Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 07:54
Décès du général de corps d'armée Maurice HENRY

 

14.05.2014 Général de Corps d’Armée Dominique Delort, Président de la Saint-Cyrienne

 

La Saint-Cyrienne a la tristesse de vous faire part de la mort du Général de corps d’armée Maurice HENRY, de la promotion de « La plus grande France » 1938-1939, survenu le 13 mai 2014.

 

Le général Henry était le plus ancien président d’honneur de la Saint-Cyrienne. Il a assuré la présidence de notre association de 1981 à 1987. C’ est une des personnalités les plus marquantes des jeunes saint-cyriens sortis avant guerre. Il a participé à tous les combats de la Deuxième Guerre Mondiale ainsi qu’aux conflits d’Extrême-Orient et d’Algérie.

Le général Henry a montré un attachement sans faille à notre association, en participant à toutes les assemblées générales et à tous les 2S.

Sa joie de vivre et son grand sourire resteront la marque d’un officier ouvert aux autres et nourri d’un grand espoir dans les générations qui suivaient la sienne.

Tous les cyrards qui seraient en mesure de se rendre à ses obsèques pourront témoigner de leur infini respect pour leur Grand Ancien dans la Cathédrale des Invalides Vendredi 16 mai à 10h30

 

Décès du général de corps d'armée Maurice HENRY

 

Le général Maurice Henry est admis à Saint-Cyr en 1938, à l’âge de dix-neuf ans. Il prend part à la campagne de France à la tête du groupe franc du 110e RI. Blessé en mai 1940, fait prisonnier sur son lit d’hôpital, il s’évade et rejoint, au Maroc, le 4e RTM. En permission en France lors de l’invasion de la zone libre, il passe en Espagne, est interné et s’évade pour rejoindre l’AFN. Il participe comme chef de section du 4e RTM aux campagnes d’Italie, de France et d’Allemagne. Blessé deux fois, titulaire de quatre citations, il est fait chevalier de la Légion d’honneur à titre exceptionnel et promu capitaine en mars 1945.

En 1947, il rejoint l’Indochine avec le bataillon « Pothier ». À la tête de sa compagnie de tirailleurs, puis du 2e BMEO (Bataillon de marche Extrême-Orient), il est engagé dans les opérations de la zone ouest de Cochinchine. Blessé et quatre fois cité, il est promu officier de la Légion d’honneur.

En 1953, jeune chef de bataillon, il est de retour en Indochine à la tête du III/1er RTM qui opère au Moyen-Laos, blessé et deux fois cité, il est fait commandeur de la Légion d’honneur en 1955.

En 1960, il sert en Algérie au 3e bureau du commandement supérieur puis comme chef d’état-major de la zone ouest-oranais et de la 5e division blindée.

Colonel à quarante-trois ans, il prend le commandement du 1er GCP (Groupement des commandos parachutistes), qui va jouer un rôle déterminant dans les expérimentations « Massena ».

Chef d’état-major de la 3e RM, général de brigade le 1er septembre 1969, il est tour à tour commandant de la 4e BM, chef de la division emploi de l’EMA et commandant de la 4e division mécanisée. En mars 1975, il prend le commandement de la 4e RM et est élevé aux rang et appellation de général de corps d’armée. En octobre 1976, il devient Inspecteur de l’Infanterie.

 

Source crdp-reims

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories