25 à 35 000 personnes tuées. Avec les bombardements américains sur le Japon, celui de Dresde est le plus meurtrier.

 

13 février 1960 : explosion de la première bombe atomique française (Sahara – Reggane- Algérie). La France devient la 4ème puissance nucléaire avec cet essai (70 kt !).

Partager cet article

Repost0
24 novembre 2016 4 24 /11 /novembre /2016 11:55
24 novembre 1977 : premier vol du Super Etendard de série

24 novembre 1977 : premier vol du Super Etendard de série


24.11.2016 source JFP
 

24 novembre 885 : début du siège de Paris par les Vikings. Très actifs durant le IXè siècle, les Vikings ont pris l’habitude de remonter les fleuves du Nord de la France pour piller et rançonner les villes. 700 bateaux embarquant environ 30 000 guerriers danois et norvégiens se présentent devant Paris. Le siège débute réellement le lendemain, avec le refus de l’évêque Gozlin de laisser passer la flotte du chef Viking Siegfried. Jusqu’en mai 887, Paris est assiégé et ses environs ravagées. Siegfried lève le siège suite au paiement d’un tribut de 700 livres d’argent par l’empereur Charles le Gros.

24 novembre 1793 : le calendrier républicain remplace le grégorien (Convention – Paris). Il ne sera utilisé que jusqu’en 1806 année de son abolition par Napoléon Ier. Aujourd’hui serait le 4 (Quartidi) frimaire 224.

24 novembre 1867 : le fil de fer barbelé est breveté.

24 novembre 1929 : mort du tigre (Paris). Georges Clemenceau décède à 88 ans.

24 novembre 1938 : Beria nommé à la tête du NKVD. Ancêtre du KGB.

24 novembre 1964 : reprise de Stanleyville (actuelle Kisangani - RDC). Un régiment parachutiste belge est largué sur Stanleyville pour libérer des otages retenus par des rebelles au pouvoir. Avec l'aide de mercenaires occidentaux, il met fin à la rébellion. 24 otages, 2 militaires belges sont tués.

24 novembre 1965 : Mobutu prend le pouvoir (actuelle RDC). Il va rester 32 ans à la tête du Zaïre.

24 novembre 1970 : harakiri de Mishima (Tokyo). Kimitake Hiraoka, plus connu sous son nom d'écrivain, Yukio Mishima, se suicide en se faisant Seppuku après avoir tenté un simulacre de prise de pouvoir au ministère de la Défense japonais. Son discours devant le chef d'état-major séquestré et les troupes présentes ne convaincant pas, il se suicide selon le rituel traditionnel. N'ayant aucun passé militaire, son geste a souvent été interprété comme une tentative de rachat pour sa réforme durant la Seconde guerre mondiale ou encore comme une ultime mise en scène sans aucun autre but que la mort esthétisée et ritualisée.

24 novembre 1977 : premier vol du Super Etendard de série (Mérignac). Premier avion français équipé d’un système inertiel de navigation et d’attaque. Il a été retiré du service actif en juillet 2016, après presque 40 ans de bons et loyaux services. L'avion est connu pour avoir formé un couple redoutable avec le missile AM-39 "Exocet", conçu pour la lutte antinavire. Il assurait également des missions d'appui-feu au profit des troupes à terre et des missions de reconnaissance.

24 novembre 1985 : assaut meurtrier d’un jet détourné (Malte). Des commandos égyptiens dépêchés en urgence à Malte donnent l´assaut au Boeing égyptien détourné par 4 pirates (Palestiniens et Syrien) sur La Valette. 60 personnes sont tuées dont 4 des 5 pirates qui avaient commencé à abattre les otages (4 !).

24 novembre 2002 : signature du HCoC (La Haye – Pays-Bas). « L’entrée en vigueur du Code de Conduite de la Haye contre la prolifération des missiles balistiques (Hague Code of Conduct against Ballistic Missile Proliferation) a lieu le lendemain. Les États souscripteurs au Code s’engagent politiquement à des mesures de retenue et de confiance en matière de développement et déploiement de missiles balistiques, parmi lesquelles les pré-notifications de tirs d’essai de missiles balistiques et de lancement de fusées. Le HCoC compte aujourd’hui 137 États souscripteurs ». DGRIS.

 

24 novembre 2015 : F16 contre Sukhoi (Frontière turque). Deux chasseurs F-16 turcs abattent un bombardier SU-24 russe près de la frontière avec la Syrie. L’équipage réussit à s’éjecter. Un hélicoptère Mi-8AMT engagé immédiatement dans leur récupération est détruit après un atterrissage d'urgence (1 mort). Un peu plus tard une mission de sauvetage a priori russo-syrienne parvient à extraire le navigateur russe. Le pilote a, quant à lui, été retrouvé mort, manifestement tué par des tirs venant du sol lors de son atterrissage . L’évènement a singulièrement tendu les relations entre Russie et Turquie entrainant sanctions économiques et déclarations fermes de part et d’autre jusqu’à l’été 2016.

Partager cet article

Repost0
17 novembre 2016 4 17 /11 /novembre /2016 12:20
Brazilian Navy H225M Naval Combat Configuration


17 nov. 2016 Airbus Helicopters

Helibras and Airbus Helicopters have opened a new chapter in the history of the H225M multirole utility helicopter with the official presentation of the first aircraft in naval combat configuration.


More info

Partager cet article

Repost0
17 novembre 2016 4 17 /11 /novembre /2016 11:55
La Bataille du Pont d'Arcole - Horace Vernet

La Bataille du Pont d'Arcole - Horace Vernet


17.11.2016 source JFP

 

17 novembre 1794 : début de la bataille de la Sierra Negra (Espagne) « opposant les troupes des généraux de Pérignon et Dugommier à celles du général espagnol de Carvajal. Cette victoire française voit notamment s’illustrer le chirurgien principal Dominique Larrey ». CNE J-B P. (COMLE).

 

17 novembre 1796 : victoire sur le pont d'Arcole (Italie). Commencée le 15, la bataille est remportée par Augereau. Bonaparte fait franchir l’Alpone à un petit détachement sensé faire diversion notamment grâce au bruit du tambour Estienne. Augereau profite du mouvement de panique causé chez les Autrichiens et franchit le fameux pont.

 

17 novembre 1854 : naissance d'Hubert Lyautey (Nancy). Maréchal de France, ministre de la guerre, académicien français, auteur du Rôle social de l’officier, bâtisseur du Maroc moderne. Adjoint du général Gallieni qui l’initie aux colonies. Mort en 1934. Sur Lyautey, lire Lyautey. Le ciel et les sables sont grands – Arnaud Teyssier.

 

17 novembre 1858 : prise de possession de l’île de Clipperton (ou île de la Passion), « afin d’avoir une position stratégique face au futur canal de Panama. Les droits de la France n’y seront reconnus qu’en 1931 par l’arbitrage de la Cour Internationale, suite d’une contestation du gouvernement mexicain. L’un des intérêts actuels de cette île réside dans sa Zone Economique Exclusive ». CNE J-B P. (COMLE).

 

17 novembre 1867 : naissance d’Henri Gouraud (Paris). Adjoint de Lyautey au Maroc, général d’armée, académicien des inscriptions et belles lettres, commandant de l’armée du Levant et Gouverneur Militaire de Paris. Il a publié plusieurs ouvrages dont Souvenirs d’un Africain au Soudan. Mort en septembre 1946, il est inhumé avec ses soldats morts lors des combats de la ferme de Navarin. Sur Gouraud, lire tous les écrits de Julie d’Andurain et notamment La capture de Samory (1898).

 

17 novembre 1869 : inauguration du canal de Suez (Egypte). L’impératrice Eugénie inaugure le canal. Aboutissement d’un rêve et de travaux pharaoniques, le canal de Suez en raccourcissant le trajet maritime Europe-Océan indien accentue le caractère stratégique de l’Egypte.

