Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 octobre 2014 2 07 /10 /octobre /2014 16:50
Airbus Helicopters met le cap à l'est

Airbus Helicopters a signé début septembre un protocole d'accord (MoU) avec la Roumanie pour créer une chaîne d'assemblage AS332 C1e (Crédits : Airbus Helicopters)

 

07/10/2014 Michel Cabirol – LaTribune.fr

 

Le constructeur franco-allemand a signé un protocole d'accord avec Bucarest pour installer une chaîne d'assemblage de Super Puma en Roumanie. Il a également en projet d'en créer une autre en Pologne s'il gagne un contrat de 70 appareils.

 

Cap vers les pays low cost pour Airbus Helicopters. Après les États-Unis et le Mexique afin de produire en zone dollar, le constructeur d'hélicoptères tourne résolument le manche vers les pays de l'est. Airbus HC a d'ailleurs signé début septembre un protocole d'accord (MoU) avec la Roumanie pour créer une chaîne d'assemblage AS332 C1e, la toute nouvelle version de l'hélicoptère Super Puma lancée en 2012. Une cérémonie a été organisée à Bucarest à cette occasion en présence notamment du Premier ministre roumain, Victor Viorel Ponta, et de son ministre de la Défense, Mircea Dusa ainsi que du PDG d'Airbus HC, Guillaume Faury. Les négociations devraient durer jusqu'en 2015.

Airbus HC est également prêt à produire des Caracal en Pologne avec le polonais WZL 1. Cette entreprise basée à Lodz et spécialisée dans la maintenance aéronautique assemblera le Caracal si le constructeur franco-allemand gagne une compétition portant sur l'acquisition par Varsovie de 70 hélicoptères de transport pour un montant estimé entre 2,5 et 3 milliards d'euros. De son côté, le motoriste et partenaire d'Airbus Helicopters dans cet appel d'offre, Turbomeca (groupe Safran), installera une chaîne d'assemblage pour les turbines de l'EC725.

 

Pénétrer le marché militaire low cost

Cet accord permettrait à Airbus Helicopters de pénétrer le marché low dans le domaine militaire et des missions gouvernementales de type ONU, évalué à 2,7 milliards d'euros par an, sur lequel Airbus HC veut être désormais plus présent. Si le constructeur de Marignane a gagné récemment en Bolivie un joli contrat fin 2013 (six Super Puma AS332 C1e), il a toutefois perdu au Pérou une commande de 24 appareils en décembre 2013. Ce sont les Russes beaucoup moins chers (MI-17) qui avaient raflé ce contrat.

Ce partenariat avec IAR Brasov s'il était conclu devrait entraîner une baisse du prix de vente de cet appareil grâce à une baisse des coûts de production. Et donc de s'aligner sur les capacités financières des clients, qui cherchent des appareils à la fois rustiques et sûrs. Il permettrait en outre de prolonger la vie du Super Puma MK1, qui se vend à cinq exemplaires environ par an. Pas assez pour rentabiliser les équipements industriels.

 

Un partenariat de longue date

Industria Aeronautica Romana, fondée en 1925 et devenue IAR Brasov, a produit plus de 300 Puma et Alouette sous licence en Roumanie depuis le début des années 1970 pour des besoins nationaux et à l'exportation. En 2002, Airbus helicopters a créé une société commune (JV) avec IAR Brasov (170 salariés) pour réparer et entretenir des Puma et des SuperPuma. cette JV propose des contrats de maintenance à l'export. En 2012, la Grande-Bretagne a ainsi pris possession du premier Puma MK1 modernisé en Puma MK2 par l'usine roumaine.

Ce partenariat devrait également permettre de maintenir des emplois en France dans le domaine de l'avionique, des fabrications de composites et des transmissions.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories