Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 mars 2015 5 06 /03 /mars /2015 17:30
Op. IMPACT: point de presse du 05 mars 2015

 

6 mars 2015 45eNord.ca

 

Point sur les opérations avec Paul Forget du COIC

Partager cet article

Repost0
25 février 2015 3 25 /02 /février /2015 19:30
Opération Impact - màj 23 Fev. 2015

Deux CF18 Hornet escortent un CC150 Polaris après avoir été ravitaillés pendant l’opération Impact, le 4 février 2015. (Photo : Caméra de combat des Forces canadiennes, MDN)

 

23.02.2015 forces.gc.ca

 

L’opération Impact constitue le soutien des Forces armées canadiennes (FAC) à la Force de stabilisation au Moyen-Orient (FSMO), soit la coalition multinationale contre l’organisation État islamique en Irak et au Levant (ISIL) en République d’Irak.
 

Le 23 février 2015, la Force opérationnelle aérienne en Irak a effectué 532 sorties aériennes :

  • Les chasseurs CF188 ont effectué 348 sorties;
  • L’aéronef de ravitaillement CC150T a effectué 87 sorties et a acheminé environ 5 031 000 livres de carburant; et
  • Les aéronefs de patrouille CP140 ont mené 97 missions de reconnaissance.

Le 13 février 2015, alors qu’ils participaient à des opérations de la coalition en soutien aux forces de sécurité irakiennes, des CF188 Hornet ont frappé une fabrique de dispositifs explosifs de circonstance (IED) située près de Hit à l’aide de munitions à guidage de précision.

Le 11 février 2015, alors qu’ils prenaient part à des opérations de la coalition en soutien aux forces de sécurité irakiennes, des CF188 Hornet ont frappé une position de combat du groupe ISIL à l’Est de Mossoul à l’aide de munitions à guidage de précision.

En frappant les positions de combat d’ISIL, nous affaiblissons ses capacités de combat et nous contribuons à augmenter la liberté de mouvement des forces de sécurité irakiennes dans la région..

Partager cet article

Repost0
19 décembre 2014 5 19 /12 /décembre /2014 18:20
L'ARC annonce le thème de l'équipe de démonstration du CF18 pour 2015 et révèle le nom de son pilote

 

WINNIPEG, MANITOBA--(Marketwired - 19 déc. 2014) - Défense nationale

 

L'Aviation royale canadienne (ARC) a le plaisir d'annoncer la nomination du capitaine Denis « Cheech » Beaulieu comme pilote de 2015 de l'équipe de démonstration des CF18. Aux commandes de son appareil arborant les couleurs du 75e anniversaire de la bataille d'Angleterre, le Capt Beaulieu impressionnera des foules de tous les coins du continent pendant la saison 2015 des spectacles aériens.

Originaire de Sherbrooke, au Québec, le Capt Beaulieu s'est joint aux Forces armées canadiennes (FAC) en 2006 dans l'intention de se faire pilote de chasse. Tout juste cinq ans plus tard, il a réalisé ce rêve en arrivant au terme de son entraînement sur CF18 et a été affecté au 425e Escadron d'appui tactique, à Bagotville, au Québec.

 

Les faits en bref

  • L'équipe de démonstration du CF-18 choisit un thème chaque année, et l'année 2015 marquera le 75e anniversaire de la bataille d'Angleterre. Le CF18 Hornet sera habillé de nouvelles couleurs, selon un schéma unique conçu par le très expérimenté directeur des schémas de couleurs et de marques extérieures Jim Belliveau, de la 4e Escadre Cold Lake, en Alberta. Le Hornet de démonstration sera révélé au public en 2015, avant le début de la saison des spectacles aériens.
  • Le Capt Beaulieu est présentement membre du 425e Escadron « Alouette » d'appui tactique de la 3e Escadre Bagotville. Avant de devenir militaire, il a obtenu en 2005, un diplôme en génie mécanique de l'Université de Sherbrooke et d'une école d'ingénierie de Paris, en France, où il a passé deux ans à titre de participant à un programme d'échange d'étudiants.
  • Pendant son séjour au sein du 425e Escadron, le Capt Beaulieu a pris part à de multiples missions d'entraînement et à des exercices dans tout le Canada, aux États-Unis et même en Amérique du Sud. Il a aussi mené de nombreuses missions au Canada et des missions de l'OTAN en Islande et en Roumanie. Il compte plus de 1100 heures de vol à bord d'aéronefs militaires très performants, dont 780 heures aux commandes du CF18 Hornet.
  • À la fin d'avril, le Capt Beaulieu évoluera au-dessus de Comox, en Colombie-Britannique, où l'équipe suit son entraînement annuel avant le lancement de la saison des spectacles aériens.

Citations

 

« Une fois encore, l'Aviation royale canadienne a l'occasion d'établir un lien avec l'histoire qui lui est chère en soulignant le 75e anniversaire de la bataille d'Angleterre grâce à l'équipe de démonstration du CF18. Le capitaine Beaulieu a fait la preuve de ses habiletés et il représentera avec honneur l'ARC dans toute l'Amérique du Nord cette année. »

Major-général David Wheeler, commandant de la 1re Division aérienne du Canada et de la Région canadienne du NORAD

 

« J'ai vraiment hâte de piloter le CF18 dans tout le Canada et aux États-Unis. Ce travail me donne l'occasion de mettre en valeur les forces aériennes auprès de spectateurs de partout, pilotant le Hornet, comme peu de pilotes ne peuvent le faire. Mieux encore, j'ai la chance de faire cela en compagnie d'une équipe de professionnels très talentueux qui travaillent de concert à mettre sur pied un excellent spectacle.

Capitaine Denis « Cheech » Beaulieu, pilote de l'équipe 2015 de démonstration du CF18

 

Liens connexes

Équipe de démonstration du CF-18

Équipe de démonstration du CF-18 Facebook

CF-18 Hornet

Partager cet article

Repost0
5 novembre 2014 3 05 /11 /novembre /2014 08:20
L’Aviation royale canadienne : Partout, en tout temps
 

4 novembre 2014 rcaf-arc.forces.gc.ca

 

Le plan de l’Aviation royale canadienne visant à disposer de forces en cas de déploiements à court préavis, où que ce soit dans le monde…

 

S’il y a une leçon à retenir de l’histoire, c’est que le monde peut‑être très instable.

Les conflits se sont pratiquement succédé tout au long de notre histoire. Ils peuvent surgir et s’amplifier très rapidement, menaçant la sécurité des gens pris au cœur des affrontements et celle des voisins des belligérants. Par ailleurs, notre planète se déchaîne parfois; pensons aux ouragans, aux tremblements de terre, aux éruptions volcaniques, aux inondations et à toutes les formes de catastrophes naturelles.

Habituellement, les militaires sont en mesure d’intervenir dans ce type de situations, et la rapidité de leur intervention peut faire la différence entre des vies sauves et des vies perdues. Pour les Forces armées canadiennes, intervention rapide et puissance aérienne fournie par l’Aviation royale canadienne (ARC) sont souvent synonymes. Cette intervention rapide se résume en une simple expression : disponibilité opérationnelle.

 

Suite de l'article

Partager cet article

Repost0
9 octobre 2014 4 09 /10 /octobre /2014 22:30
Guerre contre Daesh : les Canadiens seront basés au Koweït

Des chasseurs CF-18 du 439e Escadron d’appui tactique au camp Canada Dry, situé à Doha, au Qatar. (Archives/Christian Coulombe/FAC)

 

le 9 octobre 2014 Jacques N. Godbout - 45eNord.ca

 

Après les spéculations, la confirmation! Le ministre de la Défense nationale, Rob Nicholson, a confirmé ce jeudi 9 octobre que la force opérationnelle canadienne qui sera déployée pour lutter contre les djihadistes de l’«État islamique» sera basée au Koweït.

 

«J’ai le plaisir de vous annoncer que ce matin, notre gouvernement a obtenu une confirmation de la part du gouvernement du Koweït permettant au Canada d’utiliser les installations de ce pays pour effectuer nos opérations en Irak, a dit le ministre Nicholson par voie de communiqué. L’équipe de reconnaissance des Forces armées canadiennes continue d’effectuer un travail exceptionnel en organisant les détails logistiques afin d’appuyer notre mission, et le gouvernement prévoit communiquer de plus amples renseignements lorsque ces détails seront réglés».

 

On s’attend à ce que les premières frappes aient lieux d’ici trois semaines.

 

Dans le cadre de son Opération IMPACT, le Canada va ainsi déployer un CC-150 Polaris (de la 8e escadre Trenton) et deux CP-140 Aurora (de la 14e escadre Greenwood). Cette partie du déploiement comprend environ 280 membres d’équipage et membres du personnel.

 

Les Forces armées canadiennes doivent aussi envoyer jusqu’à six avions de combat CF-18 (de la 4e escadre Cold Lake) dans le cadre d’une force de frappe. Le déploiement des avions de chasse entraîne le déploiement d’environ 320 membres d’équipage et autres membres du personnel.

 

En tout, donc, au moins 600 militaires.

 

«Le Canada est fier de se joindre à ses alliés dans la lutte contre l’État islamique, parce qu’il s’agit tout simplement de la bonne chose à faire», a conclu le ministre de la Défense nationale dans son communiqué.

Partager cet article

Repost0
4 octobre 2014 6 04 /10 /octobre /2014 11:30
Un CF-18 canadien se réapprovisionne en carburant (Archives/Nicolas Laffont/45eNord.ca)

Un CF-18 canadien se réapprovisionne en carburant (Archives/Nicolas Laffont/45eNord.ca)

 

3 octobre 2014 par Jacques N. Godbout - 45eNord.ca

 

Après avoir déposé la motion ouvrant la voie à une mission de combat et pavant la voie au déploiement de chasseurs CF-188 Hornet en Irak, le gouvernement Harper a dévoilé ce vendredi plus de détails dans une note d’information sur l’engagement canadien en Irak.

 

Stephen Harper a déposé ce matin une motion ouvrant la voie à l’envoi d’avions de chasse et d’avions de ravitaillement pour participer aux frappes aériennes menées par les pays de la coalition internationale assemblée par les États-Unis contre les cibles du groupe armé État islamique, en Irak seulement pour l’instant, tout en entrouvrant la porte à des frappes en Syrie.

Un débat et un vote auront lieu lundi à ce sujet, mais le débat sera toutefois limité à cinq heures et, bien sûr, le vote est déjà acquis au gouvernement qui dispose de la majorité des sièges à la Chambre.

 

 

Suite de l'article

 

Partager cet article

Repost0
24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 11:20
CAE remporte des contrats de défense totalisant 115 millions

 

23 septembre 2014 La Presse Canadienne

 

Le spécialiste des simulateurs de vols CAE a annoncé mardi avoir remporté une série de contrats totalisant environ 115 millions $ pour la livraison de systèmes et de services de formation à des forces de défense mondiales, incluant l'Aviation royale canadienne, les forces de l'air américaine et l'armée américaine.

 

La société montréalaise effectuera notamment une mise à niveau des systèmes visuels d'un simulateur de l'Aviation royale canadienne et mettra au point un dispositif d'entraînement au vol pour l'armée américaine.

 

Elle continuera en outre à s'occuper de la formation des équipages des forces de l'air américaines, entre autres services.

 

CAE (T.CAE) est un fabricant de simulateurs de vol et un fournisseur de services de formation pour les entreprises d'aviation civile et militaire. Il emploie 8000 personnes dans 35 pays.

Partager cet article

Repost0
12 avril 2014 6 12 /04 /avril /2014 06:20
L’ARC: après les simulateurs de vol, des simulateurs de tir «Made in Montreal»

L’ARC est en train d’adopter une formule mixte pour l’entraînement annuel au tir à l’arme légère qui combine une familiarisation en ligne et l’entraînement au moyen d’un simulateur de tir à l’arme légère, comme celui-ci. Les personnes qui devront être déployées au cours de l’année s’entraîneront au tir à balles réelles sur un champ de tir avant leur déploiement (Meggitt)

 

10 avril 2014 par Jacques N. Godbout - 45eNord.ca

 

 

Après les simulateurs de vol, les simulateurs de tirs: l’Aviation royale canadienne (ARC) va adopter un nouvel entraînement au tir à l’arme légère grâce à des simulateurs d’entraînement au tir à l’arme légère fabriqués par la division montréalaise de Meggitt Training Systems Canada.

 

L’ARC a acheté des simulateurs d’entraînement au tir à l’arme légère fabriqués par Meggitt Training Systems Canada, entreprise située à Montréal, qui est une entité commerciale de Meggitt PLC, société multinationale spécialisée dans l’aérospatiale et la défense.

Megitt dit être la seule entreprise de systèmes de formation dans le domaine qui fournit des simulateurs pour armes légères.

L’entreprise développe, fabrique, installe et maintient les systèmes de simulation interarmes et aux armes légères ainsi que les simulateurs d’armement correspondants pour des militaires, paramilitaires et organismes de sécurité du monde entier et se spécialise dans l’intégration de produits logiciels et matériels disponibles sur le marché dans des systèmes de formation pratique.

C’est donc Megitt qui installera les simulateurs de l’ARC et se chargera des services de soutien et de la formation des personnes qui feront fonctionner l’équipement.

Grâce à ce projet, les membres de l’ARC auront bientôt l’occasion de s’entraîner au tir à l’arme légère sur des consoles de «jeu» ultramodernes dans toutes les escadres de l’ARC au Canada.

«L’ARC va adopter une formule mixte pour l’entraînement annuel au tir à l’arme légère. Chaque année, nos aviateurs et aviatrices effectueront une séance de familiarisation aux armes en ligne et ils obtiendront ensuite leur qualification annuelle sur un simulateur de tir à l’arme légère. Cependant, les personnes qui devront être déployées pendant l’année feront du tir à balles réelles dans un champ de tir avant leur déploiement», a expliqué dans un article paru sur le site de l’ARC le colonel Colin Keiver, directeur de la simulation et de l’instruction (Air) au quartier général de l’Aviation royale canadienne.

«Ainsi, nous augmenterons le nombre de personnes qui sont entraînées chaque année, nous réduirons les incidences sur l’environnement, et nous diminuerons les coûts globaux sans compromettre la norme de cette instruction essentielle [...] Pour l’ARC, c’est une situation avantageuse à tous points de vue». ajoute le colonel.

Combiner des moyens électroniques, un simulateur et un entraînement à balles réelles pourrait en outre permettre de réaliser de grosses économies.

Une étude de Recherche et Développement pour la Défense Canada (RDDC), qui a examiné plus en détails les éléments de coûts, comme le nombre de personnes suivant l’entraînement, l’alimentation, les munitions et les besoins en transport, a déterminé que, tout en augmentant le nombre de personnes qualifiées, l’ARC pourrait et économiser plus de 1,3 million de dollars par an.

L’amélioration de l’entraînement au tir à l’arme légère a alors débuté avec la création de modèles de simulation pour l’apprentissage virtuel électronique du maniement du fusil C7A2 et du pistolet Browning de 9 mm par NGRAIN, une entreprise de Vancouver.

Partager cet article

Repost0
30 mars 2014 7 30 /03 /mars /2014 07:20
Le chasseur de démonstration CF-18 spécialement peint pour le 90e anniversaire de l’ARC (PHOTOS)

Le capitaine Adam «Manik» Runge, le pilote de l’équipe de démonstration du CF-18 et Jim Belliveau, artiste graphique, sur le chasseur de l’équipe de démonstration du CF-18 de 2014 (caporal Audrey Solomon/FAC)

 

29 mars 2014 par Jacques N. Godbout - 45eNord.ca

 

Le chasseur de l’équipe de démonstration du CF-18 de 2014 qui a été dévoilé cette semaine à la 4e Escadre Cold Lake, en Alberta a été spécialement peint cette année pour commémorer le 90e anniversaire de l’Aviation royale canadienne (ARC) le 1er avril 2014, qui fera l’objet de célébrations tout au long de l’année.

 

Afin de souligner ce jalon de l’histoire de l’ARC, le thème adopté cette année pour l’équipe de démonstration du CF-18 ainsi que pour l’équipe de voltige des Snowbirds est «Telle est la voie vers les étoiles – Alimentée par le passé».

Le concept du chasseur CF-18 Hornet est l’œuvre du graphiste Jim Belliveau, qui en a réalisé auparavant plus de 25 et l’avion dévoilé cette semaine est le fruit d’innombrables heures de travail acharné par les équipes de la 4e Escadre Cold Lake.

C’est le capitaine Adam «Manik» Runge sera aux commandes du chasseur CF-18 Hornet lors des spectacles aériens présentés partout en Amérique du Nord et en Europe à compter de mai 2014.

Le Capitaine Runge est actuellement membre du 409e Escadron d’appui tactique (Nighthawks) de la 4e Escadre Cold Lake.

Après s’être joint aux Forces canadiennes en 2003 dans le cadre du Programme de formation des officiers de la Force régulière, il a fréquenté le Collège militaire royal (CMR), où il a passé ses étés en tant qu’instructeur et pilote de remorqueur à l’École régionale de vol à voile (Centre), à Trenton (Ontario). Le Capt Runge a obtenu un baccalauréat en génie mécanique au CMR en 2007.

Après avoir obtenu son brevet de pilote à l’été 2009, le Capitaine Runge s’est entraîné sur le CT-155 Hawk – avion à réaction servant à la formation de l’Aviation royale canadienne.

Ensuite, le Capitaine Runge a suivi un entraînement sur le CF-18 Hornet, où il a atteint, à l’été 2011, son objectif de devenir pilote de chasse. Le Capitaine Runge affiche plus de 800 heures de vol à bord d’aéronefs militaires à haute performance.

«L’équipe de démonstration est un parfait exemple du professionnalisme des Forces armées canadiennes et constitue un symbole du fier patrimoine toujours représenté par les Forces armées canadiennes à nos jours», peut-on lire d,ailleurs à ce sujet dans un article paru cette semaine sur le site de l’ARC sur le dévoilement du CF-18 de démonstration.

En outre, cette année, la base de chasseurs de Cold Lake, célèbre aussi son 60e anniversaire cette année et hier, vendredi 28 mars, a reçu la visite du gouverneur général et commandant en chef David Johnston, qui a été accueilli par le lieutenant‑colonel Christopher Zimmer, commandant de la 4e Escadre Cold Lake par intérim, et l’adjudant-chef Robert Viel.

Il y a passé en revue la garde d’honneur de 50 membres des Forces armées canadiennes de la 4e Escadre Cold Lake et a visité ensuite les installations, examiné l’équipement du laboratoire des systèmes équipages et rencontré le personnel.

 

Plus de photos

Partager cet article

Repost0
12 juillet 2013 5 12 /07 /juillet /2013 07:20
ITT Exelis, SAIC Team to Counter Future Radar Threats

July 10, 2013 Source: ITT Exelis

 

ITT Exelis Teams With SAIC To Counter Future Radar Threats

 

CLIFTON, N.J. --- ITT Exelis has been selected by Science Applications International Corporation (SAIC) to provide engineering support for the Adaptive Radar Countermeasures (ARC) program. The five-year contract could be worth $15.6 million if all options are exercised.

 

Administered by DARPA (the Defense Advanced Research Projects Agency), the ARC program will enable U.S. airborne electronic warfare (EW) systems to detect and counter digitally programmable radar systems whose waveforms and behaviors are new, unknown or ambiguous.

 

“With radio frequency threats evolving, we need a capability that will anticipate and meet these threats as they emerge,” said Joe Rambala, vice president and general manager of the Exelis integrated electronic warfare systems business. “SAIC and Exelis are teaming to ensure our warfighters can perform their missions safely and securely.”

 

The ARC program consists of two major elements: the SAIC-led development of new processing techniques and algorithms in a software environment and the Exelis-managed implementation of these techniques with a prototype module within a target system. This process may lead to a new, adaptive EW protection system for airborne platforms within the next five years.

 

“We look forward to producing a comprehensive ARC solution that will potentially mitigate future advanced radio frequency threats to airborne platforms,” said John Fratamico, SAIC senior vice president and group general manager. “This technology represents the future of electronic warfare systems.”

 

 

Exelis is a diversified, top-tier global aerospace, defense, information and technical services company. Headquartered in McLean, Va., the company employs about 19,900 people and generated 2012 sales of $5.5 billion.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories