Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 décembre 2015 5 18 /12 /décembre /2015 07:35
photo Marine Nationale

photo Marine Nationale

 

17/12/2015 Sources : État-major des armées

 

Une à deux fois par an la frégate de surveillance Vendémiaire effectue une campagne maritime de deux à trois mois sur une large zone, dont une partie est placée sous le commandement opérationnel de l’amiral commandant la zone pacifique (ALPACI). Du 20 octobre au 21 décembre 2015, le Vendémiaire s’est ainsi déployé en Asie du Sud-Est, dans le cadre d’une campagne maritime baptisée « Asie 2015 ».

 

Ce déploiement opérationnel illustre les 4 volets des missions confiées aux forces de souveraineté :

1) affirmer la présence opérationnelle française dans une zone d’intérêt stratégique (dans ce cas la zone Asie-Pacifique) ;

2) mettre en œuvre la coopération régionale ;

3) affirmer l’attachement de la France au principe de liberté de navigation ;

4) assurer la protection du territoire national et la souveraineté de nos espaces.

Repost 0
10 décembre 2015 4 10 /12 /décembre /2015 08:35
photo Marine Nationale

photo Marine Nationale

 

09/12/2015 Sources : Ministère de la Défense

 

Le 26 novembre 2015, la frégate de surveillance Vendémiaire a fait escale à Dili, capitale du Timor oriental.

 

Cette escale a été l’occasion pour nos deux marines de coopérer tout en constituant un moment propice aux échanges avec les autorités politiques et militaires de ce pays.

 

Reçu par le ministre de la Défense timorais, monsieur Cirilo Cristovão, le capitaine de frégate Damien Lopez, commandant le Vendémiaire, a pu aborder plus en détail la coopération militaire bilatérale. Par ailleurs, cet échange a contribué à enrichir le dialogue entretenu par les pays de la zone Asie-Pacifique dans le cadre de la Theatre security cooperation. Mis en œuvre afin de partager leur approche de la sécurité maritime, ce dialogue vise à renforcer la coopération régionale pour mieux appréhender cette problématique.

 

Simultanément, les marins français ont reçu à bord leurs homologues timorais pour leur faire découvrir la frégate et les modes d’action de la Marine nationale, au travers notamment de démonstrations dynamiques : un exercice sécurité (Securex) et un exercice de contrôle de bâtiment (Visitex).

 

Sous le contrôle opérationnel de l’Amiral commandant la zone de responsabilité Asie-Pacifique (ALPACI), le déploiement de la frégate Vendémiaire s’inscrit dans le cadre de la mission de présence des Forces armées françaises dans la zone Asie-Pacifique. L’ALPACI se coordonne avec les Forces armées en Nouvelle-Calédonie (FANC) pour entretenir la coopération militaire avec l’ensemble des pays riverains.

photo Marine Nationalephoto Marine Nationalephoto Marine Nationale
photo Marine Nationale

photo Marine Nationale

Repost 0
25 novembre 2015 3 25 /11 /novembre /2015 08:35
photo Marine Nationale

photo Marine Nationale

 

24/11/2015 Sources : Etat-major des armées

 

Le 3 novembre 2015, à la veille de son arrivée au Vietnam, la frégate de surveillance Vendémiaire avait rendez-vous avec la Royal Australian Navy en mer de Chine pour conduire un PASSEX (entraînement conjoint) avec les deux frégates HMAS Stuart et HMAS Arunta et le pétrolier ravitailleur HMAS Sirius.

 

Le PASSEX a débuté par un exercice d’évolutions tactiques (EVOLEX) combiné à des manœuvres d’aviation, auquel ont participé les frégates australiennes HMAS Stuart et HMAS Arunta. Il s’est poursuivi par des tirs 100 mm et petits calibres sur une cible flottante. Puis, le HMAS Stuart et le Vendémiaire se sont présentés chacun sur un bord du HMAS Sirius pour un ravitaillement à la mer double, commencé de jour et achevé la nuit. Les quatre bâtiments ont ensuite navigué toute la nuit ensemble, ce qui fut l’occasion de mener à nouveau des EVOLEX.

 

À l’issue du PASSEX, le Vendémiaire a poursuivi sa patrouille en direction de Da Nang au Vietnam, pour une escale de cinq jours, du 4 au 8 novembre 2015. Au programme : cérémonie au cimetière militaire franco-espagnol et séminaire consacré à l’action de l’État en mer.

 

Au terme de cette relâche opérationnelle, le Vendémiaire a appareillé avec à son bord, un officier vietnamien présent pour la patrouille suivante. Celle-ci a débuté par un PASSEX mené avec le patrouilleur 275 de la marine vietnamienne. Une heure après son appareillage, la frégate française a rejoint le patrouilleur vietnamien pour réaliser une série d’EVOLEX. L’Alouette III du Vendémiaire a ensuite décollé pour larguer un mannequin dédié aux exercices « homme à la mer », sur l’avant de la force, signal de départ d’un exercice « Search and Rescue ».

 

Ces échanges à la mer entre marines française et vietnamienne ont permis de partager et de nourrir leurs méthodes de travail respectives. Après un dernier salut, les deux bâtiments se sont séparés, le Vendémiaire reprenant sa patrouille en mer de Chine méridionale.

 

Sous commandement de l’Amiral commandant la zone de responsabilité Asie-Pacifique (ALPACI), le déploiement de la frégate Vendémiaire s’inscrit dans le cadre de la mission de présence des Forces armées françaises dans la zone Asie-Pacifique. L’ALPACI se coordonne avec les Forces armées en Nouvelle-Calédonie (FANC) pour entretenir des relations privilégiées avec l’ensemble des pays riverains.

 

Les FANC constituent le point d’appui central du théâtre Pacifique avec un dispositif interarmées centré sur un Groupement tactique interarmes (GTIA) et les moyens de projection associés. Avec les Forces armées en Polynésie Française (FAPF), dispositif interarmées à dominante maritime, les FANC ont pour principales missions d’assurer la souveraineté de la France dans leur zone de responsabilité, d’animer la coopération régionale et d’entretenir des relations privilégiées avec l’ensemble des pays riverains de la zone Pacifique. Enfin, les FANC engagent régulièrement leurs moyens pour des opérations d’aide aux populations, en appui des autres services de l’État.

photo Marine Nationalephoto Marine Nationalephoto Marine Nationale
photo Marine Nationale

photo Marine Nationale

Repost 0
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 08:35
photo Marine Nationale

photo Marine Nationale

 

12/11/2015 Sources : Ministère de la Défense

 

Le 23 octobre 2015, la frégate de surveillance Vendémiaire et la frégate japonaise Abukuma ont participé à un PASSEX, entraînement commun en mer de Chine orientale, qui fait suite à la revue navale organisée le 18 octobre 2015 par le Japon. Le déploiement de la frégate française dans le Pacifique s’inscrit dans le cadre de la mission de présence des Forces armées en Nouvelle-Calédonie (FANC) dans la zone Asie-Pacifique.

 

Cette rencontre a permis de développer des capacités de travail conjointes et de resserrer les liens entre les Marines françaises et japonaises. En effet, elle a contribué à entretenir notre connaissance de la zone et à animer la coopération régionale avec le Japon.

 

Le PASSEX a débuté par des évolutions des deux bâtiments au cours desquelles les marins français ont découvert les qualités manœuvrières du navire japonais. L’Alouette du Vendémiaire a ensuite décollé pour réaliser une mission de surveillance autour des deux frégates. L’exercice s’est poursuivi par des présentations au ravitaillement à la mer. Enfin, avant de repartir vers leurs destinations respectives, les deux frégates ont procédé à un salut au poste de bande : tout l’équipage est réparti sur les extérieurs des bâtiments.

 

Cet exercice, préparé conjointement quelques jours plus tôt lors de l’escale à Yokosuka au Japon, a clôturé l’épisode nippon de la mission en Asie de la frégate Vendémiaire.

 

Les FANC constituent le point d’appui central du théâtre Pacifique avec un dispositif interarmées centré sur un Groupement tactique interarmes (GTIA) et les moyens de projection associés. Avec les Forces armées en Polynésie Française (FAPF), dispositif interarmées à dominante maritime, les FANC ont pour principales missions d’assurer la souveraineté de la France dans leur zone de responsabilité, d’animer la coopération régionale et d’entretenir des relations privilégiées avec l’ensemble des pays riverains de la zone Pacifique. Enfin, les FANC engagent régulièrement leurs moyens pour des opérations d’aide aux populations, en appui des autres services de l’État.

photo Marine Nationale

photo Marine Nationale

Repost 0
9 novembre 2015 1 09 /11 /novembre /2015 08:35
HMAS Stuart sailors stand at ease on the forecastle as they and HMAS Arunta prepare to come alongside in Zhanjiang, China

HMAS Stuart sailors stand at ease on the forecastle as they and HMAS Arunta prepare to come alongside in Zhanjiang, China

 

4 novembre 2015. Portail des Sous-Marins

 

Plusieurs bâtiments de la marine australiennes, les HMAS Arunta, Stuart et Sirius, ont rencontré en mer de Chine de Sud la frégate française Vendémiaire.

 

Les bâtiments s’étaient donnés rendez-vous le 3 novembre dans les eaux internationales au large du Vietnam.

 

Cette rencontre constituait une occasion pour les marines australienne et française de s’entraîner ensemble et d’améliorer le niveau d’interopérabilité et la connaissance de la situation maritime dans la région.

 

Les 4 bâtiments ont effectué une série d’exercices de routine : manœuvre, opérations de vol en hélicoptère, ravitaillement à la mer avec le Sirius et exercice de tir réel avec des armes de petit calibre sur une cible statique.

 

Le Vendémiaire devrait faire escale à Sydney en décembre. Il vient d’effectuer une escale en Chine, à Zhanjiang du 27 au 30 octobre.

 

Le chef d’état-major de la marine australienne, le vice-amiral David Johnston, a déclaré : « La conduite de ces exercices est une part importante de la construction de bonnes relations. Le Vendémiaire est bien connu dans notre région, l’occasion de s’entraîner avec lui est toujours bénéfique. »

 

Référence : MarineLink (Etats-Unis)

Repost 0
27 octobre 2015 2 27 /10 /octobre /2015 08:35
photo Marine Nationale

photo Marine Nationale

 

26/10/2015 Sources : Etat-major des armées

 

Partie de Nouméa le 21 septembre 2015, la frégate de surveillance Vendémiaire poursuit son déploiement dans le Pacifique. Cette campagne qui a lieu chaque semestre, s’inscrit dans le cadre de la mission de présence des Forces armées en Nouvelle-Calédonie (FANC) dans la zone Asie-Pacifique.

 

Elle vise principalement à entretenir notre connaissance de cette zone, à animer la coopération régionale avec les pays riverains et à parfaire l’entraînement opérationnel de l’équipage, tout en réaffirmant l’attachement de la France à la libre circulation en mer.

En eaux libres, les exercices étaient multiples : tirs, lutte contre les menaces asymétriques et contre les sinistres industriels, mise en œuvre de l’équipe de visite.

Pour sa première relâche opérationnelle, le Vendémiaire a fait escale à Madang en Papouasie Nouvelle Guinée. La présence du bateau a été l’occasion de fortifier la coopération mise en œuvre entre nos deux pays dans le domaine de la défense, coopération qui s’articule essentiellement autour de l’apprentissage de la langue française. À l’issue de cette escale, le bâtiment a mis le cap au Nord en direction des îles Mariannes.

Suite de l’article

Repost 0
1 octobre 2015 4 01 /10 /octobre /2015 11:35
photo EMA / Marine Nationale

photo EMA / Marine Nationale

 

30/09/2015 Sources : État-major des armées

 

Le 21 septembre 2015, la frégate de surveillance Vendémiaire a appareillé de Nouméa pour une mission en Asie du Sud-Est.

 

Cette campagne qui a lieu chaque semestre, s’inscrit dans le cadre de la mission de présence des Forces armées en Nouvelle-Calédonie (FANC) sur le théâtre Pacifique. Elle vise principalement à entretenir notre connaissance de la zone Asie-Pacifique et à animer la coopération régionale avec les pays riverains, tout en réaffirmant l’attachement de la France à la libre circulation en mer. Le Vendémiaire représentera par ailleurs la France à la célébration du 150ème anniversaire de la création du port de Yokosuka, conçu par un ingénieur français. Il y participera à la grande revue navale au Japon, organisée pour cette occasion.

En marge de son départ en mi / ion, le Vendémiaire a accueilli à son bord monsieur Vincent Bouvier, Haut-Commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie. Sa présence à bord s’inscrivait dans le cadre de la présentation des moyens des FANC qui avait débuté il y a un an. Cette visite lui a permis de découvrir les missions du Vendémiaire et d’avoir un aperçu de la vie embarquée.

 

Suite de l’article

photo EMA / Marine Nationalephoto EMA / Marine Nationale

photo EMA / Marine Nationale

Repost 0
13 mai 2015 3 13 /05 /mai /2015 07:35
photo Marine Nationale

photo Marine Nationale

 

11/05/2015 Sources : État-major des armées

 

Le 28 avril 2015, au terme d’une escale de six jours à Wellington, la frégate de surveillance Vendémiaire et son équipage ont quitté la Nouvelle-Zélande. Cette escale, qui se situait à mi-parcours de la mission 2015-1, commencée le 8 avril et prévue pour se terminer le 29 mai 2015, avait été précédée d’une escale à Sydney.

 

L’escale dans la capitale néozélandaise s’inscrivait dans le cadre de la cérémonie du centième anniversaire de l’ANZAC DAY, qui commémorait la participation de l’Australian and New Zealand Army Corps (ANZAC) à la bataille de Galipoli le 25 avril 1915. Ainsi, une délégation du Vendémiaire était sur les rangs lors de la première cérémonie, le Dawn Service, en présence de vingt mille spectateurs et participants. Puis, le commandant du Vendémiaire, le capitaine de frégate Hervé Siret, a, conjointement avec madame Florence Jeanblanc-Risler, ambassadeur de France en Nouvelle-Zélande, le commandant supérieur des forces armées en Nouvelle-Calédonie (FANC) et l’attaché de défense, représenté la France aux autres commémorations qui se sont succédées.

 

Précédemment, à Sydney, au cours d’une cérémonie organisée sur la frégate, monsieur Christophe Lecourtier, ambassadeur de France en Australie, avait remis la légion d’honneur à cinq vétérans, dont l’un avait débarqué sur les côtes de France le 6 juin 1944.

 

En parallèle de ces activités officielles, le Vendémiaire a également profité de ces deux escales pour interagir avec les marines australienne et néo-zélandaise. Que ce soit à terre ou en mer, ces escales ont été propices à différents échanges riches en enseignements. Un « PASSEX » a notamment été réalisé avec le patrouilleur néo-zélandais HMNZS Wellington incluant des transferts de personnel par hélicoptère, des exercices d’évolution tactique (EVOLEX), des exercices de signaux Scott et de tirs d’artillerie. Seule la météo défavorable a empêché la réalisation des présentations pour ravitaillement à la mer (PRERAM) et les remorquages prévus.

 

Le Vendémiaire retourne désormais vers des eaux plus chaudes et continue sa mission dans le Pacifique. Le retour à Nouméa est prévu fin mai 2015.

 

La campagne de la frégate de surveillance Vendémiaires inscrit dans le cadre du déploiement quasi régulier de nos armées sur le « théâtre Pacifique ». Cette mission de présence est réalisée conformément aux objectifs stratégiques du Livre blanc de 2013, qui fait de la zone Pacifique une priorité. Elle permet de mettre en œuvre deux volets essentiels des missions confiées à nos forces de souveraineté : affirmer la présence opérationnelle française dans une zone d’intérêt stratégique, entretenir et approfondir nos coopérations régionales.

photo Marine Nationale
photo Marine Nationale
photo Marine Nationale

photo Marine Nationale

Repost 0
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 17:35
photo EMA

photo EMA

 

20/03/2015 Sources : Etat-major des armées

 

Ces deux derniers jours (19 et 20 mars 2015), les Forces armées de Nouvelle Calédonie (FANC) ont porté leur effort sur l’île de Tanna, depuis la frégate de surveillance Vendémiaire, grâce au pont aérien établi entre Port Vila et Tanna et avec l’intervention du détachement du RIMaP NC pour effectuer les premières missions d’évaluation.

 

Après une réunion de coordination regroupant les autorités locales, l’organisation gouvernementale National Disaster Management Office (NDMO) et des personnes de la Croix Rouge, le détachement du RIMaP-NC des FANC a commencé sa mission d’évaluation axée sur la reconnaissance des dispensaires (état des infrastructures et des stocks de médicaments, présence de personnes blessées…) ainsi que sur le réseau routier de l’ile.

 

Un détachement de l’équipage du Vendémiaire, deux officiers de la police locale, une personne de la Croix Rouge et un médecin, ont été héliportés par le PUMA de l’escadron de transport 52 (ET 52) embarqué sur le Vendémiaire afin de visiter les six dispensaires de l’île.

 

Parallèlement, les missions d’aérotransport entre Nouméa et le Vanuatu se sont poursuivies toute la journée grâce aux deux avions CASA (1 FANC et 1 FAPF) : mise en place d’un lot « nomade » au profit de la Croix à Port Vila, déploiement du véhicule P4 de Port Villa à Tanna et plusieurs mises en place de détachements (dont l’ONG Solidarité Tanna) et du fret de la sécurité civile de la Nouvelle-Calédonie sur Tanna. Plusieurs évacuations sanitaires ont par ailleurs été réalisées en Alouette III au profit d’un nourrisson blessé, de personnes âgées en difficulté et de femmes enceintes en phase d’accouchement.

 

Enfin, le patrouilleur La Glorieuse de la Marine nationale a appareillé de Nouméa le 20 mars avec à son bord 2 équipes multifonctions capables de faire de l’ouverture d’axe avec des tronçonneuses, des électriciens du RIMaP, 1 équipe de de la BA 186 en mesure d’évaluer l’état des pistes d’atterrissage et 1 tonne de fret de la Croix Rouge. Il devrait rejoindre Erromango (ile au Nord de Tanna d’une superficie de 1 000 km2 et peuplée de 2 000 habitants) et entamer un travail d’évaluation identique à celui qui est réalisé par la frégate Vendémiaire et le détachement du RIMaP NC sur Tanna.

 

Depuis le 15 mars, près de 300 militaires français participent, en liaison avec le haut-commissariat de la République de Nouvelle-Calédonie, aux opérations de secours aux populations et de réhabilitation des infrastructures touchées par le cyclone « PAM » qui s’est abattu sur l’archipel des Vanuatu dans l’océan Pacifique.

photos EMAphotos EMA
photos EMAphotos EMA
photos EMAphotos EMA
photos EMAphotos EMA

photos EMA

Repost 0
19 mars 2015 4 19 /03 /mars /2015 12:35
photo Marine Nationale

photo Marine Nationale

 

18 Mars 2015 Sources : Etat-major des armées

 

Le 18 mars 2015, les forces armées en Nouvelle-Calédonie (FANC) ont poursuivi leur engagement de moyens pour venir en aide aux populations de l’île de Vanuatu, avec le déploiement de la frégate de surveillance Vendémiaire et de 2 hélicoptères de manœuvre.

 

Dès le matin du 18 mars, les rotations entre Nouméa et l’ile de Tana, île isolée au sud de l’archipel des Vanuatu, ont débuté par l’atterrissage d’un tout premier porteur, un avion CASA de l’armée de l’Air, avec à son bord le personnel et le matériel de première urgence arrivés la veille de Tahiti.

 

Un second avion CASA, déployé en renfort depuis la Polynésie française, a décollé de la Nouvelle-Calédonie pour le Vanuatu avec à son bord un officier de la base aérienne 186 en charge de réaliser la coordination aérienne sur l’aéroport de Port Vila sur l’île d’Efate. Le Casa transportait également une dizaine de militaires des FANC. Ces derniers, déployés à Tanna, ont pour mission de prendre contact avec les autorités locales et les ONG présentes, pour évaluer sur le terrain la praticabilité des axes et l’état des infrastructures en vue d’y déployer une base opérationnelle avancée (BOA).

 

En fin de journée, après avoir embarqué du fret médical, logistique et alimentaire fourni par la Croix Rouge et l’ONG Solidarité Tanna, la frégate de surveillance Vendémiaire a appareillé du port de Nouméa en direction de l’archipel avec un représentant de la Croix Rouge de Nouvelle-Calédonie et une dizaine de militaires du RIMaP NC.

 

Le dispositif est par ailleurs complété à bord de la frégate par deux hélicoptères : un Puma de l’armée de l’Air (Escadron de Transport 52 de la BA 186) et un hélicoptère Alouette 3 de la flottille 22S.

 

Au terme d’une traversée de 24 heures, le Vendémiaire servira de plateforme logistique aux abords de l’île de Tanna. Ses hélicoptères assureront la livraison du fret dans les zones inaccessibles et permettront d’apporter un soutien médical à la population.

 

Enfin, 4 nouveaux ressortissants français ont été évacués et rapatriés en Nouvelle-Calédonie.

photo Marine Nationalephoto Marine Nationale
photo Marine Nationale
photo Marine Nationalephoto Marine Nationalephoto Marine Nationale

photo Marine Nationale

Repost 0
19 mars 2015 4 19 /03 /mars /2015 08:35
Crédits : Etat-major des armées/FANC

Crédits : Etat-major des armées/FANC

 

18 Mars 2015 Source : Marine nationale

 

La frégate de surveillance Vendémiaire a appareillé le 18 mars de Nouméa pour venir en aide aux sinistrés victimes du cyclone PAM qui a durement frappé le Vanuatu.

 

Embarqués à bord du Vendémaire, une Alouette III de l’aéronavale et un Puma de l’armée de l’Air permettront une fois sur zone d’accéder à certains lieux difficiles. 30 tonnes de fret humanitaire de la Croix Rouge et de l’ONG Solidarité Tanna ont également été embarquées afin d’être distribuées dès l’arrivée sur zone. Le Vendémiaire devrait arriver sur zone le 19 mars dans la matinée pour débarquer le matériel.

 

Un Gardian du détachement de la flottille 25F de la Marine nationale avait été dépêché le 16 mars pour effectuer une mission de reconnaissance dans les îles du sud de l’archipel avec un représentant de l’organisation gouvernementale National Disaster Management Office (NDMO) et l’ambassadeur de France.

Crédits : Etat-major des armées/FANCCrédits : Etat-major des armées/FANC

Crédits : Etat-major des armées/FANC

Repost 0
17 mars 2015 2 17 /03 /mars /2015 17:35
photo Ministère de la Défense

photo Ministère de la Défense

 

Paris, 17 mars 2015 Marine & Océans (AFP)

 

L'aide de la France au Vanuatu sera "amplifiée dans les prochains jours pour répondre à l'urgence de la situation", a déclaré mardi l'Elysée à l'issue d'un entretien téléphonique entre les présidents français et du Vanuatu, François Hollande et Baldwin Lonsdale.

 

M. Hollande a indiqué à son homologue "que l'aide apportée dès dimanche (par la France, NDLR) serait amplifiée dans les prochains jours pour répondre à l'urgence de la situation, évaluer les besoins et permettre la reconstruction du pays", a précisé la présidence dans un communiqué.

 

"J'ai donné tous les ordres et toutes les instructions pour que nous puissions apporter une aide immédiate, une aide matérielle, une aide humanitaire", a souligné un peu plus tard le chef de l'Etat français lors de l'inauguration de nouveaux laboratoires du Collège de France, à Paris.

 

Parlant d'une "situation terrible" et d'une "cataclysme" sans précédent, François Hollande a rapporté des propos de son homologue du Vanuatu, lui disant: "nous sommes aujourd'hui à la fois dévastés et en même temps conscients que ça ne peut plus durer et que vous devez, la communauté internationale, non pas simplement nous apporter une aide mais permettre d'espérer dans la conclusion de la conférence de Paris sur le climat".

 

Selon le communiqué de l'Elysée, le président français a rappelé lors de cette conversation "sa détermination" à ce que cette conférence mondiale s'achève sur "un accord ambitieux" en décembre.

 

"Le cyclone Pam est un nouveau cri d'alarme pour que la communauté internationale prenne toutes ses responsabilités dans la lutte contre le changement climatique", a-t-il fait valoir.

 

A Baldwin Lonsdale, François Hollande a également fait part, toujours selon l'Elysée, "de l'entière solidarité de la France face aux conséquences désastreuses du cyclone Pam" et du "plein soutien de la France dans cette épreuve".

 

Saluant "le courage avec lequel le peuple et le gouvernement du Vanuatu font face à la catastrophe", il a "présenté ses condoléances pour les familles et les proches des victimes", a poursuivi la présidence française.

 

La France a affrété lundi un nouvel avion militaire français avec de l'aide humanitaire vers l'archipel de Vanuatu, qui a été ravagé par le cyclone Pam, évacuant six Français.

 

Un appareil français avait déjà rallié dimanche le Vanuatu depuis la Nouvelle-Calédonie afin d'y apporter du matériel et une équipe d'évaluation des dégâts.

 

Entre autres moyens déployés, la frégate française Vendémiaire, basée à Nouméa, doit aussi appareiller avec du fret et un hélicoptère Puma à bord, qui permettra d'explorer des lieux difficiles d'accès.

 

L'archipel du Vanuatu, dans le Pacifique sud, a été balayé vendredi par le cyclone Pam qui a provoqué la mort d'au moins 24 personnes avec des vents de 320 km/h, ont indiqué lundi les Nations unies.

Repost 0
7 janvier 2015 3 07 /01 /janvier /2015 08:35
FANC/FAPF : Fin de mission pour la FS Vendémiaire

 

27/12/2014 Sources : Etat-major des armées

 

Le dimanche 21 décembre, après 2 mois de mission en Asie du Sud Est, la frégate de surveillance Vendémiaire (FS VDR) a rejoint son port d’attache de Nouméa.

 

Cette mission d’une soixantaine de jours, rythmée par des patrouilles dans les mers de Flores, Java, Sulu, Célèbes, Chine méridionale, dans l’archipel des Spratleys et des escales (Australie, Indonésie, Vietnam, Malaisie, Brunei et Palau) a démontré la place de la France, seule nation européenne à disposer d’une présence maritime dans la zone, comme acteur majeur du Pacifique.

 

La mission de l’équipage du Vendémiaire a donc permis d’affirmer l’attachement de la France à la liberté de navigation notamment en Mer de Chine et de réaliser de nombreuses actions de coopération avec les pays visités, à quai comme en mer.

 

A ce titre, il a réalisé différents exercices avec les marines australienne (EVOLEX avec le chasseur de mine HMAS Diamantina et PRERAM avec le patrouilleur HMAS Pirie), indonésienne (EVOLEX avec la corvette KRI Tjiptadi), vietnamienne (c’était une première - EVOLEX avec le patrouilleur HQ275), brunéienne (VISITEX avec le patrouilleur KDB Darulehsan), et américaine de la 7ème flotte (PRERAM et VISITEX avec la frégate USS Michael Murphy).  Dans le cadre du Theatre Security Cooperation, plusieurs exercices ont été conduits, notamment des exercices sécurité réalisés conjointement avec la marine malaisienne puis avec l’équipage du patrouilleur « Remelik » de Palau.

 

La FS  VDR a également activement participé à la protection des ressources halieutiques en prenant part à la mission régionale de police des pêches KURUKURU et en visitant deux navires de pêche philippins au nom de l’organisation régionale des pêches Western and Central Pacific Fishery Commission (WCPFC) dans la poche de haute mer nord Papouasie Nouvelle-Guinée.

 

L’Alouette 3 du détachement 22S, élément indissociable et indispensable à la réussite des missions lointaines, a pleinement participé à toutes les phases de la mission.

 

Ce déploiement de type semestriel, dont les zones de patrouille couvraient les Zones de Responsabilité Permanentes d’ALPACI (2/3 de la mission) et du COMSUP des FANC, avait les objectifs principaux suivants :

- affirmer la présence de la France dans le Sud-Est Asiatique, notamment en mer auprès des armateurs français dans la zone de contrôle naval volontaire ;

- affirmer l’attachement de la France à la liberté de la navigation et de survol ;

- entretenir notre connaissance de la zone Asie-Pacifique ;

- entretenir la coopération régionale avec les pays riverains.

FANC/FAPF : Fin de mission pour la FS VendémiaireFANC/FAPF : Fin de mission pour la FS VendémiaireFANC/FAPF : Fin de mission pour la FS Vendémiaire
FANC/FAPF : Fin de mission pour la FS VendémiaireFANC/FAPF : Fin de mission pour la FS Vendémiaire
Repost 0
3 décembre 2014 3 03 /12 /décembre /2014 13:35
La frégate de surveillance Vendémiaire en escale au Vietnam

 

02/12/2014 Sources : État-major des armées

 

Partie de Jakarta après avoir conduit une patrouille en mer de Chine méridionale, la frégate de surveillance (FS) Vendémiaire, actuellement déployée dans la mission « Asie 2014 », a rejoint, le 15 novembre dernier, Da Nang au Vietnam.

 

« Asie 2014 » est une mission de présence maritime dans le Sud-Est Asiatique qui  s’inscrit dans le cadre du déploiement quasi régulier de nos armées sur le « théâtre Pacifique ». Déployée depuis le 20 octobre pour deux mois de campagne, et après deux escales déjà réalisées en Australie et en Indonésie, le Vendémaire a accosté le 15 novembre au matin dans le port de Danang.

 

Accueilli par une délégation militaire et civile vietnamienne, le commandant du Vendémiaire, le capitaine de frégate Hervé Siret, a participé à plusieurs rencontres officielles qui ont chacune été l’occasion de réaffirmer notre intérêt mutuel pour la coopération bilatérale engagée.

 

Outre ces rencontres officielles, le bâtiment et son équipage ont participé à plusieurs interactions fructueuses avec la marine vietnamienne. Ainsi, après l’appareillage, la frégate a été rejointe par un patrouilleur de 400 tonnes : ces derniers ont mené conjointement un exercice de recherche et de secours en mer au large des côtes vietnamiennes. Il s’agissait du premier exercice commun de ce type pour les deux équipages.

 

Ces interactions visent principalement à entretenir notre connaissance de la zone Asie-Pacifique  et à animer la coopération régionale avec les pays riverains, tout en réaffirmant l’attachement de la France à la libre circulation.

 

Ayant rejoint la zone de responsabilité relavant de l’amiral commandant la zone maritime de l’océan Pacifique (ALPACI), le Vendémiaire poursuit aujourd’hui sa mission en mer de Chine méridionale sous le commandement opérationnel d’ALPACI. La frégate et son équipage ont repris la mer vers l’île de Bornéo, rappelant également par ce déploiement l’attachement de la France au principe de la libre circulation sur mer.

La frégate de surveillance Vendémiaire en escale au Vietnam
La frégate de surveillance Vendémiaire en escale au Vietnam
Repost 0
20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 18:35
Coopération de la FS Vendémiaire avec la marine indonésienne

 

20 Novembre 2014 Source : Marine nationale

 

Poursuivant son déploiement annuel en Asie, commencé le vingt octobre dernier, la frégate de surveillance Vendémiaire a rejoint Jakarta le 6 novembre 2014 pour cinq jours riches en interactions avec la marine indonésienne.

 

Au terme d’une nuit de navigation à travers le détroit de la Sonde, séparant les îles indonésiennes de Sumatra et de Java, le Vendémiaire est parvenu au large de Jakarta le 6 au matin. Un patrouilleur de la marine indonésienne, le KRI Halasan, l’y attendait pour l’accompagner à quai.

 

Après un échange de saluts et un « Selamat datang » à la VHF (qui signifie « bienvenue »), la frégate française a été escortée au milieu des centaines de navires de commerce et boutres de toutes tailles qui s’activent dans un brouillard permanent aux portes de Jakarta.

 

Les quatre jours d’escale avaient lieu en même temps que le salon d’armement « Indodéfense » de Jakarta. Plusieurs délégations de marins du Vendémiaire se sont rendues sur ce salon qui accueillait par ailleurs un certain nombre d’entreprises françaises présentes sur le marché local et régional.

 

Coopération de la FS Vendémiaire avec la marine indonésienne

 

Cette escale a été marquée également par la venue à bord du contre-amiral Morio de l’Isle, commandant la zone maritime du Pacifique, ce qui a permis de faire un point de situation sur la mission du Vendémiaire dans la région.

 

Ces quelques jours auront aussi été l’occasion pour l’équipage de la frégate de préparer un « PASSEX » en collaboration directe avec des officiers d’une marine n’appartenant pas à l’OTAN et ayant donc des méthodes de travail et des procédures différentes des nôtres.

 

Ainsi, au matin de l’appareillage, un autre patrouilleur indonésien, le KRI Tjiptadi et la frégate française se sont retrouvés devant Jakarta pour une journée d’entraînement mutuel. Un exercice d’évolution tactique et un exercice de lutte contre les menaces asymétriques avaient été organisés. Le bilan fut positif, bien qu’une avarie sur le patrouilleur ait finalement contraint les commandants des deux navires à écourter les exercices. Après une dernière visite de courtoisie en zodiac du commandant en second du Vendémiaire à bord du patrouilleur, la frégate a finalement repris sa route vers le Nord pour poursuivre sa mission en Asie du Sud Est.

 

Plusieurs exercices étant d’ores et déjà prévus avec des marines de la région, suivis d’escales qui permettront de consolider les liens établis, la coopération régionale et les échanges seront toujours d’actualité dans les semaines à venir. A cela s’ajoute une participation active au Contrôle Naval Volontaire (CNV SEA) dans le Sud Est Asiatique. Ce programme basé sur des conventions entre la Marine nationale et les armateurs français, voire des particuliers, permet un échange de bons procédés pour contribuer à la sécurité maritime dans la zone. Il montre l’attachement de la France à la libre circulation sur les routes de commerce maritime en général et à la protection des entreprises françaises en particulier.

 

Le Vendémiaire est déployé dans le Pacifique et en Asie du Sud Est. Les objectifs du déploiement sont d’entretenir notre connaissance de la zone d’intérêt stratégique Asie-Pacifique, de développer la coopération avec les marines riveraines, tout en réaffirmant l’attachement de la France à la liberté de navigation.

Repost 0
17 novembre 2014 1 17 /11 /novembre /2014 08:35
La FS Vendémiaire mouille à Da Nang

 

 

16 novembre 2014. Portail des Sous-Marins

 

La frégate de surveillance "Vendémiaire" basée à Nouméa (Nouvelle-Calédonie) et commandée par le Capitaine de Frégate Hervé Siret et son équipage de 93 personnes, a jeté l’ancre samedi matin dans le port de Tien Sa de la ville de Da Nang pour une visite au Vietnam.

 

Référence : Vietnam +

Repost 0
26 octobre 2014 7 26 /10 /octobre /2014 09:35
FANC : le Vendémiaire en mission de surveillance en Asie du Sud-Est

 

24/10/2014 Sources : État-major des armées

 

Le 20 octobre 2014, la frégate de surveillance (FS) Vendémiaire a appareillé de Nouméa pour entamer une mission de deux mois en Asie du Sud-Est comprenant 40 jours à la mer et 22 jours en escale.

 

Cette campagne, qui a lieu chaque semestre, s’inscrit dans le cadre de la mission de présence des FANC sur le theâtre Pacifique. Elle vise principalement à entretenir notre connaissance de la zone Asie-Pacifique  et à animer la coopération régionale avec les pays riverains, tout en réaffirmant l’attachement de la France à la libre circulation.

 

De Nouméa à la Malaisie en passant par l’Australie, ce déploiement permettra notamment de naviguer dans le détroit de Malacca, une des zones de trafic les plus denses au monde, souvent en proie aux actes de piraterie. La mission se poursuivra ensuite en mer de Chine, avec une escale au Vietnam et à Brunei. Tout au long de cette campagne, la FS Vendémiaire et son équipage multiplieront les interactions avec les marines des pays visités.

 

Le retour en Nouvelle-Calédonie étant prévu fin décembre, l’équipage composé de 93 marins basés à Nouméa, pourra ensuite profiter des fêtes de fin d’année en famille.

 

Les FANC constituent le point d’appui central du « théâtre Pacifique» avec un dispositif interarmées centré sur un groupement tactique interarmes (GTIA) et les moyens de projection associés. Avec les Forces armées en Polynésie Française (FAPF), dispositif interarmées à dominante maritime, les FANC ont pour principale mission d’assurer la souveraineté de la France dans leur zone de responsabilité, d’animer la coopération régionale et d’entretenir des relations privilégiées avec l’ensemble des pays riverains de la zone pacifique. Enfin, les FANC engagent régulièrement leurs moyens pour des opérations d’aide aux populations, en appui des autres services de l’Etat.

Repost 0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 07:35
Création du cluster maritime de Nouvelle-Calédonie

 

07 Août 2014 par Lluis Bernabe et Lionel Loubersac - Marine & Océans

 

L'assemblée constituante du Cluster Maritime Nouvelle-Calédonie (CMNC) s'est réunie, le mardi 5 août dernier, à bord de la frégate de surveillance Vendémiaire de la Marine Nationale avec pour objectif d'entériner la création du cluster, aboutissement d'un long travail de réflexion, d'analyses et de discussions sur l'univers maritime calédonien et ses perspectives.

 

Par essence, un cluster rassemble les acteurs principaux d'un même environnement, afin de former une communauté d'une importance suffisante pour soutenir leurs secteurs d'activités et peser sur les décisions locales.

 

Le Cluster maritime Nouvelle-Caédonie a donc vocation à rassembler les acteurs du monde maritime calédonien pour promouvoir les activités qui lui sont liées dans les domaines de l'économie (nautisme, tourisme, transports, pêche, aquaculture, énergies, finance et assurances...) mais aussi de l'environnement, de la culture et du patrimoine ou encore de l'équilibre social et de l'aménagement du territoire, tout en protégeant cette source de richesses qu'est la mer et en assurant la promotion de voies nouvelles de développement durable.

 

Le but du CMNC est bien de faciliter la collaboration et la synergie des acteurs maritimes afin de trouver l'équilibre entre développement économique et enjeux environnementaux du monde de la mer. Il est également d'appuyer les prises de décision en matière de stratégie maritime et d'inciter la mise en place de politiques publiques pertinentes. La naissance du CMNC s'inscrit donc dans un contexte de prise de conscience locale du potentiel maritime et de sa valorisation.

 

La création du CMF (Cluster Maritime Français) en 2006 et l'émergence, par la suite, d'autres clusters ultramarins (Antilles, Guyane, Réunion, Polynésie française...), comme chez nos proches voisins australiens et néo-Zélandais ont fait germer ce concept d'un cluster calédonien.

 

Avec un potentiel très vraisemblablement important, 1 400 000 km² d'espace maritime pour une surface terrestre de 20 000 km², l'économie marine de la Nouvelle-Calédonie ne représente pourtant que 1% de son PIB (produit intérieur brut), chiffre largement sous-estimé par la comptabilité publique locale.

 

Le Cluster Maritime Nouvelle-Calédonie comprend à son lancement 32 membres fondateurs et des membres associés. Ceux-ci, personnes morales, associations professionnelles ou personnes physiques représentent plus d'une centaine d'entreprises ou organismes impliqués par les questions marines et maritimes et plus de 1 000 emplois directs. D'autres entités ont d'ores et déjà fait savoir leur souhait d'adhésion. Le CMNC est organisé en 10 collèges thématiques, son conseil d'administration est de 14 membres dont les 10 animateurs de ces collèges. Un bureau de 5 membres assure la marche opérationnelle du Cluster.

 

Convaincu que la mer est une chance pour le pays et face aux très nombreuses questions qui se posent, ce Cluster Maritime, au-delà des sujets spécifiques à chaque métier de la mer (Transport, Pêche, Aquaculture, Activités Récréatives etc...), propose d'instruire et d'inciter nombre de projets transversaux dont :

-· le montage d'un Observatoire Economique Maritime, assurant la mesure objective du « poids de la mer » dans le pays et des tendances des différents secteurs,

-· la mise en place d'une charte associant éco-responsabilité, responsabilité sociale et développement économique,

-· des analyses dans le domaine de l'innovation (Energies Renouvelables, Technologies et Systèmes d'Observation, de Surveillance et de Mesures...),

-· l'identification de nouveaux modes de croissance,

-· la prévention des risques naturels et anthropiques,

-· la promotion de vocations maritimes chez les jeunes et la formation de ressources humaines nécessaires au pays ou encore la sensibilisation aux choses et aux valeurs de la mer...

 

Contacts : lluisbernabe [at]  hotmail.com  et lionel.loubersac [at] gmail.com

Repost 0
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 19:55
La frégate de surveillance Vendémiaire appareille pour Sydney

23/09/2013 Actu Marine

 

Le Vendémiaire a quitté la base navale de Chaleix à Nouméa pour la Mission 2013.2. Celle-ci le conduira tout d'abord à Brisbane puis à Sydney où il participera aux célébrations des cent ans de la marine australienne et enfin à l'entraînement Triton Centenary.

 

Plus de vingt marines sont attendues à l'occasion de la revue navale australienne: américaine, russe, chinoise, mais aussi tongienne, fidjienne, micronésienne ou encore papoue. Le Vendémiaire devrait continuer sur Port-Moresby en Papouasie-Nouvelle-Guinée, puis au Vanuatu, tout en effectuant deux patrouilles dans la zone économique exclusive (ZEE) de la Nouvelle-Calédonie.

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • News review for Industry - European Defence Agency
    source European Defence Agency If you want to subscribe to the News Review, or if you want to stop receiving the News review: News4Ind@eda.europa.eu News of the News EDA Study on the Impact of REACH & CLP European Chemical Regulations on the Defence Sector:...
  • Chronique culturelle - 13 Février 2017
    13 février 1960 explosion de la première bombe atomique française 13.02.2017 source JFP 13 février 1692 : massacre du clan Mac Donald dans la Glencoe (Ecosse).Le protestant Guillaume d’Orange ayant mis en fuite le catholique Jacques II, les chefs de clans...
  • Le PGHM et le GAM s’entraînent ensemble au secours en montagne
    Equipement de passage en neige - photo GAM Armée de Terre 07.02.2016 source 27e BIM Le lundi 13 février 2017 se déroulera un entraînement conjoint entre le peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) et le groupement d’aguerrissement montagne (GAM)...
  • ITW SDBR : général Vincent Desportes, Professeur des Universités associé à Sciences Po Paris, Ancien directeur de l’Ecole de Guerre
    23.01.2017 par Alain Establier - SECURITY DEFENSE Business Review N°164 SDBR : Quel regard portez-vous sur la Défense de la France ? Vincent Desportes* : A l'issue de cette mandature, nous voyons un empilement d'actions réactives, à vocations plus politiciennes...
  • Chronique culturelle 9 Janvier
    Hussards du régiment de Bercheny en 1776 09.01.2017 source JFP 9 janvier 1778 : mort du créateur des régiments de Hussards (Luzancy – près de Meaux). Emigré hongrois et excellent capitaine au service de la France, Ladislas Ignace de Bercheny , obtient...
  • Chronique culturelle 04 Jan.
    Insigne général des Troupes de Forteresse de la Ligne Maginot 04.01.2016 source JFP 4 janvier 1894 : signature de l’alliance franco-russe. Préparée par de nombreuses activités bilatérales dans les années précédentes, une convention militaire secrète est...
  • Chronique culturelle 03 Jan.
    Napoléon en Egypte par Jean-Léon Gérome 03.01.2017 source JFP 3 janvier : Sainte Geneviève, patronne de la gendarmerie. Issue de la noblesse gallo-romaine du IVe siècle, elle convainc les habitants de Lutèce de ne pas livrer leur ville à Attila, roi des...
  • Au Levant, contre Daech avec les Forces Spéciales
    photo Thomas Goisque www.thomasgoisque-photo.com Depuis plus de deux ans, les hommes du C.O.S (Commandement des Opérations Spéciales) sont déployés au Levant et mènent, en toute discrétion, des opérations contre l’Etat islamisque.Au nord de l’Irak, ils...
  • Les blessés en Opérations extérieures ne prennent pas de vacances !
    Source CTSA Pendant la période des fêtes de fin d'années, le nombre de donneurs diminue dangereusement. Le site de Clamart du Centre de transfusion sanguine des armées (CTSA) invite fortement les donneurs des communes proches à profiter des vacances de...
  • Interview SDBR de Gaël-Georges Moullec, Historien
    photo SDBR 20.12.2016 par Alain Establier - « SECURITY DEFENSE Business Review » n°162 SDBR: Comment va la Russie aujourd’hui? Gaël-Georges Moullec * : Il n’y a plus d’ascenseur social dans la Russie d’aujourd’hui, ce qui est un problème moins connu,...

Categories