Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 décembre 2015 2 29 /12 /décembre /2015 12:50
Les quatre dernières Alouette III des forces aériennes hollandaises étaient affectées à la famille royale photo Forces aériennes hollandaises

Les quatre dernières Alouette III des forces aériennes hollandaises étaient affectées à la famille royale photo Forces aériennes hollandaises

 

28 décembre 2015 Aerobuzz.fr

 

Les quatre dernières SA316 Alouette III des forces aériennes hollandaises seront définitivement retirées du service le 1er janvier 2016. Un chapitre de plus de 50 ans se boucle. La Hollande a, en effet, reçu le premier de ses 77 exemplaires d’Alouette III en juillet 1964 en remplacement des Piper Super Club, DHC-2 Beaver, Hiller H-23 Raven et Alouette II. A partir des années 90, les Boeing CH-47D Chinook et AS532 Cougar d’Eurocopter commenceront en remplir les missions dévolues aux Alouette III. Les Alouette III des forces aériennes hollandaises ont été engagées dans la première guerre d’Irak (1991), elles sont intervenues sous les couleurs des Nations Unies au Cambodge et en Yougoslavie. L’image de cet hélicoptère restera aussi attachée à celle de la patrouille « The Grasshoppers » composée de 4 Alouette III qui s’est produite en meetings aériens et salons aéronautiques entre 1973 et 1995.

Repost 0
10 octobre 2015 6 10 /10 /octobre /2015 11:55
photo Marine Nationale

photo Marine Nationale

 

7 Octobre 2015 Marine nationale

 

Du 21 septembre au 2 octobre 2015, l’École de spécialisation sur hélicoptères embarqués (ESHE) a accueilli et formé à l’appontage 12 pilotes d’hélicoptères de provenance diverse (armée de Terre, armée de l’Air, Gendarmerie).

 

Ce stage, effectué sur hélicoptère Alouette III, a permis aux stagiaires d’être formé au survol maritime et aux techniques de treuillage, de VERTREP (vertical replenishment – ravitaillement vertical) et d’appontage sur petite plate-forme. Le travail de l’ensemble du personnel de l’escadrille 22S, techniciens et membres d’équipage, a permis de réaliser pendant ces 2 semaines plus de 90 heures de vol et 350 appontages. Avec ce certificat d’aptitude à l’appontage, les stagiaires peuvent désormais participer à des missions héliportées sur des bâtiments croisant sur toutes les mers du monde.

 

L’ESHE est située sur la base aéronautique navale de Lanvéoc-Poulmic, et a pour vocation de former les pilotes de la Marine nationale à l’appontage, avant qu’ils ne rejoignent leurs flottilles. Elle est également un passage obligé pour les pilotes des autres armées qui souhaitent embarquer ponctuellement sur un bâtiment de la Marine.

photo Marine Nationale

photo Marine Nationale

Repost 0
21 mai 2015 4 21 /05 /mai /2015 16:55
photo Marine Nationale

photo Marine Nationale

 

21 Mai 2015 Source : Marine nationale

 

Mardi 19 mai 2015, le Groupe Aérien Embarqué (GAé) est revenu de sa mission avec le porte-avions Charles de Gaulle. Parmi les aéronefs composant le GAé, 1 Alouette III et 2 Dauphin PEDRO de la flottille 35F, assurant la sauvegarde tant des pilotes d’avions que du porte-avions, sont rentrés sur la base d’aéronautique navale (BAN) d’Hyères.

 

Les neuf appareils hyérois de la 35F ont donc été réunis sur la BAN : trois Alouette III, trois Dauphin Pedro et trois Dauphin de type N. Fait assez rare pour être signalé, car la flottille n’embarque pas qu’à bord du porte-avions, mais aussi sur un bon nombre de bâtiments de la Force d’action navale (transport de chalands de débarquement, pétroliers-ravitailleurs,…). De plus, un détachement à part entière sur la BAN assure les missions de service public pour la façade méditerranéenne. La flottille 35F a donc profité de l’occasion pour organiser un vol en formation au-dessus de la BAN. Les neuf hélicoptères ont effectué deux passages, le premier avec trois dispositifs en chevrons, le second en échelons refusés, avant d’effectuer un « break » au-dessus de la tour de contrôle et de terminer par un atterrissage en ligne.

 

Le personnel de la flottille et les familles venues accueillir le détachement ont profité de cette occasion rare de voir voler 9 hélicoptères en formation.

 

Rappelons que la flottille comporte, en plus de ceux d’Hyères, deux autres détachements de service public sur les façades métropolitaines (La Rochelle et Le Touquet), et un autre à Tahiti. Le soleil ne se couche jamais sur la 35F….

photo Marine Nationalephoto Marine Nationale

photo Marine Nationale

Repost 0
7 septembre 2014 7 07 /09 /septembre /2014 07:35
Polynésie française : une nouvelle Alouette pour le détachement 22S de la frégate Prairial

 

04/09/2014 Marine nationale

 

Le 26 aout 2014, une nouvelle Alouette III a été réceptionnée par le détachement aéronautique 22S de la frégate de surveillance Prairial à Papeete. En provenance du Havre et après un mois de transit sur le navire de commerce Tijuca, l’hélicoptère est arrivé sur le Fenua pour deux ans.

 

Sortie de visite de 2èmeniveau en février 2014, l'Alouette III n° 2106 relève la n° 2302, qui rentre en métropole après trois ans de services à bord du Prairial. Elle subira à son tour une visite de 2èmeniveau. Durant cette visite, qui durera plusieurs mois, elle sera entièrement démontée. Chaque pièce sera inspectée, réparée ou remplacée avant un assemblage complet qui permettra à l’Alouette n°2302 d’entraîner un nouveau cycle.

 

Les services logistiques de Lanvéoc et du GSBDD de Polynésie Française, ainsi que le détachement 22S/Prairial, ont réalisé un travail long et difficile afin que cette relève inhabituelle se déroule dans les meilleures conditions. C'était la première fois, qu'une Alouette arrivait à Tahiti par voie maritime.

Polynésie française : une nouvelle Alouette pour le détachement 22S de la frégate Prairial
Repost 0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 11:50
Photos Jorn Urbain - Mil.be

Photos Jorn Urbain - Mil.be

 

05.08.2014 Yves Swertvaegher – Mil.be

 

Alors que de nombreuses personnes sont encore en congé, l'équipage du F930 Leopold I est déjà au travail ! En effet, le navire se prépare pour sa participation à l'opération Atalanta, laquelle débutera sous peu au large de la côte est de l’Afrique.

 

Ce lundi 4 août, la frégate prenait la mer dans la matinée, bientôt rejointe par un hélicoptère Alouette III. Une embarcation rapide FRISC (Fast Raiding Interception Special Forces Craft pour embarcation rapide d'interception et de protection - basée à Zeebruges) des forces spéciales simulait un navire suspect. L'exercice pouvait donc commencer.

 

L'Alouette III a survolé le navire suspect tandis que les deux embarcations rapides du F930 Leopold I venaient l'intercepter. Les deux équipes de contrôle sont montées à bord du FRISC. Elles ont découvert une arme après une fouille minutieuse. L'équipage suspect a ensuite été emmené sur la frégate pour interrogatoire.

Le Leopold I se prépare à sa future mission
Le Leopold I se prépare à sa future mission
Repost 0
13 avril 2014 7 13 /04 /avril /2014 11:55
FAA : Exercice de treuillage pour l’Alouette III

 

 

11/04/2014 Sources : EMA

 

Le 27 mars 2014, au large de Fort-de-France, l'hélicoptère Alouette III de l’escadrille 22S, actuellement embarqué sur la frégate de surveillance (FS) Germinal a conduit un exercice de treuillage avec la vedette SNS 146 Commandant Nicole de la société nationale de sauvetage en mer (SNSM).

 

Habituée à travailler sur les plateformes hélicoptères des bâtiments de la Marine, l’Alouette III compte, parmi ses missions, la capacité au sauvetage en mer. L’équipage s'est ainsi exercé au treuillage de plongeur et de civière sur la plage avant du Commandant Nicole. C’est une opération délicate car il s’agit de récupérer un homme sur une surface mouvante d’environ un mètre carré.

 

La vedette de la station de la SNSM de Fort-de-France est la plus importante de Martinique. Vedette de type « V1 », de 14 mètres de long, insubmersible et autoredressable, elle est mise en œuvre par un équipage de bénévoles, disponible sept jours sur sept, pour porter secours en mer dès que le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Antilles-Guyane la sollicite.

 

Cet entraînement est primordial pour l’équipage de l’Alouette III, toujours susceptible d'intervenir sur n’importe quel type de navire. S'entraîner dans des conditions délicates sur une vedette en route, de plus petite dimension qu’une frégate, permet notamment d’améliorer la coordination mutuelle entre le pilote, le treuilliste, et le plongeur.

 

Pour les bénévoles de la SNSM, il s’agit se familiariser avec les moyens de sauvetage présents en Martinique, avec lesquels ils pourraient être amenés à interagir en cas réel de sauvetage en mer.

 

Dans le cadre de leurs missions, les forces armées aux Antilles (FAA) mènent des actions de coopération régionale et entretiennent des relations privilégiées avec l’ensemble des nations présentent dans la zone maritime Antilles. Parallèlement à leur mission de protection du territoire national, de prévention et de préservation des intérêts français, elles sont engagées dans la lutte contre le narcotrafic dans leur zone d’action. Elles sont également mandatées pour mener des opérations de secours d’urgence d’aide aux populations sinistrées. A ce titre, dans le cadre d’actions interministérielles menées par la France au titre de la coopération régionale, les FAA interviennent régulièrement au profit d’Haïti.

Repost 0
26 novembre 2013 2 26 /11 /novembre /2013 20:55
Au cœur de la mission Corymbe - Episode 1

26 nov. 2013 FORCESFRANCAISES

 

Survol et mouvements d'hélicoptères sur le pont d'envol du BPC Dixmude

Repost 0
29 septembre 2013 7 29 /09 /septembre /2013 11:55
Des EC 120 Colibri en location pour remplacer les Alouette d'instruction de la Royale

28.09.2013 par P. CHAPLEAU Lignes de Défense

 

Lu chez mes camarades du Marin.

 

L’Alouette III a fait son premier vol le 28 février 1959. La Marine détient encore une poignée d’hélicoptères de ce type (c’est le type le plus ancien en service au ministère de la Défense): des SA316B, les Alouette III historiques, utilisées pour l’instruction, et une version plus récente, la 319, déployée à bord de certains navires (le Charles de Gaulle, mais aussi des frégates de surveillance, des pétroliers ravitailleurs notamment).

 

Ces appareils sont notoirement à bout de souffle: la Marine a décidé d’expérimenter le recours à un nouveau type d’appareil, l’EC120 Colibri loué au secteur privé. Ce dernier est utilisé par l’armée de terre pour la formation de tous les pilotes d’État (défense, gendarmerie et douanes), et l’intention de la Marine est de pouvoir mobiliser plusieurs centaines d’heures, dans le cadre du contrat global.

 

Concrètement, l’expérimentation doit permettre de mesurer l’adaptation de l’EC120 à la mission d’instruction actuellement tenue par les 316. Il faudra notamment intégrer des flottabilités, un treuil… Mais le problème ne sera qu’à moitié réglé puisqu’il reste les 319 : pour cela, la Marine pense régler le problème grâce à la montée en puissance – pour l‘instant assez lente – de sa flotte de Caïman. Ce mouvement libérera des Dauphin de service public, qui devraient, espère-t-on, contribuer à solutionner l’âge canonique des Alouette.

 

La solution durable, c’est un programme d’hélicoptères interarmées léger. Il a complètement disparu du spectre : la loi de programmation militaire n’en parle même pas.

 

La Marine a déjà recours à l’externalisation, ne serait-ce qu’en affrétant des remorqueurs de haute mer. Elle a aussi loué les services d’Apache Aviation, qui fournit des biréacteurs pour l’entraînement à la guerre électronique et au ciblage rapide. Enfin, depuis des années, des sociétés privées assurent l’entretien complet des avions, notamment les Gardian et Falcon 50M.

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories