Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2013 2 19 /11 /novembre /2013 21:50
démonstrateur nEUROn, photo Dassault aviation

démonstrateur nEUROn, photo Dassault aviation

 

19.11.2013 Par Jean-Pierre Stroobants (Bruxelles, bureau européen) et Nathalie Guibert - Le Monde.fr

 

Sept pays européens - France, Allemagne, Grèce, Espagne, Italie, Pays-Bas et Pologne - ont lancé à Bruxelles, mardi 19 novembre, un "club des utilisateurs de drones" à l'occasion d'une réunion des ministres de la défense.

 

Déjà détenteurs, ou futurs détenteurs de drones, ces Etats s'engagent à développer, à l'horizon 2020, un appareil européen de moyenne altitude et de longue endurance (MALE) de nouvelle génération. Les pays concernés, via l'Agence européenne de défense (AED), promettent d'échanger leurs expériences et d'"identifier les opportunités de coopération" dans divers domaines : entraînement, logistique, maintenance, développement. Un autre groupe - Royaume-Uni, Autriche, Belgique, République tchèque - rassemble des nations qui se déclarent prêtes à investir dans le projet et à examiner ses implications technologiques mais sans, pour l'instant, vouloir envisager dans une éventuelle production commune.

Avec cette initiative, confirmée peu avant la tenue mi-décembre d'un Conseil des chefs d'Etat et de gouvernement européens consacré exceptionnellement à la défense, l'espoir est de relancer des coopérations. Elles sont depuis plusieurs années gelées par un manque de volonté politique et la réduction généralisée des budgets de défense. Les ministres ne veulent pas ouvrir le Conseil les mains vides.

 

Lire aussi : L'armée peau de chagrin (édition abonnés)

 

Le but du "club" est de ne pas rater un équipement jugé crucial par les armées et aux implications industrielles sont majeures. Il s'agit d'éviter une dépendance définitive des Européens dans un marché dominé par les Etats-Unis et Israël.

L'AED entend identifier les domaines où les investissements favoriseront la compétitivité de l'industrie européenne. L'aéronautique de défense mise sur les drones pour maintenir ses bureaux d'étude : à l'horizon 2030, c'est un engin non piloté de combat, propre à succéder aux avions de chasse, qui doit être élaboré.

 

INTERMINABLE FEUILLETON POLITICO-INDUSTRIEL

 

Le dossier, sur lequel la France affiche sa volonté de réunir les entreprises européennes, relève depuis vingt ans d'un interminable feuilleton politico-industriel. Aucune filière européenne n'a pu aboutir jusqu'à présent. Les luttes entre les entreprises nationales sont âpres.

Dans le cadre du traité de Lancaster House, Paris et Londres ont scellé des coopérations en la matière, en se basant sur le tandem Dassault-BAE pour les appareils du futur. Mais le ministère de la défense a aussi décidé d'acheter 12 Reaper de l'américain General Atomics, pour combler à court terme le manque de drones MALE de l'armée française, et en attendant la solution européenne.

L'armée de l'air vient de former ses équipages aux Etats-Unis sur deux premiers appareils. Livrés en décembre, ils seront basés à Niamey au Niger pour les opérations de contre-terrorisme au Sahel. Ces appareils américains n'ont pas de certification pour voler dans le ciel européen.

Cette décision d'achat américain "sur étagères" a ulcéré les industriels. Mi-octobre, Dassault, EADS et Finmeccanica ont réagi en ressuscitant le projet franco-allemand du drone Talarion, auquel Dassault s'était opposé quelques années plus tôt et qui avait été enterré.

 

Lire aussi : Dassault, EADS et Finmeccanica veulent un drone de surveillance européen

 

Le ministre français Jean-Yves Le Drian a également promu dans ce cadre l'idée d'un "club Reaper" pour que les Européens utilisateurs de ce drone, Allemands, Britanniques, Italiens et Français, puissent l'adapter : l'enjeu est de pouvoir y placer leurs propres capteurs, mais aussi de s'assurer de liaisons sécurisées autonomes. Ce sujet fait l'objet de négociations difficiles avec le Pentagone. Washington refuse de donner les codes des appareils afin de les modifier.

 

Sept pays s'associent pour développer un drone européen

Ce club Reaper semble encore plus difficile à réunir que le premier. Les armées des uns et des autres n'ont pas exprimé de besoin commun. Les industriels nationaux doivent encore s'entendre sur la répartition des tâches. Au final, les questions de souveraineté pourraient être malmenées par le manque d'argent : compte tenu de la baisse des budgets, le meilleur prix emportera les décisions assurent tous les acteurs du dossier.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Chronique culturelle - 24 Nov.
    24 novembre 1977 : premier vol du Super Etendard de série 24.11.2016 source JFP 24 novembre 885 : début du siège de Paris par les Vikings. Très actifs durant le IXè siècle, les Vikings ont pris l’habitude de remonter les fleuves du Nord de la France pour...
  • Sortie en librairie le 21 novembre du livre LÉGIONNAIRE
    source MAREUIL EDITIONS Pour la première fois, un ancien officier de la Légion et un Légionnaire donnent la parole à 64 de leurs camarades. Pendant 2 ans, Victor Ferreira a rencontré près d’une centaine de Légionnaires à travers le monde en leur posant...
  • Brazilian Navy H225M Naval Combat Configuration
    17 nov. 2016 Airbus Helicopters Helibras and Airbus Helicopters have opened a new chapter in the history of the H225M multirole utility helicopter with the official presentation of the first aircraft in naval combat configuration. More info Helibras and...
  • Chronique culturelle - 17 Nov.
    La Bataille du Pont d'Arcole - Horace Vernet 17.11.2016 source JFP 17 novembre 1794 : début de la bataille de la Sierra Negra (Espagne) « opposant les troupes des généraux de Pérignon et Dugommier à celles du général espagnol de Carvajal. Cette victoire...
  • Le CEAM présente le CEILDT - Centre d’Expertise et d’Instruction des Liaisons de Données Tactiques
    15 nov. 2016 CEAM Petit clip de présentation sur le Centre d’Expertise et d’Instruction des Liaisons de Données Tactiques (CEILDT). Petit clip de présentation sur le Centre d'Expertise et d'Instruction des Liaisons de Données Tactiques (CEILDT).
  • Audition de M. Marwan Lahoud, président du groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales
    photo Aseemblée Nationale 9 novembre 2016 Commission de la défense nationale et des forces armées - Compte rendu n° 15 Présidence de Mme Patricia Adam, présidente — Audition, ouverte à la presse, de M. Marwan Lahoud, président du groupement des industries...
  • Chronique culturelle - 15 Nov.
    Jean Gabin, chef de char du Régiment Blindé de Fusiliers Marins 15.11.2016 source JFP 15 novembre 1315 : bataille de Morgarten (Suisse actuelle). Convoités à la fois par la Bavière et l'Autriche, les Cantons suisses (Uri, Schwytz et Unterwald) donnent...
  • Chammal : les artilleurs appuient les forces irakiennes
    10 nov. 2016 Ministère de la Défense Opération Chammal : les artilleurs de la Task Force Wagram appuient les forces irakiennes et participent à la sécurisation des zones conquises aux alentours de Mossoul. Opération Chammal : les artilleurs de la Task...
  • Chronique culturelle - 10 Nov.
    La bataille de Tolbiac, toile marouflée, Panthéon de Paris, France - Joseph Blanc (1846-1904) 10.11.2016 source JFP 10 novembre 496 : bataille de Tolbiac (Zulpich - Allemagne actuelle). Le roi Clovis écrase les Alamans près de l'actuelle ville de Cologne...
  • Chronique culturelle - 9 Nov.
    Bataille de Coulmiers - Prise d'Orléans - 9 novembre 1870 09.11.2016 source JFP 9 novembre 1799 : coup d'Etat du 18 brumaire . Le général Bonaparte est porté au pouvoir par un coup d'Etat qui dure jusqu'au 11 novembre, mettant fin au Directoire et initiant...

Categories