 

17 novembre 1892 : la colonne Dodds s’empare d’Abomey (actuel Bénin). Le colonel français, Dodds, s’empare d’Abomey, la capitale du royaume d’Abomey ou Dahomey, mettant un terme à une campagne commencée à Dogba le 18 septembre précédent. Depuis plusieurs mois déjà, l’action colonialiste des français se heurtait aux visées expansionnistes du roi d’Abomey Glèlè. A la mort de ce dernier, son fils Béhanzin a pris la tête de la lutte contre les forces françaises où s’illustrent particulièrement ses 4 000 amazones qui infligent des pertes sévères à leur adversaire (à son arrivée à Abomey, la colonne Dodds a perdu la moitié de ses effectifs) dans une campagne marquée par une grande violence des deux parties. Le Dahomey est placé sous protectorat français le 3 décembre suivant et Béhanzin contraint de se rendre en janvier.

 

17 novembre 1941 : suicide du général Udet (Berlin). As de l’aviation allemande lors de la Grande Guerre, Ernst Udet fortement critiqué en interne pour sa mauvaise gestion générale de la Luftwaffe et en particulier pour l’échec de la bataille d’Angleterre finit par se suicider.

 

17 novembre 1983 : raid sur Baalbek (Plaine de la Bekaa – Liban).  Après l’attentat du Drakkar (23/10/1983), François Mitterand déclenche l’opération Brochet sur la caserne Cheikh Abdallah. Huit Super-Etendard décollent du porte-avions Clemenceau et larguent 34 bombes de 250 et 400 kg sur une position des Gardiens de la Révolution islamique et du Hezbollah. La caserne aurait été évacuée quelques minutes avant les explosions suite à une fuite française.

Partager cet article

Repost0
15 novembre 2016 2 15 /11 /novembre /2016 11:55
Jean Gabin, chef de char du Régiment Blindé de Fusiliers Marins

Jean Gabin, chef de char du Régiment Blindé de Fusiliers Marins


15.11.2016 source JFP
 

15 novembre 1315 : bataille de Morgarten (Suisse actuelle). Convoités à la fois par la Bavière et l'Autriche, les Cantons suisses (Uri, Schwytz et Unterwald) donnent leur faveur au duc Louis IV de Bavière. Mécontent, Léopold Ier d'Autriche envoi une armée de 4000 hommes mater les montagnards suisses. Malheureusement pour lui, son attaque ne reste pas secrète et les Cantons préparent une embuscade dans les règles de l'art au niveau du lac d'Ageri et du passage de Morgarten. L'armée Habsbourgeoise pense surprendre les paysans suisses au petit matin et progresse de nuit sur un chemin qui à certains endroits est étroit, pris entre des falaises et un lac. C'est là que les paysans suisses l'attendent : ils laissent l'armée s'engager dans le piège, la bloquent puis la détruisent posément à coup de pierres, troncs d'arbres et coups de piques. Beaucoup de chevaliers périssent noyés dans le lac. L’opinion publique de l’époque est choquée car les montagnards suisses ne font aucun prisonnier : ils préfèrent détrousser l’adversaire (mort ou assommé) plutôt que de s’embarrasser d’un otage pour réclamer une rançon comme cela se pratiquait alors.

 

15 novembre 1634 : premier règlement de discipline de la Marine. Richelieu fait adopter un texte codifiant la discipline à bord des navires sur la base des traditions et coutumes des marins.

 

15 novembre 1796 : début de la bataille du pont d'Arcole (Italie). Après l'échec de Caldiero le 12, Bonaparte doit éviter de perdre Vérone. Manœuvrant pour couper les Autrichiens de leurs soutiens, il butte sur l'Alpone, petit affluent de l'Adige, que seul un pont traverse à la hauteur du village d'Arcole fermement tenu par les Autrichiens. L'acharnement des soldats français et l'exemple de leurs chefs (Augereau, Lannes, Bon, Verdier) leur permettront de forcer le passage, au prix de nombreuses pertes...deux jours plus tard.

 

15 novembre 1879 : naissance d’Henry de Monfreid (La Franqui). Le baroudeur de la Corne de l’Afrique aurait 135 ans aujourd’hui. Mort en 1974 à 95 ans, sa vie est une succession d’aventures.

 

15 novembre 1900 : Churchill est fait prisonnier par Botha (Afrique du Sud). Envoyé comme correspondant du Morning post en Afrique du Sud pour couvrir le second conflit des Boers, le jeune Winston Churchill, 26 ans, est victime d'un déraillement du train blindé dans lequel il voyage. Les troupes du général Botha le font prisonnier. Il s'évade un mois plus tard du camp de Pretoria et parcourt 480 km jusqu'à Lourenço Marquez. Il fait la « une » des journaux britanniques et entame une carrière publique qui durera 60 ans.

 

15 novembre 1976 : mort de Jean Gabin (Neuilly-sur-Seine). Jean Alexis Moncorgé (son vrai nom) effectue son service militaire à Lorient en tant que fusilier marin (1924). Devenu une véritable star du cinéma il est néanmoins mobilisé en septembre 1939 et affecté à Cherbourg. Refusant de tourner pour les Allemands, il émigre aux Etats-Unis après une fuite par l’Espagne (Février 1941). Après quelques tournages à Hollywood, il finit par s’engager dans les forces navales françaises libres (Avril 1943) et gagne Casablanca. Il est affecté à la 2ème DB où il sert en tant que chef de char au régiment blindé de fusiliers-marins et ira jusqu’à Berchtesgaden après avoir participé aux combats de Royan et de la campagne d’Allemagne. Monstre sacré du cinéma français, il a tourné dans la plupart des films dits classiques. Ayant conservé toute sa vie des relations étroites avec la Marine nationale, l’une de ses dernières volontés est permise par le Président de la République : le 19 novembre, les honneurs militaires lui sont rendus à bord de l’aviso Détroyat et ses cendres sont répandues au large de Brest.

Partager cet article

Repost0
9 novembre 2016 3 09 /11 /novembre /2016 11:55
Bataille de Coulmiers - Prise d'Orléans - 9 novembre 1870

Bataille de Coulmiers - Prise d'Orléans - 9 novembre 1870


09.11.2016 source JFP

 

9 novembre 1799 : coup d'Etat du 18 brumaire. Le général Bonaparte est porté au pouvoir par un coup d'Etat qui dure jusqu'au 11 novembre, mettant fin au Directoire et initiant le Consulat.

 

9 novembre 1870 : combat naval franco-prussien (au large de la Havane). L’aviso français Bouvet et la canonnière allemande Meteor quittent le port neutre de la Havane pour s’affronter dans les eaux internationales où ils s’infligent des dégâts sensiblement égaux. Le Bouvet éperonne le Meteor qui le canonne.

 

9 novembre 1870 : bataille de Coulmiers (près d’Orléans). Le général Paladines repousse les Bavarois du général von der Tann qui évacuent Orléans. Victoire malheureusement inexploitée.

 

9 novembre 1901 : mort du capitaine Millot (N’Gouri – Tchad). En reconnaissance, au nord-est du lac Tchad, le capitaine Millot, de l'infanterie coloniale, avec un détachement de 200 hommes tombe dans une embuscade Senoussis soutenus par des Turcs. Pendant 5 jours Millot bat en retraite sous le feu de l'ennemi mais en bon ordre. Au lieu-dit  Mao, il est tué d’une balle en plein cœur. Agé de 35 ans, il avait déjà fait campagne au Soudan en 1894 et 1896 (où il avait été blessé par une flèche empoisonnée). En son honneur, le poste français de N'Gouri prend le nom de Fort-Millot.

 

9 novembre 1910 : combat de Doroté (Est du Tchad). Pour venger l’embuscade qui a coûté la vie à la colonne du capitaine Fiegenschuh (4 janvier 1910), le LCL Moll organise une expédition contre le sultan Tadj ed din, sultan du Masalit (Est du Tchad).  Alors que la colonne se réorganise au point d’eau, elle est attaquée par 6000 cavaliers masalits. Moll et Tadj ed din sont tués. L’annonce en France de la mort du LCL Moll provoque un émoi jusqu’à l’Assemblée qui rend hommage aux victimes.

 

9 novembre 1918 : abdication de Guillaume II. Le Kaiser allemand se résigne à abdiquer alors que la République de Weimar est proclamée et que les mouvements ouvriers se multiplient.

 

9 novembre 1918 : mort de Guillaume Apollinaire (Paris). Affaibli par la blessure à la tête reçue, le 9 mars 1916, au Bois des Buttes, le lieutenant Apollinaire meurt des suites de la grippe espagnole.

 

9 novembre 1923 : échec du putsch d'Hitler (Munich). Le putsch de la Brasserie échoue malgré le peu de soutien de la Bavière à la République de Weimar qu’elle juge trop faible. Une fusillade éclate permettant de mettre hors de combat les putschistes (Hitler et Röhm sont blessés). Hitler fera un an de prison… La clémence du tribunal va se payer très cher.

 

9 novembre 1938 : nuit de cristal (Allemagne). Dans toute l'Allemagne, des exactions contre les Juifs (pogromes, assassinats, arrestation, incendies,...) sont perpétrées par les SA et les SS d'Hitler.

9 novembre 1970 : mort du général de Gaulle (Colombey-les-Deux-Eglises).

9 novembre 1989 : chute du mur de Berlin.

Partager cet article

Repost0
2 novembre 2016 3 02 /11 /novembre /2016 11:50
[Exercice EMERALD MOVE 2016] Entrainement spécifique aux savoir-faire amphibie


30 oct. 2016 Armée de Terre

 

Du 1er au 9 octobre, s’est déroulé l’exercice EMERALD MOVE ERMO 16 au large de la Sardaigne.

Son but : poursuivre la démonstration et l’amélioration de l’interopérabilité entre les nations de l’IAE (Initiative amphibie européenne) participantes tout en confortant la capacité amphibie française.

Pour les marsouins du 2e RIMa c’était avant tout une opportunité de travailler des savoir-faire spécifiques, entretenus depuis de longues années avec la Marine nationale.

Au sein de la 9e BIMa, la spécificité amphibie est reconnue depuis 1963, et ses unités sont jumelées avec les Royal Marines britanniques de la 3e Brigade Commando depuis 1995. Les opérations amphibies exigent la maitrise de compétences et de pré-requis qui permettent de conduire des opérations interarmées complexes, dont la planification ne s’improvise pas.

Pendant l’exercice, les manœuvres se sont multipliées dans la région de Porto Scudo, plage d’entraînement de l’armée italienne.

La coordination de la batellerie et des éléments héliportés joue un rôle primordial dans la réduction de la vulnérabilité. Une partie du travail de l’Etat-major tactique (EMT) consiste à préparer et conduire, en étroite coordination avec l’équipage du BPC, le débarquement échelonné du groupement tactique embarqué en limitant la vulnérabilité des troupes aux approches des plages.

Le « GAEA », groupement d’aide à l’engagement amphibie joue alors un rôle essentiel. La section d’aide à l’engagement débarqué (SAED) du régiment préparent le « beachage » et les sections qui débarquent prennent le contrôle de la zone le plus rapidement possible.

Partager cet article

Repost0
2 novembre 2016 3 02 /11 /novembre /2016 08:50
COSME web-platform tutorial


31 oct. 2016 EU Defence Agency

 

This tutorial briefly introduces the opportunities of the EU COSME Programme for defence-related SMEs and clusters.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories