Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 janvier 2016 5 15 /01 /janvier /2016 17:55
Comment Le Drian a mis en musique la nouvelle programmation militaire

Les commandes des quatre avions de transport militaire américains C130 et des frégates de taille intermédiaire (FTI) vont être engagées très rapidement - photo Marine nationale

 

15/01/2016 Par Michel Cabirol – LaTribune.fr

 

Plus de six mois après l'actualisation de la loi de programmation militaire, le ministère de la Défense a passé la plupart des commandes d'équipements qui étaient prévues dans ce cadre.

 

Qu'a donc fait Jean-Yves Le Drian du 1,5 milliard d'euros dégagé pour l'achat de nouveaux matériels afin de répondre aux urgences opérationnelles dans le cadre de l'actualisation de la loi de programmation militaire (LPM) décidée en mai dernier? Plus de six mois après, le ministère de la Défense a passé la plupart des commandes, notamment fin 2015. D'autres commandes comme les quatre avions de transport militaire américains C130 ainsi que les frégates de taille intermédiaire (FTI) vont être engagées très rapidement. Ces commandes sont une des traductions de l'effort sur les équipements décidée dans le cadre de l'actualisation de la LPM 2014-2019.

Sur cette enveloppe de 1,5 milliard, 1 milliard d'euros était notamment dégagé par des redéploiements budgétaires en raison d'une évolution favorable des indices économiques (inflation par exemple).

 

Une flotte d'hélicoptères renforcée

Le ministre avait promis de renforcer le parc d'hélicoptères de l'Aviation légère de l'armée de terre (ALAT) en achetant des hélicoptères de combat Tigre et de transport NH90 dans sa version terrestre (TTH). Ces acquisitions permettront de renforcer la flotte des appareils afin de tenir compte des exigences des opérations aéroterrestres sur la bande sahélo-saharienne. C'est fait.

Le 17 décembre, la direction générale de l'armement (DGA) a commandé sept Tigre dans la version HAD (appui-destruction) supplémentaires  à Airbus Helicopters. Cette acquisition permettra à l'armée de Terre de disposer d'un parc de 67 Tigre (au lieu de 60 machines) dans le cadre de LPM. Puis le 30 décembre, la DGA a passé commande de six NH90 Caïman auprès du consortium NHI, composé d'Airbus Helicopters, d'AgustaWestland et de Fokker.

 

Une commande de quatre C130 en préparation

La France a confirmé une commande pour huit avions ravitailleurs Airbus A330MRTT, pour un montant d'environ 1,2 milliard d'euros, dans le cadre d'un contrat pluriannuel signé en novembre 2014, a annoncé le président d'Arbus Group, Tom Enders. "Ces appareils constituent la deuxième tranche d'un contrat de fourniture annoncé en 2014 portant sur 12 avions", a précisé par la suite Airbus Defence and Space. Le ministère souhaitait avancer la livraison des trois derniers avions ravitailleurs MRTT en les échelonnant entre 2018 et 2025. Une opération destinée à maîtriser le risque d'un arrêt brutal d'une flotte actuelle de KC135 dont la moyenne d'âge est déjà très élevée (51 ans).

En outre, la France devrait très rapidement commander quatre C130 à Lockheed Martin. Cette acquisition "permettra de renforcer nos capacités de transport aérien tactique, qui sont excessivement sollicitées", avait expliqué Jean-Yves Le Drian le 4 juin à l'Assemblée nationale. Le 1er janvier, le ministre avait confirmé sur une base avant projetée (BAP) en Jordanie que "l'acquisition attendue a été confirmée par mes soins il y a quelques jours". La commande est imminente. La facture se monte à environ 640 millions de dollars, dont 100 millions de TVA alors que le ministère n'avait provisionné initialement que 330 millions d'euros.

 

La frégate FTI en approche

Cette enveloppe de 1,5 milliard devait permettre d'avancer le programme FTI. Le ministère a donné en novembre son feu vert au lancement du programme lors d'un comité ministériel d'investissement (CMI). Parallèlement, le CMI a lancé la modernisation des frégates dites La Fayette (FLF) en attendant l'arrivée des premières FTI à partir de 2023 dans la marine nationale. Les FTI déplaceront 4.000 tonnes environ (contre 6.000 tonnes pour les FREMM). Un format qui correspond beaucoup plus que les FREMM au marché export à l'image des frégate La Fayette (6 vendues à Taïwan puis à Singapour et 3 à l'Arabie Saoudite).

La LPM actualisée prévoyait également l'acquisition patrimoniale de quatre bâtiments de servitude BSAH (Bâtiment de Soutien et d'Assistance Hauturier), prévus pour être utilisés par la Marine nationale dans le cadre de l'emploi des forces et dans le domaine de l'action de l'Etat en mer. En août, la DGA a notifié au groupement mené par les chantiers navals Piriou, auxquels sont associés Kership et DCNS, la réalisation des quatre bâtiments. Enfin, la marine avait obtenu la livraison d'un quatrième bâtiment de type B2M (Bâtiment multimission) destiné à renforcer la capacité de la France à faire respecter sa souveraineté sur tous les océans. Elle attend toujours une commande.

Repost 0
23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 07:30
Rockwell Collins avionics picked for C-130 upgrade

CEDAR RAPIDS, Iowa, April 22 (UPI)

 

Three C-130 aircraft of the Omani air force undergoing upgrade are to be fitted with Rockwell Collins' Flight2 avionics system.

 

The Flight2 avionics system will give the aircraft unrestricted access to global airspace by meeting Communication, Navigation, Surveillance/Air Traffic Management airspace requirements.

 

"Royal Air Force of Oman pilots will experience greater situational awareness and communications capabilities with the highly advanced avionics onboard these aircraft," said Troy Brunk, vice president and general manager of Airborne Solutions for Rockwell Collins. "Through our work with ST Aerospace and the Royal Air Force of Oman, we look forward to continuing our long legacy of helping C-130 pilots achieve their missions with these important upgrades."

 

Inclusion of the system is to begin this year in Singapore, where ST Aerospace is modernizing the aircraft.

 

Included in the avionics upgrade are new primary flight displays, a new flight management system, autopilot, communication radios, navigation sensors and surveillance systems, a terrain awareness and warning system and digital map.

Repost 0
28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 07:50

http://www.defense.gouv.fr/var/dicod/storage/images/base-de-medias/images/marine/photos-au-fil-de-l-eau/arrivee-et-depart-du-panther-de-la-36f-c-marine-nationale/2203022-1-fre-FR/arrivee-et-depart-du-panther-de-la-36f-c-marine-nationale.jpg

Arrivée et départ du Panther de la 36F

 

27/02/2013 Sources Marine nationale

 

Tous les ans, l’hélicoptère Panther affecté au détachement 36F en Martinique est remplacé par un nouvel appareil. Cette substitution permet de répartir la charge de l’activité entre les différents Panther appartenant à la 36F.

 

Le 11 février 2013, après une préparation minutieuse, le Panther a été confié à un Hercules C130 de l’armée belge, pour le ramener en métropole dans le cadre d’un accord de transport européen. Le C130 était arrivé en Martinique quelques jours plus tôt avec le nouvel hélicoptère. Dès lors que l’hélicoptère arrive de métropole, quatre jours sont nécessaires pour suivre le bon déroulement de l’échange et la remise en état de vol de la nouvelle machine.

 

http://www.defense.gouv.fr/var/dicod/storage/images/base-de-medias/images/marine/photos-au-fil-de-l-eau/le-panther-de-la-36f-a-l-interieur-du-c130-de-l-armee-de-l-air-belge-c-marine-nationale/2203027-1-fre-FR/le-panther-de-la-36f-a-l-interieur-du-c130-de-l-armee-de-l-air-belge-c-marine-nationale.jpg

Le Panther de la 36F à l'intérieur du C130 de l'armée de l'air belge

 

Cette opération nécessite une préparation minutieuse, répartie sur plusieurs jours. Des techniciens assistent le détachement dans la préparation de la machine quittant la Martinique. Plusieurs éléments sont démontés pour permettre le transport par voie aérienne, parmi lesquels la tête rotor, les pales et une partie des dérives.

 

Le détachement 36Fde Martinique est attaché à la frégate Ventôse, il embarque à bord dès que celle-ci prend la mer.

 

http://www.defense.gouv.fr/var/dicod/storage/images/base-de-medias/images/marine/photos-au-fil-de-l-eau/preparation-du-depart-du-panther-de-la-36f-c-marine-nationale/2203032-1-fre-FR/preparation-du-depart-du-panther-de-la-36f-c-marine-nationale.jpg

Préparation du départ du Panther de la 36F

Repost 0
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 18:25

http://www.defense.gouv.fr/var/dicod/storage/images/base-de-medias/images/air/actualites/images-2011/images-octobre-2011/le-commandement-europeen-du-transport-aerien-militaire-european-air-transport-command-eatc-se-trouve-a-eindhoven-aux-pays-bas/1415459-1-fre-FR/le-commandement-europeen-du-transport-aerien-militaire-european-air-transport-command-eatc-se-trouve-a-eindhoven-aux-pays-bas.jpg

 

19/10/2011 Armée de l’Air

 

Mercredi 12 octobre 2011, le général Philippe Gasnot, commandant la brigade aérienne d’appui et de projection (BAAP), s’est rendu sur l’aéroport militaire d’Eindhoven, aux Pays-Bas, pour visiter le commandement européen du transport aérien militaire (European Air Transport Command- EATC ).

 

Accompagné d’une délégation de trois officiers spécialistes du transfert des responsabilités d’une partie de la flotte de transport aérien française, le général Gasnot s’est d’abord entretenu avec le général Alain Rouceau, à la fois chef d’état-major et commandant en second de l’EATC, mais également représentant national français dans la jeune structure multinationale. Sur les 130 avions des unités de la BAAP, 57 sont dorénavant placés sous le contrôle opérationnel de l’EATC. Il s’agit à la fois d’avions de transport tactique (Hercules, Transall, Casa) et d’avions de transport stratégique (Airbus A310 et A340). «Cette visite est donc toute naturelle, explique le colonel Nicolas Methia, chef de la division EATC à la BAAP. Elle vise, d’une part, à rencontrer in situ le personnel et à apprécier le cadre ainsi que le mode de fonctionnement de l’unité. D’autre part, elle nous offre l’occasion de nous entretenir avec les responsables de l’unité et, en particulier, avec le général commandant l’EATC et son adjoint pour faire le point sur un certain nombre de dossiers.» La délégation s’est ensuite longuement réunie en salle de briefing pour une présentation plus détaillée des missions de l’EATC, regroupant des représentants de chacune des divisions, opérationnelle et fonctionnelle. Les discussions ont largement porté sur l’emploi des équipages de transport, sujet sur lequel l’EATC travaille depuis plusieurs mois dans le domaine de l’harmonisation des procédures entre les quatre pays membres (Allemagne, Belgique, France et Pays-Bas).

 

Après la théorie, place à la pratique avec une visite guidée des locaux où le personnel opère 24/24h. «La présentation du « mission controlling» (contrôle de mission), cellule en charge de la gestion de l’activité en temps réel de l’ensemble des aéronefs en mission, a permis d’apprécier les moyens mis en œuvre pour réaliser cette tâche », poursuit le lieutenant-colonel Methia. Enfin, l’après-midi, les rôles ont été inversés et ce fut au tour de la délégation de la BAAP de présenter ses attributions et sa réorganisation avant de rencontrer l’équipe de soutien des éléments français insérés à l’EATC. «Nous nous sommes particulièrement attachés à présenter en détails une réforme qui touche en profondeur le transit aérien militaire, une fonction qui participe directement à l’activité opérationnelle», conclut l’officier français.

 

Retrouvez dans le prochain numéro du magazine Air Actualités un article consacré au général Alain Rouceau, ainsi qu’un diaporama photo intitulé «visite guidée des arcanes de l’EATC», prochainement sur le site Internet de l’armée de l’air.

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories