Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2014 1 30 /06 /juin /2014 05:30
Russian experts at Al-Muthanna air base in Iraq assembling the Su-25

Russian experts at Al-Muthanna air base in Iraq assembling the Su-25

 

29 juin 2014 par Jacques N. Godbout – 45eNord

 

L’Irak a reçu de la Russie une première livraison d’avions Sukhoï pour l’aider dans sa contre-offensive face aux insurgés menés par les djihadistes qui se sont emparés de larges pans du territoire dans leur tentative de créer un caliphat islamique à même les territoires de la Syrie et de l’Irak maintenant menacé de dislocation.

 

Tous contre les djihadistes, après les Américains, les Iraniens et, maintenant, les Russes !

L’annonce par Bagdad de cette livraison est survenue alors que les forces gouvernementales ont donné samedi l’assaut pour reprendre la ville de Tikrit, ancien fief de Saddam Hussein situé à 160 km au nord de Bagdad.

Les Su-25, qui viennent d’être livrés par Moscou, devraient être conduits par des pilotes de l’armée de l’air du temps du régime déchu de Saddam Hussein, qui ont eu l’habitude de piloter ces avions d’attaque au sol, a indiqué un responsable irakien.

Après l’invasion de l’Irak, qui s’est traduite par la chute du régime baasiste en 2003, les Etats-Unis avaient dissous l’armée et les services de sécurité, et exclu tous les fonctionnaires du régime de Saddam Hussein.

Jeudi, Maliki avait annoncé que Bagdad allait acheter plus d’une douzaine d’avions à la Russie, un accord estimé à quelque 368 millions d’euros.

La dislocation de l’Irak déstabiliserait l’ensemble du Proche-Orient et les régions limitrophes pour des années, a estimé le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov samedi à la télévision russe.

«Si l’Irak éclate (la Libye s’est presque disloquée, quelqu’un veut disloquer la Syrie), la région explosera, la déstabilisation s’y installera pour de longues années et non seulement au Proche-Orient et en Afrique du Nord, mais aussi dans les régions limitrophes», a déclaré le chef de la diplomatie russe, ajoutant que sa conversation téléphonique de la veille avec le secrétaire d’État américain John Kerry «portait davantage sur l’Irak et l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL), que sur l’Ukraine».

Et ce même jour, le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Ryabkov, a affirmé que son pays ne resterait pas «les bras croisés» face à l’offensive des djihadistes en Irak. «La situation est très dangereuse (…) et menace les fondements de l’État irakien» a-t-il dit, insistant toutefois comme les Américains sur le fait qu’en Syrie comme en Irak, la solution ne pouvait venir que d’un «véritable dialogue national».

Les appels en Irak et à l’étranger en faveur de la mise en place d’un gouvernement d’union se sont multipliés, une idée à laquelle le Premier ministre chiite irakien Nouri al-Maliki, accusé d’avoir marginalisé les sunnites, a semblé finalement se rallier cette semaine. Le Parlement doit se réunir mardi pour déclencher le processus.

 

L’aide iranienne

En outre, l’Iran chiite sur un pied de guerre a massé des troupes à la frontière

L’Iran déploie elle aussi des drones de surveillance sur l’Irak à partir d’un aérodrome à Bagdad ainsi qu’une unité de renseignement pour intercepter les communications, en plus de secrètement fournir des tonnes de matériel militaire et de masser des troupes à la frontière, révélait mercredi 25 juin le New York Times, s’appuyant sur des sources militaires américaines.

Les programmes secrets iraniens font partie d’un effort plus large par Téhéran pour recueillir des renseignements et aider le gouvernement du Premier ministre Nouri Kamal al-Maliki dans sa lutte contre les militants sunnites et l’État islamique en Irak et la Syrie, affirme le quotidien.

Le Général Qassim Suleimani, le chef des paramilitaires de la Force iranienne Qods, aurait visité l’Irak au moins deux fois pour aider les planificateurs militaires irakiens à établir une stratégie. Et l’Iran aurait aussi déployé une douzaine d’autres officiers de la Force Qods pour conseiller les commandants irakiens, et aider à mobiliser plus de 2.000 miliciens chiites du sud de l’Irak, ont dit les responsables américains selon le Times.

Des avions de transport iraniens ont également fait des deux vols quotidiens de matériel et de fournitures militaires à Bagdad – 70 tonnes par vol – pour les forces de sécurité irakiennes.

 

L’aide américaine

Bagdad bénéficie aussi d’une aide américaine face à l’offensive fulgurante lancée le 9 juin par les insurgés sunnites, qui a fait selon l’ONU plus d’un millier de morts et poussé à la fuite des centaines de milliers d’habitants.

Les États-Unis, qui se sont retirés militairement du pays fin 2011 après huit ans d’occupation, ont déployé des drones et annoncé l’envoi de 300 conseillers militaires.

Le général Qassem Atta, porte-parole du premier ministre Maliki en matière de sécurité, a fait état d’une coordination avec les États-Unis «sur le terrain pour étudier les cibles importantes».

Washington a aussi annoncé un plan de 500 millions de dollars pour armer et entraîner des rebelles modérés en Syrie voisine afin qu’ils participent à la lutte contre l’EIIL, qui ambitionne d’établir un califat islamique à cheval sur les deux pays.

 

Sur le terrain

Sur le terrain, l’armée poursuivait pour la deuxième journée consécutive sa contre-offensive pour reprendre Tikrit, chef-lieu de la province de Salaheddine (nord) tombé le 11 juin aux mains des insurgés.

« Les forces irakiennes avancent de différents endroits » autour de Tikrit, a indiqué à la presse le général Qassem Atta, porte-parole de M. Maliki pour la sécurité. « Des combats sont en cours », a-t-il dit, en précisant que les forces gouvernementales avaient fait exploser des bombes posées le long de routes menant à la ville.

Des milliers de soldats, appuyés par des chars et des équipes de déminage, sont engagés dans les opérations dans le secteur de Tikrit. Jeudi, l’armée avait repris l’université de Tikrit, sur la route menant vers Baïji (au nord).

Plus au nord, des combattants tribaux et locaux soutenus par les forces kurdes avançaient en direction d’un village majoritairement chiite au sud de Kirkouk, dont se sont emparés les insurgés. Au moins un combattant a été tué dans les affrontements.

Russian experts at Al-Muthanna air base in Iraq assembling the Su-25

Russian experts at Al-Muthanna air base in Iraq assembling the Su-25

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • News review for Industry - European Defence Agency
    source European Defence Agency If you want to subscribe to the News Review, or if you want to stop receiving the News review: News4Ind@eda.europa.eu News of the News EDA Study on the Impact of REACH & CLP European Chemical Regulations on the Defence Sector:...
  • Chronique culturelle - 13 Février 2017
    13 février 1960 explosion de la première bombe atomique française 13.02.2017 source JFP 13 février 1692 : massacre du clan Mac Donald dans la Glencoe (Ecosse).Le protestant Guillaume d’Orange ayant mis en fuite le catholique Jacques II, les chefs de clans...
  • Le PGHM et le GAM s’entraînent ensemble au secours en montagne
    Equipement de passage en neige - photo GAM Armée de Terre 07.02.2016 source 27e BIM Le lundi 13 février 2017 se déroulera un entraînement conjoint entre le peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) et le groupement d’aguerrissement montagne (GAM)...
  • ITW SDBR : général Vincent Desportes, Professeur des Universités associé à Sciences Po Paris, Ancien directeur de l’Ecole de Guerre
    23.01.2017 par Alain Establier - SECURITY DEFENSE Business Review N°164 SDBR : Quel regard portez-vous sur la Défense de la France ? Vincent Desportes* : A l'issue de cette mandature, nous voyons un empilement d'actions réactives, à vocations plus politiciennes...
  • Chronique culturelle 9 Janvier
    Hussards du régiment de Bercheny en 1776 09.01.2017 source JFP 9 janvier 1778 : mort du créateur des régiments de Hussards (Luzancy – près de Meaux). Emigré hongrois et excellent capitaine au service de la France, Ladislas Ignace de Bercheny , obtient...
  • Chronique culturelle 04 Jan.
    Insigne général des Troupes de Forteresse de la Ligne Maginot 04.01.2016 source JFP 4 janvier 1894 : signature de l’alliance franco-russe. Préparée par de nombreuses activités bilatérales dans les années précédentes, une convention militaire secrète est...
  • Chronique culturelle 03 Jan.
    Napoléon en Egypte par Jean-Léon Gérome 03.01.2017 source JFP 3 janvier : Sainte Geneviève, patronne de la gendarmerie. Issue de la noblesse gallo-romaine du IVe siècle, elle convainc les habitants de Lutèce de ne pas livrer leur ville à Attila, roi des...
  • Au Levant, contre Daech avec les Forces Spéciales
    photo Thomas Goisque www.thomasgoisque-photo.com Depuis plus de deux ans, les hommes du C.O.S (Commandement des Opérations Spéciales) sont déployés au Levant et mènent, en toute discrétion, des opérations contre l’Etat islamisque.Au nord de l’Irak, ils...
  • Les blessés en Opérations extérieures ne prennent pas de vacances !
    Source CTSA Pendant la période des fêtes de fin d'années, le nombre de donneurs diminue dangereusement. Le site de Clamart du Centre de transfusion sanguine des armées (CTSA) invite fortement les donneurs des communes proches à profiter des vacances de...
  • Interview SDBR de Gaël-Georges Moullec, Historien
    photo SDBR 20.12.2016 par Alain Establier - « SECURITY DEFENSE Business Review » n°162 SDBR: Comment va la Russie aujourd’hui? Gaël-Georges Moullec * : Il n’y a plus d’ascenseur social dans la Russie d’aujourd’hui, ce qui est un problème moins connu,...

Categories