Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 07:55
L’Onera aux rendez-vous Carnot 2013
08.10.2013 ONERA
 

Les 9 et 10 octobre 2013, l’Onera tiendra un stand aux rendez-vous Carnot à Lyon, rencontre annuelle nationale de la R&D pour les entreprises.

 

Il y a deux ans, l’Onera a vu son label Carnot reconduit par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche : il bénéficie donc d'une partie de la dotation totale de 60M€ par an, comme les 34 autres Instituts Carnot.

 

Les 9 et 10 octobre 2013, l’Onera tiendra un stand aux rendez-vous Carnot à Lyon, rencontre annuelle nationale de la  R&D pour les entreprises. 2600 visiteurs composés d’industriels souhaitant prolonger ou s’engager dans des partenariats avec la recherche publique sont attendus. Autant d’opportunités de collaboration pour l’Onera qui pourra, lors des RV d’affaires, proposer aux industriels de tous secteurs en quête d’innovation son offre scientifique et technologique.

 

L’Onera, dont les travaux ont toujours une visée applicative à court, moyen ou long terme, peut adresser les industriels et mettre à profit sa pluridisciplinarité : énergétique, thermique, aérodynamique, acoustique, laser, optique, radar, électromagnétisme, micro et nanotechnologies, élasticité, impact et crash, matériaux métalliques et composites, contrôle santé, traitement d’images, intelligence artificielle, calcul haute performance…

 

En 2012, l’Onera avait tenu 21 rendez-vous d’affaires et initié notamment un partenariat  dans le secteur de la détection de gaz.

 

Venez nous rencontrer : stand B 88-89-90.

 

Renseignements : www.rdv-carnot.com

Partager cet article

Repost0
6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 07:55
Des alliages super performants

03.10.2013 Didier Locq, Ingénieur métallurgiste - ONERA

 

Les superalliages sont étonnants : ils supportent des températures de plusieurs centaines de degrés pratiquement sans se déformer. Ils sont d'une importance stratégique puisqu'ils composent 40% de la masse des moteurs d’avions comme celui du Rafale.

 

Pour écouter le podcast

 

 

Partager cet article

Repost0
2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 11:55
L’ONERA donne rendez-vous aux équipementiers aéronautiques

1er octobre Aerobuzz.fr

 

Pour rester compétitifs, répondre aux besoins de leurs clients et anticiper l’évolution des exigences environnementales et réglementaires, les équipementiers de l’aéronautique doivent s’appuyer sur l’innovation, indissociable de la R&T. La plupart n’en n’ayant pas les moyens, l’ONERA se positionne comme un partenaire

 

L’Onera dispose des disciplines scientifiques et techniques de l’aéronautique nécessaires à la conception des avions, de leurs équipements et systèmes. Doté de moyens numériques et expérimentaux de pointe reconnus au niveau mondial, l’Onera est aussi à même de fédérer les compétences clés des acteurs de son domaine pour apporter la réponse la plus pertinente et la plus complète aux besoins des équipementiers et ce, au plus haut niveau technique.

 

A l’occasion d’une convention organisée le 22 octobre, l’Onera présentera les domaines d’expertise nécessaires à l’innovation des équipementiers et les différents modes de coopération. Des experts Onera seront également présents pour s’entretenir avec les équipementiers dans le cadre de rendez-vous B2B individuels et sur-mesure.

 

Inscription gratuite : Sylvie.Moitel-Gin [ a t] onera.fr

Partager cet article

Repost0
2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 11:55
4° Journées d’études « Electromagnétisme et Guerre Electronique » 13 et 14 novembre 2013 à Toulouse

Source Onera

 

La contribution de l’électromagnétisme à la détection radar via les propriétés des cibles, des antennes ou de la propagation des ondes est reconnue de longue date, et fait l’objet de sessions dans les colloques spécialisés. Mais sa contribution au domaine de la Guerre Electronique, qui rassemble les techniques de renseignement et de lutte contre les systèmes de radiocommunication adverses ainsi que la problématique des agressions électromagnétiques, est tout aussi importante. C’est ce lien entre l’électromagnétisme et la Guerre Electronique qui sera mis en évidence et discuté à l’occasion de ces nouvelles journées, organisées comme les précédentes (en mars 2006, novembre 2009, novembre 2011) par la SEE groupe régional Midi-Pyrénées avec la DGA, l’ONERA et l’ISAE sur le campus ENSICA qui accueillera la manifestation.

 

La première journée présentera un certain nombre de problèmes à connotation électromagnétique qui se posent en Guerre Electronique comme la réduction de signature radar des plates-formes, la prédiction des effets des agressions électromagnétiques et de nouveaux concepts d'antennes pour applications en écoute ou en brouillage ; elle sera classifiée et la participation sera sur invitation seulement. La deuxième journée, ouverte à tous, sera consacrée aux méthodes et outils aussi bien expérimentaux que numériques qui contribuent à la solution de ces divers problèmes, et complétera le panorama du domaine de la Guerre Electronique. En conclusion, une table ronde permettra de faire le point sur l'avancement et les perspectives des principaux outils de simulation numérique pour l'électromagnétisme.

 

Comité de programme : B. Aknin (MBDA), A.Bellion (CNES), Y. Beniguel (SEE, IEEA), G. Bobillot (Onera), C.Carel (TCF), F. Christophe (Onera, SEE), E. Duceau (EADS-IW), JC. Gautherot (SEE), JL. Guiraud (SEE, ISAE), V. Gobin (Onera), G. Kubicke (DGA), P.Lalande (DGA), G.Leflour (Dassault), G.Mazé-Merceur (CEA), M. Nouvel (TSA, SEE), B. Pecqueux (CEA), P. Pouliguen (DGA), P. Ratajczak (Orange Lab), O.Vacus (CEA)

 

Organisateurs: SEE*, DGA ; ISAE ; ONERA

(*) :Groupe Régional Midi-Pyrénées en liaison avec le Club Technique Systèmes d'Observation

 

Point de contact: jlguird [at] isae.fr

Partager cet article

Repost0
30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 18:16
Maquette motorisée de l’A400M dans la grande soufflerie S1MA de l’Onera  photo Onera Airbus

Maquette motorisée de l’A400M dans la grande soufflerie S1MA de l’Onera photo Onera Airbus

30.09.2013 – Aéronautique - onera.fr

 

La conception de l’A400M a nécessité un volume d’essais en souffleries supérieur à celui réalisé pour l’Airbus A380. Le principal défi était aérodynamique: tester l’interaction entre les hélices de très forte puissance, le fuselage et les surfaces de contrôle. Mission réussie par l’Onera!

 

Les campagnes d’essais sur l’A400M, qui se sont déroulées de 2002 à 2007, ont mobilisé les équipes des grandes souffleries ONERA de Modane (Savoie) et du Fauga-Mauzac (Haute-Garonne).

 

La problématique aérodynamique a nécessité le quasi doublement en volume de l’effort expérimental prévu initialement. Le problème d’interaction entre les moteurs, le fuselage et la voilure est en effet difficilement accessible par le calcul, du moins pas avec la précision requise. L’Onera a ainsi réalisé des campagnes sur différents types de maquettes, conçues et réalisées par ses spécialistes : de la maquette complète motorisée à celles de différents sous-systèmes.

 

30.09.2013 A400M Séville Orléans photo C. Guilloteau

30.09.2013 A400M Séville Orléans photo C. Guilloteau

Ces campagnes ont permis de mesurer les efforts générés par les moteurs sur l’ensemble de l’appareil. Les caractéristiques de la tuyère et des étages de sortie du moteur TP400 ont aussi été explorées, autorisant la poussée. Les qualités de vol ont elles été totalement identifiées, ce qui a permis de déterminer les lois de contrôle de l’appareil.

Livraison du premier A400M : l’Onera revient sur sa collaboration avec Airbus

Une coopération de cinq ans qui aura permis de relever le défi aérodynamique de l’A400M.

Partager cet article

Repost0
4 septembre 2013 3 04 /09 /septembre /2013 06:55
Thierry Michal président de l'Onera par intérim

03.09.2013 ONERA

 

Suite au décès du Président Denis Maugars le 8 août dernier, Thierry Michal, Directeur Technique Général, a été nommé, par arrêté du Ministre de la Défense, Président du Conseil d'administration de l'Onera par intérim.

 

Thierry Michal est Directeur Technique Général depuis 2010 et, à ce  titre, participe à l’élaboration de la stratégie de l’entreprise, propose et pilote le programme d’activités annuel. Il manage l’ensemble des départements de recherche.

 

Entré ingénieur de recherche à l’Onera en 1984, il a conduit son activité de recherche dans le domaine spatial et a exercé plusieurs responsabilités avant d'être nommé directeur du département Prospective et synthèse en 2000.

 

Thierry Michal président de l'Onera par intérim

Parallèlement, il a assuré dès 1993 la responsabilité de l'ensemble des études qui conduiront au développement et à la mise en service du système français de surveillance de l’espace GRAVES en 2005.

 

Thierry Michal a été auditeur du Centre des Hautes Etudes de l'Armement (CHEAr) en 2000 ainsi que du Cycle des Hautes Etudes Européennes de l'ENA (2009 - Promotion Valery Giscard d'Estaing). Membre de 1999 à 2010 de la délégation française à l'IADC (Inter Agency Space Debris Committee), il a reçu, au nom de l'équipe GRAVES, le grand prix de l'Académie de l'Air et de l'Espace en 2007.

 

Thierry Michal est diplômé de l'Ecole Polytechnique et de l'Ecole Nationale Supérieure de l'Aéronautique et de l'Espace (Sup'Aéro). Il est chevalier de l'ordre national du mérite.

Partager cet article

Repost0
25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 11:55
L’ONERA organise une convention pour les équipementiers en octobre

14.07.2013 - ONERA - Recherche & Industrie

 

L’ONERA va à la rencontre des équipementiers et organise une convention qui leur est dédiée le 22 octobre 2013, à l’espace Hamelin à Paris, dans le 16ème arrondissement.Exposés sur la R&T et rendez-vous d'affaire individuels sont au programme.

 

Depuis toujours, l’ONERA sait travailler avec des partenaires de toutes tailles, les grands constructeurs de l’aéronautique, l’espace et la défense, mais également les équipementiers, acteurs incontournables dans l’évolution du transport aérien. Pour les soutenir dans la relève des nouveaux défis de l’aéronautique, l’ONERA va à leur rencontre et organise une convention qui leur est dédiée le 22 octobre 2013, à l’espace Hamelin à Paris, dans le 16ème arrondissement. Des exposés permettront de découvrir la variété des disciplines couvertes par l’ONERA, et des rendez-vous d’affaires individuels seront organisés pour permettre aux équipementiers présents d’exposer leurs besoins en R&T et innovation. L’ONERA est aussi partenaire des Aerospace Days les 16 et 17 octobre 2013 qui se déroulement à Orly et participe aux Rendez-vous Carnot les 9 & 10 octobre 2013 à Lyon.

 

Pour s’inscrire gratuitement à la Convention Equipementiers :
sylvie.moitel-gin \@/ onera.fr

Partager cet article

Repost0
11 juillet 2013 4 11 /07 /juillet /2013 11:55
LIMA, une plateforme pour faire fructifier l’imagerie aéroportée de nouvelle génération

10.07.2013 ONERA
 

Le 4 juillet 2013, le centre du Onera du Fauga-Mauzac, près de Toulouse, a inauguré LIMA, plateforme de recherche Onera pour développer l’utilisation des nouvelles technologies d’imagerie aéroportée.

Les nouvelles technologies en imagerie aéroportée concernées sont : la haute résolution spatiale, la haute résolution spectrale (hyperspectrale), l’imagerie laser 3D.

Haute résolution (5cm)   Principe de l'imagerie hyperspectrale
Image haute résolution (5 cm) et image hyperspectrale (centaines d'images spectrales de la même scène)
 

La haute résolution spatiale permet d’obtenir des images dans le visible jusqu’à quelques centimètres de résolution.  L’imagerie hyperspectrale permet d’obtenir d’une même scène des centaines d’images à des longueurs d’ondes différentes, correspondant à autant de « couleurs » couvrant le visible et le proche infrarouge, et offrant un très fort pouvoir discriminant entre les différents éléments d’une scène. Quant à l’imagerie laser 3D « active », elle permet de reconstituer une scène en 3D par balayage d’un faisceau laser et analyse du signal rétrodiffusé (et fonctionne même la nuit ou par temps brumeux).

Exemple d'image laser 3D
Image laser 3D
 

Pour faciliter l’accès à ces technologies et en maîtriser la complexité, l’Onera fournira à ses partenaires et clients les outils d’exploitation - bases de données, traitement et chaînes d’exploitation informatique - ainsi que l’accompagnement nécessaire (formation, partenariat de recherche…). L’organisation des campagnes aéroportées « de l’idée au résultat finalisé », l’évaluation des performances en vol, la qualification expérimentale des traitements et des résultats font partie du service assuré par LIMA.

LIMA est adossé aux moyens aéroportés de l'Onera et de ses partenaires : drones Onera Ressac et AJS, motoplaneur Onera Busard, pods Sethi (AVdef ), IGN, Safire...


Trois moyens Onera associés à LIMA : le drone Ressac, le motoplaneur Busard, Sethi
Trois moyens Onera associés à LIMA : le drone Ressac, le Busard, Sethi
 

Les champs d’applications sont variés :

  • l’agriculture, la foresterie, la gestion de l’eau
  • le développement durable (efficacité énergétique des bâtiments, impact anthropique)
  • le développement urbain (cartographies thématiques, optimisation du trafic ou de l’éclairage urbain, biodiversité)
  • l’environnement (qualité de l'air et des eaux, caractérisation des émissions polluantes)
  • les risques (pollutions, accidents industriels, inondations, feux de forêt)
  • la défense et la sécurité (surveillance de site, de frontières, renseignement...)
  • les sciences de l'univers, la météorologie, l’archéologie
  • la prospection des ressources (énergie, eau…)
     

LIMA, c’est  un véritable centre de recherche en exploitation d’images multicapteurs situé sur le centre de Toulouse de l’Onera, dont la salle d’exploitation est ouverte aux partenaires. C’est aussi des moyens d'étalonnage en vol et de validation sur site :

  • des moyens de mesures terrain
  • un site de référence instrumenté de 70 hectares : le Fauga-Mauzac
  • une infrastructure mobile en France et à l’international



Moyens mobiles de LIMA pour la caractérisation atmosphérique
 

LIMA est financé à hauteur de 6,85 millions d’euros dont 4,12 millions par le Fonds européen de développement régional (FEDER), le contrat de projets Etat Région Midi-Pyrénées, Toulouse Métropole.

Voir aussi l'exposé de Bernard Rosier, directeur de la plateforme LIMA

Contact : Bernard.Rosier \@/ onera.fr

Partager cet article

Repost0
5 juillet 2013 5 05 /07 /juillet /2013 12:55
La base d'essais laser LIMA au Fauga-Mauzac , vue par imagerie laser 3D - photo ONERA

La base d'essais laser LIMA au Fauga-Mauzac , vue par imagerie laser 3D - photo ONERA



 

Le 4 juillet 2013 - ONERA

 

Aujourd’hui, au centre ONERA du Fauga-Mauzac, est inaugurée LIMA, une plateforme qui offre aux laboratoires et entreprises des services pour développer l’utilisation des nouvelles technologies d'imagerie aéroportée et faciliter l’innovation dans le traitement de l’information. Cette inauguration a lieu en présence des partenaires notamment institutionnels qui ont permis cet investissement clé pour la région Midi-Pyrénées : Henri-Michel Comet, Préfet de la Région Midi-Pyrénées et de la Haute-Garonne, Jean Tkaczuk, représentant Martin Malvy, ancien ministre, Président de la Région Midi-Pyrénées et Thierry Cotelle, représentant Pierre Cohen, Maire de Toulouse, Président de Toulouse Métropole. Ils étaient accueillis par le Président de l’ONERA, Denis Maugars. « L’ONERA est heureux d’inaugurer aujourd’hui la plateforme régionale LIMA en présence de l’ensemble des acteurs de ce projet. Je tiens tout particulièrement à remercier la Préfecture de la Haute-Garonne, la Région Midi-Pyrénées et Toulouse Métropole de leur confiance et de leur engagement dans ce projet, et de permettre ainsi à l’ONERA de démontrer son aptitude à mettre la science et l’innovation au service de l’industrie, des grands groupes comme des PME», a déclaré Denis Maugars, Président Directeur Général de l’ONERA.

LIMA, le Laboratoire d’ Imagerie Multicapteurs Aéroportée, est une plateforme de moyens de mesure multicapteurs – aéroportés et au sol – et de moyens informatiques d’exploitation associés. LIMA est financé à hauteur de 6,85 millions d’euros dont 4,12 millions par le Fonds européen de développement régional (FEDER), le Contrat de Projets Etat Région Midi-Pyrénées, Toulouse Métropole et 2.7 millions d’euros par l’ONERA.


La plateforme LIMA est appelée à jouer un rôle structurant dans la région, à travers un double objectif.

Celui de faciliter l’accès aux nouvelles technologies d'imagerie aéroportée, en particulier l’imagerie spectrale ou 3D à très haute résolution spatiale (décimétrique), par des actions de formation et la mise en place de partenariats avec d’autres acteurs de la recherche ou des industriels. Mais également de développer les usages de ces nouvelles technologies d'imagerie aéroportée  et favoriser ainsi le passage de la recherche amont au niveau applicatif.


Un vecteur d’innovation pour les PME régionales

Plusieurs PME régionales, dont Magellium et Leosphere, présentes lors de l’inauguration, sont déjà intéressées par ces domaines à fort potentiel technologique.

Cette plateforme s’adresse à de nombreux secteurs d’activité, comme :
 

  • l’agriculture, la foresterie, la gestion de l’eau
  • le développement durable (efficacité énergétique des bâtiments, impact anthropique)
  • le développement urbain (cartographies thématiques, optimisation du trafic ou de l’éclairage urbain, biodiversité)
  • l’environnement (qualité de l'air et des eaux, caractérisation des émissions polluantes)
  • les risques (accidents industriels, inondations, feux de forêt)
  • la défense et la sécurité (surveillance de site, de frontières, renseignement...)
  • les sciences de l'univers, la météorologie.
     

La plateforme LIMA : une offre complète et cohérente de télédétection aéroportée

LIMA et ses partenaires du monde de la recherche et de l'industrie mettent à disposition une offre complète et cohérente de télédétection aéroportée, de la définition amont d'une application au transfert industriel, en passant par les étapes de démonstration théorique et expérimentale.

  • Campagnes de télédétection : mesures aéroportées, mesures de validation sur le terrain, fourniture des produits et aide à l'exploitation des résultats.
  • Aide au développement et à la validation théorique et expérimentale d’outils d’exploitation de l’imagerie aéroportée.
  • Support à l'industrialisation de chaînes d'exploitation et développement de services.
  • Formation et expertise en imagerie embarquée hyperspectrale et Infrarouge, imagerie laser 3D, lidar atmosphériques.


A propos de LIMA

LIMA est une plateforme de recherche qui comprend :

  • une infrastructure mobile de moyens de mesure de terrain pour la validation expérimentale. Elle intègre un sondeur micro-onde et trois lidars à balayage 3D - pour la mesure des champs de vent, d’humidité, d’aérosols, de température- des capteurs pour caractériser les propriétés optiques et thermiques des surfaces, des outils de relevé 3D d’un site. A LIMA, l’ONERA adjoint des capacités aéroportées de mesure hyperspectrale à la pointe de la technologie, allant du visible à l’infrarouge thermique.
  • Un centre informatique d’exploitation des données pour constituer un catalogue de bases de données de mesures, une base de traitements de références et des outils de modélisation.
  • Un site expérimental de 70 hectares, instrumenté pour la télédétection aéroportée, et localisé sur le centre Onera du Fauga-Mauzac.

 

À propos de l’ONERA

L’ONERA est le premier acteur français de la R&T aéronautique, spatiale et de défense (ASD). Etablissement public (EPIC), créé en 1946, sous tutelle du Ministère de la Défense, L’ONERA compte 2 109 salariés dont 263 doctorants. Il est le seul acteur en France à s’être doté des compétences scientifiques nécessaires pour traiter des problématiques complexes propres au secteur ASD. Avec un parc de moyens d’expérimentation unique en Europe, il met ses compétences au service des agences de programmes, des institutionnels, des grands industriels et des PME-PMI. Son modèle atypique de recherche partenariale, labellisé Carnot, lui a permis de réaliser un volume d’activités de 243 millions d’euros en 2012 dont 53% d’activités sur contrat. Force d’innovation, d’expertise et de prospective, l’ONERA a contribué aux plus grands succès de l’aérospatial : Ariane5, gammes Airbus et Eurocopter, Rafale, Falcon 7X, le radar de veille spatiale Graves, le Very Large Telescope, etc. www.onera.fr

Partager cet article

Repost0
4 juillet 2013 4 04 /07 /juillet /2013 17:55
Un battlelab à l'Onera. Avec R. Cuisinier, expert simulation de défense

03.07.2013 Podcasts ONERA

 

Pour s'assurer qu'un système de défense sera efficace sur les théâtres d'opérations, il existe une solution: le battlelab. C'est un moyen informatique capable de simuler le champ de bataille avec le réalisme le plus poussé qu'on puisse imaginer.

 

à écouter ICI

 

Conception et évaluation des performances des systèmes - DCPS

Partager cet article

Repost0
25 juin 2013 2 25 /06 /juin /2013 17:55
 Système d'antennes aéroporté CARGESE, emblématique de la collaboration aboutie entre l'ONERA et le DSO au sein de SONDRA

Système d'antennes aéroporté CARGESE, emblématique de la collaboration aboutie entre l'ONERA et le DSO au sein de SONDRA

25.06.2013 ONERA
 

Du 10 au 14 juin 2013 à Hyères, une centaine de personnes du laboratoire commun franco-singapourien SONDRA étaient réunies pour le 3e Workshop SONDRA. Les thèmes en étaient la modélisation électromagnétique, le radar et la télédétection.

 

SONDRA est un laboratoire commun regroupant des compétences de l’Onera, de Supelec (Ecole supérieure d’électricité), de l’Université nationale de Singapour (NUS) et du DSO, le centre national de R&D Défense de Singapour.

1/3 des participants étaient singapouriens. Quelques représentants du Brésil, des Etats-Unis et de l’Allemagne assistaient au workshop. Côté français, en plus des partenaires ONERA et Supélec, Thales et  la DGA étaient représentés en bon nombre.

Ce workshop a montré de façon éclatante que Singapour avance bien sur les thématiques  liées aux nouveaux concepts de radar, notamment grâce à ses partenaires français, non seulement en recherche mais également en transfert vers la R&D, comme en témoigne la réalisation de l'antenne CARGESE (voir photo).

Dans SONDRA, l'ONERA  joue complètement son rôle de passeur entre la recherche et le développement.  Le workshop en lui-même était une grande réussite : l’ONERA, avec ses partenaires, a su l’animer avec brio et surtout y injecter des scientifiques de haut niveau  qui pourront saisir des opportunités d'échange et de collaboration au sein de l'alliance SONDRA.

Après bientôt 10 ans d’existence pour SONDRA et 15 ans pour le partenariat ONERA - DSO, la collaboration est scientifiquement reconnue sur la scène internationale, avec une vraie capacité à animer et établir des liens avec d’autres acteurs du domaine.

 

Liens

Partager cet article

Repost0
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 17:55

http://www.ixarm.com/IMG/vignette/arton1669.jpg

 

07.02.2013 ONERA

 

Après la plus petite caméra infrarouge cryogénique du monde fin 2011, les ingénieurs de recherche de l’Onera dévoilent une nouvelle première mondiale : le tri de photons selon leur longueur d’onde, à une échelle micrométrique.

Ce système révolutionne les compromis habituels entre sensibilité et polychromie inhérents au filtrage standard, puisque cette technique de tri permet de récupérer et d’utiliser tous les photons incidents, alors que le filtrage « perd » des photons. En pratique, le tri est assuré par des nano-antennes situées sur une même surface, ce qui permet d’envisager la miniaturisation des pixels à l’échelle de la longueur d’onde. Les performances en matière de sensibilité et de résolution sont inégalables.

 

Principe du filtrage spectral : les filtres ne laissent passer qu’une seule couleur (ou longueur d’onde. Avec 2 couleurs, 50% du rayonnement est perdu.
 

 

Principe du filtrage spectral : les filtres ne laissent passer qu’une seule couleur (ou longueur d’onde. Avec 2 couleurs, 50% du rayonnement est perdu.

 

Principe du tri spectral : les nano-antennes ont un effet d’entonnoir (funneling) sur les flux de photons et captent 100% du rayonnement correspondant à leur longueur d’onde, qu’elles transmettent au pixel correspondant : sensibilité deux fois plus importante qu’avec le tri (pour deux couleurs).


Principe du tri spectral : les nano-antennes ont un effet d’entonnoir (funneling) sur les flux de photons et captent 100% du rayonnement correspondant à leur longueur d’onde, qu’elles transmettent au pixel correspondant : sensibilité deux fois plus importante qu’avec le tri (pour deux couleurs).

 

Les premiers démonstrateurs de ce principe sont nés dans le laboratoire Onda de l’Onera (opto-électronique des nanomatériaux et dispositifs associés), de travaux communs au Dota (département Optique théorique et appliquée de l’ONERA) et au CNRS / LPN (Laboratoire de Photonique et de Nanostructures). Les recherches se sont appuyées sur des financements de l’ANR et de ONERA : le Carnot Antares et le projet Intrepid. Les thèses de Charlie Koechlin et de Patrick Bouchon ont grandement contribué à ces résultats.

 

Il est prévu de poursuivre ces travaux par la réalisation d’un démonstrateur technologique, une caméra à vision discriminante informant sur la « couleur infrarouge », donc sur la nature des matériaux ou des gaz observés. Une telle caméra pourra intéresser la défense ou la surveillance de l’environnement (détection de polluants par exemple).

Rendez-vous avec un prototype d'ici 2014 !

 

vue de pixels carrés formés chacun de quatre nano-antennes carrées               

 

A gauche, vue de pixels carrés formés chacun de quatre nano-antennes carrées,
A droite, vues de côté, les nano-antennes dimensionnées pour sélectionner les longueurs d'onde infrarouge de 7.58, 8.17, 8.9 et 9.47 µm.
 

Pour recevoir notre actualité, abonnez vous  à notre newsletter ONERA FLASH ( www.onera.fr/onera-flash)
Suivez-nous sur twitter : twitter.com/#!/onera_fr

Partager cet article

Repost0
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 07:35
Optique – La plus petite caméra infrarouge cryogénique du monde

 

18.10.2012 ONERA

 

Sans attendre la fin de sa thèse à l'Onera, Florence de la Barrière – docteur et prix de thèse ONERA 2012 - a achevé la réalisation d'une caméra extrêmement compacte adaptée à une fabrication industrielle.  

 

La caméra sur puce infrarouge développée dans le cadre d’une thèse à l’ONERA par Florence de la Barrière  est en rupture technologique avec les systèmes infrarouge existants : le système optique complet est intégré sur le détecteur infrarouge cryogénique lui-même. La caméra, extrêmement compacte (longueur totale 4 mm), dotée d’un très grand champ d’observation (égal à 120°), est adaptée à une éventuelle fabrication industrielle à l’échelle du wafer.

 

L’objectif est la réalisation d’une caméra infrarouge haute performance ultra-compacte pour des applications de surveillance ou d’aide au pilotage. La compacité permettra de diffuser une capacité d’observation infrarouge vers des systèmes à faible capacité d’emport comme les drones ou les véhicules légers.

 

Florence de la Barrière a reçu le prix des doctorants Onera pour ces travaux, menés avec le Cea Leti et financés dans le cadre d’un programme d’étude amont de la DGA. La revue internationale Applied Optics a également retenu la caméra pour faire sa couverture du numéro du 10 mars 2012, à l’occasion de la publication des travaux

 

Pour recevoir notre actualité, abonnez vous  à notre newsletter ONERA FLASH ( www.onera.fr/onera-flash)
Suivez-nous sur twitter : twitter.com/#!/onera_fr

Partager cet article

Repost0
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 08:55
L’ONERA, fer de lance de la nanophotonique

 

06.06.2012 - ONERA - Nanotechnologies

 

L'ONERA, acteur majeur de l'innovation en matière de d'optoélectronique à l'échelle nanométrique, impulse la création d'un club Nanophotonique au niveau national.
 

L’ONERA a impulsé la création du club Nanophotonique* de la Société Française d’Optique, consacrée à l’occasion du colloque OTAN « Plasmonique pour la détection et l’émission de lumière » qui s’est tenu à l’école Polytechnique le 18 mai 2012. Ce club vise à être, pour cette techno-science à la fois jeune et d'une grande maturité scientifique, un lieu d’échanges entre acteurs académiques, industriels et agences. L'objectif est de mutualiser les outils et les méthodes, de proposer des concepts innovants, de développer conjointement connaissance et savoir-faire pour des systèmes de très faible dimensionnalité.


Quelques applications de la nanophotonique en développement à l'ONERA avec le CNRS/LPN, partenaire clé sur cette thématique :
- "vitrail infrarouge", mosaïque de filtres nanostructurés
- "or noir", réseau de nano-antennes en or permettant d'absorber totalement la lumière dans une gamme de couleurs
- "entonnoir à photons", mécanisme permettant de focaliser la lumière dans des nano-résonateurs

 

*La nanophotonique, ou nano-optique, est l'étude de la lumière et de ses interactions avec la matière à des échelles nanométriques. Elle désigne aussi l’ensemble des nanotechnologies optroniques tirant parti des phénomènes propres à cette échelle. La nanophotonique présente un potentiel fort de rupture pour un certain nombre d’applications dont, par exemple, l'émission et la détection de photons et la connectique opto-électronique.

Partager cet article

Repost0
12 octobre 2010 2 12 /10 /octobre /2010 07:50
Sécurité - Un projet de recherche européen pour améliorer la surveillance maritime

12.10.2010 - ONERA.fr

 

Le projet de recherche européen I2C, qui vise à développer un système global de surveillance maritime, a été lancé le 12 octobre. Ce système a pour ambition de détecter en temps réel et quelque soit les conditions maritimes les comportements suspects des navires sur une grande zone maritime. Associé à ce projet, l’Onera apporte son expertise en traitements, radars, porteurs, une participation qui confirme l’engagement de l’Onera en matière de sécurité.

I2C est un projet de recherche européen sur 4 ans pour la mise au point d’un système intégré de surveillance maritime. Le projet, porté par DCNS, mobilise 20 partenaires européens dont 4 centres de recherche (Onera, IRIT, Armines CRC et Joint Research Centre) 6 industriels (DCNS, Rockwell Collins, Furuno, ASTRA, Techcom services, Spacetec, Kongsberg Northcontrol), et 9 PME.

LIre la suite (Fichier Pdf)

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories