Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 17:55
La Mule ROBBOX sur le stand de Nexter à Eurosatory (Crédits G Belan)

La Mule ROBBOX sur le stand de Nexter à Eurosatory (Crédits G Belan)

 

24 juin, 2014 Guillaume Belan

 

Une des grandes tendances du salon Eurosatory 2014 et qui confirme les futurs axes du développement des forces est celle des robots terrestres. Tous les grands industriels du terrestre (ou presque..) s’y mettent, à l’instar d’Iveco (sur lequel nous reviendrons) ou de Nexter en France.

 

On connaît maintenant bien la gamme des Nerva chez l’industriel français : ce petit robot s’est développé en 2 ; 4 et maintenant 6 roues (pour franchir des escaliers, muni d’une chenille). Ce Nerva suscite l’intérêt et s’exporte : Italie, Japon, Hongrie, Espagne, Birmanie en ont acheté des exemplaires pour regarder, tester, réfléchir. Même s’il s’agit de petite quantité « pour voir », le marché est en train de s’éveiller.

 

la famille Nerva de Nexter Robotics (crédits: G Belan)

la famille Nerva de Nexter Robotics (crédits: G Belan)

 

L’autre tendance concerne les robots plus gros, style Mule, qui décharge le fantassin du lourd fardeau qui l’accompagne : armements, munitions, vivre, senseurs et autres systèmes de communication… Nexter ne s’y est pas trompé, et, à la demande d’une demande de l’État Major français, investit et explore le créneau. En partenariat avec la petite entreprise française Sera (aidée par un financement Rapid de la DGA), Nexter a présenté durant le salon Eurosatory sa solution Mule Robbox, un système robotisé de soutien logistique. Pour faire bref, Sera fournit le vehicule et Nexter l’intelligence robotique.

 

D’un poids de 800 kg, le Robbox offre une charge utile de 400 kg. Il est propulsé par deux moteurs (avant/arrière lui offrant une mobilité symétrique) à une vitesse de 45 km/h sur route (90 km/h max) et 30 km/h en tout chemin. Dotée de caméras, GPS, laser à balayage… la plateforme peut servir à différents usages et être déclinée en plusieurs versions : logistique mais aussi contre minage, air défense (présentée sur le stand de MBDA)…

 

En version logistique, deux modes sont d’ors et déjà prévus : décharge d’avion (aller et retour automatisés) et suivi d’un groupe de combat, en soutien. La Mule est là pour transporter le matériel d’une section et la soulager. La difficulté réside ici à ne pas gêner la manœuvre tout en étant proche. La DGA doit évaluer la mobilité du Robbox à la fin de l’année, tandis qu’une évaluation technico-opérationnelle est prévue en 2015.

Le Robbox en version défense aérienen, sur le stand de MBDA à Eurosatory (crédits: G Belan)

Le Robbox en version défense aérienen, sur le stand de MBDA à Eurosatory (crédits: G Belan)

Partager cet article

Repost0
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 18:55
Le Titus en démonstration (Crédits G Belan)

Le Titus en démonstration (Crédits G Belan)


18 juin, 2014 Guillaume Belan (FOB)

 

« Nous avons fait ce que nous avons toujours dit : être un acteur de la consolidation » a annoncé tout de go le PDG de Nexter, Philippe Burtin durant une présentation à la presse du véhicule Titus et de la présence du groupe français à Eurosatory vendredi dernier. Car avec la récente acquisition des sociétés munitionnaires SNPE Eurenco en décembre dernier et Mecar et Simmel Difesa en mai, Nexter est devenu un acteur majeur du secteur munitionnaire.

« Marché le plus concurrentiel de la défense » le terrestre demeure néanmoins « un marché actif » précise le PDG de Nexter, déclarant que « le monde entier est notre marché ». Le groupe français est « présent sur toutes les grandes consultations mondiales, soit plus de 200 opportunités commerciales et une centaine d’affaires en cours ». Avec 7% du chiffre d’affaires du groupe dédié à l’effort commercial, Nexter est clairement entré dans une démarche pro-active et tourné vers l’export, face à un marché national morose. Avec une organisation simplifiée, le français se veut « agile et réactif, avec des ambitions pragmatiques ». Notons au passage la création d’un nouveau pôle  au sein de Nexter System, celui « Domaines Solutions Globales et Numériques » couvrant les activités touchant aux systèmes d’informations, simulation et vétronique (réseaux éléctroniques des véhicules).

Les objectifs affichés du groupe sont d’ailleurs là pour appuyer ces ambitions, Nexter prévoit un objectif de chiffre d’affaires aux alentours d’un milliard d’euros pour 2014 « après un repli temporaire en 2013, du à un ralentissement de l’activité, qui va repartir ». Le PDG de fixer le cap « nous devons consolider noter développement à moyen terme ».

 

L’Aravis muni d’une échelle d’assaut (Crédits G Belan)

L’Aravis muni d’une échelle d’assaut (Crédits G Belan)

 

Eurosatory

 

Ces ambitions sont bien visibles en ce moment sur le salon Eurosatory. Avec 6000 m2 de stand, Nexter a sorti le grand jeu : tous ses véhicules et ses derniers développements : munitions diverses, tourelle T40, différentes versions du Caesar, Leclerc modernisé, AMX10RC revalorisé, VBCI en différentes versions, Aravis en plusieurs configurations (dont un équipé d’une échelle d’assaut), robots (dont un projet de Mule), NBC, optroniques, technologies diverses…. le stand de l’industriel est  le plus grand du salon cette année !

Reste que le produit phare chez Nexter est cette année le Titus. « Excellente mobilité tactique, allonge stratégique, autonomie et confort » , le blindé 6X6 modulaire de Nexter, dernier né de la gamme, est entré en campagnes d’essais intensives, particulièrement au Moyen Orient, où il va repartir dès Eurosatory terminé.

 
UGV ROBBOX concept de Mule dévoilé à Eurosatory (Crédits G Belan)

UGV ROBBOX concept de Mule dévoilé à Eurosatory (Crédits G Belan)

 

Le Titus

 

Basé sur un châssis Tartra, le Titus est propulsé par un moteur Cummins de 440 chevaux. Un second prototype de pré-série sera disponible fin d’année équipé d’un moteur de 500 chevaux.

Côté protection, celle balistique atteint des niveaux 2 à 4(Stanag Otan), celle contre les mines est de niveaux 4a et 4b ainsi qu’une protection contre les attaques d’engins explosifs improvisés (IED) de 150 kg.

Avec un volume intérieur de plus de 14 m3 complété de 4 m3 d’espace de stockage et une coque qui s’ouvre vers l’extérieur, le Titus dispose d’une rampe d’accès à 280 mm minimum du sol. Il peut être équipé de n’importe quel type de tourelle téléopérée de 7,62 à 20 mm, ainsi que des lanceurs de grenades de 40 mm. Tous ces accessoires sont équipés de capteurs thermiques dernière génération et de viseurs laser. Deux mitrailleuses légères peuvent être ajoutées en haut à l’arrière du véhicule.

Partager cet article

Repost0
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 14:55
Le robot terrestre polyvalent (UGV) ROBBOX de Sera Ingénierie - Eurosatory 2014

 

soiurce Sera Ingénierie

Sera ingénierie présentera le robot terrestre polyvalent (UGV) ROBBOX sur le salon EUROSATORY du 16 au 20 juin prochain

Visible sur trois stands :


- Ministère de la défense Stand Hall 5 F277 - ROBBOX sous forme de maquette 1/5ème

- NEXTER stand EXT P3sud A530 - ROBBOX en version MULE de section (Accès au stand uniquement sur invitation - Nous consulter si vous souhaitez nous rencontrer sur ce stand autour de cette application de ROBBOX)

- MBDA stand EXT Pe6a D550 - ROBBOX équipé d'un équipement de veille aérienne

ROBBOX a vocation d'être un robot militaire mais aussi très largement déclinable dans des configurations pour des missions civiles

ROBBOX Evasan

ROBBOX Evasan

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories