Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 août 2014 4 14 /08 /août /2014 11:35
100 Year Commemoration of the Departure of the Australian Expeditionary Force for German New Guinea

 

12 August 2014 .defence.gov.au

 

100 Year Commemoration of the Departure of the Australian Naval and Military Expeditionary Force from Sydney, Australia for German New Guinea

 

To commemorate this historic event, the New South Wales Government is holding a service on Sunday 17 August 2014, commencing at 12.25pm at Government House. The event will commence at Government House with an address to the cadets by Rear Admiral Raydon Gates and re-enactment of the march from Government House down Macquarie Street. Members of the public are welcome to watch the cadets march down Macquarie St. For further information please visit the Centenary of ANZAC website.

Partager cet article

Repost0
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 18:50
100 Years Since British Expeditionary Force Sent Overseas 13.08.14

 

13 août 2014 British Forces News

 

It is one hundred years to the day since the British Expeditionary Force left England for France.

It was also the first time Britain sent military air power overseas.

The Royal Flying Corps lost thousands of men in the First World War and today a special ceremony took place in France at the airfield where they first landed.

Simon Newton reports.

Partager cet article

Repost0
4 août 2014 1 04 /08 /août /2014 11:40
Le ministère russe de la Défense lance un portail consacré au centenaire de la Première Guerre mondiale

 

01.08.2014 Par La Voix de la Russie

 

Le ministère russe de la Défense a créé un portail consacré à la Première Guerre mondiale, le lancement duquel est tombé sur son centième anniversaire. La présentation de la version pilote du site a eu lieu vendredi, indique le centre de presse de l’agence Rossiya segodniya.

 

Ce site représente une base de données interactive qui comprend des dossiers militaires (y compris russes et allemands), des fichiers personnels des soldats péris, des mémoires des commandants, ainsi que la plus grande sélection de livres écrits sur ce sujet.

 

En 2018, le site va publier environ 950 000 fichiers d'archives et un fichier comptant 7,7 millions de plaques d'identité militaires des soldats et des officiers de cette époque-là.

Partager cet article

Repost0
7 juillet 2014 1 07 /07 /juillet /2014 07:45
Défilé des drapeaux Africains 14 Juillet 2010 - C.Fiard DICOD

Défilé des drapeaux Africains 14 Juillet 2010 - C.Fiard DICOD

 


07.07.2014 Leïla Beratto, correspondante RFI à Alger

En Algérie, le ministre des Affaires étrangères Ramtane Lamamra a confirmé ce dimanche 6 juillet que des soldats algériens défileraient bien sur les Champs Elysées pour le 14 juillet prochain. Annoncée par Paris il y a quelques jours, cette participation ne fait pas plaisir à tout le monde. Et la polémique pourrait bien prendre de l’ampleur.

 

C’est désormais officiel, mais pas sûr que la polémique se calme. Lorsque Paris annonce que 80 pays dont l’Algérie participeront au défilé du 14 juillet, les dents grincent. Aujourd’hui, les anciens combattants sont opposés à cette participation, la presse n'y est pas favorable non plus.

Premier problème : Paris veut remercier les nations qui l’ont aidé pendant la Première Guerre mondiale. Sauf qu’a l’époque, l’Algérie n’était pas un pays, mais un département français. Entre 1914 et 1918, près de 200 000 Algériens sont envoyés en France, certains le sont par la force.

 

Une lecture séquentielle de l’histoire

Deuxième problème : pour certains, si des Algériens se sont engagés, c’est parce qu’ils espéraient avoir plus de droits. Or ces droits, ils ne les ont pas obtenus à la fin de la guerre. Historiens, militaires et journalistes ne comprennent pas comment l’Algérie peut aller sur les Champs Elysées sans qu’un travail de mémoire plus profond ne soit fait.

Et le journal El Watan résume la polémique ainsi : « l’invitation française à Alger pour faire défiler des soldats de l’ANP le 14 juillet démontre que la France officielle n’a qu’une lecture séquentielle de l’histoire, de sa propre histoire d’ancienne puissance coloniale. »

 

→ À CONSULTER : Notre dossier consacré au centenaire de la Grande Guerre

Partager cet article

Repost0
26 juin 2014 4 26 /06 /juin /2014 10:50
L’entrée en guerre de l’Empire Britannique

 

26/06/2014 C. Bobbera

 

Jusqu’au 29 décembre se tient une exposition sur l’entrée en guerre de l’Empire britannique au musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux. Trois cent objets retracent l’engagement des forces britanniques aux cotés des leurs alliés français et belges au cours de cette première année du conflit, 1914. Avec cette exposition temporaire le musée propose de faire découvrir au grand public une page méconnue de l’histoire de la Grande Guerre.

 

Pour cette année de centenaire de la Première Guerre mondiale, le musée de la Grande Guerre Pays de Meaux a souhaité rendre un hommage tout particulier à nos alliés du Royaume-Uni, en mettant en lumière une histoire assez méconnue : l’entrée en guerre et l’engagement de l’Empire britannique.

 

Le Royaume-Uni entre en guerre le 4 août 1914. A l’époque, l’empire dispose de la première flotte de guerre au monde : la Royal Navy. En parallèle l’armée de Terre est composée d’unités professionnelles. 90 000 hommes du corps expéditionnaire britannique (British Expeditionary Force ou beF) sont ainsi mobilisés et envoyés sur le continent en août 1914. Le rôle de ce corps expéditionnaire sera décisif dans les premiers mois de la guerre. Les effectifs de cette armée de professionnels seront rapidement renforcés par les soldats issus de l’empire, les territoriaux puis par les milliers d’hommes volontaires qui ont répondu à la campagne de recrutement initiée auprès de la population par Lord Kitchener, secrétaire d’état à la guerre, dès le mois d’août 1914.

 

L’exposition du Musée de la Grande Guerre retrace ainsi les différents épisodes de l’engagement britannique de la mobilisation au cours de l’été 1914, au débarquement des troupes sur le continent, des premiers combats en Belgique et dans le Nord de la France à la bataille d’Ypres, tout en évoquant la vie quotidienne des « tommies ».

 

Les différentes tenues de soldats britanniques exposées rappellent combien l’uniforme du tommy était moderne pour son époque. Le tissu de drap de laine de couleur kaki d’une teinte neutre le rendait moins visible sur les champs de batailles, à la différence de l’uniforme français composé d’une capote bleu marine et d’un pantalon rouge garance. Par ailleurs la coupe de cet uniforme constitué de larges bretelles et d’un ceinturon permettait une répartition du poids de l’équipement équilibrée, ergonomique et modulable. Cela offrait au soldat une grande liberté de mouvement.

 

Près de 300 objets, affiches, photographies archives... retracent l’engagement des Britanniques. Parmi les objets les plus emblématiques, on peut découvrir l’uniforme d’officier britannique Burberry, le canon 13 pounder du fort de Seclin dont il ne reste que deux exemplaires au monde, le bâton du maréchal French des collections de l’Imperial War Museum.

 

A la fin de l’année 1914, on compte environ 27 000 soldats et officiers britanniques tués sur le front de l’Ouest. Dans les années de guerre qui suivirent, le contingent britannique renforcé par les troupes du Commonwealth combattront vaillamment auprès de leurs frères d’armes français.

 

« Join now ! - L’entrée en guerre de l’empire britannique »

Jusqu'au 29 décembre 2014

Tarif : entre 5 et 10 €

Ouvert tout les jours sauf le mardi

Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux

Rue Lazare Ponticelli / 77100 Meaux France

musée de la Grande Guerre - pays de Meaux

 

Le diaporama

 

Le musée de Meaux

 

Le musée de la grande guerre du pays de Meaux possède une collection unique en Europe de 50 000 pièces et documents sur 14-18. Il présente sur 3  000  m², une scénographie attractive et innovante illustrant les grandes mutations et les bouleversements qui ont découlé de la première guerre mondiale.

Musée d’histoire et de société, il montre comment de  1914 à 1918, le monde a basculé du xixème au XXème siècle à travers notamment les progrès de la médecine, l’évolution des communications, l’importance de l’industrialisation, les transformations des équipements ou encore le rôle primordial des femmes durant le conflit...

Partager cet article

Repost0
25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 12:54
Mission du Centenaire de la première guerre mondiale

 

19/03/2014 Communiqués

 

La ministre de la Culture et de la Communication et le ministre délégué auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens combattants ont présidé hier les travaux du conseil d’administration de la mission du Centenaire de la première guerre mondiale.

 

Mardi 18 mars 2014, Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication, et Kader Arif, ministre délégué auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens combattants, ont présidé la réunion de l’assemblée générale et du conseil d’administration de la mission du Centenaire de la première guerre mondiale, qui se tenait au ministère de la Culture et de la Communication.

 

En présence des représentants des 16 membres fondateurs du groupement d’intérêt public et des 13 membres adhérents, les ministres ont souligné la forte implication de l'État dans le cycle des commémorations de la première guerre mondiale, lancé par le Président de la République le 7 novembre 2013.

 

Cet effort est partagé par les collectivités territoriales, qui s’engagent activement aux côtés de la mission du Centenaire.

 

La sénatrice du Pas-de-Calais, Catherine Génisson, le sénateur de la Meuse, Christian Namy, les présidents des conseils généraux de l’Aisne et de la Marne, Yves Daudigny et René-Paul Savary ont participé ainsi à l’assemblée générale du Groupement.

 

La réunion du conseil d’administration au ministère de la Culture et de la Communication a permis de mettre en lumière la saison culturelle « Centenaire », qui a débuté depuis plusieurs semaines. De très nombreuses manifestations ayant reçu le label Centenaire attribué par le groupement d’intérêt public sont en cours ou vont bientôt commencer : expositions, spectacles vivants, films de fiction ou documentaires, suppléments dans la presse quotidienne régionale, semaines thématiques à la radio, etc.

 

La mission du Centenaire de la première guerre mondiale est un groupement d’intérêt public créé en 2012 pour mettre en oeuvre le programme commémoratif du centenaire de la première guerre mondiale, sous l’autorité du ministre délégué auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens combattants. Le conseil d’administration de la mission du Centenaire est présidé par le général d’armée (2S) Elrick Irastorza, Joseph Zimet est le directeur général de la Mission.

 

Antoine Prost préside le conseil scientifique et Jean-Claude Narcy le comité des mécènes.

 

Plus d’informations sur : http://centenaire.org/fr

Partager cet article

Repost0
18 mars 2014 2 18 /03 /mars /2014 18:55
Apocalypse , la Première Guerre mondiale : la série événement ce soir sur France 2

 

18.03.2014 ECPAD

 

La série documentaire événement est diffusée dès ce soir sur France 2 à 20h45. Les cinq épisodes de la série sont programmés par la chaîne en trois soirées : les mardi 18 et 25 mars, et le mardi 1er avril. L’ECPAD est co-producteur de la série Apocalypse, la Première Guerre mondiale.

 

Premier fournisseur d’images d’Apocalypse, la Première Guerre mondiale

Co-producteur de ce nouveau volet documentaire conçu comme une vaste fresque à base d’images d’archives colorisées et en HD, l’ECPAD a fourni 60 minutes d’images d’archives issues de son fonds Première Guerre mondiale.

Le documentaire raconte les stratégies multiples mises en œuvre par les hommes et les femmes pour supporter l’horreur de la guerre. Le film conduit le spectateur des tranchées du Nord de la France aux fronts moins connus de Russie, de Turquie, de Palestine et des déserts d’Arabie où des millions d’hommes venus des 4 coins du monde, du Canada, d’Australie, d’Afrique sont morts ou ont été horriblement blessés.

 

DVD Apocalypse : un bonus sur les coulisses de l’ECPAD

À l’issue du dernier épisode de la série, le 1er avril, une émission spéciale réunira historiens, archivistes et spécialistes français et étrangers de la Première Guerre mondiale, pour débattre et échanger autour des images de ce documentaire exceptionnel. Une interview de Laurent Véray, historien et réalisateur spécialiste de la période 14-18, et Xavier Sené, conservateur du patrimoine et chef du pôle des archives de l’ECPAD, réalisée au Fort d’Ivry, sera diffusée au cours de cette émission.

Evènement télévisuel commémorant le centenaire de 1914, la série Apocalypse : la Première Guerre mondiale sortira en DVD au mois d’avril. Ce DVD contiendra notamment un bonus de 12 minutes sur les coulisses des archives de l’ECPAD.

Le programme fait suite aux volets consacrés à la Seconde Guerre mondiale diffusés en 2009 et dont les épisodes avaient connu un immense succès, rassemblant jusqu’à  7,5 millions de téléspectateurs, pour 26% de part d’audience.

Découvrez la bande-annonce de la série documentaire Apocalypse : la Première Guerre mondiale.

Auteurs: Daniel Costelle, Isabelle Clarke

Réalisatrice : Isabelle Clarke

Commentaire français dit par Mathieu Kassovitz

Musique originale : Christian Clermont

 

Une Coproduction Clarke Costelle et Cie, Idéacom international et ECPAD

Producteurs délégués : Louis Vaudeville (France) et Josette D. Normandeau (Canada)

Producteur France : Pascale Ysebaert

Producteur Canada : Josée Roberge

Conseillers historiques : André Loez, Frédéric Guelton, Paul Malmassari.

Partager cet article

Repost0
27 février 2014 4 27 /02 /février /2014 12:50
Exposition sur la Grande Guerre - Bruxelles

26 févr. 2014  Belgian Defense

 

Voici un siècle que le monde basculait dans le premier conflit mondial. Afin de commémorer cette terrible période de notre histoire, le Musée de l'Armée inaugurait, ce 25 février 2014, l'exposition « 14-18, c'est notre histoire ! »

Partager cet article

Repost0
17 février 2014 1 17 /02 /février /2014 17:50
La Défense Belge lance ses commémorations de 14-18

17 févr. 2014 Belgian Defense

 

Le fort de Liezele (Puurs) est plongé dans une ambiance « début vingtième », ce 14 février 2014. Et pour cause, la Défense a lancé ses activités de commémoration à l'occasion du centenaire de la Première Guerre mondiale. Le ministre de la Défense et vice-Premier ministre Pieter De Crem a dévoilé le programme qui aura cours jusqu'en 2019.

Partager cet article

Repost0
17 février 2014 1 17 /02 /février /2014 12:50
source http://www.puurs.be

source http://www.puurs.be

 

14/02/14 - 7sur7.be (Belga)

 

Le ministère de la Défense a donné vendredi le coup d'envoi des commémorations "spécifiquement militaires" qu'il organise pour le centenaire de la Première Guerre mondiale et qui s'inscrivent dans le cadre plus large des activités prévues par le gouvernement fédéral.

 

Les différents organismes placés sous la tutelle de la Défense ainsi que son pôle historique ont uni leurs efforts pour réaliser ce programme de commémorations "au rayonnement national centré sur l'aspect militaire" sur le thème "La mémoire garantit la paix".

 

Ce programme a été présenté au Fort Liezele à Puurs (province d'Anvers) en présence du ministre de la Défense, Pieter De Crem.

 

Ce programme est complémentaire au programme fédéral, dont il partage les objectifs: la mémoire collective, les efforts collectifs pour un avenir de paix, la solidarité et le partenariat. Il a été tenu compte des initiatives prises par des partenaires internationaux, des entités fédérées, des provinces et des communes à la même période, a en substance expliqué le "patron" du service de communication de l'armée, le colonel Koen Hillewaert.

 

Dès samedi, le public pourra consulter le site web interdépartemental pour obtenir plus d'informations sur l'ensemble des activités prévues. Une brochure et une campagne de marketing ayant comme groupe cible principal les plus jeunes doivent aussi renforcer le programme de commémorations.

 

Avec le comité d'organisation fédéral 2014-2018, la Défense participera ainsi en 2014 à toute une série de manifestations. Les plus marquantes seront les journées commémoratives nationales de portée internationale: le 4 août au monument interallié de Cointe, près de Liège, pour le centenaire du 100e anniversaire de l'invasion de la Belgique par l'Allemagne et la violation de la neutralité belge, et le 28 octobre à Nieuport et à Ypres pour mettre en exergue "le refus de la soumission, l'inondation de la plaine de l'Yser et la personnalité du roi Albert 1er".

Partager cet article

Repost0
20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 12:55
Général Irastorza : “Comprendre et honorer ceux de 14”

Général Irastorza : "Pour nous qui vivons en paix dans un monde bien instable, cette commémoration doit être un appel à la vigilance."

 

20 Novembre 2013 Par Frédéric Pons – V.A.

 

Interview. Ancien chef d’état-major de l’armée de terre, Elrick Irastorza préside la Mission du centenaire. Il précise l’esprit et les grandes lignes des commémorations de la Grande Guerre.


 

Quel est l’enjeu majeur de ce centenaire ?

Depuis la disparition du dernier poilu, la mémoire du conflit couve toujours sous la cendre. D’où l’idée de faire directement contribuer les Français à une grande dynamique mémorielle structurée autour de deux verbes : comprendre comment on en est arrivé là, comment on a pu supporter tout cela cinquante-deux mois durant ; honorer tous les morts de cette sanglante effusion. La Grande Guerre fut une rupture brutale et une épreuve. Pour nous qui vivons en paix dans un monde pourtant bien instable, cette commémoration doit être un appel à la vigilance.

Aux lendemains de la bataille de la Marne, le général Foch, commandant la IXe armée, à qui son entourage proposait de porter un toast à la victoire, rétorqua : « Non, il y a eu trop de morts. » Il ne sait pas encore que son fils et son premier gendre viennent d’être tués le même jour. Son second gendre, gazé, lui survivra quelques jours seulement. Ce sera le lot de milliers de familles. Il n’y a donc rien à fêter, juste se souvenir pour mieux préparer l’avenir.

L’agenda 2014-2018 est-il déjà établi ?

L’année 2014 sera une grande année mémorielle à finalité pédagogique couvrant l’ensemble du conflit. Un millier de projets labellisés émanant de tout le territoire et de l’étranger en constitueront le coeur. Une seconde vague de projets est en cours d’élaboration et de labellisation. Pour 2014, le président de la République a retenu quatre grands rendez-vous : le 14 Juillet, qui rassemblera à Paris les délégations de 72 pays ; le week-end du 3 août, date de l’entrée en guerre ; le 12 septembre, pour la commémoration de la bataille de la Marne ; le 11 Novembre, afin de rendre un hommage appuyé, à Notre- Dame-de-Lorette, aux 600 0000 morts, toutes nations confondues, des batailles d’Artois.

Après 2014, le cycle commémoratif renouera avec une itinérance régionale jalonnée par les grands rendez-vous chronologiques : l’Artois, la Champagne et les contreforts vosgiens en 2015, la Somme et Verdun en 2016, le Chemin des Dames et l’arrivée des Américains en 2017, la seconde bataille de la Marne et les ultimes offensives en 2018.

Comment sera abordé le problème des fusillés ?

Le rapport du Pr Antoine Prost est un premier pas vers l’effort de compréhension que le président de la République appelle de ses voeux. Il trouvera son prolongement dans la création d’un espace dédié au musée de l’Armée et la mise en ligne des archives. Il appartiendra ensuite à chacun de cheminer sur la voie du pardon, en son âme et conscience, fût-ce au cas par cas.

Les civils de l’arrière-front seront-ils associés à l’hommage rendu aux soldats ?

« Debout donc femmes françaises, jeunes filles et fils de la Patrie ! Remplacez sur le champ du travail ceux qui sont sur le champ de bataille… Il n’y a pas dans ces heures graves de labeur infime, tout est grand qui sert le pays. » Cet appel vibrant et entendu du président du Conseil René Viviani, dès le 2 août 1914, nous fait obligation de rendre un hommage particulier à “celles de 14” qui permirent la victoire de “ceux de 14” et aux 700 000 veuves et au million d’orphelins qui durent affronter, seuls, l’après-guerre.

Quelle est la place faite aux ressortissants de l’ex-empire français ?

Ce sont les tirailleurs et les zouaves de la division marocaine du général Humbert, aux côtés du 77e régiment d’infanterie, qui reprennent la crête de Mondement, le 9 septembre. La bataille de la Marne vient de basculer. Il faut nous souvenir qu’ils furent de toutes les batailles : 75 000 d’entre eux y laissèrent leur vie. Leurs descendants doivent en avoir une légitime fierté.

Comment ce centenaire sera-t-il financé ?

L’État financera la totalité des événements régaliens. Pour soutenir les projets labellisés, la Mission du centenaire est dotée d’un fonds d’initiative de 7 millions d’euros, dont 5 abondés par recours au mécénat et aux dons dans les conditions de défiscalisation actuellement en vigueur. Les attentes sont fortes chez les porteurs de projets, passeurs de mémoire qu’il ne faudrait pas décevoir.

Partager cet article

Repost0
12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 18:50
Un sable particulier sous la porte de Menin

 

12/11/13 Liesbeth Bardyn – MIL.be

 

Lors de la cérémonie de l'Armistice sous la porte de Menin (Ypres), le prince britannique Philippe a réceptionné un peu de terre provenant des cimetières belges de la Première Guerre mondiale. Ces sacs de sable voyageront jusqu'à Londres à bord d'un bateau belge.

 

Photos : Ritchie Sedeyn  >>

 

Parmi les milliers de spectateurs massés à la Porte de Menin, on aperçoit une file d'écoliers belges. En septembre, ils remplissaient des sacs de sable. Aujourd'hui, ils les placent sur un chariot lors d'une cérémonie du last post. « Je suis très contente d'être présente » raconte Hannah Buysen de l'Athénée Erasmus à Deinze. « Quand nous remplissions les sacs, je me sentais en contact avec les disparus mais aujourd'hui le sentiment s'est accru. »

 

À ses côtés, des élèves d'un collège britannique. Dans ce projet, chaque école belge coopère avec un collège anglais. « Mes élèves et moi participons à cette entreprise avec nos partenaires de l'école de Heist » explique  Lisa Berck, professeur à la London Beverwood school. « Dans un mois, les sacs rejoindront Londres à bord de la frégate Louise-Marie. Nous les réceptionnerons dès lors. »

 

Lisa et Hannah poursuivront le projet de l'Armistice avec quelques centaines d'élèves et professeurs jusqu'à sa clôture l'année prochaine. La terre belge sera dispersée au Memorial Garden en plein cœur de Londres. Ce jardin sera le symbole des victimes tombées lors de la Première Guerre mondiale, il y a près d'un siècle.

 

Vidéo : Mathieu Duhembre

Lors de la cérémonie de l'Armistice sous la porte de Menin (Ypres), le prince britannique Philippe a réceptionné un peu de terre provenant des cimetières belges de la Première Guerre mondiale. Ces sacs de sable voyageront jusqu'à Londres à bord d'un bateau belge.

Partager cet article

Repost0
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 08:55
Participez aux commémorations du 11 novembre

 

07.11.2013 Général de corps d'armée (2s) Dominique DELORT, Président de la Saint-Cyrienne

 

 

Chers camarades,

 

Le prochain 11 novembre sera le deuxième anniversaire de l’évolution de la commémoration de la Victoire et de la Paix qui associe maintenant tous les Morts pour la France dans le même hommage national. Je me permets de vous rappeler que cette loi de février 2012 a été votée à une très large majorité par tous les partis excepté le parti communiste.

 

Cette année encore notre armée a perdu des hommes en opérations notamment au Mali. C’est une raison supplémentaire de manifester notre respect à ceux qui ont accompli leur devoir jusqu’au sacrifice.

 

En cette période où nos armées font face à de trop fortes réductions, je souhaiterais que les Saint-Cyriens montrent l’exemple en assistant, nombreux, éventuellement avec leur famille, aux multiples cérémonies officielles ou non qui seront organisées en métropole et outre-mer.

 

Afin de donner de la consistance à notre présence devant des monuments aux morts des grandes villes, bourgades ou villages je propose à ceux qui le peuvent de nous adresser une photo, si possible légendée, prise à cette occasion. Elle peut représenter un groupe ou même simplement le monument aux morts de votre commune. Ces photos seront placées dans la photothèque de notre site. Elles formeront le préambule de l’année du Centenaire vu par des Saint-Cyriens ou l’expression du fidèle respect à cette génération de Français.
 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories