Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 février 2015 1 16 /02 /février /2015 17:45
Barkhane : premier convoi pour le bataillon logistique Niel

 

13/02/2015 Sources : État-major des armées

 

Du 26 au 29 janvier 2015, dans le cadre de l’opération de lutte contre le terrorisme Barkhane, le bataillon logistique Niel a effectué sa première mission de soutien aux opérations en acheminant des ressources logistiques entre Gao et Kidal, au Mali.

 

Ce premier convoi du bataillon logistique (BATLOG) à destination de la plateforme Désert relais (PfDR) de Kidal, avait pour objectif de conduire les ressources logistiques nécessaires au détachement de Kidal et d’en assurer la maintenance, ainsi que de tester pour la première fois le porteur polyvalent lourd de dépannage (PPLD) sur le territoire malien.

 

Pour atteindre ce premier objectif opérationnel, les logisticiens du BATLOG ont donc parcouru plusieurs centaines de kilomètres à travers les reliefs désertiques et l’environnement climatique exigeant du Mali.

 

Barkhane : premier convoi pour le bataillon logistique Niel

Ce nouveau véhicule a donné entière satisfaction sur sol instable et participe à accroitre la mobilité des convois dans les zones sensibles de circulation. Actuellement, la force Barkhane compte une vingtaine de porteurs polyvalents lourds de dépannage.

 

L’opération Barkhane regroupe 3 000 militaires dont la mission, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, consiste à lutter contre les groupes armés terroristes dans la bande sahélo-saharienne.

Barkhane : premier convoi pour le bataillon logistique Niel
Repost 0
21 janvier 2015 3 21 /01 /janvier /2015 08:45
Barkhane : Transfert d’autorité du bataillon logistique

 

21/01/2015 Sources : État-major des armées

 

Le 19 janvier 2015, le colonel Hervé Desmeulles, chef de corps du 3e régiment du matériel (3e RMAT) a succédé au colonel Vincent Buttolo à la tête du bataillon logistique (BATLOG) du fuseau ouest de l’opération Barkhane.

 

La cérémonie de transfert d’autorité a eu lieu sur la plateforme opérationnelle désert (PfOD) de Gao entre le BATLOG Alsace-Lorraine (descendant) et le BATLOG Maréchal Niel (montant).

 

 Composé de 270 soldats provenant de 27 unités différentes, le BATLOG stationné sur la PfOD de Gao assure le soutien de l’opération Barkhane, au profit du groupement tactique désert ouest (GTD-Ouest). Extrêmement variées, ses missions vont de la maintenance des véhicules aux convois logistiques, en passant par le ravitaillement en carburant, le soutien du combattant, le dépôt munitions, ou encore la santé.

 

 Entre octobre 2014 et janvier 2015, le BATLOG Alsace-Lorraine a effectué 24 convois et parcouru 992 500 kilomètres. Il a transporté 2 350 tonnes de fret et 990 m3 de carburant. C’est aussi plus de 40 000 rations livrées, plus de 620 m3 d’eau en bouteille et 5 500 m3 d’eau sanitaire.

 

 L’opération Barkhane regroupe 3 000 militaires dont la mission, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, consiste à lutter contre les groupes armés terroristes dans la bande sahélo-saharienne.

Barkhane : Transfert d’autorité du bataillon logistiqueBarkhane : Transfert d’autorité du bataillon logistique
Repost 0
6 octobre 2014 1 06 /10 /octobre /2014 18:45
Opération Barkhane : Transfert d’autorité du bataillon logistique

 

06/10/2014 Sources : Etat-major des Armées

 

Le 4 octobre 2014, le colonel Vincent Buttolo, chef de corps du 516e régiment du train (516eRT) a succédé au colonel Olivier Vialade à la tête du bataillon logistique (BATLOG) du fuseau Ouest de l’opération Barkhane. Sur la plateforme opérationnelle désert (PfOD) de Gao, la cérémonie de transfert d’autorité a officiellement marqué la relève du BATLOG Salamandre, commandé par le 4erégiment du matériel (4eRMAT), par le BATLOG Alsace-Lorraine, commandé par le 516eRT.

 

Composé de 280 soldats provenant de 45 unités différentes, le BATLOG stationné sur la PfOD de Gao assure le soutien de l’opération Barkhane, au profit du groupement tactique désert Ouest (GTD-Ouest). Extrêmement variées, ses missions vont de la maintenance des véhicules aux convois logistiques, en passant par le ravitaillement en carburant, le soutien du combattant, l’approvisionnement en munitions ou encore le soutien santé.

 

Entre juin et octobre, le BATLOG Salamandre a effectué 25 convois et parcouru 1 840 000 kilomètres. Il a transporté 3 770 tonnes de fret, 257 véhicules, 1 284 m3de carburant. Les convois sont montés jusqu’à Tessalit, dans le Nord du Mali, et descendus jusqu’à Abidjan, en Côte d’Ivoire, pour acheminer du fret. Le BATLOG a également livré quelque 13 millions de litres d’eau sanitaire et confectionné 170 000 pains. Son mandat a notamment été marqué par le soutien logistique apporté lors du crash du vol d’Air Algérie, en juillet.

 

L’opération Barkhane regroupe 3 000 militaires dont la mission, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, consiste à lutter contre les groupes armés terroristes pouvant agir dans la bande sahélo-saharienne.

Opération Barkhane : Transfert d’autorité du bataillon logistiqueOpération Barkhane : Transfert d’autorité du bataillon logistique
Opération Barkhane : Transfert d’autorité du bataillon logistiqueOpération Barkhane : Transfert d’autorité du bataillon logistique
Repost 0
26 juin 2014 4 26 /06 /juin /2014 16:45
Mali : « les mécaniciens de la force Serval : les forgerons de la piste »

 

26/06/2014 Sources : EMA

 

Du 6 au 12 juin 2014, cinq mécaniciens du bataillon logistique (BATLOG) Salamandre de la force Serval ont constitué l’élément léger d’intervention (ELI) d’un convoi logistique à destination de Tessalit.

 

La mission d’un ELI est de faire rapidement face aux différentes pannes matérielles que pourraient rencontrer un ou plusieurs véhicules du convoi afin que celui-ci progresse le plus rapidement possible.

 

Originaires du 4e régiment du matériel et du régiment de marche du Tchad, les cinq militaires de l’ELI étaient répartis en deux véhicules : un camion lourd de dépannage permettant de soulever ou tracter les véhicules et un camion contenant les différentes pièces de rechanges et quelques machines-outils.

 

Lors des 1 300 km parcourus entre Bamako et Tessalit, l’ELI a effectué une trentaine de dépannages et changé une dizaine de roues. Certaines réparations ont nécessité la création de pièces de rechange à partir d’autres inadaptées à la panne rencontrée, faisant appel à l’imagination et à la capacité d’adaptation des mécaniciens de l’EIL.

 

Ce convoi a permis au BATLOG, récemment arrivé sur le théâtre, de recenser les pannes les plus fréquentes et d’identifier plus finement les pièces de rechange nécessaires aux futures missions logistiques. Le retour d’expérience de ce convoi permettra également aux convoyeurs d’adapter leur conduite et la préparation de leurs véhicules.

 

Environ 1600 militaires français sont actuellement présents sur le sol malien et poursuivent une mission de lutte contre les groupes armés terroristes, tout en appuyant la montée en puissance des forces de la MINUSMA et des FAMA.

Repost 0
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 10:45
Mali : transfert d’autorité du BATLOG Serval

 

 

06/06/2014 Sources : EMA

 

Le 2 juin 2014, le colonel Olivier Vialade, chef de corps du 4ème régiment du matériel, a pris le commandement du bataillon logistique – BATLOG - de la force Serval à la suite du colonel Eric Renaut, chef de corps du 503ème régiment du train.

 

Composé d’une dizaine d’entités spécialisées, le bataillon logistique assure tout le soutien de la force Serval, de la maintenance des véhicules au ravitaillement en carburant, en passant par le soutien de l’homme, l’approvisionnement en eau sanitaire, le dépôt de munitions ou le service de santé.

 

Le bataillon Camargue a assuré une trentaine de convois au profit de Serval pendant son mandat soit près de 1 400 000 km parcourus. Le bataillon prend désormais le nom de bataillon logistique Salamandre.

 

Environ 1600 militaires français sont actuellement présents sur le sol malien et poursuivent une mission de lutte contre les groupes armés terroristes, tout en appuyant la montée en puissance des forces de la MINUSMA et des FAMA.

Mali : transfert d’autorité du BATLOG Serval
Repost 0
27 février 2014 4 27 /02 /février /2014 12:45
Beau bilan pour le BATLOG Normandie-Provence

 

 

26/02/2014 Armée de Terre

 

21 février 2014 : la mission du bataillon logistique Normandie-Provence, armé par le 2e régiment de matériel (2e RMAT) et  projeté au Mali dans le cadre de l’opération SERVAL, touche à sa fin. Malgré les conditions difficiles et éprouvantes, les hommes et les femmes qui le composent ont toujours su répondre aux exigences opérationnelles et démontrer leurs qualités de soldats.

 

« Provenant de 75 formations, avec plus de 200 spécialités différentes, vous avez réussi à bâtir un solide et courageux bataillon, soudé et parfaitement intégré dans la manœuvre opérationnelle », a déclaré le chef de corps, le colonel de Roquefeuil. Après quatre mois de présence sur le sol malien, il est l’heure du bilan : 1 350 personnes engagées, 2 560 tonnes transportées et 2 165 637 km parcourus, 400 réparations effectuées, 3 080 consultations, 55 opérations chirurgicales,  155 000 repas servis et 70 000 rations distribuées…  Autant de chiffres qui démontrent toute l’importance de la logistique sur les théâtres d’opérations extérieures. Le BATLOG Normandie-Provence aura écrit une belle page de l’histoire de la logistique française au Mali. La relève est désormais assurée par le bataillon logistique Camargue, armé par le 503e régiment du train.

Repost 0
7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 17:31
Serval : le PPLOG sillonne le Mali

 

07/01/2014 Sources : EMA

 

Doté pour la première fois en opération extérieure des porteurs polyvalents logistiques (PPLOG), les escadrons de circulation et de transport (ECT), du bataillon logistique (BATLOG) « Normandie-Provence »de la force Serval, parcourent plus de 1000 kilomètres de routes désertiques dans des conditions météorologiques et  opérationnelles exigeantes lors de chaque mouvement entre Bamako et Gao.

 

Le PPLOG permet d’assurer les missions suivantes : ravitaillements logistiques sur les théâtres d'opération, transport ou évacuation de personnel en condition opérationnelle, maintenance et évacuation de véhicules immobilisés, transport de matériaux pour l’appui à la mobilité, à la contre-mobilité et à l’aide au déploiement d’urgence. « Le PPLOG constitue un atout pour le bataillon logistique, il rend plus mobile le convoi, offrant également, la protection de l’équipage avec sa cabine blindée et son système contre l’onde de choc IED » précise le colonel de Roquefeuil chef de corps du BATLOG Normandie-Provence.

 

Ces camions blindés sont dotés d’un système autonome de chargement. Ils permettent l’emport jusqu’à 16 tonnes en capacité maximale . Ils sont équipés d'un dispositif de protection comprenant une cabine blindée contre les mines et les tirs d'armes de calibre 7,62 mm, il peut également recevoir un poste radio de 4e génération et le système informatisé SITTEL, ainsi qu'un GPS. Sa puissance de 450 CV, ses 8 roues motrices et son double essieu avant directionnel le rendent plus maniable que son prédécesseur, le VTL.

 

Pour marquer ce premier engagement opérationnel au Mali, un des 6 PPLOG, déployés sur le théâtre sera prochainement baptisé « Normandie-Provence » pour souligner cette première évaluation technico-opérationnelle dans des conditions hors normes.

 

Environs 2500 militaires français sont actuellement présents sur le sol malien et poursuivent une mission de sécurisation visant à affaiblir durablement les groupes terroristes, tout en appuyant le transfert de la zone aux contingents relevant de la MINUSMA.

Serval : le PPLOG sillonne le Mali
Serval : le PPLOG sillonne le MaliServal : le PPLOG sillonne le Mali
Serval : le PPLOG sillonne le Mali
Repost 0
14 novembre 2013 4 14 /11 /novembre /2013 07:45
photo MinDefFR

photo MinDefFR

 

13/11/2013 Sources : EMA

 

Le2 novembre 2013, le bataillon logistique (BATLOG) NormandieProvence, commandé par le colonel Jérôme de Roquefeuil, chef de corps du 2e régiment du matériel (2eRMAT, stationné à Bruz) a succédé au BATLOG Croix du Sud commandé par le colonel Christophe Barbe, chef de corps du 515e régiment du train (515eRT, Angoulême).

 

Armé par plus de 500 militaires, principalement issus du 2eRMAT, le BATLOG Normandie Provence a pour mission de mettre en œuvre le soutien de la force Serval. Réparti sur deux sites, Bamako et Gao, sa zone d’action couvre l’ensemble du Mali et s’étend jusqu’à Abidjan, point d’entrées et sorties par voie maritime des matériels.

 

Le BATLOG est ainsi amené à parcourir en moyenne 400 000 km/mois, soit l’équivalent de 10 fois le tour de la Terre.

 

Le BATLOG a été baptisé Normandie Provence en hommage aux militaires africains morts au cours des débarquements de Normandie et de Provence en 1944.

 

Moins de 3000 militaires français sont actuellement présents sur le sol malien et poursuivent une mission de sécurisation visant à affaiblir durablement les groupes terroristes, tout en appuyant le transfert de la zone aux contingents relevant de la MINUSMA.

photos MinDefFR
photos MinDefFR
photos MinDefFR
photos MinDefFR

photos MinDefFR

Repost 0
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 17:45
Préparation opérationnelle - Le 503e RT passe la seconde !

 

08/11/2013 À la une

 

La deuxième étape de la préparation opérationnelle pour le 503e régiment du train (503e RT) s’est déroulée en camp intermédiaire à Mourmelon, début novembre 2013. Corps pilote pour la relève du BatLog, mandat Serval 4, le 503e RT s’entraîne à faire face aux incidents qu’il rencontrera au Mali, lors de sa projection en février 2014. Les unités rassemblées, qui mettent en commun leurs méthodes de travail, se mobilisent déjà autour de leur devise : « Tout seul, on va vite, ensemble, on va loin ! »

Repost 0
29 octobre 2013 2 29 /10 /octobre /2013 18:55
Vidéo - Le 503e RT se prépare pour le Mali

23/10/2013 Armée de Terre - Opérations

 

Dans le cadre de la préparation opérationnelle du mandat 4 de la force Serval, le 503e régiment du train était au camp de la Courtine pendant 4 semaines, en septembre et octobre 2013. Sous le commandement du PC opérationnel du régiment, toutes les unités, depuis le niveau peloton, ont revu les fondamentaux du combattant : instruction sur le tir, tir FAMAS et lance-roquettes, combat, sport, secourisme au combat... Des cours théoriques sur la logistique en milieu hostile ont été également dispensés. Dans les prochaines semaines, le régiment se trouvera à Mourmelon pour commencer sa préparation opérationnelle BAT-LOG (bataillon logistique).

Repost 0
11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 07:45
Mali - Le bataillon logistique (BATLOG) s'entraîne

10/10/2013 Armée de Terre

 

Canjuers. Préparation opérationnelle du BATLOG pour un entraînement adapté à la réalité du terrain au Mali. Sa mission ? Assurer le ravitaillement, la logistique, la maintenance des transmissions et du renseignement de la force SERVAL. La dureté du climat, la chaleur, le terrain abrasif, mettent à rude épreuve le matériel, les équipements et la climatisation. Il faut s'entraîner à travailler vite pour être projeté pour un mandat de 4 à 5 mois.

Repost 0
5 octobre 2013 6 05 /10 /octobre /2013 21:35
Afghanistan - Voie Sacrée, dernier bataillon logistique - Crédits CPL Cazalon 121e RT

Afghanistan - Voie Sacrée, dernier bataillon logistique - Crédits CPL Cazalon 121e RT

03/10/2013 Armée de Terre

 

Projeté de mars à juin 2013, le bataillon logistique (BATLOG) Voie Sacrée est le dernier à avoir été déployé en Afghanistan. Avec à sa tête le colonel Eric Vincendet, chef de corps du 121e régiment du train de Montlhéry, et fort de près de 400 soldats, le bataillon avait reçu pour mission principale d’assurer la dernière étape du désengagement de l’armée française de l’opération Pamir et de rétrocéder le camp de Warehouse à l’armée afghane.

 

Pour atteindre cet objectif, le bataillon a suivi avec rigueur une mise en condition dense avant projection. Débutée le 10 septembre 2012 par le « Key Leader Training », la préparation a ensuite emmené les femmes et les hommes du BATLOG à travers différents camps. Valdahon en octobre 2012 où s’est tenu le camp intermédiaire, le centre d’entraînement des brigades (CEB) de Mourmelon en novembre 2012, et enfin le détachement d’assistance opérationnelle (DAO) de Canjuers en janvier 2013, étape finale avant de quitter le territoire métropolitain entre le 13 et le 25 mars 2013. Désengagé ensuite au fur et à mesure des missions achevées, le dernier détachement a quitté le camp de Warehouse le 23 juin 2013, après en avoir confié la garde à l’armée afghane.

 

Enfin, vendredi 27 septembre 2013, dans le magnifique domaine du château de Chamarande (91), sonnait de manière symbolique la fin du BATLOG Voie Sacrée au cours d’une cérémonie de dissolution présidée par le général d’armée Ract Madoux, chef d’État-major de l’armée de Terre, en présence d’élus locaux et d’autorités militaires, notamment le général de division Rivault, commandant en second les forces terrestres, et représentant le général commandant les forces terrestres, du général de division Hocquard, directeur du service de la maintenance industrielle terrestre, du général Etienne, commandant l’école du train, et du général Bacquet, commandant la brigade logistique.

 

Cette cérémonie a été également l’occasion pour le lieutenant-colonel Depreville, commandant en second du BATLOG Voie Sacrée, de se voir remettre les insignes de chevalier de la Légion d’honneur.

Repost 0
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 11:45
Serval : Transfert d’autorité du bataillon logistique

17/06/2013 Sources : EMA

 

Le 17 juin 2013, sur l’aéroport de Gao, a eu lieu le transfert d’autorité du bataillon logistique (BATLOG) de la force Serval. Lors d’une cérémonie, présidée par le général Laurent Kolodziedj commandant de la brigade Serval, le colonel Christophe Barbe du 515e Régiment du Train (515eRT) de La Braconne a succédé au colonel Jean-Louis Velut du 511eRégiment du Train (511eRT) d’Auxonne.

 

Déployé au Mali depuis le 21 janvier 2013, le BATLOG est composé d’environ 600 militaires. Il est réparti en deux escadrons logistiques, un sous groupement du matériel, un détachement de munitions, un détachement du service essence des armées (SEA) et un détachement du soutien du combattant. Le bataillon est armé par le 515e RT, par le 8eRégiment du Matériel (8eRT) de Mourmelon et par le Régiment de Soutien du Combattant (RSC) de Toulouse.

 

Depuis son arrivée sur le théâtre, le BATLOG a parcouru près de 2 millions de kilomètres, livré plus de 2 millions de litres de carburants ou encore transporté plus d’un millier de containers. Au total, il a acheminé près de 85 % du matériel déployé sur les différentes emprises de la force Serval.

 

Pour le colonel Velut, le principal défi a été de s’affranchir des distances : « entre Bamako et Tessalit il y a 2000 km soit à peu près 2 fois la France. Le premier obstacle était donc kilométrique et le fait de parcourir en convoi de telles distances de manière totalement autonome a été un challenge permanent ».

 

Conscient des résultats obtenus par son prédécesseur, le colonel Barbe souhaite humblement « reconduire l’excellent travail réalisé par le BATLOG du premier mandat à savoir soutenir la force Serval du mieux possible avec rigueur, professionnalisme et ce malgré des moyens comptés ».

 

Environ 3500 militaires français sont actuellement présents sur le sol malien et poursuivent leurs missions de sécurisation visant à affaiblir durablement les groupes terroristes ainsi qu’à poursuivre le transfert progressif de la zone aux contingents africains de la MISMA puis de la MINUSMA.

Serval : Transfert d’autorité du bataillon logistique

Serval : Transfert d’autorité du bataillon logistique

Repost 0
30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 16:35
photo EMA

photo EMA

30/05/2013 - JDD

 

Les forces françaises encore présentes en Afghanistan sont passées sous la barre des 1.000 hommes, alors que 85% du matériel est désormais désengagé, a annoncé jeudi le ministère de la Défense. Cette réduction d'effectifs, qui correspond au programme de désengagement annoncé, fait suite à la dissolution, le 29 mai, du BATLOG (bataillon logistique) déployé fin mars sur le camp de Warehouse, à Kaboul, qui a été remplacé par un détachement logistique "multifonctions". "Avec la dissolution du BATLOG et le départ d'une partie des éléments, on est passé symboliquement sous la barre des 1.000 engagés en Afghanistan", a indiqué le colonel Thierry Burkhard, porte-parole de l'état-major français, lors d'un point-presse au ministère.

 

L'objectif reste de parvenir à l'été au "palier des 500 militaires" encore engagés, soit "la partie strictement dédiée à la contribution française dans l'ISAF", la Force internationale d'assistance et de sécurité qui opère jusqu'en 2014 en Afghanistan sous l'égide de l'OTAN, a-t-il précisé. Alors que se poursuit le transfert des moyens français du camp de Warehouse vers celui de l'aéroport international de Kaboul (KaIA), "on atteint maintenant 85% du matériel désengagé", a-t-il ajouté, relevant qu'"on voit quand même bien la fin".

Repost 0
13 mai 2013 1 13 /05 /mai /2013 07:45
photo EMA

photo EMA

09/05/2013 Sources : EMA

 

Le samedi 4 mai 2013, un élément précurseur du bataillon logistique (BATLOG) de la MISMA, constitué par les forces de la République de Côte d’Ivoire (FRCI), est arrivé à Bamako, au terme d’un mouvement routier de trois jours. Constitué d’une centaine de militaires et d’une vingtaine de véhicules, il a été placé sous la responsabilité de la MISMA.

 

Cet élément précurseur sera prochainement rejoint par une soixantaine de militaires ivoiriens. Pendant cinq semaines, environ 160 officiers, sous-officiers et soldats ivoiriens, constituant l’escadron de transport du BATLOG et plusieurs éléments de soutien, suivront à Bamako la dernière phase de leur mise en condition opérationnelle. Durant celle-ci, les conducteurs s’approprieront leurs camions, véhicules logistiques et engins de levage. Les spécialistes du soutien de l’homme seront formés par les militaires français de la force Serval sur les matériels du soutien du combattant (tentes, douches et cuisines de campagne, motopompes, citernes, etc.). A l’issue de cette mise en condition, le BATLOG sera à disposition de la MISMA, en appui de ses opérations.

photo EMA

photo EMA

Les militaires ivoiriens du BATLOG ont suivi un cycle de formations dispensées par la force Licorne, initié le 5 février 2013. La formation s’est déroulée en République de Côte d’Ivoire, sous la forme de détachements d’instruction opérationnelle (DIO) du 4 au 29 mars 2013. Ce cycle d’instruction de sept DIO différents a notamment porté sur les domaines du combat (réaction face à une embuscade), du déplacement, de la logistique (constitution et déplacement d’un convoi), du génie (lutte contre les IED) et du secourisme de combat. Trois d’entre eux ont été dédiés  à la formation de l’état-major, ils comprenaient l’organisation et le fonctionnement d’un Poste de commandement (PC), la conception et l’élaboration d’ordres et le montage d’un PC de campagne.

photo EMA

photo EMA

Le BATLOG de la MISMA sera constitué en outre d’une unité de maintien en condition des matériels, d’une unité sanitaire, d’une unité d’infrastructure et d’une compagnie de quartier-général, toutes issues des pays contribuant à la MISMA.

Repost 0
13 mai 2013 1 13 /05 /mai /2013 07:45
photo EMA

photo EMA

09/05/2013 Sources : EMA

 

Le 6 mai 2013, un détachement de liaison (DL) de la force Licorne a été projeté à Bamako afin de faciliter l’intégration des premiers éléments du Bataillon logistique (BATLOG) ivoirien au sein de la Mission internationale de soutien au Mali (MISMA).

 

Profitant du retour à Bamako d’un élément d’escorte et de transport ayant accompagné un convoi désengagé de l’opération Serval, le détachement, composé de deux officiers, d’un sous-officier et d’un militaire du rang rejoindra les 103 éléments précurseurs du BATLOG ivoirien arrivés à Bamako samedi 4 mai.

Côte d’Ivoire : la force Licorne accompagne le déploiement du BATLOG ivoirien au Mali

Sa mission consistera à épauler les soldats des forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) lors de leurs premières semaines au Mali où ils seront formés à l’utilisation des matériels fournis par la France et les Etats-Unis. Le DL apportera également une aide précieuse à l’état-major du BATLOG puisqu’il le conseillera et facilitera les interactions avec les différentes unités militaires présentes sur place.

Côte d’Ivoire : la force Licorne accompagne le déploiement du BATLOG ivoirien au Mali

Partis pour le Mali le 2 mai dernier à l’issue d’une cérémonie militaire présidée par le chef d’Etat major général (CEMG) des FRCI, ce premier détachement ivoirien comprend un escadron de transport et une partie des officiers du centre opérationnel (CO) qui composeront l’état major du bataillon logistique. Ces éléments précurseurs seront rejoints par les autres membres du bataillon dans les semaines à venir.

 

Etape emblématique de la coopération bilatérale existant entre la France et la Côte d’ivoire, cette mission parachèvera le cycle de formation dispensé par la force Licorne au profit du BATLOG ivoirien. Des DIO pack VITAL débutés en mars dernier à l’exercice de validation avant projection « Agbanian » en avril, les militaires français auront accompagné les soldats ivoiriens dans chacune des étapes ayant permis leur projection sur le théâtre malien.

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories