Overblog
Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /
Chronologie de la Bataille de Diên Biên Phu


source dienbienphu.org

 

1953

12 novembre Décision concernant le déclenchement de l'opération "Castor" (réoccupation de la piste et du site de Diên Biên Phu)
- NDS : 407/ FINV / CEM / TS du 12.11.53.
20 novembre Largage du 6ème BPC (Bigeard) sur "Natacha". Occupation de Diên Biên Phu. - Largage du 2/1er RCP (Bréchignac).
Largage du 1er BPC (Souquet) et du PC EDAP (Fourcade).
21 novembre Largage du 1er BEP (Guiraud), du 8ème BPC (Tourret) et de la 1er CEPML (Molinier).
22 novembre Largage du 5ème BPVN (Leclerc). La garnison de Diên Biên Phu compte 4 560 hommes.
23 novembre au 15 décembre Opération "Pollux" (repli des éléments de la garnison de Laï Chau)
4 - 10 décembre Les 1ème BPC, 6ème BPC, 2/1ème RCP regagnent Hanoï les 10 et 16 décembre.
8 décembre Arrivée du 2ème bataillon thaï.
15 décembre Arrivée des compagnies de supplétifs thaïs blancs.
16 décembre Départ du 5ème BPVN pour Hanoï.
15-20 décembre Aérotransport des premiers éléments du GM9 (Gaucher) 1er et 3ème bataillons de la 13ème DBLE, 3/3ème RTA.
23-28 décembre Opération "Régates". Reconnaissance en direction de Sop Nao-Muong Khoua (Laos) par le GAP 2 : 1er BEP et 8ème Choc.
29 décembre Aérotransport du 5/7ème RTA et du 3/10ème RAC. Constitution de l'escadron de Shaffee du 1er RCC.

 

1954

01-10 janvier Aérotransport du 3/3° REI. Début de l'aérotransport du GM 6: 2/1er RTA - 1/2ème REI.
janvier-Février Organisation de la base aéroterrestre: création et implantation des points d'appui :
 
ANNE-MARIE BT 2
BEATRICE 3/13ème DBLE
CLAUDINE PC, artillerie, services santé, 1er BEP et 8ème choc
DOMINIQUE 3/3ème RTA (1er CEPML et 2ème CMMLE)
ELIANE 1/4ème RTM
FRANÇOISE BT 2
(pour mémoire)
HUGUETTE 1/2ème REI
ISABELLE 2/1ème RTA, 3/3ème REI, artillerie, peloton de chars (Préaud) et compagnie thaïe "Wième"
28 janvier Relève du 5ème BPVN qui regagne Hanoï.
12-16 février Opérations sur les collines de l'est (1er BEP, 3/3ème REI, 3/3ème RTA, BT 3,1/13ème DBLE, 8ème choc).
10-13 mars Opérations au profit de Béatrice (tranchées ennemies).
13 mars Attaque de la division VM 312 contre Béatrice. La position est déclarée perdue le 14 mars à 2 heures du matin.
14 mars Une trêve est "accordée" jusqu'à midi.
Le 5ème bataillon de paras vietnamiens est largué en renfort sur Diên Biên Phu à 15 heures.
17 heures, début de l'attaque de la division VM 308 contre le point d'appui "Gabrielle".
15 mars Préparation d'une contre-attaque au profit de "Gabrielle" : deux compagnies du BEP, un peloton de chars, le 5ème BPVN. A 8 heures du matin, la contre-attaque est stoppée. "Gabrielle" est considéré comme perdu à 8 heures du matin.
16 mars Largage sur la DZ "Simone" du 6ème bataillon de parachutistes coloniaux (Bigeard).
En fin d'après-midi, les deux compagnies thaïes du BT 3 qui tenaient "Anne-Marie 1 et 2" évacuent ces positions sans combat.
18 mars Harcèlement de l'artillerie VM. Anne-Marie 4 et 5 deviennent "Huguette 6 et 7". Le PA Huguette 7 est occupé par une compagnie du 5ème BPVN (Rondeau).
19 mars Des avions tentent de se poser sur la piste pour évacuer les blessés. Malgré les croix rouges peintes sur les carlingues, l'artillerie ennemie tire sur eux. Un seul réussit sa mission.
20 mars Harcèlement. Cinq Dakota évacuent 132 blessés.
21 mars L'ennemi creuse des tranchées vers les collines de l'est.
22 mars Violents accrochages au sud, à mi-chemin d'Isabelle.
24 mars Le 6ème BPC accroche des éléments ennemis installés entre Claudine et Isabelle. Huguette "6" est étroitement investi au nord de la piste d'aviation.
25 mars Huguette 7 est harcelé depuis les collines "Anne-Marie". Le 8ème choc est accroché entre Dominique 1 et 2.
26 mars Opération de dégagement d'Huguette 7 menée par le BEP et le 5ème BPVN. Le lieutenant Rondeau est blessé et remplacé par le capitaine Bizard.
27 mars Les unités s'emploient à attaquer et reboucher les tranchées ennemies aux abords de la piste.
28 mars Les unités d'intervention lancent vers l'ouest une opération de destruction de batteries antiaériennes installées de Ban Ong Pet à Ban Pc (au pied d'Anne-Marie). Y participent : éléments d'attaque, 6ème BPC et 8ème choc. Appui 1er BEP. Protection et recueil, 1/2ème REI. Les chars d'Isabelle (Préaud) interviennent en fin d'après-midi. L'ennemi perd 400 tués, 20 prisonniers et plusieurs mitrailleuses et canons.
29 mars Les 6ème BPC et 5ème ° BPVN ont créé un nouveau point d'appui en arrière d'Eliane 1 : Eliane 4. Les Viets resserrent leur pression sur les collines de l'est.
30 mars Le Colonel Langlais est allé inspecter Dominique et Eliane. Il décide de faire relever la garnison de Dominique 1 par la 4ème compagnie du 5ème BPVN et de renforcer Eliane 2 par la 1er compagnie du 1er BEP. Les relèves ne sont pas encore arrivé quand se déclenche l'offensive ennemie. La préparation d'artillerie commence à 17h00. Une pièce de 155 et 4 pièces de 105 sont détruites dans leurs alvéoles. Les Viets montent à l'attaque à 18h45. Ils occupent sans coup férir Eliane 1 et Dominique 2. A 21 heures, il s'achèvent de réduire Dominique 1. Ils échouent devant Dominique 3. Et sur Eliane 2, légionnaires et marocains plient, mais ne lâchent pas. A 22 heures, la division 308 attaque Huguette 7. A minuit, la division 316 a pris pied sur les "Champs Elysée", au pied d'Eliane 2. Elle ne peut arriver au sommet de la colline.
31 mars Huguette 7 tient toujours. Eliane 2, qui a reçu le renfort de toutes les compagnies disponibles, résiste encore. A 10 heures, une contre-attaque française tente de réoccuper Dominique 2 et Eliane 1 (8ème choc et 6ème BPC). Faute de renforts, ces unités se replient avec de lourdes pertes à 15h00. A 17 heures, l'attaque reprend sur Eliane 2. Mais la garnison résiste toute la nuit.
01 avril Au matin, le 1er BEP et une compagnie du 8ème choc reprennent les "Champs Elysée". Huguette 7 partiellement évacué par Bizard est "traité" par l'artillerie. A l'aube, Bizard contre-attaque et réoccupe la totalité de sa position. A 17 heures, Bizard est relevé par une compagnie du 1/2ème REI (Spozio). Au cours de la journée, les survivants du 1/4ème RTM sont regroupés dans un PA intermédiaire entre Huguette et Claudine. Ce PA prend le nom de Lily. A 17 heures, la division 316 reprend son attaque sur Eliane 2 où légionnaires-paras du BEP, paras franco-vietnamiens du 6ème et du 8ème choc, légionnaires du 1/13ème DBLE et Marocains se battent depuis soixante heures.
02 avril A l'ouest, Huguette 7 tombe à 2 heures. Il restait 16 légionnaires en état de combattre sur le "PA en étoile". Début du largage du 2/1er RCP (Bréchignac). A l'aube, Eliane 2 tient toujours. En revanche, le petit PA "Françoise" posé, isolé, à l'ouest, a vu sa garnison (des Thaïs) s'évaporer dans la nuit. A 18 heures, deux bataillons viets arrivent au pied des "Champs-Elysées". Ils soutiennent leur effort toute la nuit. Huguette 6, en première ligne, est également attaqué. Le largage du 2/1ème RCP se poursuit. Le PC du bataillon va rejoindre celui du 5ème BPVN sur Eliane 4 et la position passe aux ordres de Bréchignac.
03 avril Après quatre-vingt-dix heures de combat ininterrompu, Eliane 2 tient toujours. Au soir, nouvelleattaque d'Huguette6. La compagnie Desmons, du 8ème choc se porte à sa rescousse par le "drain" de la piste. Pris à revers, les Viets se replient. Largage de la fin du 2/1ème RCP sur le PA central.
4 avril A l'aube les Viets évacuent d'eux-mêmes les "Champs-Elysées". La bataille pour Eliane 2 est terminée. Elle a duré cent sept heures. La bataille des Huguette commence: à la tombée de la nuit, quatre bataillons d'infanterie appuyés par un bataillon lourd repartent à l'assaut d'Huguette 6. La compagnie Bailly du 8ème choc est envoyée à la rescousse appuyée par deux chars. La compagnie Clédic, du 2/1ème RCP larguée la veille prend position dans la partie du P.A. toujours tenue par quelques éléments.
5 avril Au matin, aidé par Le Page (6ème BPC) Clédic achève la reconquête d'Huguette 6; il est relevé par Minaud (2/1ème RCP). Le même jour, Giap renonce aux attaques frontales et donne des directives pour l'étouffement de la position.
6-8 avril Bizard et sa compagnie relèvent Minaud sur Huguette 6. La défense d'Eliane 2 est confiée au 1/13ème DBLE (Cdt Coutant).
9-10 avril Les tranchées ennemies enserrent complètement Huguette 6. Bizard tient le P.A. Dans la nuit, commence le largage du 2ème BEP (lissenfelt). Au matin du 10, deux compagnies s'élancent à la reconquête d'Eliane 1 (trapp et Le Page, 6ème BPC). La colline est entièrement occupée. Au soir, Charles et Minaud (2/1ème RCP) prennent la relève. Ils encaissent le choc de la contre-attaque viet. A 23 heures, Bigeard lance deux compagnies du BEP (Martin et Brandon) suivies de deux des compagnies du 5ème BPVN (Guilleminot et Pham Van Phu). A l'aube, une compagnie du 2ème BEP vient à la rescousse (Lecour-Grandmaison). Au matin, Eliane 1 est toujours tenu.
11-12 avril Giap a destitué le colonel qui n'a pu reprendre Eliane 1. A 18 heures, deux bataillons "frais" se lancent à l'attaque. Ils sont repoussés au matin. Fin du largage du 2ème BEP. Les paras du 2/1ème RCP rescapés qui ont résisté sur Eliane 1 sont fondus en une seule compagnie aux ordres du sous-lieutenant Leguerre.
12-13 avril Huguette 6 a été harcelé, mais son ravitaillement s'avère difficile.
14 avril Les Viets ont coupé la piste d'aviation au tiers de sa longueur. Huguette 6 et ELiane 1 et 2 résistent.
15 avril Création du P.A. Opéra sur le drain par le 8ème BPC.
Nuit du 16 au 17 avril Il faut un bataillon pour amener sur Huguette 6 son ravitaillement en vivres, munitions et eau. A 1 heure du matin, les Viets lancent un coup de main surprise sur Eliane 1. Ils échouent face aux compagnies Cédic et Périou.
17 avril De Castries décide l'évacuation d'Huguette 6.
Nuit du 17 au 18 avril Le 1er BEP est chargé d'ouvrir la route vers Huguette 6 pour tendre la main à Bizard et à la garnison. Il bute sur un bataillon au complet. A l'aube, il n'a pas pu déboucher. Bizard est laissé maître de sa décision. Il choisit de percer. A 10 heures du matin, il réussit à regagner Huguette 1. Il a perdu 70 % de son effectif.
18 avril (Pâques) La 4ème compagnie du 1/13 (Chevalier) est envoyée relever le 1/2ème REI sur Huguette 1.
19 avril Après une nuit de combat, Chevalier arrive sur la position et relève spozio. Pour se replier, celui-ci perd la moitié de son effectif restant.
20 avril Parachutage d'une centaine de "volontaires", soldats non parachutistes venus spontanément en renfort.
21 avril Après une nuit (relativement) calme, les Viets lancent une attaque sur Huguette 1. Sans succès.
Nuit du 22 au 23 avril Le point d'appui Huguette 1 est investi de toutes parts. A 1 heure du matin, Chevalier ne répond plus.
23 avril De Castries décide la reprise de ce PA perdu. A 11 heures, le 2ème BEP reçoit l'ordre d'attaquer. Deux compagnies (PETRE - de BIRE ) venant du sud (Huguette 2) deux compagnies venant de l'ouest (Opéra). A 16 heures, échec de la contre-attaque.
24 avril Resserrement du dispositif français. "Opéra" est évacué et s'aligne désormais sur Huguette 2.
25 avril Une attaque viet sur Epervier (au sud d'Opéra) s'enlise dans la boue. Il a plu toute la nuit.
26 avril au 30 avril Harcèlements de l'artillerie. Les travaux d'investissement d'Huguette 5 et 4 se poursuivent. En quatre nuits, trois cents volontaires environ ont été parachutés.
Nuit du 1° au 2 mai A 17 heures, commence la préparation d'artillerie la plus longue de la bataille. Elle va durer trois heures. A l'est, Eliane 1 et Eliane 2 sont attaqués à partir de 20 h 30. Eliane 1 est considéré comme définitivement perdu à l'aube. Eliane 2 résiste encore. A l'ouest, après avoir "tâté" Huguette 4 et "Lily", le régiment 88 attaque Huguette 5 qui tombe à 3 heures. Une contre-attaque menée depuis Huguette 2 échoue dans les barbelés d'Huguette 5.
Nuit du 2 au 3 mai Pression maintenue à l'est, sur Eliane 2 et Dominique 3. Pression aggravée sur Huguette 4. A l'aube, Dominique 3 est anéanti.
Nuit du 3 au 4 mai Harcèlements dans la nuit. La 2ème compagnie du 1er BPC a pu être larguée dans le périmètre du P.A. central. Elle est aussitôt dirigée sur Eliane 2 où le 1er bataillon de la 13ème se bat depuis soixante-douze heures. Sous la position, les Viets creusent une galerie de mine. 4 mai Arrivée à l'aube, la 5ème compagnie du 1ème BPC va rejoindre la 2ème sur Eliane 2. Le 1/13ème est relevé progressivement.
5 mai La pluie gêne les parachutages. Une demi-compagnie seulement arrive à se poser sue Diên Biên Phu. Les Viets aménagent les positions conquises Eliane 1 et Dominique 3.
6 mai L'assaut contre ELiane 2 recommence à la nuit tombée. Bataillon après bataillon, les Viets attaquent de demi-heure en demi-heure. A 23 heures, la sape saute, ensevelissant la 2ème compagnie du 1ème BPC. La 3ème compagnie contre-attaque et réoccupe le sommet à 3 heures du matin.
7 mai (nuit) A la même heure, Eliane 4 est investi et les PC de Botella et de Bréchignac cessent d'émettre. Les Viets peuvent tourner Eliane 2 qui est attaqué par sa face est à 5 heures. Les défenseurs n'ont plus de munitions. A 10 heures, Eliane 10 (Eliane "bas") est conquis à son tour. Excepté quelques résistances au bord de la rivière, la totalité des points d'appui de l'est est aux mains des viets. A l'ouest, Huguette 4 est également tombé.
7 mai après- midi La position centrale de Diên Biên Phu cesse le feu à 17 h 30.
8 mai Le P.A. Isabelle cesse le feu à son tour à 01H00.

v

Partager cette page

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Chronique culturelle - 30 Sept.
    Schneider CA1 (M16) tank 30.09.2016 source SHD 30 septembre 1547 : naissance de Michel de Cervantès (Madrid). 30 septembre 1891 : le général Boulanger se suicide sur la tombe de sa maîtresse (Belgique). Celui dont Clemenceau dira "il est mort comme il...
  • L’Europe de la Défense : mission impossible ?
    photo European Parliament source Dimitri MAUCHIEN - Responsable du Comité Europe de la défense de l’ANAJ-IHEDN Le Comité Europe de la défense de l’ANAJ-IHEDN, avec le soutien d’EuroDéfense France, a le plaisir de vous inviter à la conférence : L’Europe...
  • Chronique culturelle - 29 Sept.
    photo ESCC / DIRCOM / Major Hervé KERAVAL - Adjudant Chef Alain CARLO 29.09.2016 source SHD 29 septembre : Saint Michel, patron des Parachutistes français (la maison mère pour l’armée de Terre est l’Ecole des troupes aéroportées à Pau). Saint Gabriel,...
  • Chronique culturelle - 27 Sept. 2016
    Patriotes corses combattant dans le maquis. Source Service historique de la défense 27.09.2016 source SHD 27 septembre 1396 : défaite croisée à Nicopolis (Bulgarie). L’une des plus grandes armées occidentales, rassemblée à la demande du pape (Boniface...
  • Chronique culturelle - 23 Sept. 2016
    Bataille de Sidi-Brahim, huile sur toile 2004, Hocine Ziani 23.09.2016 source SHD 23 septembre 1338 : bataille navale d’Arnemuiden (actuels Pays-Bas). Durant la guerre de 100 ans, la flotte française des amiraux Quiéret et Béhuchet attaque cinq navires...
  • Programme SCORPION : réinventer l’armée de Terre française ?
    22.09.2016 source ANAJ-IHEDN Jeudi 06 Octobre 2016 19h30 à 21h00 Ecole militaire Amphithéâtre Des Vallières Dans le cadre de sa rentrée, le Comité Industrie de Défense de l’ANAJ-IHEDN a le plaisir de vous convier à sa première conférence : Programme SCORPION...
  • Géopolitique, droit et renseignement
    Olivier de Maison Rouge et Jean-François Fiorina : dire le droit constitue un paramètre essentiel de la guerre économique, à prendre soigneusement en compte dans l'analyse géopolitique. 22.09.2016 source notes-geopolitiques.com Jean-François Fiorina s’entretient...
  • Chronique culturelle - 22 Sept. 2016
    The Tirpitz in Kåfjord/Altafjord photographed by a British Mosquito on 12 July 1944. 22.09.2016 source SHD 22 septembre 302 : martyre de Saint-Maurice (Valais – Suisse actuelle). Saint-Maurice d'Agaune est le patron de l'infanterie française, suisse et...
  • Le 7e Commando Marine ( #JDEF )
    22 sept. 2016 Ministère de la Défense On les entend rarement parler de leur métier. Les commandos Marine ont la culture du silence. Contre-terrorisme, libération d’otage, renseignements... Il n’existe que peu d’images d’eux en opération. Au Mali, dès...
  • Chronique culturelle - 21 Sept. 2016
    Henri IV à la bataille d'Arques, 21 septembre 1589 21.09.2016 source SHD 21 septembre 1589 : bataille d'Arques (Normandie). Henri IV, roi de France, repousse les assauts des ligueurs catholiques. Il ne doit cependant sa victoire qu’au débarquement de...

Categories