Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 juin 2016 2 21 /06 /juin /2016 12:55
14 juillet 2016 : collecte de sang au musée de l’Armée à Paris au profit des militaires blessés et des patients traités dans les hôpitaux militaires

 

La traditionnelle collecte de sang organisée à Paris à l’occasion des cérémonies du 14 juillet se déroulera de 10 heures à 17 heures en salle Turenne du musée de l’Armée (Hôtel national des Invalides, Paris 7ème).

 

L'Association des entreprises partenaires de la Défense propose une nouvelle fois de s'associer à cette cause en effectuant un don classique (« sang total ») sous réserve d'être apte et volontaire.

Il est possible de faire un don classique jusqu'à 70 ans. Si vous avez des questions, vous pouvez contacter un médecin du Centre de transfusion sanguine des armées (CTSA) au 01 41 46 72 24.

N'oubliez pas d'apporter votre carte de donneur ou une pièce d'identité officielle.

Accès direct à la salle Turenne par la Cour d'honneur des Invalides. Ancien réfectoire des Invalides, les hautes peintures murales du XVIIe siècle de la salle Turenne illustrent la gloire des campagnes militaires de Louis XIV et rendent compte de toute la magnificence du Grand Siècle.

 

Si vous n’êtes pas disponible le 14 juillet à Paris, vous pouvez fort bien faire une promesse de don dans les semaines, voire les mois à venir, notamment durant la période d’été !

 

Accueil au Centre de transfusion sanguine des armées de Clamart (Hauts de Seine) du lundi au vendredi de 8 heures 30 à 16 heures.

 

Informations et rendez-vous auprès du CTSA au 01.41.46.72.24

CTSA Clamart

1, rue du lieutenant Raoul Batany

92140 Clamart

 

Téléchargez la plaquette présentant le CTSA, son expertise et les modalités de don :

pdfLIEN

Repost 0
21 janvier 2016 4 21 /01 /janvier /2016 08:55
Saison musicale du musée de l'Armée


18/01/2016 Sources : SGA / DMPA

Calendrier des concerts aux Invalides.

 

Concerts du premier trimestre 2016, en partenariat avec le ministère de la défense (SGA/DMPA) pour certaines dates :

  • 17 janvier à 16h30 - cathédrale Saint-Louis des Invalides :  Cycle commémorations - Bruits de guerre, cyprès et lauriers.
  • 22 janvier à 12h15 - Grand Salon : Cycle Premières Armes - Session Jeunes Talents - Piano à quatre mains.
  • 29 janvier à 20h - Grand Salon : Cycle commémorations - Muye Wu.
  • 1er février à 20h - Grand Salon : Cycle Festival Vents d’Hiver - Joutes instrumentales I.
  • 5 février à 12h15 - Grand Salon : Cycle Festival Vents d’Hiver - Quintette Altra .
  • 5 février à 20h - Grand Salon : Cycle Festival Vents d’Hiver - La flûte dans tous ses états.
  • 8 février à 20h - Grand Salon : Cycle Festival Vents d’Hiver - Joutes instrumentales II.
  • 11 février à 20h - cathédrale Saint-Louis des Invalides : Cycle Festival Vents d’Hiver - Dynastie Pierlot père et fils.
  • 15 février à 20h - Grand Salon : Cycle Festival Vents d’Hiver - Joutes instrumentales III.
  • 19 février à 12h15 - Grand Salon : Cycle Festival Vents d’Hiver - Saxophones en folie.
  • 3 mars à 20h - cathédrale Saint-Louis des Invalides : Cycle Lauréats des Victoires de la Musique Classique - Quatuor Debussy et Marie-Josèphe Jude.
  • 17 mars à 20h  - cathédrale Saint-Louis des Invalides : Cycle Premières Armes - Schubert, La jeune fille et la mort.
  • 23 mars à 20h - cathédrale Saint-Louis des Invalides : Cycle Lauréats des Victoires de la Musique Classique. - Ophélie Gaillard, ferveur et virtuosité à Venise.

 

Pour assister aux concerts du musée de l'Armée, un billet (exonéré ou payant) est obligatoire.

Les billets des concerts sont en vente aux comptoirs d'accueil billetterie nord (côté entrée esplanade des Invalides, sous la voûte d'honneur) et sud (côté place Vauban).

Horaires d'ouverture des billetteries : de 10h à 16h30, du 1er novembre au 31 mars ; de 10h à 17h30, du 1er avril au 31 octobre.

 

Pour tout concert en soirée, réouverture de la caisse 1h avant le début du concert.

Vente en ligne : http://billetterie.musee-armee.fr

Cas particulier des invitations : confirmation téléphonique préalable impérative au +33 (0)1 44 42 32 72 du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 16h.

________

Pour en savoir plus :

Musée de l'armée : www.musee-armee.fr

 

Repost 0
16 décembre 2015 3 16 /12 /décembre /2015 14:55
photo RP Defense

photo RP Defense

 

16/12/2015 Par Lefigaro.fr avec Reuters

 

Un inconnu au volant d'une voiture de société a forcé l'entrée principale des Invalides à Paris. A 11 heures 25, la voiture débouche du pont Alexandre III, force le barrage du bâtiment et s'enfonce dans la cour d'honneur des Invalides. Plusieurs sentinelles se lancent à ses trousses. Un gendarme fait alors usage de son arme à une dizaine de reprise. L'homme au volant du véhicule a tenté d'écraser des gendarmes. "Aucun blessé n'est à déplorer", a expliqué une source policière.

 

Ce dernier serait inconnu des services de police. Il est retenu dans une salle en attendant l'arrivé des enquêteurs. Une équipe de déminage a également été appelé pour inspecter le véhicule et vérifier qu'il ne contient pas de substance explosive.

Repost 0
14 octobre 2015 3 14 /10 /octobre /2015 11:55
L'âge d'or de la cavalerie: Du Moyen Âge au XXe siècle


01.10.2015 amazon.fr

De la bataille d'Azincourt (1415) au début de la guerre de 1914, le cavalier est resté l'archétype du guerrier, et la cavalerie une arme déterminante sur le champ de bataille. A la cavalerie lourde destinée à enfoncer les lignes ennemies s'ajoute à la Renaissance une cavalerie légère procédant par courtes charges afin de harceler l'ennemi. Pour garantir leur efficacité, il est indispensable de différencier les qualités des chevaux : lourds et robustes pour les cuirassiers, vifs, rapides et légers pour les hussards et les dragons. C'est le rôle des haras royaux créés au XVIIe siècle afin d'améliorer la qualité de l'élevage. Au XVIIIe siècle, l'instruction des cavaliers devient permanente avec la construction des grands manèges de Lunéville, Paris et Saumur. Napoléon réorganise la cavalerie et lui donne un rôle décisif. La Grande Armée est grande consommatrice de cavaliers et de chevaux, qu'il faut renouveler après les hécatombes des batailles. Des 30 000 chevaux de la campagne de Russie, il ne revient que le dixième. Le XIXe siècle est ponctué par le souvenir des grandes charges héroïques, la charge de la brigade légère en Crimée, celles des cavaliers de Reichshoffen pendant la guerre de 1870... Les derniers assauts, désespérés, sont ceux du début de la guerre de 1914. Seul ouvrage illustré de référence sur l'histoire de la cavalerie, ce livre nous dévoile l'incroyable richesse des archives de la Défense et des collections du musée de l'Armée. Une grande partie des illustrations a été spécialement photographiée pour cette publication.

 

  • Editeur : Gallimard (1 octobre 2015)
  • Collection : Albums Beaux Livres
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070146847
  • ISBN-13: 978-2070146840
Repost 0
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 16:55
photo Musée de l'Armée

photo Musée de l'Armée


06.10.2015 par Philippe Chapleau - Lignes de Défense
 

Jean-Yves Le Drian a inauguré ce matin [6 Oct.] l'exposition Chevaliers et bombardes au musée de l'Armée. Bombarde? Rien à voir avec la Bretagne!

La bombarde en question, c'est celle qui tonne (quoi que...), qui canonne...

Le ministre s'est interrogé: "Comment comprendre – je dirais même, comment accepter – qu’un grand musée d’histoire comme le musée de l’Armée, ne dise rien ou si peu de la guerre froide, de la colonisation et de la décolonisation, ou encore les engagements militaires les plus récents de la France ?"

Il a bien sûr répondu (c'est moi qui souligne):"La singularité des musées d’histoire réside dans leur fragilité. S’ils n’évoluent pas en même temps que leur époque, ils sont condamnés à s’effacer. A cet égard, nous sommes ici devant un risque réel. Le décalage entre notre époque et les périodes les plus récentes évoquées par le parcours permanent du musée s’accroît d’année en année. Comment comprendre – et je le redis, comment accepter – que les opérations extérieures ne soient pas évoquées à l’endroit même où la Nation honore ceux qui sont tombés en son nom ? Comment ne pas regretter que le fait colonial et ses conséquences, si importantes pour la France aujourd’hui, ne soient pas développés ? A chaque fois, une même question : comment un peuple, des citoyens, peuvent-ils comprendre l’époque dans laquelle ils vivent, et penser leur avenir, dans l’ignorance de leur passé le plus récent ? Ici, le musée de l’Armée a un rôle à jouer bien plus grand encore que celui qu’il remplit aujourd’hui."

Donc, le musée de l'Armée va faire de la place pour la période récente de notre histoire militaire.

 

D'où le projet d'extension lancé par JYLD qui veut "conduire une réflexion globale sur la distribution des espaces au sein de l’Hôtel national des Invalides, que je veux renforcer dans sa vocation de haut-lieu du rayonnement de nos armées. Dans ce cadre, elle identifiera les conditions d’une extension du musée de l’Armée, qui permettra de répondre aux deux défis majeurs que je viens d’évoquer. Une première feuille de route me sera remise d’ici la fin de l’année."

Repost 0
6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 07:55
D’Azincourt à Marignan. 1415-1515. Chevaliers et bombardes - musée de l’Armée à Paris


05/10/2015 Ministère de la Défense

 

Jean-Yves Le Drian inaugure l’exposition « D’Azincourt à Marignan. 1415-1515. Chevaliers et bombardes » à Paris.

 

Le mardi 6 octobre, Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, inaugurera l’exposition « D’Azincourt à Marignan. 1415-1515. Chevaliers et bombardes » au musée de l’Armée à Paris.

Ouverte au public du mercredi 7 octobre 2015 au dimanche 24 janvier 2016, cette exposition plonge le visiteur au cœur des grandes batailles qui ont marqué l’histoire, du Moyen Âge à la Renaissance, traversant les règnes, de Charles VI à François Ier, à la rencontre de figures comme Jeanne d’Arc ou le chevalier Bayard.

 

Note RP Defense : Voir le site dédié de l'exposition "Chevaliers et bombardes. D'Azincourt à Marignan, 1415-1515"

Repost 0
28 juillet 2015 2 28 /07 /juillet /2015 16:55
Exposition sur l'ordre de la Libération dans la cour d'honneur des Invalides, à Paris

 

27/07/2015 Sources : SGA/DMPA

 

Cette exposition est proposée du 27 juillet au 4 octobre 2015 par le musée de l'Armée en partenariat avec le musée de l'ordre de la Libération et le ministère de la défense (SGA/DMPA).

 

Lire l’article

Repost 0
15 avril 2015 3 15 /04 /avril /2015 07:56
Visite guidée : exposition"Churchill - de Gaulle"


14 avr. 2015  Ministère de la Défense

 

Militaires et hommes politiques, "Churchill et de Gaulle" furent aussi écrivains, orateurs et dans le cas de Churchill, journaliste et peintre.
Les itinéraires croisés de ces deux grandes figures, à la fois alliés et frères ennemis, sont abordés au travers des objets, des peintures, des uniformes et des documents d’archives, dont certains inédits, réunis et présentés pour la première fois.
Un ensemble de dispositifs multimédias restitue le contexte militaire et historique.

Plus d'information :
Hôtel national des Invalides, Musée de l'armée, à Paris-
Exposition du 10 avril au 26 juillet 2015
www.churchill-degaulle.com

Repost 1
4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 12:55
Parution du guide des Invalides


 03/02/2015 Sources : SGA/DMPA

 

Indispensable pour aller à la découverte des collections du musée de l'Armée et du tombeau de Napoléon, ce guide est également traduit en anglais, en espagnol et en russe.

 

Chef-d’œuvre architectural dont le Dôme surplombe avec majesté le ciel de Paris, l'Hôtel des Invalides est un fascinant lieu de mémoire. Le destin de cet édifice est profondément lié à celui de trois grands personnages de l'histoire de France : Louis XIV, Napoléon Ier et Charles de Gaulle. En 1670, le Roi-Soleil ordonne sa construction pour accueillir ses anciens soldats. C'est ce lieu grandiose qui est choisi en 1840 par Louis-Philippe, roi des Français, pour abriter le tombeau de Napoléon, lorsque la décision est prise de faire revenir les cendres de l'Empereur depuis l'île britannique de Sainte-Hélène. L'Hôtel des Invalides abrite aujourd'hui le musée de l'Armée qui retrace l'histoire militaire de la France, resituée dans le contexte européen et mondial, depuis les guerres du Moyen Âge jusqu'aux conflits du XXe siècle, en passant par l'épopée napoléonienne. Ce guide, conçu et écrit par les équipes du musée de l'Armée, donne toutes les clés pour comprendre ce monument hors du commun. ( www.artlys.fr)

 

Ouvrage : "Les Invalides : le Musée de l'armée, le tombeau de Napoléon"

Disponible à la boutique du musée de l'Armée

Musée de l'Armée
Hôtel national des Invalides
129 rue de Grenelle
75007 Paris

Métro / RER : station Invalides

________

Pour en savoir plus :

Musée de l'Armée : www.musee-armee.fr

 

Repost 0
4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 06:55
photos ECPAD

photos ECPAD

 

02.02.2014 par Olivier Berger, grand reporter à La Voix du Nord.

 

A l'occasion du centenaire de la création de la Section photographique des armées, son héritier, l'Etablissement de communication et de production audiovisuelle de la défense (ECPAD) et le musée de l'Armée proposent une exposition exceptionnelle, visible à partir du 10 février et jusqu'au 6 avril à l'hôtel des Invalides à Paris (entrée libre de 10 h à 18 h).

 

Suite de l’article

Repost 0
16 décembre 2014 2 16 /12 /décembre /2014 17:55
Les révolutions de l’uniforme

16 déc. 2014 DICoD

Mercredi 10 décembre 2014, une conférence-débat sur « Les révolutions de l’uniforme » s’est tenue au musée de l’Armée à Paris.


Premier fabricant d’uniformes, le groupe Marck, à travers la société Balsan, fut à l’origine de la mise au point de l’uniforme Bleu Horizon, uniforme emblématique porté par les Poilus pendant la Première Guerre mondiale. Cette conférence portait justement sur l’histoire du groupe Marck et sa relation avec l’armée depuis sa création en 1850. Historiens, sociologues, militaires et industriels ont ainsi débattu sur la symbolique de l’uniforme, les méthodes de production, et l’évolution de l’uniforme Bleu Horizon jusqu’à nos jours...

Repost 0
5 décembre 2014 5 05 /12 /décembre /2014 12:55
Fête de la Sainte-Barbe : démonstrations d'artillerie aux Invalides, les 6 et 7 décembre


04/12/2014 Sources : SGA/DMPA

 

Le musée de l'Armée met à l'honneur l'histoire militaire en fêtant la Sainte-Barbe, patronne des artilleurs, avec l'École d’Artillerie de Draguignan et sa fanfare.

 

Chaque année, le musée de l’Armée organise un événement unique autour de la patronne des artilleurs avec une présentation de manœuvres de canons dans la cour d’honneur des Invalides. Avec le concours de l’École d’Artillerie de Draguignan, l’édition 2014 mettra en avant l’artillerie déployée au cours de la Grande Guerre, avec notamment la présentation de deux canons de 75 mm modèle 1897. Le premier sera montré tracté par un attelage de six chevaux de race postier breton et le second présenté dans une version à traction automobile. Les deux pièces seront servies par des soldats vêtus de la célèbre tenue bleu horizon des poilus !

Rythmée par la musique de la fanfare de l’École d’artillerie, cette journée offrira aux spectateurs une occasion unique de découvrir l’histoire de l’artillerie française du XVIIIe siècle à nos jours, du canon Gribeauval au CAESAR (Camion équipé d’un système d’artillerie). Un livret-jeu destiné aux plus jeunes sera distribué gratuitement aux accueils du musée ou téléchargeable en ligne.

"Fête de la Sainte-Barbe"

Samedi 6 et dimanche 7 décembre 2014 (de 14h30 à 17h)

Cour d'honneur de l'Hôtel national des Invalides
129 rue de Grenelle
75007 Paris

Métro / RER (station Invalides)

Accès libre

________

Pour en savoir plus :

Musée de l'Armée : www.musee-armee.fr

Repost 0
8 décembre 2013 7 08 /12 /décembre /2013 17:55
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée

08.12.2013 par RP Defense

 

Fêté le 4 décembre, sainte Barbe est la patronne des artilleurs. Chaque année le musée de l'Armée organise, en collaboration avec l'Ecole d'Artillerie de Draguignan et sa fanfare, un week-end festif mèlant performances, reconstitution et présentation de matériels militaires.

 

La Sainte-Barbe - Musée de l'Armée

Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Fête de la Sainte Barbe au Musée de l'Armée
Repost 0
18 novembre 2013 1 18 /11 /novembre /2013 19:55
Le film Trois de Saint-Cyr projeté le 2 décembre au Musée de l'armée

18.11.2013 par P. CHAPLEAU Lignes de Défense

 

A ne pas manquer la projection aux Invalides le lundi 2 décembre 2013 à 14h30 du film "trois de Saint-Cyr" de Jean-Paul Paulin. Cette projection, organisée par les amis du musée du souvenir, à l’occasion des cérémonies traditionnelles du 2S, fête des Saint-Cyriens commémorant l’anniversaire de la bataille d’Austerlitz, sera suivie d’un débat avec Jean Tulard, historien et spécialiste de l’époque napoléonienne.

La version initiale du film, réalisé en 1939, avant la déclaration de la seconde guerre mondiale a fait l’objet d’une réédition en mai 2013.

Inscriptions: museedusouvenir@st-cyr.terre-net.defense.gouv.fr

Repost 0
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 12:55
photo Musée de l'Armée

photo Musée de l'Armée

 

Source musée de l'Armée

 

Le musée de l'Armée propose des évènements qui lui sont propres et de longue tradition. La fête de la Sainte-Barbe est l'une des manifestations de l'attachement du musée aux traditions militaires qui permettent de rassembler un large public dans la Cour d'Honneur des Invalides.

 

Fêté le 4 décembre, sainte Barbe est la patronne des artilleurs. Chaque année le musée de l'Armée organise, en collaboration avec l'Ecole d'Artillerie de Draguignan et sa fanfare, un week-end festif mèlant performances, reconstitution et présentation de matériels militaires.

 

Les origines de cette animation historique, qui est sainte Barbe?

 

La tradition se situe à Nicomédie, une ville de Turquie appelée aujourd'hui Izmit, en l'an 235. Belle et noble jeune fille, Barbe aurait été enfermée dans une tour par son père Dioscore. Il voulait en effet la soustraire aux sollicitations du monde. De retour d'un voyage, Dioscore apprend que sa fille s'est convertie au catholicisme. Il la livre alors au Gouverneur qui la fait supplicier et décapiter par Dioscore lui-même. A peine a-t-il terminé qu'il est frappé par la foudre, et immédiatement transformé en cendres. La tour, au cours des âges, finit par se confondre avec une poudrière. Sainte Barbe est ainsi devenue la Sainte Patronne des artificiers, des armuriers, des artilleurs et des mineurs, autant que des sapeurs-pompiers.

Repost 0
31 octobre 2013 4 31 /10 /octobre /2013 19:55
L'Indochine, au-delà des douleurs [au Musée de l'armée]

 

31/10/2013 Par Claire Bommelaer – LeFigaro.fr

 

Après l'Algérie, le Musée de l'armée explore un siècle de présence militaire française en Asie du Sud-Est.

 

Peut-on parler de manière ­apaisée de la colonisation et de son héritage? Après une grande exposition sur l'Al­gérie française en 2012, le Musée de l'armée remet les cartes sur table. Et aborde, cette fois-ci, l'histoire de ­l'Indochine, en racontant cent ans de présence de l'armée française, de la conquête au départ des troupes, en 1956. Le choix a été fait de traiter ce sujet délicat par le biais de l'histoire militaire, au détriment du processus politique, économique et culturel. Mais il ne faut pas s'y tromper: ce grand musée d'État poursuit sa volonté de mettre fin à un tabou français, alors qu'aucun autre ne s'y risque, exception faite des mémoriaux comme celui de Fréjus. «Il y a à peine dix ans, nous n'aurions pas pu monter une exposition comme celle-là, surtout aux Invalides», admet son directeur, le général Christian Baptiste. «Nous avons essayé de n'être ni procureur ni avocat, et de tenir un propos à équidistance entre l'hagiographie et la dénonciation», explique-t-il.

 

Suite de l'article

 

> Téléchargez le livret de visite Indochine. Des territoires et des hommes en francais

Repost 0
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 12:55
L' Indochine au musée de l'Armée

13 octobre 2013 Par Olivier Fourt

 

C'est la nouvelle grande exposition du musée de l'Armée aux Invalides. Elle est consacrée à la période coloniale en Indochine. De 1856 à la défaite de Dien Bien Phu. Elle regroupe près de 380 objets témoins de cette époque... « Indochine : des territoires et des hommes » sera inaugurée le mardi 15 octobre par le ministre de la Défense.

 

En avant-première, Olivier FOURT a pu glisser son micro dans les salles du musée...

CHR DEFENSE -13/10- Indochine Musée
(02:29)
 
 
Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Categories