Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 avril 2014 2 29 /04 /avril /2014 11:55
Premier stage de mise en condition avant projection à Saintes

 

18/04/2014 Armée de l'air

 

Du 7 au 11 avril 2014, le centre de formation militaire élémentaire (CFME) de la base aérienne 722 de Saintes a organisé son premier stage de mise en condition avant projection (MCP) au profit des aviateurs. Il vient compléter l’escadron de formation des commandos de l’air (EFCA) de Dijon pour la formation des aviateurs, dont la spécialité n'est pas fusilier commando, pompier de l'air ou membre du GAAO (groupement aérien d'appui aux opérations), avant un départ sur un théâtre d’opérations extérieures.

 

Spécialiste, notamment, de l'instruction militaire de base des militaires techniciens de l'air et des volontaires militaires du rang, le CFME élargit désormais le panel de ses stages proposés aux aviateurs. Ainsi, il a accueilli début avril 2014 une quinzaine de stagiaires, de tous grades confondus et de nombreuses spécialités, qui seront bientôt déployés sur un théâtre d’opérations. Afghanistan, Mali, Liban, Niger, République Centre Africaine… L’objectif du stage de mise en condition avant projection (MCP) est de se préparer au mieux à la vie en opération.

 

Deux centres pour le stage MCP

 

Auparavant, seul un déploiement en Afghanistan nécessitait de suivre le stage Martel (module d’apprentissage et de restitution des techniques élémentaires) dispensé uniquement au sein de  l’escadron de formation des commandos de l’air (EFCA) de Dijon. Aujourd’hui, cette MCP est ouverte à tous les théâtres d’opérations sur lesquels l’armée de l’air intervient. Face à l’accroissement inévitable du nombre de stagiaires concernés, il a donc été décidé de diversifier les centres d’enseignements, avec le CFME de Saintes.

 

Un enseignement varié mais pas un entraînement commando

 

À l’instar du stage Martel créé en août 2007, le MCP n’est pas un entraînement commando. Il est destiné à des militaires dont la spécialité ne les amène pas à manipuler une arme au quotidien. D’une durée de cinq jours, il est à la portée de tous, quels que soient l’âge, la spécialité ou l’unité d’appartenance. Il s’agit d’approcher les conditions opérationnelles et de la vie courante d’une base aérienne sur un théâtre, avant d’être projetés. Au programme : instruction au tir de combat, de jour comme de nuit, au pistolet automatique et/ou fusil d’assaut, utilisation du gilet de protection balistique, déplacement en véhicule, secourisme au combat, vie en collectivité et technique d’intervention opérationnelle rapprochée (TIOR). Les aviateurs sont également sensibilisés aux menaces NRBC (nucléaire, radiologique, bactériologique et chimique) ou encore aux aux engins explosifs improvisés (IED).

 

Chaque stage réunit en moyenne une quarantaine d’aviateurs. Au total, ils seront environ 360 par an à passer dans l’un des deux centres de l’armée de l’air.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories