Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 novembre 2016 4 10 /11 /novembre /2016 12:30
Chammal : les artilleurs appuient les forces irakiennes


10 nov. 2016 Ministère de la Défense

Opération Chammal : les artilleurs de la Task Force Wagram appuient les forces irakiennes et participent à la sécurisation des zones conquises aux alentours de Mossoul.

Repost 0
2 novembre 2016 3 02 /11 /novembre /2016 08:30
Au cœur de la coalition, la Task Force Wagram (artillerie) appuie les forces irakiennes

 

31 oct. 2016 https://www.youtube.com/watch?v=uSGf1d_AYsI
 

La Task Force Wagram (artillerie) assure différentes missions pour appuyer les forces irakiennes.

Repost 0
20 décembre 2015 7 20 /12 /décembre /2015 21:30
M109 howitzer IDF Artillery Corps

M109 howitzer IDF Artillery Corps

 

20 décembre 2015 Romandie.com (AFP)

 

Jérusalem - L'armée israélienne a déclaré dimanche avoir tiré des obus sur des cibles non précisées dans le sud du Liban, après la chute de roquettes en provenance du pays voisin sur le nord d'Israël.

 

Plus tôt, l'agence officielle libanaise avait fait état du tir depuis Israël de neuf obus d'artillerie sur le sud du Liban.

 

Les forces de défense israéliennes ont riposté avec des tirs d'artillerie (... ) après que des roquettes en provenance du Liban-Sud sont tombées plus tôt sur Israël, indique l'armée dans un communiqué.

 

Des sources militaires israéliennes ont indiqué à l'AFP qu'une des roquettes avait été localisée en Galilée. Aucun blessé n'a été rapporté.

 

Les mêmes sources ont indiqué que l'armée avait ordonné aux habitants de se rendre dans des abris.

 

Trois roquettes Katioucha ont été tirées dimanche sur le nord d'Israël à partir d'une région du sud du Liban qui est une place forte du mouvement chiite Hezbollah, avait indiqué plus tôt une source de sécurité libanaise.

 

Il pourrait s'agir de représailles après la mort samedi de Samir Kantar, une personnalité du Hezbollah qui avait été incarcérée pendant près de 30 ans en Israël, et qui a été tuée près de Damas dans un raid imputé à l'Etat hébreu selon le mouvement chiite.

Repost 0
20 décembre 2015 7 20 /12 /décembre /2015 21:30
Trois roquettes Katioucha tirées sur le nord d'Israël à partir du Liban

 

20 décembre 2015 Romandie.com (AFP)

 

Tyr (Liban) - Trois roquettes Katioucha ont été tirées dimanche après-midi sur le nord d'Israël à partir du Liban, a indiqué une source de sécurité libanaise.

 

Trois roquettes Katioucha ont été tirées depuis un village libanais situé à 5 km de la frontière avec Israël, a indiqué à l'AFP cette source.

 

Cette région du Liban sud est une place forte du mouvement chiite libanais Hezbollah qui a accusé dimanche Israël d'avoir tué un des membres dans un raid aérien en Syrie.

 

Les sirènes ont retenti dans le nord d'Israël et selon les premières informations, trois roquettes ont été tirées et l'armée cherche sur le terrain à localiser où elles sont tombées, a indiqué un communiqué militaire israélien.

 

La Force intérimaire des Nations unies au Liban (Finul) et l'armée libanaise tentent de leur côté de déterminer le lieu exact depuis lequel ont été tirées les roquettes.

Repost 0
8 décembre 2015 2 08 /12 /décembre /2015 12:55
Exercice Cerces Chargeur Tireur Mortier 120mm

8 déc. 2015 Armée de Terre

Un chargeur tireur sur mortier de 120mm explique son rôle lors d'une phase de tir.

Repost 0
6 décembre 2015 7 06 /12 /décembre /2015 08:55
photo 93e RAM - Armée de Terre

photo 93e RAM - Armée de Terre

 

28/11/2015 Armée de Terre

 

Plus qu'un sigle (camion équipé d'un système d'artillerie, alias CAESAR), je suis téléguidé par GPS, j’atteins 40 kilomètres de portée et je suis 100% mobile.

 

Découvrez les différentes étapes de la mise en œuvre du "canon automoteur à roues" par les hommes du 93e régiment d’artillerie de montagne à l’occasion de l’exercice annuel CERCES.

Repost 0
5 décembre 2015 6 05 /12 /décembre /2015 17:55
Immersion tir mortier - L'appui feu en action !

 

27/11/2015 Armée de Terre

 

Je pèse en moyenne 40 kilos et je peux parcourir plusieurs kilomètres. Pour assurer mon bon emploi, toute une équipe appelée « servants de pièce » est nécessaire. Je suis d'une robustesse extrême, léger et facilement projetable.

 

A travers cette vidéo tournée à l’occasion de l’exercice CERCES de la 27e BIM, découvrez mon parcours, de la bâche de stockage à la bouche des canons du 93e régiment d’artillerie de montagne.

Repost 0
4 décembre 2015 5 04 /12 /décembre /2015 13:55
Vive Sainte Barbe !

 

04/12/2015 armée de Terre

 

Le saviez-vous ? Aujourd’hui, c’est la fête chez les pompiers, les artilleurs et les sapeurs qui célèbrent Sainte-Barbe, leur patronne. Pourtant, qui connaît la légende de cette sainte ? Voici la vie de Sainte-Barbe.

 

Sainte-Barbe est fort jolie. Elle l’a toujours été. Si bien qu’elle est très courtisée. Mais elle, n’a d’amour que pour Dieu. Ce qui met son père, Dioscore, fort en colère. Refusant tous les plus riches partis, il l’enferme au cachot, au pain sec et à l’eau ! Mais rien n'y fait, bien au contraire. Barbara décide même d’approfondir sa foi chrétienne. Furieux, son père lui tranche la tête. Mais à peine l’a-t-il décapité, qu’un éclair le foudroie sur place.

 

Depuis, Sainte-Barbe est invoquée contre la foudre. Elle devient très vite la patronne des arquebusiers puis des canonniers, et de tous ceux qui manient le feu et les explosifs. Les artilleurs contemporains de même que les artificiers, les sapeurs du Génie et les pompiers, s’inscrivent dans cette tradition. Fêtée le 4 décembre, Sainte-Barbe est aujourd’hui synonyme de rassemblement et de cohésion.

Repost 0
4 décembre 2015 5 04 /12 /décembre /2015 08:55
La Sainte-Barbe

En 1979, Barbe a d’ailleurs été rayée du calendrier catholique et romain pour être remplacée par Barbara, son vrai nom en latin et en grec. Allez savoir pourquoi les Français sont les seuls à ne pas avoir adopté le nom originel de la Sainte… préférant garder Barbe !

 

25/02/2015 Ministère de la Défense

 

Le saviez-vous ? Derrière beaucoup de coutumes, usages, traditions et expressions militaires se cachent bien souvent des anecdotes insolites, amusantes ou historiques. Alors pour étoffer votre culture générale et briller le matin devant vos collègues à la machine à café, plongez-vous dans notre rubrique du mercredi. Aujourd’hui, la rédaction propose de vous conter l’histoire de l’une des saintes patronnes que l’on retrouve au sein des Armées : sainte Barbe.

 

Par la barbe de Merlin, qui est donc cette sainte Barbe ? Comme son nom ne l’indique pas, elle n’est pas la sainte patronne des barbiers et encore moins des raseurs…

 

Pour tout vous dire, et comme certains le murmurent déjà dans l’assistance, Sainte Barbe est, entre autres, la sainte patronne des pompiers, des artilleurs, des sapeurs, des canonniers, des artificiers, des ingénieurs de combat, des métallurgistes, des démineurs et autres corporations liées au feu ou au travail souterrain. Elle veille également sur les pétroliers militaires et l’École polytechnique. Et avant que ceux qui se trémoussent déjà sur leur chaise pour ajouter une corporation ne se manifestent, cette liste est loin d’être exhaustive… Pour être plus générale, sainte Barbe protège de la foudre, de la mort subite et est invoquée pour prévenir les accidents liés à l’explosion de la poudre à canon. Fêtée le 4 décembre, elle est aujourd'hui davantage synonyme de cohésion que de recueillement.

 

Pour ce qui est de sainte Barbe elle-même, qui est-elle donc ? Je vous le donne en mille… C’est une martyre ! Et cette dernière, comme ses pairs, a eu une mort plutôt… barbare ! Je vous laisse juger par vous-même...

 

Direction le IIIe siècle. Plus exactement vers l’an 235. A cette époque, Barbe est une jeune fille d’environ 16 ans. Elle vit en Asie Mineure, à Nicomédie, aujourd’hui la ville d’Izmit, dans l’actuelle Turquie. Barbe est belle comme le jour (c’est la légende qui le dit !) et son père, Dioscore, décide de l’enfermer dans une tour-prison-palais pour la protéger des demandes en mariage qui pleuvent sur elle. Mais sa beauté n'est pas la seule cause de son isolement : Barbe croit intensément en Dieu, et à cette époque, la foi chrétienne n’est pas très bien vue dans cette magnifique contrée… Dioscore s’absente, et Barbe profite de ce laps de temps pour approfondir en secret sa foi chrétienne : apparition du Christ, baptême, et BTP sont au programme, puisqu’elle entreprend de faire percer une 3e fenêtre à son donjon, afin de symboliser la Trinité. A son retour, Dioscore entre dans une colère monumentale en comprenant l’importance des croyances de sa fille. En bon père cruel qui se respecte, il met le feu à la tour. Barbe réussit à s’enfuir, avant d'être rattrapée par son cher papa qui l’enferme de nouveau dans un donjon (un peu moins luxueux que le précédent) avant de la livrer au gouverneur. Barbe est alors jugée et suppliciée. Portée par sa foi et les interventions divines qui la guérissent et la protègent des douleurs, elle refuse d’abjurer la religion chrétienne. Les tortures s’enchaînent, pour finalement aboutir à la décapitation, un certain… 4 décembre ! Son père se porte volontaire pour mettre fin à la vie de la jeune Barbe. Son geste accompli, il est aussitôt frappé par la foudre et retombe en un petit tas de cendres.

 

On comprend maintenant le rapport entre une jolie jeune fille torturée et la foudre, le feu et autres explosions…

Repost 0
1 décembre 2015 2 01 /12 /décembre /2015 19:30
photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

 

30/11/2015 Sources : Etat-major des armées

 

Observer, détecter, dissuader et protéger, telles sont les missions quotidiennes des artilleurs de l’opération Daman. Ils assurent une surveillance constante, 24 h sur 24 et 7 jours sur 7, de l’espace aérien de la zone d’opération de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL).

 

La section sol-air très courte portée, armée par la batterie du 35erégiment d’artillerie parachutiste, a pour mission de surveiller l’espace aérien du Sud-Liban en coordination avec la Task Force448, composante maritime de la FINUL.

 

Grâce à ses radars de détection sol-air, les artilleurs de la Force commander reserve (FCR) sont ainsi en mesure de détecter et d’identifier tout aéronef, qui survolerait la zone d’opération. Ses missiles Mistral assurent la protection des emprises françaises situées au Sud-Liban face à d’éventuelles menaces aériennes.

 

Présente depuis 1978 au Liban, la France est l’un des principaux pays contributeurs de la FINUL, avec près de 900 soldats déployés en permanence dans le cadre de l’opération Daman. La grande majorité d’entre eux arme la FCR qui est directement placée sous les ordres du général commandant la FINUL et est en mesure d’agir au profit de tous les contingents déployés sur l’ensemble de la zone d’action, dans le cadre de la résolution 1701. Le volet naval de cette mission comporte en permanence plusieurs frégates déployées en force constituée (la Task Force 448). Leur mission : surveiller les approches maritimes du Liban et empêcher l’introduction d’armes par la mer.

photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

Repost 0
28 octobre 2015 3 28 /10 /octobre /2015 12:55
Artillerie et instruction militaire opérationnelle : le renouveau.

 

23 octobre 2015 L’écho du champ de bataille

 

Les théâtres d’opérations contemporains soulignent la nécessité de mettre en œuvre des missions d’assistance militaire opérationnelle (c’est-à-dire l’aide technique et l’expertise auprès d’armées étrangères) rénovées et en adéquation avec le besoin dans les conflits du moment. En outre, ces déploiements interviennent, dans un contexte multinational voire international en Coalition (Irak), auprès de partenaires régionaux (Afrique) ou à proximité d’autres armées (Syrie et Russie).

Ainsi, les principaux acteurs observés engagent, aux côtés de leurs équipes de « conseillers », des capacités nationales de feux indirects. Complémentaires de l’appui air-sol et des hélicoptères, ces moyens issus de l’artillerie, déployés en permanence, participent à la sécurité et à la liberté d’action de détachements (de conseil ou de mentoring pour utiliser le terme anglo-saxon) souvent légers et parfois isolés.

 

Suite de l'article

Repost 0
27 octobre 2015 2 27 /10 /octobre /2015 16:55
32 « Caesar NG blindés » pour remplacer les AUF1 restant de l’armée de Terre?

32 « Caesar NG blindés » pour remplacer les AUF1 restant de l’armée de Terre?

 

27 octobre, 2015 Nathan Gain (FOB)

 

L’armée de Terre semble avoir trouvé un remplaçant pour les derniers canons automoteurs AUF1, en service depuis plus de trente ans actuellement en cours de retrait, rapporte le blog spécialisé Opex360. Entendu le 13 octobre dernier en Commission de la défense dans le cadre de la loi de finances pour 2016, le général Jean-Pierre Bosser, chef d’état-major de l’armée de Terre, a en effet partiellement levé le voile sur une question évoquée par son prédécesseur dès octobre 2013 et depuis laissée en suspens.

 

Petit rappel.

Il était prévu, au travers de la Loi de Programmation Militaire 2014-2019, que l’artillerie des forces terrestres françaises passe de 157 canons de 155 mm (77 CAESAR et  et 80 AUF1) à…77 CAESAR, les AUF1 devant disparaitre du tableau détaillant les « principaux équipements opérationnels » en 2019. Toute commande supplémentaire de CAESAR ayant été exclue, il semblait certain que l’armée de Terre soit, à l’horizon 2020, amputée de la moitié de ses canons.

Or, il y a dix jours, le général Bosser a très clairement fait état d’une solution pour le moins surprenante. Si « Nos 77 CAESAR et nos 13 LRU correspondent à notre besoin actuel, » a déclaré le CEMAT,  « 32 CAESAR « NG », blindés, sont toutefois prévus en remplacement des derniers AUF1 à l’horizon 2030, » ajoute-t-il.

On croyait impossible toute commande supplémentaire de CAESAR, le député Olivier Audibert Troin rappelant par ailleurs que « la soixantaine de canons CAESAR qui nous manquait en 2012 est depuis passée en pertes et profits » (selon le plan initial, 64 systèmes devaient normalement rejoindre les 77 exemplaires commandés en premier lieu), et pourtant…

 

Des CAESAR « NG » blindés?

Remplaçant désigné des vénérables AUF1, le CAESAR (ou « Canon Equipé d’un Système d’Artillerie ») est le fer de lance des forces d’artillerie françaises.  Il s’agit d’un système d’artillerie extrêmement mobile, qui compense les faibles capacités de projection des AUF1, même s’il n’en a pas la protection. Sur ce point, Nexter vient justement, durant le salon DSEI, de dévoiler un nouveau prototype de CAESAR offrant une protection accrue. Montée sur châssis Tatra T815, cette version 8×8 musclée présente une grande modularité permettant à l’utilisateur de bénéficier, entre autres, d’une protection de cabine de niveau 3 balistique avec blindage additionnel (contre 2 pour le CAESAR 6X6).

Repost 0
9 octobre 2015 5 09 /10 /octobre /2015 16:45
EFS : Formations en artillerie, infanterie et blindé

 

 09/10/2015 Sources : Etat-major des armées

 

Du 7 au 18 septembre 2015, les Détachements d’appui opérationnels (DAO) « feux dans la profondeur », « blindé » et « commando » des Éléments français au Sénégal (EFS), se sont rendus au centre d’entraînement tactique n°7 de Thiès pour former plusieurs éléments des Forces armées sénégalaises (FAS). Ces DAO étaient réalisés en vue de leur projection au Soudan et au Darfour au sein de la Mission des Nations Unies et de l'Union Africaine au Darfour (MINUAD).

 

Le DAO « feux dans la profondeur » des EFS a conduit une action de formation artillerie à la section de mortiers lourds au profit du bataillon sénégalais SENBAT 12. Il s’agissait de remettre à niveau son personnel et de former les chefs de section des trois compagnies d’infanterie aux demandes de tir et aux techniques d’observation de tirs indirects.

Le DAO « blindé » quant à lui, a formé pendant dix jours un peloton blindé des FAS. La première semaine a été consacrée à l’instruction théorique en salle de cours et au drill(exercices répétitifs) sur la zone technique du bataillon blindé. Pendant la deuxième semaine, ils ont poursuivi les exercices pratiques en effectuant une manœuvre de niveau du détachement interarmes. À l’issue de cette instruction, le peloton a participé à un exercice de synthèse avec les compagnies d’infanterie avec lesquelles ils partiront en mission au Darfour.

 

Suite de l’article

EFS : Formations en artillerie, infanterie et blindé
Repost 0
30 septembre 2015 3 30 /09 /septembre /2015 07:45
photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

 

29/09/2015 Sources : État-major des armées

 

Du 17 au 28 août 2015, le Détachement d’appui opérationnel (DAO) « feux dans la profondeur » des Éléments français au Sénégal (EFS) s’est rendu au bataillon d’artillerie de Dakar, dans le quartier Bel Air (sur la côte Est de la presqu’île du Cap-Vert). Ce DAO avait pour mission de conduire une action de formation en artillerie au profit de la batterie de 105 HM2 ALPHA renforcée d’une section de 155 TRF1 du bataillon d’artillerie (BAT ART) des Forces armées sénégalaises (FAS).

 

La première semaine a été consacrée à l’instruction théorique et au drill (exercices répétitifs) sur la zone technique du bataillon d’artillerie (BAT ART) afin d’évaluer le niveau de chaque stagiaire et de perfectionner leurs connaissances. L’instruction a été axée sur les domaines suivants : le calcul des éléments de tir en dégradé total, le service du canon 155 TRF1 et de 105 HM2, la reconnaissance d’itinéraire et l’implantation de la section de tir, ainsi que la mise en place et le réglage des tirs pour les équipes d’observation. À la fin de cette première semaine, un exercice a été conduit avec l’ensemble des équipes de la batterie sur le camp des Mamelles (côte Ouest de la presqu’île du Cap-Vert).

 

La deuxième semaine a été réservée au drill sur la zone de manœuvre du BAT ART afin de permettre aux stagiaires de s’entraîner à une manœuvre dynamique et rythmée, tout en travaillant les procédures opérationnelles intégrant l’ensemble des équipes de la batterie de tir. Cette formation visait à transmettre de nouvelles connaissances en mettant en œuvre la chaîne d’artillerie et les procédures opérationnelles permanentes durant un exercice en terrain libre. D’autre part, il s’agissait de faire manœuvrer une batterie avec deux sections de tir, exercice inédit pour les FAS dont l’organisation d’une batterie repose sur une section de tir, une section reconnaissance et deux équipes d’observation.

 

À la fin de la dernière journée de drill, les stagiaires des FAS et le détachement des EFS ont procédé à une remise d’attestation de stage.

 

Depuis leur création en août 2011, les EFS constituent l’un des deux pôles de coopération à vocation régionale en Afrique de l’Ouest. Au titre du partenariat de défense signé en 2012, ils contribuent aux missions de sécurité civile en appui des autorités locales sénégalaises en tant que de besoin.  Ils conduisent également des actions de coopération visant à accompagner les États africains de la sous-région dans le renforcement de leur sécurité collective. Ils mettent en œuvre le volet opérationnel des coopérations apportant un soutien aux missions de maintien de la paix dans la région.

Repost 0
29 septembre 2015 2 29 /09 /septembre /2015 16:50
photo 40e RA - Armée de Terre

photo 40e RA - Armée de Terre

 

28/09/2015 armée de Terre

 

Bosnie, 1995. Les milices serbes, fidèles à l’unité de la Yougoslavie, affrontent les Bosniaques et les Croates pro-indépendance dans un conflit sanglant. Compte tenu de la violence des actions, une force de réaction rapide (FRR) de l’OTAN est envoyée sur le territoire. C’est dans ce cadre que le 40e régiment d’artillerie (40e RA) intervient avec ses canons AUF1 sur le Mont Igman.

 

Le 15 juin 1995, la FRR de l’OTAN est déployée en Bosnie pour pallier les agissements des Serbes et briser le siège de Sarajevo. Cette force est composée de 2000 soldats français, 1500 britanniques et 500 néerlandais. Deux unités d’infanterie, le 2e régiment étranger d’infanterie et le Devon and Dorset Battalion, ainsi qu’une batterie de 105 mm anglaise s’implantent sur le Mont Igman situé à l’ouest de Sarajevo. Ils sont rejoints le 20 août par le groupe d’artillerie Leclerc composé de huit AUF1 du 40e RA.

 

Le 30 août, l’opération VULCAIN est déclenchée. Les alliés entament une campagne de bombardement intensif. Une coordination précise permet d’alterner les créneaux de tir d’artillerie, les passages de l’aviation d’attaque au sol et l’arrivée des missiles tactiques tirés depuis l’Adriatique. Les AUF1 du 40e RA et leurs canons de 155 mm prennent en compte tous les objectifs situés au-delà de 10 km de distance. Dès la première nuit, le centre de commandement du corps serbe et ses dépôts majeurs à Lukavika sont détruits. Les jours suivants, tout le dispositif ennemi est traité dans la profondeur.

 

En deux jours, les AUF1 tirent plus de 300 obus. L’opération VULCAIN est un succès et l’adversaire quitte ses positions. Après 134 jours d’opération, le 40e RA est relevé. L’utilisation de l’AUF1 aura été un facteur déterminant dans la force de frappe de la communauté internationale.

 

Aujourd’hui, les artilleurs du 40e RA perpétuent cette capacité de réactivité face à l’imprévu. Leur compétence unique sur trois matériels différents que sont l’AUF1, le CAESAR et le mortier de 120 mm rayé-tracté apporte une réelle souplesse aux forces armées terrestres.

Repost 0
18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 07:55
Journées portes ouvertes du 40e régiment d’artillerie

 

15.09.2015 par 40e Régiment d'Artillerie

 

Les 19 et 20 septembre 2015, auront lieu les journées portes ouvertes du 40e régiment d’artillerie au quartier Maunoury de Suippes.

 

A l’occasion de ces journées portes ouvertes, les visiteurs pourront découvrir les différents métiers des artilleurs ainsi que les matériels mis en œuvre : Le canon automoteur 155mm AUF1, le désormais célèbre CAmion Equipé d’un Système d’ARtillerie (CAESAR) de 155mm et le mortier de 120 mm. De nombreuses activités s’adressant à toute la famille seront présentées :

 

  • Des démonstrations dynamiques : Artillerie, cynophile, désincarcération de véhicules par les pompiers de Suippes, techniques d’intervention opérationnelles rapprochés (TIOR)…
  • Des stands ludiques pour les enfants : Jeux gonflables, parcours du combattant, manège, pêche à la ligne, balade en poneys…
  • Un baptême en hélicoptère, un stand Air Soft, un circuit de karting et 4x4 seront proposés aux visiteurs.
  • Enfin, des stands de restauration seront ouverts toute la journée.

 

Les 20 ans de l’intervention sur le Mont Igman

Les journées portes ouvertes seront l’occasion de commémorer ensemble les 20 ans de l’intervention des canons AUF1 du 40e régiment d’artillerie déployés sur le Mont Igman à Sarajevo. La cérémonie publique aura lieu le samedi 19 septembre, à partir de 20h, sur la place d’arme du quartier Maunoury. Elle sera suivie d’un son et lumière historique en présence d’anciens ayant participé à cette opération.

 

Le 40e RA, le régiment de l’urgence opérationnelle

Stationné à Suippes, le 40e régiment d’artillerie compte quatre batteries de tir, une batterie de commandement et de logistique, la batterie de renseignement brigade ainsi qu’une batterie de réserve forte de plus de 130 personnels, ce qui fait du 40 le régiment canon le plus puissant de l’armée de terre. Le 40e RA dispose d’une triple dotation 155 AUF1, CAESAR et mortier de 120 mm. Le 40 est le seul régiment équipé du canon automoteur AUF1 TA 155 mm. Cette articulation puissante, conjuguée à la triple dotation, en fait le régiment de l’urgence opérationnelle, engagé sur tous les théâtres opérationnels aux quatre coins du globe.

Riche de 121 ans d’Histoire et de son passé glorieux, il est un des régiments les plus décorés de l’Artillerie française et, le régiment d’artillerie le plus projeté de l’armée de terre.

Repost 0
15 septembre 2015 2 15 /09 /septembre /2015 16:55
photo 40e RA - Armée de Terre

photo 40e RA - Armée de Terre

 

15.09.2015 par 40e régiment d’artillerie

 

Les journées portes ouvertes des 19 et 20 septembre 2015, seront l’occasion de commémorer ensemble les 20 ans de l’intervention des canons AUF1 du 40e régiment d’artillerie déployés à l’été 1995 sur le Mont Igman à Sarajevo. La cérémonie publique aura lieu le samedi 19 septembre, à partir de 20h, sur la place d’arme du quartier Maunoury à Suippes. Elle sera suivie d’un son et lumière évoquant cette action d’éclat de l’artillerie, en présence d’anciens du régiment ayant participé à cette opération.

 

Après la défaite des nazis en 1945, Tito s’empare du pouvoir et crée un Etat fédéral jusqu’à sa mort en 1980. A partir de 1986, la situation est bloquée et les républiques se séparent. Les Serbes de Bosnie, fidèles à l’unité de la Yougoslavie, affrontent les Bosniaques et les Croates pro-indépendances dans un conflit sanglant. Une résolution de février 1992 fixe le cadre de la mise en place d’observateurs de l’ONU et de troupes sur place. Dès le mois d’avril, la France participe à cette force en débarquant dans la région des Balkans.

Les casques bleus peinent à imposer la paix et ne parviennent pas à faire taire les armes lourdes des forces et milices Serbes qui pilonnent Sarajevo.

En 1995, après un attentat, l’ONU prépare une intervention pour faire cesser le siège de Sarajevo et mettre un terme aux bombardements qui causent de lourdes pertes parmi les populations civiles et militaires.

 

Le 40e régiment d’artillerie, déjà régiment de l’urgence opérationnelle.

Le 15 juin 1995, la Force de Réaction Rapide de l’OTAN est créée. Le 40ème régiment d’artillerie, est choisi pour armer dans l’urgence le module d’artillerie blindé.  Ainsi, au déclenchement de l’alerte, le 19 juillet, la réactivité est exceptionnelle et la montée en puissance se fait en un temps record. Le 23 juillet, le module prend le nom de Groupement d’Artillerie Leclerc (GAL). Ce groupement compte 360 personnes et est principalement articulé autour d’une batterie d’AUF1. Il quitte la France pour Sarajevo le 27 juillet.

 

photo 40e RA - Armée de Terre

photo 40e RA - Armée de Terre

 

L’opération Vulcain et la puissance de feu des canons automoteur AUF1.

Le 20 août, ils atteignent le Mont Igman. C’est là, dans les ruines du vaste « HOTEL IGMAN » qui avait accueilli les JO d’hiver en 1984 que la FRR, commandée par le Général Soubirou, installe son PC. Le 30 août est déclenchée l’opération VULCAIN. En deux jours, les AUF1 tireront plus de 300 obus traitant les cibles désignés par les Equipes d’Observation françaises, britanniques et néerlandaises. L’opération VULCAIN porte rapidement ses fruits. L’adversaire quitte ses positions. Après 134 jours d’opération, fort d’une expérience opérationnelle unique, le 40 est relevé à la mi-décembre. L’utilisation de l’AUF1 aura été un facteur incontournable pour imposer la volonté de la communauté internationale, grâce à sa rapidité de mise en œuvre, sa portée et sa précision.

 

Aujourd’hui les artilleurs du 40 perpétuent cette capacité de réactivité à l’imprévu et sont prêts à répondre à toute sollicitation opérationnelle, sur très court préavis. Leur compétence unique sur trois matériels différents que sont l’AUF1, le CAESAR et le Mortier de 120 mm apporte une réelle souplesse aux forces terrestres et à la 2e Brigade blindée.

 

Note RP Defense : voir Les forces françaises dans la guerre de Bosnie avril 1992 - décembre 1995 - ECPAD

Repost 0
1 septembre 2015 2 01 /09 /septembre /2015 07:30
Artillery: The Fabled Fateh-110

 

September 1, 2015: Strategy Page

 

 On August 22nd Iran announced that it had developed, tested and was putting into production a new ballistic missile. This one, called Fateh-313, used solid fuel and had a range of 500 kilometers. This is the latest claimed Iranian development of the Fateh 110 which is a copy of the Chinese DF-11 ballistic missile, which appeared in the 1980s with a range of 300 kilometers and an 800 kg warhead. In the 1990s an improved version, the DF-11A appeared with a range of 800 kilometers and a half ton warhead. A decade later the DF-11 was using GPS (American or Chinese) guidance in addition to the less accurate INS. For nuclear warheads either guidance system is accurate enough. For conventional warheads GPS is essential to avoid missing the target with the smaller explosive power of the conventional warhead. The big change here is solid fuel, which enables a missile to be made ready in less than 30 minutes compared to several hour for liquid fueled missiles like the SCUD.

 

The Fateh 110 is an 8.86 meter (27.5 foot), 3.5 ton rocket with a half-ton warhead. The first version appeared after in 2002 and had a range of 200 kilometers. By 2010 there had been to improved models, with ranges of 250 and 300 kilometers plus improvements in reliability and accuracy. The Fateh 110 is a solid fuel missile developed to replace the liquid fueled SCUD ballistic missiles Iran had been using since the 1980s. SCUD was developed from the German World War II era V-2. In 2008 Iran licensed Syria build the Fateh-110 as the M600. In 2010 some of these were apparently transferred to Hezbollah. Apparently the only Fateh-110 type missiles to be fired in combat were two Syrian M600s fired at rebel targets in 2012.

 

In 2011 Iran claimed to have created an anti-ship missile, called the Khalij Fars, with a range of 300 kilometers based on the Fateh 110. What all this implies is that Iran is claiming to have developed a ballistic missile that can hit moving ships at sea. China is also claimed to have developed this technology (the DF-21D). But neither country has demonstrated their anti-ship ballistic missiles actually working.

 

In fact there is little evidence, in the public record that any versions of the Fateh 110 are effective or exist in large numbers. Iran regularly announces wondrous new weapons, developed entirely in Iran. Very few of these weapons are ever seen in service. Still, the Iranians can handle modern tech and it is possible that their Fateh 110 missiles, or at least most of them, would work in wartime

Repost 0
27 août 2015 4 27 /08 /août /2015 07:45
photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

 

13/08/2015 Sources : État-major des armées

 

Du 3 au 18 juillet 2015, le détachement d’assistance opérationnelle « feux dans la profondeur » de l’unité de coopération régionale des éléments français au Sénégal (EFS), s’est rendu au bataillon d’artillerie sol-sol (BASS) de Bouaké, en République de Côte d’Ivoire, afin de mener une action de formation « artillerie » au profit du bataillon d’artillerie des forces républicaines de Côte d’Ivoire.

 

Cette action de coopération avait pour objectif de remettre à niveau le personnel du bataillon dans les domaines suivants : calcul des éléments de tir en dégradé total (EPT), le service de la pièce MO 120  (EDP), la reconnaissance d’itinéraire et l’implantation de la section de tir (RECO), ainsi que la mise en place et le réglage des tirs par la méthode de la grille pour les équipes d’observation (EO).

La première semaine a été consacrée à l’instruction théorique en salle de cours et sur la zone technique du BASS, afin de remettre à jour les connaissances en artillerie et d’évaluer le niveau de chaque stagiaire. La seconde semaine a été réservée au « drill » (exercices répétitifs) en terrain libre, afin de permettre aux stagiaires de s’entraîner à la manœuvre.

 

Suite de l’article

photo EMA / Armée de Terre

photo EMA / Armée de Terre

Repost 0
4 août 2015 2 04 /08 /août /2015 16:50
photo Armée de Terre

photo Armée de Terre

 

04/08/2015 armée de Terre

 

Du 5 au 9 juillet 2015, le 11e régiment d’artillerie de marine (11e RAMa) a effectué les premiers tirs du Camion équipé d’un système d’artillerie (CAESAR) en Angleterre, aux portes de l’Écosse. Cette action s’inscrivait dans le cadre de l’exercice Green Cannon, réalisé en coopération avec le 29 Commando Regiment Royal Artillery (29 Cdo Regt) de l’armée britannique.

 

Constitué de près de 40 bigors et de 15 véhicules dont 2 CAESAR, le détachement du 11e RAMa a réalisé des tirs sur le camp d’Otterbun, aux côtés de ses camarades britanniques, équipés de 105mm Light Gun. L’objectif principal de cet exercice interarmées était le partage d’expérience entre les deux unités d’artillerie. Cette collaboration franco-britannique, qui mettait en œuvre des aéronefs de la Royal Air Force et de l’aéronavale, a permis de perfectionner les techniques et les procédures dans le domaine des tirs d’artillerie, de l’observation et de la coordination des feux.  Le 11e RAMa coopère régulièrement avec le 29 Cdo Regt mais c’est la première fois que des CAESAR tiraient sur le sol britannique. La particularité de l’exercice était de faire tirer les bigors sous commandement britannique et les Britanniques sous commandement français. Un réel succès qui, selon le commandant du 29 Cdo Regt, marque l’interopérabilité avérée entre les deux pays et « contribue directement à créer une force expéditionnaire interarmées commune».

 

Suite de l’article

Repost 0
25 juillet 2015 6 25 /07 /juillet /2015 11:55
L’artillerie dans les guerres de contre-insurrection

 

20/07/2015 armée de Terre

 

Dans cet ouvrage, le général Benoit Royal démontre l’importance et l’efficacité de l’artillerie dans les guerres de contre-insurrection.

 

S’appuyant sur des dizaines de témoignages, il retrace les solutions existantes mais surtout révèle que la guerre peut se gagner en suivant des modes opératoires innovants. Parmi ceux-ci, l’artillerie fait figure d’arme à l’efficacité redoutable. Pour preuve, sur les derniers théâtres d’opérations extérieures, elle représentait 7 % des effectifs tout en étant à l’origine de près de la moitié des morts et des blessés adverses. Fulgurant.

 

L’artillerie dans les guerres de contre-insurrection

Général Benoit Royal (sous la direction)

Editions Economica

144p., 15 €

ISBN : 978-2-7178-6804-3

Repost 0
17 juillet 2015 5 17 /07 /juillet /2015 11:55
photo Armée de Terre

photo Armée de Terre

 

17/07/2015 armée de Terre

 

Le centre d’entraînement de l’infanterie au tir opérationnel – 122e régiment d’infanterie (CEITO - 122e RI) a organisé pour la première fois sur le camp du Larzac un rallye mortier 81 mm LLR* du 21 au 25 juin 2015.

 

Cette épreuve a permis d’évaluer les savoir-faire techniques et tactiques de six groupes mortier de régiment d’infanterie. Durant une semaine, ils se sont confrontés lors des différents ateliers et ont partagés leurs experiences.

Pour cette première édition, c’est le groupe du 92e régiment d’infanterie (92e RI) qui a remporté la victoire. Le lieutenant-colonel Dubon leur a remis la coupe et le bouclier, symbole du rallye.

Le groupe du 16e bataillon de chasseur termine lui deuxième. Il reçoit la coupe des mains du colonel Faivre, chefs de la division des études et de la prospective de l’école d’infanterie de Draguignan. Le groupe du régiment de marche du Tchad finit troisième.

 

*Le mortier de 81 mm léger long renforcé (81 mm LLR) modèle F1 équipe, à raison de deux pièces, le groupe mortier de la 4e section des compagnies de combat de l’infanterie. Il est servi par une équipe de 5 hommes (chef de pièce, pointeur, tireur-chargeur, pourvoyeur, artificier).

Repost 0
17 juillet 2015 5 17 /07 /juillet /2015 10:55
Dissolution du 1er Régiment d’Artillerie de Marine (1e RAMa)

 

06/07/2015 Armée de Terre

 

Le 30 juin 2015, le chef d’état-major de l’armée de Terre (CEMAT), le général d’armée Jean-Pierre Bosser, a présidé la cérémonie de dissolution du 1errégiment d’artillerie de marine (1er RAMa) au quartier Corbineau de Châlons-en-Champagne.

 

Cette fermeture de régiment a été réalisée en présence de tous les régiments de la 1reBM, des anciens chefs de corps du régiment, et du chef de corps du 1erRAMA, le colonel Malod, qui rend ainsi définitivement son régiment, après un commandement de deux ans.

 

A travers l’ordre du jour, le CEMAT évoque la tristesse d’une page qui se tourne, un moment chargé d’émotions pour les militaires, et insiste sur la fierté de voir le chemin de chacun d’entre eux se poursuivre à travers diverses mutations.

 

La dissolution du 1er RAMa en images :

Repost 0
22 juin 2015 1 22 /06 /juin /2015 10:55
Adjudant Benjamin, opérateur surveillance (CMD3D)

 

19/06/2015 Armée de Terre

 

Le 51e salon international de l’aéronautique et de l’espace s’est tenu au Bourget.

 

Les visiteurs ont eu la possibilité de rencontrer l’adjudant Benjamin du 54e régiment d’artillerie, opérateur surveillance du Centre de management et de défense dans la 3e dimension (CMD3D). Venez nombreux à sa rencontre pour découvrir sa mission qui consiste à aider en contact direct les pilotes d’aéronefs qui survolent sa zone d’action.

Repost 0
19 juin 2015 5 19 /06 /juin /2015 11:55
Missile MISTRAL - photo J.Redouane ECPAD

Missile MISTRAL - photo J.Redouane ECPAD


18 juin 2015 par Armée de Terre

 

Le 51e salon international de l’aéronautique et de l’espace se tient en ce moment au Bourget. Les visiteurs peuvent découvrir notamment le missile transportable antiaérien léger (MISTRAL), qui est un système d’arme sol-air à très courte portée destiné à la défense antiaérienne. En service dans les régiments d’artillerie, il est mis en œuvre par des spécialistes.
Le maréchal des logis Jonathan, chef de pièce au 54e régiment d’artillerie, nous détaille sa fonction. Venez nombreux à sa rencontre !

Repost 0

Présentation

  • : RP Defense
  • RP Defense
  • : Web review defence industry - Revue du web industrie de défense - company information - news in France, Europe and elsewhere ...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Chronique culturelle 9 Janvier
    Hussards du régiment de Bercheny en 1776 09.01.2017 source JFP 9 janvier 1778 : mort du créateur des régiments de Hussards (Luzancy – près de Meaux). Emigré hongrois et excellent capitaine au service de la France, Ladislas Ignace de Bercheny , obtient...
  • Chronique culturelle 04 Jan.
    Insigne général des Troupes de Forteresse de la Ligne Maginot 04.01.2016 source JFP 4 janvier 1894 : signature de l’alliance franco-russe. Préparée par de nombreuses activités bilatérales dans les années précédentes, une convention militaire secrète est...
  • Chronique culturelle 03 Jan.
    Napoléon en Egypte par Jean-Léon Gérome 03.01.2017 source JFP 3 janvier : Sainte Geneviève, patronne de la gendarmerie. Issue de la noblesse gallo-romaine du IVe siècle, elle convainc les habitants de Lutèce de ne pas livrer leur ville à Attila, roi des...
  • Au Levant, contre Daech avec les Forces Spéciales
    photo Thomas Goisque www.thomasgoisque-photo.com Depuis plus de deux ans, les hommes du C.O.S (Commandement des Opérations Spéciales) sont déployés au Levant et mènent, en toute discrétion, des opérations contre l’Etat islamisque.Au nord de l’Irak, ils...
  • Les blessés en Opérations extérieures ne prennent pas de vacances !
    Source CTSA Pendant la période des fêtes de fin d'années, le nombre de donneurs diminue dangereusement. Le site de Clamart du Centre de transfusion sanguine des armées (CTSA) invite fortement les donneurs des communes proches à profiter des vacances de...
  • Interview SDBR de Gaël-Georges Moullec, Historien
    photo SDBR 20.12.2016 par Alain Establier - « SECURITY DEFENSE Business Review » n°162 SDBR: Comment va la Russie aujourd’hui? Gaël-Georges Moullec * : Il n’y a plus d’ascenseur social dans la Russie d’aujourd’hui, ce qui est un problème moins connu,...
  • Chronique culturelle - 16 Déc. 2016
    Regiment de la marine (1757) - Planche extraite des Troupes du roi, infanterie française et étrangère, 1757, tome 1. Musée Armée 16.12.2016 source JFP 16 décembre 1690 : création des compagnies franches de la Marine. Par ordonnance, 82 compagnies franches...
  • Externalisation de la Défense et de la Sécurité en France ? - 15 Décembre
    Le Comité directeur de l'ANAJ-IHEDN a le plaisir de vous inviter à la conférence : Vers une externalisation de la Défense et de la Sécurité en France ? Guillaume FARDE Maître de conférences à Sciences Po Paris, auteur de Externaliser la sécurité et la...
  • Chronique culturelle - 24 Nov.
    24 novembre 1977 : premier vol du Super Etendard de série 24.11.2016 source JFP 24 novembre 885 : début du siège de Paris par les Vikings. Très actifs durant le IXè siècle, les Vikings ont pris l’habitude de remonter les fleuves du Nord de la France pour...
  • Sortie en librairie le 21 novembre du livre LÉGIONNAIRE
    source MAREUIL EDITIONS Pour la première fois, un ancien officier de la Légion et un Légionnaire donnent la parole à 64 de leurs camarades. Pendant 2 ans, Victor Ferreira a rencontré près d’une centaine de Légionnaires à travers le monde en leur posant...

Categories