Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2014 3 09 /04 /avril /2014 11:20
Les Etats-Unis revoient la composition de leur arsenal nucléaire

 

 

08 avr 2014 marine-oceans.com  (AFP)

 

WASHINGTON - Les Etats-Unis vont convertir une trentaine de bombardiers nucléaires, réduire le nombre de silos et de tubes lance-missiles à bord de leurs sous-marins afin de se mettre en conformité avec le traité START de désarmement nucléaire, a annoncé mardi le Pentagone.

 

Le traité conclu avec la Russie et entré en vigueur en février 2011 prévoit que chaque pays ne dispose plus en 2018 que d'un total de 800 lanceurs, dont 700 sont considérés comme déployés, et de 1.550 têtes nucléaires déployées, soit une réduction de 30% par rapport à 2002.

 

Malgré la crise ukrainienne qui a entraîné le gel de la coopération militaire américano-russe, "le traité continue d'être mis en oeuvre par chaque partie", les inspections se poursuivent, a assuré mardi une haute responsable américaine de la Défense, selon qui "les deux parties ont convenu que c'était important".

 

Pour arriver à cet objectif, le Pentagone prévoit de retirer leur capacité nucléaire à 30 de ses 92 bombardiers lourds (19 B-2 et 71 B-52H). "Trente B-52H seront convertis dans un rôle uniquement conventionnel", selon la responsable de la Défense.

 

Cinquante des 450 silos abritant chacun un missile balistique intercontinental (ICBM) Minuteman III seront vidés et les missiles seront tous dotés d'une tête nucléaire unique.

 

Les sous-marins lanceurs d'engins de la classe Ohio, au nombre de 14 actuellement, sont chacun dotés de 24 tubes de lancement. Quatre tubes sur chaque sous-marins seront vidés et convertis, portant le nombre total de missiles Trident II à bord de sous-marins à 280, soit 240 déployés sachant que deux sous-marins sont constamment en réparations à quai.

 

Au total donc, 60 bombardiers nucléaires, 400 missiles ICBM et 240 missiles à bord de sous-marins porteront à 700 le nombre de lanceurs déployés, en accord avec les provisions du traité START.

 

Le coût total de ces modifications doit s'élever à environ 300 millions de dollars, essentiellement à la charge de l'US Navy en raison des travaux à effectuer à bord des sous-marins.

 

Les futurs sous-marins appelés à prendre la relève de la classe Ohio auront eux aussi un nombre réduit de tubes de lancement, selon la responsable de la Défense.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories