Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2013 2 17 /09 /septembre /2013 18:30
Syria Rebels source globservateur.blogs.ouest-france.fr

Syria Rebels source globservateur.blogs.ouest-france.fr

17.09.2013 par Nicolas Laffont – 45eNord.ca

 

Une étude menée par l’institut de défense britannique IHS Jane’s conclue que près de la moitié des rebelles combattant le régime du président Bachar al-Assad sont en réalité des djihadistes et des islamistes membres de groupes extrémistes.

 

Cette analyse, qui doit être publiée cette semaine, estime à environ 100.000 le nombre de rebelles engagés dans le combat, selon le quotidien britannique The Telegraph.

Mais après plus de deux ans et demi de combats, ces combattants sont divisés en près de 1.000 groupes différents. Les experts d’IHS Jane’s estiment que 10.000 d’entre eux seraient des djihadistes combattant au sein de groupes liés à Al-Qaïda, tandis que de 30.000 à 35.000 autres seraient des islamistes membres de groupes extrémistes, mais différents des djihadistes car uniquement centrés sur le combat en Syrie.

Il y aurait aussi au moins 30.000 modérés appartenant à des groupes qui ont un caractère islamique, ce qui signifie qu’une petite minorité des rebelles sont liés à des groupes laïques ou purement nationalistes.

L’étude fait écho aux estimations de diplomates occidentaux pour qui moins d’un tiers des forces de l’opposition syrienne font des alliés «acceptables».

«L’insurrection est désormais dominée par des groupes qui ont au moins un point de vue islamiste sur le conflit», a déclaré Charles Lister, auteur de cette étude, cité par le journal.

«Si les Occidentaux apparaissent comme n’étant pas intéressés à faire tomber Assad, les islamistes modérés vont alors probablement basculer dans le camp des extrémistes», avertit encore Charles Lister.

Deux factions liées à Al-Qaïda domine clairement: le front Al-Nosra et l’État islamique d’Irak et du levant (ISIL). Leur influence aurait grandi surtout au cours de la dernière année, a tel point qu’ils cherchent désormais à affirmer leur domination sur les populations et les membres de l’Armée syrienne libre.

Alors que les modérés ne veulent que renverser la dictature de Bachar al-Assad, les djihadistes souhaitent l’établissement d’un Etat islamique radical au sein d’un califat régional. Sources de tensions, ces divergences d’objectif ont débouché très récemment sur des affrontements entre l’ISIL et deux grandes factions de modérés.

Al-Qaïda a notamment tué plusieurs commandants de l’Armée syrienne libre au cours des dernières semaines dans la région de Lattaquié.

L’étude est basée sur des estimations des services de renseignement et des entrevues avec des activistes et des militants.

Fin août, le chef du Conseil national syrien, George Sabra, indiquait à 45eNord.ca qu’il n’y avait que «quelques milliers [de djihadistes] sur les 180.000 soldats de l’Armée syrienne libre.

Selon le chef du CNS, les djihadistes sont entrés en Syrie à la faveur des violents affrontements de la guerre civile et de l’inaction de la communauté internationale par rapport au conflit, qui s’est amorcé il y a plus de deux ans et demi.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories